avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: VENUS IN FURS² Mer 13 Jan - 1:50

❝ Venus-Saoirse O'Donaill ❞ Feat EMMA GREENWELL ;
depuis que j'suis gosse, on m'appelle VEE ✕ j'ai déjà 21 piges ✕ je suis née le 14 OCTOBRE 1994 dans un endroit nommé ATHLONE en IRLANDE ✕ j'ai déjà été étudiante, livreuse, serveuse et sugar baby✕ actuellement je suis toujours serveuse, et à moitié étudiante ✕ dans la vie d'tous les jours, on me décrit comme tenace, généreuse et courageuse , mais aussi très susceptible, réservée et impulsive ✕ j'aime par-dessus tout dessiner avec mon marqueur noir format S, m’empiffrer de sushi devant un programme TV abrutissant ou un film intellectuel passionnant, écouter de la musique les yeux fermés,m'enfiler de la coke, traîner avec mon meilleur ami ou chercher les poux à mon frangin✕ je déteste encore plus écouter les gens se plaindre, faire de faux compliments, garder des enfants, descendre les poubelles, tenir la chandelle ou faire la vaisselle ✕ personne ne le sait, mais je vends parfois mes vieilles chaussures, mes vieux collants, mes vieilles chaussettes ou autre à des fétichistes. Dans une toute autre mesure, j'ai aussi avortée de de ma petite sœur.. ✕ je me distingue par ma mâchoire d'homme, ma fâcheuse manie à toujours marcher pieds nus ou celle de prendre la tête des gens que j'aime entre mes mains✕ j'avoue, mon orientation sexuelle est plutôt hétérosexuelle, quoi que je suis relativement curieuse✕ puis en c'moment t'façon j'suis célibataire (c'est compliqué) ✕ vous me trouverez dans la team des Theta , car : je vis à New York depuis que j'ai 17 ans ✕ et je porte aussi le rang des Rebels parce que : j'ai toujours quelque chose à dire, j'ai l'esprit de contradiction, je suis impulsive et bagarreuse, je ne suis pas fan du monde dans lequel nous évoluons, je regrette l'esprit rebelle qu'avaient autrefois les gens et j'ai tendance à n'en faire qu'à ma tête.



© CRÉDIT AVATAR


caractère & physique : Elle a la gueule carrée Venus, c'est pas ce que l'on attend d'une déesse de beauté, mais ça passe quand même. Ça la rend unique en son genre. Ça va avec le reste, son caractère bien trempé, sa langue sans culotte, les coups qu'elle sait donner, et qu'elle s'est habituée à prendre. Battante est sûrement un mot fait sur mesure pour elle et sa gueule, elle et ses grossièretés. Elle est sans gêne Venus, elle ne s'enquiquine pas avec des règles de politesse bourgeoises que ses grande sœurs n'ont que trop bien appris. Elle porte la brutalité de leur père qui a révélé sa figure de monstre désespéré lorsque l'argent s'en est allé. Loin de l'idéal de la reine de beauté, Venus sort pourtant des eaux : troubles. Elle a vécu, trop vécu, survécu. Ses yeux sont un miroir bouleversant sur son âme. Triste, vexée, effarouchée, énervée, tout se lit sur ses yeux , car Venus est franche, elle est entière : on lui demande parfois de parler avec tact. Mais elle ne sait toujours pas qui c'est.
Mince. Tantôt maigre, on ne l'imagine pas frapper avec force, et pourtant il le dit souvent Locky "cherche pas ma sœur, tu vas perdre ton nez", Connor aussi il le dit. Ils le disent tous, car ils savent tous combien elle est forte, combien son allure rock'n roll : nez percé, yeux charbonneux et air renfrogné c'est pas du vent. Non, c'est pas du vent, mais c'est pas un tout non plus. "On ne juge pas un livre à sa couverture", elle déteste ce dicton, pourtant il est applicable sur elle. Sa générosité n'a pas de limite, sa sensibilité est aiguisée mais elle semble n'écorcher qu'elle, elle se la joue désinvolte, ce qu'elle est, mais au fond demeure une petite graine de romantisme, une petite fleur bleue que Venus préfère ensevelir sous ses copines la coke, l'ecta, la MDMA tout en l'arrosant parfois d'un peu d'alcool. C'est avec elles que Saoirse s'éclate le plus, car elle ne comprend pas toujours autrui ou sent que c'est autrui qui ne la comprend pas. Mieux vaut être seule que mal accompagnée, encore un dicton niais mais appliqué à la lettre. Venus est cette fille à la silhouette fine, au regard farouche, aux cheveux opaques, qui se trémousse avec brio sur le son des basses percutantes de la musique sans attendre la présence de quiconque pour s'éclater. Son aura a quelque chose de paradoxal : comme un "dégage" dit avec amour, ou un "viens" lancé en grognant. On souhaiterait se perdre dans ses bras juste car ça semble différent, atypique; "j'ai toujours rêvé de faire l'amour à la Venus de Milo", mais la véritable perdue c'est elle. Passionnée, Venus est parfois excessive, elle n'aime pas à moitié, et ce n'est pas différent pour ce qu'elle n'aime pas. Instable, la jeune fille manque de confiance en elle. Pragmatique, elle ne court pas les magasins et ne s'intéresse pas vraiment à la mode, ses vêtements sont plus fonctionnels que coquets, mais aussi souvent sombres. Ses pantalons sont moulants, déchirés et noirs, ses jupes sont courtes, mais courtes... En six mois Venus a voulut essayer d'être une autre pourtant. De changer un peu tout ça. On disait quoi ? "Don't judge a book by he's cover", c'est ça ? elle a encore le ton de Tim Curry en tête, le diction lui paraît différent, que lui on valut ces années à vouloir être authentique ? Que lui ont-elles apportées ? V s'est persuadée que la couverture joue quand même un rôle finalement, alors elle a voulut changer la sienne. Cesser d'être le dindon de la farce, d'attendre après l'affection des uns et des autres pour se sentir exister. Troquer ses cheveux bruns pour de l'or, juste un temps. Alléger l'eye-liner, arrêter de se cacher sous sa frange droite et stricte. Combien de temps tiendra-t-elle ? Aucune idée, mais on commence à lui dire qu'elle est trop maigre pour que ce soit sain.

