Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
» Jonathan A. Fletcher "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : dylan sprayberry. × Nombre de messages : 98 × Age du perso : foetus (19ans). × Job : vérifier que tous les endroits sont propices pour la sieste. × Côté love : i hate pineapples.


Message(#) Sujet: (18) aiden. whatever gets you through the night. Dim 7 Fév - 5:46

whatever gets you through the night
aiden & jonathan

Une personne n'a jamais trop de nourriture en sa possession. Jamais. Si je dois la voler pour en obtenir, je suis partant et déjà sur le chemin dès que l'idée est soumise. Ce qui explique ce que je fais en dehors de mon lit au beau milieu de la nuit en évitant le plus possible de faire du bruit, le tout en bonne compagnie. Suivant les traces de mon aîné, je m'arrête à sa hauteur une fois aux limites du village bientôt victime de nos sales pattes. Un regard en direction de Aiden, puis mon attention sur porte sur les lieux tranquilles. Quelques personnes montent la garde, mais rien qu'on ne peut éviter ou s'occuper. C'est dans ce genre de moment que je remercie la génétique d'être petit, me permettant de me faufiler plus aisément, chose que je fais sans attendre de signal quelconque. Je fais mon chemin entre les habitations rudimentaires, sachant où se cache les réserves alimentaires tout en prenant soin de surveiller les pas des quelques individus surveillant le village. Ils n'ont pas l'air bien méfiant, ce qui représente un avantage puisque tout est facilité et en un claquement de doigts j'ai les mains posées sur de la viande fumée et quelques légumes. Aiden est libre de faire ce qu'il veut, mais moi je suis venu ici pour rapporter de la nourriture à cacher dans notre cabane et c'est ce que je compte faire. Je suis encore en pleine croissance et c'est pleinement valable que je veuille une ration plus importante que les adultes, non ? Ouvrant un sac que j'ai emmené avec moi, j'en profite pour le remplir à la hâte de tout ce qui me passe sous les doigts et qui est comestible. Moins on reste longtemps dans les parages, moins on a de chances d'être repéré. « C'est bon, j'en ai assez. » Je chuchote en vitesse tout en fermant mon sac. Ce qu'il faut comprendre dans mes propos est surtout que je n'ai plus de place pour mettre de la nourriture et que, de toute façon, il est préférable de ne pas trop se charger. Voler est une chose, avoir l'air con parce que le butin est trop lourd en est une autre. Dans la plus grande des précautions, je refais le chemin inverse dans le but de quitter cet endroit et retourner dans notre village, sauf que mes pas sont freinés une fois dans la jungle lorsque je frôle le face à face avec un inconnu qui fixe mon sac. Le type semble aligner la subtile odeur de nourriture et le fait que je ne suis pas de la place, mais mon propre regard se porte automatiquement sur Aiden. Nous avons un témoin. Ma première pensée est qu'il faut l'éliminer avant qu'il alerte ses camarades.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



we never break through. you’re afraid of falling, i’m afraid too. It’s murder in the morning. I don’t want to be alone, So just pick up the phone and say hello, It’s okay. You know What they say, If bad things happen on good TV, They could make a movie out of you and me. Don’t be sad, don’t let go, Don’t say goodbye, Just say hello.

h e d l e y - h e l l o


Dernière édition par Jonathan A. Fletcher le Dim 13 Mar - 1:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aiden J. Harper "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Cody Christian le bg × Nombre de messages : 98 × Age du perso : 20 y × Job : étudiant en neurosciences × Côté love : il y a peut-être de l'espoir -ou pas-


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Dim 7 Fév - 7:13

whatever gets you through the night
Jonathan & Aiden
Le jour s'est rempli de personnes heureuses qui se croient en sécurité. Ils se pensent bien dans leur petit confort qu'ils se sont créés. Ils se croient même habituer à la présence des hostiles. Ces pauvres choses inutiles, ces animaux sauvages qui ne savent pas que le danger rôde, même lorsqu'ils croient que tout va bien. Aiden adore attendre le bon moment pour attaquer, tel un lion enragé qui attaque sa proie, encore et encore. Voler n'est pas ce qu'il préfère, mais il s'avère que parfois, la situation peut s'avérer amusante, très. Il ne peut nier que cela lui apporte beaucoup, nourritures, matériaux et tout ce dont il a envie. Cette nuit éclairée par la demi-lune, allait s'avérer plutôt divertissante. Quittant leur belle cabane, ils se dirigèrent vers les villages, ayant l'embarras du choix. Aiden était plutôt muet, pour l'instant, il espérait seulement tomber sur quelque chose de profitable. Jonathan, son compagnon, s'occupait de la nourriture. Cela semblait être sa tâche préférée et il ne s'en plaignait pas. Aiden n'avait pas apporté de sac, croyant que le vol n'allait pas être extraordinaire. Il le laissa chercher la nourriture, tandis que lui, il partait de l'autre côté, pas très loin, au cas où. Le jeune homme avait envie de tout plier, d'entrer dans les tentes et les cabanes et de faire un massacre. Bref. Il se retint, ils ne sont que deux. Ce n'est pas pour autant, qu'il s'est débarrassé de ses pensées morbides. Il pénétra néanmoins, dans une tente, il faisait noir, il ne voyait pas grand-chose, mais il tomba sur un sac à moitié rempli. Le sac faisait un peu de bruits, comme s'il y avait des porte-clés ou des bijoux. Bien souvent, ce sont des choses dont il n'a aucunement besoin. Tant pis. La personne se réveillera quand même dépouillé. Le jeune homme quitta la tente après avoir entendu son partenaire dire qu'il avait trouvé ce dont il avait besoin. Aiden était derrière, il arriva enfin aux côtés du jeune Jonathan, lorsque soudainement, ils firent face à un inconnu. Aiden restait de marbre, comme s'il s'en fichait, n'ayant pas peur de l'individu. Son colocataire le regarda aussitôt, comme s'il attendait qu'Aiden intervienne contre l'homme. Amusé par la situation, le jeune homme releva la tête et il fixa Jo' dans les yeux. « Alors ? Tu attends quoi pour le tuer ? On n'a mieux à faire. » Dit-il à ce dernier, lui demandant de tuer froidement le type sans remords. Faire couler le sang allait-il être un problème pour lui ? Aiden garde toujours un poignard sur lui, mais il attendit de voir ce que Jonathan allait faire avant de lui proposer l'arme.

copyright acidbrain


only you can stop the pain

I can't wait another day until I call you. You've only got my heart on a string and everything a-flutter. But another lonely night might take forever. We've only got each other to blame. It's all the same to me love 'Cause I know what I feel to be right.

(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jonathan A. Fletcher "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : dylan sprayberry. × Nombre de messages : 98 × Age du perso : foetus (19ans). × Job : vérifier que tous les endroits sont propices pour la sieste. × Côté love : i hate pineapples.


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Dim 7 Fév - 17:32

whatever gets you through the night
aiden & jonathan

L'expression "se faire prendre la main dans le sac" ne pourrait pas mieux s'appliquer qu'en ce moment, le regard rivé sur Aiden en attendant de savoir sa décision assez évidente. Je ne suis pas surpris par ses paroles, me contentant d'un léger hochement de tête, sauf que l'inconnu en à rien à faire des menaces profanées par ce qui doit être des gamins à ses yeux. La tête tournée, il en profite pour me prendre mon sac et l'inspecter. Si j'ai eu un moment d'hésitation à mettre fin à une vie pour taire nos méfaits, je suis désormais convaincu que c'est la chose à faire : personne ne touche ma nourriture et il est hors de question que je me laisse enlever mon précieux butin. Je l'ai fait une fois, pourquoi pas recommencer ? Surtout que, cette fois-ci, je ne connais pas la personne devant moi. Je n'ai pas grandi avec. Le couteau que m'a donné Matéo va me servir pour une action dont je doute il approuverait, mais il n'est pas là et ce qu'il ne sait pas ne peut pas lui faire de mal, non ? Je saisis l'arme à ma taille, partiellement cachée par mon haut un peu trop grand, sans savoir où je suis supposé frapper. Il y a une nette différence entre poignarder et tenir une tête sous l'eau. Trop lent à réagir, l'inconnu a le temps de relever la tête afin de me dévisager après avoir conclu que je viens bel et bien de dérober dans leurs réserves. Le sac est abandonné sur le côté, libérant les mains du garde qui s'en sert pour attraper mon poignet qui tient le couteau en dictant qu'on va supposément être gentil et le suivre. Il rêve en couleur ce type, c'est un peu mignon. Je profite des quelques secondes pendant lesquelles il pose son attention sur Aiden pour lui enfoncer mes doigts dans les yeux - tous les moyens sont bons quand on est sur une île perdue. Le geste le pousse à lâcher mon poignet, me permettant d'utiliser mon arme dont je plante la lame dans sa gorge pour la principale raison que je doute qu'elle soit assez imposante pour se montrer efficace ailleurs. J'aime bien le fait que parmi les réactions de cet inconnu ne se trouve pas celle de crier parce que ça facilite vachement la situation tandis que je me recule avec mon arme souillée entre les doigts, le regardant presser les mains contre la plaie au niveau de sa jugulaire. Ce n'est pas bien long avant que son teint commence à pâlir sous la lumière de la lune avant de s'écraser par terre, m'écartant du chemin juste avant d'être heurté par la masse inerte. Je ne réalise que maintenant que mon coeur bat à un rythme effréné, clignant des yeux à maintes reprises en fixant la dépouille. C'était trop facile, presque suspicieux, mais je décide de ne pas y prêter attention et me penche plutôt afin d'essuyer ma lame sur les vêtements de l'étranger. « On fait quoi avec ? » Je garde la voix basse, relevant le regard vers Aiden en terminant de nettoyer mon couteau de la moindre goutte de sang.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



we never break through. you’re afraid of falling, i’m afraid too. It’s murder in the morning. I don’t want to be alone, So just pick up the phone and say hello, It’s okay. You know What they say, If bad things happen on good TV, They could make a movie out of you and me. Don’t be sad, don’t let go, Don’t say goodbye, Just say hello.

h e d l e y - h e l l o
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aiden J. Harper "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Cody Christian le bg × Nombre de messages : 98 × Age du perso : 20 y × Job : étudiant en neurosciences × Côté love : il y a peut-être de l'espoir -ou pas-


