avatar
» Beatriz M. Alvarez "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : lindsey morgan. × Nombre de messages : 218 × Age du perso : vingt-deux ans. × Job : mécano. × Côté love : qui sait ?


Message(#) Sujet: camille-clovis. i drove for miles and miles and wound up at your door. Mar 19 Jan - 22:47

I drove for miles and miles and wound up at your door
camille-clovis && beatriz
La vie chez les Kappa était d’un calme qui était à la fois apaisant et difficile à vivre. Beatriz s’y habituait doucement même s’il fallait avouer que c’était un changement de taille. Retrouver les autres militaires lui avaient fait bien plaisir, mais ça ne changeait rien au fait que les siens lui manquaient plus qu’elle ne voulait. Même Soren et sa tête d’idiot lui manquait, mais plus que les autres c’était bien Camille-Clovis. À quelque part, elle s’était dit que mettre un peu de distance entre eux aurait suffit à faire taire l’affection qu’elle ressentait, mais ce n’était visiblement pas le cas. Bien au contraire, elle se plaisait à se dire qu’une visite lui remontrait le moral et qu’elle serait même contente de l’entendre déblatérer sur Bob l’Éponge - ce qui montrait à quel point elle était à un bas point. Le trajet se faisait facilement, elle le connaissait par coeur. C’est en se rapprochant du village hostile qu’elle se surprit à se demander si elle avait le droit de s’aventurer si près sans risque de se faire attaquer. Ce n’était pas une crainte en tant que tel, il n’y avait personne dans le lot qui pourrait se mesurer à sa fidèle clé à molette qui se reposait dans sa main. Cela dit, ce n’était pas pour autant qu’elle avait envie de se retrouver confronter à des amies parce qu’elle avait décidé d’aller donner un coup de main aux rescapés. Ce serait idiot, peut-être pas particulièrement surprenant, mais idiot.
Puis alors qu’elle s’approchait finalement du village hostile, restant un peu plus sur ses gardes, elle remarqua la présence de quelqu’un. Elle ne mit pas de temps avant de le reconnaitre. « Cam ! » Ce qu’elle était contente de le voir autant l’avouer, cela dit, elle opta pour un tout autre type de commentaire. « Tu as l’air pressé, qu’est-ce qui se passe ? » Son instinct était quelque chose qu’elle considérait comme digne de confiance. Et son instinct lui disait que quelque chose clochait, une drôle de réalisation à vrai dire. Elle n’imaginait pas Camille-Clovis différent. Elle se postait près de lui les bras croisés avant d’ajouter : « Quelqu’un a insulté le truc jaune et tu dois le venger ? » Oh, c’était de la provocation pure et dure, mais Beatriz ne serait pas elle-même sans une pointe de danger. Puis bon, c’était une façon comme une autre de lui dire qu’il lui avait manqué, même si ça impliquait de devoir entendre parler de Bob l’Éponge.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Loevann-Priam Robbins "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Jack Falahee ♥ × Nombre de messages : 447 × Côté love : Célibatard.


Message(#) Sujet: Re: camille-clovis. i drove for miles and miles and wound up at your door. Jeu 21 Jan - 3:13

i drove for miles and miles and wound up at your door.
Poster une réponse × ft. Camille-Clovis & Beatriz
Camille-Clovis venait de passer un mois chez les originaires. Il avait été kidnappé, emprisonné et malmené par ces personnes sur une autre île. Le jeune homme avait quand même résisté et cela grâce à l'intermédiaire de Hope, une originaire. La demoiselle l'avait nourri et l'avait même aidé à s'enfuir. Elle était même devenue sa petite amie. En y allant par contrainte, il ne pensait pas rencontrer l'amour sur place. Depuis, il était accro à la jolie brune, il avait même changé, il était moins fou, plus mature et surtout plus mielleux. D'ailleurs, Hope avait décidé de le suivre, elle aussi était amoureuse. Tel Roméo et Juliette, les deux jeunes gens avaient fuis. Sa jolie brune avait quitté sa famille, son confort pour lui. Camille-Clovis lui en était reconnaissant. Avant qu'ils vivent ensemble chez les hostiles, Macallan souhaitait avoir le champ libre, il ne voulait pas qu'il lui arrive quoi que ce soit. Il était prêt à la protéger. C'est pourquoi, l'hostile lui demanda d'attendre dans leur petit campement de fortune avant de venir ici, dans la grotte des hostiles. Camille-Clovis venait donc de débouler près de la grotte quand il tomba nez-à-nez avec Beatriz. Sa chère Bea, il ne saurait pas comment définir son lien avec elle. Ils étaient à la fois des amis et plus si affinité. A vrai dire, ils n'avaient jamais mis des mots, une étiquette sur leur relation. Pendant un moins, l'hostile avait été dans sa bulle, il en avait presque oublié ses amis et revenait comme une fleur. Camille-Clovis était surpris de la voir, il n'avait pas pensé à ses retrouvailles avec ses proches. Avant qu'il réponde quoi que ce soit, Beatriz reprit la parole en lui demandant pourquoi il était si pressé et s'amusa à le taquiner par rapport à Bob l'éponge.

