avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: A la recherche d'un signe... Dim 14 Fév - 15:43

Donovan s'était levée de bon matin, avait décidé d'enfiler la vieille paire de baskets qu'elle avait chipé dans les débris de l'avion (même s'il s'était avéré qu'elles étaient une pointure trop petite pour elle), avait attrapé son bâton de pèlerin et était sortie, guillerette.

En effet, cette nuit là, elle avait fait un magnifique rêve. Un ange du Seigneur lui était apparu et lui avait dit :

LIVRE DE DONOVAN I

I.I. "Donovan" tonna une voix
I.II. "Me voici" lança Donovan, "Où es-tu ?"ajouta-t-elle en se prosternant dans son sommeil
I.III. Et l'Ange du Seigneur vit que Donovan était humble et avait décidé d'humilier son visage à la face du monde. Et il trouva cela bon et le lui fit savoir.
I.IV. "Donovan, écoute et apprends : quand tu te réveilleras, tu ne tarderas pas et tu ne regarderas ni à gauche, ni à droite, mais tout droit. Il faudra te hâter, car un signe t'attends, droit devant toi. Tu marcheras et quand tu seras à l'endroit où je veux que tu ailles, tu le sauras & tu imploreras mon nom car je suis ton créateur et je t'aime..."


Et elle s'était réveillée en sueur. C'était un rêve mais ce n'en était pas un. Du moins, pas un vrai de rêve, un normal comme ceux qu'elle fait où elle mange un repas chaud ou qu'elle va à l'école ou se ballade avec ses parents... Non, celui-là de rêve, c'était un message.

Et c'est pour cela qu'elle s'était levée prestement, dès potron-minet, et qu'elle avait fait comme l'Ange du Seigneur le lui avait dit : ni à droite, ni à gauche, mais tout droit...

Et en route et en avant !

Elle avait progressé quelques temps à travers la jungle, ne sachant plus trop où elle allait quand...

... son souffle fut coupé par la beauté du paysage qui s'offrait à elle : un lac au milieu de l'île et de la jungle. Un lac rien qu'à elle, alors que le soleil commençait à peine à se lever.

Un lever de soleil. Au moins, elle pouvait saluer ça : le vieux farceur qui l'avait faite prisonnière de cette île, le vieux farceur qui lui avait ravi sa sœur, au moins on pouvait pas lui enlever que l'aube et l'aurore, il savait bien les faire...

Donovan mit un genou à terre puis l'autre et commença à psalmodier une prière de reconnaissance. Ses pieds lui faisaient horriblement mal. Elle était en sueur. Elle avait mal au crâne (comme souvent dans ses phases mystiques). Mais elle respirait et - présentement - elle était heureuse de vivre...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Cassyopée-Leä K. Alhys "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : elle cutie fanning × Nombre de messages : 735 × Age du perso : dix-neuf ans × Job : ramasseuse de noix de coco × Côté love : libre comme l'air