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Dim 7 Fév - 20:20

whatever gets you through the night
Jonathan & Aiden
Depuis le meurtre de son père à coups de marteau, Aiden avait pris goût au sang, à cette sensation agréable à retirer la vie d'un être humain. Il n'avait pas tué toutes ses années jusqu'à ce que l'avion crash sur cette île mystérieuse et remplie de surprise. Il pouvait à présent, se libérer, libérer sa soif sanguinaire. Il était libre, libre de tuer. Certes, c'est morbide et inacceptable de tuer la race humaine, mais tellement plus amusant que de traquer un pauvre animal. Cela dit, à New York, il lui était déjà arrivé de vouloir tuer quelques personnes et sa colère l'emportait bien souvent, que parfois, il laissait les gens inconscients ou presque morts ou tout simplement dans un état que l'on ne s'imagine même pas. Il a toujours eu du mal à se contrôler, mais ici, c'est comme s'il venait d'entrer sur un terrain d'enfant et qu'au bout de tout cela, il y avait une belle surprise. Il avait gagné le gros lot. Aiden ne tuait pas à journée longue évidemment, mais il n'a aucun mal à le faire et ce, sans le regretter. Il adore surtout pouvoir manipuler mentalement les autres, les rendre dingue, faire d'eux ses jouets. Aiden ne se fit pas prier, il demanda très clairement à Jonathan de tuer cet homme. Non, parce qu'il n'a pas envie de se salir les mains, mais pourquoi le faire, lorsqu'on a un bras droit ? Est-ce qu'il allait oser tuer l'homme de sang-froid ? Le type avait bien deviné qu'ils venaient de voler, et alors ? On n'est pas en ville, on vole pour survivre. Il pensait pouvoir entraîner les deux garçons, comme s'ils devaient se rendre à un poste de police. Mais Aiden ne bougea pas d'un poil, pour qui se prenait-il ? Ce n'est qu'un homme. Un pauvre homme qui ne se réveillera pas demain matin. Que le spectacle commence. Le jeune homme observa la scène, d'un regard attentif et satisfait. Il avait ce sourire mesquin sur le visage, enfant du diable qu'il était, il ne pouvait que se réjouir de voir Jo' à l'action. C'est ça, fait donc mon enfant. Le sang gicla de tout partout, coulant abondement. Ils pourraient presque se baigner dans le sang, mais bon, on va éviter quand même de se prendre pour Élisabeth Báthory. Il s'approche de Jonathan et le regarde. « On le laisse se faire dévorer par les bêtes sauvages. » Personne ne saura que ce sont eux, excepté eux bien sûr. « Attrape ton sac, on part ! » Il rit, tel un enfant qui viendrait de sonner à une porte et qu'ils doivent quitter avant que l'on les attrape. Aiden se mit donc à courir avant de s'arrêter après un petit moment et il se retourna vers Jo' en souriant.

copyright acidbrain


only you can stop the pain

I can't wait another day until I call you. You've only got my heart on a string and everything a-flutter. But another lonely night might take forever. We've only got each other to blame. It's all the same to me love 'Cause I know what I feel to be right.

(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jonathan A. Fletcher "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : dylan sprayberry. × Nombre de messages : 98 × Age du perso : foetus (19ans). × Job : vérifier que tous les endroits sont propices pour la sieste. × Côté love : i hate pineapples.


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Dim 7 Fév - 21:17

whatever gets you through the night
aiden & jonathan

Retirer la vie ne devrait pas me paraitre aussi banal, mais je ne peux expliquer cette agréable sensation, ce sentiment de puissance. J'ai le coeur qui bat la chamade tel lors de la dernière nuit de ma cadette, sauf que ce n'est pas lié à une émotion négative. À quelque part, j'aime ça et je pourrais y prendre goût. Or, il y a des gens que je ne veux pas décevoir en empruntant le mauvais chemin jusqu'à ne plus savoir où tracer la ligne entre ce qui est bien et ce qui est mal. À essuyer une lame souillée de sang sur le tissu des vêtements d'un cadavre frais, il est évident que mon choix de vie a été fait il y a un bon moment et que je ne me range pas parmi ceux que l'on qualifie de bons. Rangeant mon arme, je me relève en allant chercher mon butin tout daignant un dernier regard vers le corps inerte. « En espérant qu'elles passent avant le matin. » Parce qu'il faut avouer que j'ai toujours un peu peur de me faire prendre. Qu'est-ce qui arriverait par la suite ? On me ferait subir le même sort ? Je suis beaucoup trop jeune et adorable pour terminer aussi tragiquement. Peut-être pourrais-je m'en sortir en faisant les yeux doux ? La majorité du temps, c'est une technique qui fonctionne. Le rire d'Aiden me prend par surprise, mais me tire tout de même un sourire avant qu'il ne détale le premier. Je ne le suis pas immédiatement, me servant de ma chaussure pour pousser un peu le cadavre du bout du pied afin de m'assurer qu'il est mort. Aucune réaction n'émane de lui et sa gorge d'où le sang tache l'herbe sous lui. Ma vérification réalisée, je quitte les lieux du crime à mon tour pour le rejoindre et lui rendre son sourire. C'est un peu étrange de se dire que dans la grande ville, on serait considéré comme étant complices de meurtre. « La prochaine fois on tente de ne pas avoir une mort sur la conscience, de préférence. » Ma conscience ne s'en soucie que très peu, mais il y a eu un risque de perdre ma nourriture et ça, ça aurait été scandaleux. « J'espère t'as dégoté des trucs bien parce que j'ai de la bouffe pour tenir... » Je soulève mon sac, l'observe et juge. À vue d'oeil comme ça c'est difficile à dire, mais je compte faire l'enquête de mon butin plus en profondeur seulement une fois en sécurité derrière la porte de notre cabane. « Une semaine ? » Ou moins parce que je suis un aspirateur humain lorsqu'on parle de manger.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



we never break through. you’re afraid of falling, i’m afraid too. It’s murder in the morning. I don’t want to be alone, So just pick up the phone and say hello, It’s okay. You know What they say, If bad things happen on good TV, They could make a movie out of you and me. Don’t be sad, don’t let go, Don’t say goodbye, Just say hello.

h e d l e y - h e l l o
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aiden J. Harper "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Cody Christian le bg × Nombre de messages : 98 × Age du perso : 20 y × Job : étudiant en neurosciences × Côté love : il y a peut-être de l'espoir -ou pas-


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Lun 8 Fév - 4:26

whatever gets you through the night
Jonathan & Aiden
Les bêtes sauvages allaient très probablement se débarrasser du corps. Et si, ce n'est pas le cas, alors, tant pis. Personne n'a le moyen de savoir ce qui venait de se passer. Aiden allait dormir sur ses deux oreilles, dans une heure, il allait oublier ce qu'il venait de voir. Est-ce que cela allait être le cas pour Jonathan ? Difficile de savoir lorsqu'on n'est pas dans la tête de l'autre. Quoi qu'il en soit, il vaut mieux quitter les lieux, afin de s'assurer que personne n'est là, à les espionner. Il a seulement envie d'être tranquille à présent, de pouvoir savourer leur butin et de découvrir ce qui se cache dans le sac qu'Aiden à dénicher. Aiden donna le premier pas de course, afin de quitter les lieux. Il n'atterrit pas très loin de leur cabane, sans toutefois être à côté. En bon sportif qu'il a toujours été, il s'est toujours senti confortable dans sa peau. Il a toujours aimé courir, sentir le vent sur sa peau, surtout lorsque son torse est dénudé et qu'il est en short. La nuit est l'un de ses moments préférés, lorsque le ciel commence à s'assombrir pour laisser placer aux étoiles et à la lune. L'ambiance est complètement différente que lorsqu'il fait jour avec un soleil tout brillant. Aiden se retourna vers le jeune Jonathan, l'écoutant lui dire que la prochaine fois, ça serait mieux sans cadavre. Cela arracha un drôle de regard d'Aiden. Quelle conscience ? C'est ce que sa tête était en train de penser. « Tu n'as pas aimé ? Ce type voulait te reprendre ce que tu venais d'acquérir. Tu aurais voulu qu'il te pique ta nourriture ? Tu voulais qu'il montre à tout le monde que tu es voleur également ? Tu as fait la bonne chose. » L'hostile adore jouer avec les sentiments des autres, savoir quoi dire pour rendre sensibles les personnes. Il savait très bien que Jonathan ne pouvait vivre sans nourriture. Cela semblait même un sujet presque fragile pour lui. Bref. Il voulait juste lui monter la tête et il a toujours été ainsi, même avec ses amis, comme s'il avait besoin d'avoir le contrôle sur tout le monde et tout ce qui l'entoure. Le jeune homme jeta à son tour un coup d'oeil à son propre sac. « Je doute que ça soit de la nourriture, mais on verra un coup rendu à la cabane. » Aiden s'approche de Jo' en souriant légèrement, venant mélanger ses doigts à ses cheveux, le dépeignant pour le taquiner. Il déposa un baiser #nohomo sur la joue de son bro' avant de sourire. « Je suis fier de toi, tu as fait ça sans rechigner. » Il disait cela comme si c'était un exploit, comme si tuer était quelque chose par laquelle Jo' devait absolument passer pour être encore plus proche de lui. Il se décolla tout en tenant son sac, il avait hâte de découvrir le trésor à l'intérieur. Il commença à marcher vers leur cabane.

copyright acidbrain


only you can stop the pain

I can't wait another day until I call you. You've only got my heart on a string and everything a-flutter. But another lonely night might take forever. We've only got each other to blame. It's all the same to me love 'Cause I know what I feel to be right.

(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jonathan A. Fletcher "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : dylan sprayberry. × Nombre de messages : 98 × Age du perso : foetus (19ans). × Job : vérifier que tous les endroits sont propices pour la sieste. × Côté love : i hate pineapples.