« Hey Bea ! » Il lui adressa un sourire avant de rétorquer : « Comment va mon Bob le bricoleur préféré ? » Il se retint de rire avant de se gratter la tête : « Nan, Bob l'éponge va bien, celui qui lui fera du mal n'est pas encore né ou du moins pas encore mort ! » Il fut en revanche embarrassé concernant sa remarque sur le fait qu'il était pressé : « J'avais vu un lapin pas très loin...j'me suis dis que je ferais une bonne action en ramenant de quoi manger, alors j'étais partie chercher de quoi l'achever. » C'était la seule excuse qu'il avait trouvé à toute vitesse. Il espérait qu'elle ne serait pas trop curieuse et ne demanderait rien d'autre.
code by lizzou × gifs by tumblr


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Beatriz M. Alvarez "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : lindsey morgan. × Nombre de messages : 218 × Age du perso : vingt-deux ans. × Job : mécano. × Côté love : qui sait ?


Message(#) Sujet: Re: camille-clovis. i drove for miles and miles and wound up at your door. Sam 23 Jan - 18:47

I drove for miles and miles and wound up at your door
camille-clovis && beatriz
Retrouver Camille était étrange. Tant de chose avait changé depuis leur dernière discussion et pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de sourire en le voyant. Elle ne pouvait pas non plus ignorer les papillons qui se faisaient sentir dans son ventre. Elle tentait de le faire, cachant toute gêne qu’elle ressentait derrière un brin de sarcasme et de provocation. Évidemment l’hostile savait très bien comment y répondre, l’affublant d’un surnom par la même occasion. Beatriz pouffa légèrement, incapable de rester bien sérieuse devant un tel surnom. Oh bien sur, ça ne l’empêchait pas de miner d’être offusquée un instant plus tard alors qu’elle rétorquait : « Bob le bricoleur, vraiment ? Tu fais une obsession avec les Bob on dirait. » En vrai, ce qui était surtout dérangeant était le fait qu’il ait pris un Bob aussi moche pour son surnom. Enfin, qu’importe, c’était peut-être un compliment considérant l’amour qu’il avait pour Bob l’Éponge. Ce à quoi elle s’attaqua dans un simple esprit de provocation. La réponse de Camille lui arracha un autre sourire alors qu’elle imaginait le jeune homme s’en prendre à une personne qui aurait insulté ce qu’elle affectueusement surnommé ‘le truc jaune’. « Tuer pour un truc jaune… pourquoi pas. » Le pire, c‘était bien que ce n’était pas ce qu’elle avait entendu de plus bizarre.
En revanche, la pitoyable excuse qu’il lui donna était nettement plus étrange. Pas impossible, mais franchement peu probable. Ce pourquoi Beatriz ne se gêna aucunement pour le dévisager en silence. « Parce que tu penses qu’un lapin va suffire pour nourrir qui que ce soit ? » Peut-être s’il était engraissé et même encore, les hostiles formaient un groupe assez nombreux… Enfin, là n’était pas la question, le fait était que Camille-Clovis lui paraissait bien étrange. Entre le fait qu’il avait été pressé et cette excuse pitoyable, la jeune femme ne pouvait que supposer que quelque chose clochait. « Bon, comme je suis sympa je vais t’aider à capturer le lapin, ça me fera une offrande pour les autres. » Aucune gêne quand au fait qu’elle s’invitait ou qu’elle comptait voler le lapin qu’il avait repéré - si lapin il y avait bel et bien. De toute façon, c’était surtout pour le coincer dans cette excuse. Elle n’était pas dupe et elle voulait savoir ce qu’il lui cachait. Il fallait maintenant espérer qu’il lui avait véritablement caché quelque chose parce qu’elle ne serait sans doute d’aucune utilité avec sa clé à molette. Un détail qu’elle comptait bien ignorer alors qu’elle ajoutait en croisant les bras : « Alors il est où ? » Hors de question de le laisser se défiler d’une façon ou d’une autre. Elle le piégeait peu à peu, sourire aux lèvres.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Loevann-Priam Robbins "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Jack Falahee ♥ × Nombre de messages : 447 × Côté love : Célibatard.