les grandes lignes de mon passé : Sur le papier tout fonctionnait. Si on suivait le papier, tout aurait dû fonctionner. Deux grandes sœurs pour l'aider, la conseiller et se chamailler,un jumeau pour la comprendre mieux que quiconque, un papa pour veiller sur elle et une maman pour lui apprendre à devenir une femme. Née dans une famille nombreuse et prospère, Venus ne semblait pas destinée à traverser les épreuves qui s'imposèrent à elle par la suite.

L'enfance fût dans l'absolu heureuse. Pas de problèmes, pas d'ombres, les seuls véritables conflits étant ses chamailleries avec son jumeau, chamailleries qui ne duraient pas bien longtemps puisqu'ils étaient inséparables. Pour les autres, c'était un peu plus différent, Venus la fillette était têtue, capricieuse, agitée.. difficile à canaliser et de ce fait à confier : elle épuisait facilement la moindre baby-sitter ou le moindre professeur. Ce caractère ne l'aida pas à s'intégrer dans les collèges publics auxquels elle fût transférée après avoir fréquenté des écoles privées prestigieuses. La situation familiale dégringolant, le budget avec, Venus passa de petite fille capricieuse et bornée au rang d'adolescente renfermée et insolente. Cette évolution, personne ne réussit à l'empêcher, personne ne s'en préoccupait réellement à vrai dire. A cette époque, Locky avait lui-même son caractère, tandis que Connor, son meilleur ami, avait la même addiction à l'école buissonnière. Les grandes sœurs Aghaistin et Sheeva avaient mieux à faire qu'à jouer les parents quand ces derniers étaient démissionnaires. Elles avaient leur propre vie à reprendre en main, elles étaient les meubles sauvés et ne se risquaient pas à moisir avec les cadets. Voler, arnaquer, fumer, sécher, insulter, mépriser, dealer, baiser. Autant de verbes du premier groupe que Venus prit soin d'apprendre par cœur et d'exercer avec brio. Plus que n'importe quoi d'autre. Les O'Donaill étaient bien loin de ceux qu'ils avaient été autrefois. Ils étaient aussi bien loin l'un de l'autre.

Et ce n'était pas près de s'arranger.


Le premier coup est parti. Comme une valse violente. Puis un, deux, trois.
Au premier coup on pourrait appeler ça une erreur, une erreur réitérée trop souvent. Et un, deux trois, un, deux, trois. Valse virulente. Sa nature violente n'avait jamais été un secret, cela se voyait lorsqu'il brusquait leur mère qui se montrait insolente, lorsqu'il abîmait des objets sous la colère ou haussait le ton à n'importe qu'elle contrariété.. sa violence avait toujours été présente, mais Locky sous le toit semblait le tempérer autrefois. C'était autrefois.
Seule avec son père, Venus se retrouva rapidement au pied du mur avec pour seul allié son meilleur ami qui ne pouvait pas dormir chez elle tout les soirs. Aghaistin était partie. Sheeva aussi, puis de toute manière Sheeva et Venus n'avaient jamais sût s'entendre. Le concept de famille ne semblait pas signifier chez les O'Donaill ce que ça pouvait signifier dans les jolies histoires des jolis films et des jolies séries. Tous pour un et un pour tous.. "mon cul". Tout le monde était parti, même Locky. Leur mère ne rentrait plus comme avant, elle découchait de plus en plus, jusqu'à ne revenir qu'au bout de quelques semaines, voire de quelques mois. Elle disparaissait au fur et à mesure que ses gosses décampaient. Quand elle revenait, elle feignait de ne rien voir, ne parlait que de futilités, futilités que Venus n'écoutait pas. C'est pourquoi elle parlait en général toute seule, histoire de se donner bonne conscience, avant de disparaître encore, laissant sa dernière fille seule avec son père. Avant d'être elle aussi, à son tour,partie.

