avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: ❝ where is the us in trust gone ? ❞ (sethavereen) Ven 15 Jan - 19:02



❝ where's the us in trust gone ?
where's the soul in soldier on ?
now i'm alone and lonely. ❞
Des milliers de tambours claquaient contre son crâne et Noreen ouvrit de grands yeux vides. Une douleur fracassante lançait dans sa nuque et elle frotta sa paume contre son cou, juste le temps de vérifier qu’aucune blessure n’était apparente. C’était le genre de douleurs désagréables contre lesquelles toutes les pommades du monde n’avaient pas grand intérêt, que seul le temps pouvait soulager. Elle avait carrément l’impression de s’être fait rouler dessus par un camion. Mais ce qui venait de lui arriver était en fait pire que ça.
Le regard creux, elle observait un ciel qu’elle ne reconnaissait plus. Quelque chose avait changé et, à part cette douleur, elle n’était pas vraiment capable de réaliser ce qui lui arrivait. Allongée de tout son long à même le sable de l’île principale, elle ignorait bien tout de sa situation. Où elle était ? Comment elle était arrivée là ? Et surtout pourquoi ? Elle n’en avait pas la moindre idée. Ses yeux clignaient à une allure régulière, presque trop calme pour ne pas présager une mauvaise surprise.

Elle sentit son cœur s’arrêter net lorsque les derniers souvenirs prirent sa mémoire d’assaut. Un réveil étrange, une discussion toute mignonne et une engueulade… Un début d’engueulade, une déception qu’elle avait voulu éviter et… Un énorme frisson la traversa alors que les derniers songes s’ordonnaient dans son esprit. Elle se souvenait, à présent : elle lui avait dit qu’elle s’en allait, elle avait commencé à partir, il avait répondu quelque chose puis elle s’était effondrée sans le moindre préavis.
Elle aurait pu se poser mille et une questions, mais la réponse lui sauta aux yeux au moment où elle releva légèrement la tête et croisa les yeux de Seth. Il l’observait d’un regard qu’elle n’avait pas l’impression de lui connaitre et, déjà, elle savait. Qu’elle n’avait pas perdu connaissance sans raison, qu’on l’y avait fortement aidé et que le responsable posait à présent un regard insistant sur elle. Plus encore que la difficulté à comprendre ce geste, si soudain et douloureux, elle ne comprenait pas la nature de ce nouveau sentiment qui naissait au fond d’elle. C’était un drôle de mélange qu’elle n’avait pas ressenti depuis longtemps – quelque chose comme de la haine, mêlée à une peur incontrôlable. C’était bien la toute première fois que Seth lui faisait peur.
Dans un geste aussi brutal que désespéré, elle se releva légèrement et se mis à ramper en arrière, pour lui échapper, se retrouver le plus loin possible de lui ; mais elle se trouva rapidement confrontée à un obstacle de taille, à savoir, un mur. De toute évidence, il n’avait pas l’intention de la laisser s’en aller si facilement. Elle replia alors ses genoux contre sa poitrine, et garda un instant le silence, totalement incapable de savoir quoi faire. la suite s’imposa finalement d’elle-même, parce qu’elle n’avait jamais été du genre à retenir ce qu’elle pensait trop longtemps. Où tu m’as emmené, hein ? Croisant ses bras au-dessus de ses genoux, elle osa le défier du regard, comme si elle songeait réellement à faire le poids. La vérité, c’est qu’elle était absolument terrifiée par celui qu’elle avait en face des yeux ; tout ce qu’il dégageait à cet instant précis la rendait folle d’inquiétude, et probablement que tous ces sentiments qu’elle avait pu nourrir un jour pour sa belle personne s’était envolés au moment même où il avait choisi qu’il ferait d’elle sa prisonnière. Foutue, elle l’était, et puisqu’elle ignorait ce qu’il adviendrait de son sort, au moins elle ne perdrait rien de plus à lui demander. Et qu’est-ce que tu vas m’faire, maintenant ? Il l’avait bien transporté jusqu’ici pour une raison et, même si elle ignorait encore où elle était, elle ne pouvait qu’être certaine d’une chose : il avait des projets pour elle, et rien de tout ça risquait de lui convenir.






you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Seth A. Lightfellow "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : aaron tveit. × Nombre de messages : 433 × Age du perso : vingt-huit ans. × Job : capitaine dans l'armée américaine. × Côté love : l'évidence ne se dit pas.


Message(#) Sujet: Re: ❝ where is the us in trust gone ? ❞ (sethavereen) Mar 19 Jan - 17:18

where is the us in trust gone ?
noreen && avery && seth
Alors qu’il retraçait son chemin vers le village hostile, Seth se demanda ce qui lui avait passé par la tête. Ce qui lui avait semblé être une excellente idée dans le feu de l’action lui semblait maintenant être une terrible erreur. Le tout avait certes été bien prévisible, depuis le début sa tentative de sauvetage avait été vouée à l’échec. C’était pourtant différent de ce à quoi on aurait pu s’attendre. C’était même parce qu’il avait été confronté à un échec que les choses s’étaient déroulées ainsi. ll devait pourtant assumer ce qu’il avait fait. Bien, il lui restait aussi la possibilité de s’excuser auprès de sa victime et de la libérer. Seulement, ça reviendrait à ce qu’il avait voulu éviter, ce qui avait donc provoquer cette fâcheuse situation. Ce n’était donc pas une option, par pour Seth tout du moins. Assumer reviendrait donc à la garder prisonnière d’une façon ou d’une autre ce qui n’était pas du tout dans ses plans à la base. Peut-être qu’il était plus hostile qu’il ne l’aurait cru à la base… peut-être que son choix de groupe n’était pas uniquement basé sur une envie de s’allier aux plus forts, peut-être qu’il était réellement comme eux. C’était une révélation qui ne lui plaisait pas du tout.
Et pourtant, en voyant le réveil de Noreen, le soldat ne put qu’admettre la ressemblance. Elle voulait le fuir, elle ne voulait définitivement pas rester avec lui. Il avait franchi une limite, un point de non-retour et il y en payait maintenant le prix. Il aurait du s’y attendre, ça faisait néanmoins bien mal de s’en rendre compte. Il l’observait en silence, cherchant les bons mots pour lui expliquer, pour lui faire comprendre qu’au final, il n’avait jamais voulu lui faire de mal. Rien de tout ça ne lui venait, comme s’il avait l’impression que de dire une telle chose reviendrait à admettre qu’il avait fait une erreur. Puis, ça ne l’aiderait surement pas, de ça, il en était pratiquement certain.

