Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
» Kamila Taryn Foxe "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Nikolina Konstantinova Dobreva. × Nombre de messages : 242 × Age du perso : Vingt-trois ans baby. × Job : Ancienne étudiante en astronomie et serveuse. × Côté love : Burn Baby Burn


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Dim 18 Oct - 3:11


I never forgive you
I know I don't deserve your forgiveness but I need it

Être malade, cela a parfois de bons côtés. Là, c'était d'utiliser son ex pour qu'il joue les infirmiers. C'était un vrai régal à ses yeux. Et il se savait bien que Kamila n'est pas du genre à refuser tout bon traitement. Les avantages sont qu'elle peut user de sa faiblesse pour cela. La réalité est qu'elle est vraiment faible et qu'elle ne peut pas tout faire d'elle-même. Elle est blessée et elle n'a presque rien mangé. La nourriture lui manque déjà beaucoup. Elle avait hâte de remplir son estomac et surtout, de retrouver la forme. Cette journée allait rester gravé dans sa mémoire. Elle allait également pouvoir ressortir les moments cocasses et énerver Chris. Malgré les moqueries et les piques entre eux, la demoiselle ne pouvait nier l'évidence. Elle était toujours en amour avec lui. Le contact entre eux avait malgré tout été renoué. Certes, ils n'étaient pas l'un sur l'autre, mais il y avait quelque chose. Kamila en frissonnait et surtout, elle avait pleuré. Elle avait osé pleurer devant lui. C'était la première fois qu'elle faisait une telle chose. Ayant l'habitude de toujours cacher ses émotions qui sont destructrices. Elle a toujours considéré les larmes comme de la faiblesse. Non, pas ceux pour jouer et avoir la pitié de quelqu'un, mais ceux que l'on considère comme de la peine. C'était un de ces moments où elle n'avait plus le contrôle sur elle-même. Toutes ses émotions avaient explosé d'un seul coup. Elle avait finalement craqué. Kamila n'avait pas fait cela pour attirer son attention. Elle n'en pouvait tout simplement plus. Tout ce qu'elle avait pu lui dire à propos des mots, je t'aime, était sincère.

Elle pouvait encore abuser de la patience et du temps de son hôte. Elle avait besoin d'un bain. Ce dernier ne semblait pas s'en réjouir, mais ne déclina pas pour autant. Kami sourit légèrement sans pour autant montrer sa fierté. Elle resta silencieuse jusqu'à son départ. Elle le regarda quitter la hutte, la laissant toute seule. La brunette n'a jamais été une fan de la solitude. Son envie de dominer, d'être au centre de l'attention et de faire la fête. Il s'agissait de son quotidien à New York, faire la fête et s'amuser comme jamais. Présentement, elle était prise dans ce lit, mais encore pire, sur une île pas si déserte que cela. Si ses deux jambes tenaient debout, elle aurait en effet, fouillé l'endroit. Kami serait sûrement tombé sur des choses bien étranges et intéressantes. Mais bon, le temps ne pressait pas hein. Après tout, elle n'allait pas quitter l'île dès demain. Elle était coincée là. La jeune femme ignorait que le pire allait venir. Sans vêtement de luxe. Sans bouffe délicieux. Elle se mordit légèrement la lèvre. Elle allait devoir retrouver ses valises ou en tout cas, ce qui en reste. Elle n'arrivait toujours pas à comprendre ce qui s'était produit. D'où viennent ses fameuses marques. Ses blessures qui se sont imprégnées dans sa peau. Elle commença à trouver le temps long. Que faisait-il ? Le brun s'était-il éclipsé en fait ? Ce serait tout de même absurde. Il s'agit de sa hutte. Ils se retrouveront un jour ou l'autre. Comme aujourd'hui, ils se sont retrouvés et se retrouveront probablement toujours.

