avatar
» Soren Wittemore "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : jake falahee × Nombre de messages : 75 × Age du perso : 19 ans × Côté love : je vais, je viens, petite métaphore.


Message(#) Sujet: you hurt me, i'll hurt you - cam and so. Ven 29 Jan - 17:13


you hurt me, i’ll hurt you.
cam and soren
Soren avait disparu pendant de longues semaines, c’était coutume ici, on partait pour on ne sait quelles raisons, on se retrouvait dans un endroit inconnu, on s’perdait. Et voilà. Et, en effet, c’est ce qui s’était passé pour Soren. En général, on envoyait quelqu’un pour vous chercher, et si on n’vous trouvé pas, alors, on rentrait bredouille, et on passait à autre chose, les recherches ne duraient pas plus d’une semaine, en général. Encore moins quand il s’agissait de Soren, c’était un petit connard. Tout le monde voulait dégager un petit connard, c’était comme ça après tout. Et il le comprenait en même temps, il passait sa vie à se plaindre, à râler, à faire des coups bas. Mais, il avait pris une résolution… Quand il reviendra ça sera pire ! Bande de connards, même pas vous n’étiez venu le trouver. Non, même pas une seule fois. Béa, Cam, personne. Encore les autres, il comprenait. Mais les deux, ces sois disant amis.

La survie n’était pas franchement difficile. Il avait à boire, à manger. Enfin des trucs pas toujours comestibles, mais ça allait, encore. Il avait connu pire depuis qu’il était arrivé ici. Et, il s’était mis en marche, durant des heures. Première règle, ne pas emmener beaucoup de choses. Oui, voyager lourd, ce n’était pas franchement pratique. Donc enlever tout le superflu. Dont la bouffe. Parce que, le corps humain pouvait survivre de longues semaines sans nourriture mais pas sans eau. Alors, il remplit de nombreuses gourdonnes. Et, il recherchait le chemin de son village. Quelle surprise, ses amis, allait avoir en voyant un fantôme réapparaître.

Il mit environ trois jours avant de revoir le rivage et donc de se localiser par rapport à ce dernier pour retrouver le village dans laquelle, il avait pris ses habitudes. Enfin, quand il y arriva, il faisait nuit. Et le peu de gens qu’il y avait été les genres de garde qui gardait le village en cas d’attaque dont…. On ne sait quoi à vrai dire. Mais il gardait. Et souvent Béa restait avec. Mais là, pas de Béa. Même sa cabane n’était pas allumant, elle pourtant d’habitude si tardive. Soren sentit quelque chose au fond de lui. Un sorte de pressentiment. Quelque chose qui ne présageait rien de bon. Du changement. Il sentait que des choses avaient changés depuis son départ. Il était resté combien de temps enfermé dans cette foutue forêt. Il était sûr que cette forêt était vivante, il n’avait pas pu se perdre comme ça, ce n’était pas possible, ça se trouve que ce bordel en fait, n’était juste qu’une expérience dans lequel ils étaient forcés de survivre. Règle numéro 2 avoir lu Hunger Games n’était jamais bon avant de venir dans ce foutu bordel, on devenait parano. Tout était décuplé même la paranoïa.

Il ne restait plus qu’à trouver Cam, maintenant. Oui, Cam. Le Cam. Celui qui avait quand même, il fallait l’avouer manquer à Soren. Même si le manque était quelque chose d’assez étrange chez le jeune homme. C’était quelque chose qui lui prenait les tripes mais qu’il essayait de réprimer, parce que les sentiments c’était de la merde. Oui, de la merde. De la grosse merde, voilà. Puis après tout, un mec ne pouvait pas manquer à un autre mec. C’était de l’homosexualité, c’était un truc de pédale. Et, Soren n’est pas une fiotte, et ne le sera jamais. Enfin, bon, il regagna quand même la cabane de Cam.