Le silence fut finalement brisé par Noreen qui s’était éloignée de façon significative. Seth opta pour la franchise, sans pour autant occuper la place qu’il occupait sur le mur opposé. « On est dans le village hostile. » À quoi bon lui mentir, elle ne manquerait pas de le découvrir d’une façon où d’une autre. Peut-être qu’il avait merdé on ne peut plus en l’amenant à cet endroit, après tout, il était plus que conscient de ce qu’elle pensait de son choix de groupe. À la seconde question, il ne put s’empêcher de baisser légèrement les yeux. Ce qu’il allait lui faire ? Elle pensait vraiment qu’il pouvait lui faire du mal ? Certes, il l’avait assommée et… kidnappée, mais il l’avait fait dans l’optique de la protéger face aux originaires. Une drôle de défense qui serait sans doute inopérante face à n’importe quel jury, encore plus si Noreen devait être celle qui le jugerait. « Je ne vais rien te faire. » Ou peut-être qu’il la garderait prisonnière, il ne pouvait pas nier que l’idée ne lui avait pas frôler l’esprit. Sans doute que ça comptait comme étant quelque chose, sauf qu’il essayait de se rattraper et la franchise ne semblait pas être la bonne façon de procéder, du moins pas pour ça. Il fallait commencer par quelque chose de plus doux, quelque chose qu’elle pourrait accepter. « Je n’ai jamais voulu te faire du mal. » Ça, c’était la vérité, même si ça sonnait ô combien faux venant de quelqu’un qui l’avait fait perdre connaissance mais bon. « C’est que je ne pouvais pas te laisser repartir. » La raison, ce qui semblait l’absoudre de tout potentiel reproche. C’était dans les lignes de ‘j’avais de bonnes intentions’ ce qu’il pensait haut et fort. Certes, ça ne changeait rien à la situation qui ne risquait d’empirer, mais il aurait essayer de lui faire comprendre au moins.




    for you i have to risk it all
    how do i breath ?when you're not here i'm suffocating i want to feel love, run through my blood tell me is this where i give it all up?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: ❝ where is the us in trust gone ? ❞ (sethavereen) Mer 20 Jan - 17:39



❝ where's the us in trust gone ?
where's the soul in soldier on ?
now i'm alone and lonely. ❞
Tout se bousculait dans sa tête à mesure qu’il répondait à ses questions. Elle qui s’en était si fortement doutée voyait à présent la vérité se dessiner sous ses yeux : il l’avait tiré de chez les originaires, l’avait amené chez les hostiles, comme un vulgaire objet qu’on déplace à sa guise. Juste pour une histoire de clans.
Handicaper le clan ennemi pour avantager le sien. Elle n’avait jamais été rien de plus qu’un pion dans un échiquier malheureux auquel elle n’avait même jamais voulu prendre part. Alors c’était pour ça ? Ta visite éclaire, ton attitude, tous tes mots gentils ? Elle sentait son cœur se briser un peu plus à mesure qu’elle comprenait ce qui lui était arrivé. Peut-être bien qu’à un moment donné, leur relation avait eu un véritable sens, pour elle comme pour lui. Mais quelque chose avait déparé, une chose terrible qu’elle avait pu prévoir, mais dont elle n’avait su mesurer l’ampleur : leur discordance de clans les avait éloignés bien plus qu’elle ne l’avait imaginé. Depuis quand lui mentait-il comme ça, dans le seul but de servir les hostiles ? Elle n’aurait su le dire car, à ses yeux, tout avait été vrai. Un mensonge de plus et des espoirs déçus qui la laissaient là, au milieu du chemin, abandonnée avec pour seule envie celle de se jeter sur lui pour lui arracher la tête. Tu mens. T’avais tout préparé depuis le début. Tu savais et… Elle avait toujours laissé son instinct agir pour sa raison, simplement parce qu’elle était incapable de faire autrement. Mais laisser ses sentiments s’exprimer encore une fois, alors même que tout ça n’était qu’un leurre orchestré de la pire des façons, n’avait rien de correct. Non, elle ne se laisserait plus avoir par ces foutus sentiments qui avaient aveuglé son esprit et l’avait rendu plus faible qu’elle ne l’avait jamais été. Plus jamais. A quel moment tu t’es dis que j’ferais une parfaite prisonnière pour les hostiles ? Serrant les poings un peu plus fort, elle se fit la promesse intérieure de ne plus jamais accorder sa confiance, surtout pas à un menteur qui s’était joué d’elle pendant si longtemps. Il avait réussi une fois, elle ne lui laisserait plus l’occasion de le refaire. Le problème, c’est que malgré cette colère qui grandissait en elle au fil des secondes, elle était bien incapable d’accepter cette idée : que tout ça n’avait jamais été que mensonges et leurres pour servir un clan auquel le principal intéressé semblait vouer plus d’allégeance qu’elle ne l’avait escompté. Lui faire face, elle n’en était pas capable, car le regarder dans les yeux revenait à accepter tout ça. Elle n’était pas prête à faire le deuil de ces sentiments qu’elle aurait dû refouler depuis longtemps. J’ai longtemps pensé que je n’te méritais pas, lâcha-t-elle finalement d’une voix faible et emplie d’une tristesse incommensurable. Elle fixait le vide, parce que c’était un peu moins douloureux comme ça, ou alors ça en donnait au moins l’illusion. Elle si expressive, si joviale et encline à déclarer ce qu’elle avait sur le cœur, n’avait jamais prononcé de tels mots devant Seth. Oui, elle l’avait pensé, mais elle ne l’avait jamais dit. C’était peut-être ça, au fond, qui l’avait empêché de faire le premier pas, de briser cette drôle d’invisible barrière qui s’était glissée entre eux : la peur de ne pas être assez bien pour lui. Elle avait bien fait de ne jamais lui avouer, parce qu’aujourd’hui était le jour où elle se ravisait. Et dans un sourire grimaçant de tristesse, elle osa enfin lancer ce qu’elle avait sur le cœur. Mais en fait, c’est toi qui me mérites pas. S’en était déjà trop, si bien qu’elle se résigna et leva un regard noir en direction de Seth. Bien-sûr que son petit cœur était en miettes, orphelin balancé à ses pieds sans le moindre regret. Mais elle attraperait les morceaux, et elle les recollerait elle-même. Elle l’avait déjà fait, elle pouvait bien le refaire : jamais plus ils ne la détruiraient. Ni lui, ni aucun autre.






you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Seth A. Lightfellow "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : aaron tveit. × Nombre de messages : 433 × Age du perso : vingt-huit ans. × Job : capitaine dans l'armée américaine. × Côté love : l'évidence ne se dit pas.


Message(#) Sujet: Re: ❝ where is the us in trust gone ? ❞ (sethavereen) Sam 23 Jan - 14:54

where is the us in trust gone ?
noreen && avery && seth
Le fait que kidnapper Noreen avait été une erreur fondamentale ne faisait plus tellement de doute. Cela dit, il fallait lui faire comprendre que le tout n’était qu’un malentendu. L’intention qui l’avait animé n’était pas celle d’un potentielle aide pour son clan, une telle idée ne lui aurait sans doute pas traverser l’esprit. Sauf que c’était difficile à prouver, surtout vu comment la jeune femme interprétait tout ce qu’il avait fait. « Pour ça ? » Seth ne comprenait pas le reproche qu’elle lui faisait. Bien sur, il avait dépassé les bornes et avait franchi une limite qu’il n’aurait jamais cru franchir, mais c’était pour une bonne cause. « C’était pour te protéger. » Il voulait qu’elle comprenne la raison, qu’elle le comprenne lui, mais ça semblait être une tâche impossible alors qu’elle s’arrêtait à l’idée qu’il mentait. Il ne put que secouer la tête, n’étant pas vraiment dans une bonne position pour nier le fait qu’il avait su depuis le début. Ce n’était pas faux et nier n’aiderait ainsi pas sa cause, mais il ne s’était pas ramené jusqu’au village des originaires pour lui faire du mal. Même que lorsqu’elle l’avait suivi il avait cru qu’ils n’étaient peut-être pas si impossibles que ça. Il avait eu de l’espoir pour eux, suffisamment pour tomber de haut lorsqu’elle avait décidé de repartir. Sans doute que c’était ce qu’elle ressentait aussi, sans pour autant que Seth ne puisse le comprendre véritablement.
Sauf que finalement, le pire fut de réaliser qu’elle pensait qu’il l’avait amené au village pour le bien des hostiles. Il devait admettre que son comportement était douteux, assurément au niveau des autres hostiles, mais il avait espérer que ce n’était pas à ce point. Il baissa donc le regard, incertain de comment réagir. D’un côté, il voulait qu’elle sache qu’elle n’était pas une prisonnière, qu’il ne la retenait pas contre son gré - même si tout pointait vers le fait qu’elle n’avait pas envie d’être là. De l’autre côté, il y avait le fait qu’il ne comptait pas vraiment la laisser partir, qu’elle n pouvait pas retourner auprès des originaires. Seth opta pour la première option, cachant le second point. « Tu n’es pas une prisonnière pour les hostiles. » Seulement sa prisonnière à lui, ce qui n’était sans doute pas beaucoup mieux. Un soupir plus tard il ajouta : « Je n’ai pas fait ça pour eux, pour le clan. J’ai fait ça pour… nous. » Il avait lâché le dernier mot avec une certaine gêne, comme s’il se rendait compte de l’hypocrisie d’une telle déclaration. Ce n’était malheureusement pas le cas, c’était plutôt le résultat d’une réticence personne de s’avancer sur le domaine de ses émotions.