Message(#) Sujet: Re: camille-clovis. i drove for miles and miles and wound up at your door. Mar 26 Jan - 14:36

i drove for miles and miles and wound up at your door.
Poster une réponse × ft. Camille-Clovis & Beatriz
« Ce n'est pas de ma faute s'ils s'appellent tous Bob »

Grogna-t-il sans vraiment être blessé. Au contraire, il était amusé, car Beatriz n'avait pas tort. Ils avaient quoi à tous les faire appeler ainsi ? Surtout que Bob l'éponge ferait mieux d'être le seul et l'unique, car c'est le meilleur de tous les dessins animés. C'était malin, maintenant il avait le générique de Bob le bricoleur dans la tête. Le bricoooleur peut-on le faire ? Le bricoleuuur oui on le peut ! Oui c'est bien lui, c'est l'ami Bob...nianianiania, il se secoua la tête comme pour chasser cette chanson de merde.

« Il y en a bien qui tuent pour rien ici, au moins ma cause serait juste et noble, Bob a le droit à tous ses hommages ! »


Si ça ne tenait qu'à Camille-Clovis, ce dernier aurait fait un temple sur l'île dédiait à l'éponge de mer. Qui sait s'il n'y avait pas une éponge au fond de l'océan et qui était justement le vrai Bob l'éponge. Très souvent, l'hostile avait songé à cette théorie, il avait même tenté de le trouver en nageant au bord de l'eau, mais en vain. Quoi qu'il en soit, ce n'était pas le propos. Macallan trouva l'excuse la plus pourrie et la plus rapide qu'il soit pour avoir la paix et aucune interrogation. La chasse était un bon argument, mais encore fallait-il savoir chasser et surtout connaître les bonnes viandes. Camille-Clovis était plutôt celui qui se servait le repas après que tout le monde ait fait l'effort de la chasser le la cuire. Beatriz insista pour venir. Elle souhaitait l'accompagner dans son délire. L'hostile lui jeta un regard. Pourquoi ne le laissait-elle pas tranquille ? Il allait devoir courir après un lapin imaginaire.

« Je n'ai pas besoin de ton aide Bea ! »
La connaissant, elle allait durement insisté, il la savait fouineuse puis il faut dire qu'il ne se montrait pas agréable après tout ce temps passé loin d'elle. Avant qu'elle rétorque, il décida de l'attaquer sur le fait qu'elle avait changé de camp, peut-être qu'elle déciderait à partir une bonne fois pour toute :

« Tu n'es plus l'une des nôtres, tu es même une traîtresse alors je ne me trimballe pas avec les traîtres, sur ce, bouges de mon chemin Alvarez ! »

Camille-Clovis avait été dur, mais après tout, il s'agissait d'un hostile et il lui disait la vérité. Au fond, il avait été blessé qu'elle reparte là-bas après tout ce qu'ils avaient vécu avec la bande. Il lui jeta un regard noir avant de lui donner un coup d'épaule pour passer.
code by lizzou × gifs by tumblr


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Beatriz M. Alvarez "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : lindsey morgan. × Nombre de messages : 218 × Age du perso : vingt-deux ans. × Job : mécano. × Côté love : qui sait ?


Message(#) Sujet: Re: camille-clovis. i drove for miles and miles and wound up at your door. Jeu 28 Jan - 11:25

