avatar
» Seth A. Lightfellow "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : aaron tveit. × Nombre de messages : 433 × Age du perso : vingt-huit ans. × Job : capitaine dans l'armée américaine. × Côté love : l'évidence ne se dit pas.


Message(#) Sujet: edge. je sais, nous ne serons plus jamais les mêmes. Ven 29 Jan - 14:00

je sais, nous ne serons plus jamais les mêmes
edge && seth
Le changement de camp ne convenait pas toujours à Seth. Il se retrouvait ainsi trop loin de ce qui était devenu une habitude pour lui depuis son retour de la prison des originaires. Les hostiles, malgré tous leurs défauts, étaient devenu un groupe auquel il s’était habitué. Ils n’étaient pas vraiment ses amis, il n’en avait que trop peu, mais à quelque part, il les appréciait. C’était une relation complexe qu’il ne saurait décrire - mais encore, la majorité de ses relations étaient ainsi. Disons simplement que certains d’entre eux avaient mérité une véritable affection de sa part ce qui, en soit, était miraculeux. L’autre problème venait du fait que ce changement de camp le rapprochait de ceux qu’il avait cherché à éviter depuis son arrivée sur l’île, ne serait-ce qu’inconsciemment. Après tout, malgré une joie évidente de retrouver Wendy et Edge (oui même Edge) sains et saufs, il y avait quelque chose de transformé leur relation. Si réparer les pots cassés avec Wendy était d’une importance capitale ce qui rendait les choses un peu plus facile, c’était plus ardu avec le britannique. Maintenant qu’il était neutre dans cette guerre de clan, qu’il n’était donc plus dans le village hostile, Seth avait nettement moins de raisons de ne pas être avec eux. Même qu’il était sans doute plus que temps que des explications soient données - ce que refusait toujours autant le soldat, ça le terrifiait plus qu’autre chose. Alors il les évitait ou plutôt, il évitait Edge. La compagnie de Wendy était beaucoup trop cruciale, surtout après toutes ces années d’absence. Même après avoir fait des kilomètres et après s’être échoué sur cette île au beau milieu de nulle part, Seth n’était toujours pas prêt à s’ouvrir, prêt à admettre ce qui s’était réellement passé dans son esprit après toutes ces années.
Et puis, il y avait Noreen qui était un problème des plus complexes en elle-même. C’était bien pour elle qu’il avait changé de clan au fond, même s’il ne l’admettrait sans doute jamais. De toute façon, les choses étaient tellement compliqués entre eux et ce n’était pas une soudaine proximité - une disparition d’un point de dispute - qui réglerait les choses. À vrai dire, vu ce qui s’était passé, le soldat se surprenait à se demander s’il pouvait vraiment y avoir une réconciliation entre eux. Sans doute devrait-il demander conseil à quelqu’un, Emrys ou même Wendy, mais il n’en avait pas le courage. Parce que même s’il avait discuté de l’autre jeune femme à Emrys - et que Wendy était d’ores et déjà au courant de l’existence de Noreen pour Seth - il n’était certainement pas capable d’admettre à quel point il avait merder, à quel point, il avait rendu les choses pires qu’elles ne l’avaient été et ce pour des bonnes raisons. Essayer de bien faire était une erreur et il s’en rendait compte à présent.