Là, il pensait pouvoir comme à son habitude prendre ses aises. Mais, ce n’était pas franchement dans l’idée du destin. Pas vraiment, même. Ce qu’il trouva sous ses yeux à ce moment-même lui coupa le souffle. Une sorte de boule se créa dans son estomac. Le corps de Cam endormit se trouvait à côté de celui d’une jeune femme. Une jeune femme qu’il n’avait vu que rarement. Il sentit la moutarde lui monté au visage, c’est pas comme ça qu’on dit ? Bah tant pis. C’est comme ça qu’il se sentait. Le feu aux joues, le feu au cœur. Le feu partout dans son corps. Ses ongles rentraient dans sa paume, le faisant presque saignés, mais on s’en foutait de cette douleur. Il ressentait une autre douleur. Une douleur intérieure. Un truc bien dégueulasse. Il n’avait jamais eu à faire à la jalousie. Et là, ça le prenait comme ça. Comme ça, sans prévenir. Il se tenait contre le mur. Il cherchait déjà un moyen de se venger. En plus de ne pas l’avoir cherché, voilà que Cam l’avait remplacé. Par un vagin en plus. UN VAGIN.
.

EmiBurton

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Loevann-Priam Robbins "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Jack Falahee ♥ × Nombre de messages : 447 × Côté love : Célibatard.


Message(#) Sujet: Re: you hurt me, i'll hurt you - cam and so. Mar 2 Fév - 3:24


you hurt me, i’ll hurt you
Camille-Clovis & Soren

Camille-Clovis était en train de dormir avec sa bien aimée qu'il avait ramené de l'Hydre. Ce dernier c'était absenté quelques semaines, car il avait eu pour délirer de tenter de récupérer un appareil photo sur l'île voisine dans l'espoir d'en trouver un pour faire des selfies avec ses amis et sexfriends. L'idée folle et surtout débile, l'hostile y avait été l'air insouciant, trop même puisqu'il se fit très vite capturé par les originaires. Il fut prisonnier quelques semaines et c'est à ce moment-là qu'il rencontra Hope Hamilton, sa magnifique brunette. De très bon cœur comparé aux originaires, elle l'avait nourri et l'avait même fait sortir à plusieurs reprises de sa cage. Au fur et à mesure leurs sentiments avaient évolué et ils en arrivèrent à la brillante idée de fuir, sans réfléchir et en amoureux l'Hydre. Le village des hostiles lui manquait terriblement, puis il ne se voyait pas croupir le restant de ses jours enfermés et esclaves de ces dictateurs. Sa petite amie avait tout abandonné pour le rejoindre, elle disait, ainsi adieu à son confort, à sa famille, à la bonne nourriture, bref à la vie presque continentale pour lui. Cela faisait donc quelques jours qu'il était revenu avec la jeune femme. Il l'avait invité dans sa tente quand Abel n'était pas là, car lui aussi n'appréciait pas de faire venir des filles dans leur garçonnière. Camille-Clovis dormait donc aux côtés de sa belle. Il était contre elle, ses bras autour. Il aimait décidément la compagnie. Alors qu'il dormait paisiblement comme un enfant, le jeune homme ressentit une sensation bizarre, comme s'il était observé pendant son sommeil et cette sensation avait le don de le réveiller. Il ouvrit les yeux en grimaçant avant de jeter un regard fatigué et aveugle en direction de l'ouverture de la porte. Au début, l'hostile y aperçu une ombre, mais ne réagit pas pour autant, il lui fallu attendre quelques secondes pour que ses yeux s'adaptent à la noirceur de la nuit mêlait à la luminosité de la lune et du feu de camp pour qu'il comprenne qu'ils n'étaient pas seuls. Camille-Clovis manqua de faire un bon et réveiller Hope, instinctivement, il attrapa son poignard, croyant qu'il s'agissait d'un originaire venu récupérer sa demoiselle. En caleçon de superman et prêt à bondir sur l'ombre, il remarqua qu'il s'agissait de Soren. Macallan grogna et reposa son arme avant s'attraper son pantalon qui traînait dans le coin. Il le regarda et lui chuchota :

« Qu'est-ce que tu fous ici Wittemore ? » Il enfila en vitesse son pantalon avant d'attraper un vieux tee-shirt : « Je te pensais en train de sucer des queues chez les Kappa comme Béa ! »

C'était sa manière de l'accueillir et de le provoquer. Oui son absence c'était fait sentir. Camille-Clovis se sentait paradoxalement trahit lui aussi, dans la mesure où ses amis n'étaient pas eux aussi partie à ses recherches et qu'ils avaient tous désertés à l'exception d'Abel. Une fois habillé, il poussa violemment Soren de la tente en posant sa main sur son torse tout en sortant à son tour. Il était hors de question de réveiller sa petite amie et bizarrement, il ne souhaitait pas que cette dernière rencontre Soren ou Beatriz. Le jeune homme pouvait sentir de la tension dans l'air, il le reconnaissait à sa tête qu'il était vénère, c'était tellement rare de voir le jeune homme en train de sourire, il était toujours en perpétuel rébellion. Camille-Clovis, dans l'attente d'une réponse, passa une de ses mains dans ses propres cheveux, c'était une de ses manies.


crackle bones


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Soren Wittemore "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : jake falahee × Nombre de messages : 75 × Age du perso : 19 ans × Côté love : je vais, je viens, petite métaphore.