Et maintenant qu’il avait lâché cela, qu’il avait pratiquement fait une déclaration dans un genre particulier, Seth s’était naïvement attendu à ce que ça aille mieux. Qu’elle comprendrait ce qui avait motivé son geste et l’accepterait. Une naïveté qui lui couterait sans doute cher alors que Noreen commençait une toute autre déclaration. Il fut surprit par ce qu’elle disait. Il lui avait toujours semblé évident que si l’un de ne méritait pas l’autre, c’était lui et pas elle. Conclusion à laquelle elle arrivait maintenant. L’entendre le dire était tout de même plus dur que toutes les fois où il avait pu le penser lui-même. Et comme toute les fois où il pu être blessé, le soldat eut le réflexe de se renfermer sur lui même. Ce qui ne laissait rien présager de bon. Il fronça les sourcils, reprenant une expression un peu plus dure avant de rétorquer : « Je ne te mérite pas ? » Hors de question d’admettre qu’elle avait raison, pas quand il sentait son coeur se serrer ainsi. Non, à la place, il opta pour autre chose totalement, s’énervant par la même occasion : «  Tu n’as pas le droit de me dire ça, j’ai fait ça pour toi, pour te protéger. Et toi tu penses que je suis comme eux, que j’ai fait ça pour te faire du mal. » Sa voix était tremblante, même s’il essayait de passer outre. Certes, il était le premier dire qu’il avait sa place chez les hostiles, mais elle, elle ne pouvait pas le penser. Parce que si elle le pensait, c’était qu’il n’était vraiment pas mieux qu’eux.




    for you i have to risk it all
    how do i breath ?when you're not here i'm suffocating i want to feel love, run through my blood tell me is this where i give it all up?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: Re: ❝ where is the us in trust gone ? ❞ (sethavereen) Lun 25 Jan - 0:59



❝ where is the us in trust gone ? ❞
ft. Noreen & Seth & Avery


Avery était en train de dormir à l'infirmerie. Elle avait eu une journée éprouvante, encore des rescapés qui s'étaient fait attaqué et qui fallait rabibocher. Elle en profita alors pour se mettre dans un coin de la grande tente et sur un ancien fauteuil de leur avion. En se mettant en position fœtal dessus, elle fut très vite embarquée dans les bras de Morphée. C'est en tout cas ce qu'elle croyait, elle ne saurait dire ce qui se passait, elle était dans un rêve pas très agréable, elle se sentait blessée de l'intérieur, comme si elle revivait sa séparation avec Jace, sauf que ce n'était pas à propos de lui, c'était autre chose, une chose bien étrange. Avery se retrouva chez les hostiles. Elle connaissait bien le lieu, elle était souvent venue voir ici son ancien fiancé. Cette grotte avait le don de lui faire parcourir des frissons. Des bruits se firent entendre non loin d'elle. La médecin tourna la tête et aperçu Noreen et Seth. La demoiselle était en train d'assister à une dispute, enfin ça semblait plus que ça. Dans un premier temps, Wolfe essaya d'être discrète, ne pas les interrompre. Elle avait eu vent d'une éventuelle relation entre eux grâce à Noreen bourrée. La relation compliquée entre eux semblait toujours l'être. Les paroles de sa meilleure amie étaient blessantes. Comment pouvait-elle dire que Seth ne le méritait pas ? Ce n'était pas juste, pas après tous ses efforts pour la séquestrer ici. Habituellement, Avery aurait été du côté de Noreen, car la solidarité entre filles et tout ça, mais là, elle se sentait elle-même blessée par ses paroles, comme si elle s'adressait à elle. La médecin se mordilla la lèvre et ne pu s'empêcher d'intervenir. Elle déboula auprès de Seth pour parler à Noreen :

« Noreen tu n'as pas le droit ! Tu n'as pas le droit faire une chose pareille ! Pas après tout ce que tu m'as dit...tu tiens à lui je le sais...c'est ton militaire sexy... »

Avery-Johan en avait presque la larme à l'œil. Elle sentait son cœur se briser et n'aimait pas revivre ça. À sa grande surprise, Noreen l'ignora totalement, comme si elle n'existait pas à ses yeux. La jeune femme en était outrée et choquée, c'est alors qu'elle ressentit le regard de Seth sur elle, lui ne l'avait pas zappé comparé à sa meilleure amie. Avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit, la jolie brune s'empressa de rétorquer :

« Je suis désolée, je ne sais pas comment je suis arrivée ici...je ne me souviens plus, mais peu importe, je vous ai entendu et je me devais d'intervenir, je sais que Noreen tiens à toi comme tu tiens à elle, il ne faut pas que vous vous séparez, je vous l'interdis ! »

Comme si elle pouvait diriger des gens, c'était du grand n'importe quoi. Avery le regarda avec des yeux de biche, elle avait besoin de croire au grand amour, il ne fallait pas qu'un autre couple de plus se sépare.

made by lizzou – icons & gif by tumblr



Ma petite boite à musique <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: ❝ where is the us in trust gone ? ❞ (sethavereen) Jeu 28 Jan - 20:17



❝ where's the us in trust gone ?
where's the soul in soldier on ?
now i'm alone and lonely. ❞
Noreen n’avait pas senti cette présence nouvelle autour d’eux. A vrai dire, elle ne sentait plus que la haine qui grimpait en elle à une vitesse incommensurable. Rien n’aurait pu lui faire retrouver raison, même pas ses mots doux, ni cette face qu’elle connaissait si bien. Elle y avait cru si longtemps, et avec tellement de force qu’elle avait laissé toutes ces étoiles s’emparer de ses yeux à chaque fois qu’elle le regardait. Elle avait été un peu trop éblouie par une présence qui, de toute évidence, n’avait jamais fait que lui mentir. Aujourd’hui, maintenant que les faits étaient là, elle ne pouvait plus être le petit chien fidèle qu’elle avait été, et accepter ses mots ne feraient que la rendre plus faible, elle le savait pertinemment. Elle qui jadis avait pu boire la moindre de ses paroles ne l’écoutait à présent plus que d’une oreille distraite, peu encline à le laisser encore lui raconter tout ce qu’il voulait. Il pouvait bien parler, au fond, ça ne faisait plus la moindre différence. Le mal était fait, et probablement qu’il ne parviendrait jamais à réparer les pots cassés – parce qu’elle ne lui en laisserait même pas l’occasion.