I drove for miles and miles and wound up at your door
camille-clovis && beatriz
Sourire aux lèvres, Beatriz se contenta d’hausser les épaules à la réponse qu’avait grogné Camille. Sans doute savait-elle qu’il n’était pas vraiment blessé. Puis, bon autant ne pas insisté après tout il n’avait pas eu tord en disant que ce n’était pas de sa faute, d’autant plus qu’elle savait que son obsession ne s’arrêtait qu’à la chose jaune. « C’est sur, quoi de mieux qu’un sacrifice humain pour le truc jaune. » Malgré toute sa belle provocation, elle ne dépassait jamais une certaine limite. D’abord parce qu’elle savait que Camille était plus que capable de s’en prendre à elle si elle insultait Bob l’Éponge, mais aussi parce que son obsession ne la dérangeait plus tellement. Elle trouvait certes que c’était excessif de penser à tuer une personne pour avoir insulté Bob l’Éponge, mais comme le principal concerné avait si bien présenté la chose : il y en avait qui tuait pour moins que ça. Les hostiles principalement et elle n’en doutait pas une seconde, ayant eu l’occasion de les côtoyer à maintes reprises. C’était d’ailleurs ses connaissances qui auraient du lui faire appréhender son retour parmi eux. Ce qu’elle ne faisait pas, bien convaincue qu’elle pouvait se défendre en cas de besoin.
À la place, Beatriz préférait insister pour accompagner Camille dans sa poursuite d’un lapin qu’elle estimait imaginaire. Ça ne faisait visiblement pas très plaisir à l’hostile vu le regard qu’il lui envoya, mais elle préféra ignorer ce détail. Après tout, il aurait du lui sortir une meilleure excuse s’il avait voulu la convaincre qu’il n’y avait rien de louche. Seulement, il ne l’avait pas fait et insister comme quoi il n’avait pas besoin de son aide n’allait pas la convaincre davantage. La jeune femme se prépara donc à insister, évidemment elle ne pouvait pas le laisser s’en tirer aussi facilement. Elle ne pourtant pas le temps de le faire puisque Camille passa rapidement à autre chose et il eut le mérite de réussir à la faire taire. Elle sentit son coeur se serrer sous le reproche et baissa le regard un court moment. Une traitresse ? C’était vraiment ce qu’elle était à ses yeux ? Ce fut le coup d’épaule qui la ramena à la situation. « Attends un peu. » Hors de question qu’elle le laisse s’en tirer comme ça. « Ces gens avaient besoin de moi. » Elle avait peut-être changé de camp, mais c’était pour une bonne raison. Elle ne pouvait pas non plus tourner le dos à des gens dans le besoin, encore moins pour quelque chose d’aussi idiot qu’une guerre de clan. Elle lui attrapa le bras avant de continuer : « Tu voulais quoi que je t’attendes en priant ? Que je reste les bras croisés rien que pour tes beaux yeux ? » L’un comme l’autre n’était pas son genre, certes, elle aurait préféré lui en parler avant de le faire, mais il avait disparu et elle avait du aller aider. « Mais maintenant, c’est mort, je suis seulement une traitre à tes yeux ? » Oh elle était blessée, plus qu’elle ne voudrait l’admettre, mais elle allait le questionner, hors de question de le laisser s’en tirer comme ça.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Loevann-Priam Robbins "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Jack Falahee ♥ × Nombre de messages : 447 × Côté love : Célibatard.


Message(#) Sujet: Re: camille-clovis. i drove for miles and miles and wound up at your door. Jeu 4 Fév - 23:24

i drove for miles and miles and wound up at your door.
Poster une réponse × ft. Camille-Clovis & Beatriz
« Exactement ! Je ferai toujours tout pour Bob ! »

Dixit l'éponge. Il était toujours dans son délire, mais c'était donc pour ça qu'il était attachant. Camille-Clovis en était gaga, mais pour le moment ce n'était pas son petit truc genre qui le tracassait, il n'y avait rien de ce côté-là. À vrai dire, il avait d'autres choses à penser, notamment de retrouver ses repères et surtout de s'occuper de sa petite amie. C'était même un peu tendu entre eux, mais ça il n'en avait parlé à pratiquement personne sauf à Abel. Macallan était tellement déboussolé depuis son retour, qu'il préférait rester dans sa bulle amoureuse. Il était content de voir Beatriz, mais en l'espace de quelques minutes, elle était trop envahissante à son goût. Le jeune homme prétexta de partir à la chasse au lapin, mais elle ne semblait pas renoncer à l'accompagner. Camille-Clovis dû se montrer méchant envers elle. Il était sur la défensive et la traita de traîtresse. À vrai dire, il s'en moquait, il souhaitait voir Beatriz heureuse donc, si c'était avec ces zigotos c'était tant mieux pour elle. Sa pique ou sa méchanceté fit arrêter son amie, il ne lui laissa pas le temps de répliquer qu'il lui donna un coup d'épaule pour passer et partir. Mais voilà, sa petite teigne ne renonçait pas. C'était une qualité qu'il adorait chez elle, jamais elle se laissait abattre, c'était une femme forte, un petit garçon manqué toute mignon, bref c'est tout ce qui l'avait fait craquer, il pourrait écrire un poème à son nom s'il en avait le temps tellement il l'adorait. Camille-Clovis s'arrêta net de marcher. Il leva les yeux au ciel avant de faire un tour sur lui-même et lui jeter un regard qui en disait long. La jeune femme lui donna une justification de sa traîtrise. Son excuse lui fit attraper le fou rire où du moins un rire jaune. Il reprit son sérieux et rétorqua :