Message(#) Sujet: Re: you hurt me, i'll hurt you - cam and so. Mer 3 Fév - 18:26


you hurt me, i’ll hurt you.
cam and soren
Le jeune homme se tenait droit. Au contact de la main de Cam’, il sentit son corps bouillonné de toutes ses forces. Peut-être était-ce le fait qu’il ne l’avait pas vu depuis des jours et des jours, voire des semaines, voire même des mois, ou peut-être était-ce seulement la colère qui commençait peu à peu à se déverser dans ses membres, et à le pousser à devenir violent. En effet, c’était la dernière option qui passa au-dessus de l’autre, ainsi, dès qu’il se fit extraire de la case, il poussa avec force la main de son ancien ami, parce que oui désormais il n’allait plus rien être pour Soren, de son revers de bras.

« Ne me touche surtout pas. »

Il le toisait ainsi pendant de longues secondes, de très longues secondes ; de haut en bas. Ses paupières étaient plissées et ses mains étaient formées de sorte à ressembler deux grands gants de boxes assez massifs pour se défendre en cas d’attaque, ou même à commencer une attaque. Il ne comprenait pas. Il était confus, c’était comme si la personne en face de lui, lui était inconnu. Vraiment, ça restait un mystère, comment en aussi peu de temps tout ce qui était dans cette île, qui était son repère, avait pût être modifié pour le jeune homme. C’était peut-être le pire des connards, mais il restait tout de même humain, quoi que… Non, sérieusement, il restait humain. Et, voir que la personne qui semblait le plus l’intéresser, sexuellement et affectivement, être dans le lit, en plus de ça avec une de ces pourris d’originaires. C’était une double trahison. Mais, il ne pouvait pas le faire voir, tout de même, il avait encore un minimum de fierté, on n’s’appelait pas Wittemore pour rien, ici. Un rire glaçant. Hargneux, résonnant dans le camp se fit entendre.

« Depuis quand tu sautes des gonzesses, toi ? Excuse-moi, mais ce n’est pas moi qui fricotte avec l’ennemi. »

A vrai dire, il n’avait pas relevé pour Béa, parce que dans le futur, il aura une longue conversation avec elle. Et puis, là, ce n’était pas elle la fautive pour l’instant ; ce n’est pas elle qui l’avait abandonné pour se sauter une de ces originaires. Ses yeux s’assombrirent alors, plus qu’à leur habitude, ses doigts passèrent dans ses cheveux qui retombaient sur son front. Ah, la douce vie dans une île. Le manque de coiffeur, le manque de barbier. Le manque de douche, le manque de shampoing. Le manque de tout. Enfin bon.

« C’est bien. C’est bien. Je t’applaudirais presque pour être tellement désespéré que d’aller chercher une connasse d’originaire. » Il posa sa main sur sa bouche, prenant un air faussement choqué. « Bon dieu, merde, désolé de l’insulter, c’est ta femme, c’est ça ? Elle est en cloque, c’est vrai qu’ici y a pas de capotes. »


Il recula de quelques pas. Oui, lui aussi voulait le provoquer, et ça venait de commencer. Même s’il ne le montrerait jamais, il était foncièrement blessé, au fin fond de lui-même. Ce n’est pas comme s’il avait développé des sentiments pour le jeune homme, non, ce n’est pas le genre de Soren de se foutre dans ce genre de merdier mais non mais non.

« Mais après tout, c’est pas comme si j’avais que toi à baiser, ici. »

EmiBurton

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Loevann-Priam Robbins "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Jack Falahee ♥ × Nombre de messages : 447 × Côté love : Célibatard.


