avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: I love those late nights where you confess everything ❥ h a y l e y Mar 1 Sep - 4:28

It's being here now that's important. There's no past and there's no future. Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one.
I love those late nights where you confess everything ♡
Jace était officiellement père de famille. Il avait une magnifique petite fille de quelques jours à peine. Cette dernière continuait sans cesse de renifler ce nouveau monde et d'appréhender les ombres inconnues qui l'entourent. Il était un bon chef, un garde du corps, surveillant son enfant sans cesse, faisant attention à tout ce qui les entourent. Il ne savait pas si un jour, il sera le modèle de sa fille, si elle allait l'aimer pleinement plus tard, mais Jace fera en sorte d'être le meilleur pour elle, de faire tout ce qu'il faut pour la préserver du danger et des autres. Il n'est pas certain d'être le meilleur père avec tout ce qu'il a commis dans sa vie, mais l'important sont les actes qu'il commettra envers sa fille, l'amour qui lui porte est inconditionnel et infini. Ce petit être humain si fragile ne demande qu'à être aimé de ses deux parents, d'avoir de l'attention, de l'affection et d'être attentif à ses signes. Il n'est pas obligé de parler pour comprendre, il suffit d'observer et de déduire les choses. Jamais il n'aurait cru être là aujourd'hui, être père sur une île, d'avoir autant changé et tout cela, ce n'est pas le Jace d'Atlanta et de New York. L'homme qu'il était avant, il n'existe presque plus, il n'est plus le même. Les expériences sur l'île ont fait de lui un autre homme, plus froid, plus dur, mais chaque fois qu'il repense au passé, ça lui brise le coeur. Ses parents et ses amis lui manquent terriblement, il aurait tant aimé qu'ils soient tous là, partager cela avec eux ou tout simplement pouvoir rentrer à la maison, dormir sur un bon matelas, boire un verre de vin de bonne qualité et reprendre sa vie d'avant. Tout cela n'existe plus, il doit être considéré comme mort aux yeux des autres là-bas, sa mère doit le pleurer tous les jours et Ollie, son meilleur ami, ça le rend dingue, penser à son passé, c'est le mal. Jace n'avait pas envie de tomber dans une dépression et de passer la soirée à boire, en tout cas, pas tout seul. Le jeune homme décida de quitter sa cabane pour se rendre à la tente d'Hayley, la mère de son enfant. Il faisait noir, c'était l'idéal pour ne pas se battre avec un rescapé et déclencher une bagarre entre hostiles et rescapés. Le vent souffla sur sa peau, le faisant sentir bien, il venait tout juste de sortir du bain, alors, sa peau était encore humide. Il avait besoin de voir sa fille également, même si elle devait dormir, tous deux partageaient l'enfant, parfois lui, parfois elle. Jace traversa sans problème la jungle jusqu'au camp des rescapés, tout semblait si calme, on ne pouvait qu'entendre les hiboux et les grillons. Il ne l'avait pas prévenu de sa visite, ce n'était pas non plus une surprise, c'était un désir d'être là où il avait envie d'être, sous la tente de la belle, il avait envie de sa compagnie et également le besoin de voir leur fille Thea Diana. L'hostile pénétra donc dans la tente qu'il commençait à bien connaître, là encore, tout semblait si calme. Il ferma derrière lui afin d'avoir un peu d'intimité et puis il sourit en la voyant, peu vêtu, comme si elle avait su qu'il allait passer dans le coin. Il se demanda la réaction qu'elle aura, lorsqu'elle se retournera vers lui.

fiche: © wild heart. gifs: © tiny (jace)


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Hayley J. Fawkes "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Phoebe tonkin × Nombre de messages : 954 × Age du perso : 24 ans × Job : Interne en medecine puis fugitive recherchée pour meurtre. × Côté love : - We were meant for one another, perfect match - You make me crazy sometimes


Message(#) Sujet: Re: I love those late nights where you confess everything ❥ h a y l e y Dim 13 Sep - 19:20

Home is wherever I'm with you
I love those late nights where you confess everything
Hayley & Jace
Une semaine. Sept jours. C'était le nombre exact de jours qui s'étaient écoulés depuis son accouchement en catastrophe en pleine jungle. L'attaque des deux originaires s'était finalement soldé par deux cadavres, Hayley avait réussi à en tuer un et Jace s'était occupé in extremis de l'autre. S'en suivit de la douleur, une grosse douleur et pour clôturer tout ça une belle infection. La cerise sur le gâteau. Tout s'était bien terminé, heureusement et ils avaient pu commencer à réaliser et à prendre conscience de leur rôles de parents à temps plein. Le seul problème qui persistait encore s'était les clans. Hayley avait rejoint les Kappas depuis plusieurs mois maintenant et Jace faisait toujours parti des hostiles. L'annonce de la grossesse de la jeune femme avait vite fait le tour du campement et son image de traître et d'espionne avait vite refait surface. Les trois quarts des rescapés restaient persuadé qu'elle informait secrètement les hostiles et qu'elle n'était pas digne de confiance. Depuis une semaine, les choses ne s'étaient pas calmé, elle était rentré avec son bébé et ce n'avait pas été bien vu. Il était mi-hostile lâchait quelques-uns d'entre eux, d'autres disaient que cette union était malsaine. Hayley faisait la sourde oreille devant de tels propos qu'elle trouvait ridicule et dénué de sens. Elle espérait juste qu'aucun d'entre eux ne serait assez stupide pour s'attaquer à elle ou à son bébé. Ce soir là, la jeune femme coucha son bébé de bonne heure pour profiter un maximum de sa soirée et de se détendre au mieux. Une fois le petit ange endormi, elle tira le bout de tissu entourant le berceau, qui servait de rideau et ôta ses vêtements. Il faisait particulièrement chaud ces derniers jours, les nuits étaient longue et la chaleur insoutenable. En sous-vêtements, elle plongea ses mains dans le sceau d'eau fraîche qu'elle s'était ramené un peu plus tôt dans l'après-midi et se mouilla la nuque et le visage. Entendant un léger bruit dans son dos, elle attrapa le premier objet qu'elle avait sous la main et fit volte face. Quand le visage de Jace entra dans son champ de vision, l'objet qu'elle tenait dans ses mains en guise d'arme tomba au sol et sans le vouloir ses joues prirent une teinte rosée. Réaction stupide puisqu'il l'avait déjà clairement déjà vu en sous-vêtements et même bien plus .. Esquissant un sourire gêné, ses mains venant tentait de recouvrir les parties dénudés de son corps, elle se racla la gorge. « Tu pourrais frapper.. » dit-elle sur le ton de l'humour, brisant la gêne qui s'était installé pendant quelques secondes entre les ex- amants. Elle passa une main derrière sa nuque, replaça une mèche de cheveux qui lui tombait sur le visage et s'enroula dans une chemise longue qui trainait près d'elle. « Qu'est ce qui t'amènes à cette heure? Tout va bien ?» Son regard était à la fois interrogateur et inquiet, Jace n'avait pas pour habitude de débarquer à l'improviste.
© Starseed






- I can barely breath when you're here loving me -

Jayley ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: Re: I love those late nights where you confess everything ❥ h a y l e y Mer 16 Sep - 20:56

It's being here now that's important. There's no past and there's no future. Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one.
I love those late nights where you confess everything ♡
Ce soir, cette nuit, Jace n'avait pas envie de se morfondre sur sa vie d'avant, vie qui n'existe presque plus, seuls les souvenirs restent. Cette réalité est plus dure que l'on peut s'imaginer, même lorsqu'on tente de se convaincre que tout va bien et qu'on ne pense qu'au présent. Le seul moyen d'arrêter d'y penser, c'est de perdre la mémoire ou de se suicider. Ce sont deux choses auxquelles Jace n'a jamais pensé et heureusement, la première c'est peut-être un peu trop idiot comme solution et la seconde, pas de besoin de faire un dessin pour comprendre la raison du pourquoi il ne le fera pas. Il aime la vie, il aimait encore plus la vie à New York et Atlanta. Pourquoi n'avait-il pas réussi à convaincre sa fiancée de rester à la maison ? Il n'avait même pas tenté, tous deux étaient trop bornés et voilà le résultat, pris au piège, coincé sur cette île et le voilà papa malgré toutes ses épreuves de misères. Il était père, c'est ça son nouveau métier maintenant, jouer les pères parfaits. En tout cas, ce n'est pas chose facile en étant coincé sur une île où le danger rôde plus qu'à Manhattan.  En quittant sa cabane, il savait exactement où il allait. Sa fille lui manquait déjà beaucoup trop, cette séparation était insensée et à vrai dire, il n'appréciait pas de savoir sa progéniture à l'autre bout. Jace évitait quand même de faire une scène à ce sujet-là, mais ça se voyait clairement qu'il n'était pas pour cette idée de malheur. Heureusement, il avait droit à ses dodos avec la petite, il est plus en mesure de protéger l'enfant à vrai dire, en tout cas, c'est ce qu'il croit et c'est quand même un peu vrai. Jace ne s'est jamais fait prendre au piège, il n'a jamais été blessé mortellement, il a toujours su se protéger, en plus d'avoir une louve agressive avec lui. Le beau brun était enfin entré dans la hutte de la mère de sa fille. Elle était en sous-vêtements, ce n'est pas cela qui le gênait, pas la moindre du moins, il l'avait vu nu, alors, ce n'est pas ces bouts de tissu qui allait le faire rougir, non c'est même agréable à regarder. Il eut l'effet de surprise qu'il avait souhaité, bien sûr, elle ne lui lança pas l'objet, qu'elle laissa tomber aussitôt, Dieu merci. Pourquoi se cachait-elle ? C'était ridicule, il l'avait accouché, y a-t-il un truc plus gênant que ça ?