Cela dit, il était trop tard pour faire marche arrière et ça, il le savait également. La seule chose qui était à sa portée était essayer de s’accoutumer à ce changement et à cette nouvelle proximité. Puis, il fallait également qu’il se trouve une occupation, sans doute chasser. C’était plus ardu sur cette île où finalement, son expérience commençait à être inutile. Les rescapés étaient là depuis longtemps et ils avaient survécu jusque là, ils n’avaient donc plus besoin de son aide comme ils auraient pu au début de cette aventure. De toute façon, il fallait admettre que toute la bonne volonté du jeune homme s’éteignait généralement lorsqu’il y avait une nécessité de côtoyer des gens sur le long terme (ce qui, par ailleurs prouvait le côté miraculeux de ces relations avec certaines personnes). Il était donc là, un brin inutile et toujours aussi asociale à regarder les autres rescapés de loin. C’était après tout, la seule chose qui s’offrait à lui comme occupation. Ça lui permettait de s’assurer que personne n’était en véritable danger (encore moins quelqu’un à qui il tenait), mais ça ne l’obligeait pas à intervenir, à se rendre vraiment utile. C’était une nouvelle preuve de couardise de sa part, mais jusque là, il n’y avait rien de si surprenant. Parfois, il se surprenait à se dire qu’il devrait peut-être faire quelque chose, trouver quelqu’un et lui apprendre tout ce qu’il savait pour se réconforter dans l’idée que cette personne là pourrait aider les autres. Une tentative de sa part qui se stoppait toujours avant la réalisation, parce qu’il fallait choisir la bonne personne, celle avec qui il pourrait s’entendre et qui surtout ne lui causerait pas plus de blessures. Parce que oui, même après tout ce temps, Seth évitait les autres comme la peste en raison de la possibilité de se faire blesser par eux. Il n’avait jamais été sociable, ça ne l’avait jamais intéressé, mais ça dépassait ce stade depuis toutes ces années. Les seules nouvelles relations qu’il avait eu - exception faite de Noreen - étaient surtout des soldats, ses frères d’armes lors de nombreuses missions.

Et si cette journée avait commencé comme toutes les autres, quelque chose vint perturber la routine du soldat - parce que oui, glander pouvait être considéré comme une routine en soit. Il s’agissait d’une personne à vrai dire, cette personne, Edge. Comme à chaque fois que cette tête rousse entrait dans son champ de vision, il devait se résoudre au fait que même après toutes ces années, il n’était jamais complètement de glace. Il se retrouvait toujours entre deux extrêmes : entre son coeur qui se serrait à l’idée de voir celui qui avait été un frère et même plus à ses yeux, mais aussi entre toute la colère à laquelle il était à présent associée. Ce n’était pas très juste de Seth et il le savait sans doute quelque part, mais il était beaucoup plus simple de reporter sa colère sur Edge plutôt que d’affronter la complexité de la réalité. En vouloir à Wendy n’avait jamais été une option ce qui n’aidait sans doute pas, mais le noeud du problème résidait évidemment ailleurs, dans ce que le jeune homme s’efforçait d’oublier.
Enfin, la soudaine apparition du britannique n’annonçait rien de bon, cela était une évidence. Il n’était donc pas plus étonnant que Seth réagisse comme à l’habitude : en s’éloignant. Il ne savait pas si Edge l’avait vu quitter le camp, il n’avait même pas fait spécialement attention à se pousser subtilement. Même après toutes ces années, il était plutôt certain d’une chose : si l’autre jeune homme voulait lui parler, ce n’était certainement pas une simple fuite qui lui permettrait de s’en sortir. Non, Edge n’était pas de ceux qui abandonnait si facilement - ce qui était fort malheureux pour les nerfs du soldat - et il y avait de fortes chances qu’il s’entête au point de le suivre peu importe où il allait. Ou même, s’il ne le trouvait pas, Seth s’attendait à ce qu’il revienne une autre fois. Peut-être que l’heure était finalement sonnée pour une discussion sérieuse, c’était une possibilité désagréable, mais il ne pourrait sans doute pas y échapper. C’était donc aussi pour ça qu’il quittait le camp de cette façon. S’il devait y avoir une conversation - et surtout une confrontation - il préférait de loin qu’elle se fasse en dehors du camp, loin de tout regard indiscret, loin de Wendy ou de Noreen. Quitter le camp était donc une nécessité, tout comme était le fait de trouver un endroit suffisamment reculé. Pendant un instant il avait eu envie de tester la volonté de son ami en s’éloignant le plus loin possible, sauf que ça n’aurait que repousser l’inévitable et Seth dut se résoudre à choisir quelque chose de moins lointain.

