avatar
» Azure Q. Emingway "
❝ Damage. × All in vain seems empty & insane ☣ ❞

× Ma Célébrité : Eliza Taylor-Cotter. × Nombre de messages : 94 × Age du perso : Vingt et un ans. × Côté love : Une pomme de pin.


Message(#) Sujet: La curiosité est un vilain défaut • Ft Kieran Jeu 22 Oct - 0:10




          Curiosité ;
          « Envie d'apprendre, de connaître des choses nouvelles. »
« Do I have to change my name ? Will it get me far ? Should I lose some weight ? An I gonna be a star ? » La voix était plutôt juste, mais n'était pas parfaite. Le rythme était approximatif et les paroles n'étaient pas sûres. Le son était bas. Mais elle y mettait du cœur. A vrai dire, il était bon de salué son effort pour se souvenir de parole qu'elle n'avait entendu que par la bouche de quelques jeunes réfugiés, s'amusant un soir à parodier une chanteuse dont Azure ignorait jusqu'au nom. Et cette ignorance l'énervait. Celle là même qui l'obligeait à se lever chaque matin en quête de réponses à ses questions. Elle lui faisait prendre des risques, la mettait en danger, dans l'unique but de lui en apprendre un peu plus sur eux. Ces autres. Ces gens du continent. Ceux qui auraient dû mourir. Et si la curiosité est un vilain défaut ? Oui. Dans le cas d'Azure tout du moins. Elle avait pourtant promis le matin même à son frère qu'elle ne quitterait pas l'Hydre par un temps pareil. Elle l'avait assuré qu'elle avait de toute façon des choses à faire là bas, qui lui prendraient bien plus de temps qu'il n'y en a dans une journée. Et pourtant elle était là. Accroupie à même le sol boueux, les mains creusant la boue à la recherche d'un quelque chose caché là par un autre qu'elle. Même de loin, il était aisé de deviner qu'elle n'appartenait pas au monde des survivants. Elle n'était pas de ces touristes ou femmes d'affaires, de ces professeurs ou chercheuses, de ces artistes ou sportifs. Non. Elle n'était qu'une originaire. Une originaire bien loin de chez elle.

« I tried to be a… a girl. I tried to be… quelque chose d'autre. Lalalala. That's why I wrote this song. Lalala. American life... » Il faisait chaud, mais elle gardait sa veste. Un peu de chaleur était de toute évidence bien plus supportable que des vêtements entièrement mouillés par une pluie qui semblait interminable. Arrêtant son geste, Azure releva ses yeux en direction du ciel noir. Electrique. Démentiel. Si ce n'était pas encore la tempête, cette dernière ne demandait qu'à exploser. Au pire, si vraiment elle ne pouvait pas reprendre la mer, elle irait trouver un trou quelque part pour passer la nuit. Elle aurait ainsi tout le temps de s'inventer une excuse pour son retour tardif. Oui. C'était plutôt pas mal. Satisfaite de sa propre pensée, la demoiselle lâcha le ciel de son étreinte pour se déplacer de quelques centimètre avant de nouveau plonger ses doigts dans la terre meuble. Elle était pourtant sûre de son coup. Le gars était là quand il l'avait enterré. Le pont sur sa droite, à quelque mètres du ravin. Était-ce possible qu'il soit revenu entre temps ? Possible. Et il était vrai qu'avec toute cette eau, il était difficile de viser juste. Ah ! Quelque chose de plus dur fit la rencontre de son indexe. Creusant un peu plus profond, elle ne tarda pas à tomber sur l'objet de sa recherche du jour : une petite boite en bois, visiblement fait main. Examinant l'objet qui ne devait pas être plus grand que sa main, la jeune femme sentit en elle une petite vague d'excitation. Se redressant légèrement, elle souleva avec application le petit couvercle qui céda sous la pression de sa lame.

