avatar
» Lexy-Jane Winters "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Penelope Cruz × Nombre de messages : 420 × Age du perso : 31 ans × Job : Voler, ça compte ? × Côté love : Il commence à battre trop fort...


Message(#) Sujet: Strategic alliance ♔ [Adrian - flashback] Jeu 21 Jan - 22:27




Strategic Alliance
Lexy ♔ Adrian

I
l était l'heure de m’éclipser. Le ton commençait sérieusement à monter entre deux hostiles qui aimaient jouer au chef. Et surtout, leur sujet de dispute ne m'intéressait absolument pas. Ils voulaient décider de la manière dont il fallait s'organiser pour reconstruire certaines cabanes qui avaient été détruites. Pas la mienne heureusement. Quelques jours auparavant, des tempêtes violentes avaient frappé l'île. Tous les hostiles, moi y compris, s'étaient réfugiés dans la caverne. Aussi rustre que cela puisse paraître, elle avait l'avantage de nous protéger de beaucoup de menaces. Cela s'était vérifié une fois de plus pendant ces tempêtes. Mais quelques cabanes n'avaient pas survécu, si bien que depuis, plusieurs hostiles étaient d'une humeur massacrante. J'évitais l'un d'eux d'ailleurs puisqu'il semblait prêt à sauter sur n'importe qui, n'importe quand, afin de passer ses nerfs. Ce type était une bombe à retardement. D'ailleurs, il semblait prêt à intervenir dans la querelle qui avait lieu entre deux des nôtres. Mais pas pour la régler, au contraire. C'était donc le meilleur moment pour m'en aller. Je n'avais aucune envie de me retrouver au milieu de tout ça. Des fois, cela m'amusait de mettre discrètement de l'huile sur le feu mais là, il s'agissait de mon propre mon camp. Je n'avais jamais été d'une grande loyauté mais j’appréciais ma vie parmi les hostiles. Je n'avais jamais regretté d'être parmi eux, même si les premières semaines à leurs côtés s'étaient révélées plutôt angoissantes, il fallait l'avouer. C'était d'ailleurs la première fois que je vivais aussi longtemps avec les mêmes personnes. Sur le continent, je ne restais jamais longtemps au même endroit. Ici, je commençais à bien connaître les recoins de l'île, pourtant je n'avais pas encore l'impression de tourner en rond. Pour l'instant, j'aimais encore partir en exploration. Même si je devais avouer que la seconde île m'intriguait aussi. Seulement, je n'étais pas stupide au point d'aller là-bas. Les originaires étaient loin de nous porter dans leur cœur.


E
n tout cas, j’espérais me trouver une activité divertissante. J'avais passée la matinée dans le campement, là j'avais envie de prendre l'air. La première chose que je remarquai était le soleil rayonnant qui resplendissait dans un ciel azur. Rien ne laissait présumer ce qui s'était passé quelques jours avant. Quand je repensais aux tempêtes, la meilleure des consolations était de savoir que les rescapés avaient été beaucoup plus touchés que nous par ces aléas climatiques. Ils étaient plus vulnérables que jamais. Certains hostiles souhaitaient que l'on passe à l'attaque pour se débarrasser d'eux définitivement. D'autres trouvaient plus amusants de les laisser en vie et de continuer de leur faire peur et d'en prendre certains comme victimes, comme on l'avait toujours fait depuis au moins trois ans. De mon côté, je ne me sentais pas réellement concernée par cette guerre. Ce qui comptait était que j'arrive à tirer mon épingle du jeu, et pour l'instant je n'avais pas à me plaindre. Mais je devais avouer que j'aimais aussi m'amuser avec les rescapés. S'ils n'étaient pas là, c'était certain que je m'ennuierais ici. Les voler, les séduire, les piéger. Certains pouvaient se montrer particulièrement naïfs parfois. Bien sûr, d'autres étaient plus coriaces, méfiants mais ce n'était pas plus mal ainsi.


S
ortie depuis quelques minutes seulement de la caverne, j'étais encore dans la clairière qui l'entourait. Tiens, j'avais l'impression de voir une silhouette au loin, entre deux arbres. En m'avançant, je compris que c'était un homme. Mais il ne me semblait pas le connaître. Pourtant, en temps normal, il n'y avait que des hostiles dans le coin. Qui d'autre se risquerait à venir ? D'une démarche pleine d'assurance, je me rapprochais de lui. J'avais l'impression qu'il venait de me remarquer aussi. J'étais prête à parier que ce n'était pas un rescapé. Il était clair qu'il n'avait rien d'un homme devant survivre en pleine nature depuis plus de trois longues années. Propre sur lui, bien vêtu et sans la moindre égratignure. Ça ne pouvait-être qu'un originaire. Mais que faisait-il ici ? J'allais sûrement bientôt le savoir, du moins je l'espérais. Désormais à quelques mètres de lui, je m'arrêtai et le fixai du regard. « C'est dangereux de traîner par ici...Qui sait ce qui pourrait vous arriver ?» insinuai-je avec un sourire narquois. Je n'avais pas tort, il était dangereux pour un originaire de se "balader" aux alentours de notre camp. Il n'avait pas l'air d'un imbécile qui mettait les pieds n'importe où. Ni d'un espion, il se serait fait plus discret et ne se contenterait pas de rester ici. Alors que cherchait-il ? Cela avait suffisamment attiré mon attention pour que je m'attarde ici quelques minutes. « Qu'est-ce qui vous amène en territoire ennemi ? » Bien évidemment, je ne m'inquiétais nullement pour cet inconnu. S'il était assez courageux, ou fou je ne sais pas, pour se risquer à venir si près du campement des hostiles, c'était son problème, pas le mien. En attendant sa réponse, je m'attardais sur son visage quelques instants. Ses yeux étaient étonnement clairs. Mais ce qui se remarquait le plus était l'autorité qu'il dégageait. Peut-être que cet homme pourrait se relever intéressant, finalement.
WILDBIRD






Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Adrian Q. Hanswell "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Tom sexy Hiddleston × Nombre de messages : 199 × Age du perso : 33 × Job : Membre du conseil de l'Hydre × Côté love : Attiré par les brunes


Message(#) Sujet: Re: Strategic alliance ♔ [Adrian - flashback] Mar 26 Jan - 15:27

Strategic Alliance

Adrian & Lexy


« Let's make a deal »
C'est le moment venu pour moi de partir. Je me suis occupée de l'organisation de l'Hydre ce matin, tout se déroule pour le mieux et chaque personne est à son poste comme il le faut. Ces derniers temps, avec la tempête et ces hélicoptères qui sont venu de nul part nous sommes tous un peu à cran. Il est de mon devoir de protéger l'Hydre. C'est notre île après tout. Je ne vais pas laisser tout tomber à l'eau, après tout je suis un Hanswell, je dois faire honneur à ma famille et diriger du mieux que je peu, en compagnie de mes frères, notre île. Une guerre pourrait arriver à tout moment. On est jamais trop prudent. Après avoir donné quelques dernières instructions aux personnes qui s'occupent des rondes, je partit dans ma maisonnette me préparer à sortir. Car oui cet aprèm je vais sur la grande île. Je dois aller rendre visite à Jace, afin de parler de notre arrangement. Je ne me déplace pas souvent sur l'autre île, mais quand je le fais je prends des précautions. J'y vais accompagné, on ne sait jamais si je me fais attaquer. Surtout que je me rends en terrain hostile. Tous ne me connaissent pas et peuvent me voir comme une menace. Je pris donc une douche, m'habilla ensuite et me dirigea vers les pontons. Deux hommes sont avec moi, on embarque sur une barque pour traverser le peu de distance jusque l'île. Très rapidement nous arrivons sur la rive voisine. Je posa pied à terre, attendis que mes hommes aient cachés notre moyen de transport et enfin la marche commença. Maintenant nous allons devoir traverser la jungle jusqu'au campement des hostiles. Cela risque d'être un peu long mais je suis patient. Je tiens fermement mon poignard accroché à ma ceinture. Au cas où. On ne sait jamais sur qui on peu tomber sur cette île. Depuis la venu de ces naufragés on doit s'attendre à tout et être deux fois plus vigilent. Comme si ce n'était pas déjà suffisant de vivre sur une île, il fallait que ces personnes devienent un problème majeur. Rien que d'y penser, cela me met sur les nerfs. Je les déteste, vraiment. Nous étions tranquille jusqu'à ce qu'ils débarquent. Mais bon on fait avec. Enfin du moins pour le moment. Les hommes qui me suivent ne sont pas au courant que je vais rendre visite aux hostiles. Ils ne doivent pas le savoir, les originaires ne doivent pas être au courant sinon je risque de perdre ma crédibilité. Et je ne veux pas que cela arrive. C'est pourquoi à mi-chemin, je leur ordonna d'explorer les coins les mieux cachés pour trouver des naufragés. Car oui ils pensent que c'est une simple chasse à l'homme. C'est loin d'être le cas.