« Aider ces gens comme c'est mignon ! Pfff ! » Il lui jeta un regard noir : « Et aider ses amis ça ne compte pas ? Si je n'étais plus là c'est qu'il y avait une raison ! »

Camille-Clovis lui en voulait de ne pas avoir tenté de le chercher. Elle avait aidé les autres, mais elle ne l'avait pas aidé lui, captif des originaires. Très vite, son amie lui attrapa le bras et haussa le ton :

« Tu n'as pas pensé un seul instant à moi je suis sûre ! » Il soupira et se recula pour qu'elle le lâche : « Oui tu es une traître, nos ennemis et tu pues comme eux ! »

Bon l'argument était stupide, mais c'était du Camille-Clovis tout craché. Il soupira et mit les mains dans sa poche, prêt à l'écouter à aboyer et se justifier.
code by lizzou × gifs by tumblr


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Beatriz M. Alvarez "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : lindsey morgan. × Nombre de messages : 218 × Age du perso : vingt-deux ans. × Job : mécano. × Côté love : qui sait ?


Message(#) Sujet: Re: camille-clovis. i drove for miles and miles and wound up at your door. Sam 6 Fév - 14:26

I drove for miles and miles and wound up at your door
camille-clovis && beatriz
Avoir su que la conversation tournerait ainsi au vinaigre, sans doute que Beatriz aurait préféré insisté sur Bob l’Épogne, quitte à devoir vanter ses mérites plutôt que de lui proposer son aide pour la chasse d’un lapin imaginaire. Et pourtant, elle avait fait l’erreur d’insister sur la mauvaise chose - ce qui n’avait rien d’étonnant, elle voulait découvrir ce qu’il lui cachait. Elle apprit néanmoins son erreur bien rapidement alors que Camille la traitait de traitresse. Un titre qu’elle méritait peut-être du à son changement de camp, mais qu’elle n’aurait pas cru entendre de la bouche du jeune homme. Peut-être qu’elle avait espérer en vain qu’il comprenait, espérance qu’elle réitéra alors qu’elle lui expliquait ses raisons. Et à nouveau, elle eut droit à une douche froide alors qu’il éclata de rire. Visiblement, ce qu’elle disait devait paraitre ridicule vu la réaction alors que c’était pourtant la vérité. Camille lui reprocha de ne pas avoir prioriser ses amis, de ne pas l’avoir aider lui qui n’était pas disparu sans raison. « Mais toi, tu n’as pas besoin de mon aide. Tu viens de me le faire savoir. » Ça n’expliquait pas pourquoi elle ne l’avait pas aider avant, lorsqu’il était disparu. Il formula un autre reproche, celui de ne pas avoir pensé à lui. Un reproche qui la dérangeait plus que le précédent. Elle n’avait aucune idée de l’endroit où il avait passé les dernières semaines, elle n’aurait donc pas pu l’aider même avec toute la volonté du monde, mais il ne pouvait pas l’accuser de ne pas avoir pensé à lui. C’était complètement l’inverse, il avait occupé une bonne part de son esprit. Elle avait fini par essayer de le pousser dans un recoin de ses pensées, faute de pouvoir faire quelque chose pour lui. Beatriz n’avait jamais aimé se sentir impuissante et encore moins quand ça concernait quelqu’un à qui elle tenait. Le reproche qu’elle n’ait pas pensé à lui ne lui faisait donc pas plaisir. « C’est vraiment ce que tu crois ? » Peut-être qu’elle ne devait pas être surprise. S’il la voyait comme une traitresse, il n’était pas si étonnant qu’il puisse soutenir l’idée qu’elle n’avait pas pensé à lui. Cela dit, la palme des commentaires revenait à celui que lâcha alors Camille. Elle puait comme eux ? Dans une autre situation, elle aurait sans doute été tentée de rire tellement c’était ridicule. Et pourtant, elle préféra froncer les sourcils, le dévisageant en silence pendant un court moment. Elle tentait d’ignorer la douleur qu’elle ressentait, cette sensation qu’elle trouvait particulièrement idiote en raison de sa cause. S’il la considérait comme une traitresse, alors autant lui donner raison et ne plus se préoccuper de ce qu’il pensait. Chose difficile à faire qu’elle ne pensait pas vraiment réussir, mais bon. « Tu penses que je ne t’ai pas cherché ? Je ne savais pas où tu étais, qu’est-ce que tu voulais bien que je fasse ? » Elle s’énervait, elle le sentait, mais finalement, peut-être que c’était une peine perdue. « Tu étais où ? » C’était bien tout ce qui importait, l’information qui lui avait manqué. Maintenant, c’était une curiosité fort inutile, mais si elle ne pouvait pas le convaincre de ses raisons, autant penser à autre chose.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Loevann-Priam Robbins "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Jack Falahee ♥ × Nombre de messages : 447 × Côté love : Célibatard.


