avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: The messenger and the infiltrated [ Jasper H. Kennedy] Mer 2 Mar - 17:06


The messenger and the infiltrated
L'indienne passa une main sur son visage alors qu'elle se faufila entre deux arbres et reprit une marche rapide. Cette partie de son quotidien arrivait à la rendre paranoïaque. Cela lui rappelait son passé, rester constamment sur ses gardes, être armée, le cerveau tournant à plein régime sans s'arrêter jusqu'à s'assurer d'être en parfaite sécurité. Et aujourd'hui c'était le cas. Shantipriya devait retrouver le meneur des rescapés près du pont qui était rongé par l'humidité. Ce n'était pas la première fois, loin de là mais c'était toujours étrange d'avoir un rôle autre que de chercher des vivres et d'avoir à fréquenter quelqu'un qui était un meneur en plus. Une des personnes que Shanti adorait contredire et éviter. La jeune femme détestait les ordres, elle en avait trop reçu dans sa vie. Et elle en avait trop donné aussi.

Evitant encore quelques branches, la Kapoor repéra enfin le long pont en bois. Vu comme ça on pourrait croire qu'elle était stable, sans danger si ce n'est le vide en dessous mais la brune savait que c'était loin d'être le cas. Ce pont était comme jouer à la roulette russe. Shantipriya décida de rester derrière son arbre, elle devait juste attendre un signe de Jasper, le meneur des rescapés qu'elle devait aller récupérer. Elle ne savait toujours pas si il rentrerait avec elle ou si il se contenterait de lui faire un passer un message à transmettre aux autres.

"Pitié qu'il puisse venir jusqu'au camp." Pria-t-elle instinctivement. Elle était toujours dérangée de devoir jouer la messagère. Plus de personnes la regardaient, lui parlaient, l'étouffaient. Elle avait cru mourir d'asphyxie un jour. L'indienne préférait largement lorsqu'ils faisaient le chemin ensemble et qu'elle s'évaporait dès qu'ils voyaient le camp au loin. Elle pouvait reprendre ses habitudes plus vite et ça l'empêchait de rester avec quelqu'un de bien trop gentil pour elle.

Oui, pour elle, Jasper était gentil. Au début de son infiltration, elle était froide voir même exécrable avec lui et il ne s'est jamais énervé contre elle, rien. La Kapoor voulait lui faire comprendre qu'elle ne faisait pas ça avec coeur mais par obligation. Désormais elle était un peu plus "gérable" et elle ne se sentait plus obligée de le faire par loyauté. Même si cela lui rappelait de mauvais souvenirs, elle en tirait une légère satisfaction. Retrouver Jasper et être sa messagère la sortait de son quotidien sans pour autant qu'elle fréquente constamment du monde.

La rescapée entendit un bruit, l'attirant aussitôt du regard vers sa source. Elle scruta attentivement les arbres avant d'apercevoir une silhouette se mouver. Se redresser pour ensuite quitter la verdure, se rapprochant un peu plus du pont. Shanti soupira en reconnaissant Jasper et sa chevelure châtaines. La Kapoor délaissa à son tour l'arbre sur lequel elle était adossée pour le retrouver avec un faciès neutre tout en observant les alentours pour s'assurer qu'il n'avait pas été suivi. Elle le saurait de suite, elle avait été dans un gang pendant un an.

"Tu devrais faire encore plus de bruits, Kennedy." Souffla-t-elle d'une voix moqueuse ponctuée de son accent indien. Elle était peut-être plus vivable mais pas au point de le saluer avec un sourire gentil et mignon. L'indienne se rapprocha de lui, haussant un sourcil avec un air agacé qu'on pouvait aussi qualifier de suppliant. "Dis-moi que tu vas au camp avec moi cette fois, Ken'." Les surnoms c'étaient son truc. Shantipriya cherchait toujours un surnom avec le nom de famille des personnes qu'elle fréquentait. Elle estimait que c'était une manière de ne pas s'attacher. L'indienne scruta les alentours une dernière fois et leva le pouce en l'air comme pour dire "Bien joué". Shanti lui adressa un regard sérieux, maintenant qu'elle était persuadée qu'ils étaient seuls. "Alors ça se passe comment ? Le compte rendu du jour ?" Pour elle, Jasper n'aurait pas dû s'infiltrer chez les hostiles, du moins pas lui. Elle était persuadée que des rescapés étaient plus apte à se salir les mains pour le bien de l'infiltration comme elle par exemple bien qu'elle le cache. Jasper était bien trop humain pour faire ça, il devait rester auprès des rescapés selon Shanti.
© 2981 12289 0