Jace fronça légèrement les sourcils. « Je n'ai pas besoin de frapper pour aller voir ma fille. C'est nouveau ça ? » Marmonna l'hostile avant de mieux entrer dans la pièce. Il s'approcha d'elle. « Tu attendais un autre homme ? C'est pour cela la tenue presque à poil ? » Dit-il en levant légèrement le ton de sa voix avant de se diriger vers là où Thea Diana était en train de dormir. Il l'observa silencieusement en train de dormir. Elle était si belle, si petite, petite chose fragile qui n'a rien à faire dans ce monde cruel. « Je vais bien, merci. » Il se recula avant de remettre le rideau tout en la regardant. Elle s'était couverte maintenant. Peut-être en demandait-il trop dans sa tête. Jace vient alors s'asseoir sur le bord du lit. « Je n'arrive pas à dormir. J'ai seulement besoin de compagnie. Une bonne compagnie. Tout me tourmente, ma vie d'avant, c'est drôle, je n'en parle jamais.. je juge qu'il n'est pas nécessaire d'en savoir plus sur moi, de toute manière. Cela ne t'intéresse probablement pas. N'est-ce pas ? Qui était le Jace Cavanaugh d'avant ? » Délirant presque, il laissa échapper un rire de sa bouche avant de se frotter le menton ou la barbe, comme vous voulez.

fiche: © wild heart. gifs: © tiny (jace)


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Hayley J. Fawkes "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Phoebe tonkin × Nombre de messages : 954 × Age du perso : 24 ans × Job : Interne en medecine puis fugitive recherchée pour meurtre. × Côté love : - We were meant for one another, perfect match - You make me crazy sometimes


Message(#) Sujet: Re: I love those late nights where you confess everything ❥ h a y l e y Mer 16 Sep - 21:51

Home is wherever I'm with you
I love those late nights where you confess everything
Hayley & Jace
Hayley n'avait pas du tout anticipé la visite du père de sa fille, pour elle il était clair qu'il l'aurait tout de même prévenu s'était un minimum.Et bien il faut croire que non. La jeune femme avait pris ses aises après avoir couché Thea, et quand elle vit débarquer Jace elle ne cacha pas sa surprise. Sa première remarque sur le fait qu'il puisse venir voir à n'importe quel moment du jour et de la nuit sa fille lui fit à son tour froncer les sourcils. Elle n'était pas d'accord, elle était après tout chez elle et ils n'étaient pas, plus, un couple à présent. Elle avait besoin de son intimité. Elle secoua négativement la tête pour le contredire et voulut commencer à lui expliquer qu'il était évidemment le bienvenue pour voir son enfant mais qu'elle souhaitait qu'il prévienne. La remarque qui s'en suit l'empêcha de commencer ses explications et lui coupa le souffle. Sa bouche s'ouvrit lentement, laissant apparaître un sourire moqueur au coin de ses lèvres, tandis qu'aucuns sons n'arrivaient à sortir. Était-ce de la jalousie qu'elle entendait là? Elle ne savait pas grand chose du passé de Jace, et encore moins de la période où il avait été fiancé à Avery ou encore de comment il se comportait avec cette dernière, mais une chose était sûr ça allait être une toute autre danse avec Hayley. Essayant de rester calme face au ton qu'il employait avec elle et qui lui déplaisait fortement, elle croisa ses bras devant elle le fixant du regard. Quand il eut fini de parler, elle resta figé quelques secondes et elle acquiesça un sourire aux lèvres. « En plein dans le mille ! Elle pointa du doigt sans se retourner son lit qui se trouvait juste derrière. J'allais justement opter pour une position super sexy, pour le mettre dans l'ambiance tu vois, avant que t’arrives, ironisa t-elle. Elle le provoquait et elle aimait ça. Elle s'avança vers lui, ne quittant pas une seconde le regard noir que lui lançait Jace et elle haussa les épaules. J'suis pas contre un plan à trois. » Elle stoppa la plaisanterie en levant les yeux au ciel et en ricanant légèrement. En réalité, elle était plutôt vexée qu'il puisse penser qu'elle s'en taperait déjà un autre seulement une semaine après son accouchement et qui plus est à côté de l'endroit où dormait son bébé. Mais ça elle se garda bien de le lui dire, trop de fierté en elle. Elle le laissa aller voir sa fille sans dire un mot, pendant ce temps là elle enfila la première chemise qui lui tomba sous la main. Quand il revint dans la pièce avec elle, il se mit soudainement à parler. L'énervement d'Hayley s'estompa et elle l'écouta attentivement. Ils ne s'étaient jamais confié l'un envers l'autre, ils n'avaient jamais évoqué le passé s'était une première. Un silence de mort s'installa quand il termina son discours, les deux ex ne se regardaient même plus dans les yeux. Après une bonne respiration, Hayley attrapa deux canettes de bières et s'avança vers le lit. Elle s'assit à ses côtés, lui tendant une canette. « Détrompe toi, ça m'intéresse.. » Ses doigts passèrent doucement dans les cheveux de Jace, c'était une habitude qu'elle n'avait pas encore perdue. Elle savait qu'il était perturbé depuis qu'il vivait sur cette île, elle ne savait pas juste à quel point. « Parle moi. dit-elle dans un murmure. Tu n'as rien besoin de cacher ou de retenir avec moi. » Après tout elle aussi avait un passé, un lourd passé, et il était peut-être temps qu'elle apprenne à se confier elle aussi.
© Starseed






- I can barely breath when you're here loving me -

Jayley ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: Re: I love those late nights where you confess everything ❥ h a y l e y Ven 18 Sep - 1:57

It's being here now that's important. There's no past and there's no future. Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one.
I love those late nights where you confess everything ♡
Il se peut que oui, il fut effronté en lui balançant cela au visage. Néanmoins, il maintient l'idée qu'il n'a pas besoin de passe VIP pour voir sa fille. Certes, ils ne sont pas un couple, mais ils ne vivent pas dans une ville comme deux divorcés avec des règles super-strictes en s'en arrachaient les cheveux et même les yeux. Et il faut dire, qu'il est difficile de prévenir une future visite sans téléphone ou internet. Le jeune homme s'était donc permis d'agir ainsi, sans regret. Jace fronça légèrement les sourcils, mais il sentait que c'était sarcastique, rien que le ton de sa voix. Il ne va pas se laisser mener vers la crise avec ça. Avant d'aller voir le bébé, il se tourna vers elle. « Ouais, pourquoi pas, tant que la femme est séduisante, moi ça me va pour le plan à trois. Tu peux même inviter une autre de tes amies. J'adore les femmes, surtout avec des courbes au niveau de la poitrine. Tu vois ? » dit-il pour provoquer à son tour. Il alla ensuite voir l'une des raisons de sa venue, la prunelle de ses yeux, sa fille. Le jeune homme l'observa dormir un moment avant de revenir dans la pièce et s'installer sur le lit. Il était maintenant question d'émotions de vérités ou pas. En tout cas, ça concerne le foutu passé dont il ne peut pas oublier. C'est gravé dans sa tête, c'est trop difficile de tenter d'oublier ? Hein ? Foutu cerveau. Voilà, qu'il était en train de parler dans sa tête, à son cerveau qui n'allait certainement pas lui répondre. Ou alors, il allait lui envoyer des chocs, des chocs émotionnels. Hors question qu'il pleurniche comme une fillette.