Je continua mon chemin à travers la jungle. La nature est plutôt calme et je reste attentif au moindre bruit. Rien d'anormal. Le ciel rayonne grace au soleil, la chaleur est plutôt agréable. J'ai bien fait de ne mettre qu'une chemise, sinon ma douche n'aurait servis à rien. Je retroussa mes manches jusqu'à mes coudes. J'aperçus enfin au loin la clairière qui entour la caverne des hostiles. Je suis bientôt arrivé. J'espère que Jace sera là, sinon je me serais déplacé pour rien. Mais bon je suis confiant, il sera là. Mes pas sont doux et délicat, je me fais le plus discrètement possible. Soudainement je vis une silhouette face à moi, une femme. Elle venait de sortir de l'entrée de la caverne. Elle me vit tout de suite. Je desserra alors l'emprise sur mon poignard pour détendre mes bras et adopter une attitude plus décontracté. Je ne veux pas paraître suspect. Une fois plus proche de la femme je pu l'observer de plus près. Elle a de long cheveux bruns qui flottent sur ses épaules, elle a le regard dur et semble se poser beaucoup de question sur ma présence ici. C'est alors qu'elle me parla pour me prévenir du danger. Je resta immobile l'écoutant attentivement, un petit sourire se dessina sur son visage. Je dis ensuite ; "Bonjour à vous aussi. Belle journée n'est-ce pas ?" J'ignora ses paroles, je sais très bien où je suis. J'ai préparé mon approche ici bien mieux que n'importe quel plan d'attaque. Je sais exactement ce que je suis en train de faire. J'aurais été bien stupide de m'aventurer ici sans un plan de secours. Et puis j'ai un avantage, je connais Jace. Elle me demanda alors ce que je venais faire sur leur terre. Je souris alors et réfléchis à la réponse que j'allais lui donner. Puis je dis ; "Je suis venu rendre visite à une connaissance." je fis un pas de plus vers elle pour mieux la voir. C'est une belle femme, elle a l'air assez indépendante à première vue. Je ne pense pas qu'elle va m'embêter longtemps. À moins qu'elle tente de me tuer tout devrait bien se passer. Je tenta alors de la rassurer, car après tout si j'avais été à sa place j'aurais été méfiant également. "Vous semblez bien curieuse, mais ne vous inquiétez pas je ne vais pas attaquer votre camp. Ce n'est pas dans mon intérêt." lui-dis je d'un ton des plus agréable. Quand il s'agit de rassurer les gens je sais m'y prendre. Je ne pris pas la peine de me présenter. Cette femme ne semble pas idiote, elle doit se douter d'où je viens. Je n'allais pas m'amuser à me déguiser en naufragés après tout. Et puis je n'ai rien à cacher.


1000 mots

code by ORICYA.



Oh, what a day, what a lovely day
I am the one that leads the island, i'm the one that decides who live, who die. I'm the master, i've always been.©alas.





Dernière édition par Adrian Q. Hanswell le Lun 8 Fév - 11:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Lexy-Jane Winters "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Penelope Cruz × Nombre de messages : 420 × Age du perso : 31 ans × Job : Voler, ça compte ? × Côté love : Il commence à battre trop fort...


Message(#) Sujet: Re: Strategic alliance ♔ [Adrian - flashback] Mar 2 Fév - 23:02




Strategic Alliance
Lexy ♔ Adrian

R
ejoindre les originaires m'était déjà venu à l'esprit. Je savais que c'était ce qu'avait fait quelques rescapés, bien que j'ignorais ce qu'ils étaient devenus ensuite. Mais même si je m'étais adaptée à la vie sur l'île et que je m'y plaisais plutôt bien, il n'était pas rare que le confort me manque. Cette vie que nous offrait, ou plutôt nous imposait, l'île était en effet sauvage, dangereuse et très rudimentaire. Les originaires n'avaient probablement pas autant de technologie et de luxe que l'on pouvait trouver sur le continent mais leur quotidien était sans aucun doute plus confortable que le nôtre. Ils devaient bien avoir des maisons, de la bonne nourriture, des loisirs. J'étais vraiment curieuse de savoir comment ils vivaient. Mais au fond, même en admettant qu'ils tolèrent la présence de rescapés sur leur île, je savais que je n'irais pas là-bas. Je ne pourrais pas y vivre. S'il y avait bien une chose plus importante que le confort pour moi, c'était ma liberté. Jamais je ne pourrais me plier à leurs règles. Jamais je ne pourrais accepter de me soumettre aux originaires pour qu'ils finissent par m'accepter. Je serais obligée d'être quelqu'un d'irréprochable, chose dont je n'avais absolument pas l'intention. Au moins, avec les hostiles, je n'avais pas ce problème. Je pouvais être qui je voulais, faisant ce que je voulais. Aucune entrave, ni jugement. Liberté totale. Aventure démesurée. Vol, manipulation, trahison, séduction. Et, l'autre avantage à être dans le camp des plus redoutables et immoraux, c'étaient qu'ils ne s'en prenaient pas à moi. Ils valaient mieux être dans le camp des hostiles que d'être leur ennemi. De plus, ni les rescapés, ni les originaires n'osaient, pour le moment, nous attaquer directement. Mais les tensions étaient toujours aussi fortes, aucun des deux camps n'étaient nos alliés. C'était pourquoi la présence de cet homme, parfaitement détendu et si près de notre caverne, m’interpellait.


D
'ailleurs, il souhaitait probablement que je m'en aille le plus vite possible, que je lui laisse le champ libre. Mais j'avais bien l'intention de rester là encore un peu. Des paroles mesurées, l'air cordial et un sourire charmant. Trop pour être vraiment honnête. Il y avait forcément quelque chose là-dessous. À moins que ma vie parmi les hostiles m'ait rendu paranoïaque. Mais les originaires ne venaient pas sur notre île sans une bonne raison. Il y avait donc quelque chose de suffisamment important pour que cet homme fasse le déplacement jusqu'ici. Et aucun homme parfaitement vertueux ne fréquenterait des hostiles. À son air serein et plein d'assurance, il savait ce qu'il faisait. Ce n'était sûrement pas la première fois qu'il venait ici. Or, je voulais être certaine qu'un hostile n'était pas en train de nous trahir. Bon, j'étais l'une des personnes les plus mal placées pour juger une telle chose, au vu de mon sens quasiment inexistant de la loyauté, mais si une trahison se profilait, mieux valait que je le découvre rapidement. Ça me permettrait avant tout de me sauver la peau en cas de problème. Je ne voulais pas être le dindon de la farce. Il fallait toujours avoir l’œil et les oreilles 0uverts, et ne jamais accorder sa confiance aveuglément. J'espérais donc pouvoir soutirer des informations à ce bel inconnu dont j'ignorais le nom. Ni lui, ni moi ne nous étions présentés. Mais tant que j'en savais pas plus sur lui et sur ses intentions, je pouvais très bien garder mon identité pour moi. Et en restant ici, je verrais peut-être de mes propres yeux, l'identité de celui, ou celle, qu'attendait cet originaire.