C’est finalement la cascade sur quoi son choix se porta. Peut-être que le bruit de l’eau suffirait à calmer le jeu et lui permettait de s’en sortir sans discussion sérieuse. Un vain espoir sans doute, mais bon, l’espoir faisait vivre disait-on. Seth s’installa donc sur un rocher quelconque - le premier qui croisa sa route - et attendit. Il savait pertinemment que la suite lui déplairait, mais il devait aussi admettre qu’elle était plus que due. L’arrivée d’Edge ne lui fit donc pas plaisir, mais il s’efforça de ne pas trop le montrer. Sans doute plus par respect pour Wendy qu’autre chose, il ne voulait pas la blesser en s’opposant ouvertement à son mari dès le début. Ce n’était certes pas que l’amitié qui l’avait uni à Edge ne comptait pour rien, seulement, il était si facile de l’écarter pour laisser parler l’animosité qu’il ressentait. « « Qu’est-ce que tu veux Edge ? » Un autre accueil aurait sans doute été plus approprié, mais l’animosité revenait si rapidement. Bref, ça n’annonçait sans doute pas très bien les choses parce que Seth était toujours tiraillé, parce que rien n’avait réellement changé depuis son départ. Il n’avait pas l’intention de rendre les choses faciles, il était après tout, hors de question d’admettre la vérité ou de s’étaler bien plus longtemps sur un quelconque sujet. Sans doute que le plus simple serait de passer outre et de recommencer à zéro, mais une telle hypothèse était avant tout bien impossible.




    for you i have to risk it all
    how do i breath ?when you're not here i'm suffocating i want to feel love, run through my blood tell me is this where i give it all up?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: edge. je sais, nous ne serons plus jamais les mêmes. Mar 2 Fév - 12:37

je sais, nous ne serons plus jamais les mêmes
edge && seth
L’équilibre est quelque chose de précieux, quelque chose que l’on doit préserver et qui peut vaciller à tout instant. Edge l’avait expérimenté plus d’une fois. Mais cette fois, il ne savait pas si la vie cherchait à rétablir un équilibre du passé, ou à bouleverser à nouveau la vie qu’il s’était efforcé de construire avec Wendy depuis qu’ils étaient arrivés sur l’île. Il avait pensé à des milliers de choses en arrivant sur et île, il avait eu peur pour sa femme, il avait perdu son enfant, il avait cru que les choses ne pourraient que s’améliorer, qu’ils avaient connu le pire avec ce naufrage, puis finalement, il s’était instauré une sorte de vie sereine et heureuse pour Wendy et lui, et malgré les silences autours de la mort de leur bébé, ils continuaient à avancer. Puis il était revenu. Ca avait été comme le retour d’un fantôme du passé. Il se doutait pourtant que Seth était bien vivant, mais le revoir n’avait pas été moins difficile pour autant. Il en avait tellement voulu à celui qui avait été comme son frère quand celui-ci avait fait le choix de partir pour l’armée. Il n’avait pas pensé une seule seconde que le revoir serait aussi douloureux. Il lui en voulait toujours. Les années passées depuis qu’ils vivaient sur l’île n’avaient sans doute rien arrangées, et même s’il éprouvait encore beaucoup d’attachement et de tendresse envers son ami, il ressentait une rancune tenace de l’autre côté. De plus, depuis qu’il était revenu, Seth faisait tout pour l’éviter et le regardait comme… comme un ennemi ? Il ne comprenait pas pourquoi. Un frère de coeur que vous retrouvez vivants après l’avoir cru mort mérite un autre accueil non ? Visiblement, pas dans le cœur de Seth, mais Edge ne supportait pas les non dits, et il avait besoin de savoir.
Il regardait fixement ses pieds depuis dix bonnes minutes, adossés à un arbre non loin de l’école où Wendy était avec les enfants. Il allait devoir faire le premier pas pour aller voir Seth. Il connaissait suffisamment bien son ami pour voir que celui-ci ne le ferait pas de lui-même, mais il ne savait pas ce que Seth allait bien pouvoir lui dire, et peut-être avait-il peur de perdre le peu de lien qui pouvait encore demeuré entre eux. Il soupira longuement en relevant la tête vers la mer. Dix ans auparavant. Il n’avait que 17 ans, il n’était pas encore marié, Seth le regardait encore comme un frère, il pouvait encore se reposer sur lui quand les choses n’allaient pas, ils étaient tous les trois à Seattle, Wendy n’était pas enceinte, et leur bébé n’était pas mort. Il soupira de nouveau à cette pensée. L’adolescent qu’il était à l’époque n’aurait sans doute jamais pu imaginer qu’il vivrait dorénavant sur une île, se préparant à une guerre pouvant survenir n’importe quand, à ne plus parler à Seth et à ne plus envisager la possibilité d’avoir un enfant de Wendy…