Jace releva les yeux vers Hayley qui s'installa à ses côtés sur le lit en lui tentant une canette de bière. Il sourit légèrement, quoi de mieux que de boire et d'oublier le temps d'une soirée et d'une nuit, tous les problèmes de ce monde. Il n'est pas contre cela. Il ouvrit silencieusement sa canette de bière et en but quelques gorgées, sentant le liquide froid lui réchauffer l'estomac. Il fut aussi pris de frissons en sentant les doigts d'Hayley lui jouer dans les cheveux. Il ferma un court instant les yeux pour savoir ce moment, ce genre de tendresse qu'il continue encore d'apprécier. Il était tout de même surpris de savoir que cela l'intéressait. C'était des moments qu'elle ne connaissait pas du tout de lui, un ancien aspect de sa vie, de vieux souvenirs, des secrets. En y repensant, il a toujours porté le mal en lui, il s'est simplement racheté pour couvrir la noirceur de ses actes. Ce n'est pas une question de confiance, mais simplement de jugement et problème dans la tête. S'il se mettait à dire uniquement les bons moments, il mentirait à moitié, car il n'a pas simplement vécu la belle vie. Jace ouvrit doucement les yeux avant de boire à nouveau la bière. Il se plaça plus confortablement. « Je ne sais pas par où commencer.. mes proches me manquent, c'est une évidence, mais certaines choses me hantent, je ne suis pas simplement un homme qui fut riche et qui avait de bons amis, qui avait un métier.. j'ai également déraillé et je ne sais pas pourquoi j'y pense encore. Je n'ai pas tué personne, mais j'ai fait d'autres choses.. c'était comme si j'y prenais plaisir à ce moment-là.. » Il tourna la tête vers Hayley. Il était hésitant. « Je ne sais pas ce que tu penseras de moi par la suite.. tu ne voudras peut-être plus que je t'approche. » Pouvait-il considérer ses actes comme un crime grave ? Dans certains cas oui, mais.. il y avait tiré du plaisir. Il haussa les épaules avant de boire.

fiche: © wild heart. gifs: © tiny (jace)


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Hayley J. Fawkes "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Phoebe tonkin × Nombre de messages : 954 × Age du perso : 24 ans × Job : Interne en medecine puis fugitive recherchée pour meurtre. × Côté love : - We were meant for one another, perfect match - You make me crazy sometimes


Message(#) Sujet: Re: I love those late nights where you confess everything ❥ h a y l e y Ven 23 Oct - 18:42

Home is wherever I'm with you
I love those late nights where you confess everything
Hayley & Jace
Jace était le père du bébé c'était un fait et il possédait les mêmes droits qu'elle envers Thea. Elle avait juste encore beaucoup de mal à réaliser, ils ne s'étaient jamais vu autant en si peu de temps, et la naissance de la petite les liés définitivement. Elle ne savait pas où se positionner avec lui, un jour il pouvait être calme et chaleureux et le lendemain ça pouvait être tout le contraire. Cavanaugh était un réel mystère qu'elle ne réussissait pas à percer et ça lui tapait légèrement sur le système parfois. Hayley n'était pas vraiment mieux, après avoir passé presque un an au sein des hostiles et avec le sang qu'elle avait sur les mains, il lui arrivait d'être très lunatique et de péter un plomb. Ses sentiments à elle se chamaillait entre eux dés qu'elle croisait son regard. C'était très explosif entre ces deux là, dés que l'un essayait de faire un pas vers l'autre ça se transformait en une dangereuse épreuve, un véritable terrain miné s'interposait entre eux et ils n'avaient pas encore réussi à le traverser sans encombre. Elle préféra ignorait la remarque de ce dernier et stopper les hostilités avant que tout ça finisse en crêpage de chignons une fois de plus, merci aux deux caractères bien trempé des deux jeunes parents. Elle le laissa donc aller voir sa fille endormie et quand elle fut rhabillé elle fit les cents pas dans la tente. Comme je le disais plus haut, Jace avait plusieurs visages et elle le constata une énième fois à son retour. Son expression avait changé, ses yeux semblait se perdre et ses pensées étaient ailleurs. Quand elle l'entendit parler de sa vie d'avant, elle fut prise tout d'abord de sueur froide en repensant à son propre passé et elle reprit finalement ses esprits en venant s'asseoir à ses côtés lui faisant comprendre qu'elle était tout ouïe, qu'il pouvait lui confiait ce qui le tourmentait. Elle décapsula à son tour sa bière et en but une gorgée. Il finit, après plusieurs gorgées, par se décider à continuer. Il lui avoua être hanté par son passé, ses paroles lui résonnèrent dans la tête. Elle ne lui avait jamais parlé de sa vie d'avant et en entendant ses inquiétudes sur le fait qu'elle pourrait se mettre à avoir peur de lui ou le voir différemment, lui faisait se demander comment LUI la verrait si elle se confiait à son tour.. Elle déglutit difficilement, le regard fuyant, ne sachant plus quoi dire, ni quoi faire. Devait-elle se confier en premier pour qu'il puisse parler librement à son tour? Mais comment allait-il réagir ? Son cerveau bouillonnait, ses pensées s’entremêlaient entres elles, sa raison commençait à prendre le dessus, elle avait besoin d'en parler. Et il était indéniablement le mieux placé pour cela. « J'ai.. hésita t-elle, sa voix tremblé en repensant à ce moment de sa vie. Elle prit une grande bouffée d'air. J'ai tué un homme. » C'était dit, elle s'était confessé et bizarrement elle sentit un poids disparaitre au fond de sa poitrine. «Alors je pense que tu peux tout me dire, je ne suis pas la mieux placé pour te juger tu vois.. » Son visage s'était durci, elle redoutait ses prochaines paroles, mais en même temps elle voulait profiter de cette soirée pour qu'ils brisent enfin la glace entre eux. Sauf si il décidait de se barrer rapidos avec la petite dans les bras avec ce que la jeune femme venait de lui dire. Elle ne le jugerait pas, elle n'en avait pas le droit après les actes qu'elle avait commis par le passé. Et les autres actes commis sur l'île. Sa gorge soudainement sèche elle engloutit d'une traite le reste de sa bière pour faire redescendre la pression et se leva pour aller s'en chercher une autre. Hésitante, elle se rapprocha à nouveau du lit où était assis le père de son bébé n'osant plus bouger un seul muscle..
© Starseed






- I can barely breath when you're here loving me -

Jayley ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: Re: I love those late nights where you confess everything ❥ h a y l e y Ven 23 Oct - 20:00

It's being here now that's important. There's no past and there's no future. Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one.
I love those late nights where you confess everything ♡
Son passé le hantait depuis toujours. Il avait tout simplement appris à vivre avec ses actes. Aujourd'hui, il faisait pareil. Il avait tué à plusieurs reprises et il devait vivre avec ses meurtres. Le sang sur ses mains, sur son visage et sur ses vêtements. Les taches de sang qu'il n'a pas réussi à retirer de ses vêtements aux tons pâles. Les instruments toujours marqués par le passage de ses victimes. Il ne pourrait jamais revenir en arrière. Inutile de revenir dans un passé qui ne fait qu'encombrer le futur. Un futur dont il n'est pas certain d'en faire partie. Tout ce qu'il sait, c'est que Thea Diana en fera partie. Elle vivra de longues et belles années. Cette précieuse enfant n'allait certainement pas vivre l'horreur de ses parents. Leur passé n'a aucun droit d'affecter celle de ce petit être innocent. Personne n'est parfait. On dit cela lorsqu'on arrive en retard, lorsqu'on oublie ses clés. Tuer, c'est vraiment autre chose. C'est même indescriptible. Jace sait qu'il ne pourra jamais oublier ce qui s'est passé. Il peut simplement faire en sorte que leur fille vire bien et dans un monde meilleur si possible. Qu'elle ne termine pas comme eux. Jace buvait sa bière, marmonna que parler de son passé n'est pas chose aisée pour sa part. Il se sentait bizarre à cet instant précis. Quelque chose bloquait. Cette boule dans son ventre l'empêchait de dire ce qu'il avait fait dans son passé. Ce qu'il avait commis. Il n'avait pas volé, il n'a jamais eu besoin de voler. Il a toujours eu ce qu'il voulait. Là, n'est pas la question. Il s'agit plutôt de quelque chose que l'on ne pardonne pas. Au même niveau que le meurtre ? Peut-être, étant donné que ça laisse des marques. Jace termina rapidement sa boisson alcoolisée avant de se tourner vers Hayley qui commença à bégayer. Soudainement, dans une phrase des plus clairs, il entendit très bien ce qu'elle venait de dire. Elle avait tué un homme dans son passé. Si au début, il fronça les sourcils en étant surpris. Il déposa sa canette au sol en la fixant durant un court instant. Le brun détourna légèrement le regard pour regarder droit devant lui. Certes, elle n'allait pas le juger, probablement qu'elle croit que c'est un truc mineur. Il soupira légèrement. « Pourquoi as-tu tué cet homme ? » Demanda-t-il finalement à la jolie brune. Il se doutait que ce fût par plaisir ou alors, il se trouvait complètement.