F
ace à lui, j'écoutais ses paroles en souhaitant en savoir plus. Il comptait vraiment discuter du beau temps ? Penchant légèrement la tête, je l'observais silencieusement. J'espérais qu'il allait en dire plus que ça. Tiens, il parlait d'une certaine connaissance. Évidemment, sans donner son nom. Je le vis se rapprocher de moi, tandis que je restais où j'étais, sous le dense feuillage d'un arbre. Je lui répondis peu de temps après. « Une connaissance ? J'ignorais que les hostiles et les originaires faisaient ami-ami. » On ne pouvait pas vraiment parler de guerre, mais il y avait bel et bien des discordes et des affrontements entre nos deux camps. Donc soit il s'était pris d’amitié, voire plus, pour un ou une hostile, soit il avait passé un pacte avec l'un des miens. Dans les deux cas, ce mystérieux inconnu estimerait que ça ne me regarde pas mais je ne partirais pas si rapidement. « En effet, je suis curieuse, votre présence ici m’intrigue. Et je ne m’inquiète pas, vous seriez suicidaire, ou idiot, de nous attaquer seul. Mais alors, qu'est-ce qui est dans votre intérêt ? » J'espérais qu'il n'allait pas éviter toutes mes questions. Il était clair que je tentais d'en savoir plus. Mais mon comportement inquisiteur était surtout une question de prudence. «Je ne sais pas qui vous attendez mais il est fort possible que cette personne vous ait oublié. Nous sommes assez...occupés ces temps-ci. » Je n'étais pas certaine de ce que je venais de lui dire, j'exagérais en insinuant que son rendez-vous ne viendrait pas, mais sa réaction me permettrait peut-être de mieux cerner cet homme. En tout cas, il était vrai qu'avec les tempêtes, puis les hélicoptères, les esprits de chacun étaient bien remplis. Et l'altercation qui avait lieu en ce moment dans la caverne n'avait pas l'air de s'arranger. Il me semblait percevoir des éclats de voix, vociférant les unes sur les autres. Je me demandais si l'originaire aux beaux yeux bleus était déterminé à rester ici ou s'il comptait battre en retraire à cause de ma présence et de l'absence de la personne qu'il attendait. En tout cas, qu'il le veuille ou non, j'étais là, un sourire à la fois malicieux et curieux sur les lèvres. Il comprendrait vite que je ne laisserais pas cette affaire énigmatique se faire avant d'être certaine que les hostiles et moi ne risquions rien.
WILDBIRD







Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Adrian Q. Hanswell "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Tom sexy Hiddleston × Nombre de messages : 199 × Age du perso : 33 × Job : Membre du conseil de l'Hydre × Côté love : Attiré par les brunes


Message(#) Sujet: Re: Strategic alliance ♔ [Adrian - flashback] Lun 8 Fév - 12:46

Strategic Alliance

Adrian & Lexy


« Let's make a deal »
Face à l'intriguante femme qui se tiens devant moi, je ne pu m'empêcher de la regarder. Elle est assez distinctive, disons que je la trouve remarquable, on ne peu la louper. Étant donné que je suis en terrain ennemi je peu comprendre sa méfiance, elle n'est pas menaçante, loin de là. Je commence un peu à comprendre comment les hostiles fonctionnent. Depuis mon tout récent marché avec Jace, j'en ai appris un peu plus sur eux. Je les voyait comme des menaces, mais au final j'ai plus de points communs avec eux qu'avec les miens. Les originaires ont du mal à accepter mes crises de nerfs, et mes envies de meurtres envers les naufragés. Mais bon je m'en fiche, surtout que ces derniers temps je suis légèrement plus sur les nerfs que d'habitude. En temps normal je ne montre jamais ma colère, ma rage. Je fais simplement preuve d'autorité quand c'est nécessaire. J'en ai peut-être abusé ces derniers temps, je regrette un petit peu, mais d'un autre côté quelque chose me dis que je ne devrais pas me calmer. Voilà pourquoi je suis venu voir les hostiles, et plus particulièrement Jace. Ce dernier pourrait confirmer mes inquiétudes. Mais si cette femme me bars le chemin, je ne vais peut-être pas pouvoir lui parler. Elle même paraît étonnée de voir qu'un originaire rend visite à un hostile. Je le conçois, ce genre d'alliance est assez rare. Je suis le premier étonné. Je lui dis alors ; "Et bien vous savez, les temps changent." Je n'ai pas l'intention de tout lui dire sur ma venue, après tout ça ne la regarde pas et puis je tiens quand même à préserver mon petit marché. Dans tous les cas, cela ne la concerne pas elle ne devrait pas se sentir menacée. Même si avec les derniers évènements les choses sont quelques peu tendues. J'ai même du capturer des hostiles, mais c'était nécessaire. Et puis il y a eu la tempête qui a détruit beaucoup de choses. On a tous perdus quelque chose, j'imagine que les hostiles aussi. L'île est chamboulée et je pense que ça ne risque pas de se calmer. Je comprends donc la crainte de l'hostile, cependant j'espère que sa crainte se dissipera rapidement et qu'elle me laissera entrer chez les siens. Je lui dis alors ; "En effet ce serait stupide de vous attaquer. Ce qui est dans mon intérêt c'est simplement d'avoir une discussion avec la personne que je suis venu voir." Je préfère être honnête, elle sait que je ne vais rien faire de mal, sinon elle m'aurait déjà tué.

La brune me parla encore, cette fois-ci pour me dire que ma connaissance m'a surement oublié car son clan est occupé. Je doute que mon ami m'ait oublié, après tout nous avons fais un marché ensemble, et il m'a tout l'air d'être un homme de parole. Il est vrai que je me suis quand même méfier, car pour lui faire confiance j'ai pris mon temps. Mais il a su faire ses preuves et moi aussi. Notre confiance a donc été donné, réciproquement. Ce petit questionnement commença à me peser, je fis quelques pas de plus vers elle, pour ainsi me trouver sous la même ombre qu'elle. Je décida donc de briser la longue attente et lui dis ; "Je suis venu voir Jace. Si vous voulez vérifier qu'il me connaît vous pouvez aller lui demander." J'étais maintenant tout proche d'elle, si elle se sens en danger elle reculera certainement. Mais j'avais envie de lui montrer que je n'avais pas peur. Et c'est réussi. Au moins elle connaît mes intentions maintenant et sait qui je veux voir. Avec un peu de chance elle le connaît. Sinon elle va surement vouloir prolonger l'interrogation. Je n'ai pas de temps à perdre avec elle, même si elle semble sympathique, hormis sa manie à me questionner. Je ne peu le lui reprocher, c'est tout à son honneur, au moins elle protège les siens. Si tout le monde était aussi méfiant qu'elle, il y aurait surement eu moins d'attaques entre les clans de l'île. Je fixais mon regard dans le sien, attendant une réaction de sa part. Je réalisa ensuite qu'on avait zappé l'étape de présentation, j'ignore donc son nom. Finalement je n'attendis pas sa réaction et dis ; "D'ailleurs je ne sais toujours pas à qui je parle." même si je ne la reverrais surement jamais, j'ai quand même envie de pouvoir donner un nom à son visage. Même si j'ai mes principes, je ne suis jamais impoli, je montre toujours mon côté gentleman. Je n'y peu rien, j'ai été élevé comme ça après tout. Et puis je n'ai pas envie de jouer au sauvageon en laissant cette femme partir sans lui demander avec politesse comment elle s'appelle. Cela ne me ressemblerait pas. Et puis elle aussi à le droit de savoir comment je m'appelle. Après tout si mon marché avec Jace tiens la route je serais peut-être apte à renouveler notre marché, cela signifierais donc une autre rencontre et qui sait, peut-être que je recroiserais l'étrange brune. Qui malgré tout est très charmante. Je ne peu le nier, je ne fais pas attention aux femmes en général. Mais elle dès que j'ai posé mes yeux sur son visage, j'ai comme senti une attirance. C'est très léger bien sûr, mais tout de même une attirance. Elle m'intrigue d'une manière que je ne pourrais décrire, je veux en savoir plus sur elle. Si je n'avais pas rencontré Jace, je n'aurais jamais croisé son chemin. D'une certaine façon je suis content d'être tombée sur elle. Si j'étais tombé sur un autre hostile j'aurais surement eu moins de chance de vivre.