Un collier. Voilà ce que contenait le petit coffre. Un bijou. Un peu déçue de sa découverte, elle souleva le pendentif avec son couteau de telle sorte à ne pas le souiller de boue. Le contemplant quelques secondes avant de le remettre à sa place, Azure soupira. Ce n'était pas la découverte du siècle, mais c'était toujours ça. Peut-être appartenait-il à une mère, une fille, une sœur ou une épouse aujourd'hui décédée ? C'était fort possible. Et alors qu'elle s'apprêtait à remettre ce petit trésor à sa place - elle ne trouvait aucune utilité à garder ça - elle s'aperçu que ce qu'elle pensait n'être que le fond de la boite était en fait un petit carnet. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Ça, elle aimait bien ! Se recroquevillant un peu plus sur elle-même afin de protéger les pages de l'eau - ce qui était de toute évidence une cause perdue - la demoiselle se mis à tourner les pages du petit bouquin, prête à entrer dans l'intimité de la personne qui n'avait certainement pas prévu de partager sa vie avec une Originaire.


There is no life - no life without its hunger. Each restless heart beats so imperfectly but when you come and I am filled with wonder, sometimes, I think I glimpse eternity. You raise me up, so I can stand on mountains. You raise me up, to walk on stormy seas. I am strong, when I am on your shoulders. You raise me up... To more than I can be...





Dernière édition par Azure Q. Emingway le Jeu 5 Nov - 0:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Donovan J. Reid "
❝ Success. × Forget the burdens of the past ₪ ❞

× Ma Célébrité : Chris Wood. × Nombre de messages : 217 × Age du perso : 24 ans. × Job : ancien policier × Côté love : Il n'y a que de la confusion


Message(#) Sujet: Re: La curiosité est un vilain défaut • Ft Kieran Jeu 22 Oct - 5:54



La curiosité est un vilain défaut

Le vent soulevait les feuilles mortes au sol. La pluie s'abattait sur les cabanes et sur les hommes. Les nuages gris cachèrent le soleil pour laisser placer à la tempête qui se préparait. Tempête pressentit depuis déjà quelques jours. Se cachant de la tempête, les enfants n'osèrent plus sortir. Les parents les interdisaient de s'amuser sous ce ciel noir. Doit-on nous empêcher de vivre pour ces agitations ? Ces mêmes agitations que l'on voit depuis un moment. Oui, un ouragan se préparait ou quelque chose comme ça. Il allait bientôt toucher la terre pour tout dévaster sur son passage. Détruire les récoltes, les habitations et probablement tuer des humains, des âmes faibles pour tout dire. Kieran s'était préparé au calme à cette fameuse tempête. Elle approchait de plus en plus. Il n'y avait pas une minute à perdre. Tuons les plus faibles, tuons ceux qui s'opposent à lui fournir tout matériel et nourriture. Il n'y a pas de place pour la démocratie, c'est chacun pour soi. L'hostile ne connaît que trop bien cette devise. Il n'a que faire des autres humains sur cette île. Ils ne sont que de pauvres âmes perdues sans intérêt. Aucune pitié pour ces personnes-là. Eux qui détestent tant les hostiles. Oh, le seul préjugé de vrai, c'est qu'ils sont bien sanguinaires, pour la plupart en tout cas. Kieran joue de façon solitaire, rare les fois où il s'amuse à tuer avec les autres. C'est bien plus amusant d'être le seul tortionnaire à bord.