Message(#) Sujet: Re: camille-clovis. i drove for miles and miles and wound up at your door. Mer 10 Fév - 2:32

i drove for miles and miles and wound up at your door.
Poster une réponse × ft. Camille-Clovis & Beatriz
« Oui maintenant, mais avant j'avais besoin de toi Beatriz Alvarez ! »

Camille-Clovis était blessé. Si au fond de lui, le jeune homme ne la jugeait pas pour son groupe – juste présentement pour lui faire la misère de le suivre – il devait admettre que d'un seul coup, il se sentait abandonné. Il tenait à elle et ne souhaitait pas qu'elle les quitte, il voulait voir sa petite Bea tous les jours. Cependant, là n'était pas le propos, il avait besoin de ne pas être suivi, il ne voulait pas parler de Hope maintenant ni même la lui montrer. Il n'avait pas réfléchi à une sorte de rencontre et le faire comme ça, spontanément, il ne le sentait pas. Peut-être parce qu'il en connaissait déjà les conséquences. L'hostile ne souhaitait pas la blesser. Néanmoins, il savait que ce jour arriverait tôt ou tard :

« Tu ne m'as pas suffisamment cherché, si tu m'avais cherché, tu m'aurais trouvé. Au lieu de ça tu as préféré aller aider d'autres personnes....j'aurais pu être en train de me vider de mon sang que la bande et toi avez préféré continuer votre petite vie de merde ! »

Le jeune homme était énervé où du moins encore blessé. Il ne le disait pas, mais il avait eu peur sur l'Hydre. Peur de mourir seul ou encore de devenir littéralement fou dans l'une de leurs cages. Camille-Clovis ravala sa salive avant de passer sa main dans ses propres cheveux, c'était un tique qu'il avait. Elle souhaitait savoir où il était ? Et bien, il allait le lui dire !

« J'étais partie sur l'Hydre, je voulais trouver un appareil photo pour immortaliser notre amitié à tous les cinq. J'avais même pensé à toi pour te ramener un petit truc à bricoler. » Il soupira : « Je n'ai pas eu le temps d'aller jusqu'à la seconde île, des hommes m'ont capturé. » Un silence : « C'était des originaires et j'ai passé ces putains de semaines prisonnier ! J'ai été traité comme de la merde ! Ils ont une salle de torture là-bas Bea...ils sont pires que nous... »

Sous-entendant les hostiles. Camille-Clovis enleva sa veste qu'il fit tomber au sol et il souleva son tee-shirt. Il avait quelques blessures qui étaient en train de cicatriser. Il en avait même sur les bras. Il baissa ensuite son tee-shirt. Il ne lui montrait pas pour la faire culpabiliser ou qu'elle ait pitié de lui. Cependant, il se contenta de dire calmement :

« J'espère que ton aide auprès des rescapés en vaut la peine. »
code by lizzou × gifs by tumblr


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Beatriz M. Alvarez "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : lindsey morgan. × Nombre de messages : 218 × Age du perso : vingt-deux ans. × Job : mécano. × Côté love : qui sait ?


Message(#) Sujet: Re: camille-clovis. i drove for miles and miles and wound up at your door. Ven 12 Fév - 9:27