Connor ne pouvait pas faire grand chose pour son amie. Et cette dernière s'égosillait parfois à lui faire comprendre que tout allait "bien" lorsqu'il s'inquiétait. Elle prenait ses blessures à la rigolade, profitait de son rouquin d'ami pour sortir faire quelques conneries et passer du bon temps, avant de rentrer chez elle pour subir. Certains jours il lui arrivait de rire avec son père pourtant , quelques fois, il lui paraissait presque humain, elle reconnaissait un peu ce qu'il avait été avant que la famille ne s’effrite, elle semblait toucher du bout des doigts le souvenir du père orgueilleux mais charismatique et décent qui avait fait semblant de l'élever quand elle était enfant. Avant que la colère de ce dernier ne s'abatte à nouveau sur Venus, piégée.
D'autres fois, elle expliquait à son meilleur ami, point par point, comment elle tuerait son père le jour venu. Comment elle se vengerait, comment elle le rendrait plus bas que ce qu'il n'était déjà. Ce qu'elle disait moins c'était combien son frère lui manquait, et combien elle lui en voulait d'être parti sans elle. Mais Connor le comprit de lui-même. Car Connor il avait apprit à lire en Venus.
C'est grâce à ça qu'il comprit, un jour, qu'il était devenu vital pour la jeune femme qu'il trouve une solution pour l'éloigner de son père. Qu'il la sorte de là. Il avait sût lire en ses yeux que quelque chose avait changé. Et c'était moche.

Quelques jours après, Venus trouva le moyen d'avorter, sous le soutien de son meilleur ami. Personne d'autre que lui n'a sût et ne sait aujourd'hui encore que sans cet avortement, Venus aurait accouché de sa petite sœur. Malgré tout, il était hors de question qu'elle porte plainte, et ce qu'importe ce que pouvait lui dire Connor. Alors ce dernier établit peu à peu un plan pour rejoindre Locky aux USA, plan qui ne mit pas longtemps à convaincre Venus, plan qui lui donnait la force d'attendre, d'endurer, jusqu'à ce qu'elle puisse elle aussi traverser l'océan et abandonner ses soucis avant de poser un pied sur le Nouveau Continent.
Les retrouvailles furent chaleureuses et compliquées. Les deux jumeaux pensèrent durant quelques moments ne plus être connectés comme avant, ils avaient changés. Sans doute que Locky faisait plus homme. Sans doute que Venus semblait pleus meurtrie que jamais. Ils rattrapèrent le temps perdu, sans pour autant tout se dire. Ils avaient leur jardin secret, Connor en étant la clef. Jamais Venus ne dit à son frère ce que son père lui avait fait endurer durant son absence, et pourtant elle le lui faisait payer un peu chaque jour. Elle se fit lus hargneuse, plus chiante, plus râleuse. Ils vivaient sous le même toit et se chamaillaient à nouveau comme des enfants, sans se soucier que rires et engueulades couvraient une bonne dose d'amour et d'amertume. Au fur et à mesure des jours, Venus, pourtant pas ignare en ce qui concernait l'illégalité, comme bénéficiant par exemple d'un titre de séjour frauduleux grâce à son frère, commença à trouver que ce dernier fricotait un peu trop avec le milieu. Mais c'était comme tout : elle s'inquiétait pour ses mauvaises fréquentations, mais profitait volontiers de la drogue qui allait avec, ainsi que de l'argent. Elle lui faisait payer par un caractère parfois exécrable le fait qu'il n'ai pas pu être là et ai quitté l'Irlande sans elle, tout en le chérissant pour ce qu'il était : son seul et unique frère. Son jumeau par dessus le marché. Mais en secret.

Secret qui lui sembla bien ridicule quand ses inquiétudes concernant ses trafics s'avérèrent fondées. Il y eut un accident d'avion, et plus de nouvelles. Son frère était dedans, et plus de nouvelles. Plus de famille, plus de nouvelles. Plus de frangin, plus de nouvelles.
Dire bonjour à la cocaïne un peu plus souvent que d'habitude, car de Locky ? Plus de nouvelles.
Dire au revoir aux études. Et puis à tout. Se retrouver seule, à nouveau. Se ressentir à la merci du monde, à nouveau. Avait-ce vraiment un rapport avec elle ? Incomplète, perdue. Comment pleurer la perte d'une partie de soi-même ? Comment dormir ? Comment parler ? Comment manger ?
Et cet appartement, vide. Et ce frère, absent. Pourquoi lui en avoir voulut d'être parti ? Pourquoi avoir été si chiante ? Pourquoi lui chercher la merde ?
Qu'est-ce que quelques coups face à la mort ? Qu'est-ce que l'humiliation, face à la mort ? Comment croire en Dieu ? Mais comment ne pas y croire ? Vers qui se tourner ? A qui en vouloir ?
Plus de nouvelles.