Kamila qui était près du bureau de bois, s'approcha du meuble. La belle tira le tiroir, fouillant le peu de chose qui s'y trouvait. Elle réussit à trouver un bout de papier et un vieux crayon. Elle repoussa le verre et elle y posa sa feuille. Kami s'était assise sur le bord du lit, elle pouvait au moins s'asseoir. Elle se mit alors à écrire. « Cher Christopher... » Elle raya cela, ce n'est pas digne de la demoiselle. Elle en rit même. Ce n'était pas un journal non plus. « J'écris ses simples mots pour que tu puisses te rappeler de moi lorsque tu t'endormiras le soir. » Elle sourit légèrement en coin en y pensant. Il fallait faire court à cause du bout de papier. Elle n'avait pas envie non plus de s'étaler, mais plutôt aller direct droit au but. « Tout ce que j'ai pu dire à propos de mes sentiments, c'est réel. Je t'aime Christopher Owen. Tu n'y crois peut-être pas. Je n'en sais rien et peu importe. Je veux que tu saches que je suis désolée pour tout..enfin.. presque pour tout. (la rupture) Si j'avais eu le courage de tout t'avouer à New York, nous n'en serions pas là aujourd'hui. J'en ai conscience. Vraiment. Nous serions peut-être mariés et nous aurions des enfants ! » Kami pouffa de rires toute seule. Non, sans façon. Pas de gamins. Enfin bref. « D'accord, sans enfant. Ce que je veux dire, c'est que nous serions toujours ensemble. J'ai fait une erreur et.. je ne peux rien faire pour changer cela. J'aimerais vraiment que.. je voudrais tellement une deuxième chance.. Réparer tout cela.. construire une nouvelle vie ensemble.. » Elle soupira légèrement, relevant la tête. Elle laissa le temps à son coeur de ralentir ses battements. Elle en avait des larmes. C'était idiot tout cela. Alors, qu'elle s’apprêtait à déchirer et chiffonner le papier. Kami préféra poursuivre sa fameuse lettre, autant terminée ce qui a été continué. « J'aimerais.. non en fait.. j'ai besoin de ton pardon.. j'ai besoin de cela.. même si je sais que cela n'est pas facile. » Kamila signa la feuille en terminant par : « Je t'aime. - De ta charmante ex. P.S : Je serai toujours là. » Elle aperçut une ombre. Il était là. La belle plia rapidement le bout de papier et elle le déposa sous l'oreiller de Christopher. Elle ramena doucement ses jambes sur le matelas et fit comme si rien n'était. Bien que le crayon traîne toujours sur le bureau.

Son coeur se mit à débattre en le voyant apparaître à l'intérieur. Kamila le regarda mettre l'eau dans le bain avant de le voir venir vers elle. Elle s'accrocha à lui en se relevant doucement. La brune se retrouva près de la baignoire. Elle le regarda détourner le regard. Elle rit légèrement avant de retirer le chandail et ses sous-vêtements. Elle fit exprès de lui frôler la peau avec le bout de ses doigts. Kami s'installa dans la baignoire avec son aide. L'eau était chaude, mais elle arrivait à avoir des frissons tout le long de sa peau. Elle gigota légèrement avant de le regarder. Comment pouvait-il lui demander cela ? Elle mourrait d'envie de parler et de rire. On pouvait voir son sourire sur son visage qui tentait de masquer ce fou rire. Cette situation paraissait si étrange, mais vraiment amusante. Kami pouvait sentir sa main sur son corps. Elle ferma les yeux un court instant. Kamila frémissait sous cet effleurement. Elle rouvrit les yeux pour reprendre conscience de la réalité. Discrètement, elle se mordit la lèvre. Ses sensations faisaient toujours son effet. Ce n'était pas désagréable. Son coeur continuait de palpiter dans sa poitrine. Elle devait se contrôler. Doucement, elle attrapa ses cheveux pour l'aider à les poser sur le côté de son cou. « Comment vais-je vivre sur cette île et retrouver mon frère ? » dit-elle pour briser ce malaise. Le son de sa voix était légèrement tremblant et calme. Elle se posait de nombreuses questions. Enfin, pour l'instant, il était question de sentiments. Elle joua avec les pointes de ses cheveux avant de sourire légèrement en coin. Elle lâcha ses cheveux et elle plongea sa main dans l'eau avant de l'éclabousser en riant.

FICHE ET CODES PAR ILMARË & GIFS PAR TINY/KAMI



Don't piss off the diabolical ones.

Open my heart ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Nathaniel J. Chester "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Ian Somerhalder × Nombre de messages : 719 × Age du perso : 30 ans × Job : Observer les effets du sérum × Côté love : Il ne peut pas se permettre de s'égarer


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Lun 19 Oct - 19:49


“ I never forgive you ”
~ It hurts the worst when the person that made you feel so special yesterday, makes you feel so unwanted today. ~