Elle ne lui offrit qu’un sourire très ironique lorsqu’il affirma ne vouloir que la protéger, simplement parce qu’elle n’y croyait pas une seule seconde. La douleur dans sa nuque ne pouvait que lui confirmer qu’il n’avait aucune bonne intention. La suite ne fut pas des plus réjouissantes, et elle ne put s’empêcher de lâcher un petit rire lorsqu’il termina sa phrase. Nous, sérieusement ? Même lui se rendait compte que tout ça sonnait complètement faux. Vous êtes plusieurs, en plus ? Elle n’était pas prête à entendre un « nous » dans cette histoire. Il y avait lui, qui l’avait roulé et avait bien profité de sa naïveté ; il y avait elle, son petit cœur meurtri et ses sentiments blessés. Rien de tout ce tableau ne laissait de place à un nous, parce qu’il n’y avait définitivement plus rien entre eux. Alors non, elle ne pouvait concevoir à accepter ses dires, à moins de les tourner à son avantage.

Elle se rendait compte, à présent, de tous ces sentiments qu’elle avait pu nourrir pour lui. Parce que c’était bien plus douloureux qu’elle n’avait pu l’escompter, parce que malgré sa colère, toute cette rage qu’elle tentait de contenir, elle sentait ses yeux s’embrumer bien plus qu’elle ne l’aurait voulu. Il fallait qu’elle fasse de son mieux pour retenir ce flot de tristesse ; comme si le fait de ne pas lui montrer qu’il avait tout gâché l’aiderait à s’en convaincre elle-même. C’était faux, et, au fond, il méritait au moins de savoir qu’elle n’en avait pas eu rien à faire. A son tour, elle décida de plancher du côté de la colère, fatiguée d’être une serpillière à peine assez bien pour servir de déco. Et, maintenant qu’elle avait commencé, elle ne comptait plus s’arrêter en si bon chemin, même malgré cet air nouveau qu’il arborait. Tu peux t’arrêter, tu sais. J’ai compris, c’est plus la peine de faire tant d’efforts pour que je gobe encore tout ce que tu peux bien dire. Parce que ses mots glissaient sur elle plus qu’autre chose, mais que la colère retenait tout son corps prisonnier, elle se releva finalement et, d’un pas décidé, s’approcha finalement de lui. Tiens, vas-y. Balance-moi dans n’importe laquelle de vos cages. Elle ne nourrissait aucun espoir quant à l’issue de cette confrontation, mais s’il pouvait bien lui accorder une dernière volonté, elle ne tarderait pas à l’exposer. A une seule condition. Elle avait définitivement plus de crédit en lui faisant face, alors elle s’approcha au plus près de lui, un regard plein de défi le scrutant fièrement. Que je n’revois plus jamais ta face de menteur. Elle ne plaisantait pas : elle n’avait plus l’intention de le laisser gagner une nouvelle fois. Qu’il aille mentir à n’importe qui d’autre, elle n’en ferait pas une affaire personnelle – elle se jura par contre, à cet instant, de ne même plus le laisser voir sa propre ombre. Considérant sa demande pour acquise, elle se tourna finalement, et lui présenta ses bras, qu’elle avait elle-même croisé dans son dos. De toute façon, ça devait se finir comme ça, non ?






you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Seth A. Lightfellow "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : aaron tveit. × Nombre de messages : 433 × Age du perso : vingt-huit ans. × Job : capitaine dans l'armée américaine. × Côté love : l'évidence ne se dit pas.


Message(#) Sujet: Re: ❝ where is the us in trust gone ? ❞ (sethavereen) Sam 30 Jan - 11:25

where is the us in trust gone ?
noreen && avery && seth
Si la situation était déjà des plus compliquée, le destin semblait croire bon d’ajouter aux problèmes en faisant apparaitre une seconde personne. Pendant un moment, Seth crut qu’il hallucinait, sans trop en savoir la raison, après tout, Avery avait arrêté ses visites aux villages hostiles depuis un moment. Il n’avait jamais vraiment cherché à savoir pourquoi, mais une chose était certaine : elle ne devait pas être là. S’il n’était pas particulièrement surpris de la voir aller s’adresser à Noreen - qui était la victime de l’histoire - il le fut davantage par ce qu’elle disait. Il s’était franchement attendu à ce qu’elle lui dise de s’enfuir ou quelque chose dans cette ligne d’idée. C’était pourtant l’opposé qui sortit de la bouche d’Avery et Seth accueillit la chose avec un sourcil arqué et sans doute une tête de débile. Cela dit, autant l’avouer, il était bien content de savoir que Noreen avait dit ou sous-entendu qu’elle tenait à lui. Voilà qui faisait chaud au coeur, même s’il doutait que c’était ce qu’elle ressentait à présent.
Puis, Avery se tourna vers lui, ce qui ne fit qu’ajouter à sa confusion. Il la regarda de travers sans trop savoir comment réagir. Elle se rendait compte qu’il était le seul à la voir, vu comment Noreen l’avait ignorée. Bon elle non plus ne savait pas comment elle avait fait pour apparaitre à cet endroit, mais elle insistait sur le fait qu’il ne fallait pas qu’ils se séparent. Plus facile à dire qu’à faire, surtout aux dires Noreen. Seth secoua légèrement la tête, s’adressant d’abord à Avery : « Tu l’as entendu. Je ne veux pas qu’on se sépare, mais il n’y a pas de nous pour elle. » C’était ce qu’il pouvait comprendre de la question que Noreen avait posé et finalement, il n’avait pas grand chose à lui répondre. Il lui semblait évident qu’il n’y avait pas plusieurs personnes dans ce kidnapping, les autres hostiles n’étaient pas au courant normalement.

Et finalement, Seth, malgré toutes ces belles intentions et les dires d’Avery, se rendait bien compte que Noreen était plus que fermée. Après lui avait si gentiment dit qu’il ne la méritait pas, elle renchérissait en lui disant qu’il n’avait pas besoin de faire autant d’effort, qu’elle ne le croirait pas de toute façon. C’était tout aussi dur à entendre, lui qui aurait voulu faire un effort pour la convaincre, lui montrer qu’il n’avait pas ça pour lui faire du mal. Il doutait que ça allait fonctionner, pas quand elle était comme ça. Il retint un soupir, cherchant la bonne chose à faire. C’est finalement vers Avery qu’il se tourna, peut-être que sa présence - aussi étrange qu’elle était - pourrait lui venir en aide. « T’as une idée pour lui faire comprendre que j’ai fait ça pour elle, pour nous ? » Il ne se rendait pas compte à quel point il devait avoir l’air fou, à cet instant précis où il s’adressait à une tierce personne pour des conseils pour convaincre la femme qu’il aimait. Femme qui s’entêtait à croire qu’il l’avait kidnappé pour le compte des hostiles, lui demandant alors de la mettre dans une cage. Elle imposait une condition et en l’entendant, Seth ne put s’empêcher de baisser les yeux. Il n’était pas un menteur - ou plutôt ne voulait pas admettre qu’il l’était. « Je ne t’ai pas amené ici pour les hostiles ! » Il était évident qu’il s’énervait à nouveau, que ça rajoutait à la douleur qu’il avait ressenti lorsqu’elle lui avait dit qu’il ne la méritait pas. « Je ne veux pas te mettre dans une cage. Tu n’es pas leur prisonnière. » Il voulait encore moins le faire considérant la condition. Il ne voulait pas arrêter de la voir, il ne voulait pas disparaitre de sa vie. Il voulait être avec elle et c’était bien pour ça qu’il l’avait kidnappé au final. Sans doute que c’était maladroit - et très franchement inquiétant - mais ça restait la vérité. Et faute de savoir comment faire transpirer la chose à Noreen, le soldat se tourna à nouveau vers Avery avec des yeux remplis d’espoir. Ce que lui n’arrivait pas à faire, peut-être qu’elle le pourrait, même s’il fallait qu’elle passe par lui. Son regard disait clairement « aide-moi » parce qu’il ne savait pas quoi faire et il ne voulait pas perdre Noreen ainsi.