Il repensait à ce que Wendy lui avait dit la veille. Ils s’étaient couchés l’un à côté de l’autre, et la jeune femme lui avait demandé s’il pensait que Seth, elle et lui réussiraient à redevenir comme avant. Edge lui avait promis de faire tous les efforts qu’il était capable de faire pour la rendre heureuse, et il lui avait avoué avec pudeur que son ami lui manquait malgré la rancune qui demeurait dans son cœur, et celle que Seth ressentait visiblement à son égard aussi. Ils s’étaient ensuite endormis. Du moins Wendy s’était endormie, dans le bras de son mari, qui faisait comme barrage à ses cauchemars. Edge lui était resté plusieurs longues minutes à fixer le plafond sans savoir quoi faire. Seth pouvait être impulsif et blessant, et il n’était pas certain de se sentir suffisamment fort pour affronter cela. Mais il savait aussi que lorsqu’il promettait quelque chose à son épouse, il refusait l’idée de faillir à sa promesse. Il avait faillit à celle qu’il lui avait fait en lui jurant de protéger leur bébé. Il n’était plus question qu’il échoue de nouveau. Il avait fini par s’endormir après plusieurs longues minutes à réfléchir. Il s’était juré qu’il irait parler à son beau frère le lendemain. Le jour était venu et il ne pouvait plus reculé. S’il ne le faisait pas aujourd’hui, il savait qu’il ne le ferait jamais, et ces choses avaient suffisamment durées. Il avait jeté un rapide coup d’œil à la photo gondolée de Seth, Wendy et lui, le jour du mariage. Il gardait cette photo dans son porte feuille depuis le mariage. Elle quelque peu pris l’eau lors de l’accident, mais il avait réussi à la conserver après l’avoir faites séché. C’était l’un des rares souvenirs matériels intacts qu’il conservait de leur ancienne vie. C’était cet équilibre là qu’il voulait retrouver, le seul qui avait été valable pour sa vie. Les conneries d’enfants gâtés avaient suffisamment durées. Wendy avait raison. Seth et Edge s’aimaient beaucoup par le passé. Ils pourraient réussir à se réconcilier. Il voulait le croire du moins, même si ça lui semblait encore impossible.

Il ne lui restait plus qu’une chose à faire, réussir à trouver Seth sur l’île. Ce n’était pas suffisamment grand pour qu’il puisse ne pas le trouver, mais il savait aussi que Seth était capable de se faire discret s’il le voulait vraiment. Il avait donc commencé à faire le tour de l’île, profitant au passage pour vérifier les ressources en eau. Il faudrait bientôt veiller à remplir les réserves. C’était son rôle de s’occuper de ces choses là sur l’île et il ne prenait pas ce rôle à la légère. L’eau assurait leur survie sur l’île depuis le début et ce n’était pas une ressource à prendre à la légère. Il voulait d’ailleurs essayer de développer un système de réserve d’urgence, pour que chaque famille ait de quoi tenir en cas de conflit. Il valait mieux être préparé à toutes les situations lorsqu’on avait pour seule issue, la mer, la mer, et encore la mer. Il fallait qu’il parle de ça à la prochaine réunion d’initiative. Il n’était pas question de prendre le moindre risque pour la survie des naufragés.