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Lun 8 Fév - 5:50

whatever gets you through the night
aiden & jonathan

Les propos de mon ainé me déstabilisent, faisant se froncer mes sourcils par automatisme tandis que je le regarde dans les yeux. Aiden a visiblement compris ma référence de conscience au pied de la lettre, mais je ne peux qu'approuver ses dires d'un léger hochement de tête. « Non, c'est pas ça. » Je cherche un peu mes mots sans les trouver, alors je me lance à l'aveuglette. « Hors de question de me faire prendre ma bouffe et être affiché comme voleur en prime. » Un témoin de plus ou de moins éliminé par mes doigts, un seul crime suffit à porter l'épinglette de meurtrier qui me colle secrètement. Même Aiden ne le sait pas, ou du moins je ne lui en jamais fais l'annonce officielle et je ne pense pas que quelqu'un sur cette île m'ait vu. La nourriture et mes secrets avant toute chose. Il n'y a rien de plus important pour moi même si le sujet peut être ouvert au débat en ce qui concerne quelques personnes de mon entourage. « Je ne regrette pas. » Manquerait plus qu'il croit que je suis trop faible pour vivre avec un meurtre de plus sur la conscience. Si j'ai pu vivre sur mes deux oreilles jusqu'à aujourd'hui, je ne vois pas pourquoi la mort d'un inconnu viendrait tout changer. Le changement de sujet tourne autour de nos butins et une faible moue tire mes lèvres à la mention que lui ne transporte certainement pas de quoi se mettre sous la dent. « Faut espérer que j'ai mis la patte sur des trucs bons, alors. » Un sourire reprend place sur mon visage, penchant la tête en fermant l'oeil du côté où Aiden passe la main dans mes cheveux afin de les ébouriffer - non pas que je sois du genre à vraiment en prendre soin. Le baiser sur la joue me fait rouler les yeux d'un air dramatique parce que si quelqu'un décide de débarquer par surprise, la scène à clairement l'air gay. En plein milieu de la jungle, les fins rayons de la lune pour nous éclairer et des trucs volés. Il y a de quoi avoir l'air d'un mauvais film d'amour défendu qui n'est pas le cas. « Si tu continues de me donner autant d'affection par contre, là, je risque de rechigner. » Ce dont je n'ai pas besoin, c'est qu'Aiden aussi se mettre de la partie à me couver tel un parent. Avec seulement un an de différence, c'est hors de question. Aiden reprend la marche en direction de notre cabane et je suis ses pas sans lâcher mon sac quoi qu'il arrive. Notre village ne représente pas une menace, sauf que je fais tout de même attention pour ne pas attirer une tierce personne qui voudrait réclamer une part du butin en échange de son silence. Atteignant notre chez nous, j'ouvre la porte d'une main et entre le premier pour aller déposer mon sac au centre de l'endroit, directement sur le plancher parce que même si j'adore la nourriture je ne tiens pas à trouver des miettes dans mon lit pendant trois semaines. Ce n'est que lorsque la porte est refermée dans ses gonds que j'ouvre la bouche en levant mes yeux bleus vers Aiden. « On commence par l'essentiel, je désigne le sac que j'ai ramené en premier avant de poursuivre en indiquant le sien, ou les trucs de déco ? »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



we never break through. you’re afraid of falling, i’m afraid too. It’s murder in the morning. I don’t want to be alone, So just pick up the phone and say hello, It’s okay. You know What they say, If bad things happen on good TV, They could make a movie out of you and me. Don’t be sad, don’t let go, Don’t say goodbye, Just say hello.

h e d l e y - h e l l o
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aiden J. Harper "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Cody Christian le bg × Nombre de messages : 98 × Age du perso : 20 y × Job : étudiant en neurosciences × Côté love : il y a peut-être de l'espoir -ou pas-


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Mar 9 Fév - 4:17

whatever gets you through the night
Jonathan & Aiden
Était-il en train de regretter son geste ? Voulait-il revenir en arrière et suivre le mec comme si un policier venait de le surprendre et voulant l'amener à un poste de police. Aiden n'aurait pas laissé faire cela, si Jonathan n'avait pas franchi le pas, c'est lui qui aurait éliminé l'homme avant que ça n'aille plus loin. Il n'avait pas envie que cela dure toute la nuit, qu'ils aillent sur la place publique. Ils ne sont pas en ville, les règles ne sont plus les mêmes. Aiden le savait très bien et cela était un avantage pour lui, pour sa soif meurtrière, pouvant laisser sa colère parler. « Tant mieux alors. » Lâcha subitement le brun à son partenaire. C'était sûrement ce qu'il voulait attendre Aiden, qu'il ne regrette pas son geste. Il était satisfait, comme le serait un professeur devant son élève qui fait des efforts. Le jeune homme ignorait complètement ce qu'il y avait dans le sac et donc, il doutait que cela s'agisse de nourritures. Le jeune homme n'était pas à fond à chercher le plus de nourriture possible, s'il en manquait, il savait où se servir : chez les autres. Il faut dire qu'il ne bouffe pas autant que son colocataire. Chacun sa passion. Peut-être se trouvait-il des bijoux qu'il pourrait échanger contre d'autres trucs plus intéressants ou bien des magazines pour adultes. Non, plus sérieusement, peut-être des choses utiles quoi. Et puis, afin de montrer son excitation face à l'exploit de son ami, il se montra soudainement affectif, dans le bon sens du terme. Ce n'est pas vraiment le genre de choses qu'il ferait en temps normal, mais bon, il n'y avait aucune arrière-pensée derrière tout ce qu'il venait de faire, vraiment aucune hein. « Arrête, je suis sûre que cela te plaît de me voir agir de la sorte hein. » Il n'était pas en train de suggérer des choses, seulement, que peut-être que cela ne déplaisait pas à Jonathan. Aussitôt, le brun se décolla digne d'un mauvais garçon, genre okay c'est bon, fille, tu peux dégager. Finalement, les deux jeunes arrivèrent enfin à leur cabane. Aiden le laisse pénétrer en premier à l'intérieur de leur demeure. Il en profita pour se prendre un bidon de bière et il entra à son tour, fermant la porte derrière lui. Il déposa le bidon d'alcool près d'une table en bois et puis déposa le sac à trésors près du mur. Ce sac semblait vraiment mystérieux, remplit de mystère. Il voulait d'abord savoir la bouffe que Jonathan avait ramenée chez eux. Il haussa les épaules. « Va pour ton sac. » Pendant ce temps, le brun en profita pour se dévêtir, du moins, il retira ses baskets ainsi que son shirt afin de se mettre à l'aise. Il attrapa un verre puis le remplit de bière avant de s'installer aux côtés de Jonathan et de boire tranquillement sa boisson. « J'espère qu'il y a de la viande. » dit-il en bon carnivore. Il en avait un peu marre de manger que des fruits et des légumes, non pas qu'il déteste, puisqu'il en a l'habitude pour rester en forme. Cependant, ce n'est pas pour autant, il déteste la viande.

copyright acidbrain


only you can stop the pain

I can't wait another day until I call you. You've only got my heart on a string and everything a-flutter. But another lonely night might take forever. We've only got each other to blame. It's all the same to me love 'Cause I know what I feel to be right.

(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jonathan A. Fletcher "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : dylan sprayberry. × Nombre de messages : 98 × Age du perso : foetus (19ans). × Job : vérifier que tous les endroits sont propices pour la sieste. × Côté love : i hate pineapples.


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Mer 10 Fév - 3:58

whatever gets you through the night
aiden & jonathan

Autant mettre cette histoire que désapprouverait fortement Beatriz et Matéo de côté puisque le sujet semble être clos pour Aiden de toute façon. Son geste affectueux suivi de sa réplique lui valent un roulement de yeux accompagné d'un sourire en coin. « Ça ne veut pas dire qu'on est obligé d'être les prochains Bonnie et Clyde. » Un petit ton sarcastique ainsi qu'un léger coup de coude dans ses côtes soulignent mes paroles avant qu'on reprenne le chemin vers notre village, et plus précisément notre cabane où j'entre le premier. Aiden prend un peu plus de temps, attirant mon attention tandis qu'il ramène de l'alcool entre nos quatre murs et j'ignore si j'approuve ou désapprouve cette décision. La boisson rend con, je le sais d'expérience, mais elle n'a surtout pas le même effet sur tous. Qu'importe. Je demande quel sac on fouille en premier, le regard rivé sur monsieur qui décide de se mettre à l'aise en retirant son shirt et c'est sans gêne que je laisse mes yeux glissés vers son torse défini. Oh yeah, quelle vue. Ça, j'approuve à cent pourcent. La mention de viande me fait cliquer des paupières et ramener mon attention vers mon butin. « Tu me prends pour quoi ? Un lapin ? J'ai clairement pris de la viande. » Ainsi que quelques fruits et légumes parce que ce n'est pas mauvais d'avoir une alimentation le plus équilibré possible. Le moi d'il y a quatre ans n'aurait jamais été d'accord avec ma mentalité d'aujourd'hui et c'est sur cette pensée que j'ouvre mon sac pour en fouiller le contenu. J'en sors une bonne quantité de viande fumée ainsi que quelques tranches qui semblent être du poisson. J'en arrache un morceau, goûtant afin de confirmer ma pensée. « Poisson et viande inconnue, tout fumés. » Le fond se compose de quelques avocats et principalement des légumes, sortant quelques carottes que je lui mets sous le nez. « Regarde, ta bouffe préférée. » Je souris, me moquant plus ou moins de lui ainsi que de l'ironie de mes paroles précédentes, puis rangent le tout dans le sac dont je ferais un tri plus minutieux une fois le soleil levé. Par contre, je me garde tout de même un bout de viande fumée que je sépare en deux, en donnant généreusement une moitié à Aiden. Moitié qui ne vient pas gratuitement puisque je lui subtilise son verre de bière dans lequel je prends une gorgée.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



we never break through. you’re afraid of falling, i’m afraid too. It’s murder in the morning. I don’t want to be alone, So just pick up the phone and say hello, It’s okay. You know What they say, If bad things happen on good TV, They could make a movie out of you and me. Don’t be sad, don’t let go, Don’t say goodbye, Just say hello.

h e d l e y - h e l l o
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aiden J. Harper "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Cody Christian le bg × Nombre de messages : 98 × Age du perso : 20 y × Job : étudiant en neurosciences × Côté love : il y a peut-être de l'espoir -ou pas-


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Jeu 11 Fév - 2:22

whatever gets you through the night
Jonathan & Aiden
Bonnie et Clyde, ce sont quand même des légendes dans leur branche, malgré la fin tragique des deux partenaires de crimes. Mais cette fin, ce n'est pas celle qu'il a prévue pour sa propre vie. Il n'a pas prévu de mourir, parce que les gentils auront eu le dessus sur lui. Hors de question, qu'il crève ainsi. C'est sûr que cela laissait à réfléchir, étant donné la voie qu'ils ont décidé d'emprunter, notamment Aiden. À vrai dire, il n'y pense pas vraiment, il sait juste qu'il ne va pas mourir ainsi. Le jeune homme suit son acolyte jusqu'à leur cabane. Il avait une de ses soifs, il décida de rentrer quelques bières. Le brun ne saoule jamais jusqu'à être ivre mort et ne plus savoir ce qu'il fait. Certes, à New York, c'est déjà arrivé, dans ses fêtes de débauchés, mais ici, il ne voit pas l’intérêt de saouler jusqu'à ne plus voir clair. Et puis, ceux qu'ils le font, c'est surtout les pleurnichards, ceux qui pleurent sur des pertes ou des trucs qui les tourments. Aiden est loin de tous ses pauvres gens qui font carrément pitié. Cela dit, boire de temps en temps, ça ne tue personne aux dernières nouvelles. L'hostile se mit ensuite à son aise, laissant voir ses abdos et tout ce qui vient avec cela. Le sport, c'est presque la seule chose dont il aime faire le matin, courir, s'entraîner et le sport en chambre aussi, mais ça, pas besoin d'heure spécifique hein. Après s'être enfin installé, il souhaitait qu'il y ait de la vraie nourriture, de la viande, pas que des trucs pour les végétariens, même s'il n'a rien contre ça. Aiden fit signe de déballer le tout afin de voir ce qu'il avait trouvé là-bas. Yep. De la viande, bordel, des protéines, du fer et du gras. Il regarda attentivement le tout, lorsque soudainement, il lui agita ses carottes sous le nez. Le jeune homme fronça légèrement les sourcils. « Je vais te les mettre où je pense. » dit-il en riant, pour le taquiner à son tour. Aiden attrapa son bout de viande et il y goûta avant de lâcher un : « Hey, pas touche. » Grogna-t-il pour rire avant de reprendre son verre, afin de faire passer le morceau de viande dans sa gorge. Ensuite, il déposa le morceau ainsi que le verre avant d'étirer le bras pour attraper le sac mystérieux. « Bon, voyons voir les trucs que j'ai trouvés. » Il ouvre le sac et dans un premier temps, il fouille à l'intérieur, quelques babioles par là et ici, des sous-vêtements de femmes. Un sourire en coin et il sortit du sac, un soutien-gorge. Il l'agite sous les yeux de son ami. « Pour toi, tu l'essaies ? » Il pouffa de rire.

