avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Are you gonna stole me again ? [Noëlynn F. Niyala] Mer 24 Fév - 19:35


Are you gonna stole me again ?
Elle rassemblait la nourriture qu'elle avait trouvé dans un morceau de tissu, près de l'épave du bateau sans se soucier de ce qui se passait autour. Shantipriya avait passé sa journée à se balader, observant la nature dans ses moindres détails. Si elle avait su dessiner, elle aurait donné n'importe quoi pour avoir un crayon et du papier. Mais elle était en vie, c'était déjà ça...enfin en vie était un grand mot pour elle. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'était qu'une loque humaine sans réels objectifs.

En soupirant, l'indienne fit un noeud avec le bout de tissu pour renfermer les vivres qu'elle avait récupéré. Bon, il y avait des trous un peu partout, elle devrait tout de même faire attention. La rescapée ne voulait pas revenir auprès des "siens" après un baluchon à moitié vide. Oh non elle ne voulait pas en entendre parler, elle amenait la nourriture et quelques autres bricoles et on la laissait tranquille. Terminé.

La Kapoor se releva, le baluchon sur son épaule et marcha direction...rien en fait, elle partait dans le même sens que le vent alors que le soleil commençait doucement à se coucher. Shanti marchait juste là ou le vent la portait, de toute manière elle s'était assez repérée sur cette île pour retrouver son chemin. Les plages n'étaient pas dures à atteindre, loin de là et la brune pouvait admirer le paysage.

Si il y a bien une chose qu'elle a toujours aimé, c'est la nature en particulier quand le soleil commençait doucement à se coucher pour laisser sa place à la lune. Parfois, la femme de vingt-sept ans cherchait un endroit assez haut pour l'observer en paix, seule comme à son habitude. Elle était persuadée qu'à force d'être aussi seule et de repousser tout le monde, les gens ne se rappelleraient même plus qu'elle existe. Outch...ça fait mal, bien plus mal quand on y pense. Et justement, Shanti essayait du mieux qu'elle pouvait de ne pas y penser. C'était juste douloureux et elle n'avait personne pour connaître sa peine.

Mais quelle triste survie...

Shantipriya continua de marcher encore plusieurs minutes avant d'entendre un fruit tomber au sol. L'indienne poussa un soupir agacé et se retourna pour le ramasser. En jetant un coup d'oeil derrière elle, la brune aperçut une chevelure particulière derrière un arbre. Cette chevelure, elle la reconnaît tout de suite.

La Kapoor avait rencontré cette amazone il y a quelques temps déjà, celle-ci lui volait de la nourriture. Evidemment, la rescapée l'avait remarqué mais elle pensait que ce n'était qu'un animal, jusqu'à surprendre la jeune femme sur le fait. Si Shantipriya avait mal réagi au début, elle s'est vite rendue compte que l'amazone n'avait aucune mauvaise intention et que en plus, elle était d'une gentillesse comme Shanti en avait rarement vu.

Le seul problème de cette habitante de l'île est qu'elle était gloutonne...c'était le seul défaut qu'avait pu trouver l'indienne sur elle.

Shantipriya leva un sourcil et offrit un sourire sarcastique à la blonde platine, la fixant de ses yeux noisettes qui étaient toujours éteints avant de ricaner.

"Vas-tu encore me voler ?" Ce n'était pas une question sérieuse, en fait désormais elle en riait. Cette fille était tellement gloutonne, qu'elle continuait toujours de lui prendre de la nourriture même si elle avait été prise sur le fait. Shanti trouvait cela drôle.

L'indienne marcha lentement dans sa direction , ramassant le fruit au passage. Une fois à sa hauteur, la Kapoor lui tendit la nourriture avec un sourire amusé au coin des lèvres mais aucune lueur amusée dans ses yeux.

"Je suis de bonne humeur aujourd'hui, je te le laisse. Tu ne t'acharnes que sur mon baluchon j'ai l'impression, personne ne parle de vol de nourriture chez les rescapés." Shantipriya grimaça...elle n'était définitivement pas douée pour faire la conversation, elle ne parlait pas à grand monde. © 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noëlynn F. Niyala "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : emilia daenerys clarke. × Nombre de messages : 159 × Age du perso : vingt-trois ans. × Job : chasseuse et sentinelle aujourd'hui limitée, aujourd'hui prisonnière. × Côté love : ça connaît des similitudes avec les sentiments décrits par d'autres.