« Tu peux de toute façon, tout me dire. Je ne pense pas non plus être en mesure de te juger hein. » Après tout, il avait tué sous ses yeux. Ce n'était pas non plus la première fois et elle devait sûrement s'en douter. Jace voulait simplement connaître les détails de son meurtre. Jace se releva pour venir se coller à elle, lui attrapant doucement les joues. Il planta son regard dans le sien. « Qu'est-ce que ça te fait d'en parler ? » Parfois, il arrive que ça soulage, parfois non. Avant d'être un tueur, il était avant tout un médecin. Il savait écouter les autres. Même si sa patience avait diminué avec le temps. Le jeune homme savait l'être avec certaines personnes. Le brun lui caressa les joues avec ses pouces. « Assieds-toi. » Il sourit légèrement avant d'aller se prendre une autre canette de bière. Il l'ouvrit avant d'en boire de grandes gorgées. C'était à son tour de se confesser apparemment. Il lâcha un long soupir et leva les yeux vers le plafond avant de s'accoter contre un meuble pas loin. « Je n'avais que dix-sept ans lorsque s'est arrivé. Et elle.. elle n'avait que seize ans. » Il but quelques gorgées de bière. Il avait besoin de respirer, c'était donc la bière qui allait l'aider à tout déballer. Et ce, même s'il n'était pas saoul. « J'étais à une soirée arrosée. L'équipe de football américain venait de remporter le trophée. Une fête avait été organisée bien évidemment. J'avais bu plusieurs tonnes d'alcool avec tout le reste des gens qui s'y trouvait. » C'était le cas de le dire, personne ne se souvient vraiment de cette fête, excepté que c'était d'enfer. Personne n'a vu Jace monter dans la chambre d'en haut avec Mia Brown. « Cette blondasse m'avait allumé toute la soirée. Elle a réussi par réellement attirer mon attention. » Il rit légèrement, de façon sarcastique. Cette pétasse avait été une sacrée allumeuse. En y repensant, elle n'a eu ce qu'elle méritait. Ce n'est évidemment pas l'opinion de tous. « Elle était vierge. » Il s'en souvient très bien. « Je l'ai violé. » Finit-il par dire froidement. « Elle ne voulait finalement plus baiser. Elle voulait juste partir, après m'avoir chauffé toute la soirée. Cette.. blondasse ne voulait plus. Je l'ai fait. Je l'ai allongé et je l'ai fait. » Marmonna le brun. Sa bière qui était à peine ouverte, se termina rapidement dans l'estomac de Jace. Il avala le reste de la boisson rapidement. Il l'avait dit. C'était chose faite maintenant. Il avait également commis d'autres délits, mais ce n'était pas nécessaire d'en parler. Le fils de riches qu'il était, avait réussi à gagner son procès haut la main. Il ignorait ce que Hayley allait en penser. Elle disait ne pas être en mesure de le juger, mais ça, on dit toujours cela lorsqu'on n'a pas encore entendu le récit. Jace avait terminé de parler. Il ne voyait pas quoi dire de plus. Il l'avait fait et il avait pris plaisir comme un mec saoul ce soir-là.

fiche: © wild heart. gifs: © tiny (jace)


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Hayley J. Fawkes "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Phoebe tonkin × Nombre de messages : 954 × Age du perso : 24 ans × Job : Interne en medecine puis fugitive recherchée pour meurtre. × Côté love : - We were meant for one another, perfect match - You make me crazy sometimes


Message(#) Sujet: Re: I love those late nights where you confess everything ❥ h a y l e y Dim 8 Nov - 22:08

I miss everything about you.
I love those late nights where you confess everything
Hayley & Jace
Se confesser sur son passé n'était pas une mince affaire. Après ce soir là, elle avait complétement disparu de la surface de la terre, elle avait coupé les ponts avec tout le monde, fuyant les forces de police, se cachant toujours un peu plus, aggravant son cas. Quand elle y repensait, il lui arrivait de regretter. Après tout, avant ce meurtre elle avait une vie plus que satisfaisante. Elle était sur la bonne voie pour devenir un bon médecin, elle côtoyait des gens géniaux, elle vivait dans un bel appartement et profiter pleinement de la vie. Mais ce soir là elle avait foutu sa vie en l'air, elle avait tout foutu en l'air. Les images de la scène étaient encore gravé dans sa mémoire, ce genre d'acte ça ne vous quitte jamais entièrement. Elle revoyait la scène encore et encore comme si elle se déroulait sous ces yeux, le regard qu'il lui avait lancé, les paroles qu'il lui avait dites, puis son changement d'expression quand elle se jeta sur lui, son regard vide et tout ce sang sur ses mains, salissant ses vêtements qu'elle avait acheté la veille lors d'une virée shopping entre copines. La voix de Jace la ramena soudainement à la réalité, la question qu'il lui posa résonna dans sa tête sans qu'elle réussisse à trouver une réponse à lui donner. Elle ouvrit lentement la bouche, ses voies respiratoires bloqués elle n'arrivait plus à produire aucuns sons. Refermant la bouche elle baissa la tête, évitant le regard de son interlocuteur. Pourquoi avait-elle tué cet homme? Personne n'avait jamais eu la chance de lui poser cette question, donc elle n'avait jamais vraiment pris le temps de réfléchir à une réponse plus ou moins censée. Il avait été malsain avec elle, il avait tenté de la forcer alors qu'elle ne voulait pas et elle s'était tout simplement défendu. Alors pourquoi ne s'était-elle pas rendue à la police ? Parce qu'à ce moment là, elle pensait que personne ne croirait son histoire, elle était la petite préféré du Doc.. Et surtout parce qu'à la place de le frapper une seule fois pour l'étourdir et s'enfuir, elle avait laissé la rage s'emparait d'elle et elle l'avait frappé encore et encore et encore et encore jusqu'à ce qu'elle n'ait plus aucune force pour soulevé cette barre de fer. Elle ne connaissait pas cette femme, celle qui pendant un court instant avait pris possession de son corps et avait sauvagement battu un homme à mort. « Je ne sais pas ce qui m'a pris.. Il a essayé de .. J'ai juste attrapé cette barre de fer.. Je n'arrivai plus à m'arrêter de le frapper. » Elle marqua une pause, elle n'osait pas en dire plus, de peur que Jace ne la regarde plus de la même façon. Elle savait que lui aussi avait déjà tué elle en avait été témoin mais c'était une nécessité. Quand sa main vint se poser sur sa joue, ses yeux se fermèrent automatiquement au contact de sa peau. « Tu es le premier à qui j'en parle , personne n'a jamais su. Je ne saurai pas dire ce que ça me fait, ça me soulage d'un poids mais ça me rappelle aussi que j'ai tué un homme de sang froid. Je ne sais plus qui je suis depuis.. » Une larme perla au coin de son oeil et roula le long de sa joue, elle s'assit en silence à côté de Jace tandis que celui ci entamait à son tour les révélations sur son sombre passé. Elle le laissa parler sans l'interrompre, buvant et accumulant les bières qu'elle ne comptait plus, attentive au moindre mot qu'il prononçait. Il finit par confesser qu'il avait violé cette jeune fille, et bizarrement Hayley ne bougea pas un seul muscle, aucune expression ne s'afficha sur son visage. Leurs deux histoires étaient assez complémentaire, sauf que les rôles étaient en quelques sortes inversé. A une époque, elle aurait certainement pris peur et se serait barré en courant. Mais elle resta figé, le regard vide, les vapeurs d'alcool lui brouillant quelques peu les idées mais pas assez pour l'empêcher d'être lucide. Elle était entrain de réfléchir sérieusement à ce qu'elle pouvait bien répondre à de telles révélations. Assis en tailleur sur le canapé aménagé elle s'aida de ses deux mains pour se rapprocher de Jace et releva les yeux pour les plonger dans le bleu des siens. Son front se posa contre le sien, elle ne pouvait pas le blâmer pour ce qu'il avait fait, tout le monde commet un jour ou l'autre une erreur, regretté ou pas, c'est humain. « C'est du passé..» dit-elle dans un murmure à peine audible. Cette île leur permettait de prendre un nouveau départ, de tout recommencer depuis le début, et d'effacer le reste. Leur vies d'avant étaient loin désormais et même si certains conforts leurs manquaient, ils étaient bloqué ici. Prisonniers dans ce purgatoire.
© Starseed






- I can barely breath when you're here loving me -

Jayley ♥
Spoiler:
 


Dernière édition par Hayley J. Fawkes le Mer 18 Nov - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: Re: I love those late nights where you confess everything ❥ h a y l e y Mar 10 Nov - 5:15