    for you i have to risk it all
    how do i breath ?when you're not here i'm suffocating i want to feel love, run through my blood tell me is this where i give it all up?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: Re: ❝ where is the us in trust gone ? ❞ (sethavereen) Mar 2 Fév - 2:52



❝ where is the us in trust gone ? ❞
ft. Noreen & Seth & Avery


Avery ignorait comment elle était apparu ici, elle ne savait pas si elle rêvait, si c'était réel, si elle avait marché sans but précis et si perdue dans ses rêveries, elle s'était retrouvée naturellement ici. Cette sensation de vide au fond de soi était dès plus perturbant, c'était comme si elle avait zappé un instant de sa vie. Le pire dans tout ça, c'est qu'elle venait de s'incruster à la scène de ménage de Seth et Noreen et qu'elle se sentait concerné par la situation. Elle souffrait de cette « séparation ». Non, c'était impossible, sa meilleure amie ne pouvait pas réagir comme ça, pas après tout ce qu'elle m'avait raconté puis pour une fois que Seth lui prouvait qu'il tenait à elle. C'est donc naturellement et influencée par les sentiments du militaire qu'Avery prit la parole auprès de son amie. Néanmoins, la jolie brune se heurta à un mur puisqu'elle l'ignora complètement comme si elle n'existait pas à ses yeux. Wolfe ouvrit grand la bouche, blessée plus qu'elle ne l'était jusqu'à ce qu'elle remarque que Seth la voyait bel et bien lorsqu'il lui jeta un regard de travers. Néanmoins, comparée à la blondinette, le militaire ne l'ignora pas :

« Elle ment ! Seth elle ment ! Je le sais, elle me l'a dit ! Fais quelque chose !!!! Je sais qu'elle ment !!! »

Avery devait passer pour une hystérique, mais elle disait ce qu'elle avait sur le cœur, c'était spontané et elle n'était pas prête de voir ces deux-là se déchirer pour rien sinon....sinon....sinon....elle allait pleurer ! Oui, la jeune femme était en proie à plein d'effusion d'amour, de souffrance, de tristesse...Si elle ne rencontrait pas un véritable désert dans sa vie sentimentale, on pourrait penser qu'Avery était enceinte et qu'il s'agissait d'un coup des hormones, mais non, elle n'avait aucun justificatif, juste les émotions de Seth mêlaient aux siens. Plus Noreen continuait de parler, plus elle était choquée par de tels propos. Elle ne reconnaissait plus son amie, ses confidences qu'elle lui avait faites autour des verres. La médecin observa médusée son amie tandis que Seth lui demanda de l'aide. Elle cru sur le moment rêvé dans la mesure où elle était loin d'être un modèle du point de vue amoureux, c'était même un véritable échec. Néanmoins, la jeune femme fut touchée par le dernier espoir de Seth, c'est-à-dire en l'occurrence elle-même, mais arriverait-elle à être à la hauteur ? Et si elle en empirait la situation ? Bon ça ne pouvait peut-être pas être si pire nan ? Avery s'approcha doucement du militaire et se focalisa sur l'attitude de Noreen. La jeune femme grimaça, elle était stressée de dire une ânerie...puis Seth et ses yeux de cocker....et sa douleur...elle avait envie de pleurer...non, il ne fallait pas...Avery renifla pour ne pas se laisser aller et prit une grande inspiration :

« Tu devrais lui dire qu'elle a la liberté, que tu ne la retiens pas prisonnière, qu'elle peut partir si ça lui chante....peut-être qu'elle comprendra enfin que tu n'as pas fait ça pour le compte des hostiles....mais elle risque peut-être de s'enfuir.... » Avery fit mine de réfléchir : « Et si tu la retournais et la plaquait contre le mur de la grotte pour l'embrasser comme tu ne l'as jamais embrassé et puis comporte toi comme un homme, montre-lui que c'est toi qui mène la danse ! »

Avery se mit soudainement à rougir comme une tomate, elle se sentait d'un seul coup honteuse de dire toutes ses choses à Seth, mais au fond c'est ce qu'elle aurait aimé que son amour imaginaire fasse pour la retenir, alors peut-être que cela marcherait avec Noreen, elle ne pouvait quand même pas être insensible à un Seth dominant et sexy, si ? Si ce n'était pas le cas, Avery envisageait de dire au militaire de saouler son ami pour qu'elle soit plus docile, mais ça ce n'était pas une bonne idée.

made by lizzou – icons & gif by tumblr



Ma petite boite à musique <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: ❝ where is the us in trust gone ? ❞ (sethavereen) Sam 13 Fév - 22:29



❝ where's the us in trust gone ?
where's the soul in soldier on ?
now i'm alone and lonely. ❞
Il avait été, plus que tous les autres, comme une promesse de bonheur, rassurante et chaleureuse. S'en était rapidement devenu une évidence, qu'il pouvait lui offrir plus qu'il ne semblait le faire ; alors elle l'avait poussé autant que possible, pour qu'il daigne remarquer qu'elle ne voulait pas exactement ce qu'il pouvait donner à tous les autres et, qu'en retour, elle était prête à tout lui offrir en retour. Elle avait eu l’impression d’être parvenue à faire tomber son masque et, dans sa froideur apparente, elle avait su trouver le réconfort dont elle avait besoin. Dans toutes leurs contradictions, elle avait fini par comprendre que, plus qu’elle ne voulait bien l’admettre la plupart du temps, elle avait besoin de lui. De savoir qu’il était là, quelque part, qu’il pensait même peut-être à elle ; que sa main saurait tenir la sienne dès qu’elle en aurait besoin, que son oreille trouverait une place contre son cœur à chaque fois que la peine serait trop lourde à supporter pour un seul être. Avec lui, elle était plus forte, capable d’éteindre n’importe quelle irruption avec un seul glaçon. Contre lui, le sol glissait sous ses pieds – elle n’était plus grand-chose, au fond, quand il se révélait être aux antipodes de l’homme que son cœur avait su idéaliser avec tant de facilité.
La conscience profonde de toutes ces choses la rendait indéniablement amère et cynique. Il avait tout gâché, pour une fois elle n’y était pour rien du tout. C’était probablement ça, le plus triste, dans toute cette histoire : il n’y avait rien à réparer, aucun pot cassé à recoller, il ne restait plus de leur histoire que des mensonges terribles et des souvenirs teintés d’amertume. Elle allait tout lui jeter à la figure, parce qu’il méritait de se faire éclabousser par toute sa rage mais, surtout, parce qu’elle se retrouvait bien incapable de faire autrement. Seulement, encore une fois, Seth déjoua tous ses plans d’un seul grand coup et sans même s’en rendre compte. Noreen fixa le vide avec de grands yeux, et sa bonne volonté ne fut pas suffisante à la faire se retourner. Elle demeura silencieuse un instant et releva légèrement la tête : ils étaient bien seuls, il n’y avait définitivement aucune raison qu’il s’adresse à quelqu’un d’autre. Enfin, si, il en restait bien une – probablement pas celle qu’elle avait escomptée, mais les faits étaient là. T’es complètement fêlé, ma parole… Elle l’avait murmuré plus pour elle-même, mais elle se savait trop proche de lui pour qu’il ne l’ait pas entendu. Ça n’avait pas la moindre importance, qu’elle le blesse ou non – au fond, il n’en méritait pas plus. Tous ces fous t’ont contaminé, t’avais pas tort quand tu disais que t’étais à ta place chez eux. C’était cinglant, méchant, mais en vérité, elle était beaucoup plus blessée qu’elle ne voulait bien le laisser paraître. Seulement, cette colère grandissait en elle, à mesure qu’elle l’entendait se répéter, encore et encore. Si bien qu’elle décida de se retourner violemment pour lui faire face. Elle franchit rapidement ce mètre qui séparait encore leurs deux corps et le repoussa en arrière, pleine d’une colère qu’elle ne se connaissait pas. Mais qu’est-ce que tu veux alors, hein ? Si j’suis pas ta prisonnière, tu vas m’faire quoi ? Si elle avait déjà eu envie de se jeter à son cou, cette fois c’était bien pour une toute autre raison. Elle dut se faire violence pour ne pas le gifler de toutes ses forces ; elle se contenta à la place de serrer les poings au maximum. Si elle était bien rouge de colère, ses yeux trahissaient déjà toute sa peine, puisqu’ils brillaient de toutes ses larmes qui ne tarderaient pas à inonder ses joues. Après de longues secondes silencieuses passées à l’observer, elle ne put s’empêcher de rajouter, d’une voix prête à se casser, une vérité totalement inutile. T’avais pas l’droit de me mentir comme ça.






