avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Qui pour le cours d'auto-défense ? [LIBRE] Lun 25 Jan - 13:30

Qui pour le cours d'auto-défense ?

Je me dis que je ne dois pas rester sans rien faire. Je me dis qu’il est plus agréable aussi que je tente d’aider au mieux les personnes qui vivent sur l’île. Je me trouve dans le lieu où j’ai créé une petite salle pour s’entrainer. J’ai gardé mes habitudes militaires. Je m’entraîne tous les matins, je fais en sorte de ne pas perdre tout ce que j’ai appris. J’ai mis longtemps à faire cette petite salle. J’ai préparé le sol en faisant une surélévation, puis, j’ai mis un sol en bois. J’ai mis du temps, mais je suis fière d’avoir fait une salle. Je me suis souvenue de notre maison au Japon. Je l’ai montée sans clou ni vis, juste en emboitant les morceaux de bois dedans. J’ai fini le toit il y a une semaine. Je suis encore un peu fatiguée, mais j’ai réussi à faire une petite maison un peu solide. Elle va tenir un peu plus que les autres, enfin, je l’espère. Je me tiens dans cette petite maison sur l’escalier.

Je ne sais pas si les gens vont venir. Mais, je ne vois pas pourquoi est-ce qu’ils ne peuvent pas apprendre à se défendre. Après tout, les militaires ne sont pas toujours là. Il faudrait bien évidemment trouver une solution pour qu’ils puissent se reposer tout en ayant une sécurité dans le camp. Je ne connais pas trop la situation avec eux. Je ne les croise pas souvent. Je sais juste que pour l’instant, il faudra bien que j’aille leurs dire ma petite initiative. Je sais me défendre, je n’aime pas vraiment les armes à feux, mais les armes blanches sont mon dada. J’ai pu en recréer quelques-unes en bois. J’ai retrouvé aussi des vieilles armes de pirates sur l’île. Heureusement que des asiatiques sont passés dans le coin, je les ais récupérés. Je me demande d’ailleurs si je ne dois pas trouvé une autre cachette pour les mettre dedans. Je regarde devant moi, j’ai trouvé des objets en bois, des bâtons tels des manches à balai pour apprendre aux gens. Je réfléchis, je me dis que personne ne va venir. Je vais m’en aller jusqu’au moment où des personnes viennent. Je dis alors gentiment : « Venez, je ne suis pas méchante. Vous pouvez venir. Vous avez le droit. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Andrew Bekinsley "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Ryan Reynolds × Nombre de messages : 122 × Age du perso : 30 ans × Côté love : Solo


Message(#) Sujet: Re: Qui pour le cours d'auto-défense ? [LIBRE] Jeu 28 Jan - 15:27

Qui pour le cours d'auto-défense ?


Quelle superbe journée… le ciel est bleu, le soleil au zénith et les petits oiseaux chantent et… Bordel qu’est-ce que je me fais chier aujourd’hui… Il est vrai que je n’avais absolument rien de prévu, c’était très rare. Pour dire vrai je détestais ne rien fais c’était anti productif… j’avais déjà lu trois fois se livre ou une nana trentenaire confiait à son journal sa vie de célibataire… Si je devais relire encore une fois ne serait-ce qu’une page de l’histoire de cette Bridget Jones je finirais par me faire un rail de sable en espérant que ça me tuerait lentement et dans d’atroces souffrances, ce ne sera pas pire que cette affreux truc de midinette… J’avais essayé d’échanger le livre mais personne en voulait car il n’y avait pas la fin… oui je l’avoue !!!!! J’étais en faites juste vraiment frustré de ne pas savoir comment ça se finissait !!! Mais je ne l’avouerais jamais !

Toujours est-il que pour calmer mon ennui je décidais d’aller marcher un peu… Je croiserais surement du monde pour faire… et bien pour faire… n’importe quoi en fait, pourvu que ce ne soit pas rien !!! Même un concours de macramé je prends ! Ainsi donc je flânais de ça de là. Mes pieds me conduire au village Marae à côté. Il n’y avait pas grande foule dehors… Damned ! Quand enfin j’aperçu une petite frimousse féminine au loin. Je ne tardais pas à reconnaitre Anzû... Mais qu’est-ce qu’elle branlait là, toute seule… à attendre je ne sais quoi…

Toujours est-il que je voyais en elle mon salut contre l’ennui ! Je me dirigeais d’un pas hâtif car elle semblait vouloir quitter les lieux… cela l’avait probablement saoulé d’attendre quelque chose qui ne venait pas… Ce petit bout de bonne femme m’avait toujours fait marrer ! Une fort caractère, heureusement pour une militaire, mais non dépourvu de gentillesse et délicatesse quand elle le voulait !

Elle invita un autre groupe qui arrivait en face à venir la rejoindre… Merde… Bon tant pis pour moi je trouverais quelqu’un d’autre pour…

- Toi aussi tu viens pour le cours de défense Andy, je n’aurais jamais pensé qu’un gars comme toi soit intéressé !

Dit un retardataire pressé en passant à côté de moi pour rejoindre le groupe… Un cours de défense… Et bas voilà qui est fort bien ! Ça va m’occuper et qui sait je pourrais peut –être apprendre des choses que je ne saches pas déjà… ce qui m’étonnerais beaucoup. Je savais me battre, tout le monde le savais, même Anzû le savais. Mais personnes ici ne savais réellement pourquoi…

- Salut Anzû… alors tu vas nous apprendre à casser des portes avec les dents à ce qu’il parait ?

Une partie de l’auditoire pouffa de rire. Je suis désolé mais je ne peux pas m’en empêcher… il faut toujours que je balance deux ou trois conneries… c’est comme ça…

© Nalex

530


TEAM BEKINSLEY BROTHERS —
Be bad , be good, but never separates you from yours . When everything goes wrong , you can not count on your family! | Affecting the mine will pay with his blood |No place in this world is better than closer to his family|The tree lives by its roots , and the man by his family.
× code by lizzou
.


Dernière édition par Andrew Bekinsley le Ven 19 Fév - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: Qui pour le cours d'auto-défense ? [LIBRE] Ven 29 Jan - 13:13

Qui pour le cours d'auto-défense ?