Message(#) Sujet: Re: A la recherche d'un signe... Mar 16 Fév - 15:54

à la recherche d'un signe

donovan
&
cassyopée


Endormie à l'abris d'une petite grotte, Cassyopée semblait plonger dans un sommeil troublé. Ses paupières étaient closes, mais elle bougeait dans tous les sens, semblant se débattre contre des ennemis invisibles. Son front était brulant, ses cauchemars terribles. L'angoisse lui arracha un cri, et elle se réveilla en sursaut. Tout allait bien, elle était là, dans sa grotte, en sécurité. Les larmes roulaient sur son visage, elle tentait vainement de se calmer, son coeur s'emballait dans sa cage thoracique résonnant sourdement dans ses oreilles, l'angoisse l'empêchait de respirer correctement. Des cauchemars comme ça, elle en faisait toutes les nuits depuis que Noam l'avait sauvé de son enfer. Elle essayait de s'en remettre, lentement, elle guérissait. Une année de torture laissait des traces, pas seulement les cicatrices sur son corps mais aussi des images qui resteront gravés dans sa mémoire à tout jamais. Le moindre bruit la terrifiait, le son des pas d'inconnus foulant le sol de la jungle, des bruits de coups, des branches qui se cassent, tout lui rappelait cette longue et terrible année. Mais elle avait tenu le coup, elle n'avait rien dit, jamais dévoilé l'endroit où se cachaient ses soeurs. Personne ne devait savoir, c'était l'une des règles d'or des amazones. La jolie blonde se leva finalement, sortant de sa tanière pour respirer l'air frais du l'aube qui se levait. Les rayons du soleil s'infiltraient entre les arbres, donnant à la végétation autour d'elle une belle couleur verdoyante. Elle marcha jusqu'au lac qui se trouvait non loin de là, et profita du soleil qui réchauffait sa peau, passant de l'eau fraiche sur ses poignets encore marqués par les brulures de la corde qui l'avait si longtemps retenu. Son corps osseux reprenait peu à peu forme humaine, ses joues étaient moins creusées, ses blessures se refermaient doucement laissant de nombreuses cicatrices roses sur sa peau blanche. Elle plongea deux lambeaux de tissu blanc dans l'eau froide du lac, et les enroula autour de ses poignets pour soulager ses brulures. Une fois les bandelettes blanches correctement ficelées entour de ses mains et de ses poignets, elle s'assit en tailleurs et profita de la sérénité que l'endroit lui apportait. Que c'était bon de se sentir en sécurité, que c'était bon de ne pas craindre les coups chaque seconde. Elle remplit ses poumons d'air, écartant ses côtes encore endolorie. Elle ne s'était plus sentie aussi vivante depuis des mois. Sa vie reprenait un cours normal et même si elle n'avait pas encore osé retourner voir ses soeurs, elle allait de mieux en mieux. Beaucoup de choses l'empêchaient de retourner chez les amazones, tout d'abord ses idées divergeaient de plus en plus des croyances de ses soeurs, mais ce n'était pas la raison principale. Elle avait peur, ça faisait un an qu'elle ne les avaient pas vu, et elles lui poseraient certainement des milliers de questions, elle n'était pas sûre de pouvoir le supporter, pas tout de suite. Ses soeurs lui manquait énormément mais elle ne se sentait pas encore prête, et qui pourrait lui en vouloir, on a le droit de se sentir un peu perdue, après avoir passé un an de sa vie à se faire briser les os.
Un branche craqua au loin, Cassyopée bondit sur ses jambes et se réfugia dans un arbre, en hauteur -on ne sait jamais-. Elle analysa attentivement les alentours, finissant par voir une silhouette s'approcher. La jeune fille resta à l'abris dans son arbre, et regarda un long moment l'inconnue s'approcher du lac. Elle eu l'air subjugué par le soleil qui se levait sur ce petit coin de paradis, ne connaissant visiblement pas l'endroit, et elle s'agenouilla faisant ce que Cassyopée cru être des prières. L'inconnue n'avait pas l'air en très grande forme, son visage ruisselait de sueur, et sa démarche trahissait des pieds douloureux. Comprenant que la jeune femme ne lui ferait certainement aucun mal, Cassyopée descendit de son arbre et attrapa un gros fruit, assez rond et dont elle connaissait les vertus nourrissantes, puis s'approcha lentement de la nouvelle venue. Vous allez bien..? S'inquiéta la voix fluette de la jeune amazone. La petite blondinette s'assit sur un rocher, juste à côté de l'inconnu et entreprit d'ouvrir le large fruit qu'elle avait ramassé. Vous savez, si vous avez mal aux pieds vous devriez les plonger dans l'eau du lac, ça aide vraiment! Cassyopée portait rarement des chaussures, ses pieds s'étaient habitués à marcher sur le sol hostile de la jungle depuis qu'elle était enfant. Elle était enfin parvenue à rompre son fruit en deux, et en mangeait la chaire blanche et sucrée. Tu en veux? hasarda-t-elle en tendant son repas. L'inconnue lui semblait gentille, en tout cas pas dangereuse, et c'était dans la nature même de Cassyopée que d'aller vers les autres. Choses que ses soeurs lui avaient interdit de faire pendant un long moment, mais à présent le clivage entre les amazones et les rescapés s'était amoindrie.


camo©015


    wild heart
    oh, misty eyes of the mountain below, keep careful watch of my brothers' souls and should the sky be filled with fire and smoke, keep watching over Durins' son  △and if we should die tonight, we should all die together. Raise your glass of wine for the last time, calling out father, oh, prepare as we will, watch the flames burn auburn over the mountain side.  ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: A la recherche d'un signe... Mar 16 Fév - 19:13

Donovan tressaillit en voyant débouler d'un arbre une sorte de petite fée blonde. Son visage se ferma et considéra la fille. Était-ce elle le signe que le Seigneur avait voulu qu'elle voit ? Dans ce petit coin de paradis, rien n'était moins sur... La mystique décida d'appliquer la leçon des Puissances Divines et d'écouter & de regarder...