I drove for miles and miles and wound up at your door
camille-clovis && beatriz
L’idée que Camille ait vraiment eu besoin d’elle alors qu’elle n’avait rien fait lui pesait plus qu’elle ne voulait l’admettre. Après tout, contrairement à ce que tout le monde semblait vouloir croire, Beatriz n’avait certainement pas fait ce choix dans l’optique d’abandonner ses amis. Sauf que maintenant que le ton escaladait et que le jeune homme touchait des cordes sensibles - ce genre de reproche faisant d’autant plus mal sortant de sa bouche - il n’était pas envisageable qu’elle accepte le reproche de cette façon. « Faut te décider Macallan. » Avant il voulait de l’aide, maintenant il n’en voulait plus, ça pouvait être difficile à suivre à la longue ! C’était une vaine façon de camoufler le fait que les reproches commençaient à faire un effet autre que l’énerver au plus au point. Elle culpabilisait, le tout combiné avec la douleur que lui causait tous ses reproches venant de Camille-Clovis. En prime, elle s’énervait, rien de bien bon pour avoir une conversation qui ne dégénérerait pas trop. Rendu à ce point, c’était sans doute trop espérer alors qu’il en rajoutait une couche. Elle ne l’avait pas suffisamment cherché ? Ce n’était pas parce qu’elle ne l’avait pas trouvé qu’elle n’avait pas essayé. Toujours les sourcils froncés, elle croisa les bras en attendant la suite. Peut-être qu’à quelque part, Beatriz comprenait ce qu’il disait, ce qu’il pouvait ressentir, mais elle était bien trop énervée pour l’admettre. Elle réagit donc de manière impulsive en serrant le poing avant de dire : « Mais t’en sais rien merde. Je t’ai cherché et quand je ne t’ai pas trouvé, oui j’ai passé à autre chose mais je ne pensais pas qu’aider les autres m’empêcheraient de te retrouver. » Et surtout de retrouver la relation qu’ils avaient eu, mais visiblement elle s’était d’autant plus trompée à ce niveau-là. Puis, répondant à sa seconde question, Camille lâcha une bombe en lui apprenant qu’il avait été sur l’hydre pendant tout ce temps. Sur le coup, elle fut bien tentée de rire. Il lui reprochait vraiment de ne pas l’avoir trouvé alors qu’il s’était retrouvé sur une autre île gardée par des gens qu’il qualifiait lui-même de pire que les hostiles ? C’était tellement ridicule que c’en était presque drôle pour la jeune femme. Seulement, l’envie lui passa bien rapidement en voyant des blessures sur le torse de l’hostile. Et la culpabilité revenait en force, parce qu’elle tenait à lui et qu’elle avait finalement l’impression de l’avoir véritablement abandonné, d’avoir merder complètement. Sauf qu’évidemment, ça ne l’empêcha pas d’être piquée par le commentaire et elle ravala toute l’inquiétude et les émotions qu’elle venait de ressentir en force. C’était une pilule difficile à avaler, mais Beatriz ne supportait pas d’avoir l’air faible et montrer de telles émotions dans un tel moment serait un exemple de faiblesse. « J’en sais rien, mais remarque eux ne me traite pas comme la pire des malpropres. Ils me traitent plus comme une de leur amie que toi alors ne me demande plus pourquoi j’ai changé de camp. » C’était complètement faux, ce n’était certainement pas parce qu’ellle avait des amis ingrats qu’elle avait changé de camps, seulement elle était bien énervée et c’était tout ce qui lui passait par la tête. Elle savait bien qu’elle avait les militaires à remercier pour cette chance, eux qui la connaissaient d’avant l’ile. Enfin, reportant son attention sur Camille : « Pour ce que ça vaut, je suis contente de voir que tu t’en es sorti. » Une vague marque d’affection, parce que malgré tout l’énervement, elle ne pouvait pas ignorer les doux sentiments qu’elle avait encore pour lui.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Loevann-Priam Robbins "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Jack Falahee ♥ × Nombre de messages : 447 × Côté love : Célibatard.


Message(#) Sujet: Re: camille-clovis. i drove for miles and miles and wound up at your door. Lun 22 Fév - 15:31

i drove for miles and miles and wound up at your door.
Poster une réponse × ft. Camille-Clovis & Beatriz
Camille-Clovis grogna en entendant Beatriz dire qu'il fallait se décider. Bien sûr qu'il souhaitait son aide, il désirait même être chouchouté. Il fit une petite moue et il commença ensuite à s'énerver. Il était révolté, car il avait l'impression que tous ses amis lui avaient tourné le dos. Beatriz et Soren les premiers. L'hostile mit ses mains dans ses poches, il jouait avec son porte-clé Bob l'éponge à l'intérieur de sa poche.

« Et si j'étais mort Bea hein ? Que j'étais tombé dans un précipice ? Que je m'étais noyé ? Tu serais vite passé à autre chose ? Tu te serais dit « Oh c'est pas grave, ce n'était pas une grosse perte et si j'allais aider les autres au moins ils sont là eux » pffff Alvarez, tu t'en rends compte de ta réaction de merde là ? Je t'aurais cherché de partout jusqu'à retrouver ton cadavre ! Mais tu sais quoi Alvarez ? Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour, j'vais vous faire la misère, vous allez le regretter, vous vous en mordrez les doigts ! »


Camille-Clovis lui avoua avoir été captif des originaires et avoir pris chère. Il lui montra ses blessures qui étaient en train de cicatriser. Il espérait la faire culpabiliser, il était toujours révolté. Ouais, il ressentait toujours ce sentiment d'abandon.