J’avoue que je m’en irais bien, mais des gens sont venus, je leurs parle gentiment jusqu’au moment un énergumène de première vient me saccager mon truc ! Je me tourne vers lui et je lui réponds avec de l’humour : « Andrew dans toute sa splendeur. Commence déjà par te laver les dents avant de vouloir manger une porte, tu risques d’avoir des caries…. » Je souris sachant que cela va sans doute le faire rire. Je vois les gens, je ne sais pas par où commencer, mais bon, je souris, je tente de donner une autre explication : « Si j’ai lancé cette idée c’est aussi pour aider ceux qui surveille les camps. Ils ne sont pas assez nombreux, il va bien falloir qu’ils se reposent à un moment donné. Puis, avec les gens qui disparaissent comme ça, il faut que l’on puisse savoir se défendre. Je me doute que cela peut sans doute vous paraître étrange, mais, je pense que l’on dormira un peu mieux si on sait que tout le monde sait un peu se défendre. » De plus, je préfère ne pas trop essayer de faire paniquer les gens. Je souris, je laisse la place pour que les gens puissent rentrer dans le bâtiment suffisamment grand pour tout le monde. J’ouvre les fenêtres pour laisser passer l’air frais venant de dehors.

Je peux voir les gens, je souris, je n’ai pas prévu assez de bâtons. Je soupire, je dis gentiment : « Voici un bâton, vous me direz il ressemble à un manche à balai. Mais si on place un tissu humide au bout et qu’on laisse sécher. » Je vais chercher mon bâton fini, je tente de donner la suite de ma phrase : « On a une arme blanche qui permet d’avoir un impact plus fort sur votre assaillant. » Je souris, je ne sais pas trop comment continuer, mais pour la simple et bonne raison que je ne connais plus le côté art martial que je doute fortement réussir à me faire comprendre. Je rajoute tout simplement : « En ajoutant différents sports dans votre défense, il est plus difficile pour l’attaquant de savoir ce que vous allez faire. » Je vois les bâtons devant moi, je ne pensais pas que j’aurais un peu de monde. Je tente de continuer mon idée : « On peut bien entendu voir les autres objets que j’ai essayé de faire. Ceux avec lesquels j’ai appris au Japon. Si cela vous intéresse, je peux vous montrer comment vous en faire un. »

Je regarde toutes les personnes. Je m’aperçois que cela va être assez tendu étant donné que je n’étale pas souvent ce côté-là de ma personne. Patiente, je ne vais pas forcer les gens, je préfère leurs laisser le temps de la réflexion. Je souris, je vois que tout le monde est assez surpris. Mais j’ai comme la sensation que je vais quand même avoir des questions.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Andrew Bekinsley "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Ryan Reynolds × Nombre de messages : 122 × Age du perso : 30 ans × Côté love : Solo


Message(#) Sujet: Re: Qui pour le cours d'auto-défense ? [LIBRE] Ven 29 Jan - 17:24

Qui pour le cours d'auto-défense ?


Je ne pus m’empêcher de saluer d’un air comique et exagéré quand elle annonça que c’était tout du moi dans toute ma splendeur… je préférais le prendre pour un compliment me doutant que ce n’était pas vraiment le cas ! Puis je fis un air faussement outragé en me posant une main sur le cœur comme si elle venait de me le briser quand elle ajouta que je ferais mieux de me brosser les dents avant de vouloir casser des portes avec… J’affiche ensuite un grand sourire en faisant un clin d’œil à son attention. Venant d’elle je ne le prenais jamais mal. Au contraire je prenais un malin plaisir à la faire sortir de ses gongs… Elle était trop rigolote quand elle se mettait en colère après moi…

Je levais un sourcil interrogateur et la regardait faire son petit pitch… elle souriait mais il semblait bien qu’elle n’était pas vraiment à l’aise du tout et qu’elle n’avait pas l’habitude de prendre la parole devant un auditoire. Je me mis à sourire en me frottant le menton du bout des doigts de ma main droite… La voilà quel proposait des manches à balai… ha ? Ce n’était pas des manches à balais autant pour moi… Quand elle nous dit que si on mettait un tissu humide au bout, je me retins de crier « ça fait une serpillère ». Je pouffais de rire aussi silencieusement que possible.

Je reprenais mon sérieux alors que je la voyais de plus en plus impuissante face à son manque d’assurance… Une fois qu’elle eut fini son discourt je regardais le reste de l’assemblé qui restait agare… Ils ne savaient visiblement pas quoi dire… Rolalala… sérieusement les gars… si vous y mettez pas un peu du votre aussi elle arrivera jamais à se sentir à l’aise. Ok j’ai compris mon petit lotus je viens à ton secours !
J’avance vers elle pour me mettre à ses côtés.

- Allez les gars on se sort les doigts du fion et on les utilise à des fins utiles !

Il n’est pas dur de voir à quel point je suis à l’aise. Mais en même temps j’avais l’habitude de parler devant des gens… pleins de gens… plus devant des inconnus d’ailleurs étant donné que j’étais avocat avant tout ce merdier… Des plaidoiries j’en avais fait un sacré paquet aussi cela ne m’impressionnait pas du tout… Il est vrai que lors de celle-ci je n’employais pas le même langage… Mais on se branle de savoir comme un message est transmis tant qu’il a bien été compris !

- Je fais partie de la garde comme vous le savez et comme l’a si bien dit Anzu, on n’est pas des machines et on a autre chose à faire des fois que de veiller sur vos culs tout le temps. Je ne crache pas sur ma fonction car c’est moi qui l’ai choisi. On n’est pas tous doué pour se battre et c’est normal. Chacun a ses utilité ici… par exemple je ne sais pas coudre et je suis une brèle en culture… Nan mais j’assume… En revanche il est vitale que vous sachiez vous défendre un minimum fasse à une menace soudaine. Quel soit animal ou humaine. Connaitre deux ou trois truc que vous serez bien content de maitriser pour vous sortir du pétrin… ok ? alors on est gentil, on participe et on écoute la minette !

Je m’approchais d’elle pour lui murmurer à l’oreille.