you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Seth A. Lightfellow "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : aaron tveit. × Nombre de messages : 433 × Age du perso : vingt-huit ans. × Job : capitaine dans l'armée américaine. × Côté love : l'évidence ne se dit pas.


Message(#) Sujet: Re: ❝ where is the us in trust gone ? ❞ (sethavereen) Lun 15 Fév - 15:41

where is the us in trust gone ?
noreen && avery && seth
À aucun moment, Seth ne s’était imaginé qu’il n’aiderait pas son cas en s’adressant à Avery. Pour sa défense, même s’il avait bien remarqué que Noreen n’avait pas vraiment remarqué la présence de l’autre jeune femme, il ne comprenait pas du tout comment tout ça pouvait bien fonctionner alors il pouvait s’imaginer que les choses se passeraient mieux et que bizarrement il n’aurait pas l’air d’un fou. (C’était sans doute raté d’avance, mais l’espoir fait vivre). D’autant plus que ce qu’Avery lui disait ne pouvait que lui faire plaisir, savoir que Noreen mentait était une véritable bénédiction. « Comment tu peux en être certaine ? » Certes, ça ne l’avançait pas tellement, il ne pouvait pas non plus accuser sa victime de mentir. Il décida tout de même de se tourner vers Avery pour avoir des conseils, quelque chose d’un peu plus tangible que l’information que l’autre jeune femme mentait. Seth ne savait pas exactement à quoi il s’attendait en lui demandant ce service, mais elle s’en éloigna totalement en lui donnait deux idées, deux idées totalement saugrenues qui étaient impossible à réaliser. La laisser partir ? La plaquer contre un mur pour l’embrasser ? « Hors de question. » Des deux la deuxième était celle qui lui plaisait le plus, puisqu’il était évident qu’il avait envie d’embrasser Noreen, mais il n’était pas certain que c’était une option viable. Si bien qu’aucune des deux propositions n’étaient possibles à ses yeux d’où le refus brutal qu’il lui opposa.

Et pourtant, même s’il avait refusé, le tout restait quand même dans son esprit. Il ne pouvait pas complètement écarter quelque chose qui pourrait améliorer la situation, sauf qu’au lieu de pouvoir penser à une solution (et donc retourner aux propositions) Seth fut interrompu par Noreen qui le traitait de fêlé. C’était une insulte très compréhensible pour quiconque observer la scène, mais elle était assez surprenante pour le principal concerné. Il s’arrêtait par ailleurs à refuser ce qu’elle venait de dire, protester devant cette horrible accusation sauf qu’elle insista, délivrant cette fois un coup bas. Le soldat fut forcé de baisser le regard pour cacher le fait qu’elle l’avait bel et bien blessé en disant une telle chose. Ce n’est pourtant pas ce qui traversa ses lèvres, même qu’il s’en éloignait : « Je te l’avais dit. » Et si normalement, il aurait été bien content de pouvoir prononcé ces mots, c’était bien loin d’être le cas à cet instant précis.
Cette sensation, cette douleur fut accentuée par le comportement de Noreen qui l’envoya valser en le poussant. « Je ne vais rien te faire. » Encore moins lui faire du mal (en tout cas physiquement), ça c’était certain. Finalement, Seth dut se résoudre à l’idée de faire confiance à Avery. Il lui jeta un regard de travers avant de dire : « J’espère que tu ne te trompes pas. » Il aurait sans doute apprécier pouvait discuter avec l’autre jeune femme en ayant l’assurance de ne pas se faire entendre - ce qui ne semblait pas être le cas considérant les réactions de Noreen. Enfin là n’était plus la question puisqu’il avait décidé de lui faire confiance et de faire ce qu’elle avait dit… à sa manière disons. Il franchit le pas de distance qui avait été mis entre eux lorsque sa victime l’avait poussé et attrapa son visage pour y déposer un doux baiser. C’était doux, sans doute plus qu’on n’aurait cru Seth capable, mais c’était sans doute trop tard. C’était aussi plus que baiser, ça voulait dire plus que ça, c’était qu’il n’avait pas voulu lui mentir, qu’il l’aimait. Certes, ce n’était pas exactement ce que Avery lui avait proposé de faire, mais le résultat était suffisamment proche, non ? C’était surtout une nette amélioration, plus qu’on ne pourrait le croire. Et finalement, une fois qu’il relâcha le visage de Noreen, il se tourna vers l’autre jeune femme, comme s’il lui demandait si c’était suffisant, de la naïveté à l’état pur.




    for you i have to risk it all
    how do i breath ?when you're not here i'm suffocating i want to feel love, run through my blood tell me is this where i give it all up?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: Re: ❝ where is the us in trust gone ? ❞ (sethavereen) Dim 21 Fév - 16:17



❝ where is the us in trust gone ? ❞
ft. Noreen & Seth & Avery


La dispute était folle. Avery remarquait bien que Noreen était furieuse contre Seth. Elle ne l'avait jamais vu dans cet état. Même quand elles s'étaient engueulés quand sa meilleure amie était partie chez ces abrutis d'originaire, elle n'était pas comme ça. En plus de ça, elle se sentait blessé par cette dernière, elle ne saurait le dire, mais déjà le fait qu'elle faisait comme si elle n'existait pas. Wolfe posa ses mains sur ses hanches. Elle était révoltée, choquée que Barnes réagisse de la sorte, pauvre Seth ! La médecin avait de la peine pour lui, même un peu trop d'ailleurs, car elle avait envie d'hurler et de pleurer tellement ça lui brisait le cœur. Johan jeta un regard au militaire. Comment avait-il pu lui poser la question ?