It's being here now that's important. There's no past and there's no future. Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one.
I love those late nights where you confess everything ♡
Jace n'avait jamais parlé de son passé à qui que ce soit. C'était donc une première d'en parler ouvertement. Hayley n'était pas n'importe qui. Elle est rendue l'une des personnes à qui il tient le plus avec leur fille Théa Diana. Leur petite princesse innocente. Tous les deux comptent beaucoup pour lui. Hayley, plus qu'il ne voudrait se l'avouer. Il espérait que cette confidence n'allait pas l'affecter. Il avait entendu celle de son amante. Elle avait tué quelqu'un. Il ignorait les circonstances et le pourquoi elle avait fait un tel acte. Si Jace était resté sur le continent, il n'aurait jamais commis un tel acte. Il n'aurait jamais pensé à être un tueur. Certes, comme tout le monde, on a des envies de meurtre, mais sans passer à l'acte. Jace n'avait été qu'un violeur. Un violeur saoul qui n'avait pas considéré cela comme tel. Cette dernière l'avait aguichée comme une catin en chaleur. Le brun ne s'était pas jeté sur elle pour la forcer. Mia s'était simplement désintéressée une fois dénudée et allongée sur le lit. C'était du passé maintenant. Regrettait-il son passé ? Pas tellement non. Il a eu de très bons moments autant durant l'enfance que durant son jeune âge d'adulte. Maintenant, il vivait autrement, dans un autre monde. Il est également différent. Le Jace d'avant est mort ou en partie. Il s'est armé d'une carapace dure et impénétrable. Le jeune homme n'avait pas du tout envie de renouer avec le passé. C'était loin derrière lui, que ça y reste. Le brun voulait savoir ce qui s'était passé, pourquoi avait-elle commis cet acte et quelles circonstances l'avaient poussé à faire un tel geste. Il n'allait pas juger, il n'était pas bien placé pour jouer les innocents et faire la morale. Il l'écouta attentivement, même si elle n'entrait pas dans les détails. Il la laissa s'exprimer, dire ce qu'elle ressentait face à son crime. Jace lui essuya en douceur la larme tout en lui faisant relever la tête. « Tu es Hayley. Tu es la mère de mon enfant. » Le passé ne servait qu'à culpabiliser, à nous blesser, nous remémorer quel genre d'être qu'on a pu être dans cette vie-là.

À son tour, Jace Cavanaugh se déballa. Son fameux secret éclata au grand jour. Le jeune homme ne paraissait pas avoir de remords. Il ne semblait pas compatir pour la victime. Il n'avait pas envie de pleurer ou culpabiliser tout court pour cela. Il juge que de toute façon, cela ne sert à rien. Il n'est pas cet homme. Il est peut-être pire en fait. Tuer des gens, c'était un nouveau quotidien. Il secoua un peu la tête avant de regarder Hayley lui dire que c'est du passé. Il la fixa dans les yeux durant un court instant. Rien ne sera plus comme avant. Ce genre de phrase qu'il s'est dit au cours de sa première année sur l'île. Maintenant, il est habitué à tout cela. Excepté, peut-être son rôle de père. Ce rôle qui s'imprègne peu à peu à chaque jour. Il se recula légèrement pour pouvoir se lever. Il alla se chercher une autre bière, qu'il commença à boire debout. Il l'observa. « Le passé, c'est le passé. Cela fait partie de nous. Une part que nous ne pouvons pas se défaire. Simplement vivre avec nos actes. » Il vaut mieux apprendre à vivre avec cela, c'est ce que Jace avait commencé à faire avec ses meurtres. Il avait appris à vivre avec cela et non regretter sans cesse ces misérables actes qu'il a pu commettre. Ils ne peuvent rien faire de plus. Ils auront toujours cela sur la conscience. Il but plusieurs gorgées de l'alcool avant de déposer la bouteille vide. « Je suis un violeur. Tu es une tueuse. » Dit-il ironiquement, pour faire de l'humour. Les deux font la paire comme on dit. Il s'approcha d'elle. « Qu'est-ce que deux criminels peuvent bien faire hein ? » Il vient s'asseoir sur le canapé. Les nombreuses bouteilles de bière commençaient à faire son effet. Il pouvait sentir le liquide lui réchauffer le sang, le ventre. Cette chaleur qui avait commencé à grimper en lui, continuait de se propager dans son corps. Il la regarda silencieusement. Il avait franchement envie de passer à autre chose et de penser à autre chose évidemment. Et s'ils ne passaient pas à autre chose, ils allaient ressembler à deux parents désespérés qui pleurnichent sur un passé qu'ils ne peuvent pas changer. Jace n'était clairement pas ce type de mec. Pleurer pour un rien. Pleurer tout court. Il n'avait pas pleuré depuis fort longtemps. Le brun n'était pas d'humeur à pleurer et à s'apitoyer sur son sort. Parler de son passé faisait un drôle d'effet. Ce n'était pas vraiment un soulagement, peut-être un poids en moins c'est vrai. Hayley était la seule au courant sur cette île. Une des rares personnes à savoir cela. Ils devaient passer à autre chose, oublier les ennuies et les malheurs qu'ils ont vécus.

fiche: © wild heart. gifs: © tiny (jace)


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Hayley J. Fawkes "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Phoebe tonkin × Nombre de messages : 954 × Age du perso : 24 ans × Job : Interne en medecine puis fugitive recherchée pour meurtre. × Côté love : - We were meant for one another, perfect match - You make me crazy sometimes


Message(#) Sujet: Re: I love those late nights where you confess everything ❥ h a y l e y Dim 29 Nov - 19:15

I miss everything about you.
I love those late nights where you confess everything
Hayley & Jace
Les actes du passé sont souvent très durs à oublier, notamment lorsque ces actes ont blessé ou tuer quelqu’un. Votre conscience n’arrive pas à classer cette information, elle continue de tourner en boucle dans votre esprit, elle vous hante. Hayley était hantée par son passé, comme beaucoup de personnes sur cette île, par l’acte irréparable qu’elle avait commis, la vie qu’elle avait ôté du corps de cet homme en une fraction de seconde. Tout bien réfléchi, Jace tombait à pic ce soir. Elle lui en avait d’abord voulu d’être venue à l’improviste mais sa présence lui faisait du bien au final. Vivre sur cette île lui offrait la possibilité d’avoir un nouveau départ, un visage que personne ne connaissait, une nouvelle identité, une nouvelle personnalité. Elle arrivait à mieux s’intégrer malgré encore quelques réticences de certains. « Merci d'être là Jace.. »

Elle venait de donner la vie à une merveilleuse petite fille, jamais elle ne se serait imaginé maman un jour et pourtant.. Avoir un enfant avait changé la jeune femme d’une manière qu’elle n’avait pas prévue. Hostile dans le passé, elle s’était désormais adoucit et elle était devenue plus responsable, elle se préoccupait de son prochain. Elle ne savait pas comment Jace réagissait face à ce nouveau statut, elle n'arrivait toujours pas à le percer à jour, il cachait ses sentiments à la perfection. Ceci dit, elle lui serait éternellement reconnaissante d'avoir accepté d'être là pour le bébé et de l'aider dans la vie de tous les jours. « Je ne sais pas comment j'aurais fait si tu n'avais pas voulu être là pour nous. » Un léger sourire s'afficha sur son visage, elle n'avait pas besoin d'en dire plus, Jace savait pertinemment à quel point elle le remerciait rien qu'à travers son regard. Et ce soir, les deux jeunes parents avaient décidé de dévoiler leurs démons à cœur ouvert, l'un à l'autre, de se révéler des secrets que personne d'autre ne sait. Hayley n’était bien évidemment pas à l’aise quand Jace avait avoué avoir violé une jeune femme dans son passé. Elle-même avait failli subir le même sort. Mais malgré tout cela elle ne pouvait pas prendre de distances avec lui, ses aveux se volatilisèrent à la seconde même où elle plongea son regard dans le sien. Elle avait appris à connaître cet homme, et son passé n'avait donc pas beaucoup d'importance à ses yeux. Jace finit par conclure en assurant qu'il était nécessaire de faire la paix avec soi même en quelque sorte, elle hocha doucement la tête. Maintenant qu'ils s'étaient tous les deux confié, elle souhaitait parler d'autre chose, après tout il avait raison à quoi bon remuer le couteau dans la plaie après tout ce temps ?

Depuis qu'elle avait entamé son nouveau rôle de maman, de nombreuses inquiétudes venait lui envahir l'esprit. Comment allait-elle assurer la sécurité et la protection de sa fille sur une île peuplé de monstres et de personnes sans états d'âmes rodant à longueur de journée à proximité de son enfant ? Comment allait-elle lui assurer un avenir prometteur? Et avait-elle au moins un avenir ici ? C'était un petit être innocent, qui n'avait rien demandé à personne, elle ne méritait pas de grandir au milieu d'une si mauvaise ambiance. « Si Théa était né avant l’arrivée du bateau pour New York.. Tu aurais voulu le prendre ? » demanda t-elle lentement essuyant la dernière larme qui perlait au coin de ses yeux. L'alcool qui lui montait dangereusement vite à la tête et les pensées qui la hantaient sur sa fille ne faisait pas bon ménage. « Elle mérite d'avoir un bel avenir tu ne crois pas ? Comment peut-on lui offrir ça ici ? Entouré de tous ces tarés d'originaires, d'hostiles qui me voit comme une traître, sans parler de tous les autres. On est entouré par le mal.. » Elle marqua une courte pause, engloutit une autre gorgée de bière qui vint lui réchauffer l'estomac. « J'ai peur qu'elle ne soit pas assez en sécurité. J'ai peur de la perdre. » murmura t-elle, le regard pointé sur le berceau de sa petite fille. Elle enfouit finalement la tête dans ses mains, une migraine commençait à faire son apparition et elle voulait penser à autre chose. Il fallait qu'elle arrête de se torturer l'esprit, au moins pour ce soir car une mère ne cesse de s'inquiéter pour son enfant. Elle laissa le poids de son corps l'emportait en arrière, s'affalant sur le canapé sur lequel ils étaient assis. Sa main vient se poser sur le dos de Jace, la faisant descendre et remonter le long de sa colonne vertébrale tout en douceur et en ferma les yeux pour essayait de stopper la migraine qui lui faisait tourner la tête.

