avatar
» Edan-Kane Fitzgerald "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Colin O'donoghue × Nombre de messages : 2656 × Age du perso : 32 piges. × Job : Médecin en chef dans la Marine. × Côté love : Âme captive de la sirène.


Message(#) Sujet: (M) TYLER HOECHLIN ♜ Can you save me brother ? I'm a man without tomorrow. Mer 20 Jan - 23:27

❝ Dwayne-Gale Fitzgerald ❞ Feat Tyler Hoechlin ;
LIBRE PRIS

se présente sous le nom de Dwayne, (soldat) Fitz/Fitzgerald ✕ a déjà 28 piges ✕ était/est Soldat dans la Marine ✕ se dit Fier, froid, courageux, vigoureux, dragueur, un brin macho et surtout impulsif, le mec à pas trop chercher. Mais si on prend le temps d'insister et de creuser un peu sous la carapace de gros dur on découvre "un bon gars", un type bien que la vie a blessé ✕ aime par-dessus tout les réserves d'alcool de son frère (a), sa liberté récemment retrouvée, explorer l'île, draguer les jolies rescapées, se sentir utile auprès des militaires pour garder son esprit occupé, son rythme de vie de marine lui manque. ✕ personne ne le sait, mais son oncle le battait quand il vivait sous son toit, pourtant il y est resté, et en a gardé des séquelles ✕ s'est classé dans le groupe des Au choix et a plutôt un rang de Soldiers ✕ car : Au choix pour le groupe, selon l'évolution qu'on peut donner au perso : plutôt du genre à se calmer chez les Kappa (rescapés) ou Lambda (neutres) s'il en veut aux militaires de ne pas l'avoir secouru et décide de rouler pour lui seul, ou encore Sigma (hostiles) pour jouer sur son caractère difficile et ses troubles. Le Rang doit être celui des SOLDIERS car c'est ce qu'il a toujours été et l'armée ce a quoi il a toujours tenu.



© CryingToYourHeart


les grandes lignes de son passé : Naître à NY, dans les beaux quartiers de l’Uper, vivre dans une famille conservatrice issue d'une lignée de médecins réputés et militaires gradés, régie par les valeurs de l’armée, on n’en a pas vraiment conscience quand on est un petit garçon. Mais l’insouciance ne dure qu’un temps. Délicieux et trop court. Ses pas de petit garçon qui marche dans ceux de son ainé, en quête d’aventures qui n’ont de limite que l’imagination d’un enfant en éveil permanent. C’était Dwayne, l’enfant choyé d’un foyer aisé. En grandissant son coeur s’est glacé, devenant distant, renfermé. Seul les repas de famille interminables semblaient le ranimer, fasciné par les histoires de guerre que son oncle narrait. C’est peut-être ça qui l’a poussé à s’exiler chez sa tante si jeune (15 ans), sans un mot, sans que son père le retienne non plus. Education à la dure oblige. Entre leurs mains il deviendrait l’homme, le soldat que son père voulait qu’il devienne. Sûrement. En réalité, Dwayne s’est plutôt égaré en chemin, profitant de la naïveté de la tante pour commettre des délits : Vols, injures, petits trafics et combats clandestins. A chaque fois Edan venait le sortir du pétrin, sans leçon de morale, sans chercher à comprendre. A ses seize ans, son oncle blessé au combat a été rapatrié, et Dwayne a vu le visage de sa tante se faner. Quelque chose chez le Major avait changé. Et Dwayne… Il ne serait plus jamais le même non plus. Il est resté à supporter les coups de cet homme bipolaire et alcoolique dans le silence et l’ignorance de sa famille. Véritable éponge, il encaissait, pour préserver sa tante sûrement (sur qui aurait-il tapé s’il n’était pas là ?), parce qu’il était fort, aussi. Fort, il voulait l’être et l’a été en s’engageant dans l’armée dès ses 18 ans. Ca a fait de lui un roc, mais les vieux démons ne sont jamais très loins...
"l'île" ça lui évoque quoi ? La mission ▸ Il y a des ordres qu'on ne peut défier. Il était à bord du paquebot car sa présence y a été requise. Il a appris en cours de route que son frère embarquait aussi, et son coeur s’est un peu réveillé à l’idée de cette mission entre frères, lui rappelant leurs aventures d’enfance. Quand leur Commandant a parlé d’une mystérieuse île à explorer, ils n’ont pas eu besoin de se regarder pour sauter sur l’occasion. Prisonnier des amazones ▸ Malheureusement, l’aventure a pris une sale tournure pour Dwayne. Capturé par les amazones à peine avaient-ils mis les pieds sur l’île, les militaires n’ont pas eu le temps de se remettre de leur naufrage ni de chercher âme qui vive sur l’île. Si l’ambiance était de prime abord amicale, le séducteur ne se privant pas de tenter sa chance auprès de ses ravissantes jeunes femmes qui lui ont fait tourné la tête (les ordres sont faits pour être défiés, non ?), Dwayne a été un des premiers à soupçonner le pot aux roses. Ils étaient prisonniers et devaient s’enfuir. Malheureusement pour lui, il a été rattrapé dans la fuite des militaires et capturé par une amazone (Asinthïa, cf liens) qui l’a longtemps retenu captif, séparé de ses frères d'arme dont il ignorait le sort.
les aléas de sa vie actuelle : La libération ▸ Il commençait sérieusement a désespérer, presque résigné à mourir dans cette maudite cage, de faim ou de soif, ou tué par l’une des amazones en guise de vengeance. Des semaines, des mois qu’il était enfermé ainsi ? Il perdait foi en ses camarades (pourquoi le laissaient-ils pourrir ici ?) et la notion du temps, se raccrochant au cadran de sa montre mécanique. Mais une nuit, alors qu’une tempête se déchainait sur l’île et qu’il crût voir sa fin arriver, une silhouette aux cheveux roux (Adeona, cf liens) est venue le sauver et l’a guidé dans la jungle jusqu’à son frère. Et maintenant ? ▸ Il a mis du temps à réaliser qu’Edan l’avait réellement sauvé. Depuis, il reprend des forces sur le campement, essaie de trouver sa place parmi les rescapés et de mettre sa rancoeur de côté pour renouer avec les militaires, quand il ne rumine pas son désir de vengeance. Tout est source de nouveauté et de découverte pour lui qui, absent longtemps, a manqué beaucoup de choses.