- Par contre j’ai pas compris comment tu transformais un balai en arme blanche… une arme blanche c’est une arme qui possède une lame quel qu’elle soit avec laquelle tu peux trancher et poignarder… le tissu est spécial en séchant ?

Soit elle c’était trompé de mot soit ce tissu était très intéressant…


© Nalex

669


TEAM BEKINSLEY BROTHERS —
Be bad , be good, but never separates you from yours . When everything goes wrong , you can not count on your family! | Affecting the mine will pay with his blood |No place in this world is better than closer to his family|The tree lives by its roots , and the man by his family.
× code by lizzou
.


Dernière édition par Andrew Bekinsley le Ven 19 Fév - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: Qui pour le cours d'auto-défense ? [LIBRE] Sam 30 Jan - 14:53

Qui pour le cours d'auto-défense ?

Mon pitre préféré me fait comprendre qu’il n’est en aucun cas vexé, je souris, il a le don de me faire sourire. Son petit clin d’œil me dit que ce moment sera bien entendu agréable. C’est vrai que je ne pensais pas que j’aurais tant de mal que cela à parler devant les gens. Mais bon, je me dis que j’ai du mal sans doute expliquer les choses. Je souris tant bien que mal jusqu’au moment ou Andrew vient à côté de moi. Je l’écoute parler, je me dis qu’il a vraiment le don pour le faire. Je ne peux m’empêcher de me dire qu’il a vraiment un langage bien fleuri. J’ai l’habitude maintenant, mais au début, j’ai eu du prendre du temps pour que mes oreilles ne deviennent pas rouges comme des tomates… Je l’écoute parler, je le laisse faire, puis, je lui dis gentiment : « Merci Andrew pour ton aide. » Je lui souris, et je lui dis : « Et bien, je vais te montrer pendant qu’ils vont faire un tour de piste.» Je souris, je me tourne vers le petit groupe. « Avant de commencer, il faut que vous courrez un petit moment en faisant cinq petit tour de piste. » Je souris, je me tourne vers ce que j’avais préparé.

Allant chercher un seau d’eau, je prends aussi les bandelettes de tissus. Je sors du bâtiment sachant que tout le monde va me suivre. Je vais allumer le feu. Je sais que l’eau est pleine de calcaire, elle va durcir le tissu tout en séchant. Je prends le bâton. Je le pose entre deux pierres. Je fais signe à Andrew de venir me voir. Je lui dis tout en mettant le tissu dans l’eau : « Nous n’avons pas assez de cannes de défenses pour le sefl défense. Il faut trouver une autre solution. » Réfléchissant un peu plus, je lui demande : « Tu vois les bâtons que l’on utilise au kendo ? » Je ne sais pas trop ce qu’il va me dire, l’eau chauffe, le tissu va être mis dedans. Je ne sais pas trop quoi lui dire, les gens sont venus voir ce que je faisais : « C’est long, solide, et on l’utilise aussi dans un autre sport, un art martial que l’on pratique souvent, enfin, si on veut utiliser les sabres, on commence par ça. » Je me lève vu que j’étais assise par terre, je prends le bâton, et faisant un geste ou deux, je lui dis : « Il s’agit de faire du bō-jutsu. » Il s’agit de pratiquer des arts martiaux avec un long bâton. Je le vois perplexe, je lui dis : « Les paysans pendant le moyen-âge le pratiquaient régulièrement pour savoir se défendre. Je voudrais qu’ils apprennent ça. Qu’ils sachent se défendre. Tu comprends où est-ce que je veux en venir ? En complément du kendo, on utilise aussi le bâton. Les moines guerriers le pratiquent en matière sportive principale. »

Je remets le bâton droit que je coince entre mes pieds. Le tissu est maintenant dans l’eau chaude. Il va bouillir. Je le laisse encore un petit moment, puis, prenant le tissu, je commence à le coincer autour du bâton en haut. «L’eau est pleine de calcaire ici, en séchant, elle va durcir à l'endroit où est le tissu. Ce qui va rendre cette partie plus dure. En touchant ton adversaire, tu peux par exemple lui casser quelques dents. » Je continue de rouler le tissu alors que tout le monde regarde. Je le tire tout en roulant le bâton pour bien serrer le tout. Je continue de tenter mon explication : « Ce n’est pas une arme blanche en soit, mais si tu veux accentuer le tout, tu peux coincer des morceaux de métal dans le tissu. » Je tourne le bâton, je coince le tissu pour qu’il ne bouge plus, j’y arrive après avoir eu les mains en contact avec le bouillant. Je me concentre pour ne pas sentir que j’ai mal aux doigts. Je rajoute une fois que j’eu totalement fini : « Tu laisses sécher, après, tu peux prendre cette technique pour faire des lampes torches, cela fonctionne bien aussi. » Je souris, j’espère qu’il a compris le truc, j’ai tenté de lui expliquer, en général, en montrant cela est plus facile à voir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Andrew Bekinsley "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Ryan Reynolds × Nombre de messages : 122 × Age du perso : 30 ans × Côté love : Solo


Message(#) Sujet: Re: Qui pour le cours d'auto-défense ? [LIBRE] Ven 12 Fév - 11:51

Qui pour le cours d'auto-défense ?


Mon aide me permet d’échapper au tour de piste que la demoiselle fait faire au volontaire de la séance. Non pas que courir me dérange mais j’avoue qu’aujourd’hui je suis plutôt d’humeur à faire autre chose. Je préfère mon petit jogging pépère du matin ou je n’ai à me préoccuper que de mon propre rythme.

Je croise les mains sur mon torse alors que je regarde la belle Anzû partir récupérer un seau rempli d’eau, saisissant sur son cheminement de retour des bandelettes de tissus. Alors qu’elle sortait de la bâtisse précaire, nous la suivions. Je reste en retrait jusqu’à ce qu’elle me dise d’approcher enfin. Elle m’explique de trois choses sur un art martial que je connais déjà… A vrai dire après la mort de mon père, je me suis juré que plus jamais personne ne nous ferais subir ça… l’humiliation, la maltraitance… j’avais toujours fait en sorte de prendre les coups pour que Jack, mon frère jumeau, n’est pas à les subir. Mais s’il y a bien une chose que je regretterais toujours, c’était que Jay ait dû lui infliger le coup fatal. Ce jour-là notre père excédé de colère avait frappé plus fort que d’habitude et avait bien entrepris d’en finir pour de bon avec moi, pour empêcher cela, pour me protéger, Jay l’avait buté… c’était moi qui aurait dû le faire, il n’aurait jamais dû avoir se sang sur ses mains ! J’étais son ainé, certes de quelques minutes mais tout de même. J’avais toujours fait en sorte de veiller sur lui mais pas assez finalement. Ainsi donc après tout ça je décidais de prendre des cours de selfs défense pour commencer pour des choses beaucoup plus pointu. Je fini par toucher à tous les modes de combat, c’était devenu une réel passion que j’assouvissais en parallèle de mes études de droit.