Dernière édition par Shantipriya L. Kapoor le Jeu 10 Mar - 19:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jasper H. Kennedy "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : Paul Wesley × Nombre de messages : 68 × Age du perso : 27 bougies × Job : Meneur des rescapés × Côté love : La belle Kamila


Message(#) Sujet: Re: The messenger and the infiltrated [ Jasper H. Kennedy] Lun 7 Mar - 18:17

The messenger

And the infiltrated


« I'll protect you »
Un soupir s'échappe de mes lèvres, je leva les yeux vers l'entrée de quelques rayons de soleil afin de calculer l'heure qu'il est. Je vais devoir bientôt partir. Je suis censé retrouver quelqu'un d'important, Shantipriya qui est un peu ma messagère. Je la retrouve de temps en temps depuis mon infiltration. Je lui dis ce que je sais et ce que les hostiles comptent faire pour les prochains jours et elle s'occupe de passer le message aux autres survivants. Son rôle est important. Il fallait bien que quelqu'un s'y colle et elle s'est proposée toute seule. J'ai du mal à la cerner pour le moment, il est vrai que je la connais à peine. Mais bon elle fais partis de mon camp, je lui fais confiance. De temps en temps je marche avec elle jusqu'au campement pour passer deux trois messages. Aujourd'hui je ne sais pas si j'aurais le temps. Je me leva doucement du rocher sur lequel j'étais assis. Je m'étira doucement les jambes et bu une gorgée d'eau. C'est le moment de partir.

Je traversa la caverne et annonça rapidement que j'allais faire un petit tour sur l'île pour récolter des roches de toutes sortes pour en faire des armes. Pour ce faire, j'emporta un sac à dos avec moi, afin d'être le plus crédible. Même si mon objectif n'est pas d'aller faire une récolte mais plutôt d'assurer mon rôle de meneur. Une fois dehors je pris une grand inspiration, j'aime sentir la nature et ses différentes odeurs. Même si autour de la caverne des hostiles c'est une odeur de sang séchés qui flotte dans l'air. Pas vraiment joyeux. Je commença à marcher pour me diriger vers le lieu de rencontre avec ma messagère. Je la retrouve au niveau d'un vieux pont détruit par le temps, c'est un lieu sûr ou peu de gens traîne vu que le lieu est quelque peu dangereux. Je pressa le pas, j'espère ne pas être en retard. Car si en plus je fais patienter Shantipriya elle sera d'une humeur exécrable. Et ça je veux l'éviter à tout prix.

Après une dizaine de minutes de marche, j’aperçus enfin le pont au loin. Je suis bientôt arrivé, et Shantipriya devrait être dans les parages. J'ai hâte de la voir quand même, c'est une personne un peu tête de mule mais au fond elle est sympa. Et puis avec elle je sais que je peu parler de sujet sérieux sans voir une distraction dans son regard. Je fais de mon mieux pour ne pas faire de bruit, mais par mégarde je marcha sur une branche qui craqua et résonna dans la forêt. Par réflexe je me retourna. Bon personne ne m'a suivis et si c'est le cas c'est le moment que je le découvrirais. Puis la voix de l'indienne capta mon attention, je tourna le regard vers la source du son et l'aperçu enfin. Elle a l'air de bonne humeur tiens. Je fis quelque pas encore vers elle puis je dis ; "Content de te voir également Shanti." sur un ton ironique. De nombreuses choses peuvent l'agacer, mais je préfère en rire que d'en pleurer. Elle a l'air d'être en forme, ses sourcils froncés me le confirme. Je ne l'ai jamais vraiment connu souriante et douce. C'est une femme avec du caractère, donc quand elle m'envois des petit pique je considère qu'elle est en forme. Je déposa mon sac à dos au sol, il ne m'est pas utile. Je me dégourdis un peu les épaules et écouta ce que Shantipriya a à me dire. Apparemment elle veut que je l'accompagne jusqu'au campement, sa question me fais sourire. Je sais très bien à quel point elle n'aime pas jouer la messagère. Je dis alors ; "Pourquoi j'ai l'impression d'entendre une once de pitié dans ta voix ? Jouer la messagère t’ennuie à ce point ?" Je préfère lui poser la question, il est possible qu'elle soit lassée de ce rôle. Et je la comprendrais, ce n'est pas tous les jours facile d'assurer un rôle important comme le sien. Elle me demanda ensuite comment mon infiltration se passe. Je regarda rapidement un arbre au hasard avant de dire ; "Et bien tout se passe bien pour le moment, ils n'ont pas remarqués que je suis un survivants et je commence à gagner leur confiance. C'est sur la bonne voie." Oui je peu le dire, mes actes ont rendus certains hostiles moins méfiant, mais il est encore trop tôt pour que je puisse obtenir des informations sur leurs futurs actions.