« Gotta save my friend soul, you'll fix the broken me bro' »

Relationship’ :
relation principale : Edan-Kale Fitzgerald (Colin O'donoghue) et Dwayne étaient des inséparables. La cicatrice légère qui entaille sa joue, Edan a inventé tant d’histoires sur son origine. Pour impressionner, pour séduire, pour n’importe quoi. Seul Dwayne détient la véritable histoire. Celle du sabre emprunté dans l’armurerie de leur père pour jouer aux pirates. Celle d’une bataille sans pitié, livrée avec un peu trop d’ardeur. Fusionnels, complices, ce lien n’aurait pas dû se dénouer… Et pourtant. Edan voyait le mal-être chez son frère, puisque le même serrait ses propres tripes, simplement enfoui plus profondément. Il s’en est voulu de ne pas avoir pu le retenir quand il a quitté le foyer si jeune, comme il s’en est voulu de l’avoir laissé se faire embobiner par les belles paroles des militaires de la famille, ces hommes, son oncle et son propre père qui lui volaient son frère… Il l’a souvent sorti de coups foireux (sans rien exiger en retour) avant que l’oncle ne soit rapatrié et qu’avec lui le néant s’abatte. Du jour au lendemain, il n’a plus eu de frère, et, résigné, seul, il a voulu prendre sa liberté lui aussi, laisser parler la rebellion qui coulait dans ses veines. Il n’avait pas prévu de finir accroché aux drogues, il n’avait pas prévu non plus que son meilleur ami mourrait d’une overdose dans ses bras. Il ignore encore si Dwayne a eu vent de ces évènements, mais l’hypothèse qu’il le soit a suffi à le maintenir éloigné, indigne de son rôle de grand frère protecteur. De toute façon, Dwayne ne semblait plus avoir besoin de lui... Ce sentiment destructeur s’est renforcé quelques années plus tard quand il a voulu féliciter en personne son soldat de frère pour sa première mission militaire. Leur oncle, il ne l’avait jamais porté dans son coeur… Mais le voir abattre son poing sur son petit frère à travers une fenêtre, ça l’a tué de l’intérieur. Pourquoi dormait-il sous le toit de cet homme ? Pourquoi quitter son foyer, quitter son frère pour un bourreau ? Pourquoi ne pas l’avoir appelé au secours ? Qu’est-ce qui rendait sa maison, sa famille si repoussante pour qu’il préfère aller se faire cogner chez un ivrogne de vétéran ? Edan prit la fuite ce soir là, et Dwayne n’a jamais rien su de sa "visite surprise", pensant avoir préservé le secret de sa maltraitance depuis toute ses années.