« Ah oui j'oubliais ce sont tes nouveaux amis ! Nous on est des merdes maintenant pffff ! »


Au fond, Camille-Clovis ne lui en voulait pas d'être partie chez les Kappa, juste de l'avoir abandonné pour ne pas l'avoir cherché. Il laissa échapper un soupire et remit convenablement son tee-shirt.

« Ouais, j'm'en suis sorti. »
Il la désigna avec son menton et remit ses mains dans ses poches : « Et toi ? Qu'est-ce que tu deviens ? Il s'est passé quoi depuis mon départ ? »

Macallan était devenu plus calme. Il était redevenu légèrement plus cool. Camille donna un coup de pied dans le premier caillou qui passait, il était instable, il n'allait pas tarder à partir, Hope devait l'attendre.

code by lizzou × gifs by tumblr


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Beatriz M. Alvarez "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : lindsey morgan. × Nombre de messages : 218 × Age du perso : vingt-deux ans. × Job : mécano. × Côté love : qui sait ?


Message(#) Sujet: Re: camille-clovis. i drove for miles and miles and wound up at your door. Ven 26 Fév - 9:00

I drove for miles and miles and wound up at your door
camille-clovis && beatriz
Entendre l’hypothèse de sa mort ne faisait pas particulièrement plaisir à Beatriz qui le regarda avec des grands yeux. Elle y avait pensé, après tout le nier ne servirait à rien et pourtant, elle ne pouvait pas aller en ce sens alors qu’on lui faisait autant de reproche. Elle garda les sourcils froncés, sans pour autant ouvrir la bouche. Autant le laisser déverser toute sa haine, ce n’était pas comme si elle pouvait l’en empêcher. C’est finalement la menace qui fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Elle n’appréciait pas la situation, pas plus qu’elle n’appréciait les reproches qu’on lui faisait. « Et tu te rends compte de ta réaction de merde Macallan ? Tu dis que tu m’aurais cherché partout, mais tu me menace à la première occasion. » Oui autant lui rendre sa question débile, parce qu’elle n’avait rien d’autre à lui dire. Cela dit, les menaces qu’il lui avait faites ne l’inquiétait pas plus que ça. Elle était une grande fille, plus que capable de se défendre en cas de besoin, même devant Camille. « Si t’étais mort, je n’aurais rien pu faire et tu le sais. Tu voulais quoi que je pleure sur ton cadavre jusqu’à la fin des temps ? » Hypothèse fort inutile considérant le fait qu’il était vivant et qu’elle n’avait aucun cadavre sur qui pleurer.
En revanche, Beatriz aurait sans doute pu pleurer sur les blessures sur les blessures qu’il venait de lui montrer. Ce n’était pas comme si ça la laissait de glace, loin de là. Sauf qu’il fit l’erreur de la piquer l’instant d’après ce qui empêcha toute trêve que ce soit. Elle ne pouvait pas s’empêcher de réagir au quart de tour, montrer qu’on ne pouvait pas jouer avec elle de cette façon. Ça ne voulait pas pour autant dire qu’elle ne sentait pas son coeur se serrer et que sa gorge s’y mettait également. Mais voilà, les apparences avaient une certaine importance et elle préféra se concentrer sur autre chose, notamment pour répondre à tout commentaire désagréable qui sortait de la bouche de Camille-Clovis. « Non mais t’agis comme une merde. » finit-elle par répondre. La jeune femme ne tournerait jamais le dos à ses amis de cette façon, jamais ils ne seraient des merdes à ses yeux, mais on ne pouvait pas dire que le comportement de l’hostile était assez difficile à accepter, donc oui, il agissait comme une merde à ses yeux.

Peu de temps après, la pression retomba et Beatriz sentit qu’elle pouvait souffler un peu. Elle n’était pas naïve au point de croire que Camille l’avait soudainement pardonné, mais son ton était moins agressif et elle n’allait certainement pas le provoquer. Puis, elle avait dit la vérité, elle était contente de voir qu’il s’en était sorti. « Je répare, ça semble être la seule chose que je sais faire. » Une vague plaisanterie à ses propres dépends. Elle continua, incertaine de ce qu’elle pouvait vraiment dire : « J’essaie de m’accommoder des changements. La bande me manque. » Elle avait osé le dire, incertaine de comment il allait prendre la chose, mais bon, c’était une manière comme une autre de prouver qu’elle na voulait pas se battre avec lui. Enfin, l’intention était là, mais la curiosité repris le contrôle et elle ne put s’empêcher de demander : « Mais pourquoi t’étais aussi pressé ? Et me sors pas l’histoire du lapin. » Parce qu’elle n’y croyait pas du tout.



Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: camille-clovis. i drove for miles and miles and wound up at your door.

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-