Morte aux yeux de la société, Venus fût encore ramassée par Connor. Là pour surveiller les mecs qu'elle "fréquentait", là pour éviter qu'elle ne se batte avec n'importe qui, là pour veiller à ce qu'elle mange, là pour tenter sans relâche de lui décrocher un sourire, sans la faire douter ne serait-ce qu'un instant de la souffrance qu'il endurait lui-même. Il s'installa donc dans l'appartement avec elle, occupant à nouveau la place de frère, bien que leur relation était différente, et que malgré tout l'amour que la jeune femme pouvait porter à son meilleur ami : il ne pourrait jamais remplacer son jumeau. Deux ans s'écoulèrent ainsi. Deux ans à vaciller entre deuil difficile et espoir désespéré.

Depuis quelques mois, Venus a trouvé un nouveau job. Auparavant au summum de l'instabilité, il lui avait été relativement de trouver, voire même de garder un boulot. Elle s'est récemment donné le courage (ou bien l'ordre) de s'investir un peu plus sérieusement dans le prochain travail qu'elle trouverait. Il n'a rien de spécialement agréable, elle est serveuse et se doit de porter un uniforme à la con, mais il rapporte de l'argent et lui offre un minimum d'équilibre. Une notion perdue depuis bien trop longtemps, si tentée qu'elle ai un jour existé. Elle y rencontre du monde, bien qu'elle ne soit pas très à l'aise avec ça, c'est toujours mieux que de rester enfermée à se piquer ou à se battre avec Connor pour retrouver sa came. Il y a des jours où elle sursaute quand elle entend le numéro du vol où se trouvait son frère, espérant des nouvelles. Sans espoir. Il y a des jours où beaucoup trop d'hommes lui ressemblent. Mais pour le moment, elle arrive à tenir son boulot. Elle a même poussé le vice jusqu'à prendre des cours du soir Venus, il y a une chose qui contribue à l'art : c'est la douleur, et il est évident qu'elle en a en réserve. Alors elle a prit une initiative, pour la première fois depuis longtemps. Des cours du soirs, des cours d'arts, des cours où elle s'épanouit peu à peu, sans vraiment vouloir l'admettre, de peur que l'on se moque peut-être, ou que l'on devine la délicatesse dont elle pourrait faire preuve. Elle s'en veut, souvent, chaque jour à vrai dire, de se reconstruire. Elle s'en veut de remonter petit à petit à la surface alors que son frère n'est plus à ses côtés. Alors qu'il est sans doute mort, même si elle s'interdit formellement ce mot, dans sa tête ou dans sa bouche.
Comme un chat reste un chat, Venus n'a pas abandonné ses autres méthodes pour recevoir de l'argent, on pourrait même presque croire qu'elle les a étendues. En effet, la jeune fille a eut l'occasion de fréquenter des clubs Sado-Masochistes. Au début par simple curiosité, sous l'impulsion d'une-e ami-e, la jeune femme y a finalement trouvé un filon intéressant et s'y est intéressé plus sérieusement. En effet, elle comprit assez vite que bon nombre d'hommes (souvent mûrs) payaient grassement pour recevoir une fessée. Ou plus. Certains, n'avaient même pas besoin que l'acte ai une quelconque dimension "sexuelle", ils préféraient les séances "maisons" qui contrairement au nom n'étaient pas plus "intimes". Durant ces séances, il suffit à Venus-Saoirse de donner des ordres à certains hommes, de mal leur parler, de s'énerver. En somme, de se comporter comme une véritable princesse pourrie-gâtée. De fil en aiguille, la curiosité grandissant, le porte-monnaie réclament, Venus en a découvert les variantes : le fétichisme. Si elle refusait clairement de se vendre (son rôle de "dominatrice" n'ayant aucune espèce de ressemblance avec la prostitution), elle admit plus facilement de vendre sur internet de vieilles chaussures. Puis des chaussettes, pourquoi pas des collants. Pourquoi pas.. des culottes ? Tout cela n'a d'intéressant à ses yeux que la psychologie, les influences pour ses dessins et l'argent que ça lui ramène, bien qu'elle dispose aujourd'hui de moins en moins de temps pour cela.