Edan a voulu lui avouer, sur le paquebot, même avant, mais il n’a jamais réussi. A certains moments, c’était comme si les frangins ne s’étaient jamais quittés, se comprenant sans parler, Edan retrouvant son rôle de pilier sur lequel Dwayne se reposait en tempérant ses excès de colère. Son engagement dans l'armée, cette mission, c’était pour ça, pour lui, pour retrouver son frère. Trop d’années de silence, de détachement passées à ruminer son sentiment de trahison et d’abandon, à ravaler sa haine envers sa propre famille qui avait fait tant de mal à son frère… Frère dont il ignorait les pensées à son égard. C’est pour lui que le médecin a rejoint l’armée. La mission d'exploration de l'île aurait dû être leur grande aventure, celle qui referait d’eux les gosses inséparables d’autrefois. Et Edan, plus buté que jamais, était bien décidé à ce qu’il en soit ainsi, même si pour cela il devait aller le chercher lui-même chez les amazones. Il a trouvé en l'amazone Adonna (cf liens) une alliée, un réceptacle à ses états-d’âmes familiaux qu’il a manipulé, la prenant par les sentiments jusqu’à ce qu’elle cède ce soir de tempête. C’était bon de retrouver sa place, de tirer son frangin d’affaire comme au bon vieux temps. Pour Dwayne aussi c'était comme un voyage dans le temps. Le geste d'Edan le désarçonne encore. Mais c’est bon d'avoir son frère près de soi sur le camp, de partager ensemble anecdotes, mésaventures et bouteilles d’alcool… Ou juste profiter du silence, simplement rassuré par la présence de l'autre. Il y a tant de secrets qu’ils aimeraient se confier… Tant de maux du passé qu’ils aimeraient soigner… Mais une certitude demeure, ils feront bloc ensemble.


relation(s) secondaire(s) : Asinthïa F. Lindy-Hollÿs (Olga Kurylenko) est l’amazone qui l’a retenu captif en prenant un malin plaisir à le garder en cage. Pas vraiment le genre de femme qu’il pouvait amadouer. Il n’a même pas essayé en fait, pensant qu’elle agissait ainsi avec lui par vengeance vis-vis de sa soeur Katniss (alycia debnam-carey), rien qu’une aguicheuse ! Il n’a pas apprécié de se faire allumer puis refouler par la jeune et imprudente amazone, et a voulu lui donner une leçon en lui faisant peur. Mais le soldat a fermé sa gueule devant Asinthïa et a encaissé les coups comme à son habitude. Et il a bien fait, puisque qu’il ignore qu’Asinthïa n’est pas au courant de ce qui s’est passé entre lui et sa petite soeur Katniss. En le torturant dans cette foutue cage, Asinthïa n’a réussi qu’à insuffler en lui une haine viscérale envers les amazones. Et cette haine est réciproque, grandissant dans le coeur d’Asin’ depuis qu’il lui a échappé. Elle a même essayé de faire payer l’affront de sa libération en s’en prenant à Edan d’une flèche empoisonnée, et ce n’est qu’une question de jours avant qu’il ne fasse la gaffe...

Il n’a pas tout de suite compris qu’Adeona-Maely S. Azalaïs (Deborah Ann Woll) était une amazone. Malgré cela, quand elle est venue ouvrir sa cage la nuit de la tempête, son premier réflexe a été de lui mettre le couteau qu’elle tenait sous la gorge, trop nerveux pour réfléchir. Mais elle l’a conduit jusqu’à Edan, et ils ont dû s’abriter jusqu’à ce que la tempête passe. Cette rouquine lui a sauvé la vie, c’est pour quoi il n’a pas insisté, même en comprenant qui elle était une fois ramené sur le campement des rescapés. Il sait qu’elle a été bannie à cause de son sauvetage, à cause d’Edan et indirectement, de lui, et autant que ça lui déplaise, il lui est redevable. Alors, fait rarissime, il a mis sa fierté de côté et est allé la remercier -parce que c’était plus facile de décrocher un merci que de présenter des excuses hypocrites pour avoir voulu la tuer- et lui a fait comprendre qu’il lui "en devait une".