Message(#) Sujet: Re: you hurt me, i'll hurt you - cam and so. Jeu 4 Fév - 23:51


you hurt me, i’ll hurt you
Camille-Clovis & Soren

Quelque chose disait à Camille-Clovis que ses retrouvailles avec son sexfriend allaient être explosif. Il suffisait de voir la tête de Soren, il était en mode vénère, puis il refusait qu'il le touche, l'envoyant boulet. L'hostile souhaitait s'éloigner de la tente pour ne pas réveiller Hope et encore moins que cette dernière face la connaissance de Wittemore. Macallan la cachait à tout le monde à l'exception d'Abel, même si ce dernier semblait mitigé concernant sa relation avec la jeune femme. À vrai dire, Camille évitait de lancer le sujet, car il avait l'impression que c'était problématique. Soren semblait grave énervé, lui aussi envoya une pique sanglante.

« Je n'ai jamais été pédé Wittemore, je n'aime pas que les culs ! » Il lui jeta un regard noir : « Je m'en tape des ennemis, j'me fiche de cette putain de guerre des boutons ! »

Ce qui était assez paradoxal puisque Camille-Clovis avait reproché à Beatriz de les avoir abandonné pour l'ennemi même si là encore il s'en moquait, il utilisait juste ça pour se défendre. Le jeune homme pouffa de rire en l'entendant le traité de désespérer, mais aussi d'avoir pour femme Hope et de l'avoir foutu un cloque, c'était la meilleure ! C'est fou comme Soren pouvait dire des conneries à la seconde parce qu'il était tout simplement jaloux.

« Ne la traître pas de connasse tu m'entends ? Je te jure que je vais t'égorger sur place si tu continues ! » Il commençait à être énervé, lui aussi pouvait hausser le ton s'il le fallait : « Pauvre crétin! Tu crois que je suis partie en voyage de noces chez les originaires pour me faire un petit kiffe comme ça ? Ouais c'est ça, elle est enceinte, j'vais être papa et nous nous sommes mariés en grande pompe ! Sérieusement Soren, tu crois que si je menais la belle vie je serai revenu ici dans cet endroit pourri et supporter ta putain de tronche ?! »

Camille-Clovis disait n'importe quoi, ce qui lui passait par la tête. Soren recula tandis que le fana de Bob l'éponge avança. Il se moqua de plus belle de son sexfriend lorsqu'il se défendit en lui disant qu'il n'avait pas que lui à baiser.

« Ah ouais ? Vraiment ? Alors qu'est-ce que tu fous ici ? » C'était une bonne question non ?


crackle bones


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Soren Wittemore "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Ma Célébrité : jake falahee × Nombre de messages : 75 × Age du perso : 19 ans × Côté love : je vais, je viens, petite métaphore.


Message(#) Sujet: Re: you hurt me, i'll hurt you - cam and so. Ven 5 Fév - 14:31


you hurt me, i’ll hurt you.
cam and soren
Le jeune homme haussa ses sourcils. Pardon, Cam n’était pas pédé ? Un petit rire léger sortit d’entre ses lèvres, pincées entres elles, puis cette raillerie augmenta, jusqu’à résonner dans le camp, au point de faire sortir deux ou trois hostiles. Mais, les deux hommes étaient bien trop engouffrés dans l’obscurité pour que quelqu’un ne puisse les distingue, mais, Soren préféra tout de même se fondre encore plus dans la pénombre.

« T’es pas pédé ? Pardon ? Non, c’est vrai que t’as jamais vraiment aimé les culs toi, tu préférais ce qu’il y avait devant. » Puis, sa voix se métamorphosa, plus aucune once de plaisanterie, plus aucun sourire « C’est pas ce que tu disais avant que cette bimbèche arrive ! Qu’est-ce qu’il y a ? Elle t’a retourné la tête, c’est ça. Bordel de merde Macallan réveille-toi, un peu. Puis, au fond, je sais que tout ça, c’est pour me faire payer le fait que je n’ai jamais voulu me mettre avec toi, mais t’aurais préférer qu’on passe pour deux grosses pédales et qu’on s’fasse démonter la gueule ? De toute manière, j’suis pas une tapette. »

Il n’était pas jaloux. Du moins, pour l’instant, le sentiment qu’il ressentait ne se traduisait pas à ses yeux par de la jalousie, il se traduisait par du dégoût, du mépris. Et, tout ce que vous voulez. Mais, ô grand jamais, il n’aurait pensé être un jour jaloux d’une fille, surtout auprès de Camille-Clovis. « Tu crois que tu me fais peur, sincèrement ? Regarde-toi, tu ressembles plus à rien, t’es devenu un chien à gonzesse, tu me dégoûtes. »

Une moue méprisante vint se modeler sur les lèvres de l’accusateur. Ses doigts se serrèrent une fois de plus ; contre ses poings. Il ne supportait pas cette discussion, il ne supportait pas cette situation, il voulait faire un retour en arrière, ne pas s’tirer dans ses bois, ne pas partir, empêcher l’autre abruti de se tirer chez l’ennemi et de se taper une originaire. Il voulait juste que tout cela soit une connerie.