copyright acidbrain


only you can stop the pain

I can't wait another day until I call you. You've only got my heart on a string and everything a-flutter. But another lonely night might take forever. We've only got each other to blame. It's all the same to me love 'Cause I know what I feel to be right.

(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jonathan A. Fletcher "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : dylan sprayberry. × Nombre de messages : 98 × Age du perso : foetus (19ans). × Job : vérifier que tous les endroits sont propices pour la sieste. × Côté love : i hate pineapples.


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Jeu 11 Fév - 5:44

whatever gets you through the night
aiden & jonathan

J'aime bien l'idée de former la paire avec Aiden. Ça fait moins solitaire et surtout plus amusant lors de nuit comme celle-ci où tout le monde semble dormir sauf nous et les gens faisant la garde. Que puis-je souhaiter de plus ? On a de la bière, de la viande et une absence de haut sur le corps musclé de mon aîné. Sérieusement, la vie ne pourrait pas mieux se présenter. Sa réplique me tire un rire que j'accompagne d'un clin d'oeil. « Ne prend pas tes fantasmes pour la réalité. » Le verre de bière subtilisé, Aiden constate le vole et reprend son bien. Je fais la moue, le fixant de mes grands yeux tandis qu'il goutte à ma nourriture volée, sauf que je compte remettre les doigts sur cet alcool tôt ou tard. Je pourrais aussi me lever et aller me chercher un verre, mais ce serait une défaite trop simple. Aiden dépose ses trucs afin de tirer son propre sac vers lui, me laissant le temps d'engloutir le reste de mon morceau de viande comme si ma vie en dépend et mastiquer en vitesse. La curiosité me rapproche de lui au maximum, appuyant presque le menton sur son épaule afin de jeter un coup d'oeil dans le sac en l'observant sortir des trucs peu intéressants, puis des articles féminins. Un soutien-gorge se balance soudainement sous mes yeux, me tirant un nouveau rire avant d'enfin appuyer le menton contre son épaule dénudée. « Après les carottes, maintenant les vêtements de femme ? T'as de drôles de fantasmes et je ne mange pas assez pour pouvoir le remplir, désolé. » Un peu d'exercices ici et là est le secret de ma forme physique - ainsi qu'un excellent métabolisme que je dois à mon jeune âge. Mon rapprochement physique n'est pas en vain puisque je me décolle légèrement de lui, levant son verre de bière que j'ai subtilisé derrière son dos à mes lèves et vient en prendre une nouvelle gorgée. « Tu peux simplement le demander si t'en a marres de me voir porter mes vêtements. » Je frétille des sourcils suggestivement avec le sourire aux lèvres, refusant de rendre le verre désormais entre mes doigts. Tenant le verre à distance, je tends la main libre vers le sac dans le but de le fouiller et en sort la culotte assortie au soutien-gorge. Un beau morceau de couleur pêche avec de la dentelle blanche que j'approche du torse de mon ami. « À vue d'oeil, l'ensemble à plus l'air dans ta palette. Ça fait ressortir tes yeux. » Bullshit, mais qui n'a jamais entendu cette fameuse phrase qui ne veut rien dire ? Du moins, je n'ai jamais compris le lien et encore moins remarqué ce phénomène.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



we never break through. you’re afraid of falling, i’m afraid too. It’s murder in the morning. I don’t want to be alone, So just pick up the phone and say hello, It’s okay. You know What they say, If bad things happen on good TV, They could make a movie out of you and me. Don’t be sad, don’t let go, Don’t say goodbye, Just say hello.

h e d l e y - h e l l o
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aiden J. Harper "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Cody Christian le bg × Nombre de messages : 98 × Age du perso : 20 y × Job : étudiant en neurosciences × Côté love : il y a peut-être de l'espoir -ou pas-


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Jeu 11 Fév - 6:44

whatever gets you through the night
Jonathan & Aiden
C'était amusant de voir qu'ils pouvaient passer de meurtre à des carottes et les petites phrases taquines ici et là. Jonathan venait de tuer un homme, qui s'était vidé de son sang. Ce pauvre mec était sûrement en train de se faire dévorer par des loups ou autres bêtes sauvages qui se trouvent sur l'île. Et eux, ils sont là, en train de parler de nourritures et de sous-vêtements féminins. Bref. C'est ça entre eux, ils passent d'une vitesse à une autre et le reste, c'est derrière eux. Et lorsqu'on y pense, ils sont plus proches qu'on voudrait bien le croire. L'un ayant tué son paternel et l'autre, sa sœur. Un lien bien défini. Aiden le dévisagea durant quelques secondes en l'entendant lui dire, de ne pas prendre ses fantasmes pour des réalités, vraiment ? Si c'était le cas, n'auraient-ils pas passé déjà à l'acte ? Ou alors, ils gardent le moment pour plus tard, qui sait. Pour l'heure, ils avaient envie de découvrir ce qu'ils avaient volés chacun de leur bord. « Ha ha, très drôle Fletcher. Et fais comme les femmes, mets du rembourrage. » De plus en plus suspect, tout ça. Il laissa Jo' se rapprocher, à vrai dire, il ne sentait surtout que son souffle sur sa peau dénudée. Aiden n'aperçut pas le vol de son verre de bière, jusqu'à ce qu'il tourne la tête vers son compagnon. Et il se permettait ? Le jeune homme lui lança un regard qui en disant long, c'est ma bière, donne-la-moi. Et lui-même, un peu trop paresseux pour se relever et chercher un nouveau verre, il reste planté là. « Pourquoi ? Tu comptes te déshabiller maintenant ? Parce que je veux quand même être prévenu d'avance. » Il attrapa le morceau de viande qu'il termina en une seule bouchée. Il lui mit un coup sur la jambe en l'entendant sortir des conneries sur les sous-vêtements. « C'est qui entre nous deux, qui est en train de fantasmer, hein ? Ton rêve le plus fou ne se réalisera pas. » Il rit avant de finalement renverser le sac pour le vider au complet. Autre que des sous-vêtements féminins, on y retrouva des petites décorations et des trucs féminins, du style, pince à sourcils ou encore une brosse à cheveux etc. Et puis, tout semblait calme, il fit mine d'avoir entendu un drôle de bruit près de leur cabane. « Hey, tu n'as pas entendu ça ? » Aiden se releva et s'approcha du mur, laissant planer le doute, il se penchant ensuite pour lui reprendre son verre rapidement. « Ah, il me semble que c'est à moi ça. Hmm.. » Le brun boit quelques gorgées de la boisson. Il lui fait un clin d'oeil et va ensuite s'installer sur le lit de Jonathan, ses deux pieds le conduit jusqu'au matelas et il s'y allongea.

copyright acidbrain


only you can stop the pain

I can't wait another day until I call you. You've only got my heart on a string and everything a-flutter. But another lonely night might take forever. We've only got each other to blame. It's all the same to me love 'Cause I know what I feel to be right.

(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jonathan A. Fletcher "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : dylan sprayberry. × Nombre de messages : 98 × Age du perso : foetus (19ans). × Job : vérifier que tous les endroits sont propices pour la sieste. × Côté love : i hate pineapples.


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Ven 12 Fév - 3:51

whatever gets you through the night
aiden & jonathan

C'est fou comment Aiden peut balancer le préjugé monstrueux de l'année sur la gente féminine dénouée de la moindre représentante pour défendre leur honneur. J'imagine que le rôle de l'avocat me tombe sur les épaules malgré mon manque total d'attributs féminins évidents et moins évidents. « Mon humour hilarant est la raison pour laquelle tu m'aimes. » Au final, je ne prends pas la défense du sexe opposé puisque j'ignore quel argument béton étalé comme preuve et, en prime, le soutien-gorge en question est rembourré avec des petits coussinets. Ça ne m'aide pas à vouloir faire valoir un point. Je m'en fiche puisque j'ai réussi à remettre les doigts sur le verre, ce qui me rend plutôt fier de ma gentille mesquinerie. Je viens de lui filer un bout de viande : il devrait me donner tous les verres que je désire en échange sinon je pourrais le trahir au premier moment venu afin d'assurer mes intérêts. Avouez que vous y avez cru pendant quelques secondes. Je suis peut-être quelqu'un qu'on pourrait qualifier de relativement trou du cul, mais j'ai quand même quelques valeurs. Je ne fais pas de sales coups à ceux que j'aime et apprécie. Ce qui inclut Aiden malgré le profond désaccord de quelques individus prétendant que mon aîné est une mauvaise influence. Ils ignorent que j'ai maintenant la tête de ma soeur sous l'eau avec ses cheveux caressant mon poignet jusqu'à ce que son corps ne soit plus que carcasse. Ou encore que je me suis contenté de tenir compagnie à mon frère mourant que pour que ladite soeur me fiche la paix. Bref, je doute que la mauvaise influence vienne du plus vieux, même s'il est indéniable qu'il ne va pas m'empêcher de poser des gestes socialement horribles. C'est pour ça que je l'aime bien. Aiden ne juge pas cet aspect de moi. Jamais. En aucun cas. Je conserve le sourire à ses propos, pinçant à deux doigts le col de mon haut simplement pour le désigner. « Très bien. Ce beau bébé quittera mon corps dans cinq minutes. » Beau bébé. Voilà que je parle comme Matéo, my god. Non. Tuez-moi avant que cela n'arrive et que je devienne comme lui. Ou pire encore : que j'accepte volontairement de porter son horrible chapeau de pêche. Quelle chose horrible à laquelle pensée alors qu'il y a visuellement mieux sous mes yeux en ce moment même. Maintenant, je me fais violenter et je fais une scène en venant masser le point attaqué sur ma jambe en grimaçant. « Ton langage corporel parle pour toi. Je rajoute le sadisme dans ta liste de fantasme. Moi je suis trop jeune et pure pour ce genre de chose. » C'est un mensonge. Tout le monde ici le sait, y compris ces pauvres carottes. La découverte des objets reprend, prenant le temps d'observer chaque truc sans avoir l'impression de mettre la main sur quelque chose d'utile. Je ne crois pas qu'une brosse à cheveux ou une pince à épiler nous servent énormément. « Mh ? » Je n'ai rien entendu, mais mon regard suit le mouvement d'Aiden jusqu'à me faire prendre mon précieux verre. « Hey ! » Le goût ne m'éclate pas tant que ça, mais c'est surtout une question de principe. Toujours assis au même endroit, je désigne le lit que choisi Aiden pour s'étendre. « Ça c'est mon lit. Si tu veux y séjourner, il y a un prix à payer. » Faire des allusions poétiques et raffinées ne fait pas partie de mes rares talents, ce pourquoi je me lève enfin de ma place, rassemblant les objets en un tas grosso modo du bout du pied avant de saisir mon t-shirt au niveau de mes omoplates et le passer par-dessus ma tête. J'avais dit cinq minutes ? À deux minutes près peut-être, pas besoin d'en faire un drame.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