Connor la félicite de la voir reprendre un peu plus goût à la vie. De la revoir sortir comme en Irlande, ou comme quand Locky était là. Mais elle n'ose pas lui dire le fond de sa pensée. Elle n'ose pas lui dire qu'elle a peur, qu'elle ne veut pas y croire, qu'elle s'en veut de progresser sans son frère. Parfois elle regrette son merdier Irlandais, elle se culpabilise stupidement de vivre à New York paisiblement grâce au Visa frauduleux et à l'appartement que son frère a put lui offrir grâce aux mêmes merdes qui l'ont poussé à prendre cet avion. Parfois elle croiserait fort les doigts pour échanger sa place avec celle de Locky. Parfois elle s'en veut de lui en avoir voulut d'être parti, et d'avoir été si difficile une fois qu'elle l'eut retrouvée. Parfois, elle ne sait pas pourquoi elle est là, ici-bas, encore. Pourquoi tant de difficultés ? Elle n'en voit pas le bout. Mais son ami est différent, il semble fatigué, il sourit plus difficilement, il se confie plus rarement. Alors elle ouvre les yeux. Connor n'est pas un super-héros. Elle ne peut pas continuer à attendre après lui encore et toujours, bien que ce ne soit pas réellement le cas c'est ce qu'elle ressent. C'est ce que son égo traduit, et alors elle s'en veut de n'avoir pas été plus forte pour préserver ne serait-ce qu'un peu son meilleur ami.
Remords, toujours, encore, inlassablement. Puis la télévision. La radio. Internet. Tout, tout le monde a été mit au courant. Est-ce une intervention divine ? Des naufragés, des naufragés ! Un espoir, un gros espoir. Pitié. Pitié. Pas un faux espoir, pas ça. Etait-il vivant ? Tout ce temps ? Mais oui. Mais oui ! C'est un battant. Il se doit de revenir, d'être en vie. Locky revient. Il revient, il est secourut, il est de retour. Locky est vivant, avec elle, avec elle et Connor. Qu'importe les complications, au Diable les questions, le temps se rattrapera, mais pour le moment, Locky, "prends moi juste dans tes bras". Chaque chose en son temps.
"Je t'aime".

"l'île" c'est quoi pour moi ? Venus n'a entendu parler de l'Île que lors du sauvetage de Novembre 2014, même sauvetage qui lui ramènera son frère. "L'île", c'est pour elle l'endroit qui a permis à son frère de survivre deux ans durant. Elle n'en sait pas encore vraiment plus, et elle est actuellement plus préoccupée par le retour de son frère, son retour à New-York, que par les détails concernant l'île où il a vécut. Île qui lui semble à prime abord pas bien différente d'une autre, bien qu'elle lui demandera, à terme, comment ils ont fait pour survivre durant tout ce temps

les aléas de ma vie actuelle :
Tout partait bien, mais quelque chose grésille. Dans sa tête, dans son quotidien, constamment. Elle n'a plus la même place, quelque chose a changé et devient pesant. Elle sent toutes les personnes importantes loin d'elle d'une certaine manière. Elle se sent prête à cracher son secret à tout bout de champ et se le refuse, elle ne veut pas gâcher la vie de Locky et elle a pourtant l'impression qu'il gâche la sienne. Une rancœur gratuite, étouffée depuis trop longtemps s'installe en elle, comme une gangrène. Même Connor n'est plus le même, ne parlons pas de Silas qui chaque jour semble vouloir lui rappeler la définition de l'expression "prendre pour une conne". La routine l'ennuie, Venus étouffe. Venus veut fuir. Sa première solution est mauvaise. La seconde sera peut-être pas mieux, son réseau de fétiches la pousse à chercher plus loin. Elle ment, elle sort de plus en plus et rentre de moins en moins. Puisque personne ne lui dit rien, elle ne dira rien non plus. Elle cache son argent, feint d'avoir arnaqué ou volé lorsqu'un objet trop précieux est en sa possession. Elle dit que ce sont les fétiches, mais internet sait. Internet sait qu'une nouvelle Sugar Baby est née, vexée d'être posée dans un coin, ignorée de tous. Tu te victimise Venus, arrête ça. Elle prend sa vie en main, qu'elle croit. Jusqu'au jour où elle rencontre encore d'autres personnes et annonce se barrer.
Des semaines à vadrouiller de droite à gauche, d'un lit à l'autre, d'un rail à l'autre. Perdre la notion du temps, halluciner, être dans le coton h24, pas le bon. Venus veut s'oublier, se réinventer. Être différente, être meilleure ou du moins meilleure que les autres. Elle s'attaque aux mauvais ennemis : tourne le dos à ses proches, quitte New York, personne ne l'y attend. Encore moins Silas. Elle ne sera pas à nouveau celle qui attend, celle qui subit, celle que l'on sauve. Elle espère se sauver toute seule V.
Six mois à jouer la poule de luxe, se prendre pour une autre et se faire croire qu'elle est mieux qu'à New York. Six mois à faire comme si personne n'avait d'importance. Mais son sauvetage pue la merde, elle se perd à chaque fois un peu plus, se nuit à chaque instant, à chaque décision. Elle a rit, elle s'est amusée mais quelque part en elle un fossé s'est creusé.
Le fossé qui l'a ramenée à la maison.

«L'esthétique nihiliste a bien raison : une pomme réelle est plus belle qu'une pomme peinte, et un corps vivant qu'une Vénus de pierre.»