© Starseed






- I can barely breath when you're here loving me -

Jayley ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: Re: I love those late nights where you confess everything ❥ h a y l e y Dim 6 Déc - 4:23

It's being here now that's important. There's no past and there's no future. Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one.
I love those late nights where you confess everything ♡
Jamais il n'aurait cru se dévoiler ainsi. Lui, qui garde tout au plus profond de son être. Son être devenu si sombre. Son âme qui ne fait que noircir un peu plus chaque jour. Il garde toutes ses émotions à l'intérieur, l'amour, ses peines, tous ses sentiments nuisibles. C'est une façon de se protéger, de mieux se défendre sans que les émotions ne viennent tout gâcher dans ses choix. Et franchement, ça fonctionne à merveille. Le brun ne regrette aucune décision jusqu'à maintenant. Sa rencontre avec Hayley n'est pas un hasard. Le destin ou peu importe quoi, a placé Hayley à travers son chemin. Ils étaient tout simplement destinés à se rencontrer. Il est bien heureux de cela. Même s'il continue de laisser planer certains mystères sur ses états d'âme. Jace se sent bien en sa compagnie, il peut laisser tomber certaines barrières. Il n'a pas besoin de jouer les gros durs et l'homme méchant et solitaire. Hayley est devenue précieuse à ses yeux. Son affection qu'il lui porte, est bien plus grande qu'il ne voudrait l'avouer. En plus d'avoir un enfant avec cette dernière, les liens se sont resserrés. Ils doivent d'abord penser à l'enfant, ce petit être si innocent. Il n'aurait jamais cru être père sur cette foutue île, mais c'était maintenant chose faite. Il ne peut pas retourner en arrière, tout comme pour son passé. Cavanaugh était presque comblé. Oui, presque. L'île n'est pas un lieu de rêve et elle finira par le tuer ou tout simplement le corrompre en une sorte de monstre démoniaque. Même s'il venait de s'ouvrir sur son secret, Jace avait d'autres peurs, des peurs qui sont en train de le ronger de l'intérieur. Il n'a d'ailleurs pas envie de l'ennuyer avec cela. Elle tenterait sûrement de le rassurer, mais la vérité, c'est qu'il est trop tard. Le jeune homme ne voit rien qui pourrait arranger et rassurer tout ça. Il fait tout pour rester les deux pieds sur terre, un combat sans merci. Il secoua la tête lorsqu'elle commença à parler et à le remercier. Il releva la tête vers celle-ci tout en la fixant. Le jeune homme la contempla tout en réfléchissant sur une proposition qu'il aimerait lui faire. Il était tout de même hésitant, de peur qu'elle refuse. Il se perdit à nouveau dans ses pensées. Elle n'avait pas vraiment besoin de le remercier, c'était normal. Il ne l'aurait jamais laissé toute seule. Il n'aurait pas abandonné son propre sang. Et ils devaient passer à autre chose, concernant leur passé. Il ne changera jamais. Jamais. Jace se cala dans le matelas tout en l'écoutant parler de New York et d'une meilleure vie pour leur fille. C'est vrai qu'elle mérite mieux que cela. Elle mérite une meilleure ambiance pour être bien élevée. Elle mérite d'avoir les soins adéquats et de pouvoir dormir dans un vrai lit ainsi que de s'amuser avec de vrais jouets. Jace restait muet à cela. Ils ne pouvaient pas faire plus que cela. La réalité est là, ce n'est pas un endroit pour un nouveau-né. Que pouvaient-ils faire ? Construire leur propre bateau ? Sachant qu'ils ne risqueraient pas de survivre bien longtemps à une mer déchaînée. Non. Il n'y a pas de solution. Excepté de s'unir et de s'entraider. La jeune femme peut compter sur lui, surtout concernant Thea Diana.

Des frissons lui parcoururent le corps en sentant les doigts de la brunette lui toucher le dos. Une drôle de sensation de bien-être lui réchauffa le coeur. Il redressa doucement la tête pour regarder un court instant devant lui. La sécurité de leur fille est leur première priorité. Ils feront tout pour la garder en vie, pour la protéger du mal qui rôde dehors. De ces individus, hostile, rescapé ou originaire. Il n'y a aucun doute, Jace sera toujours là pour elles. Il détourna le regard afin de le poser sur la jeune maman. Culpabilisait-elle pour avoir mis au monde leur enfant ? De ne pas avoir pu se protéger comme elle aurait dû ? Le jeune homme s'allongea légèrement sur le côté, venant lui caresser la joue. « Tu ne la perdras pas. Tu as ma parole que je ferai tout en mon pouvoir pour qu'elle reste en sécurité. Nous lui donnerons l'avenir qu'elle mérite. Je te le promets, Hayley. » Jace se pencha pour venir l'embrasser en douceur. Continuant de lui caresser la joue avec toujours la même tendresse. Il n'a aucune intention de laisser l'enfant sans protection. Il fera toujours tout pour l'enfant. Il devait prendre ses responsabilités. Il devait avancer, devenir un père de famille ou en tout cas, tenter du mieux qu'il le peut. Jace n'a jamais été élevé avec la mentalité de devenir père un jour et de fonder une famille. Il a toujours fait comme bon lui semble.

Il rompit en douceur le baiser avant de la fixer dans les yeux. Son coeur débattait à toute vitesse à l'intérieur de son thorax. « Habitons ensemble. » Dit-il sérieusement. Pour lui, c'était une des solutions pour protéger l'enfant. Ensemble, ils seront plus aptes à pouvoir garder en sécurité leur bébé. Ils seront plus forts et puis au moins, ils n'auront pas à faire chaque fois le long voyage à travers la jungle qui regorge de danger. Il y avait la question du lieu, car Jace n'a aucunement envie de vivre chez les rescapés et il doute bien qu'Hayley ne souhaite pas de retourner vivre chez les hostiles. Ils trouveront sûrement un endroit entre ses deux habitations pour vivre dans leur coin tranquille. « Évidemment.. » Sa main commença à descendre le long de sa joue jusqu'à son cou puis au-dessus de sa poitrine. Son regard se transforma en un air plus espiègle. « Je te laisse y réfléchir. » Son autre main se glissa le long de sa cuisse, lui serrant légèrement la peau sans faire de mal. Peut-être que c'était une idée folle et vraiment spontanée. Il venait sortir cela d'un seul coup, mais il espérait qu'elle allait vraiment considérer cette demande. Jace continua de lui tâter la cuisse avec l'une de ses mains et avec l'autre, de lui caresser le haut de la poitrine.

fiche: © wild heart. gifs: © tiny (jace)


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Hayley J. Fawkes "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Phoebe tonkin × Nombre de messages : 954 × Age du perso : 24 ans × Job : Interne en medecine puis fugitive recherchée pour meurtre. × Côté love : - We were meant for one another, perfect match - You make me crazy sometimes


Message(#) Sujet: Re: I love those late nights where you confess everything ❥ h a y l e y Dim 10 Jan - 21:54