Se cachant du vent à l'aide de sa veste et de sa main, il courut jusqu'à la grotte où se trouvent les réserves. La nourriture, parfois même des couvertures ou ce genre de choses utiles. Ignorant ce qu'on pourrait dire et d'ailleurs, il s'en fiche bien. Il se dirigea vers la réserve à nourritures. Miam. Qu'est-ce qu'on va manger ce soir. N'arrivant pas à se décider, il attrapa le premier gibier qui lui tomba sous la main. Cela ressemblait à un canard. Difficile à dire, vu sa sale tête amochée. Va pour la volaille. Kieran jeta un coup d’œil aux légumes, il manquait de patates. Voilà, il manquait de patates et il allait devoir braver le vent et la pluie pour assouplir sa faim. Il emballa la volaille dans un drôle de sac qu'il avait conçu lui-même puis quitta la grotte jusqu'à sa cabane. Il avait d'ailleurs réussit à protéger son toit de la pluie à l'aide de quelques bricoles. Le brun y laissa sa viande sur la table en bois, toujours dans son sac. Il attrapa un autre sac plus petit avant de regarder dans sa poche pour vérifier que son poignard est toujours là. Il quitta enfin les lieux. Il plaça le capuchon sur sa tête déjà mouillée et marcha vers le potager. Empruntant les lieux les moins sûrs. Appréciant ses lieux pas très fréquentés. Souvent l'idéale pour attraper un vrai gibier, c'est-à-dire, un être humain.

Il appréciait plutôt les gouttelettes de pluie sur sa peau dénudée. Ses mains étaient trempées, tout comme ses vêtements qui commencèrent à l'être. Le pont n'était pas très loin. Ce pont ravagé depuis déjà plusieurs années probablement. Il ne tient qu'à un fil, si on peut dire cela. Relevant la tête après avoir scruté ses mains humides. Il aperçut une demoiselle. Sourire en coin, il s'approcha de la blonde. Pliant son fameux sac pour le fourrer dans la première poche de sa veste. Les patates allaient attendre. Comment résister à l'envie de s'approcher d'une potentielle victime ? Cette envie si soudaine et si forte. C'est comme tenter de ne pas manger un délicieux gâteau. Non, c'est impossible. Et il n'y a pas de régime pour cela. Kieran se fit plus discret, se plaça alors en diagonale de cette dernière. Ses bras longés le long de son corps et le regard fixe sur la blonde. « Tu es perdue ? Peut-être puis-je t'aider ? » Dit-il soudainement. Se retenant d'avoir un sourire espiègle. Le coin des lèvres légèrement relevé.

AVENGEDINCHAINS / gifs: © tiny (moi)



You think I’ll run. And maybe I would have once, okay? But I’m not that guy anymore. If you think that your crazy life is gonna scare me off, you are so wrong, okay? There’s nothing out there or in here that scares me as much as the thought of losing you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Azure Q. Emingway "
❝ Damage. × All in vain seems empty & insane ☣ ❞

× Ma Célébrité : Eliza Taylor-Cotter. × Nombre de messages : 94 × Age du perso : Vingt et un ans. × Côté love : Une pomme de pin.


Message(#) Sujet: Re: La curiosité est un vilain défaut • Ft Kieran Jeu 5 Nov - 4:44




          Curiosité ;
          « Envie d'apprendre, de connaître des choses nouvelles. »
Ce n'était pas une histoire d'amour, ni un récit de peine. Il s'agissait plutôt de l'anecdote d'une vie. Quelques passages sans intérêts profonds qui lui permettaient de se figurer à quoi ressemblait cette terre qu'elle ne verrait sans doute jamais. A quoi ressemblerait sa vie, si elle était née ailleurs. Ailleurs dans cet autre monde en tout point différent du sien. Denver. Oak Creek. Las Vegas. France. Italie. Voiture. Télévision. Coiffeurs. Parcs naturels. Cinémas. Restaurants. Villes. Rues. Circulations. Policiers. Patinoire. Building. Garage. Peintre. Hôpital. Galerie d'Art. Comédies musicales et concert à ciel ouvert… Tant de mots auxquels Azure tentait désespérément d'associer une image. Tournant une nouvelle page, ayant totalement oubliée la pluie et l'orage - tant elle était absorbée par ces écrits - elle tomba nez à nez avec une photographie. A son dos était inscrit : Polly & Danny - december 15th. La photographie n'était pas très bonne mais suffisamment parlante : une petite fille et ce qui devait certainement être un chien dont elle était incapable de deviner la race. Connaissait-elle seulement une race de chien ? Même parmi les plus courantes ? Non. Une sensation étrange fit frissonner ses membre alors qu'elle constatait une nouvelle fois toute l'étendue de son ignorance.