Il finit par repérer la silhouette de son ami qu’il aurait probablement pu reconnaître entre mille autres. Il fut surpris de voir le jeune homme commencé à marcher et s’éloigner. Il n’était pas question qu’il se dérobe et rentre ce soir en disant à Wendy qu’il avait essayé mais que Seth avait fuit. Ils avaient suffisamment gardés le silence, l’heure était à la parole, aussi avait il commencé à le suivre sans la moindre hésitation. Il avait commencé à le suivre, s’engouffrant un peu plus sur l’île. Visiblement, Seth n’avait absolument aucune envie qu’on puisse les voir ou les entendre mettre leur point sur les i. Il était plutôt d’accord avec cette idée, il n’était pas question de faire un scandale, ou d’éveiller des doutes. L’harmonie devait régner sur l’île autant que possible, et il ne voulait pas que certains prennent sa défense, et d’autres celle de Seth. Les conflits de cours d’école n’étaient vraiment plus de leur âge et ils allaient devoir parlés comme deux adultes, matures et responsables. Même s’il doutait sérieusement de ce qu’il disait, et ne pensait pas une seule seconde que cette discussion puisse être calme et sereine. Il y avait bien trop de rancœur entre le deux hommes pour que tout aille bien dans le meilleur des mondes. Il le suivait donc, répétant les mots qu’il voulait lui dire dans son esprit. Il refusait de s’énerver de suite, ou de perdre le contrôle de la situation. Mais il connaissait son ami, et combien les choses pouvaient vite monter en tension entre eux… Auparavant, toutes disputes étaient suivies de réconciliations, mais aujourd’hui ?

Ils arrivèrent bientôt auprès de la cascade. Edge jeta un rapide coup d’œil derrière lui pour vérifier qu’ils n’avaient pas été suivis. Cette discussion ne concernait qu’eux, et avoir de l’intimité était parfois chose difficile sur cette île. Il laissa Seth s’assoir sur un rocher et vint se poser sur une second rocher, quelque peu en retrait. Il ne voulait pas le forcé à le regarder de suite. Ils auraient tout le temps de s’affronter ensuite. Il laissa ses jambes tombée le long du rocher, ses chaussures à la surface de l’eau. Ce fut Seth qui parla le premier : « Qu’est-ce que tu veux Edge ? » Il ne pu retenir un petit rire nerveux. Il ne manquait pas de culot à lui poser cette question. Ca faisait presque 10 ans qu’il ne s’était pas parlés, enfin, 8 ou 9 pour être exact, et il lui demandait ce qu’il voulait… « Te parler. J’en ai marre des non dits. Wendy aussi. Alors on va dire les choses. Ca nous changera… » Il soupira longuement avant de prendre une longue inspiration pour essayer de trouver la force nécessaire pour lui dire les choses qu’il avait à lui dire. Après quelques minutes de silence, il se lança, avec une pointe d’amertume dans la voix : « J’ignorais que t’aimais les treillis et les armes avant que Wendy m’annonce que tu partais devenir le bon patriote que tu es… Y’a d’autres choses que je suis sensé savoir ? Pourquoi tu me regardes comme le pire des salauds par exemple ? » Il n’avait aucune envie de tourner autour du pot. Ils avaient eu suffisamment de temps pour ne pas dire les choses sans en rajouter encore maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Seth A. Lightfellow "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : aaron tveit. × Nombre de messages : 433 × Age du perso : vingt-huit ans. × Job : capitaine dans l'armée américaine. × Côté love : l'évidence ne se dit pas.


Message(#) Sujet: Re: edge. je sais, nous ne serons plus jamais les mêmes. Jeu 4 Fév - 22:33

je sais, nous ne serons plus jamais les mêmes
edge && seth
Même si Seth savait pertinemment que cette confrontation était due depuis des éternités, il aurait de loin préférer l’éviter. C’était sa méthode préféré après tout, sa façon de régler tout conflit - à savoir de ne pas le faire. Il n’avait pas spécialement envie de fermer le conflit, de tourner la page. Tourner la page voulait dire qu’il affronterait beaucoup de chose qu’il tenait enfoui au plus profondément de sa personne. Le seul moment où il s’était ouvert sur le tout, où il avait finalement tout dit, c’était à Noreen, une tierce personne qui n’avait jamais eu que sa version de l’histoire. Wendy et Edge n’avaient jamais eu droit à une telle explication et à quelque part, le soldat comptait bien continuer ainsi. On revenait toujours à cette idée, au fait qu’il n’avait pas envie d’en parler, de parler de quoi que ce soit avec Edge d’ailleurs. Son affection pour Wendy, cet amour fraternel si particulier qui les liait depuis leur enfance, était sans doute la chose qui expliquait la différence de comportement entre les deux époux. Devant sa jumelle, Seth était tout de même plus agréable tandis que le britannique se retrouvait définitivement avec le bout du bâton. Même après une dizaine année d’absence, les choses ne changeaient pas et Edge se voyait toujours autant visé par tous les reproches du monde. Cela dit, s’il fallait bien lui donner quelque chose, c’était le fait que la confrontation se déroulait loin de tous les regards. L’idée d’un public lui aurait d’autant plus déplu et la conversation aurait sans doute cesser plus rapidement qu’elle ne le ferait maintenant. Enfin rendons à César ce qui était à César et le fait que le rescapé avait suivi son choix de la cascade était un point tout en son honneur, le seul qu’il avait su récolter depuis toutes ces années.