1030 mots

code by ORICYA.



Oh, what a day, what a lovely day
I am the one that leads the island, i'm the one that decides who live, who die. I'm the master, i've always been.©alas.





Dernière édition par Adrian Q. Hanswell le Mar 16 Fév - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Lexy-Jane Winters "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Penelope Cruz × Nombre de messages : 420 × Age du perso : 31 ans × Job : Voler, ça compte ? × Côté love : Il commence à battre trop fort...


Message(#) Sujet: Re: Strategic alliance ♔ [Adrian - flashback] Dim 14 Fév - 12:13




Strategic Alliance
Lexy ♔ Adrian

J
e savais très peu de choses sur les originaires en dehors du fait qu'ils ne nous portaient pas dans leur cœur. La seule avec qui j'avais vraiment eu des contacts était loin d'être devenue une amie. Il était clair qu'elle s'était aventurée ici afin de nous espionner, j'avais donc fait en sorte de la faire partir en me montrant plutôt menaçante. Enfin, j'avais surtout joué la comédie car je n'étais pas une tueuse, mais cela elle l'ignorait. Et depuis, c'était particulièrement tendu entre elle et moi. Mais avec cet homme, les choses se dérouleraient sûrement d'une autre manière. Pour un originaire, il était très différent de celle que j'avais rencontrée. D'ailleurs, j'étais surprise qu'il restait si courtois alors que fouinais ouvertement dans ses affaires. Mais même s'il l'aurait mal pris et se serait montré agressif, je l'aurais fait car mieux valait être trop prudente. J'aimais l'action, l'adrénaline, les risques, mais je n'étais pas stupide au point de ne pas assurer mes arrières. Quand on vole et manipule, on sait qu'on se met souvent des personnes à dos. Alors à New-York comme sur l'île, j'essayais toujours de ne pas être prise par surprise, et même d'avoir un coup d'avance. Cela ne m'avait pas empêché quelques fois de me retrouver en mauvaise posture, mais jusqu'à présent j'en étais toujours sortie indemne. C'était pour ça que je continuais encore. Je connaissais mes capacités et j'aimais ce que je faisais, alors je persistais dans mes activités même si aux yeux de beaucoup c'était immoral. Mais les vies ordinaires et bien rangées n'avaient jamais été pour moi. D'où ma présence chez les hostiles, et non pas chez les rescapés.

I
l était donc toujours devant moi, affirmant que les temps changeaient. Pourtant, je ne pouvais considérer les originaires comme des alliés alors que je savais que la plupart d'entre eux rêvait de se débarrasser de nous. Certains des nôtres, pas moi par chance, s'étaient fait enlever et je savais que les responsables n'étaient pas les rescapés, mais bien les originaires. Je n'avais pas pu m'empêcher de me demander si ce n'était pas l'hostile que cet homme venait voir, qui nous trahissait en lui livrant certains des nôtres. Mais si cela avait le cas, cet originaire se serait montré beaucoup plus discret pour ne pas se faire repérer. Et ses paroles paraissaient être sincères. Alors à moins qu'il soit un excellent manipulateur, il ne me semblait pas être une véritable menace. J'ignorais ses intentions mais je ne pensais pas qu'elles me porteraient préjudice. De toute façon, je n'avais pas l'intention de lui faire obstacle en le bloquant ici. Je restais pourtant silencieuse, attendant de voir s'il acceptait de m'en dire plus ou non. Et je le voyais s'approcher de moi, pas à pas. Je le suivais du regard. Toujours plein d'assurance, il était désormais plus près que jamais. Il n'était même pas à un mètre de moi. Cette proximité avait quelque chose de déconcertant. Mais je n'en montrais rien et ne bougeais pas. En plus d'être agréable à regarder, je devais reconnaître que sa compagnie n'était pas déplaisante. Au contraire même. Dommage que cet homme était un originaire. Mon regard était ancré dans ses yeux clairs quand je l'entendis prononcer le nom de la personne qu'il attendait. Un sourire amusé étira immédiatement mes lèvres. Jace était donc son mystérieux rendez-vous. L'inconnu était loin de savoir à quel point je connaissais Jace. Attirée par sa fortune colossale, je lui avais fait du charme et on avait été amant pendant quelques temps. Bien sûr, j'avais fini par partir en emmenant d'ailleurs quelques somptueux bijoux. Mais tout cela était bien avant le crash. J'avais été surprise de le retrouver parmi les hostiles mais l'île l'avait rendu beaucoup plus sombre et solitaire. J'ignorais s'il m'en voulait encore pour le sale coup que je lui avais fait, mais j'aimais le provoquer. En tout cas, cela me rassurait de savoir que c'était lui qui était en relation avec le bel originaire. Il était plus fiable que nombre d'autres hostiles.

M
on air espiègle n'avait pas quitté mon visage depuis qu'il avait prononcé le nom de Jace alors je lui répondis : « Je vois parfaitement qui c'est. Et je vous crois, je ne vous empêcherais pas de passer. D'ailleurs, si vous le voyez, passez lui le bonjour de ma part, je suis sûre qu'il sera ravi. » Cela m'amusait. J'avais volontairement dit ça, curieuse de voir la réaction de Jace s'il apprenait que j'avais fureté dans ses affaires. Mais je supposais que cet échange avec l'originaire allait bientôt toucher à sa fin. Il estimait certainement avoir déjà perdu trop de temps à cause de ma présence importune. Et il devait être pressé de rencontrer enfin Jace, après tout il avait quitté son île dans ce but. Quant à moi, je ne savais pas encore ce que j'allais faire de mon après-midi. Ce n'était pas le moment de retourner dans la caverne en tout cas. À mon grand étonnement, j'étais presque en train de regretter l'idée que notre discussion allait être si courte. Mais il me demanda quand même mon nom. J'ignorais si cela l'intéressait réellement ou s'il faisait uniquement preuve de courtoisie, mais je ne voyais aucune raison de lui mentir. « Et bien vous parlez à une hostile sexy et saine d'esprit. On peut dire que vous avez de la chance, ça aurait pu être pire. » Un sourire joueur accompagna mes mots. Je n'avais pas pu m'en empêcher. Même après m'être montrée méfiante et distante, mon côté provocateur ressortait toujours. Je le testais du regard, en me rapprochant de quelques centimètres seulement. Après quelques secondes presque grisantes, je repris mon sérieux pour répondre à sa question. « Appelez-moi Lexy. Et vous, vous êtes ? » Je ne disais jamais aux gens mon prénom complet, je détestais qu'on m'appelait Lexy-Jane. Et, j'avais également envie de connaître le sien. Qui sait, peut-être que je le recroisais. Je crois que ça ne me déplairait pas. Après réflexion, le regard toujours un peu charmeur, j'ajoutai : « Je compte sur vous pour ne vous en prendre à aucun de nous. »
WILDBIRD





Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Adrian Q. Hanswell "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Tom sexy Hiddleston × Nombre de messages : 199 × Age du perso : 33 × Job : Membre du conseil de l'Hydre × Côté love : Attiré par les brunes


Message(#) Sujet: Re: Strategic alliance ♔ [Adrian - flashback] Mar 16 Fév - 14:37

Strategic Alliance

Adrian & Lexy


« Let's make a deal »
Son audace me plaît, cette intriguante femme pourrait finalement monter dans mon estime. Je n'aurais jamais pensé pouvoir trouvé un autre hostile intéressant hormis Jace. Je suis agréablement surpris et finalement elle semble baisser la garde lorsque je prononça le nom de mon ami. Elle souria même. Et garda son regard ancré dans le mieux. Connaîtrait-elle Jace ? Cela ne m'étonnerait pas, après tout on a vite fait le tour de cette île, elle peu le connaître. Et elle confirma ma théorie en admettant être rassurée d'apprendre qui je viens voir. Je lui souria en retour. Son petit sourire espiègle rend son visage encore plus agréable à regarder. Elle n'a pas l'air d'avoir peur de se frotter à un potentiel risque. Aimerait-elle le danger ? Je ne lui ferais rien, elle ne m'empêchera pas d'entrer dans sa tribu. Je lui adressa alors ces mots ; "Je me ferais un plaisir de lui passer le bonjour." À mon tour je souria et je me perdis dans ses yeux bruns foncés, son regard est remplie d'envie et de curiosité, j'ai vraiment envie d'en savoir plus sur cette femme ; elle s'approcha encore plus de moi lorsque je lui demanda son nom. À présent seulement quelques centimètres nous séparent. Dans une autre situation je me serais sentie en danger, mais pas avec elle, je ne sais pas pourquoi j'ai comme un sentiment de sécurité, mon instinct me dit qu'elle ne me veut pas de mal loin de là. Sa réponse me fis rire, je reconnaîs être chanceux d'être tombé sur elle. Elle joue de son charme. Cela me plaît. Elle à l'air sûre d'elle, il n'y a rien d eplus attirant au monde qu'une femme qui est confiante. Je rigola doucement à ses mots et laissa dévoiler mes dents. "En effet, je suis un homme plutôt chanceux." dis-je tout en riant. Cela fais bien longtemps que je n'avais pas flirté avec une femme. Sur l'Hydre je suis plutôt une figure de force et d'autorité, peu de femmes osent m'aborder de cette façon, cela me change. Et me fais également du bien. Même si je suis très attaché à cette figure de dirigeant que j'incarne, parfois j'en suis lassé. J'aimerais être considéré comme quiquoncque. Sans forcément voir dans le regard des gens un once d'admiration ou de soumission. C'est le seul point qui m'énèrve légèrement. Même si j'aime commander et diriger j'aime aussi être considéré comme quelqu'un de normal, mais mon nom de famille ne fera jamais de moi une personne banale. C'est inscrit dans l'histoire, ma famille est faite pour diriger et représenter le peuple de l'Hydre, c'est ainsi. Je l'ai accepté maintenant.


Elle me dévoila enfin son nom. Lexy. Original je dirais, même exotique. Je tacherais de retenir son nom. J'attrapa alors délicatement sa main et y déposa un baisé et dit ; "Enchanté Lexy, je m'appelle Adrian." Je relâcha ensuite sa main doucement et lui adressa un grand sourire charmeur. Je n'ai pas vraiment pû m'en empêcher, je répondis à ses petites avances à ma manière. Et je ne doute pas que cela la fera rigoler, mes manières sont un peu vieillotes et je les utilisent toujours en éxagerant le geste. Je ne sais pas vraiment d'ailleurs d'où viennent ces manies, mon père certainement à dû m'embête avec cela lorsque j'étais plus jeune et ça m'a marqué bizarrement. Mais bon je préfère me comporter de façon galante plutôt que de ne rien faire du tout. La politesse et la galanterie détende toujours les gens en général, même les hostiles. La charmante Lexy me parla à nouveau, pour cette fois-ci me dire qu'elle compte sur moi que je n'attaque personne. Elle tiens vraiment à sa tribu, c'est honorable et compréhensif. De toute façon une fois que je serais à l'intérieur je me ferais très discret, je sais comment me comporter désormais avec les hostiles. Avant ils m'effrayaient plus qu'autres choses. Je ne savais pas trop comment m'y prendre avec eux. "Du moment que vous n'attaquez pas mon peuple, je ne toucherais pas aux vôtres." Ces mots sortirent de ma bouche, un peu comme un marché que je viens de signer avec elle. Je n'ai pas dis ces mots au hasard, je compte bien tenir ma promesse et respecter mes mots. J'ajouta ensuite ; "Vous pouvez comptez sur moi." Je ne trahis jamais mes paroles, je suis très honnêtes là-dessus et je considère que si un jour je ne tiens pas mes paroles, je n'apprécierais pas que quelqu'un le fasse, donc je ne le fais pas. C'est pour ça qu'en général les gens aiment parler affaire avec moi. Par exemple mon petit pacte avec Jace marche à la perfection et j'espère bien que cela continuera ainsi. Je regarda Lexy, je suis un peu déçu de devoir lui dire au revoir si subitement, notre petit conversation commençait à me plaire. D'un côté j'ai envie de rester avec elle et de repousser mon rendez-vous avec mon ami, mais d'un autre quelque chose me dis que je la reverrais. Je préfère donc m'en assurer et lui dire ; "Aurais-je le plaisir de vous revoir ?" sur un ton sincère. Je suis curieux d'entendre sa réponse, cela me ferais plaisir, peut-être qu'elle aussi à envie de poursuivre cette entretiens. Après tout ce n'est pas tous les jours que j'ai l'occasion de rencontrer des femmes aussi charmante et intéressante qu'elle. Je préfère m'assurer en lui demandant. Mais si je reviens ici, je m'arrangerais pour croiser son chemin à nouveau.

1000 mots

code by ORICYA.



Oh, what a day, what a lovely day
I am the one that leads the island, i'm the one that decides who live, who die. I'm the master, i've always been.©alas.





Dernière édition par Adrian Q. Hanswell le Dim 21 Fév - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Lexy-Jane Winters "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Penelope Cruz × Nombre de messages : 420 × Age du perso : 31 ans × Job : Voler, ça compte ? × Côté love : Il commence à battre trop fort...


Message(#) Sujet: Re: Strategic alliance ♔ [Adrian - flashback] Ven 19 Fév - 20:57




Strategic Alliance
Lexy ♔ Adrian

M
oi qui m'ennuyais depuis quelques jours, je venais enfin de faire une rencontre qui sortait un peu de l'ordinaire, car ce n'était pas les rescapés qui présenteraient un quelconque intérêt. Quant aux hostiles, je commençais à bien les connaître et à les comprendre, il n'y avait donc plus vraiment rien de nouveau. Mais c'était quand même avec eux que j'avais vécu le plus longtemps, hormis ma famille. Sur le continent américain, je voguais là où mes envies et mes intérêts me portaient. Même mariée, je n'étais jamais restée plus d'un an ou d'un an et demi au même endroit. Les deux premières fois, j'étais partie en divorçant et en me débrouillant pour emmener avec moi, légalement, une bonne partie de l'argent de mon compagnon, puis de ma compagne. La troisième fois, je n'avais pas eu besoin de faire quoi que ce soit puisqu'une brutale crise cardiaque avait foudroyé mon mari, puis entraîné sa mort. C'était regrettable pour lui, il avait encore la vie devant lui car il n'était pas si âgé que cela, mais je ne pouvais pas non plus dire que ça m'avait profondément attristée. Après tout, je n'avais jamais éprouvé le moindre sentiments pour lui. Cela pouvait sembler cruel mais je ne l'avais jamais forcé à m'épouser, et puis, il avait été bien heureux de pouvoir se pavaner au bras d'une belle femme plus jeune que lui. De toute façon, il n'y avait que les gens naïfs et les enfants qui s'imaginaient que le coup de foudre et l'âme sœur existaient vraiment. La réalité était bien différente... En tout cas, après sa mort, j'avais voulu faire le tour du monde - grâce à l'héritage - et voilà où je m'étais retrouvée. Mais étonnamment, même après trois années passées sur l'île, je continuais de m'y plaire et de trouver de quoi me divertir. Cette rencontre avec ce bel et intéressant inconnu en était la preuve, il y avait encore ici de nombreuses choses et personnes que je ne connaissais pas. Si un jour l'occasion de retourner à New-York se présentait, j'ignorais si je la saisirais ou si je ferais le choix de rester ici. J'aviserais à ce moment là, en attendant je continuais de profiter autant que je le pouvais.