826 mots

code by ORICYA.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: The messenger and the infiltrated [ Jasper H. Kennedy] Jeu 10 Mar - 19:21


The messenger and the infiltrated
Les paroles ironiques de Jasper avait failli lui arracher un sourire. Elle adorait l'ironie et le sarcasme et elle les avait toujours manié depuis son plus jeune âge. Quand son père tentait de lui parler en bien de sa "mère", que son frère jumeau essayait de paraître plus fort qu'elle. Toute sa vie elle avait usé de son ironie pour s'exprimer avec autrui.

Shantipriya l'observa tranquillement poser son sac au sol avant de retenir une grimace suite à ce sourire qu'il affichait et à ses dires. Voilà une des raisons pour lesquelles elle l'appréciait. Ce n'était pas bon, pas bon pour elle qui devait s'évertuer à éloigner les gens d'elle. L'indienne se compliquait déjà la tâche en s'étant portée volontaire pour être sa messagère alors si elle continuait de lui trouver des qualités, ça n'allait pas le faire dans son esprit.

"Cela ne m'ennuie pas. Si tu n'avais pas encore remarqué Ken', je ne suis pas la fille la plus sociale du monde et être écrasée par d'autres personnes ne m'enchantent pas vraiment. D'ailleurs je les soupçonne de vouloir m'asphyxier." Oui la Kapoor exagérait probablement mais c'était son ressenti. Dès qu'elle revenait au campement seule, elle avait cette horrible sensation d'être coincée dans une marrée humaine et qu'elle allait mourir, étouffée, par ses congénères. "C'est d'ailleurs pour cela que tu n'as appris mon existence que quand je me suis portée volontaire de la manière la plus nonchalante qui soit...parce que les gens, c'est pas mon truc."

La suite lui plu beaucoup moins. Il commençait à gagner leur confiance ? Et comment ? Qu'avait-il dû faire pour obtenir un semblant de confiance des hostiles ? Shanti connaissait ce type de personne. Elle aussi, avait dû gagner la confiance de personnes non fréquentables et on lui avait tout pris. L'indienne arrivait parfois à se reconnaître chez le leader des rescapés, du moins, reconnaître une partie de l'ancienne Shantipriya Leela Kapoor. Et même si elle ne le dirait jamais à haute voix, du moins à son sens, elle commençait lentement, doucement, à devenir paranoïaque pour lui. Elle espérait qu'il n'avait rien à perdre dans cette histoire. La rescapée commença lentement à s'énerver, sentant l'adrénaline de la colère et de l'inquiétude dissimulée parcourir ses veines. L'indienne passa une main sur son visage, c'était le premier signe de son énervement. Elle lança ensuite un regard froid à Jasper avant de lui parler, le plus calmement possible.

"Tu commences à gagner leur confiance ? Qu'as-tu fait pour ? Combien de fois tu as eu du sang sur tes mains ? Hein Ken', combien de fois ? Tu sais ça commence comme ça, tu gagnes tranquillement leur confiance, ça se passe si bien et tu sais que tu as une place de choix chez ce type de personne. Ensuite tu te sens fier, en confiance parce que ça fonctionne tellement bien ! Mais à la fin Kennedy laisses-moi te dire quelque chose...ça finit toujours mal et tu n'as plus qu'à prier pour ne pas avoir la moindre chose à perdre. Parce que tu la mets plus en danger que si tu n'avais rien fait." Shantipriya inspira un bon coup, reprenant son souffle avant de reprendre."Ton acte est honorable Ken', c'est pas le problème. Le problème c'est que tu es le putain de chef. Si tu te fais prendre, les autres seront perdus. Et toi tu perdras les choses auxquelles tu tiens le plus ici. Parce que les personnes comme toi Kennedy, ne peuvent s'empêcher de s'attacher à quelque chose ou quelqu'un."

Terminé. Son discours était terminé. Elle passe une nouvelle fois une main sur son visage, n'osant pas regarder le châtain dans les yeux. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas emballée de la sorte. L'indienne n'allait pas dire qu'elle se sentait mal, se serait mentir, elle se sentait légèrement mal à l'aise. La brune se balançait discrètement d'un pied un l'autre avant de toussoter, regardant un arbre au loin.