we never break through. you’re afraid of falling, i’m afraid too. It’s murder in the morning. I don’t want to be alone, So just pick up the phone and say hello, It’s okay. You know What they say, If bad things happen on good TV, They could make a movie out of you and me. Don’t be sad, don’t let go, Don’t say goodbye, Just say hello.

h e d l e y - h e l l o
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aiden J. Harper "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Cody Christian le bg × Nombre de messages : 98 × Age du perso : 20 y × Job : étudiant en neurosciences × Côté love : il y a peut-être de l'espoir -ou pas-


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Dim 28 Fév - 3:47

whatever gets you through the night
Jonathan & Aiden
Aiden pouffa de rire. C'est sûr que l'humour s'est important entre mecs. Sinon ils auraient l'air de deux paresseux, l'animal ou des tortues. Bref. Ils s’ennuieraient bien assez vite s'ils n’enchaînaient pas connerie sur connerie. Et ça sort vraiment naturellement, comme pour le rembourrage. Finalement, ce sac ne servait à rien et il aurait été préférable qu'il reste à sa place. Enfin bon. On ne peut pas toujours tomber sur quelque chose d'utile hein. La personne allait simplement se réveiller sans sous-vêtement, tant pis pour elle. Et tant pis pour eux, qui se retrouvent avec des dessous féminins. Heureusement, personne n'entrait dans leur cabane, car ça serait à se poser de sérieuses questions. S'amusaient-ils à se vêtir en femme ? Non, aucunement. Et de toute manière, ce qui se passe dans leur cabane, reste dans la cabane. Personne n'est vraiment autorisé à entrer dans leur habitation, c'est réservé exclusivement pour Jonathan et Aiden. Le jeune homme n'avait jamais réellement décoré sa chambre lorsqu'il était à New York. Cela faisait tout drôle de voir l'endroit décoré de tout et de rien, avec des babioles parfois un peu douteuses. Apparemment, Aiden venait de parler un peu trop et ce n'était aucunement l'alcool qui était en cause, seulement sa bouche. Il était prévenu, c'était chose faite, Jo allait retirer son haut dans les prochaines cinq minutes ou peut-être même avant s'il a envie de jouer avec les mots du brun. Aiden se tapa légèrement le visage avec un air désespéré. Hm, sadisme ? Ouais peut-être. Sur ça, il n'a rien à contredire. Cependant, pour le reste de la phrase. « Pure hein.. il n'y a rien de pur dans cette cabane. » Comme s'ils vivaient en enfer, dans la débauche. Non okay, ça ne voulait pas dire ça, mais c'est sorti tout seul. Mais très vite, Aiden voulait détourner son attention, la soif avait sonné, il voulait ravoir sa fameuse bière. Il lui fit donc croire qu'il avait entendu du bruit, avant d'en profiter pour lui prendre le verre des mains et s'étendre sur le lit de ce dernier. Il boit quelques gorgées, achevant bientôt le verre, voyant le fond qui devient plus clair. Il releva la tête vers celui-ci et se mit à rire. Quel prix ? Il se met à froncer les sourcils, s'étouffant presque avec le liquide qu'il tentait de terminer. « Et donc, le prix, c'est un strip-tease ? » Ou alors, c'était un stratagème pour le faire dégager. Sauf qu'il est trop paresseux pour dégager du lit. Enfin. Il pouvait fermer les yeux, mais il pourrait finir par s'y endormir, à un moment ou à un autre, quand la fatigue l'emportera sur le reste de ses émotions. Il s'assoit légèrement. « T'as pas un truc à me dire ? »

copyright acidbrain


only you can stop the pain

I can't wait another day until I call you. You've only got my heart on a string and everything a-flutter. But another lonely night might take forever. We've only got each other to blame. It's all the same to me love 'Cause I know what I feel to be right.

(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jonathan A. Fletcher "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : dylan sprayberry. × Nombre de messages : 98 × Age du perso : foetus (19ans). × Job : vérifier que tous les endroits sont propices pour la sieste. × Côté love : i hate pineapples.


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Lun 29 Fév - 2:50

whatever gets you through the night
aiden & jonathan

S'il tient tant à être prévenu d'avance, c'est lui le pire puisque maintenant Aiden n'a plus droit à l'effet de surprise que pourrait générer un semi strip-tease soudain. « Crois ce que tu veux, je suis la réincarnation de Marie. » Un sourire étire le coin de mes lèvres, moi-même ne pouvant pas avaler un mensonge aussi gros puisque je ne suis clairement pas un saint. Je suis même assez naïf pour tomber dans le panneau tendu par Aiden, me retrouvant les mains vides à nouveau tandis qu'il trouve le confort de mon lit où s'étendre. Me relevant sur mes pieds, mon t-shirt quitte mon corps après l'avoir couvert toute la journée et la remarque de mon ami est suffisante pour me tirer un rire. « Si c'est toi qui m'en fait le spectacle, je ne dis pas non et mon lit est tout à toi pour la nuit. » Roulant mon vêtement en boule avant de le lancer vers un petit tas de linges que je vais bientôt devoir aller laver, mon regard se pose sur l'envahisseur sur mon lit auquel j'adresse un clin d'oeil. Je joue le jeu avec précaution, mais ce serait que de mentir que nier que l'idée me plait. Énormément. Plutôt que de rester debout, je trouve un coin de mon lit où m'asseoir en passant les doigts dans mes cheveux en décoiffant le moindre style qu'ils aient pu prendre pendant le jour. Sa question me semble sortir de nulle part, forçant un sourcil à s'arquer sur mon visage alors que mon attention se fixe sur lui, la tête se penchant sur le côté en cherchant à comprendre ce qu'il veut entendre. Qu'ai-je fait de spécial récemment? Aucune idée. « Qu'est-ce que j'ai à te dire ? » Je dois avouer que je suis un peu perdu et que le fait de poser les yeux sur lui aussi longtemps est un combat mental pour ne pas laisser mon regard glisser sur son torse nu. Le bout de ma langue passe entre mes lèvres, suivi de mes dents qui viennent doucement se planter dans ma lèvre inférieure alors que mes iris ont craqués sans me demander mon avis en scannant ce torse magnifique. Dammit. Ça m'apprendra à me lier d'amitié avec des gens dans mes goûts: après je dois jongler avec le fait que je n'ai rien contre l'option d'entretenir une amitié avec bénéfices, sauf que je choisis assez mal les types qui me tombent dans l'oeil.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
#thirsty



we never break through. you’re afraid of falling, i’m afraid too. It’s murder in the morning. I don’t want to be alone, So just pick up the phone and say hello, It’s okay. You know What they say, If bad things happen on good TV, They could make a movie out of you and me. Don’t be sad, don’t let go, Don’t say goodbye, Just say hello.

h e d l e y - h e l l o
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aiden J. Harper "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Cody Christian le bg × Nombre de messages : 98 × Age du perso : 20 y × Job : étudiant en neurosciences × Côté love : il y a peut-être de l'espoir -ou pas-


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Lun 29 Fév - 5:36

whatever gets you through the night
Jonathan & Aiden
C'est sûr que même si Jonathan disait cela, qu'il est la vierge Marie, ce n'était pas tellement crédible. Aide se contentait de rire suite à cette révélation très croyante, aussi croyante que les cochons qui volent dans le ciel. Et la preuve allait bien être dévoilée à voix haute. Le sujet dériva sur le strip-tease. Aiden montrerait volontiers ses soi-disant talents de danseur, mais ça ne ferait-il pas lever des doutes sur.. enfin, sur sa personne ? Pourtant, il a toujours été le genre à accepter les défis et à se laisser aller. La phrase de Jonathan le fait naturellement et grandement sourire. Son colocataire avait déjà eu un échantillon puisqu'Aiden n'avait plus de chandail. Le plus important, était sûrement encore le pantalon sur le corps, probablement ouais, du moins, le sous-vêtement. Il le regarde d'installer sur le même lit, normal, c'est le sien. Avait-il un truc à lui dire ? Peut-être que l'hostile avait tout simplement envie de l'entendre lui raconter une anecdote, de lorsqu'ils ne sont pas ensemble ou peut-être un truc sur lui-même ? Quelque chose qu'Aiden ignore. Le jeune homme releva la tête face à la réponse. Il fronça légèrement les sourcils, car au fond, c'est vrai que la question sortait de nulle part. C'était pour dérivé du strip-tease, peut-être bien que c'est la raison. Il le regarda dans les yeux, il voyait une drôle de chose dans le regard de son ami, enfin, cela ne ressemblait en rien à une impression finalement. Son visage.. attend, était-il réellement en train de se mordre la lèvre ? Il leva les yeux vers le ciel, sûrement que le petit était en train de fantasmer sur une femme. C'est sûrement ça. « Eh bien.. j'imagine que tu es en train de fantasmer sur une fille en ce moment même, non ? Vu ta tête.. » Besoin d'une confirmation ? Totalement. Sur quoi ? Aucune idée. Avec son pied, il donna un léger coup à Jonathan pour le faire réagir. « Bon okay, je le fais ton spectacle. » Il sourit tout bêtement et il s'installe mieux, venant retirer ses chaussures ainsi que ses bas. Il n'a jamais dit qu'il irait jusqu'au bout.. jusqu'au dernier vêtement. Et en même temps, il adore faire languir les autres. Il a toujours ce même sourire en coin et balance le tout au sol avant de se réinstaller confortablement comme si c'était son propre lit. « Ça t'a plu ? Voir mes pieds se dénuder de la sorte. » C'est presque dégoûtant et pervers, s'il y avait eu des meufs ou s'il était fragile à cette vue-là. Enfin. Ils vivent ensemble, c'est donc une habitude et ce n'est pas comme s'il puait des pieds, techniquement du moins. Bref. Des pieds, c'est des pieds. Il en profita pour mettre un autre coup à Jonathan et sourit à ce dernier.

copyright acidbrain


#CanYouFeelTheThirstTonight j'ai volé ta phrase


only you can stop the pain

I can't wait another day until I call you. You've only got my heart on a string and everything a-flutter. But another lonely night might take forever. We've only got each other to blame. It's all the same to me love 'Cause I know what I feel to be right.