D
'ailleurs en ce moment, je prenais plaisir à partager cette conversation avec l'originaire. Il avait en plus un séduisant sourire que je pus voir quand il m'affirma qu'il transmettrait le bonjour à Jace. Toujours près l'un de l'autre, je ne me gênais pas pour lui faire un peu de charme auquel il répondit en riant, puis en me flattant. « Seulement : "plutôt" chanceux ? » le taquinai-je. Parfois, le hasard faisait bien les choses. Je ne regrettais pas d'être sortie de la caverne et d'avoir fait cette rencontre imprévue. Mais s'il y avait une autre chose à laquelle je m'attendais pas, c'était à ce qu'il me fasse un baisemain. Je ne pus cacher ma surprise et un léger amusement face à son geste. Je ne me souvenais pas quand était la dernière fois que l'on m'en avait fait un mais cela remontait à une éternité et je ne soupçonnais pas que certains hommes le faisaient encore. Surtout des originaires qui n'avaient jamais vécu sur le continent. Mais contrairement à d'autres femmes et vu les milieux aisés que j'avais fréquentés, cela ne me déplaisait pas. Alors, je lui offris un sourire mi-charmeur, mi-amusé en retour. « Ravie de faire votre connaissance Adrian. J'ignorais que les originaires étaient aussi galants. On dirait que moi aussi , je suis chanceuse. » Je fixai ses yeux bleus quelques instants, puis écoutai le reste de ses paroles. Était-il en train de me proposer un pacte ? Il est vrai que ce serait utile et profitable pour nous si les originaires ne représentaient plus une menace, sauf qu'il y avait un problème. « C'est un marché convenable mais je n'ai pas le pouvoir de contrôler les actes de mon clan. Et vous, pourriez-vous vraiment empêcher que les originaires enlèvent des hostiles ? » Si c'était le cas, il était encore plus intéressant que ce que j'imaginais.

C
ette discussion prenait à nouveau une tournure surprenante puisqu'on était désormais en train de parler affaires. Il affirmait que je pouvais lui faire confiance. Les apparences pouvaient être trompeuses mais il semblait en effet être le genre de personne à tenir ses engagements. Ce qu'il ignorait, c'était que j'étais loin d'avoir autant de parole que lui. Comme beaucoup d'autres, il finirait probablement par s'en rendre compte à ses dépends. Mais pour le moment, et à moins qu'une meilleure occasion ne se présente, je n'avais pas l'intention de lui planter un couteau par derrière. Il m'intéressait alors il serait dommage que je me le mette tout de suite à dos. Ce n'était pas si souvent que je rencontrais des gens réellement attrayants. D'ailleurs, il avait l'air de partager mon avis, et ça me plaisait, puisqu'il semblait dire qu'il aimerait me revoir. « Ma compagnie se mérite, vous savez. », plaisantais-je, avant de répondre sérieusement. «Si vous revenez voir Jace, on se recroisera peut-être, qui sait ? » Un sourire mystérieux accompagna mes paroles. Mais à vrai dire, je n'étais pas contre l'idée de le revoir, bien au contraire même. Il dégageait une autorité qui m'intriguait et j'avais envie de savoir qui se cachait réellement sous cet air de prince charmant. J'étais prête à parier qu'on se reverrait, après tout il me semblait qu'il allait revenir de nouveau sur notre île. Et peut-être que j'arriverais à soutirer quelques informations à Jace et que j'en apprendrais ainsi plus sur cet originaire. En tout cas, ces échanges entre Adrian et moi restaient courtois mais teintés d'un début de jeu de séduction, si bien que je me demandais où tout cela allait nous mener. J'avais hâte de le découvrir.
WILDBIRD





Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Adrian Q. Hanswell "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Tom sexy Hiddleston × Nombre de messages : 199 × Age du perso : 33 × Job : Membre du conseil de l'Hydre × Côté love : Attiré par les brunes


Message(#) Sujet: Re: Strategic alliance ♔ [Adrian - flashback] Lun 22 Fév - 18:53

Strategic Alliance

Adrian & Lexy


« Let's make a deal »
Elle est épatante. Des femmes comme elles sont plutôt rare. Moi qui pensait aller pouvoir rencontrer mon ami Jace tranquillement, et bien c'est raté, comme quoi l'imprévu peut-être remarquablement agréable. Et c'est avec la compagnie de Lexy que je suis surpris. Surpris de voir que finalement tous les hostiles ne sont pas des sauvages. Mais c'est tant mieux pour moi, tomber sur un autre hostile aurait vraiment été une plaie et je n'aurais pas eu la fois de me battre. J'aurais du reporter mon petit entretien un autre jour. Mais ce n'est pas aujourd'hui que je vais repartir avec du sang sur les mains, j'ai quand même pris une douche avant de venir et puis hors de questions de tacher ma chemise. La remarque de l'hostile me fais sourire. Je suis chanceux tout court, c'est une femme sûre d'elle. Et il n'y a rien de plus attirant qu'une femme qui se trouve désirable. Lorsque je déposa mes lèvres sur sa main je remarqua un petit air étonné sur son visage, mais également amusé. Oui le baise-main n'est plus vraiment fréquent. À part dans les rang élevés. Le fait de m'approprier cette pratique me distingue un peu plus des autres habitants de l'île. Elle n'est pas la première à me faire cette remarque et elle ne sera certainement pas la dernière personne non plus. Je dis alors ; "En effet, on dirait que ça nous fais un point commun d'être aussi chanceux." lui adressant un petit sourire en coin. Elle me taquinait alors je lui rendait la pareille. Ce petit jeu me plaît, mais Jace m'attends quelque part dans cette caverne. Je ne vais devoir pas tarder. Même si mettre fin à cette douce rencontre me fend un peu le cœur j'ai des priorités aujourd'hui. Et malheureusement la belle Lexy n'en fait pas partie. Mais avant de partir je lui supposa un petit marché et elle sembla y répondre par la positive. Intéressant, serait-elle prête à conclure un marché avec moi ? J'écouta ce qu'elle avait à me dire, je resta concentré en écoutant ses mots. Elle a donc une proposition à me faire. Je décida de rester un peu plus longtemps finalement pour mettre cela en place. Je ne dirais jamais non à un marché, après tout j'ai mes raisons et puis elle m'intéresse. Elle n'a pas le pouvoir de contrôler les actes de son clan, certes mais ce n'est pas trop un problème pour moi. Je suis bien plus intéressés par les survivants, si elle pouvait me donner des informations sur ces vermines je serais ravis.