Si on lui aurait dit ce matin-même que quelques heures plus tard, il serait en train de laver son ex petite-amie, nue, qu'il n'avait pas revue depuis des années, il n'y aurait pas cru une seule seconde. Il vous aurait même probablement répondu qu'on est pas le premier avril. Les chiffres, ça le connaissait, c'était son job. Il était prêt à parier que statistiquement, la probabilité de retrouver et secourir Kamila sur une île perdue au milieu du Pacifique, était proche de zéro. Pourtant, il était bien là, si près d'elle, accroupi, en train de passer doucement le savon sur son dos abîmé. Il se demandait d'ailleurs comment elle avait pu se faire toutes ces marques et blessures. Avait-elle été touchée par l'explosion du sous-marin ? Par chance, la santé de Kamila ne semblait pas réellement en danger. Mais aucun des naufragés qui avaient survécu ne l'avait mentionnée. Sans doute la pensaient-ils morte. Chris fronça les sourcils à cette idée. La présence de la jolie brune avait beau le tourmenter, au moins elle était en vie. Il n'aurait pas supporté de découvrir sur la plage, son corps éteint. Il n'aurait pas pu encaisser ce choc. Il était incapable de savoir s'il éprouvait toujours des sentiments à son égard mais il tenait encore beaucoup trop à elle, c'était certain.

Il lavait toujours son dos quand elle lui posa cette question. Celle que chaque rescapé c'était posé un million de fois. Mais brusquement, il sursauta en sentant de l'eau atterrir sur ses vêtements. Il comprit que la jeune femme l'avait arrosé.

- Eh, ce n'est pas cool de s'en prendre à son infirmier !

Comme un enfant cherchant à se venger, il ne se priva pas de lui envoyer de l'eau sur le visage, en riant légèrement. Un sourire amusé et attendri éclaira son visage quelques secondes. Puis il repensa à ce qu'elle venait de demander, elle voulait sans aucun doute une réponse. Comment vivre sur l'île ? Pas simplement survivre, mais vivre. Se nourrir, s'abriter, là n'était pas le problème. Le plus difficile était de tenir le coup moralement. Ils avaient beau se serrer les coudes, tous ressentaient un manque béant de leur famille, de leurs amis et de tout ce qui se trouvait sur le continent américain. Enfin certains s'étaient très bien acclimaté à cette nouvelle vie. Mais la plupart d'entre eux espérait ne pas être piégé ici définitivement. Certains avaient réussi à retourner à New-York, pourquoi pas eux ? Christopher évitait d'aborder ce sujet mais lui aussi souhaitait profondément reprendre sa vie. Et il était persuadé que quoi qu'il arrive et peu importe combien de temps passerait, Kamila aurait toujours, comme lui, cette envie de retourner chez elle.

- Je ne peux pas te cacher que ce n'est pas facile tous les jours, mais tu es forte. Tout le monde ici se bat dans l'espoir de rentrer un jour chez soi. Ce moment finira par arriver. Quant à ton frère, tu as eu le courage de venir ici pour lui et on le retrouvera. Je te le garantis.

Il avait dit on. Il tenterait de mettre le plus de distances possibles entre elle et lui mais pour son frère, c'était différent. Christopher se souvenait de son sourire malicieux, le même que celui de Kamila. Ils semblaient si complices quand il les avait vus ensemble. Il était fils unique mais il n'ignorait pas à quel point la famille était importante dans la vie d'une personne. Lui-même n'en avait plus, il savait combien c'était difficile. Le jeune garçon ne méritait pas d'être seul, isolé, coincé on ne sait où. Il fallait le retrouver, absolument. Peut-être qu'il était captif quelque part sur cette île maudite. Christopher refusait d'envisager la possibilité qu'il soit mort dans la crash, ou plus tard sur l'île. Cela détruirait Kamila. Et ce n'était pas le moment de penser à ce genre de choses. Le dos de Kamila était propre sans aucun doute, il allait donc devoir nettoyer le reste... Ce fut, sans le moindre doute, le moment le plus malaisé, difficile et embarrassant qu'il n'ait jamais eu à vivre. Jamais il ne pourrait effacer ce moment de son esprit. Il avait beau éviter de voir les endroits les plus personnels et de ne pas non plus relever la tête afin de ne pas croiser le regard de Kamila, il sentait son corps être proie à mille et une sensations. Malgré sa gêne, un désir violent montait en lui. Sa respiration était saccadée et il entendait son cœur battre furieusement contre sa poitrine. Mais sa raison ne semblait pas vouloir lâcher le peu de contrôle qui lui restait, si bien qu'il ne fit aucun geste déplacé qu'il aurait pu regretter ensuite. Et il priait intérieurement pour que la jeune femme ne se rende pas compte de la tension qui enflammait le corps de Chris. Il ne voulait pas qu'elle profite de la situation pour tenter de le faire céder car il n'était pas sûr de pouvoir résister.