Je ne savais pas encore combien tout ceci allait me servir quand, dégouté de la justice dans laquelle j’évoluais étant devenu un avocat diplômé et très doué, je décidais de devenir secrètement « The Judge ». Une sorte de justicier hors la loi à ce qu’il parait. J’avais tout de l’anti héro… Pourtant ma cause était juste à mes yeux. Je rendais une funèbre visite à tous ses gens que la justice avait déclaré innocent par manques de preuves ou autres alors que tout le monde savait qu’il ne s’agissait que de graissage de pattes au placé ou de preuves bidouillées, faux témoignages…. Des meurtriers, des violeurs… des montres qui avaient détruit des âmes, des familles entières… La justice que j’avais toujours louée était en fait une pute qui s’offrait au plus offrant… Je continuais d’exercer mon métier et jugeait personnellement ceux qui étaient passé au travers des barreaux…

Tout ça pour dire que je connaissais déjà tout ce qu’elle expliquait pour l’avoir déjà pratiqué. J’affichais cependant un visage perplexe et curieux comme les autres qui nous avaient finalement suivis. Je ne voulais pas interrompre Anzû qui avait finalement trouvé la force, malgré sa timidité, de dire des choses.

Je ne peux m’empêcher de sourire en la voyant faire. Elle est tellement mignonne avec sa petite frimousse. Pourtant il ne faut pas s’y fier. Si vous énerver la demoiselle elle serait bien capable de vous sauter dessus et de vous mordre les mollets !!!

Je me saisis d’un bâton avec dextérité et lui donne un petit coup sur le fessier. Avant de me reculer en jonglant avec le bâton affichant un air faussement outré sur le visage.

- Vous ne deviez pas vous mettre à courir vous ?

Dis-je en désignant les élèves.

- Allez allez les poussins on va pioupiouter en rythme après Anzû vous aidera à devenir des coqs !

Arrogant ? Immature ? Moi ? Mais complètement et j’assume ! J’avais une grande gueule et je parlais mal… Mais j’étais moi ! Je ne jouais pas un jeu. On m’acceptait ainsi ou non point.

- Bzzzz bzzzzz bzzzz

Je chassais les bandeaux de signes de mains accompagné tout de même d’un clin d’œil car je faisais tout ça sur le ton de la plaisanterie. Une demoiselle du groupe me répondit, tout sourire, par un doigt d’honneur affectif. Je matais son petit fessier s’éloigner en trottant avant de reporter mon attention sur notre prof.

L’homme que j’étais se mua en gosse trépignant alors que je la taquinais du bout de mon bâton.

- Alors princesse…

De loin on aurait pu assimiler tout ceci à un : chat, c’est toi qui y’es c’est toi qui y’es !! Je cherchais juste à la pousser un peu à bout pour qu’elle s’énerve.

- Allez mon petit rouleau de printemps sort tes griffes qu’on s’amuse…

Je jonglais de nouveau avec mon bâton ce qui trahissait ma connaissance sur le sujet du combat qu’elle avait abordé.

- Danse avec moi !!

Bien sûr quand je disais danse je pensais au combat. Je me mettais en position de défense.

- Si tu n’attaques pas… je le ferais ma belle !

J’avais envie de donner un peu de piquant à son cour dans le sens ou son manque d’assurance oral pouvait remettre en cause ses acquis physique. Je savais que si les élèves la voyait dans le feu de l’action il lui porterait une attention des plus attentive et dévoué pas la suite. Je faisais donc cela pour aider ? Oui… Mais j’avoue que j’adorais la provoquer aussi !!



© Nalex

995


TEAM BEKINSLEY BROTHERS —
Be bad , be good, but never separates you from yours . When everything goes wrong , you can not count on your family! | Affecting the mine will pay with his blood |No place in this world is better than closer to his family|The tree lives by its roots , and the man by his family.
× code by lizzou
.


Dernière édition par Andrew Bekinsley le Ven 19 Fév - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: Qui pour le cours d'auto-défense ? [LIBRE] Ven 12 Fév - 13:51

Qui pour le cours d'auto-défense ?

Je sens qu’Andrew a décidé de me taquiner. « Tu as une drôle technique de drague, tu le sais ça ? » Je me lève. Je prends mon bâton blanc que j’ai orné de gravures. Je l’ai fait en arrivant ici pour ne pas me laisser faire. Je me souviens de cette peur qui parfois nous prend lorsqu’on ne connait pas les bruits. Je me rappelle que je ne dois plus avoir peur, je peux la vaincre. D’ailleurs, je n’ai pas perdu mon côté militaire. Je continue mon entraînement tous les jours de l’année. Je le vois me taquiner une nouvelle fois, je lui dis : « Ta princesse attend que son prince veuille lui donner un peu d’attention. » Je souris, j’aime bien l’embêter aussi. Me calmant, je commence déjà à l’analyser. Je vais voir quels sont ses points faibles. Je pose le bas de mon bâton sur le sol pour me préparer à le ratatiner… Je souris, je sais qu’il en meurt d’envie.

« Allons danser le tango. » Mon petit sourire malicieux, je préfère voir comment est-ce qu’il va faire pour essayer de me déstabiliser. Je lui fais un signe de la main : genre vient voir par ici. Je me prépare à savoir ce qu’il a dans le ventre le petit homme devant moi. Prenant le bâton, tout en laissant le tissu en haut, je sais que je vais devoir ne pas trop forcer au risque de lui casser des côtes. Je place mon pied sur le sol. Je fais glisser le sable entre mes orteils. Je sens que la chaleur du soleil va sans doute me faciliter les choses. Je suis habituée maintenant à marcher pieds nus sur le sable. Je me prépare.