« A-t-on avis Seth ? C'est ma meilleure amie ! On a parlé de ton petit cas, certes nous n'étions pas très fraîche, mais on avait prévu de vous marier virtuellement ! Elle avait presque sa robe ! »

C'est dans ces moments-là qu'Avery aurait dû se taire. Mais bon, elle était suffisamment présente dans l'intimité du couple-pasvraimentcouple pour en rajouter une couche...si ce n'est pas une belle preuve d'amour ça ? La demoiselle grimaça lorsqu'il refusa de suivre son conseil, elle était même choquée. Alors il allait faire quoi le coco ? Rien ? Vraiment ? Elle commençait à comprendre où Noreen avait voulu en venir. Elle grimaça. C'est donc silencieusement et spectatrice que la jeune femme écouta leur dialogue. Elle était touchée et espérait que Noreen entende raison. Là encore, elle semblait toujours aussi vénère et le poussa même. Finalement, parce qu'il semblait désemparé, Seth s'adressa à son tour à elle et espéra qu'elle ne se trompait pas en matière de conseils. Avery hocha la tête, à vrai dire elle n'était pas sûre du tout, après tout elle n'avait jamais été doutée en relations amoureuses. Néanmoins, elle espérait être suffisamment convaincante et surtout que Seth y crois pour que ça marche. La jeune femme était aux aguets. Elle était trop contente d'assister à ce baiser même si celui ci était trop chaste à son goût, il fallait plus de passion, plus de hum...sexe et de désir ? Lorsqu'il eut fini, il se retourna vers elle pour savoir si c'était bien. Wolfe lui adressa un petit sourire avant de l'encourager avec un levé de pouce en l'air. Elle jeta ensuite un regard en direction de Noreen pour espérer qu'elle ne l'envoie pas une fois de plus bouler. Pour une fois que son petit Seth faisait des efforts.

made by lizzou – icons & gif by tumblr



Ma petite boite à musique <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: ❝ where is the us in trust gone ? ❞ (sethavereen) Dim 21 Fév - 18:05



❝ where's the us in trust gone ?
where's the soul in soldier on ?
now i'm alone and lonely. ❞
L’ancienne originaire n’avait aucun moyen de savoir qu’en fait, ils n’étaient pas seuls. Probablement que ça n’aurait fait que l’énerver encore un peu plus, si elle avait su qu’en fait, Avery les espionnait. Pire, elle osait contredire les paroles viles de Noreen, et guider Seth vers ce qu’elle considérait être la meilleure direction. Ça l’aurait énervé, parce que personne ne pouvait comprendre ce qu’ils avaient bien pu vivre, tous les deux. Ils avaient traversé le pire, ensemble, et trop rarement pu apercevoir la lumière. Elle ne voulait blâmer personne, mais peut-être que le destin leur avait déjà adressé beaucoup trop de signes qu’ils avaient préféré ignorer. Ils n’étaient pas faits pour être ensemble. Il le lui confirmait aujourd’hui, dans toute l’étrangeté de cette situation.

Elle ne l’aurait jamais cru capable de lui faire ça. Parce que, qui pense à kidnapper quelqu’un, au fond ? Il n’avait que de mauvaises intentions, c’était l’évidence même. Mais, si un jour on lui avait suggéré qu’elle aurait eu peur de lui, elle en aurait probablement rit. Et pourtant, la vérité, c’est qu’il la terrifiait. Il avait cet air qu’elle ne lui connaissait pas et qu’elle n’arrivait plus à déchiffrer. Longtemps, très longtemps, il était resté une énigme qu’elle avait tenté de découvrir. Elle avait eu l’impression d’y être parvenu, à un moment – mais tout avait fini par les mener à cet instant précis. Et il était terrifiant, à parler à quelqu’un qui n’était pas là. A se tourner vers quelqu’un qu’elle ne voyait pas. Peut-être que toute cette histoire d’hostiles lui avait grillé le cerveau. Probablement qu’elle aurait dû lui tendre la main et l’aider à s’en sortir, juste en hommage à tout ce qu’ils avaient vécu. Mais ça n’en valait pas la peine, elle s’était déjà trop battue pour deux. C’était fini, toutes ces concessions pour tenter de sauver quelque chose qui n’avait jamais existé.
Elle tenta de reprendre le fil de cette conversation qui n’existait bien que dans la tête du jeune homme, mais il lui manquait toutes les informations importantes pour y comprendre quelque chose. Elle était bien loin d’imaginer qu’ils parlaient tout simplement d’elle. L’espace d’un instant, elle se demanda ce qui avait bien pu arriver à Seth pour devenir cette personne qu’elle ne reconnaissait plus, mais elle força son esprit à oublier ; elle ne voulait plus qu’il encercle son esprit, il l’avait déjà trop fait par le passé. Mais qu’est-ce qui t’es arrivé, souffla-t-elle à contrecœur. Probablement qu’elle aussi en aurait eu envie de pleurer, si elle n’avait pas été tant énervée, et déçue. La suite se déroula bien trop vite pour que son cerveau ne suive mais, alors qu’elle l’avait repoussé une première fois, voilà qu’il venait de capturer ses lèvres. Elle demeura totalement immobile durant de longues secondes, ignorant quoi faire. C’était déplacé, complètement stupide de sa part et ça ne lui ressemblait pas… Et pourtant, pourtant c’est ce qu’elle avait entendu pendant une éternité. Et, c’est long, l’éternité. Trop, sûrement.
Violemment, elle le repoussa une deuxième fois et ne put retenir une grimace de dégoût en essuyant ses lèvres d’un revers de main. Alors c’est ça que tu voulais, hein ? Il aurait pu l’avoir, elle lui avait tendu toutes les perches du monde. Et, maintenant qu’elle lui échappait, il la voulait à son tour ? Ça ne faisait absolument aucun sens et, au moment de le réaliser, Noreen ne se fit pas prier pour gifler Seth de toutes ses forces. Si fort, en fait, que bien vite sa paume commença à la picoter. T’es vraiment un salaud. Elle devenait folle, il la rendait folle. Et elle ne pouvait plus supporter ça. J’veux plus te voir, c’est clair ? J’veux plus jamais respirer le même air que toi. Jamais. Croisant les bras sur sa poitrine, elle le fixa de son regard le plus noir de longues secondes, le temps de s’assurer que son message était bien passé. Elle ne comprenait toujours pas ce qu’elle faisait ici, ni ce qu’il comptait lui faire malgré ses belles paroles, mais elle ne comptait même plus sur lui pour répondre à ses questions. Elle bouillonnait intérieurement, mais c’était surtout impressionnant, la douleur d’un cœur qui accepte quelque chose alors qu’il ressent totalement l’inverse.






you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Seth A. Lightfellow "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : aaron tveit. × Nombre de messages : 433 × Age du perso : vingt-huit ans. × Job : capitaine dans l'armée américaine. × Côté love : l'évidence ne se dit pas.