Ça y est. C'était fini. Un soupir de soulagement lui échappa. La tension était toujours présente mais il était parvenu à garder le contrôle. Cette scène risquait de le hanter un long moment mais il avait réussi à maîtriser ses émotions et son envie. Il se sentait comme un drogué à qui on avait mis la tentation juste devant ses yeux et qui devait se battre contre lui-même pour ne pas rechuter. Il se demandait ce que Kamila pouvait bien ressentir à cet instant. Mais elle devait au moins apprécier de se sentir propre. De nouveau, il la tint solidement pour l'aider à sortir de la baignoire. Immédiatement, pour ne pas qu'elle attrape froid et pour cacher sa nudité, Christopher la couvrit d'une serviette. Il avait eu la chance de pouvoir récupérer la majeure partie de ses affaires, malgré le crash, dont cette serviette. En attendant qu'elle se sèche et se rhabille avec le T-Shirt qu'il lui avait prêté. T-Shirt qui risquait désormais de porter l'odeur de la jeune femme. Pour rompre le silence, il la taquina avec un ton faussement mondain.

- Mademoiselle est satisfaite j'espère.

Il patienta encore quelques instants avant de la raccompagner ensuite vers son lit et de l'aider à s'y installer. Il n'avait pas l’habitude de la voir si faible. Elle qui d'ordinaire, était toujours pleine d'énergie et de caractère. Là, elle lui avait confié ses sentiments et avait même pleuré devant lui, pour la première fois. Il ne savait pas comment réagir face à cette attitude si différente de ce qu'il connaissait auparavant. Et il ne pouvait s'empêcher de se remémorer les pensées qu'il avait eues une dizaine de minutes plus tôt. Elle avait eu beaucoup de chances de survivre seule sur la plage, enfin dans la mesure où on considérait qu'être coincé sur une île était une chance. Il la fixait de ses yeux bleus, la mine soucieuse.

- Tu aurais pu mourir... Sois vigilante maintenant, ne prend aucun risque fou. Je ne voudrais pas qu'on me colle ta mort sur le dos, plaisanta-t-il pour masquer son inquiétude. Il faut que tu te rétablisses. Je pense qu'un peu de repos ne te ferait pas de mal. Je devrais te laisser.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Kamila Taryn Foxe "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Nikolina Konstantinova Dobreva. × Nombre de messages : 242 × Age du perso : Vingt-trois ans baby. × Job : Ancienne étudiante en astronomie et serveuse. × Côté love : Burn Baby Burn


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Lun 19 Oct - 21:41


I never forgive you
I know I don't deserve your forgiveness but I need it

Le réveil sur cette plage fut très pénible. Aussi pénible que de revoir son ancien amoureux dans sa vision floue. La perte de mémoire temporaire n'avait fait qu'oublier ces derniers jours. La douleur du passé, les souvenirs étaient toujours présents. Le lourd souvenir d'avoir brisé cette relation entre eux. Être celle qui l'a poignardé dans le dos après avoir disparu comme si rien n'était. Cette femme qui ne pouvait pas aimer. Le coeur qui saignait, cette plaie ouverte depuis toujours. Les sentiments ne se sont jamais dispersés. Contrairement à ce qu'il pouvait croire, ils étaient encore là. Contre son vouloir, contre tous ses principes. Elle l'aimait. Peut-être trop. Kamila ne pouvait plus nier son amour toujours présent. Que pouvait-elle faire ? Il n'y avait rien à faire. Elle lui avait tout avoué. Et plus aucune possibilité de reculer. Cette lettre prouvait ses sentiments, une fois de plus. Cette femme avait besoin de son pardon. Un pardon dont son coeur a besoin. Il a besoin de respirer, de vivre et d'avancer. Qu'est-ce que l'avenir leur réserve ? Personne ne peut prédire ce qui se passera demain ou dans une semaine. Personne. On ne peut que tenter d'améliorer le futur. Néanmoins, nous savons tous que des imprévus se préparent pour nous barrer la route et nous empêcher d'avancer. Commettre encore des erreurs, probablement les mêmes. Kamila ne croit pas au destin. Elle ne croit pas que tout le monde ait déjà un avenir tout tracé. Cela est tellement impossible. Même pour les riches, les enfants qui croient savoir déjà ce qui leur arrivera à dix-huit ans. C'est totalement faux. Les barrières sont là, elles nous empêchent parfois de dériver, mais parfois de foncer droit dans un mur. Cette lettre, qu'il allait probablement brûler, jeter ensuite les cendres dans un puits. Kami ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle aurait pu changer son passé avec de simples mots. Cela est si facile lorsqu'on y pense.

