Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
» Nathaniel J. Chester "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Ian Somerhalder × Nombre de messages : 719 × Age du perso : 30 ans × Job : Observer les effets du sérum × Côté love : Il ne peut pas se permettre de s'égarer


Message(#) Sujet: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Jeu 27 Aoû - 0:22


“ I never forgive you ”
~ It hurts the worst when the person that made you feel so special yesterday, makes you feel so unwanted today. ~





Personne n'était venu pour lui. Ce n'était pas si surprenant. Il n'avait plus de famille et tous ses amis devaient être persuadés qu'il était mort. Et puis, qui viendrait risquer sa vie pour lui ? Après tout, à NewYork, lui-même était manipulateur et égoïste alors il n'aurait probablement pas pris le risque de se sacrifier pour qui que ce soit. Mais cela serait mentir de prétendre que son cœur ne s'était pas serré un peu en voyant des rescapés retrouver certains de leurs proches venus dans le but de les sauver. Lui n'avait personne pour qui il comptait autant à New-York. Malgré tout, il espérait un jour rentrer chez lui. Ce sous-marin, arrivé il y a quelques jours, aurait pu être la solution miracle si les Hostiles n'avaient pas encore tout anéanti en le faisant exploser. Résultat : les nouveaux arrivants qui avaient survécu à l'attentat étaient eux aussi coincés sur l'île. À croire qu'elle était maudite. Il fallait donc réorganiser la vie des rescapés puisque désormais, les ressources et le nombre de logements n'étaient pas suffisants. Christopher, justement chargé de coordonner les activités sur le camp, ne s'était donc pas ennuyé pendant ces quelques jours. Au contraire, il n'avait pas arrêté d'aller à droit et à gauche pour harmoniser le travail de chaque rescapé et vérifier que tout se passait comme il le fallait. Cependant, il aimait diriger alors cela ne le dérangeait pas, ce rôle lui convenait. Il se trouvait utile de cette façon et selon lui, c'était beaucoup moins pénible que d'aller couper du bois ou que de pêcher.

Pourtant, aujourd'hui, à cet instant précis, il lui semblait avoir fait tout ce qu'il devait. Il prit donc la liberté de faire un légère pause. Bien sûr, il irait ensuite donner un coup de main à la construction des huttes mais d'abord il avait envie de s'aérer un peu l'esprit en marchant le long de la plage. Cela lui permettait de contempler la mer qu'il trouvait si fascinante. D'un seul regard, l'océan avait le don de l'apaiser. Il pouvait rester des heures à l'admirer sans penser à rien. Tout le monde avait besoin de faire le vide à certains moments. Lui, il avait trouvé le moyen de le faire dès qu'il en avait envie. Il venait ici sur la plage, seul, il s’asseyait et restait le temps qu'il voulait. Christopher trouvait la beauté de la mer inégalable. Aucun homme n'avait pu la dompter. Il faut dire qu'elle était mystérieuse, ensorcelante, imprévisible. Parfois, si calme. Et parfois, si agitée. Elle pouvait aussi être impitoyable et emporter avec elle ceux qui n'étaient pas assez vigilants. Mais la mer était captivante et elle transportait son esprit ailleurs, loin de la noirceur du quotidien. Enfin cette fois-ci, il avait simplement besoin de quelques minutes de répit. Après, il retournerait travailler sur le campement. Mais rien ne l'avait préparé à ce qui allait suivre. Il marchait tranquillement, ses pieds s'enfonçant dans le sable chaud, quand il aperçut une silhouette à une centaine de mètres, sur la plage elle aussi. Une femme. Avec le soleil derrière elle, il ne pouvait la voir réellement mais elle semblait avoir une démarche instable et traînante. Comme si cette personne était à bout de force. La curiosité piquée au vif, il s'avança et demanda prudemment :

- Qui êtes-vous ?

Encore quelques mètres et il pourrait la voir totalement. Son sourire amical disparut soudainement quand il distingua enfin le visage de l'inconnue. Enfin, pas si inconnue que cela justement... Son corps s'immobilisa tant le choc fut grand. Il était comme foudroyé. Il aurait été moins stupéfait de voir le Pape en personne. Elle ne pouvait pas être là. C'était absolument impossible. Le destin n'était pas cruel au point de la mettre une deuxième fois sur sa route, si ? Il refusait catégoriquement de penser qu'elle était en train de faire à nouveau surface dans sa vie. Il avait tourné définitivement la page, tout cela n'était qu'un souvenir du passé et rien d'autre. Il n'y avait aucune raison pour qu'elle soit ici. C'était forcément l'esprit de Christopher qui lui jouait un mauvais tour. Peut-être que le soleil tapait plus qu'il ne le laissait paraître ?