Relationship’ :
Love : Venus, contrairement à ce que son prénom voudrait l'entendre, n'a pas eut beaucoup d'histoire d'amour, et n'en connait pas non plus une stable et durable. Venus ne s'ouvre pas facilement, alors s'ouvrir à l'amour est encore plus compliqué. Dans ce domaine elle serait pourtant aussi parfaite que Venus. Aimante, généreuse, protectrice, sensuelle.. La jeune femme n'aime pas à moitié, elle ne fait pas dans la demi-mesure et a souvent tendance à s'oublier pour les personnes qu'elle aime. Son caractère quelque peu lunatique la rend pourtant difficile à cerner, elle serait une amoureuse délicate à appréhender, tantôt mielleuse, tantôt froide. Cela n'aurait pour autant aucune raison de remettre ses sentiments en doute, car lorsqu'elle les ressent, ils se font forts. Encore faut-il qu'elle l'admette. Sa passion peut parfois être inquiétante, ou étouffante. N'ayant pas une grande confiance en elle Venus a tendance à être possessive et à se dévaloriser.

Family : Sa famille c'est Locky, son frère jumeau, et personne d'autre. Venus ne considère plus les membres de sa famille comme en faisant partie. Ses soeurs égoïstes et si différentes, sa mère absente, son père.. aucun d'eux ne mérite d'être mentionné à ses yeux. Sa famille c'est Locky. Locky et Connor, son meilleur ami. L'ont dit que l'on ne choisit pas sa famille, mais Venus a à peu près constitué la sienne : son frère et son meilleur ami, pas besoin de plus. A eux deux, ils dirigeraient le monde, elle en est sûre. Alors à trois ?
Sa famille, c'est vital. C'est son sang, ou du moins c'est comme-ci, dans le cas de Connor. Venus tuerait pour les protéger, il est impossible de retourner la demoiselle contre les siens, même si parfois tout n'est pas rose. Même si parfois, en famille, on a tendance à se chercher les poux. Pour mieux se dire je t'aime.
Friends : Venus-Saoirse n'a pas beaucoup d'amis. C'est une jeune femme qui n'aime pas parler d'elle, qui de part son allure n'attire pas la compassion de grand monde, alors on ne peut pas dire qu'elle ai une tonne d'amis pour pouvoir décrire son comportement exact avec ces derniers. Même enfant, elle n'en n'avait que peu. Le seul constant et toujours présent est Connor, mais l'amitié qui les lie n'est pas égalable à une autre. Je peux cependant affirmer que la demoiselle aime sortir faire la fête, déconner, rigoler sans prise de tête, et surtout ne pas juger autrui. Alors on peut aisément en déduire qu'elle est une amie disponible, amusante et loyale.
Ex :
Saoirse n'a pas beaucoup d'ex à proprement parler. Depuis sa première partie de jambes en l'air l'a jeune femme a plutôt enchaîné des relations qui n'en n'étaient pas. A New-York cependant la donne a un peu changée, notamment avec Silas. Venus-Saoirse ne pensait pas pouvoir rencontrer un jour quelqu'un avec qui partager une telle alchimie. Quelqu'un qui lui corresponde, qui ne lui demande pas d'être une autre, et qui ne la prenne pas pour un simple trou. Du moins c'était ce qu'elle pensait, jusqu'à ce qu'il mit fin à leur histoire. Histoire courte, mais intense. Courte, mais assez longue pour que naissent quelques sentiments. Sentiments difficiles à effacer, étant donné son tempérament. Depuis, V fait comme si de rien n'était, elle fait celle que ça ne touche pas, elle en rigole, même si au fond la situation la désole. Quelle ironie Venus. Parfois, il leur arrive de se retrouver. Ce n'est pas bien concret, pas bien sérieux. C'est douloureux, mais Venus accepte. Elle accepte car durant ces moments elle existe aux yeux de Silas, se dit-elle. Car durant ces moments, elle retrouve l'alchimie qui les a fait se côtoyer. Parfois, elle se fait tendre, rattrapée par ce qu'elle ressent pour le jeune homme. D'autres fois, elle l'ignore. Blessée.
Hate : Tout comme en amour, Venus ne déteste pas à moitié. Lorsqu'elle considère une personne comme néfaste, pour elle ou pour un proche, il est difficile de lui faire changer d'avis. Peut-être excessive, la jeune femme sort rapidement les crocs avec ceux qu'elle ne porte pas dans son coeur, ne se laissant pas marcher sur les pieds Venus n'hésite pas à manigancer ou à frapper lorsque besoin se fait. Pour ce qui est des conflits moins ouverts, et l'hypocrisie n'étant pas son fort, la jeune Irlandaise possède l'art et la manière d'instaurer la guerre froide. Ou d'intimider. Autrement dit, il est bien plus agréable d'être dans son cœur, ou au moins dans un rang "neutre", que de se trouver de ce côté-ci de la barrière. Car de ce côté : pas de quartier. La colocataire de Silas est l'une de ses personnes ayant la "chance" de bénéficier des regards noirs de Miss O'Donaill.
Other : En règle générale Venus est une jeune femme lubrique, ce qui lui vaut de connaître pas mal de personnes et d'être pour certains le "meilleur plan cul du coin", car elle n'est pas prise de tête V, elle n'attend rien de personne. Le fait qu'elle soit réservée arrange les moins sincères, quant aux autres ils doivent en général ramer un peu pour la faire parler. Avec un peu de perspicacité, ou d'observation, il n'est pas bien compliqué de comprendre que V est une jeune femme troublée qui jonglant de grande gueule boute-en-train à inquiétante et nerveuse solitaire couvre une sympathie honnête envers ses alliés. Il est difficile de lui attribuer un comportement, tellement ce dernier change au gré de ses humeurs et des occasions.