Message(#) Sujet: Re: ❝ where is the us in trust gone ? ❞ (sethavereen) Mar 23 Fév - 21:38

where is the us in trust gone ?
noreen && avery && seth
L’explication d’Avery quant à sa soudaine sommité dans les émotions et pensées de Noreen laissa Seth plutôt perplexe. Oh, ce n’était pas qu’il ne la croyait pas - quoi que - mais il n’était pas de l’avis que les meilleurs amis savaient tout l’un de l’autre. Sauf que voilà, même s’il aurait été bien capable de débattre de la véracité de ses propos, notamment en lui montrant les doutes qu’il ressentait, il butta plutôt sur la fin de sa réponse. Les marier ? Quelle drôle d’idée ! D’abord parce que c’était totalement incongru, encore plus si la jeune femme avait été bourré, mais aussi parce que le jeune homme, malgré tout ses défauts, ne pourrait accepter un mariage aussi raté. Ce devait être un événement grandiose, quelque chose à célébrer ! Bref, autant ne pas y penser, ça ne faisait que rajouter aux problèmes de la présente situation. Seth se contenta donc de secouer légèrement la tête. De toute façon il n’avait pas tellement de choix : c’était croire Avery ou faire à sa tête et risquer d’empirer les choses. Si bien que même s’il n’avait pas du tout envie de faire ce qu’elle avait dit, par gêne ou parce qu’il était Seth tout simplement, il devait se résoudre à le faire.

Les choses ne se passaient pas comme prévu. Noreen le prenait sans doute pour un fou et il espérait que le doux baiser qu’il avait déposé sur ses lèvres allaient améliorer le tout. Il était du depuis longtemps ce baiser et sans doute que le jeune homme lui-même le savait. Puis, il y avait l’encouragement d’Avery qui semblait approuver le geste. Sauf que voilà, les choses ne continuèrent pas davantage sur la bonne voie. Noreen le repoussa, ce qu’il avait sans doute mérité, avant de lui demander si c’était ce qu’il avait voulu. La vérité c’était un oui retentissant, une déclaration qui se faisait attendre depuis au moins aussi longtemps que le baiser. La vérité ne semblait pas très bonne à dire pour autant, même que c’était sans doute la pire chose à faire. Parce que plus que tout, acquiescer à ce qu’elle lui avait demandé lui donnait un air de dérangé mental, encore plus que ce dont il avait l’air à cet instant précis. « Je… » C’était un début de tentative d’explication, quelque chose qui pourrait sauver les meubles, mais elles fut bien rapidement interrompue par une puissante gifle. Autant l’avouer, il ne l’avait pas vu venir et il fut sur le choc pendant un moment, sans compter la douleur qui faisait rougir sa joue. Pendant un moment, il eut l’impression de se retrouver dans un dessin aimé avec sa joue qui s’illuminait en rouge.
Et puis la situation s’écroula un peu plus lorsque Noreen reprit la parole. Il n’appréciait pas de se faire traiter de salaud. D’autant plus qu’il n’estimait pas trop être dans le tord cette fois. « Je ne suis pas… » Encore une fois il dut s’interrompre lorsque la jeune femme lui apprit qu’elle ne voulait plus le voir. Rien de bien étonnant et pourtant il fut tout de même blessé par ce qu’elle venait de dire. Il avait voulu montrer qu’il l’aimait qu’il voulait le mieux pour elle et pourtant, rien de tout ça passait. Elle le détestait, c’était l’évidence même et ça le tuait de le voir dans ses yeux. Seth baissa donc les yeux vers le sol, incertain de la bonne chose à faire ou à dire. « Tu peux partir alors. » Non, ce n’était pas ce qu’il voulait, loin de là et pourtant, c’était la seule chose qui semblait être une décision potable. Il avait l’impression de faire une erreur, après tout il s’était donné tant de mal pour l’amener ici, loin des originaires et il gâchait tout ça en la laissant partir. S’écartant légèrement, il recula jusqu’au mur avant de se laisser tomber au sol. C’était une catastrophe, en partie par sa faute, mais il ne pouvait pas s’empêcher de blâmer légèrement Avery - sans raison, mais on cherchait toujours à blâmer autrui. « Ça s’est plutôt bien passé non ? » Du sarcasme, il ne voulait pas montrer qu’il était plus que triste. Il se sentait ridicule et surtout, il sentait son petit coeur se meurtrir.




    for you i have to risk it all
    how do i breath ?when you're not here i'm suffocating i want to feel love, run through my blood tell me is this where i give it all up?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: Re: ❝ where is the us in trust gone ? ❞ (sethavereen) Ven 26 Fév - 17:33



❝ where is the us in trust gone ? ❞
ft. Noreen & Seth & Avery


Avery-Johan avait espéré que cet élan amoureux fonctionne où du moins calme la situation le temps que Noreen réalise ce qui était en train de se passer. Au lieu de ça, la situation empira. Ne s'y attendant pas. Le pire dans tout ça c'est qu'elle avait mal pour Seth et elle avait aussi mal. C'était étrange, elle avait l'impression de ressentir la claque. Instinctivement, la médecin grimaça avant de se frotter la joue. Sur le moment, Wolfe n'osait pas regarder Seth, elle avait peur de voir sa déception, elle le ressentait déjà suffisamment. Au fond d'elle, la demoiselle culpabilisait, peut-être qu'elle n'aurait pas dû lui conseiller de l'embrasser...d'un côté, sa meilleure amie était aussi en pétard, alors ça ne pouvait franchement rien changer. Elle était totalement dans l'incompréhension. Le militaire opta pour la laisser partir. De toute façon, Noreen était trop remonté pour rester prendre le thé avec lui. Avery quant à elle était déboussolée. Ça lui brisait le cœur de voir Seth dans cet état, elle le regarda s'asseoir contre la paroi de la grotte. Hésitante, elle finit néanmoins par se rapprocher de lui tout en jouant avec ses mains nerveusement. La jeune femme se sentait coupable. D'ailleurs l'ironie de ce dernier en disait long. Elle fit une petite moue :

« C'était la meilleure chose que tu puisses faire Seth... » Elle marqua une pause avant de reprendre : « Elle n'était pas enclin à t'écouter, Noreen était trop énervée, ce n'est pas la faute du baiser...au moins tu auras tenté... » Avery grimaça, elle ne comptait pas le laisser dépérir de la sorte : « Laisse-lui le temps...le calme...qu'elle réfléchisse à toute cette histoire....si elle est assez intelligente, elle comprendra que tu as fais tout ça par amour et non par folie... » Elle croisa les bras : « Je sais que tu ne dois plus me croire....que tu dois même m'en vouloir...mais je te promets que ça finira par payer si elle t'aime vraiment...après tout vous en avez vécu des choses non ? Vous ne devez pas être à votre propre incompréhension.... »

La jeune femme se racla la gorge et jeta un regard en direction de Noreen pour savoir ce qu'elle allait faire. Avery aurait aimé proposer à Seth de lui parler, mais vu la situation, il était préférable qu'elle reste silencieuse, qu'elle n'empire rien. Wolfe voyant le froid qui s'était installé, puis le fait qu'elle ressentait exactement ce que Seth pouvait ressentir à cet instant même, la demoiselle comprit qu'il fallait peut-être le laisser seul. Sans comprendre comment tout ceci fonctionnait, sans comprendre si elle était dans un méchant cauchemar, une réalité alternative ou encore la réalité tout simplement, Avery s'éclipsa pour se retrouver allongé à l'infirmerie, comme elle l'avait été lorsqu'elle avait décidé de faire une sieste improvisée. Là encore, la jeune femme était toute déboussolée, elle mit du temps à reprendre ses esprits.

made by lizzou – icons & gif by tumblr



Ma petite boite à musique <3:
 
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: ❝ where is the us in trust gone ? ❞ (sethavereen)

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-