- Kamila... ? Dites-moi que c'est un cauchemar et que je vais me réveiller d'une minute à l'autre ! s'exclama-t-il, encore sous le choc.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Kamila Taryn Foxe "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Nikolina Konstantinova Dobreva. × Nombre de messages : 242 × Age du perso : Vingt-trois ans baby. × Job : Ancienne étudiante en astronomie et serveuse. × Côté love : Burn Baby Burn


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Jeu 27 Aoû - 3:02


I never forgive you
I know I don't deserve your forgiveness but I need it

C'était fait, elle avait osé quitter sa ville natale pour un monde inconnu, un monde dangereux, un monde où elle devra rester jusqu'à ce que Dieu décide qu'il en a assez de voir ses pions s’entre-tuer et tourner en rond. Son frère avait décidé d'aller à Tokyo pour s'aventurer, changer d'air et explorer un tout autre monde, mais son avion s'est échoué ou plutôt, il s'est écrasé sur l'inconnu, sur une île. Kamila, la jeune femme pleine d'audace, avait refusé de rester les bras croisés, en entendant parler de cette opportunité de le retrouver, elle n'avait pas hésité une seconde. Elle sait qu'il aurait fait pareil. Malheureusement, leur mère allait perdre deux enfants maintenant. Kami n'est pas revenue avec son frère, elle n'est jamais revenue. Le sous-marin a explosé, il a tout simplement coulé, n'ayant plus aucune possibilité de retourner sur la terre ferme. Après avoir eu la nausée, elle s'était évanouie quelques minutes plus tard. Réalisant qu'elle allait devoir vivre sur une île, avec des inconnus, sans confort, sans rien qu'elle connaît, ça la rendait malade de penser à tout cela. Elle voulait retrouver son frère et au plus vite.

Lorsqu'elle se réveilla plus tard, quelques jours plus tard en fait, tout était noir dans sa mémoire, comme si elle avait été droguée et ça la drogue, elle s'y connaît plutôt bien. C'était peut-être donc une autre sorte de substance qui lui est complètement inconnue. Elle avait sûrement reçu un coup sur la tête, en tout cas, elle avait une perte de mémoire temporaire, ne se souvenant plus des derniers jours. Un grand vide, un trou noir tout simplement, impossible de savoir ce qui s'est passé après l’explosion. BOOM. C'est tout ce dont elle se souvient, la suite, impossible de s'en rappeler. Kamila tentait d'ouvrir ses yeux, un gémissement sorti de ses lèvres desséchées. Forcément, elle n'avait rien avalé depuis tout ce temps. Comment avait-elle atterri ici ? Et pire, comment ses blessures sont apparues sur sa peau si lisse et sans défaut ? Tentant de trouver un peu de salive dans sa bouche, elle essaya de se relever, mais elle n'y arrive. La belle se contente de s'asseoir aussi bien que mal, venant se frotter délicatement les yeux. Un soleil qui vient lui aveugler la vue. Difficile de voir quelque chose, mais elle distingue assez bien le paysage, à quelques mètres d'elle, il semble y avoir une mer, du sable et plusieurs palmiers. Son mal de tête prend le dessus sur tout le reste, impossible de comprendre ce qui est en train de se passer et de savoir ce qu'elle fait là. Où le sous-marin ? Et tous les gens ? Kami sent son coeur se déchaîner à travers sa poitrine, elle entend clairement les battements de coeur qui remontent jusqu'à son cou et ses oreilles. Merde. Pire qu'un lendemain lorsque tu as la gueule de bois, pensa la jeune femme. Son corps est faible, elle tremble, elle a chaud, mais également froid. Son système ne doit put très bien fonctionner. Combien temps peut-on survivre sans nourriture et sans boire ? Lui est impossible de répondre à cela, ne sachant pas combien de temps qu'elle est là.

Kamila se leva avec toutes les forces qui lui reste, jetant un coup d'oeil à son corps, ses vêtements étaient déchirés, ses cheveux, n'en parlons pas et sa peau abîmée. Elle rejoint la plage qui n'est qu'à quelques mètres d'elle, marchant nus pieds dans le sable chaud, elle tituba, tel un zombie, car c'est un peu ce à quoi elle devait ressembler, si elle avait un miroir. Plus elle marcha, plus elle sentait qu'elle allait effondrer, la tête première dans le sable. Soudainement, dans son champ de vision flou, elle aperçut une silhouette. Elle tentait de crier, de demander à l'aide, mais rien ne sortit de sa bouche, sa gorge irritée ne donnait pas suite. Elle continua d'avancer, très lentement, mais lorsqu'elle releva doucement la tête, elle fut sous le choc à son tour. Elle était peut-être en train de rêver ou alors, ceci était un mirage, quelque chose que l'on s'imagine, mais pourtant.. tout cela semblait si réel. Sa douleur physique faisait en sorte de lui rappeler que c'est la réalité. Kami ravala le petit jet d'eau dans sa gorge. « Christopher.. Chris.. » Elle n'arriva pas à terminer de parler. Elle perdue connaissance, tombant sur le sable chaud, elle avait perdu du poids à cause de ces derniers jours, elle tomba facilement. Elle était épuisée, affamée et perturbée par ce qu'elle venait de voir. Allait-elle se réveiller toute seule ou ce 'mirage' allait l'aider ? Cette fois-ci, ça allait être différent, mais la douleur augmentera avec la suite des événements.  La jeune femme n'avait pas le temps de se poser des questions du pourquoi il est là, comment se fait-il qu'il est devant elle ? Ça ressemblait de moins en moins à un mirage ou alors, elle se mentait à elle-même. Quoi qu'il en soit, elle était allongée sur les grains de sable, sous un soleil tapant et aveuglant, les vêtements déchirés et les blessures infectées.