« Qu’est-ce que je fou ici ? Béa n’est plus là, Freya se fait sauter par Abel, il restait plus que toi, puis tu me diras ça fait environ 3 semaines que j’avais pas… Tu vois, donc fallait que je me vide. » Il essayait toujours de garder la face, il ne fallait pas qu’il se laisse aller à des niaiseries, il devait continuer à avoir le dessus sur Camille.


EmiBurton




I CAN LIVE UNDERWATER

   © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Loevann-Priam Robbins "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Jack Falahee ♥ × Nombre de messages : 447 × Côté love : Célibatard.


Message(#) Sujet: Re: you hurt me, i'll hurt you - cam and so. Mer 10 Fév - 2:29


you hurt me, i’ll hurt you
Camille-Clovis & Soren

Camille-Clovis lui jeta un regard noir lorsqu'il se mit à rire. Bordel il allait réveiller tout le monde ! Certains hostiles étaient déjà sortis de leurs tentes. Il grimaça et avançant encore plus pour le faire reculer. Ce dernier se moqua de lui parce qu'il avait dit qu'il n'était pas pédé. Disons que le jeune homme ne se mettait pas dans un case particulière, il ne se sentait pas non plus hétéro.

« Ah ah très drôle Wittemore ! C'est à mourir de rire ! Je n'ai pas besoin de m'inscrire dans une case, si tu t'es découvert gay c'est ton problème, pas le mien ! »


Lui aussi était prêt à aboyer s'il le fallait. Il ne comptait pas se laisser insulter par son amant. Il savait que la pilule était dure à ingurgiter pour lui, mais elle l'était tout autant pour lui. Soren l'avait manqué et s'il ne s'était pas engagé pour un seul et unique amour, il aurait sauté dans les bras de ce dernier. Soren était toujours son Soren au fond. Camille-Clovis soupira et leva les yeux au ciel avant de l'observer. Macallan ne l'avait pas fait par vengeance, mais il devait admettre qu'il avait toujours espéré assumer leur relation. Il n'avait rien à cacher, il avait assumé aimer Wittemore et aurait aimé le faire davantage.

« En effet, les choses auraient été plus simple entre nous si tu n'avais pas eu peur de ta fameuse réputation ! Je n'en avais que faire de ce que pense les autres tant que j'étais bien avec toi ! Et si on m'avait insulté de pédale c'est moi qui leur aurait défoncé la gueule ! C'est en réagissant comme tu as réagi avec nous que tu t'es comporté comme une tapette ! »

Ce fut une nouvelle fois au tour de Soren de rétorquer. Ils étaient en train de se disputer comme deux chiffonniers. Camille-Clovis sourit amusé, un sourire moqueur accompagné d'un rire jaune et le tout, tout en passant l'une de ses mains dans ses cheveux.

« Un chien à gonzesse ? T'as pas d'autres arguments à te mettre sous la main ? » Il le regarda de nouveau dans les yeux. Camille-Clovis fut surpris de voir qu'il répondait à sa question qui lui avait été posée sous forme de représailles. Il n'avait pas pensé que son amant y répondrait de manière naturelle et décalée par rapport à la situation. Macallan ignorait comment prendre sa réponse. C'était blasant à ses yeux. Néanmoins, Soren avait donné le bâton pour se faire battre :

« Ouais donc tu étais seulement venu pour te vider....en fait tu ne me reproches pas d'être en couple, juste de ne plus être ton plan cul régulier, car après tout c'est ce que je semble être à tes yeux. Je ne suis plus à ta merci c'est terminé Wittemore, au moins on m'aime pour ce que je suis ! »

Camille-Clovis qui était agacé, énervé et blessé se remit à pousser Soren par simple but de se défouler contre lui.


crackle bones


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: you hurt me, i'll hurt you - cam and so.

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-