Surprise dans sa lecture par un inconnu, Azure cessa instantanément ce qu'elle faisait pour reporter toute son attention sur son interlocuteur. Elle ne l'avait ni vu ni entendu venir. Ne le quittant pas du regard alors qu'elle se relevait tout en tapotant légèrement ses genoux pour en retirer la terre, elle lâcha le journal qui alla trouver refuge dans la boue.« J'étais juste… » Elle leva ses épaules en direction du ciel noir. « … j'allais partir. » Esquissant un fin sourire à cet homme qu'elle ne connaissait pas, elle s'autorisa quelques secondes pour le détailler du regard. Tout comme elle, il était mouillé jusqu'à l'os. Immobile, droit comme un piqué. Depuis combien de temps était-il là, à l'observer ? « Mais merci. » Refuser l'aide de quelqu'un et chercher à le fuir ne signifiait pas devoir oublier les bonnes manières - si tant est que l'on est un jour reçu l'enseignement des bonnes manières. Aussi le remercier avait été quelque chose de naturel. Si elle ne le remerciait pas d'être venu troubler sa tranquillité, elle le remerciait de l'avoir fait sortir de ses rêveries pour prendre conscience qu'il était peut-être temps qu'elle rentre si elle voulait pouvoir traverser l'eau en minimisant le danger. Elle le remerciait aussi pour l'aide qu'il proposait. Et elle le remerciait par avance pour ne pas qu'il insiste d'avantage. Car même si cet être ne l'effrayait pas - il avait franchement plus la tête d'un gentil petit rescapé sous son petit capuchon que celle d'un hostile assoiffé de sang - bien sûre, une petite voix en elle lui soufflait de se méfier. C'était d'ailleurs ce qu'elle faisait en choisissant de couper court la discussion avant même qu'elle ne soit véritablement engagée. Oui. Elle restait malgré tout une Originaire. Et même si respecter les Lois et distances qu'on lui imposait était parfois une épreuve, elle ne pouvait réprimer totalement vingt et une années d'éducation. Ce n'était pas parce qu'ils étaient l'une de ses obsessions depuis qu'ils avaient foulés le sable de l'île principale pour la première fois, qu'elle devait les considérer tous comme de grands amis. Elle ne les connaissait que superficiellement. Et il est bien connu que même si l'autre n'est pas craint, l'inconnu fait toujours un peu peur.

Accentuant un peu plus son sourire pour cacher son questionnement interne, la demoiselle fit mine de se pencher en avant comme pour remettre de l'ordre par terre. Récupérant au passage la photographie du chien et de la gamine qu'elle s'empressa de mettre à l'abri dans sa poche, elle déposa le carnet dans la petite boite et récupéra son poignard qui gisait à quelques centimètres d'elle. Se redressant, elle garda ce dernier dans sa main et se détourna de lui, prenant la direction du vieux pont qui croisait l'un des chemins les plus rapide pour regagner les environs de la plage et donc sa barque.