Je sais qu’Andrew va sans doute venir me faire une attaque. Je le vois qui la lance. Je me déplace latéralement sur le côté pour éviter son attaque. Je me remets en face de lui. Je peux voir qu’il va forcer le truc pour que les autres comprennent que je ne suis pas bête… Physiquement, je peux tenir, mais si j’y vais plus fort, je ne veux pas qu’il ait des bleus… Remarque, il cherche un peu. Je souris, je suis calme. Je me prépare à trouver son point faible. En réfléchissant un peu plus, il va laisser une entrée lors de son attaque. Je cherche après avoir paré son coup. Me déplaçant en tournant sur moi vers la droite, je lui donne un coup dans les côtes. Je le vois reculer derrière moi. Je ne dis rien, je reste concentrer. Il vient, mais je ne vois sens pas son coup, je me retrouve sur le sol après avoir vu le bâton me soulever les pieds. Je me relève en faisant un mouvement de gymnastique.

« C’est tout ce que tu as ? Allez mon poussin, montre à maman. » Je sais que la provocation n’est pas forcément drôle. Mais, je dois dire que le voir comme ça me fait sourire. Je me remets en place, mes pieds sur le sol sont bien ancrés dans la plage. Le soleil chauffe. Je préfère avoir des pieds doux, après tout, cela fait un petit gommage. Je lui refais signe de venir me voir. Je ne dis rien de plus, je vais bien finir par trouver son point faible. On en a tous un, on ne peut pas le nier. Je peux voir que les élèves se sont arrêtés afin de voir notre petite danse. Je lui dis en riant : « Tu vas pouvoir avoir ton club d’admiratrice mon cher Andrew. » Je ris, je sais que le distraire n’est pas forcément juste, mais j’aime vraiment bien le taquiner ! Je me reprends tout en voyant sa tête. Je patiente, je me demande bien ce qu’il va tenter de me faire comme attaque.

Je me dis que cela va être bien amusant d'essayer de lui montrer que je suis capable de me défendre. Je ne bouge plus, j’attends. Je peux voir que l'élève qui lui avait donné un geste déplacé faisait la moue. Je me dis que j'ai du sans doute toucher une corde sensible. Je me demande même s'il a vraiment fait exprès de lui parler pour me mettre en rogne. Je ne suis pas jalouse, je n'aime pas juste qu'on vienne sur mes plates bandes... Enfin, Andrew fait ce qu'il veut. De toute façon c'est un grand garçon, j'aime vraiment l'embêter avec les femmes... La danse va être vraiment drôle...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Andrew Bekinsley "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Ryan Reynolds × Nombre de messages : 122 × Age du perso : 30 ans × Côté love : Solo


Message(#) Sujet: Re: Qui pour le cours d'auto-défense ? [LIBRE] Ven 19 Fév - 15:47

Qui pour le cours d'auto-défense ?


Lorsqu’elle me dit que j’ai une façon étrange de draguer je ne peux résister à lever un sourcil et à ronronner comme un chat en miment une petite patte en avant de façon séductrice avant qu’elle ne s’éloigne pour récupérer son bâton.

- N’importe quel prince t’apporterait toute l’attention du monde ma belle… Mais je n’ai pas le profil d’un prince… Je suis plutôt le petit voyou libre comme le vent. Sans aucune attache. Sans royaume…

Dis-je simplement en continuant de la taquiner. C’est vrai… Je ne me considérais pas comme un bon parti. Avant cette île mon statut d’avocat et ma bel gueule m’assurait un certain succès. Attention je ne me vante pas ni ne cherche à me faire mousser. Je ne me considère pas comme un sieur de l’amour irrésistible je dis juste ce qui est. Beaucoup de femme aime associer un physique avantageux avec un certain style de vie qu’un avocat détient. Mon dieu comme je détestais ce genre de femme vénale et matérialiste. Je n’avais aucun scrupule à les coucher dans mon lit et les éconduire le lendemain. Elle voulait se servir de moi alors je ne privais pas pour en faire de même ! Je leur donnais en même temps une petite leçon sur la vie. « On récolte ce que l’on sème » n’est-ce pas ? Toujours est-il que malgré tout ça je n’avais pas le profil d’un prince. Certes j’aidais mon prochain mais certes pas de la manière la plus seine qui soient ! J’avais fait de nombreuses erreurs et je continuais… Je n’étais vraiment pas un bon parti et je ne cherchais pas à l’être bien au contraire. M’attacher d’un peu trop près à une femme la mettrais bien trop en danger aussi me contentais-je de celle, qui tout comme moi, était seulement prête à passer une nuit ou plusieurs du moment que cela n’aille pas plus loin !

Bien, je vois mon petit Lotus prendre place devant moi en m’annonçant que nous allions danser un tango. Oulaaaa Miss Takahashi, le tango brule la peau très chère. Le tango est sensuel, passionné, c’était comme faire l’amour. Je soulevais un sourcil approbateur sur le minois d’Anzü. Il n’aurait pas été désagréable de l’avoir dans son lit. Mais pas touche au ami c’est une règle dors. Les histoires de cul entre potes finissent toujours mal !

Ne pouvais m’empêcher de faire le pitre, je chantonne un petit air de tango en accompagnant cette piètre musique de pas de danse très exagéré en venant un peu plus près face à elle comme elle me l’avais demandé.

- Ma qué je vais té faire vibrrrrrer !

Ajoutais-je avec un accent des plus caricaturaux veillant à bien rouler les « r ». Je regarde ses petits doigts de pieds mouliner le sable comme si elle se soudait au sol. Elle anticipait l’attaque. J’allais donc lui donner ce qu’elle voulait. Je souhaitais commencer en douceur. Mon but était d’attirer le regard de ses élèves pour qu’ils voient l’habileté et la force de leur maître. Oui enfin maitresse du coup… j’attaque, comme prévu elle esquive avec grande agilité. Je décide de mettre le cran un peu au-dessus. J’attaque de nouveau, après une parade elle me donne un coup dans les côtes, douloureux mais vraiment superficielle. Je sais alors qu’elle ne donnera pas tout son potentiel de peur de me faire mal. Vraiment Anzû ? Tu es mignonne mais ne t’en fait pas pour moi j’ai déjà connu bien pire que ça croit moi. Aussi pour la faire réagir j’enchaine en la clouant au sol grâce à mon bâton qui lui fauche les pieds avec force et rapidité.