Je suis un homme de parole, je tiens mes promesses. Et quand il s'agit de conclure des marchés je suis très bon à ça. Mon expérience de dirigeants peu le confirmer et je prends souvent des décisions importantes également sur l'Hydre. Je sais user de mes mots pour convaincre des potentiels ennemis. Bien-sûr il y a des risques, mais parfois le jeu en vaut la chandelle. Je suis prêt à tout pour protéger l'Hydre et ses habitants. Me débarrasser des survivants en fait partit. Et oui je ne peu le cacher. je les hais, du plus profonds de mon âme. Je marcha un petit pour réfléchir à sa proposition, le temps de réfléchir à une réponse je la fis patienter un peu. Puis je me retourna pour à nouveau lui faire face et je dis ; "Peut-être que vous n'avez pas le pouvoir de contrôler votre clan, mais moi je l'ai. Je peu empêcher les enlèvements contre ton peuple. Voilà ce que je te propose ; je m'occupe de ne pas vous attaquer et toi tu me donne des informations sur les naufragés." Là j'avais son attention, mon nom de famille me permet de prendre ce genre de décisions. Et j'en suis plutôt heureux, j'ai toujours aimé diriger et donner des ordres. Je suis un peu né pour ça. Je fais honneur à ma famille. Je sens que Lexy est intéressée par ma proposition, je le vois dans son regard. Je marcha à nouveau un petit peu lorsque j'entendis une de ses réflexions. Encore une fois elle me fais rire, décidément cette femme aime jouer avec le feu. Je ne peu le nier, ça me plait. Sur un ton un peu plus relaxé, je dis à nouveau ; "Et bien peut-être que je mériterais votre compagnie, qui sait ?" Je suis ravis de l'avoir rencontré, en général les rencontres originaires-hostiles ne se passent pas si bien que ça en temps normal, c'est même parfois sanglant. Passer un marché avec elle me semble être une bonne idée, je profite de l'instant. Et puis en soit, je me fiche complétement de ne pas contrôler les agissements des hostiles. Ils peuvent faire ce qu'ils veulent, ils peuvent même tuer quelques survivants ça m'arrangerait. Ils sont loin d'être une menace pour, tant que je contrôle un peu quelqu'un et que je conclût des marché avec d'autres, cela me convient parfaitement. En revanche s'ils viennent attaquer les originaires, les choses risqueront de changer et ils pourront passer par la même case que les survivants. Mais cela, Lexy semble l'avoir compris, c'est une femme intelligente, elle saura quand même mettre son peuple en garde. Je répondis une dernière fois à une de ses remarques ; "Il y a de fortes chances que l'on se recroise un jour où l'autre." je lui souria ensuite. Puis j'attendis avec grande hâte qu'elle se décide à me répondre à propos de ma petite propositions.

979 mots

code by ORICYA.



Oh, what a day, what a lovely day
I am the one that leads the island, i'm the one that decides who live, who die. I'm the master, i've always been.©alas.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Lexy-Jane Winters "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Penelope Cruz × Nombre de messages : 420 × Age du perso : 31 ans × Job : Voler, ça compte ? × Côté love : Il commence à battre trop fort...


Message(#) Sujet: Re: Strategic alliance ♔ [Adrian - flashback] Mer 2 Mar - 22:59




Strategic Alliance
Lexy ♔ Adrian

S
'il y avait bien une chose que je ne supportais pas, hormis perdre mon indépendance, c'était la routine. Jamais, ô grand jamais, je ne pourrais comprendre tous ceux qui faisaient le choix de mener une vie banale et mortellement monotone. Se lever le matin ; manger ; se préparer avant d'aller bosser ; passer la journée au travail en se tuant à la tâche pour si peu de récompenses ; rentrer chez soi et se coucher deux ou trois heures plus tard. Le tout s'ajoutant aux enfants dont il fallait en plus s'occuper, enfin pour ceux qui en avaient. Quel était l'intérêt d'une vie si morne et si vide ? Il est vrai qu'il était beaucoup plus simple de suivre la normalité, de se laisser entraîner par les jours qui défilaient sans se distinguer les uns des autres. Mais pourquoi accepter de vivre ça, alors qu'il y avait tant de choses à expérimenter ? Le quotidien, perpétuellement répétitif et ennuyeux, était un faux-ami. Avec un peu de volonté, on pouvait aisément vivre des aventures intenses et excitantes. Je n'avais jamais regretté tout ce que j'avais fait et vécu, même si c'était loin d'être toujours légal. Et, certains rescapés et même hostiles broyaient du noir depuis qu'ils étaient sur l'île sans se rendre compte qu'elle était un nouveau moyen pour tester et découvrir des choses, totalement différentes de ce que l'on pouvait trouver à New-York. Les imprévus, l'adrénaline qui va avec, c'étaient cela qui rendaient la vie plaisante. Il ne fallait jamais laisser filer une occasion, quelle qu'elle soit, si elle semblait intéressante. Je n'avais donc pas l'intention de laisser partir le bel originaire sans être sûre que je le reverrais tôt ou tard. Je ne voulais pas que ce soit juste une brève rencontre, j'avais envie d'en savoir plus sur lui. Et puis, voir comment les choses évolueraient. Alors peut-être que cet intérêt que je lui portais, disparaîtrait rapidement - ce ne serait pas la première fois - mais pour l'instant, j'appréciais sa compagnie.

É
tonnement, cette proximité physique entre nous ne me dérangeait pas. Peut-être que son regard et son sourire y étaient pour quelque chose. Je me demandais si tous les originaires étaient aussi attrayants que lui. Probablement pas. Bon, je n'étais pas non plus stupide au point de me laisser trop amadouer par son élégance. Mais il fallait être aveugle pour ne pas remarquer le charme qu'il possédait. Je souris malicieusement à mon tour en entendant sa remarque. Apparemment, il s'amusait à entrer dans mon jeu et j'aimais ça. Il avait pourtant un rendez-vous avec Jace mais il semblait prendre son temps. Il semblait que je l'intéressais autant qu'il m'intéressait. Mais d'ici quelques minutes, il s'en irait. Et, moi de même. « Ce n'est peut-être pas le seul point commun que nous partageons... » répondis-je d'un air légèrement séducteur. Je n'avais jamais été du genre timide ou bien prise de tête. Je profitais des rencontres et des événements qui s'offraient à moi, sans me poser un million de questions avant de faire quoi que ce soit. Et il n'y avait pas de mal à se montrer charmeuse, tant que l'on ne tombait pas dans la vulgarité. Mais maintenant que j'y pensais, cela faisait un petit moment que je n'avais pas eu de conquêtes, de courtes relations. C'était peut-être aussi pour cela que j'appréciais autant ce petit jeu. En plus, nous étions en train de passer un marché qui se révélerait avantageux pour nous deux. Du moins, le temps que je le respecterais. Je le regardais donc marcher, s'éloignant de moi et semblant réfléchir à ce que je venais de lui dire. Sur ce coup, j'avais préféré ne pas mentir en avouant que je ne contrôlais pas les faits et gestes de mon clan. Il n'y avait pas de véritable de chef chez les hostiles, chacun agissait comme bon lui semblait et ça m'arrangeait. Je détestais devoir rendre des comptes à quelqu'un ou recevoir des ordres.