Il avait un peu trop bu, un peu trop ruminé sa colère et ses envies de vengeance quand Galendrïa R. Jusiia (Katheryn Winnick) la porte parole des amazones est passée sur le campement militaire. Elle se pavanait, libre et fière, venant répandre ses bonnes paroles de paix alors que lui avait croupi des mois chez ses soeurs sans qu’aucune d’entre elles s’en soucie. C’était un argument suffisamment limpide, sur le coup. C’en était trop pour lui, surtout. Un bloc de glace, prêt à prendre une vie pour simple représailles de son emprisonnement, c’est comme ça que, le poing serré, il l’a suivie et attrapée une fois à l’abris des regards indiscrets. Mais il ne s’attendait pas à se retrouver plaqué au sol, les jambes trop flasques pour parer la défense de la blonde. Ca l’a aidé à se calmer. A décuver aussi. Elle a fini par lui tendre la main, un petit sourire moqueur et une étincelle de défi sur le visage et il l’a saisie pour se relever. Ce n’est pas Dwayne qui se privera d’un peu de cynisme en allant la défier, tester son répondant et sa dévotion à ses soeurs et leur politique.

Coureur de jupons, le militaire ne s’est pas privé de tenter sa chance quand les militaires étaient sous la surveillance des amazones. Il n’y avait pas grand chose d’autres à faire pour s’occuper de toute façon. Et son occupation favorite était de tourner autour de Noëlynn F. Niyala (Emilia Clarke), peu importe si elle ne cédait jamais. Il a crû halluciner la première fois qu’il l’a vue débarquer dans sa cage, et n’a pas trop su comment réagir, partagé entre la joie de voir un visage amical et sa haine qui bouillonnait contre les amazones depuis qu’il était enfermé. Finalement, il a bien tenté de l’amadouer, de la séduire en espérant qu’elle l’aiderait à s’évader, mais elle n’en a rien fait. Alors il a continué son petit jeu de charme, la belle blonde devenant son seul divertissement. Il ne l’a pas encore revue depuis son retour sur le campement, trop occupé à rester sur ses gardes, à l’écart de la jungle.

Lexy-Jane Winters (Penelope Cruz) et lui ont pris du bon temps ensemble, rien qu’une nuit, Dwayne n’ayant même pas tenté de résister à ses charmes. Après tout, ils sont semblables : des séducteurs sans attache. Mais au petit matin, il s’est réveillé seul, rien qui ne sorte de l’ordinaire jusque là, puis il a voulu attraper ses affaires… étrangement plus légères… Fou de rage, il cherche à se venger de la voleuse qui de son côté ne se prive pas de vanter son exploit ni ne se gêne pour continuer à lui faire du charme. Lexy est joueuse, et s’il y’en a un avec lequel elle partage ce trait de caractère chez les Fitzgerald, c’est bien Edan, lequel n’a eu aucun scrupule à voler la voleuse. Depuis, Lexy guette le moment où il fera un faux pas, où il lui donnera l’occasion de se venger. Elle attend quelque chose de croustillant (par exemple, découvrir sa relation avec l’amazone Estellà) qui lui permettra de fragiliser le lien fraichement renoué entre les frangins et faire une pierre deux coups.

Ses relation avec les militaires sont difficiles à cause de ses excès de colère, de violence parfois. L’autorité à cet effet sur lui. Edan n’est pas toujours là pour recoller les morceaux, mais Dwayne peut compter sur Ed-Khal Mala (Travis Rimmel) pour prendre le relais. Il le défend toujours, tempère les crises avec les supérieurs et fait le pont entre Dwayne et leur colonel Jayson. Ironie du sort, les deux alliés se sont retrouvés prisonniers dans des cages peu éloignées, juste assez pour ne pas se voir et ne pas reconnaître la voix de l’autre. Ils pourront compter l’un sur l’autre pour se remettre de cette épreuve et retrouver leur place au sein des militaires. Mais si Dwayne aime croire qu’il pourrait retrouver cette amitié intacte après leur emprisonnement, quelque chose en lui l’éprouve, le fait douter. Peut-être de la rancoeur, son besoin de rebellion qui s’accroit, le sentiment qu’Ed-Khal ne le suivra pas, pas contre Jayson. Dwayne a toujours défié les ordres de Jayson-Wyatt Alden (Hugh Jackman), leur colonel, qui lui a mis un blame peu après l’arrivée sur l’île. Il le soupçonne de n’avoir rien tenté pour le récupérer pour des raisons tout à fait personnelles, son autorité devant mieux se porter sans lui dans les parages. Mais il doit garder ses soupçons pour lui, car Jayson est un bon ami d’Ed-Khal…