Les jambes allongées dans l'eau et assisse dans la baignoire, Kami frissonnait. Ses frissons qui continuaient de parcourir sa peau avec ce qui était en train de se passer. Cette connexion entre eux donnait naissance à un malaise. Elle brisa donc le silence pour poser la question qui lui semble essentielle. Comment va-t-elle retrouver son frère et vivre sur cette île ? La belle l'arrosa en riant. Ce rire naturel qu'elle n'avait pas émis depuis longtemps. « Heyyy ! » Lâcha la brunette en sentant de l'eau sur son visage. Elle rit à nouveau en s'essuyant doucement le visage. Elle lui adressa un léger sourire. Cela lui avait manqué ce genre de complicité. Ce moment se termina bien vite pour entamer une conversation sérieuse. Elle détourna légèrement le regard, abordant une mine perdue. Elle était forte. Elle l'était. Retourner à la maison, était sa deuxième priorité. Son frère est son objectif premier. Elle soupira légèrement, pour ne pas céder à la panique et aux larmes. Kamila ne voulait pas se faire des idées, comme il disait, ça ne sera pas facile. Elle releva la tête pour le regarder. On ? Elle sourit un peu. Chris allait l'aider à retrouver son frangin. Ce qui réchauffait un peu son coeur à l'entendre dire cela.

Son corps fut lavé par son ex petit ami. Elle frémissait toujours. Ce malaise n'avait pas quitté la pièce, il avait empiré. Cependant, elle ne pouvait nier que ça lui fasse du bien de sentir ce contact. Kamila se sentait en sécurité en sa présence. Elle se sentait bien et, malgré leur passé commun. La jeune femme ne pouvait pas éloigner les bons moments entre eux. Elle avait vraiment eu de la chance en le retrouvant sur cette île. Elle aurait pu tomber sur un être malveillant. Non, Kami s'était plutôt évanouie sous les yeux de Christopher. Elle ressentait de nombreuses sensations en ce moment même. Il la lavait, mais elle sentait bien plus qu'un soulagement d'être propre. Ce n'était pas n'importe qui, qui était en train de la nettoyer. Il s'agissait d'un homme qu'elle aime, avec qui elle a déjà sorti. Son coeur n'avait pas cessé de débattre à l'intérieur de sa cage thoracique. Il termina enfin ce supplice entre eux. Il était difficile de résister de goûter à ses lèvres et à franchir l'interdit. Elle rit légèrement. « Ce n'est pas trop mal monsieur l'infirmier. » répond-elle avec le même ton de taquinerie. Le brun l'aida à se relever et sortir de la baignoire. Elle attrapa la couverture et elle le regarda un instant avant de s'essuyer le corps. Le froid s'était emparé d'elle. L'effet d'hiver, lorsqu'il fait froid et que l'on prend une douche. Elle enfila le chandail, il s'agissait presque de sa nouvelle zone de confort.

À présent sous les couvertures chaudes, elle replaça ses cheveux dans son dos. Définitivement, une brosse à cheveux ne serait pas trop. Enfin, elle se doutait bien que ce ne fût pas le genre d'outil que Christopher devait avoir ici. Kamila remonta la couverture tout en s'allongeant, tourna la tête vers ce dernier. Il semblait inquiet, elle pouvait le voir dans ses yeux. Un sourire s'afficha sur son visage, appréciant qu'il s'inquiète pour elle. C'est vrai qu'elle en avait eu de la chance. Elle était contente d'avoir tombé sur lui. Un coup du destin ? Qui sait. La brune lui attrapa doucement la main. « Reste s'il te plaît.. jusqu'à ce que je m'endorme au moins. » Elle lui caressa les doigts en souriant légèrement et puis tout en se plaçant confortablement, ne lâchant pas sa main. « Ne m'abandonne pas.. » Elle ne voulait pas être seule sur cette île et se retrouver à combattre dans son coin. Kami ne voulait pas être éloigné de lui. Son soutien est important à ses yeux. Ses paupières se fermèrent, la fatigue et la douleur l'emportèrent haut la main sur sa petite personne. Son état de faiblesse n'aidait en rien. Elle avait besoin de repos, de dormir. Espérant que cela ne fut pas un mauvais rêve et qu'à son réveil, elle se retrouvera toujours dans ce lit et non sur la plage mourante. 

FICHE ET CODES PAR ILMARË & GIFS PAR TINY/KAMI



Don't piss off the diabolical ones.

Open my heart ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback]

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-