(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jonathan A. Fletcher "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : dylan sprayberry. × Nombre de messages : 98 × Age du perso : foetus (19ans). × Job : vérifier que tous les endroits sont propices pour la sieste. × Côté love : i hate pineapples.


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Mar 1 Mar - 3:22

whatever gets you through the night
aiden & jonathan

Son hypothèse incorrecte me tire de ma contemplation, clignant plusieurs fois des yeux avant de lever le regard vers son visage. Je tente de me sauver du moindre embrassement par un roulement de yeux caractéristique, me méritant même un coup avant qu'Aiden soit soudainement motivé par l'idée du strip-tease. Mon esprit se vide quelques secondes, incapable de comprendre s'il compte respecter ses propos tandis que je suis dans l'incapacité de décrocher mes pupilles de son corps. Cela a le potentiel de devenir cruellement intéressant et j'en oublie d'éviter de laisser mon intérêt transparaitre sur mon visage. Je peux être un véritable livre ouvert lorsque je ne prends pas deux secondes pour faire attention, sauf est-ce que je m'en soucie autant que l'on pourrait croire? Non. Au final, seul ses chaussures et chaussettes le quittent et j'expire par le nez comme pour démontrer une fausse irritation amusée. « Wow. Avec une telle performance, tu dois faire tomber tout le monde comme des mouches, y'a pas de doute. Je maintiens qu'on n'a pas le droit de ramener de one night ici, monsieur le tombeur, au cas où t'aurais envie d'aller parfaire tes techniques à l'extérieur de cette cabane. » Je m'avoue à moi-même être assez déçu de ne pas en avoir vu davantage, sauf que je me vois très mal le lui exprimer à haute voix. M'installant plus confortablement sur mon lit plutôt que de me contenter du maigre coin, j'en profite par la suite pour éloigner ses pieds de ma personne. Bien que je n'ai rien contre cette partie anatomique, je n'ai point de fantasme déluré dans le genre. « Clairement. J'en suis totalement émoustillé. » Aucun besoin de fournir un effort, ma voix se tinte d'ironie toute seule. « Je vais finir par croire que c'est toi qui a des choses à m'avouer. » Un index dans sa direction et je me lève de ma place assise afin de me trouver un verre à remplir d'alcool, revenant ensuite vers lui en me plantant devant sa personne en vis-à-vis face à mon lit. Buvant une gorgée de bière, je croise un bras sous mon torse et penche un brin la tête vers la gauche. « Alors, quel secret as-tu besoin de dévoiler... et mets pas tes pieds sales sur mon lit, c'est là que je dors je te signale ! » À moins d'être cul nu sous mes draps, Aiden n'a pas intérêt à poser le moindre doigt de pied sur mes précieuses couvertures. L'idée première me plait. Grandement. Peut-être que je pourrais essayer de glisser la situation en ce sens... Le pire qui peut arriver c'est qu'il refuse et qu'on ne fasse que tourner la page sur un tel moment. Je reprends place sur le matelas, m'installant le plus près possible de lui en tendant mon verre dans sa direction en tirant un sourire aux coins de mes lèvres.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



we never break through. you’re afraid of falling, i’m afraid too. It’s murder in the morning. I don’t want to be alone, So just pick up the phone and say hello, It’s okay. You know What they say, If bad things happen on good TV, They could make a movie out of you and me. Don’t be sad, don’t let go, Don’t say goodbye, Just say hello.

h e d l e y - h e l l o
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aiden J. Harper "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Cody Christian le bg × Nombre de messages : 98 × Age du perso : 20 y × Job : étudiant en neurosciences × Côté love : il y a peut-être de l'espoir -ou pas-


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Ven 4 Mar - 2:54

whatever gets you through the night
Jonathan & Aiden
Aiden est un peu le type narcissique, qui aime montrer son corps, montrer qu'il continue de prendre soin de son corps après un putain de crash. Même s'il ne se vante pas ouvertement -rarement-, ses gestes en disent parfois long. Alors, oui, il aurait fait volontiers le corps, il se serait pavané devant lui tel un Dieu grec narcissique, mais soyons honnête à ce sujet-là.. est-ce vraiment raisonnable d'agir ainsi devant le mec qui vit avec lui, qui respire son odeur et qui en plus, le voit régulièrement torse nu ? C'est surtout la peur de se faire passer pour un homme qui aurait l'air d'un homme à arc-en-ciel plutôt qu'un homme à fleurs. Sa fierté, son orgueil, peu importe ce que cela peut bien être, l'empêche d'agir de cette façon. Enfin. Il acceptait son challenge, mais à sa façon à lui, retirant ses chaussures ainsi que ses bas, comme si cela était aussi sexy qu'un calendrier de femmes à poils. Ce qui en suit, fait sourire le jeune homme. C'est vrai qu'ils avaient dit qu'aucune femme ne pourrait mettre les pieds dans leur cabane, en tout cas, les non officiels. Il s'agit d'une règle, bien que non écrite, ils se doivent de respecter un minimum quoi. Aiden s'installe de nouveau dans le lit et fronça légèrement les sourcils. Avouer quoi ? En théorie, il n'a rien à cacher, techniquement, sauf s'il n'est pas au courant lui-même. Il haussa légèrement les épaules sans savoir trop quoi répondre. Maintenant qu'il avait terminé son verre, il avait toujours cette soif et cette envie de porter un verre à ses lèvres et en boire le liquide. Il gronda presque en regardant Jonathan se tenir auprès de lui avec de la bière. « Hey, ils ne sont pas sales ! » Rétorqua aussitôt le brun. Exprès, il place mieux ses jambes -ainsi que ses pieds- sur le matelas. Il se tourna vers le jeune homme qui venait de s'installer à ses côtés et on ne peut pas dire qu'il y a un espace entre eux, presque collé à l'un et à l'autre, vraiment presque. Des frissons lui parcourent la chair avant de tendre sa main vers le verre de ce dernier, souriant à son tour, un sourire vraiment complice, un sourire vraiment charmeur, comme si cela en disait long. « Je ne cache rien, sauf mon anaconda. » Okay, venait-il vraiment de dire une telle chose ? Et franchement, ce n'est pas comme s'il était saoul hein, après un demi-verre, come on. Pour la première fois, un sentiment de gêne envie son corps, son visage devenant plus rosé que d'habitude. Aiden attrapa le verre afin de boire une grosse gorgée.

copyright acidbrain


only you can stop the pain

I can't wait another day until I call you. You've only got my heart on a string and everything a-flutter. But another lonely night might take forever. We've only got each other to blame. It's all the same to me love 'Cause I know what I feel to be right.

(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jonathan A. Fletcher "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : dylan sprayberry. × Nombre de messages : 98 × Age du perso : foetus (19ans). × Job : vérifier que tous les endroits sont propices pour la sieste. × Côté love : i hate pineapples.


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Sam 5 Mar - 3:36

whatever gets you through the night
aiden & jonathan

Puisque je sais de source sûre qu'Aiden n'arrive pas de prendre une bonne douche, il est impossible que ses pieds ne soient pas un minimum sales. Puis, comme je dois dormir dans ce lit, j'aime qu'il soit un brin propre. Avalant une gorgée de mon breuvage alcoolisé, je lui offre un simple regard sceptique qui ne semble guère suffisant à le motiver de retirer ses pattes de là puisque, au contraire, le bougre s'installe encore plus confortablement. « Je t'en prie, fait comme chez toi. » Du bout de la main, je désigne la superficie qui m'est attribuée pour dormir. Dans le pire des cas, je peux toujours conquérir son lit à lui pour la nuit jusqu'à ce qu'il daigne remettre de l'ordre dans mon nid douillet. En tout cas, pour le moment je prends place à ses côtés et observe ses doigts s'approcher de mon verre en fronçant les sourcils sans pour autant dire quelque chose. J'hésite entre éloigner l'objet d'Aiden ou le laisser le prendre, la seconde option arrivant sans avertissement puisque ses propos me font lever les yeux vers lui, arquant un sourcil bien en évidence. Je n'ai même pas le loisir de réfléchir que mon regard glisse automatiquement vers son entre-jambe, avant de finalement rire en retournant mes iris en direction de son visage. « C'est beau l'ego. Un anaconda, vraiment ? Rien de moins ? » Les pommettes rosissantes et son empressement à boire une gorgée de bière sont assez pour me faire craquer à nouveau dans un rire que je cache avec le revers de ma main. Pour une fois que je ne suis pas celui en train de se mettre les pieds dans les plats, j'adore. « Je vais être obligé de réclamer une preuve, désolé. » Suis-je mieux pour rattraper le coup ? Pas du tout, mais c'est sa faute si le sujet a glissé dans cette pente et je n'ai pas l'intention de chercher à lui épargner une telle conversation, surtout si c'est pour le mettre dans un état pareil. Je porte même une main à son visage, lui pinçant la joue en souriant bêtement. « T'es plein de couleurs. On dirait une adolescente. » Libérant sa peau, je reprends possession de mon verre afin de m'en enfiler une gorgée à mon tour en le fixant d'un air amusé en essayant d'ignorer le fait que j'ai le coeur qui pompe à deux cents kilomètres heure. La véritable question est : suis-je assez brave pour me risquer à lui faire du charme ? Certainement pas, mais rien ne m'empêche de tenter de faufiler une ouverture au cas où. De ce fait, je penche la tête sur le côté en lui tendant mon verre, ma main libre se frayant un chemin très subtil contre le long de sa cuisse en me la jouant sécuritaire.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



we never break through. you’re afraid of falling, i’m afraid too. It’s murder in the morning. I don’t want to be alone, So just pick up the phone and say hello, It’s okay. You know What they say, If bad things happen on good TV, They could make a movie out of you and me. Don’t be sad, don’t let go, Don’t say goodbye, Just say hello.