sinan bah en vrai, moi j'suis PRINCESSE VOITURE ✕ en réalité j'ai 21 ans ✕ j'habite du côté de Marseille/Aix en Provence ✕ sur TI, vous m'verrez 1/7 je vais prévoir peu ✕ il m'semble que j'ai connu le forum par Facebook ✕ ce qui m'a plu, c'est le scenar d'abord, puis la tolérance concernant le rythme de RP et les double compte, en revanche le forum est joli mais très lourd pour naviguer.. ✕ le personnage que je vais jouer, il tue, en fait c'est un SCENA' ✕ j'lai choisi car : je suis amoureuse de Silas ✕ j'vais d'ailleurs m'empresser d'aller recenser mon avatar ici j'ai pas d'autres comptes ✕ puis comme j'suis sage, j'ai lu&signé le règlement ou pas, et j'vais peut-être même demander un parrainage si jamais j'me sens perdu(e) ✕ allez j'finis en vous disant : La paillette c'est la vie .


Dernière édition par Venus-Saoirse O'Donaill le Lun 18 Jan - 19:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Eulally W. Austen-Jameson "
ADMIN Speedy. × Tell me your dreams ♧ ❞

× Ma Célébrité : elizabethCUTIEolsen. × Nombre de messages : 2408 × Age du perso : 23 yrs-old. × Job : ex-étudiante à berkeley ; étudiante à colombia. × Côté love : lui, mon presqu'fiancé. #catindesbois.


Message(#) Sujet: Re: VENUS IN FURS² Mer 13 Jan - 15:38

    ohh r'welcome parmi nouuus, venussss ahah bonne chance pour c'te new fiche, la biche #22


So I just try to keep up
I’M A PRINCESS CUT FROM MARBLE, SMOOTHER THAN A STORM. AND THE SCARS THAT MARK MY BODY, THEY’RE SILVER AND GOLD, MY BLOOD IS A FLOOD OF RUBIES, PRECIOUS STONES, IT KEEPS MY VEINS HOT, THE FIRE'S FOUND A HOME IN ME AND MY NECKLACE IS A ROPE, I TIE IT AND UNTIE IT. Yellow flicker beat — by lizzou

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Connor-Néoh McMillan "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Cameron Monaghan × Nombre de messages : 2329 × Age du perso : 21 ans × Job : étudiant bien sage, ou pas trop. × Côté love : tu l'sens, que je suis totalement à fond ? et puis que j'me fais arnaquer ? il faut croire que c'est l'histoire de ma vie.


Message(#) Sujet: Re: VENUS IN FURS² Mer 13 Jan - 15:56

V !!!! waiit Bon retour et bon courage pour ta fiche ! chouu


I was running in circles,
I hurt myself,
Just to find my purpose.
Everything was so worthless,
I didn't deserve this,
But to me you were perfect.

#McMinaill ♦ #TeamEnfoirés ♦ #Lockonnor
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: VENUS IN FURS² Mer 13 Jan - 19:36


Allez j'fais péter le champagne !!!!!

Je te souhaite un graaaaaaaaaand bienvenue ! ou un (re) bienvenu ! J'aime déjà ton personnage, j'espère qu'on aura un lien ou un rp coeur2 . En tout cas, ton avatar + ton pseudo hourraa
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Locklain-James O'Donaill "
❝ Success. × Forget the burdens of the past ₪ ❞

× Ma Célébrité : Noel Fisher × Nombre de messages : 628 × Age du perso : 22 ans × Job : Dealer, trafiquant d'armes × Côté love : M'emmerde pas 😏 FUCK-U


Message(#) Sujet: Re: VENUS IN FURS² Jeu 14 Jan - 7:21


La plus belle Rebienvenue la frangine ! Bon retour ouais ♥ ♥


Did I swallow hallucinogens ? Cause
if not, where the hell did all of it go ?

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: VENUS IN FURS² Jeu 14 Jan - 9:36

Rebienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Lux-Ivory M. Arckle-Lewyn "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : emily bett-rickards × Nombre de messages : 208 × Age du perso : 23 ans × Job : hacker ; ingénieure en cybersécurité - chercheuse en bioingéniérie ; poursuit l'idéal controversé du cyborg. × Côté love : error 404 : page not found.