Message(#) Sujet: Re: Are you gonna stole me again ? [Noëlynn F. Niyala] Dim 28 Fév - 16:21

- i might yes.
ce n'était pas la première, et sûrement pas la dernière fois; les virées en cachette pour approcher les naufragés. ils étaient différents, et c'était sûrement ça le problème. toi, tu as toujours rêvé de voir d'autres horizons, de rencontrer d'autres gens, d'avoir d'autres perspectives, et ces nouveaux visages n'avaient fait que raviver les braises de ton brûlant besoin de liberté. un feu ardent, coriace, difficile à cacher ou à tout bonnement éteindre. ça coule dans tes veines comme de la lave en fusion. la dangereuse adrénaline, la perpétuelle soif de connaissance. les grandes amies qui te poussent à épier ces hommes et ces femmes de l'autre côté de l'océan, planquée par les feuillages des arbres ou les épais buissons environnant. tu n'as jamais vraiment eu peur d'eux - tu n'as jamais désiré l'être.

si bien qu'après des mois dans l'ombre et l'oubli, tu osas ce qu'on t'avait alors interdit: nouer le contact. aujourd'hui, tu ne crains plus de les approcher comme eux ne se méfient plus de toi. amazone parmi les rescapés, beaucoup connaissent ta persistante loyauté pour tes sœurs malgré ta présence maintenant habituelle parmi eux. ceci dit, ne connaissant pas tout le campement, tu optes plus souvent pour la discrétion et l'observation, toi qui pourtant n'es pas des plus réfléchies. une bonne vieille manie dirait-on.
c'est de cette façon que tu as plus ou moins mémorisé leurs habitudes et emplois du temps. c'est de cette façon que tu as su remarqué cette femme au teint halé chargée des provisions. toujours concise, pressée, solitaire. qui asphyxie sur place si elle ne sort pas de là. elle a ce genre de cage dans la poitrine, ou l'esprit. tu le vois quand elle passe à quelques mètres de toi sans te remarquer, son regard. il y manque ces petites lumières lorsqu'on est heureux. elle est pourtant belle et compétente. peut-être se sent-elle trop vide, à l'intérieur, trop seule, trop creuse.
elle t'intrigue, il faut le dire.

alors tu as commencé à la regarder de loin, avec toutes ces questions en tête, puis à la suivre. tes pas dans les siens. ton ombre embrassant la sienne. et un jour, son baluchon avait lâché, tout renversé, et la nourriture s'était éparpillée un peu partout dans les hautes herbes, en pleine jungle. un de ses fruits avait roulé jusqu'à tes pieds, de quoi donner des envies à ton estomac: pensant qu'une petite perte de la sorte ne ferait pas de mal, tu t'étais volatilisée dans la nature avec ton butin sans en attendre plus. mais tu n'avais pas calculé que la rescapée était du genre attentive, et qu'elle viendrait vers ta position pour récupérer son bien, fruit qui bien entendu ne pouvait être retrouvé.
et ce petit jeu continua et continua, comme si la jeune femme était fortuitement et contre son gré des plus généreuses. jusqu'au jour où elle te prit sur le fait, le visage encore salie par le jus qui s'échappait de ta mangue nouvellement "trouvée".

aujourd'hui du côté de l'océan, préférant rester dissimulée à la limite de la jungle verdoyante et de la plage, tes possibles traces de pas dans le sable pouvant te trahir, planquée derrière un arbre un peu tordu, tu la surveilles encore. toujours animée par la curiosité des premiers jours.
et sa voix qui s'élève, intensifiée par le bruit des vagues plus loin. vas-tu encore me voler ? assez incrédule, tu prends le risque de t'exposer une seconde fois, laissant lentement entrevoir une partie de ton visage. en ce jour, ni arc ni flèches, ni peintures sombres, ni terre pour camoufler ta singulière chevelure. juste cet air d'enfant confuse, hésitante, embarrassée. en effet, la première fois, votre rencontre ne s'était pas très bien passée; tu te rappelles de ses traits contrariés et de ses regards presque assassins.
la naufragée se rapproche alors de toi, étonnement souriante, ses vivres sous le bras; elle vient ramasser dans le sable quelque chose comme un kiwi - tu n'y avais pas réellement prêté attention - et cherche à te le donner. comme une bête sauvage sur ses gardes mais intéressée, tu la dévisages longuement avant de jeter un coup d'oeil aux alentours et de t'avancer à ton tour. ta main s'empare furtivement du fruit comme s'il s'agissait d'un précieux cadeau qu'il te tardait de consommer. merci. finis-tu par lui adresser avec le sourire jusqu'aux oreilles avant de précipitamment te saisir d'une petite lame attachée à ta jambe et trancher en deux le petit fruit avec toute l'habilité d'une professionnelle, en position accroupie. c'était comme si tu avais délibérément choisi d'ignorer sa toute dernière remarque, comme si elle ne t'était pas destinée, comme si tu n'étais pas concernée. avec une certaine aisance, tu avais fini par éplucher la peau pour ne garder que ce qui était mangeable et lui tends une moitié. c'est pour toi. tu ne perdais pas de temps. prends, prends. toujours aussi radieuse.