Ha ? L’aurais-je vexé ? Du moins assez titillé pour qu’elle se décide à me provoquer. Je ne peux retenir un sourire de satisfaction.

- Oh non ma poule, je te réserve bien mieux !

Puisqu’on ait dans le thème basse-cour apparemment, je ne peux que la nommer ainsi.
Comme je l’avais prévu, ses élèves ne cours plus et se sont même rapprocher pour mieux voir notre petit combat. J’en ai marre d’avoir toujours raison… Mais bon quand on a le talent… De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités haha !

- Oh nan j’en ai déjà bien trop moi…

Dis-je d’un air faussement fatigués en trépignant comme un gosse soufflant de lassitude.

- Mon statut de sexe symbole me prend tellement de temps…

Je ne remarque même pas la moue de la demoiselle dans la petite foule. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai un statut de queutard qui saute sur la moindre mini-jupe… Bon j’avoue cela m’arrange bien car les femmes, du coup, non pas envie de s’attacher à un homme comme ça. Du coup, moins de risque pour moi qu’une d’entre elle réussisse vraiment à m’envouter et me place dans une situation très difficile. Enfin toujours est-il que je n’ai pas non plus eut des tonnes de partenaires ici… que celles que j’ai eu étaient toutes conscientes et d’accord pour un flirt passager. Je ne l’avouerais jamais car cela pourrais me faire passer pour un mec bien sur un mal entendu, mais je suis très respectueux de la femme pour lui mentir et m’en servir comme objet sexuel à usage unique… à part pour celle qui mérite une petite leçon comme je l’ai dit tout à l’heure. Les femmes respectueuses mérites le respect. Bref, toujours est-il que je n’ai pas couché avec celle-ci… mais peut être que ça pourrait arriver un de ses soirs… nous sommes humains après tout. Ce n’est pas parce que nous sommes prisonniers d’une île que nous n’avions pas certains besoins !

Je reprends enfin mon sérieux et j’attaque une nouvelle fois. Je feinte un coup à gauche et frappe à droite. Dans son épaule. Elle feinte une grime et pour le coup j’ai peur d’avoir frappé trop fort aussi je baisse ma garde. Elle en profite et saisi l’opportunité de ma taclé, du bâton au genou ce qui me fait perdre l’équilibre je l’attrape pour l’entrainer dans ma chute. Je parviens à atterrir au-dessus d’elle. Je lui bloque les bras derrière la tête. Coucher sur elle, mais la tête suffisamment reculé pour pouvoir la regarder. J’ai un regard noir.

- Ne fais pas semblant d’avoir mal !

J’ai parlé plus sèchement que je ne l’aurais voulu. Mes yeux perdent leur sévérité. Elle ne peut, de toute évidence, pas savoir que cela me touche beaucoup. Le fait de voir un enfant ou une femme souffrir m’est insupportable, encore plus si c’est de ma faute. Aussi quand elle a mimé sa douleur je me suis vraiment inquiété. Elle ne voulait que me taquiner la pauvre. J’ai réagi trop précipitamment.

- C’est triché !

Lui dis-je tout sourire en venant lui déposer un baiser sur le nez pour me faire pardonner de ma brusquerie. Je lui propose ma main pour l’aider à se relever même si je sais qu’elle n’en a pas vraiment besoin.

- Tu décideras-tu as attaqué.

Dis-je une fois bien stable sur mes deux pieds.

- Ne cherche pas à m’épargner Anzû je suis solide alors n’ait pas de pitié .

Ajoutais-je en lui faisant signe de venir d’un air déterminé.




© Nalex
1330


TEAM BEKINSLEY BROTHERS —
Be bad , be good, but never separates you from yours . When everything goes wrong , you can not count on your family! | Affecting the mine will pay with his blood |No place in this world is better than closer to his family|The tree lives by its roots , and the man by his family.
× code by lizzou
.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: Qui pour le cours d'auto-défense ? [LIBRE] Mer 24 Fév - 11:31

Qui pour le cours d'auto-défense ?

Je vois Andrew me faire le chat, je fais une moue malicieuse tout en sachant que cela va être bien amusant. Je lui réponds : « Et bien, les voyous parfois sont assez amusants, et ils ont aussi un bon fond. » Je souris, même les pires méchants ont un bon fond, s’ils sont devenus méchants c’est sans doute à cause d’une blessure qu’on leur a fait. Je le vois imiter un espagnol, je le regarde, et je lui dis en riant :

« On est à Séville maintenant ? Tu n’as pas assez roulé les r. » Je ne sais pas vraiment comment dire, mais mon ami est bien drôle. Je préfère parfois le taquiner un peu vu qu’il a toujours été là pour moi. J’aime bien le taquiner pour lui faire comprendre que parfois, il a le droit aussi de rire mais surtout de se dire que finalement tout être humain à le droit de se tromper. Je souris, je préfère me concentrer un peu plus sur la situation. Je ne tiens pas à me faire avoir et surtout perdre un peu plus.

Je souris perplexe, mais j’analyse son jeu. Je peux voir qu’on n’est pas vraiment à fond de nous faire mal tous les deux. Comme quoi parfois, si on ne pousse pas plus le bouchon, on va rester longtemps au même point. Je tente de lui dire en riant : « Alors comme ça le coq a envie de faire son petit coq… » Je ris tout en faisant une tête de malicieuse. Je sais que cela va être drôle de lui chatouiller un peu plus son égo. Je vois les élèves qui s’arrêtent. Je les ignore, je ne vais pas me soucier d’eux pour me concentrer sur mon ami. Je préfère trouver une petite chose pour le déstabiliser. « Tu penses que je vais gober ça ?! » Je ris, je le vois qui gesticule tout content de montrer en gamme dans l’exercice. Je lui dis amusée : « Oh ne t’affole pas mon ami, tu vas en avoir. » Je peux voir qu’il ne veut pas retenir ses coups, je vais donc en faire autant. Je prépare dans ma tête la recherche d’une ouverture possible afin d’avoir une petite chance pour lui faire comprendre que j’ai compris le message.