h e d l e y - h e l l o
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aiden J. Harper "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Cody Christian le bg × Nombre de messages : 98 × Age du perso : 20 y × Job : étudiant en neurosciences × Côté love : il y a peut-être de l'espoir -ou pas-


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Sam 5 Mar - 5:19

whatever gets you through the night
Jonathan & Aiden
Non, écouter les règles, ce n'est aucunement son truc, pas même ceux d'un ami. Alors, oui, il faisait comme chez lui. Bien sûr, ce n'était aucunement de la provocation, légèrement, mais tout cela reste amical. Ce n'est pas comme s'il venait de se battre dans la boue et là, il viendrait sauter dans son lit pour le faire suer. Très vite, il oublia ce moment, un moment plus ou moins gênait était en train de se passer. C'est donc, sans réfléchir, qu'il indiqua que son anaconda était toujours caché, oui, celui sous le tissu de son pantalon. Il se rendit compte de ce qu'il venait de dire, c'est donc sans hésitation, qu'il arracha pratiquement des mains de Jonathan, son verre de bière afin d'en boire une grande gorgée. Cela n'aidait en rien à faire passer ce qu'il avait dit. Bon, après, ce n'est pas comme s'il venait de dire le secret du siècle hein. L'évidence est là après tout, Aiden n'est pas nu. Le jeune homme se met à rire, mais on voyait bien que le rire fut jaune. Et davantage, en l'entendant réclamer une preuve. N'est-elle pas assez évidente ? Cela n'aidait en rien, son visage continuait de rougir. Bordel. L'envie de sortir en courant afin de se rafraîchir, c'est vraiment ce qu'il souhaite faire immédiatement. Il baissa légèrement la tête avant de sourire. « Très très drôle hein.. » À peine, la tête relevée, que ce dernier vient lui pincer la joue avec bien sûr, une phrase toujours aussi drôle. Il se mord la lèvre afin de ne pas lui mettre un troisième coup et de plus, la proximité entre eux, il l'aurait bien ressenti celui-là. Le verre disparaît de sa main et laisse tomber celle-ci sur sa propre cuisse, tombant presque sur le bord du lit. Il le regarda boire sous ses yeux. Aiden est comme moi aussi, j'ai soif, encore et toujours. Néanmoins, il secoua la tête et détourna le regard. Il y avait quelque chose d'étrange, l'ambiance sûrement, les blagues perverses, peut-être ? Enfin non, ce n'est guère la première fois qu'ils vont ce genre d'allusion, sauf que là, c'est plus intense, bizarre même. Et le cœur d'Aiden commence même à s'emballer. Et puis, ce n'est pas tout, il sursaute surtout avec la main de Jonate qui se pose sur sa cuisse, frémissant par la même occasion. Sa jambe gigota légèrement à son toucher, étant quand même figé sur le lit. Qu'est-ce qu'il se passe ? La question ne se pose même pas, c'est comme si on venait d'arrêter le temps. Il fige et pourtant, il ne dit rien, ni la retire. Il regarde le verre un court instant avant de regarder le visage de son colocataire. Il se penche à son tour, venant poser sa main sur la sienne, celle qui tient le verre. Ses doigts entrelaçant presque les siens. Il pouvait sentir son souffle contre ses lèvres. Quelque chose d'étrange était en train d'envahir son corps. Cette chose qui l'aide à agir de la sorte. Ce désir, peu importe le nom, on s'en fou.

copyright acidbrain



only you can stop the pain

I can't wait another day until I call you. You've only got my heart on a string and everything a-flutter. But another lonely night might take forever. We've only got each other to blame. It's all the same to me love 'Cause I know what I feel to be right.

(code northern lights.)


Dernière édition par Aiden J. Harper le Sam 5 Mar - 6:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jonathan A. Fletcher "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : dylan sprayberry. × Nombre de messages : 98 × Age du perso : foetus (19ans). × Job : vérifier que tous les endroits sont propices pour la sieste. × Côté love : i hate pineapples.


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Sam 5 Mar - 6:18

whatever gets you through the night
aiden & jonathan

« J'irais même jusqu'à dire hilarant. » Un énième sourire craque mes lèvres, les épaules doucement secouées d'un rire silencieux. Il faut dire que je ne m'attendais pas à ce que Aiden balance un truc pareil, mais je ne peux pas non plus dire que je suis déçu de la situation. Pour une fois que j'ai la mince occasion de m'amuser à ses dépends, je ne vais pas cracher sur l'opportunité. Après m'être suffisamment moqué amicalement de son état, je cache ma propre gêne dans mon verre avant de le lui proposer. Je remarque d'abord sa réaction lorsque le contact de ma main se fait contre sa jambe, essayant d'analyser si c'est un signal pour avorter toute manœuvre ou plutôt de tenter le terrain encore un peu plus. Ce n'est pas tous les jours qu'une ouverture dans le genre se produit et je ne peux nier avoir déjà rêvassé à mon colocataire. Quoi ? Faut le mater adéquatement. Aiden est pas mal. Plus que pas mal, même. Puisqu'il ne cherche pas à se dérober, et qu'en plus ses doigts trouvent étrangement confort entre les miens, j'en déduis que je ne suis pas obligé de rebrousser chemin dans mes intentions. Son visage est si près que je peux sentir le souffle de sa respiration et mes yeux glissent vers ses lèvres, me mordant les miennes au passage. J'oublie la présence du verre de bière dans ma main pendant un laps de temps assez long pour me permettre de faire la gaffe du siècle en l'échappant et j'ai l'horreur de le voir se renverser à moitié sur le bord de mon lit et sur le plancher de la cabane. Pendant quelques secondes, je reste bêtement la tête tournée dans la direction de l'accident à fixer le verre par terre en grommelant mentalement. Quel imbécile. J'ai maintenant une excellente raison de devoir laver ce pauvre lit dès demain plutôt que de pouvoir profiter d'une autre journée à faire la sieste tranquillement entre deux cueillettes. Ramenant mon attention vers Aiden, je réalise que la proximité n'a pas été dérangée et je retrouve mon rythme cardiaque accéléré, les pupilles lorgnant à nouveau sur sa bouche. À bien y penser, ce n'est pas comme si j'avais quelque chose à perdre. Pour n'avoir jamais évoqué le sujet plus sérieusement, j'ignore où se penche Aiden, sauf qu'être en plein milieu de la jungle peut parfois adoucir certaines mentalités. Me fichant de l'accident que je viens de causer, je ferme les yeux et m'empare de ses lèvres pour l'embrasser. Tout ce que j'espère, c'est qu'il ne soit pas du genre à sauter aux conclusions au croire que le geste à quelque chose à voir avec un horrible sentiment amoureux. Loin de là. Ce qui m'intéresse surtout c'est d'ajouter un léger supplément dans cette amitié pendant quelques temps.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



we never break through. you’re afraid of falling, i’m afraid too. It’s murder in the morning. I don’t want to be alone, So just pick up the phone and say hello, It’s okay. You know What they say, If bad things happen on good TV, They could make a movie out of you and me. Don’t be sad, don’t let go, Don’t say goodbye, Just say hello.

h e d l e y - h e l l o
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aiden J. Harper "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Cody Christian le bg × Nombre de messages : 98 × Age du perso : 20 y × Job : étudiant en neurosciences × Côté love : il y a peut-être de l'espoir -ou pas-


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Sam 5 Mar - 7:01

whatever gets you through the night
Jonathan & Aiden
L'ambiance changea du tout au tout. Carrément. On est quand même parti d'un meurtre à un baiser. Aiden n'est vraiment pas le genre de type à être timide, au contraire, il ne cache pas ses cadavres, ni ses crises de colère. Ce soir ou plutôt cette nuit, c'était différent et bien nouveau lorsqu'on y pense. Il n'a jamais agi de la sorte avec ce dernier, se montrer timide ? Non. Lui, c'est le genre de type qui aime se montrer en parfait contrôle, presque en contrôle, lorsqu'il n'est pas en train de péter un plomb contre un imbécile. Aiden était devenu muet, restant sur son côté de lit, à se contenter de sourire puis de rire jaune. Le verre de bière devient rapidement une excuse pour venir le toucher de la sorte. Il ressentait parfaitement cette vibration en lui, ce frémissement, rien qu'au fait qu'ils se touchent les doigts. Perdu en le regardant dans les yeux, il sentit un liquide froid lui glisser sur les doigts, mais également sur le plancher et sans compter le lit et les quelques gouttes sur son pantalon. Le destin venait de sonner la cloche, il allait peut-être finalement faire son foutu strip-tease. À l'intérieur de sa tête, ça fait comme, merde mon pantalon va sentir la bière. Et sans parler du fait que le plancher va puer tout autant. Normalement, ouais, il aurait probablement sauté du lit et il aurait tout fait pour ne pas sentir l'alcool, mais là, il était bien sur le lit, donc, on s'en fout de la bière. Il lâcha même un léger rire tout en le regardant à nouveau. Aiden ferme ses yeux à son tour et scelle ses lèvres avec les siennes afin de prolonger le baiser. Bien qu'au départ, le baiser fut plutôt timide pour Aiden, il se laissa aller. Il lui attrapa donc la nuque qu'il serre légèrement et l'embrassant langoureusement. Il finit par lui sourire, décollant ses lèvres des siennes. Il ignorait quoi dire, vraiment. De toute façon, les mots gâchent parfois les situations. Il baissa la tête puis se met à rire. « J'imagine que l'on va devoir partager le même lit, hein. » Après tout, Jonate n'allait pas dormir sur le plancher, dans la flaque de bière. Il a beau être un salaud, mais pas à ce point, pas avec lui. Aiden regarde son propre pantalon, les gouttes le dérangent vraiment, ça devient même gênant à trop regarder les tâches foncées. Il relève la tête vers Jo' et le fixe soudainement. Il a envie de goûter à nouveau ses lèvres. Il le dévore même des yeux tel un loup affamé.

copyright acidbrain


only you can stop the pain

I can't wait another day until I call you. You've only got my heart on a string and everything a-flutter. But another lonely night might take forever. We've only got each other to blame. It's all the same to me love 'Cause I know what I feel to be right.

(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jonathan A. Fletcher "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : dylan sprayberry. × Nombre de messages : 98 × Age du perso : foetus (19ans). × Job : vérifier que tous les endroits sont propices pour la sieste. × Côté love : i hate pineapples.