HRPG:
 




SHE IS A DIAMOND THAT WANTS TO STAY COAL

LE CLAN, LE SANG:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: Are you gonna stole me again ? [Noëlynn F. Niyala] Dim 6 Mar - 20:11


Are you gonna stole me again ?
La blonde platine la scruta longuement, si bien que intérieurement Shanti ressentit une gêne, la ramenant à son arrivée à New York alors qu'elle ne parlait pas un mot d'anglais à l'époque. Ce genre de gêne, où on se sent incroyablement stupide ou qu'on se demande si il n'y a pas quelque chose chez nous qui dérange la personne en face.

L'amazone se saisit rapidement du fruit, ramenant à l'indienne à la réalité, lui lâchant un merci avec un grand sourire. La "gloutonne" comme l'appelait la Kapoor sortit précipitamment une petit lame sous les yeux méfiants de l'ancienne membre d'un gang. La brune était tellement méfiante qu'elle avait été jusqu'à crisper ses doigts près de son propre couteau de fortune. C'est seulement quand elle observa la blonde s'accroupir et trancher le fruit en deux telle professionnelle, sans jamais répondre à sa dernière remarque. Shantipriya ne lui en tenait pas rigueur non seulement elle-même aimait bien faire cela et sincèrement cette réplique était maladroite et ridicule. Un nouveau pincement d'embarras envahit la brune durant un bref instant avant de simplement regarder l'amazone en face d'elle qui retirait la peau du kiwi. Cette habitante de l'île était jolie et paraissait tellement innocente bien que Shanti supposait que l'arme blanche qu'avait la jeune blonde dans les mains pouvait servir à autre chose qu'à préparer de la nourriture. Mais elle en semblait pas méchante loin de là, c'était même l'inverse.

"C'est pour toi." L'indienne fut de nouveau sortie de sa réflexion par la gloutonne qui lui tendait la moitié du fruit avec ce même sourire qu'il y a quelques instants. "Prends, prends." Shanti se sentit gênée pour la troisième fois depuis le début de leur échange. Elle s'accroupit à son tour et scruta longuement le visage de l'amazone pour considérer ses optons et décider de sa prochaine action. Certes cette fille avait l'air gentille mais il ne fallait pas oublier que les apparences ne décrivaient en rien une personne. Shantipriya le savait très bien.

Après quelques secondes de réflexion qui aurait pu paraître une éternité si les rôles avaient été inversés, la Kapoor se saisir de la moitié du fruit qui lui était proposée, lâchant un sourire crispé, toujours aussi mal à l'aise avec les gens. Elle avait constamment l'impression de faire les choses de travers cela en était rageant parfois.

"Hum...merci." La rescapée croqua dans le fruit et soupira en sentant le goût délicieux de cette nourriture. Elle jeta de nouveau un regard curieux à la blonde à l'allure enfantine, toujours aussi gênée. Dieu que pouvait-elle dire ? Elle sentait déjà l'embarras lui comprimer la gorge et l'asphyxier sans aucun ménagement. L'indienne toussota quelques secondes avant de lâcher une phrase au hasard en espérant qu'elle soit moins ridicule prononcée à haute voix. "Comment tu t'appelles ?" La Kapoor tendit sa main poliment en priant de ne pas en faire trop ou pas assez, peu importe tant que c'était un geste correcte. "Je suis Shantipriya mais on m'appelle Shanti." Déclara-t-elle de son accent indien prononcé en tentant vainement de lui lancer un sourire gentil qui se figea en une sorte de grimace maladroite. Dieu qu'elle détestait les contacts humains comme cela.© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: Are you gonna stole me again ? [Noëlynn F. Niyala]

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-