There is no life - no life without its hunger. Each restless heart beats so imperfectly but when you come and I am filled with wonder, sometimes, I think I glimpse eternity. You raise me up, so I can stand on mountains. You raise me up, to walk on stormy seas. I am strong, when I am on your shoulders. You raise me up... To more than I can be...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Donovan J. Reid "
❝ Success. × Forget the burdens of the past ₪ ❞

× Ma Célébrité : Chris Wood. × Nombre de messages : 217 × Age du perso : 24 ans. × Job : ancien policier × Côté love : Il n'y a que de la confusion


Message(#) Sujet: Re: La curiosité est un vilain défaut • Ft Kieran Ven 20 Nov - 2:56



Curiosité

Si au départ, son objectif était d'aller chercher des patates, sa route croisa quelqu'un qui venait de chambouler cela. Évidemment, il aurait pu l'ignorer, passer à côté comme si rien n'était et faire ce qu'il était supposé faire. Bref. Le voilà sous cette fichue pluie à interpeller cette blondinette. Cette ambiance dans les airs, la pluie, le ciel noir et ce vent, c'est parfait pour ce genre d'événement. Le climat d'un drame. C'était tellement classique le coup du, je peux t'aider ? On voit que cela dans les films où l'agresseur va ensuite en profiter pour la tuer après avoir joué avec elle. Kieran n'a aucunement l'apparence d'un psychopathe qui va sauter sur sa victime ou d'un tueur en série. Les apparences sont trompeuses comme on dit hein. Le brun ne la quitta pas des yeux lorsqu'elle laissa tomber son journal. Son attention n'était que porter sur cette dernière, le reste, l'importe peu pour le moment. Il fronça légèrement les sourcils tout en tentant de garder un visage plutôt neutre, mais sympathique. Autant qu'il peut l'être, autant qu'il peut le montrer aux autres. Ce côté gentil garçon, sourire craquant et son envie d'aider les autres. La jeune femme ne semblait pas vouloir de son aide, prétextant qu'elle allait partir. Pourtant, elle semblait captivée par ce qu'elle faisait. Elle n'avait pas semblé être sur le bord de quitter les lieux. Alors, que ses bras étaient longés sur le long de son corps, il vient discrètement jouer avec le rebord de son haut tout trempé. Il serra le tissu tout en restant silencieux. Laissant croire qu'il allait reprendre sa route et qu'il allait la laisser partir. Chacun de leur côté, merci bonsoir. Kieran sourit légèrement en la regardant. Faisant mine du mec qui n'est pas du tout méchant. À quoi bon montrer ce jeu dès le début ? Cela ne ferait que fuir la proie. Pour conclure le tout, elle avait même un couteau, mais elle n'avait certainement pas la force d'un homme. Le jeune homme n'avait pas eu le temps de placer des mots. Il ne voulait pas se faire insistant, en tout cas, il avait autre chose en tête.

Il la laissa alors, se détourner de lui et reprendre sa route. Oops. C'est aussi là qu'il doit aller. Le potager n'était plus très loin. Il pourrait reprendre sa route aussi. Néanmoins, son instinct sauvage, de chasseur, le dirigea vers la blonde. Le brun emboîta le pas rapidement. Il se racla la gorge avant de légèrement sourire. « C'est drôle.. c'est aussi la direction que je dois prendre. On fait la route ensemble ? » Bien que cela ressemblât à une question, Kieran n'attendit pas sa réponse pour se mettre à ses côtés et marcher. Il remonta légèrement son capuchon pour que son visage paraisse mieux. « Au fait, moi, c'est Kieran. Tu es ? Je croyais connaître tout le monde, mais en fait.. je ne t'ai jamais aperçu. Tu te cachais ?  » Il la regarda quelques fois ou en regardant le chemin afin de ne pas tomber dans un trou ou un truc qui le ferait chuter au sol. Bon, il ne connaît pas tout le monde, mais son visage ne lui soit pas du tout familier. Il ne pensait même pas au fait, qu'elle pourrait venir de l'Hydre en fait. Le jeune homme était plutôt concentré à son coup et à ne pas tomber.

AVENGEDINCHAINS / gifs: © tiny (moi)



You think I’ll run. And maybe I would have once, okay? But I’m not that guy anymore. If you think that your crazy life is gonna scare me off, you are so wrong, okay? There’s nothing out there or in here that scares me as much as the thought of losing you.
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: La curiosité est un vilain défaut • Ft Kieran

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-