I miss everything about you.
I love those late nights where you confess everything
Hayley & Jace
Son instinct maternelle prenait désormais le dessus. Tout ce qui lui importait c'était de protéger au mieux sa petite fille. Thea était devenue le centre de son monde, son tout, la prunelle de ses yeux. Elle donnerait sa vie pour conserver celle de son enfant saine et sauve. Elle savait que Jace pensait la même chose, qu'il ferait exactement comme elle si il le devait. Ils étaient tous les deux des personnes avec un coté sombre enfoui en eux et pourtant ce petit être, leur bébé, les attendrissait comme ils ne l'auraient jamais imaginé. Ces deux cœurs de pierre avaient été frappé par l'amour envers Thea, si fort que leurs carapaces s'étaient rompus. Ces sentiments, Hayley ne les avaient pas ressenti depuis longtemps, elle se demandait même si elle avait déjà un jour aimé. Pendant de longues années elle avait carburé à la haine, au mépris et à la violence. Et ça n'avait apporté rien de bon dans sa vie. Thea était un petit miracle qu'elle n'avait jamais espéré avoir, même dans ses rêves les plus fous. Elle avait été prise par de nombreux doutes au cours de sa grossesse. Notamment sur ses capacités à être maman mais également sur le nombre incalculable de défauts qu'elle possédait et sur son passé pas très glorieux. Le sang qu'elle avait sur les mains et les horreurs qu'elle avait commise n'avaient pas arrangé les choses. Toutes ces interrogations s'étaient envolés au moment même où la petite princesse avait pointé le bout de son nez dans ce nouveau monde, pas si rose que ça. Mais le bonheur qu'elle avait ressenti à ce jour là avait pulvérisé toutes les pensées sombres qui lui avaient un jour traversé l'esprit. Elle serait éternellement reconnaissante envers Jace, de ne pas les avoir abandonné malgré un très mauvais départ. L'annonce de sa grossesse ne s'était pas faite en douceur, il faut dire que ce n'était pas tombé au bon moment. La pilule avait eu du mal à passer, beaucoup même. Jace n'avait pas voulu y croire et il était entré dans une colère noir et avec du recul elle arrivait à le comprendre au vue de la situation dans laquelle il se trouvait ce jour là. Une situation bien compliqué s'était installé entre eux. Aujourd'hui elle ressentait le besoin de le remercier parce que sans lui elle n'aurait pas réussi à traverser toutes ces épreuves et encore moins l'accouchement. Il était un pilier pour elle, il l'empêchait de sombrer et de devenir complétement cinglé sur cette île. Malgré ça elle continuait de refouler constamment les sentiments qu'elle éprouvait pour cet homme. Elle s'interdisait de l'aimer et elle n'en savait même pas la raison. Était-ce de l'auto préservation? De la peur ? Mais peur de quoi au juste ? Elle n'était jamais tombé amoureuse, elle ne savait pas ce que c'était et pourtant ça l'effrayait. Elle était paralysé comme une enfant le serait le soir dans sa chambre en croyant encore au monstre sous son lit. Elle avait peur de l'avenir. Les paroles de Jace la rassurèrent, il lui promit que rien n'arriverait à leur bébé, qu'il veillerait là dessus. Elle déposa sa main sur la sienne sans dire un mot, après tout elle n'avait pas besoin de parler avec lui il savait ce qu'elle pensait. Elle se débarrassa de son énième bière vide, l'alcool avait envahi son système, sa vue se floutait par moment, et des tambours résonnaient dans sa tête. Elle ne se resservit plus, pour ce soir c'était assez. Elle sentait que Jace était pensif depuis un petit moment, que quelque chose le tracassait. Soudain, ses lèvres vinrent se joindre à celle d'Hayley. D'abord surprise, elle prit ensuite le visage de Jace entre ses mains qu'elle laissa glisser jusque derrière sa nuque. Le temps se figea pendant quelques secondes autour d'eux. Quand les lèvres de la jeune femme se séparèrent de celle de Jace, elle resta perplexe le regardant sans dire un mot. « Habitons ensemble » Elle n'avait pas eu le temps d'ouvrir la bouche que Jace lâchait ce qui devait probablement le faire réfléchir depuis tout à l'heure: une bombe. Clairement, elle ne s'y attendait pas. Ces deux mots résonnèrent bien une centaine de fois dans sa tête sans qu'elle ne trouve de réponse à formuler. Elle ne le niait pas, l'idée lui avait déjà traversait l'esprit à plusieurs reprises mais elle ne lui en avait jamais parler se trouvant ridicule de penser qu'il voudrait venir vivre avec elle. La situation n'était pas simple, et encore moins depuis l'arrivée de Thea. Hayley ne voulait en aucun cas privé Jace de sa fille et vice versa cependant la guerre des clans les empêchaient d'avoir un laissé passer dans leurs camps respectif. Ils ne pouvaient pas aller et venir comme ils le souhaitaient. Jace était un hostile depuis le début et était resté au coté des Sigmas quant à Hayley elle avait lâché les hostiles pour rejoindre le camp des Kappas. Autant vous dire que ça n'avait pas été vu d'un très bon œil. Avec la naissance du bébé, les choses avaient empiré, elle ne se sentait plus en sécurité nulle part. Une Kappa, anciennement hostile, avec un hostile qui engendré un bébé ne faisait pas bon ménage au regard des deux autres camps. Les mains de Jace venant se balader sur son corps la firent sortir de ses pensées. Un sourire se dessina instinctivement sur ses lèvres. « Vous êtes doué pour me déconcentrer M. Cavanaugh » Elle prit les mains de Jace dans les siennes et les fit remonter le long de son corps, frissonnant au contact des mains de Jace sur sa peau. L'annonce de Jace n'avait pas quitté son esprit et elle commençait à se demander si cela était réalisable. « Tu pourrais commencer par rester ici ce soir ? Histoire de faire un essai » Elle haussa un sourcil, amusé, et grimpa sur lui à califourchon venant déposer ses lèvres dans le creux de son cou. La température commençait à grimper fortement sous la tente et puis .. des pleurs de bébé. « Hum.. » Hayley grimaça laissant tombé sa tête sur l'épaule de Jace. Elle attrapa le biberon déjà fait derrière eux et se détacha à contre cœur de son amant. Passant de l'autre coté du rideau, elle prit sa fille dans ses bras la berçant doucement pour la calmer. En revenant elle s'assit auprès de Jace et commença à nourrir tranquillement Thea.

© Starseed






- I can barely breath when you're here loving me -

Jayley ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: Re: I love those late nights where you confess everything ❥ h a y l e y Lun 11 Jan - 21:14

It's being here now that's important. There's no past and there's no future. Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one.
I love those late nights where you confess everything ♡
Plus le temps avance, plus les jours se noircissent et plus la vie de Jace ne résume qu'à la mort. Sa vie n'était qu'éclairer par une lueur blanche, cette vie passée est désormais inexistante. Cette vie où il était quelqu'un d'autre, mais qu'au fond, il avait toujours eu ce trou noir en lui. Cette noirceur, qui, jusqu'à présent, s'était caché. La lumière avait résisté, peut-être bien trop longtemps, mais elle avait perdu son combat. La noirceur ou le mal, c'est à votre guise, avait enfin gagné. Le Jace du passé était mort. Mort depuis déjà quelques années. L'île n'est pas une simple île déserte, non, elle ne fait qu'une bouchée de vous. Elle vous transforme, elle vous change complètement en un autre être. L'être caché au plus profond de vous-même. À présent, il ne résistait plus à l'appel du sang, le monstre qui a toujours dormi en lui. S'il semblait contrôler cette chose et bien, n'en reste pas moins qu'il y a un manque à combler. Sa fille, leur fille, était née depuis déjà quelques jours, peut-être, était-ce la nouvelle lueur dont il avait besoin. Cette porte de sortie qui a cherché désespérément ces derniers mois pour tenter de combattre le mal qui l'encombre. Jace savait que malgré tout, l'envie de sentir le sang couler sur ses doigts, n'allait pas s'arrêter du jour au lendemain. Il se trouvait en présence de deux personnes qui peuvent l'aider. Cependant, il n'est pas vraiment du genre à demander de l'aide. Il se croit encore capable de pouvoir lutter contre cela. Ce baiser n'était pas un simple baiser. Ce contact signifiait beaucoup pour lui. La chaleur de son souffle vital contre ses lèvres, le rend bien. Les battements de son coeur se firent plus rapides lorsqu'il posa la question presque ultime. Allaient-ils pouvoir vivre ensemble ? Pouvoir se supporter ? D'un côté, il y avait l'aspect bébé qui fallait considérer. L'enfant ne pouvait pas vivre ainsi et le maximum de protection était nécessaire, tout comme l'amour des deux parents. Pour faire passer sa nervosité en l'attente d'une réponse, maître de soi, il commença à la câliner. Un sourire se dessina en l'entendant lui dire qu'il savait comment la déconcentrer. Jace serra ses doigts contre les siens tout en la regardant. Quant à sa demande de rester cette nuit, il espérait sincèrement qu'elle n'envisageait pas qu'il reste dans le camp des Kappa pour l'éternité. Il hocha positivement la tête en silence afin de lui répondre. Jace lui attrapa les hanches lorsqu'elle se plaça sur lui. Frissonnant au contact de ses lèvres sur la peau de son cou. Il faisait de plus en plus chaud. Enfin.. presque. L'hostile se refroidit au son des pleurs de leur bébé. Il manqua de rouler les yeux, se retenant d'être désagréable. Ce n'est qu'un bébé après tout. Un bébé qui venait de tout gâcher. Il resta silencieux, se replaça correctement, le dos enfoncé dans le canapé. Jace regarda le bébé tété le bout du biberon. Un sourire presque pervers se dessina sur le visage. « Tu n'allaites pas ? » Questionna le jeune papa. C'était, après tout, bien meilleur que le lait qu'on pouvait ici, même sur le continent. Cela a toujours été prouvé que le lait maternel a de meilleures bienfaisances sur la vie du bébé que le lait commercial. Il leva les yeux vers ceux de Théa avant de regarder Hayley. « Je peux ? » Il n'en avait pas vraiment eu l'occasion et il souhaitait jouer son rôle de père que Dieu lui avait donné.