« Ah oui ? Tu penses que tu vas échapper à tout ça… ? » Je souris, je me dis que je ne peux pas oublier les choses. Je me concentre un peu plus. Mon attaque à littéralement foirée… Je me retrouve sous lui sur la plage avec le sable qui me chauffe le dos. Je peux voir qu’il est sérieux, mais qu’il a aussi changé de regard. J’ai du mal à comprendre ce qu’il a dans la tête. Je lui dis : « Mal, tu as mal toi ? » Je me rends compte que j’ai fait semblant en le taquinant, mais je n’ai pas voulu qu’il soit comme ça. Je souris, un peu perdue, je ne vois pas trop ce que j’ai fait pour le mettre en colère. Il me fait un bisou sur le nez, là, je ne piges plus rien… Je le vois qui se lève, je me relève en faisant un mouvement de gymnastique. Je l’observe perdue… Je l’écoute, je ferme les yeux, me concentre, il veut pousser, on va pousser.

Je lance mon attaque, je feinte une fois, et je lui donne un coup dans les plis des genoux pour qu’il soit à genoux sur le sol. Je lui chuchote à l’oreille : « Tu le veux vraiment ? » Je recule, puis je sais que je ne viserais pas la tête pour la simple et bonne raison que l’on a pas de docteur ici. Je le vois qui se relève, mais je vise les pieds pour le faire sauter. En tous les cas, je le regarde déterminée. Je sens que cela va être bien amusant. Le défi dans le regard, j’ai hâte de voir ce qu’il va faire maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Andrew Bekinsley "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Ryan Reynolds × Nombre de messages : 122 × Age du perso : 30 ans × Côté love : Solo


Message(#) Sujet: Re: Qui pour le cours d'auto-défense ? [LIBRE] Mer 9 Mar - 10:45

Qui pour le cours d'auto-défense ?


Je me suis en doute un peu trop vite emporté mais il vrai que je me suis inquiété pour elle. Feindre la douleur m’est insupportable car je sais ce que c’est… de souffrir et de serrer les dents pour ne pas pleurer… je connais ça depuis que je suis gosse. Mais elle n’a pas pensé à mal ce n’était rien qu’une petite taquinerie sans importance alors comment lui en vouloir. Comment aurait-elle pu savoir que cela allait me toucher bien plus que de raison. Je me radoucie donc. Je lui signale enfin d’un ton joueur que c’était de la triche. Je la vois maintenant un peu perdu. J’ai souvent ce rendu sur le visage de mes interlocuteurs. Probablement à cause de mes humeurs qui sont de véritables girouettes. Je suis imprévisible… même pour moi, je suis un véritable mystère.

Je me décide à lui déposer un petit baisé sur le nez pour me faire pardonner de mon ton rustre. Pour ça, je ne suis vraiment pas très doué… câlin et déballage de sentiments ce n’est pas mon fort. Je ne sais pas trop exposer ma tendresse tout simplement parce qu’on ne m’en a jamais témoigné toute ma vie. A part celle de mes frères mais entre hommes ce n’est pas pareil… accolades et bonnes tapent virils dans le dos et on sait qu’on se kiff… avec une femme j’avoue que je suis vraiment très maladroit. Je suis du genre à donner des petits coups de poing amical sur l’épaule et tapoter la tête gêné en disant que tout ira bien… j’ai de grand progrès à faire heureusement Ainslynn m’aide beaucoup en ce sens. Elle est un intermédiaire entre les deux. C’est en quelque sorte mon meilleur pote… mais avec des seins quoi… étant en coloc avec elle j’apprends beaucoup sur les femmes… leurs manies… leurs besoins… même si j’avoue que… soyons honnête putain les nanas c’est le bordel pour les comprendre ! Mais je fais des efforts… je m’adapte. Je suis encore un gros bourru maladroit mais elle dit que je progresse alors… Il parait qu’au fond, elle est persuadé que je suis un gros romantique en devenir… O-KEY… normal…

Quoi qu’il en soit, une fois debout je lui offre ma main pour l’aider à se relever. Main qu’elle décline en se relevant toute seule en bondissant sur ses pieds comme un chat qui à entendu qu’on remplissait son bol de croquette.

- Frimeuse…

Lui dis-je un sourire en coin alors que je « m’encre » au sol en lui demandant quand elle se déciderait à m’attaquer. Je l’encourage encore une fois à donner le meilleur d’elle-même et de ne pas m’épargner… il semblerait que cela comment enfin à porter ses fruits !
Elle attaque ! Feinte sur la droite !frappe du pied dans l’arrière du genou ! Je perds l’équilibre et me retrouve à genou cachant un sourire de satisfaction quand elle me pose la question. Oh que oui que je le veux ma grande.

- Oh oui chérie fait moi mal…

Mon éternel air arrogant…Je veux qu’elle montre de quoi elle est capable. Oui je veux la mettre en avant mais pas en me couchant sur le sol en simulant. Ce ne serait pas respectueux pour elle car cela voudrait dire que je ne crois pas au fait qu’elle peut me battre. Règle numéro 1 : ne jamais sous-estimer ton adversaire !

Alors que je m’empressais de me relever elle frappa vive comme l’éclair au niveau de mes pieds. Je parvins à esquiver en sautant. Bien on relève encore le niveau… Elle cranait avec ses pirouettes… c’était à mon tour, haaaaa merci la capoeira ! Saut doublé arrière. Je pu voir la stupeur dans les yeux du publique. Et oui… on prenait souvent Andrew pour le gros rigolo frimeur… grande gueule et petit kiki… Je ne démentais pas puisque je n’avais rien à ne prouver à personne après tout. Je savais ce que je valais… Donc forcément quand je le montrais les gens s’étonnaient… Je parle de façon imagé mais soyons clair hein, il est gros pour de vrai mon kiki ! C’était important de l préciser… si si…

Toujours est-il que la demoiselle profita de mon manque d’attention pour me frapper d’un bon coup de pied dans le torse. J’en eus le souffle coupé… Je me penchais en avant les bras croisé à l’emplacement de son coup… crachant mes poumons quelques secondes avant de me remettre.