... mais elle n'osa regarder directement l'inconnue, de peur de se brûler les yeux avec une apparition divine.

"Je vais bien, je ne faisais que remercier l’Eternel de m'avoir conduite jusqu'ici" tenta-t-elle. Si l'inconnue était bel et bien ce qu'elle paraissait être, elle ne pourrait que confirmer les propos de Donovan et accomplir un miracle sous ses yeux ébahis...

Beaucoup de processus interne étaient en marche dans l'esprit de Donovan. Elle interprétait comme elle le pouvait les données qui affluaient à son esprit. Elle était en Paradis, ça elle ne pouvait que le constater. La cascade, le lac, la jungle... C'était presque à s'étonner qu'elle n'ait pas croisé un Ange à l'épée enflammée sur son chemin. C'était l'Eden. Donc si c'était l'Eden...

"Ève ?" hasarda Donovan, visiblement inquiète, à l'idée de pouvoir se tromper.

Ou alors, le vieux farceur avait revêtu une nouvelle apparence, lassé de s'incarner dans les papillons ou les souches d'arbre.

"Seigneur ? Me voici, j'ai répondu à ton appel !" tenta à nouveau Donovan.

Et la suite des propos de l'inconnue rappela une vieille histoire, la plus vieille histoire des hommes qu'elle connaissait... Et Donovan ferma les yeux et se mit à psalmodier, à haute et intelligible voix :

"I.V. Et Donovan se leva & ne regarda ni à droite, ni à gauche, ni en arrière mais alla tout droit,
I.VI. Et elle traversa la ville des hommes & la jungle des bêtes pures et impures,
I.VII. Et en Paradis, elle se retrouva : la beauté lui éblouit le visage & tout n'était que splendeur et luxuriance. Tout cela s'offrait au regard de Donovan & Donovan vit que c'était beau & bon
I.VIII. Donovan tomba à genoux et s'écria : "Seigneur, ton indigne servante a accompli ta volonté & elle te remercie comme la boue remercie son Créateur pour les illustres et obscurs desseins qu'il lui demande d'accomplir. Je ne suis qu'argile entre tes mains divines et je te remercie de bien vouloir tolérer mon existence !
I.IX. Du Ciel vint à ce moment une apparition qui rappela à Donovan son caractère indigne :
I.X. "Vous allez bien ? Vous savez si vous avez mal aux pieds vous devriez les plonger dans l'eau du lac, ça aide vraiment !"
I.XI. Et aussitôt la belle apparition ajouta en tendant l'un des fruits du beau jardin : "Tu en veux ?"
I.XII. Donovan détourna le regard, ne voulant pas offenser l’Éternel en contemplant directement l'un de ses terribles & magnifiques anges..."


Donovan se raccrocha un instant à la réalité : l'inconnue était-elle aussi surnaturelle qu'elle l'avait pensé à premier abord ? Ou penserait-elle qu'elle était complètement mystique timbrée ?

Elle accepta le demi-fruit tendu mais se garde bien de croquer dedans : après tout, Eve avait damné l'humanité avec un fruit plus petit que celui-ci... et dans l'ignorance des desseins du Tout-Puissant, il valait mieux se méfier.

Donovan voulut tout de même faire oeuvre de politesse et se présenta :

"Moi c'est Donovan et... euh... tu dois me trouver bizarre..."

Ça tombait bien, elle l'était.

"J'ai des visions et je sais qu'il y a une raison à ma présence ici et aujourd'hui..."

C'est en débitant ces sornettes que Donovan s'aperçut que la jeune inconnue portait les stigmates de blessures effroyables.

"Que s'est-il passé ? Qui t'as fait ça ?" lança Donovan, affolée et en larmes... Qui avait pu faire cela à une apparition ? C'était comme planter des clous dans la chair du Sauveur. C'était comme saigner la planète entière. Voilà la réponse : ils ne méritaient pas, personne, d'être sauvés. Pas après de tels crimes...

Donovan souffla fort pour tenter de ralentir sa respiration. Et reprendre ses esprits et sa raison vacillante.

"Tu veux me baptiser, c'est ça ?" tenta-t-elle suite à sa proposition de tremper ses pieds dans le lac. "Tu crois que je suis digne de troubler l'eau du lac ?"
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: A la recherche d'un signe...

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-