Message(#) Sujet: Re: VENUS IN FURS² Jeu 14 Jan - 14:54

r'Bienvenue par ici! <3 Bon courage pour ta fichette venussette, et bonne continuation parmis nouuuus! ♥


Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: VENUS IN FURS² Jeu 14 Jan - 15:34

WAWOU vous êtes adorables !!!! Merci à touuuuuus !! CONNOR MON PTIT CONNOR ENFIN JE VAIS TE PAPOUILLER (ou pas ->)

LOCKY SALE VERMINE DEMON LOVE. LOVE LOVE.

Avec plaisir Katniss !!! ce sera possible en tant qu'amazone tu crois ? :o


Ohhhh j'avais pas actualisé j'ai encore d'autres messages ! Je vous remercie beaucoup fiiesta

J'espère améliorer ma fiche au passage du coup, hahahin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Susie-Joddy Lewis Hunprey "
ADMIN Crazy. × It's only the beginning ღ ❞

× Ma Célébrité : jessica marie alba <3 × Nombre de messages : 11158 × Age du perso : 26 ans - née en 1988 à NY × Job : maman à temps plein, c'est déjà bien × Côté love : lui, malgré tout


Message(#) Sujet: Re: VENUS IN FURS² Ven 15 Jan - 12:48

  • re'bienvenue parmi nous, belle venuuus hipiip waouu bon courage pour le reste de ta fichette ♥ puis, bon jeu avec conochouu & lockyyyy #33 hâte de vous revoir jouer tous les trois oukayy



more:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Israël-Maëlys D. Jakarta "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : chloé moretz × Nombre de messages : 1195 × Age du perso : dix-sept ans (depuis le 31 décembre) × Job : coursière pour le réseau de trafic d’armes – et de drogues, soyons parfaitement honnête – de sa mère


Message(#) Sujet: Re: VENUS IN FURS² Sam 16 Jan - 10:58

rebienvenue sur l'Ile heeyy
bonne rédaction de fiche hon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: VENUS IN FURS² Lun 18 Jan - 20:20

Moooooh c'est gentil !!! Merci les filles I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Lizzie-Ivy Eswood Stilson "
ADMIN Speedy. × Tell me your dreams ♧ ❞

× Ma Célébrité : keiraHOTknightley × Nombre de messages : 16353 × Age du perso : vingt-cinq ans. × Job : râleuse têtue et inutile. × Côté love : c'est flou.. you ? #lizzielalâcheuse.


Message(#) Sujet: Re: VENUS IN FURS² Mar 19 Jan - 2:45

    ahlala ta fiche est superbe, venusette miam c'est tout tout bon, j'te valide, miss heartt
    j'ai plus qu'à t'souhaiter un bon retour parmi nous, have fun toujours à new-york yeah ♥


félicitation pour ta validation ^.^
yes c'est parti, tu peux commencer à jouer <3 maintenant tu fais quoi ? alors, poste bien ta fiche de liens, et pui si tu veux, ton journal de bord, ta demande de logement, de job... tu peux aussi créer des relations prédéfinies du côté des scéna ou des pré-liens (: sache que tu as une partie pour gérer tes rps et notamment recenser tes points au fur et à mesure ♥ sinon en ce moment il se passe pleins d'choses sur TI, comme l'intrigue en cours : projet tullis si tu veux faire ton curieux ☣ enfin, pour t'intégrer à fond, rejoins-nous sur la chatbox, c'est toujours la fête là-bas, et aussi du côtes jeux, viens voter pour TI yeah (a) d'ailleurs, si t'es encore un peu perdu, tu peux demander un petit parrainage hein *.* allez j'te laisse poser tes bagages parmi nous (et c'est que tu peux t'étaler de partouut) voilà, n'hésite pas si tu as des questions, et amuse-toi bien mon lapin #22



❝ Keep a weather eye
on the horizon . ❞
He fell in love with a woman. He fell in love with the sea. Same story, different versions. And all are true. It was a woman as changing and harsh and untamable as the sea. Him never stopped loving her. But the pain it caused was to much to live with, but not enough to cause him to die. × BY LIZZOU

spoiler :
 

♪ « dreams never end » dream
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Edan-Kane Fitzgerald "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Colin O'donoghue × Nombre de messages : 2656 × Age du perso : 32 piges. × Job : Médecin en chef dans la Marine. × Côté love : Âme captive de la sirène.


Message(#) Sujet: Re: VENUS IN FURS² Mar 19 Jan - 19:08

    MAMA CE CHOIX DE VAVA mygosh waah et comment qu'elle est belle ta fiche **
    Re-bienvenue hon


long afloat on shipless oceans, I did all my best to smile 'til your singing eyes and fingers drew me loving to your isle. and you sang ‘sail to me, sail to me, let me enfold you’. here I am, here I am, waiting to hold you.
Song to the Siren

Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: VENUS IN FURS²

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-