fiche: © wild heart. gifs: © tiny (jace)


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Hayley J. Fawkes "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Phoebe tonkin × Nombre de messages : 954 × Age du perso : 24 ans × Job : Interne en medecine puis fugitive recherchée pour meurtre. × Côté love : - We were meant for one another, perfect match - You make me crazy sometimes


Message(#) Sujet: Re: I love those late nights where you confess everything ❥ h a y l e y Mer 13 Jan - 16:36

I miss everything about you.
I love those late nights where you confess everything
Hayley & Jace
L'idée d'habiter avec Jace continuait de faire les montagnes russes dans son cerveau. Elle commençait à sérieusement envisager cette solution qui leurs faciliteraient la vie sur différents points. Notamment sur l'éducation de leur fille et son bien être au quotidien. La petite était à présent dans les bras de sa maman, elle avait cessé de pleurer dés qu'elle eut le biberon en bouche. Quand Jace lui demanda pourquoi elle n'allaitait pas elle esquissa un léger sourire en ne quittant pas sa fille des yeux. Elle avait hésité pendant un long moment à lui donner le sein mais comme à son habitude de nombreux doutes et inquiétudes avaient envahi son esprit. Certes le lait provenant de la mère était bien meilleur mais dans cet environnement, cet île hostile, était-ce vraiment sain ? Elle ne savait pas, elle avait peur que sa fille attrape une maladie dans l'air si elle lui donnait de son lait à l'air libre. C'était sans doute ridicule n'est ce pas ? Mais on a toujours tendance à se poser mille et unes questions quand il s'agit de son sang. « J'avais peur qu'elle attrape un microbe sur le moment on ne sait pas ce qu'il y a dans l'air sur cette île après tout , elle à l'air tellement fragile.. » elle haussa les épaules en jetant un regard à Jace. Elle se faisait probablement du mauvais sang comme toutes mamans avertis. Jace lui demanda doucement si il pouvait la prendre pour la nourrir. Elle lui tendit le bébé avec plaisir la déposant délicatement au creux des bras de son père. L'alcool retombait très vite, dés qu'elle avait entendu Thea pleurait les vapeurs s'étaient peu à peu dissipé. Elle en profita pour débarrasser toutes les bouteilles vides qui trainaient à leurs pieds tandis que Jace continuait de donner le biberon à leur fille. Elle sortit à l'extérieur de la cabane pour aller déposer les déchets à l'endroit prévue à cet effet. Le silence régnait autour d'elle, tous les rescapés étaient plongés dans leurs sommeil. En faisant demi tour elle se stoppa un instant en pensant entendre un bruit derrière elle. Elle scruta les alentours sans vraiment distinguer quelque chose, il faisait nuit noir. Elle n'aimait pas l'idée que quelqu'un puisse roder autour de sa tente à une heure aussi tardive. Elle hésita un instant et décida d'aller jeter un œil pour être sûr de pouvoir dormir sur ses deux oreilles. Un pincement à la lèvre en regardant la cabane à quelques mètres et la voilà qui faisait demi tour en se dirigea vers la jungle. Elle n'avait rien pour s'éclairer et ses yeux peinaient à s'habituer à la noirceur de la nuit bien que la lune éclairait un peu la voie. Arrivée à la lisière de la jungle elle entendit cette fois ci un bruit parfaitement net. Elle s'élança sans réfléchir et commença à courir derrière ce mystérieux bruit inconnu. En vain. Après une bonne quinzaine de minutes sans s'arrêter elle finit par se résigner. Qui ou quoi que se soit il n'était plus là. Elle soupire, son souffle était saccadé, elle prit un instant pour reprendre sa respiration et elle fit demi tour. Elle espérait n'avoir pas pris trop de temps et que Jace était toujours à la cabane. Elle n'avait pas voulu l'inquiéter elle n'avait pas réfléchi sur le moment et elle priait pour qu'il soit toujours là où elle l'avait laissé. Elle se remit à courir et elle arriva devant sa cabane. « Jace ? » Elle poussa le rideau et s'engouffra dans la cabane. Personne.

© Starseed






- I can barely breath when you're here loving me -

Jayley ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: Re: I love those late nights where you confess everything ❥ h a y l e y Mer 13 Jan - 19:49

It's being here now that's important. There's no past and there's no future. Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one.
I love those late nights where you confess everything ♡
Concernant l'opinion de Jace sur les femmes qui allaitent, elle était évidente. Il n'y a rien de plus beau comme vision. Cela créé des liens entre l'enfant et la mère et aussi, c'est peut-être pour légèrement profiter de la poitrine de la mère. Jace fronça légèrement les sourcils. Il est vrai que ce n'est pas un endroit sain, mais elle était sans pollution, non ? Et puis, honnêtement, ce n'était pas plus sain le biberon improvisé que le sein naturel. « C'est meilleur pour le bébé le lait naturel. Et puis.. il n'y a rien de plus naturel que cela. Je ne crois pas que tu t'amuses à frotter tes seins sur le tronc des arbres. » À ses paroles, le brun éclata de rire. C'était sorti si naturellement, si sérieusement. L'hostile se calma peu à peu et il lui demanda s'il pouvait la prendre. Histoire de ne pas lui arracher des bras. Le jeune papa attrapa délicatement sa fille tout en la faisant boire. Il s'agissait d'un sentiment étrange, qu'il allait devoir s'habituer facilement, tenir un petit bout fragile dans ses bras. Il était concentré sur sa fille. Tout ce qu'il entendait, c'était les bruits des canettes de bière, mais c'était tout. Il était émerveillé par ce petit être qui ne cessait de le regarder et de bouger ses petits doigts. À ce moment précis, le jeune homme était entré dans sa propre bulle. Il regarda le bébé tout en le détaillant. La peau lisse, des petits yeux qui s'ouvrent et qui se ferment, les mains qui serrent à peine la bouteille et les lèvres qui tètent le biberon. Il était père. Il avait un nouveau rôle. On ne l'avait jamais préparé à cela. Peut-être qu'il n'y a pas de façon exacte d'élever un enfant. Jace était loin de s'imaginer que cela lui arrivera un jour. Il n'avait jamais voulu d'enfant à vrai dire. Et même si, une partie de son ancien métier de gynécologue, consistait à aider la femme enceinte à accoucher. L'hostile ne se voyait pas comme père de famille et vécut heureux le restant de ses jours. La preuve, il est coincé sur une foutue île. Voilà sa fin heureuse, mourir dans un trou ou égorger. Il secoua légèrement la tête et il releva les yeux, prenant conscience qu'Hayley n'était toujours pas de retour. Il soupira légèrement, se demandant ce qu'elle était en train de mijoter. Il était tard et il ne voyait pas pourquoi elle était sortie sans l'avertir. Le bébé rejeta le biberon, n'ayant plus soif pour l'instant. Jace plaça la fameuse bouteille sur la table pas très loin et commença à faire le rapport à l'enfant. Avec de la chance, sa fille n'avait pas vomi sur lui. Jace releva en douceur tout en plaçant correctement le nouveau-né dans ses bras et il quitta la hutte quelques instants. On n'y voyait pas grand-chose. On pouvait néanmoins entendre des loups hurlés, probablement Kali en faisait partie. Il n'y avait rien, pas d'Hayley ou d’intrus potentiel. Jace s'était à peine éloigné, l'enfant avait eu le temps de s'endormir dans ses bras. Le jeune papa retourna donc à l'intérieur de l'habitation. Au même moment, elle était là, à l'appeler. « Je suis là. » Dit-il froidement. N'appréciant pas ce qu'elle venait de faire. Calmement, il alla coucher l'enfant endormi dans son berceau, placement ses couvertures et l'oreiller correctement. Le jeune homme tira le rideau tout en se déshabillant, gardant uniquement son pantalon. « Ça va ? Tu as eu des malaises ou quoi ? Sortir ainsi durant la nuit, ça t'arrive souvent ? Parce qu'heureusement, j'étais là pour notre enfant. » Le brun s'installa sur le lit, plaçant un bras sous sa tête et l'autre sur son torse. « On ferait mieux de dormir.. » Il garda cette position et s'endormit rapidement. C'était mieux ainsi, il était fatigué et il n'avait pas l'envie de se prendre la tête.

fiche: © wild heart. gifs: © tiny (jace)


FIN


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: I love those late nights where you confess everything ❥ h a y l e y

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-