long afloat on shipless oceans, I did all my best to smile 'til your singing eyes and fingers drew me loving to your isle. and you sang ‘sail to me, sail to me, let me enfold you’. here I am, here I am, waiting to hold you.
Song to the Siren



Dernière édition par Edan-Kale Fitzgerald le Ven 15 Avr - 21:36, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Edan-Kane Fitzgerald "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Colin O'donoghue × Nombre de messages : 2656 × Age du perso : 32 piges. × Job : Médecin en chef dans la Marine. × Côté love : Âme captive de la sirène.


Message(#) Sujet: Re: (M) TYLER HOECHLIN ♜ Can you save me brother ? I'm a man without tomorrow. Mar 23 Fév - 2:21


Si tu es arrivé(e) jusque là, déjà je te félicite d'avoir tout lu laugh et puis je te remercie de t'intéresser à mon frangin Et maintenant c'est à moi de te rendre faible héhé tout faire pour te convaincre de céder

Alors, il faut déjà savoir que Dwayne est à la base un pv que j'ai remanié, donc le prénom et le vava sont négociables mais il faudra voir ça avec une adminette. Jaime bien "Dwayne", ça serait cool de le garder au moins en deuxième prénom (puisque je l'ai utilisé dans ma fiche et mes rps) han Pareil pour le vava, Tyler Hoechlin franchement bavee , en plus avec des sourcils et une pilosité pareils y'aura pas plus crédible dans le rôle du frère de Captain Eyebrow /out/

Spoiler:
 

Concernant le personnage, y'a qu'un point qui pour moi ne peux pas changer, c'est son âge. 28 ans ni plus ni moins, pour que l'écart d'âge avec Edan colle à leur histoire J'ai volontairement plus détaillé le point de vue d'Edan dans leur lien pour te laisser t'approprier celui de Dwayne, donc n'hésite pas à me harceler de mp si tu as des idées, des envies (ou si y'a des trucs pas clairs) ect, on peut papoter bien sûr cuute

Parmi tous les p'tits liens y'en a que deux qui ne sont pas joués (Ed-Khal & Jayson qui sont des pv pas encore pris), tous les autres sont au taquet et y'a pas mal de pistes pour de bons rp et de quoi s'en faire un plein de feels entre bro humm Puis avec le rang des soldiers tu vas te trouver toute une bande de sexy-men

Pour le groupe, Kappa, Lambda ou Sigma, je te laisse choisir, toujours pour que tu puisses t'approprier le perso et son évolution, mais faut pas le dénaturer #24 Sous la couche de glace Dwayne reste un militaire avec des valeurs et n'a pas mauvais fond hon

Et puis on va parler business niark /out/ Je veux vraiment quelqu'un de motivé et actif, prends-le seulement si tu es sûr de rester et de t'investir dans le rp wahh J'suis pas chiante, je veux juste quelqu'un d'un minimum inspiré, qui ne me fera pas poiroter un moi entre chaque réponse et qui connait le bescherelle écrit dans un français correct


Merci d'avoir lu mon blabla et si j'oublie quelque chose harcèle-moi ooo Puis bien sûr si tu prends mon Dwayne, déjà tu seras accueilli comme une rock star gaga et je comblerai tes moindres désirs hhii /out/ Sérieusement, je serai à ton service mieux qu'un esclave et je prendrai bien soin de toi cooeur



long afloat on shipless oceans, I did all my best to smile 'til your singing eyes and fingers drew me loving to your isle. and you sang ‘sail to me, sail to me, let me enfold you’. here I am, here I am, waiting to hold you.
Song to the Siren

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-