- Bien joué Pikachu !

Si on ne me connaissait pas on aurait pu prendre cette réflexion pour des propos racistes… Mais il n’en était rien. C’était purement affectif comme : mon lotus, mon petit nems, mon rouleau de printemps. Je ne pensais jamais que ça puisse être mal pris tout simplement parce que pour moi il n’y avait vraiment aucun mal derrière ça. Il m’était impensable qu’on puisse ne pas aimer une personne pour sa couleur de peau ou sa culture… ne pas l’aimer parce qu’il est con oui bien sûr mais pas pour d’autre raison… je parle de la couleur de peau mais c’est valable aussi sur le physique, sur un quelconque handicape… ou tout autres choses… les hommes se sont créés des différences pour se donner plus de raisons de se détester… pitoyable… toujours est-il que je m’éloigne du sujet…

- Je crois que j’ai vu un bout de mon poumon tomber par terre tu seras gentille de ne pas marcher dessus que je puisse le récupérer après…

Dis-je alors que je finissais de reprendre ma respiration. Une fois ceci fait je saluais et me jetais à mon tour… feinte d’une droite au visage qu’elle tenta d’esquiver ce qui me permit de lui faire une clé de bras. Feinte réussi ! Elle croyait vraiment que j’allais lui coller un pain dans le pif ? Mon air déterminé avait fait effet ! je savais parfaitement cacher mes pensées… mes émotions… toute cela m’avait été et me sera toujours très utile.

Elle était immobilisée au niveau du tronc.

- Jamais je ne frapperais une femme au visage… à part en cas de légitime défense ou si elle a fait quelque chose qui le justifie… auquel cas je ne la considérerais plus comme une femme mais comme un monstre… et dans ce cas… patate acceptable…

Je lui murmurais tout ça à son oreille.

- Je ne te ferais jamais de mal Anzû…

Si ma feinte avait été réussie, quelque part j’en avais été dessus. Car cela voulait dire qu’elle pensait vraiment, même de façon infime, que j’aurais pu le faire.




© Nalex
1175


TEAM BEKINSLEY BROTHERS —
Be bad , be good, but never separates you from yours . When everything goes wrong , you can not count on your family! | Affecting the mine will pay with his blood |No place in this world is better than closer to his family|The tree lives by its roots , and the man by his family.
× code by lizzou
.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: Qui pour le cours d'auto-défense ? [LIBRE] Jeu 17 Mar - 12:47

Qui pour le cours d'auto-défense ?

Je ne dis rien, je préfère pour une fois essayer de comprendre les choses. Mais Andrew agi bizarrement, j’ai comme la sensation qu’il ne veut pas me blesser. Je m’aperçois qu’il a caché son petit cœur tout mou derrière ses pitreries. Je ne dis rien de plus, je souris, je trouve qu’il est pas mal que je lui réponde. Ce bisou sur mon nez m’a un peu déstabilisé, je ne vois pas comment réagir. Je n’ai pas l’habitude que l’on me fasse ça. Je réfléchis un peu plus, je préfère me relever toute seule. Je lui réponds : « Moi… ? Jamais… » Je souris, je ne sais pas vraiment comment faire, je préfère trouver une parade bien plus drôle. Je me penche pour lui dire en riant : « A genoux comme les chevaliers, comme c’est gentil ça… » Je souris, je me dis qu’il est bien que je le charrier un peu plus.

Je loupe mon attaque, il fait aussi des pirouettes, je lui en riant : « Intéressant tout ça… Tu en as d’autres en stocks… ? » Je souris, j’aime bien le titiller, je trouve amusant de le chercher un peu. Profitant de cette situation, je lui coupe le sifflet, je vois que j’ai du sans doute aller un peu fort. Je lui répond : « Ah ah, Pikachu est toute contente d’elle. Elle va mater le grand dragueur de l’île… » De plus, je sais que cela va sans doute le faire rire. Je souris, et je me reconcentre encore plus pour ne pas louper mon cours de droit. Je n’ose pas m’approcher de lui, mais je vois bien qu’il tente de récupérer son air. Je ne vois pas trop quoi dire. Je lui dis un peu inquiète tout de même : « Tout va bien ? Tu respires bien ? » Je ne tiens pas à lui faire mal, il s’agit d’un ami, d’une personne que j’apprécie, mais je me demande bien, si ce combat ne part vraiment pas en flirt…

Je rate mon esquive, je me retrouve avec une clé de bras, je fais une grimace, je ne suis pas très fière de moi. Le tronc dans le dos, je me retrouve face à lui. Je ne vois pas comment faire pour m’échapper. Mais je l’écoute surprise d’avoir des mots de sa part. Il me chuchote dans le coin de l’oreille, je préfère essayer de l’observer attentivement. Je croise son regard. Parfois, il a vraiment un truc qui m’intrigue sur lui. Je lui dis alors qu’il n’a pas bougé d’un iota dans les yeux. « C’est note… Je ne voulais pas ta faire mal non plus…. Tu respires bien ça va ? » Je sais que tout le monde nous regarde, mais je ne sais pas trop quoi dire de plus. je reste à ma place, je peux voir qu’Andrew a un truc qui le rend unique. Mais pour une fois, je me demande bien ce qu’il va faire par la suite. Je lui demande dans le coin de l’oreille : « On fait quoi maintenant ? » Un sourire sur le visage, je tente de voir ce qu’il va bien me répondre.

J’avoue bien que mon côté provocatrice parfois ne m’aide pas vraiment. Mais bon, je ne vois pas comment avoir une réponse sauf en le bougeant un peu. Je trouve qu’il est aussi amusant pour moi de l’analyser le plus possible. De plus, je sens que cela va être une surprise pour moi cette réponse. Je sais qu’il ne veut pas que je m’inquiète pour lui, mais l’ayant vu essayant de respirer, je ne voudrais pas qu’il ait encore plus de mal à avoir un peu d’air dans les poumons. Je l’observe toujours dans les yeux, je réfléchis à la situation.


Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: Qui pour le cours d'auto-défense ? [LIBRE]

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-