Installé sur sa roche, Seth fut le premier à prendre la parole et visiblement, ce qu’il disait avait quelque chose de drôle vu la réaction du principal concerné. C’est donc avec des sourcils froncés qu’il attendit une réponse. Il ne voyait pas particulièrement ce qu’il avait dit pour mériter un rire nerveux. Il y avait forcément une raison derrière cette confrontation, rien n’était fait sans raison et puisque le soldat n’était pas du tout à son origine - du moins pas volontairement - il ne pouvait pas la savoir. La réponse qui lui fut donnée était pour le moins dérangeante. L’idée de parler ne lui plaisait pas particulièrement, mais ce fut surtout la mention de Wendy qui valut un soupir de sa part. Certes, discuter n’était pas une mauvaise idée, mais il n’en avait pas envie. « Si Wendy veut des explications, elle peut le demander, pas passer par toi. » Seth espérait que sa jumelle savait pertinemment qu’elle pouvait aller lui parler. Il n’était pas des plus ouverts et détournait souvent les choses, mais en toute honnêteté, il y avait plus de chance qu’il soit franc avec elle qu’avec Edge. Ça lui semblait évident, mais peut-être que les deux tourtereaux ne le savaient pas. Enfin, dans tous les cas il était coincé et ça il le savait bien. Il pourrait difficilement refuser toute discussion et le fait que Wendy pourrait lui reprocher son manque de coopération l’inquiétait un peu. Il devait donc consentir à parler, quitte à ce que la chose tourne en rond, comme d’habitude. « Mais vas-y, parlons puisque tu y tiens autant. » Il faisait de son mieux pour tenir tout ça loin de lui, pour se détacher de la situation. Edge voulait parler, pas lui, autant s’en tenir à ça. Ça lui éviterait d’y mettre son coeur et de sentir la douleur qui y séjournait depuis toutes ces années.
Et puis la question ou plutôt les questions tombèrent. C'était plus rapide que ne l’aurait cru Seth de prime abord. Ça ne lui faisait pas plus plaisir que ce soit, aucune des deux n’était quelque chose dont il voulait parler. Pour des raisons bien différente d’ailleurs. S’il ne voulait pas aborder le sujet de l’armée c’était bien parce que ça lui rappelait d’horribles souvenirs, le genre qu’on préférait ignorer et pousser le plus loin possible. C’était différent des souvenirs concernant le britannique ou les sentiments qu’il avait eu pour ce dernier. Il ne voulait pas davantage s’en rappeler, mais à la différence de la douleur qu’il pouvait ressentir lorsqu’il se souvenait de la passion qui avait pu l’allumer pour le rouquin pendant un moment, ses souvenirs de l’armée lui rappelaient tout ce qui était le plus horrible chez sa personne. Ça lui rappelait qu’il était un meurtrier qu’il avait pris la vie d’ennemis des États-Unis certes, mais il avait aussi tué des innocents et participer dans des expéditions qui avaient couté la vie de ses frères d’armes. L’idée de parler de tout ça avec Edge ne l’enchantait donc pas plus que ça. Sauf qu’il préférait quand même affronter tout ça plutôt que la possibilité d’avouer les sentiments qu’il avait eu - seule véritable raison derrière l’animosité qu’il ressentait. « C’est moi ça, un vrai patriote. » Les mots sonnaient terriblement faux au fur et à mesure qu’il les prononçait. Il n’avait jamais été un patriote, s’il avait considéré l’armée avant même que le mariage n’eut lieu ce n’était certainement pas dans une optique de défendre son pays. Il s’en fichait pratiquement de ce pays - encore plus maintenant qu’il avait passé au travers de différentes missions. « Et franchement je ne sais pas ce que tu veux que je te dise, je ne pensais pas que je devais discuter de mes plans de carrière avec toi. » C’était une façon d’ignorer la chose, de passer par-dessus le fait qu’il ne lui avait jamais parlé de ses plans et qu’il était parti comme un voleur après le mariage. Là n’était pas la question à ses yeux et elle ne le serait jamais. Quand à son amour des armes et des treillis, il lui semblait évident que ça n’avait jamais été le cas. Joindre l’armée par amour des armes semblaient être une bien mauvaise idée. Enfin, après si Edge se plaisait à croire qu’il avait vraiment choisi de s’enrôler pour une telle raison, libre à lui.