J
'entendis enfin sa nouvelle proposition de pacte et à vrai dire cela m'intriguait. Il voulait que je joue l'espionne pour lui ? Je ne m'attendais pas à ça mais pourquoi pas. C'était plutôt tentant. Mais je me demandai pourquoi il souhaitait que je fasse cela. Que voulait-il aux rescapés ? Je gardai cette question pour moi, ses intentions ne me concernaient pas. Ce qui comptait pour moi c'était qu'il respecte sa part du marché. Le reste ne regardai que lui. Mais il y avait deux autres choses que j'avais remarquées. Déjà, il avait un atout supplémentaire. En plus d'être charmant, il était puissant. C'était vraiment de mieux en mieux. Et l'autre chose était qu'il s'était mis à me tutoyer. Volontairement ou non, je l'ignorais. Enfin peu importe. Je me permettrais donc de le tutoyer également. Mais je le laissais continuer, et sa remarque m'amusa une fois de plus. Il disait mériter ma compagnie. Immédiatement, je répliquai. « Mmh c'est possible. Il est trop tôt pour le dire. » Je continuai de le taquiner; mais je n'avais pas encore répondu à sa proposition. Je le ferai d'une minute à l'autre. J'étais en train d'y réfléchir encore un peu, essayant de voir dans quoi je m'engageais, mais je ne trouvai pas de raison véritable de refuser. Je ne pensais pas que ce marché avec lui me rapporterait des ennuis, au contraire. Et puis, il s'exprima de nouveau avec un sourire toujours plaisant à regarder. Il partageait le même avis que moi, il était probable que ce n'était pas notre dernière rencontre. Il y avait notamment Jace et ce marché que j'allais accepter qui lui donnaient des raisons de venir sur notre île. J'intervins donc finalement pour énoncer ma pensée. « Je le pense aussi, surtout si l'on passe ce marché. En tout cas, ça m'intéresse donc je m'engage à le faire. Mais tu as besoin de quel genre d'informations ? » Je ne voulais pas connaître tout son dessein mais ce qu'il m'avait dit était vaste et il serait mieux si je savais un peu ce qu'il voulait apprendre sur les rescapés. Avait-il besoin de savoir le nombre qu'ils étaient, comment ils fonctionnaient, les armes qu'ils avaient...etc, pour pouvoir les attaquer ? Ou avait-il une autre idée en tête ? Je n'allais pas tarder à le savoir, s'il acceptait de me donner un peu plus de précisions. Après cela, ce serait sûrement, et malheureusement, la fin de notre échange. Mais j'attendis patiemment sa réponse en regardant ses beaux yeux bleus.
WILDBIRD





Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Adrian Q. Hanswell "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Tom sexy Hiddleston × Nombre de messages : 199 × Age du perso : 33 × Job : Membre du conseil de l'Hydre × Côté love : Attiré par les brunes


Message(#) Sujet: Re: Strategic alliance ♔ [Adrian - flashback] Sam 12 Mar - 15:24

Strategic Alliance

Adrian & Lexy


« Let's make a deal »
Passez un marché avec une étrangère ce n'est pas dans mon habitude. Je suis moi même surpris de mon choix. C'est bien la première fois que je me risque à faire confiance à quelqu'un que je ne connais pas. Surtout Lexy, après tout nos échanges sont simple et on ne sait presque rien l'un sur l'autre. À part notre clan sur l'île, et nos attentes. Et encore ça s'arrête là. Donc oui ce que je fais est risqué, mais c'est purement stratégique. Je peu me le permettre et puis au pire des cas si cette alliance ne fonctionne pas, je pourrais y mettre un terme. Mais bon pour le moment rien ne semble être mauvais signe. Lexy est compréhensive et semble même avoir envie de travailler avec moi et de me revoir. Je ne peu que m'en réjouir, car après tout elle est charmante et j'ai envie d'en savoir plus sur elle. Apprendre à la connaître, découvrir son histoire et la raison de sa venue sur l'île. Malgré le fait que je ne supporte pas de savoir que d'autres personnes vivent sur l'île, alors que j'y vis depuis ma naissance, je suis quand même assez ouvert à écouter l'histoire des gens. Et je dois avouer que certains ont des histoires bien surprenantes. Écouter leur histoire c'est un peu comme découvrir un petit morceau de leur vie et en faire partit d'une certaine manière. Je crois bien que c'est la première fois que je suis aussi proche de quelqu'un physiquement alors qu'on vient à peine de se rencontrer. Cela ne me gêne guère, Lexy est charmante et elle semble se perdre facilement dans mon regard. D'une certaine manière ça me flatte, mais d'un autres côté je reste méfiant, après tout c'est une hostile. Et je ne sais pas qu'elle est sa spécialité, la manipulation peut-être ? Bref j'essaie de ne pas trop y penser pour le moment, je la questionnerais le moment venu. Je continue de sourire et d'être agréable devant elle, ses commentaires me font encore plus sourire. Elle ne cesse de me renvoyer l'ascenseur pour voir comment je réagis. Je dis alors ; "On le découvrira tôt ou tard." Elle aussi semble vouloir en apprendre plus sur moi, c'est donc réciproque. Nous sommes donc sur la bonne voie alors de conclure notre marché. C'est alors qu'elle me réponds enfin par la positive, me demandant ensuite quel genre d'informations je souhaiterais obtenir. Oui forcément elle veut connaître mes attentes et ma motivation. Normal, j'aurais fais pareil à sa place. Et puis je me dois d'être honnête avec elle un minimum, sinon elle ne risquera pas de m'apporter des informations.

Je me plaça alors en face d'elle, la regardant droit dans les yeux afin de lui annoncer mes attentes. Je dis alors ; "Et bien c'est simple, je souhaite seulement en savoir plus sur les survivants, leurs positions, leurs déplacement, ce qu'ils font. Tout ce que tu pourrais remarquer." Je m'arrête là, je n'ai pas envie de montrer mon côté haineux envers les survivants, car après tout elle en est une. Il faut que je reste le plus neutre possible. Après tout il ne faut pas qu'elle suspecte quelque chose de ma part. Je fis une petite pause pour ajouter ensuite ; "Enfin je ne te demande pas quelque chose de compliqué, pour faire plus simple, tu sera mon troisième œil pour veiller à la sécurité de l'île." Voilà j'ai donné ma part d'honnêteté, après tout c'est ce que je veux. Garder en sécurité les originaires et éviter toute guerre possible. Dans l'idéal j'aimerais me débarrasser de tous ces maudits naufragés qui ne m'apportent que des ennuis. Mais bon ce n'est pas aussi évident que cela. Et ils risquent pas de partir de si tôt, à moins de tous les exterminer, mais ce n'est pas la solution idéal, et puis c'est impossible de tuer tout le monde. Donc non. Je préfère cacher la vérité à Lexy, il est encore trop tôt pour tout lui dire. Néanmoins elle ne semble pas réticente à s'engager et c'est tant mieux. L'heure tourne, Jace doit m'attendre je ne vais pas pouvoir rester éternellement avec elle. Je tourna la tête vers le ciel, le temps change. Et bientôt il va pleuvoir, raison de plus pour moi de m'abriter. Je regarde alors Lexy et lui dit ; "Je vais devoir te quitter, cela m'attriste mais l'heure tourne." suivis d'un sourire charmeur. Je n'oublis pas de la charmer un petit peu, et je sens qu'avec elle ce petit jeu ne s'arrêtera pas de si tôt. J'attrappa ensuite sa main pour y déposer un baiser et je dis encore ; "Je m'arrangerais pour repasser dans le coin, à très bientôt Lexy. Ce fût un plaisir de te rencontrer." Je détourna le regard et me dirigea vers l'entrée de la grotte. Après avoir négocié un marché je vais encore parler affaire avec une autre personne. Décidèmment je ne m'arrête plus. Mon rôle au sein du conseil me prends beaucoup de temps, mais vadrouiller sur l'île en quête d'informations est encore plus long que mon temps passé sur l'Hydre. Je n'aurais jamais pu l'imaginer, mais après tout je fais ça pour ma famille et les gens que je protège. Je ferais tout pour protéger mon peuple. je m'éloigna de Lexy et j'avança doucement dans l'entrée de la grotte pour m'enfoncer dans son obscurité dévorante.

979 mots

code by ORICYA.



Oh, what a day, what a lovely day
I am the one that leads the island, i'm the one that decides who live, who die. I'm the master, i've always been.©alas.



Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: Strategic alliance ♔ [Adrian - flashback]

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-