"Bon...euhm...dans l'histoire tu m'as toujours pas dit si tu m'accompagnais jusqu'au camp..." La Kapoor espérait que tout ce qu'elle lui avait dit n'avait pas énervé Jasper. Et ne l'avait pas renfermé comme Shanti aurait pu l'être. Elle en venait à prier intérieurement qu'il ne fasse pas de lien avec son discours et un possible passé. Parce que tout ce qu'elle lui avait "craché" à la figure, venait bien de son expérience personnelle et ça se ressentait. L'indienne tenta vainement de lui sourire et ça se figea encore une fois dans une sorte de grimace maladroite alors qu'elle osa enfin le regarder dans les yeux. © 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jasper H. Kennedy "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : Paul Wesley × Nombre de messages : 68 × Age du perso : 27 bougies × Job : Meneur des rescapés × Côté love : La belle Kamila


Message(#) Sujet: Re: The messenger and the infiltrated [ Jasper H. Kennedy] Mar 22 Mar - 11:17

The messenger

And the infiltrated


« I'll protect you »
Shantipryia semble véritablement concernée par mon infiltration, je peu le voir dans son attitude et sa manière de parler. Mais ça ne me dérange pas, elle est impliquée dans son rôle de messagère et j'espère que ça restera ainsi. C'est une femme sûre d'elle, je l'ai très vite remarqué et c'est pour ça que je l'ai choisi pour ce rôle de messagère, je lui fais véritablement confiance. Je souria machinalement lorsqu'elle évoqua son côté solitaire et sa non-envie de rentrer seule au campement. Oui en effet elle n'a jamais trop aimé se mélanger aux gens, je peu le comprendre. Parfois j'aime prendre du temps pour moi et m'écarter des gens. La solitude ne fais pas de mal de temps en temps. Je souria amicalement à Shantipryia et lui dis ; "Et bien j'imagine qu'un petit détour au campement ne me fera pas de mal." si c'est pour la raccompagner ça ne me dérange pas et puis je pourrais revoir certaines personnes qui me tiennent à cœur et ainsi donner des nouvelles pour rassurer les survivants de mon avancée.

J'ouvris rapidement mon sac à dos pour y sortir une gourde, je bu quelques gorgée pour me désaltérer. Puis je rangea ma gourde et regarda à nouveau ma messagère. Lorsque je lui annonça que je commence à gagner la confiance des hostiles son expression changea radicalement. Et j'eus alors le droit à un questionnaire suivis d'une sorte de leçon de moral de sa part. Je la laissa parler, après tout je comprends son inquiétude. Elle n'est pas la première a tenir ce discours beaucoup m'ont dit de me méfier et que ça finirait par mal se terminer. J'en suis bien conscient seulement j'ai choisis ce rôle de meneur. Il est de mon devoir d'assurer la sécurité de mon peuple, je représente un espoir pour eux et je ne compte certainement pas baisser les bras. J'ai juré de les protéger. J'écouta donc les paroles de Shantipryia, tout en restant le plus calme possible. Après qu'elle est finie de parler, je pris le temps de réfléchir à ma réponse. Je baissa la tête rapidement pour poser mon regard sur le sien à nouveau. Je pris une inspiration et dis ; "Tu a raison sur certains points, c'est risqué oui. Je risque de me faire tuer et de vous faire tuer également. Je sais que je risque perdre des personnes qui me tiennent à cœur. Mais je tente le coup, ça peu marcher comme ça peu capoter. Mais je préfère agir que ne rien faire Shanti', tu es intelligente mais il y a certaines choses qui sont difficiles à comprendre. " Mes paroles sont longues, mais je tenais à préciser mon point de vue. On a tout les deux raisons, et puis même si on avait tord ça fais du bien de parler un petit peu. Seulement je n'avais pas finis de parler, je continua alors en disant ; "J'ai gagné leur confiance en sacrifiant des innocents, en me salissant les mains. Je vis comme eux. Et crois moi ça été loin d'être simple. J'ai du sang sur les mains que je ne pourrais laver. Les personnes que j'ai tués, j'ai leur mort sur ma conscience, j'espère sincèrement que ça n'aura pas été en vain. Mais je dois continuer, je suis proche du but."

Je viens de me confier en quelque sorte à Shantipryia, d'une certaine manière je lui ai rapidement raconté l'horreur que je peu vivre avec les hostiles. Gagner leur confiance signifie faire couler du sang, beaucoup de sang. Ce n'est pas évident pour moi de tenir le coup, mais je n'ai pas le choix. Alors je pense à Kamila, je pense à Shanti, je pense à Christopher, je pense à toutes ces personnes qui ne méritent pas de mourir, toutes ces personnes que je peu sauver encore. J'ai ce pouvoir au creux de mes mains, je sais que j'en suis capable. Je veux les sauver, je vais les sauver. Je regarda ensuite Shanti' qui venait de se confier indirectement à moi. Je lui souris et répondis à la question qui lui travaille le plus sur un ton rieur ; "Je vais t'accompagner, tu semble perdue sans moi."


747 mots

code by ORICYA.



Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: The messenger and the infiltrated [ Jasper H. Kennedy]

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-