Restait maintenant l’épineuse deuxième question - ou plutôt deuxième et troisième. Pendant un moment, Seth considéra la possibilité de cracher son venin sans vergogne, lui sortir mille et une raison pourquoi il le considérait comme le pire des salauds, tout en évitant la principale. Ou peut-être en la transformer un peu. Le problème était Wendy. Éviter Edge était une chose, mais une énorme dispute avec son mari n’était sans doute pas le meilleur moyen de rester en relativement bon terme avec sa jumelle. Après tout, si les années de séparation se faisaient sentir avec Edge, c’était encore pire avec elle et il n’était pas certain que s’attaquer à Edge serait le meilleur moyen de réparer les pots cassés. Et pourtant, il était bien difficile de garder le silence devant une telle question. Le britannique pensait-il vraiment être blanc comme neige dans cette histoire ? C’était sa faute si Wendy était coincée sur cette île déserte, c’était de sa faute s’il avait eu le coeur brisé et à vrai dire, tout était simplement de sa faute. C’était difficile à dire de façon à ce que sa jumelle ne lui reproche pas plus tard. Un soupir traversa ses lèvres avant qu’il ne se décide à reprendre la parole : « Et franchement, on se demande ce que je pourrais bien te reprocher. Tu as épousé ma soeur et maintenant vous vous retrouvez sur une île déserte au beau milieu de nulle part. » Au moins, Edge pouvait se réjouir quand au fait qu’il ne se faisait pas aussi reprocher la présence de Seth sur cette île. Le soldat assumait assez bien sa présence, il ne pouvait pas avoir du mal à dire qu’il était venu pour sauver sa soeur. C’était un noble objectif même si ça fait été un échec total et qu’il se retrouvait coincé à son tour, mais là n’était pas la question.
Bref, maintenant qu’il avait répondu aux questions, il pouvait retourner à espérer qu’on le laisse tranquille. C’était un espoir vain, assurément et il n’était pas naïf au point de penser l’inverse. Et pourtant, il retourna dans un mutisme qui lui était propre. C’est qu’il n’avait pas spécialement envie de s’étendre, tout ce qu’il voulait, c’était retourner à sa solitude loin de tout ce qui pouvait compliquer les choses encore plus. Sauf qu’il ne put résister à rajouter autre chose, un signe de plus de l’émotion qui s’était installée en lui, cette colère qu’il ressentait encore après tout ce temps. « C’est bon, j’ai terminé de répondre à ton interrogatoire ? » C’était une question inutile, il serait fort étonnant qu’il soit sauver si rapidement de toute cette histoire. Cela dit, Seth était de mauvaise foi et tous ses pires traits de caractères ressortaient si rapidement. Il n’était pas d’humeur à discuter avec Edge et ce dernier n’aidait en rien. Et ce que tout le monde pouvait savoir, c’était que cette discussion ne se finirait pas avec quelques rires et une belle réconciliation.




    for you i have to risk it all
    how do i breath ?when you're not here i'm suffocating i want to feel love, run through my blood tell me is this where i give it all up?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: edge. je sais, nous ne serons plus jamais les mêmes.

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-