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Lun 7 Mar - 1:46

whatever gets you through the night
aiden & jonathan

Je me félicite longuement sur ma magnifique capacité à commettre une gaffe dans le moment le plus approprié, admirant le résultat de l'accident en me disant que je vais devoir m'occuper du dégât éventuellement. C'est dans ce genre de situation que ça me manque de ne plus avoir de femme de ménage, mais qu'importe. Ce n'est pas une priorité. J'ai d'autres plans que je n'hésite pas à mettre en route histoire d'obtenir une miette de réponse à mes interrogations. Je ne force pas le baiser, tâtant le terrain en douceur afin de voir sa réaction et c'est lorsqu'il rend l'action que je sens le poids d'une crainte se retirer de mes épaules. Ma main trouver assurément appuie après le contact de la sienne se pressant contre ma nuque, geste contre lequel je n'ai aucune objection. Ça ne semble pas durer longtemps que déjà le contact est rompu alors que le tout commençant à se faire plus réchauffé, mais un sourire tire quand même mes lèvres lorsque je remarque le sien. À sa constatation évidente, j'échappe un rire presque silencieusement avant d'agiter les sourcils. « Idée approuvée. » Mon regard suit ensuite le sien vers son pantalon, remarquant que mon accident avec le verre à fait plus de dégâts que ce que j'ai pu croire à la base. « Oups. » Le sourire ornant mon visage ne fait que s'étirer davantage. « Va falloir le retirer. » La façon dont il me fixe ne ment pas, me donnant le loisir de rouler les yeux d'un ton amusé et revenir sceller nos lèvres afin de poursuivre le baiser là où il avait été laissé. S'il n'a pas déjà fuit, je doute qu'il le fasse dans les prochaines minutes. Du coup, il est absolument hors de question de rater cette chance au risque de ne plus jamais en avoir l'occasion. Remontant la main posée sur sa cuisse jusqu'à saisir sa mâchoire et mordille sa lèvre inférieure afin de mettre une seconde pause, éloignant ensuite mon visage du sien suffisamment pour accrocher mon regard dans ses yeux. « C'est l'occasion idéale pour un strip-tease, monsieur le pseudo-anaconda. » Je ne compte jamais laisser mourir cette allusion. Jamais. Si plus tôt Aiden cherchait à obtenir une miette d'information inusité, il peut dorénavant s'amuser à tirer la conclusion qu'il veut face au fait que je suis clairement en train de lui faire les yeux doux. Et ça n'a rien à voir avec l'intérêt d'obtenir un morceau de viande. Afin, pas le même genre de viande que d'habitude.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



we never break through. you’re afraid of falling, i’m afraid too. It’s murder in the morning. I don’t want to be alone, So just pick up the phone and say hello, It’s okay. You know What they say, If bad things happen on good TV, They could make a movie out of you and me. Don’t be sad, don’t let go, Don’t say goodbye, Just say hello.

h e d l e y - h e l l o
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aiden J. Harper "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Cody Christian le bg × Nombre de messages : 98 × Age du perso : 20 y × Job : étudiant en neurosciences × Côté love : il y a peut-être de l'espoir -ou pas-


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Lun 7 Mar - 3:59

whatever gets you through the night
Jonathan & Aiden
Parfois, il vaut mieux ne pas se poser trop de questions. Jamais il n'aurait été dans ce genre de situation, en train d'embrasser un mec, une personne du même sexe, on s'entend. Lui qui est hétérosexuel, est-ce que cela voulait dire qu'il avait une attirance pour tous les hommes ou uniquement pour Jonathan ? Jusqu'à maintenant, il n'a jamais été attiré par le même sexe, alors, ce n'est sûrement que pour lui, pas un autre. Il ne posait pas la question, mais la réponse était évidente. L'effet n'était que réservé pour le jeune homme à côté de lui. Aiden aurait pu le pousser en bas du lit après l'avoir violemment frappé, mais ce désir était présent et il préférait profiter de la situation plutôt que de tout gâcher. Il est bien plus qu'un ami et ce soir.. la preuve est là. Le dégât de Jonate ne ralentit pas la chose pour autant, même s'il allait devoir retirer rapidement ce pantalon et faire tout le reste. Pour l'heure, ce n'était pas la chose la plus importante. Le baiser fut un poison auquel Aiden ne pensait pas goûter un jour. Maintenant que le lit était définitivement sale, l'hostile l'invita subtilement à dormir dans son lit, chose qu'il semblait approuvé. Apparemment, Jo' remarqua les gouttelettes qui étaient apparus sur le pantalon d'Aiden puisqu'il suggéra de le retirer. Il se met à rire. « Est-ce vraiment nécessaire ? » Bon. Ce n'est pas comme si Aiden n'y avait pas pensé et les gouttes de bière étaient devenues une excuse pour se déshabiller. Il prolongea à nouveau le baiser, sentant cette chaleur grimpée en lui. Frissonnant sous son mordillement, il en profita pour lui caresser le torse en souriant en coin tout en descendant sa main jusqu'à la ceinture. Putain, calme tes ardeurs de mâle alpha. Le strip-tease était apparemment le défi du jour, si tout à l'heure, c'était de tuer un homme, là, c'était de se déshabiller. Il fait la tête du type qui a envie de dire non, mais que malgré tout, il va le faire. Par contre, sans musique, c'est un peu bizarre. Aiden retire sa main et puis se recule, il hésite à grimper sur le lit ou à le faire carrément sur le plancher, mais en même temps, s'il tombe en retirant son pantalon, il n'aurait pas du tout l'air con. L'option deux, paraît plus sécuritaire. Il descend donc de la couverture puis au départ, il semble gêner. « C'est vraiment stupide ça. » Il se mordille la lèvre puis baisse la tête en riant un peu. Si cela continue, ils y seront encore demain matin. Il se décide donc et commence la petite danse plus ou moins sensuelle. Il relève la tête, se montrant plus confiant et jouant avec le bord de son pantalon, le haut ayant déjà quitté son corps depuis déjà un moment. Le jeune homme se déhanche, jouant bien le jeu et prenant surtout son temps. Il commence peu à peu à détacher son pantalon, déboutant le vêtement. Le tissu se retrouve bien assez vite au sol après avoir joué sur la sensualité et l'attente. Aiden regarde son propre corps avant de jeter un regard à Jonathan. « J'espère que tu as bien profité, parce que je ne suis pas certain de recommencer un jour. » Il éclate de rire. Bon, peut-être qu'il recommencera, un jour lointain. On verra rendu-là. Il se penche et attrape son pantalon puis il le balance dans un coin. On lavera plus tard le tout. Il regarde vers Jonathan, droit dans les yeux. « J'y gagne quoi d'avoir fait ça, en fait ? »

copyright acidbrain


careless whisper en arrière-plan


only you can stop the pain

I can't wait another day until I call you. You've only got my heart on a string and everything a-flutter. But another lonely night might take forever. We've only got each other to blame. It's all the same to me love 'Cause I know what I feel to be right.

(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jonathan A. Fletcher "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : dylan sprayberry. × Nombre de messages : 98 × Age du perso : foetus (19ans). × Job : vérifier que tous les endroits sont propices pour la sieste. × Côté love : i hate pineapples.


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night. Lun 7 Mar - 4:56

whatever gets you through the night
aiden & jonathan

Est-ce vraiment nécessaire ? Le choix est sien, mais je préfère clairement l'option dans laquelle il s'en débarrasse. Aiden peut tout envoyer sur le plancher s'il veut, c'est un scénario encore plus intéressant, quitte à changer la façon dont je le vois à jamais. Il ne serait pas la premier, je peux vivre avec une telle situation. Demain est un autre jour et pour le moment, tout ce qui m'intéresse est la proximité de son corps et le goût indistinct de ses lèvres. Sa main contre mon torse me tire un frisson malgré moi, profitant du court instant pendant lequel cela dure avant que le strip-tease redevienne un sujet de conversation potable. Je ne m'attends pas forcément à ce qu'il s'y adonne, sauf que je ne vais pas me plaindre tandis qu'Aiden quitte le confort du lit sans donner l'impression que c'est pour s'en aller. En guise d'encouragement, je lui adresse un clin d'oeil puisque c'est vrai qu'il manque quelques éléments importants tels que de la musique ou des chandelles - objets que je pourrais aller dégoter, mais risquer qu'il change d'avis n'est pas envisageable. Ignorant l'état de mes draps, je m'installe confortablement de tout mon long dans le but unique de pouvoir admirer convenablement la scène. Quoi ? Ce n'est pas tous les jours qu'on a droit à un spectacle pareil, encore moins d'une personne aussi attirante physiquement qu'Aiden. J'ai presque du mal à croire que c'est vraiment en train de se dérouler devant mes jeunes yeux, pourtant je n'ai aucun remord à suivre la scène du regard, passant la langue entre mes lèvres avec intérêt. Au moins, je n'ai pas spécialement quelque chose à lui envier en terme de définition musculaire, alors je peux contempler la vue sans être affublé de sentiments contradictoires. Certes, Aiden a un corps plus agréable que le mien, un peu plus de muscles fait toute la différence. Oh yeah. Ça c'est définitivement le genre de nuit qui me plait, adressant un regard désireux vers Aiden lorsqu'il en termine avec ce vêtement. « C'est ce qu'on verra. » Second clin d'oeil dans sa direction, je change de position afin de m'asseoir sur le bord du lit en lui faisant signe d'approcher, considérant que je peux le dévêtir de son sous-vêtement par mes propres moyens. Oh, je ne manque pas d'idées à savoir ce que cela peut bien lui avoir débloqué comme possibilités de récompenses - et je commence à avoir plutôt hâte de retirer mon pantalon aussi, mais je préfère y aller en ordre de priorités en pressant les mains sur ses hanches lorsqu'il est à bonne portée de patte. Je ne ménage pas la force utilisée pour le ramener sur le matelas, lui plaquant le dos contre celui-ci et embarquant au-dessus de lui en l'y clouant. « T'y gagnes ce que tu veux. » Tant que c'est sexuel, je suis à peu près certain d'y trouver mon compte également, alors je ne vois pas où pourrait se tenir un problème. Le regard dérivant par automatisme vers sa bouche, je m'accorde le loisir de venir l'embrasser rapidement pour ensuite descendre le long de sa mâchoire vers son cou. Je presse une main contre sa taille, me servant de mon pouce pour venir caresser sa peau en douceur, attendant de voir s'il décide lui-même de sa récompense ou non. C'est clairement un mini-fantasme qui se réalise.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



we never break through. you’re afraid of falling, i’m afraid too. It’s murder in the morning. I don’t want to be alone, So just pick up the phone and say hello, It’s okay. You know What they say, If bad things happen on good TV, They could make a movie out of you and me. Don’t be sad, don’t let go, Don’t say goodbye, Just say hello.

h e d l e y - h e l l o
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: (18) aiden. whatever gets you through the night.

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-