FICHE ET CODES PAR ILMARË & GIFS PAR TINY/KAMI



Don't piss off the diabolical ones.

Open my heart ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Nathaniel J. Chester "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Ian Somerhalder × Nombre de messages : 719 × Age du perso : 30 ans × Job : Observer les effets du sérum × Côté love : Il ne peut pas se permettre de s'égarer


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Jeu 27 Aoû - 15:22


“ I never forgive you ”
~ It hurts the worst when the person that made you feel so special yesterday, makes you feel so unwanted today. ~



 


On avait tous des cauchemars au fond de nous-mêmes, des choses que l'on espérait qu'elles ne se produiraient jamais. Le pire pour Christopher serait de touté évidence, d'être coincé sur cette île jusqu'à la fin de ses jours. Il y était depuis trop longtemps déjà. Environ un an. Douze longs mois à vivre dehors, sans confort, sans argent, sans repères et à devoir se battre chaque jour pour survivre vingt-quatre heures de plus. On ne s'y habituait jamais totalement, pas Christopher du moins. Mais s'il y avait bien un cauchemar presque aussi horrible que celui-ci, c'était de retrouver des souvenirs du passé dont on croyait s'être débarrassés pour toujours. Comme son père, alcoolique et violent. Ou Kamila. Celle qui avait fait de lui l'homme le plus heureux de tous, puis le plus malheureux. Avec elle, il avait découvert la véritable passion, l'amour et même la fidélité, ce qui relevait du miracle pour lui. Mais ensuite ce fut le mensonge, la trahison et l'abandon. Il n'aurait jamais cru qu'un jour une personne puisse avoir tellement de pouvoir sur lui au point de le faire souffrir autant. Il n'avait cessé de se demander s'il avait fait quelque chose de mal, si leur relation était devenue trop ennuyante pour elle ou s'il n'avait tout simplement pas été à la hauteur. Mais finalement, il avait transformé toute cette douleur en une colère sans limite contre elle. Il était resté longtemps au plus bas à cause d'elle, ce qui le rendait insensible et cruel avec tout le monde. Il enchaînait les relations sans la moindre considération pour ses conquêtes qu'il prenait et jetait comme de vulgaires poupées. Avec le temps, il se rendit compte de ce qu'il faisait et décidé à ne pas la laisser gagner, il se reprit en main. Elle l'avait probablement effacé de sa mémoire depuis longtemps mais ne pas se relever serait comme une victoire pour elle. Comme si elle avait totalement réussi à le détruire. Il était bien trop fier et rancunier pour se laisser couler à cause de quelqu'un qui n'en valait plus la peine. Alors, il tourna enfin cette page douloureuse. Mais une blessure du cœur n'était jamais complètement guérie, c'est pour cette raison qu'après ça, il fuyait, et fuit toujours, l'amour comme la peste.

Son cauchemar prenait donc vie en ce moment-même et il refusait d'y croire. Pourquoi tout cela semblait-il si vrai ? Mais il comprit avec effarement que c'était la réalité lorsqu'elle prononça difficilement son nom. Cette voix...  Ce n'était pas habituel qu'elle soit si faible mais il la reconnaissait entre mille. Il ignorait pourquoi mais Kamila était vraiment là, en face de lui. Il n'eut pas le temps de se poser plus de questions car elle s'écroula devant lui. Sans réfléchir, il se précipita vers elle. Ce n'est qu'à ce moment là qu'il se rendit compte de l'état dans lequel elle était. Elle semblait si fragile, presque plus couvertes par les blessures que par ses vêtements. Elle n'aurait pas aimé se voir ainsi, c'était certain. Instantanément, il prit sa main et tenta de la faire réagir :

- Kamila ? Tu m'entends ? Kamila, si tu m'entends serre-moi la main !


Aucune réaction. Elle était bel et bien inconsciente mais il espérait que cela ne soit qu'un évanouissement, rien de plus. En tout cas, son cœur battait encore, ce qui était bon signe. Il la tourna sur le dos avec finesse, avant de lui enlever le sable qu'elle avait sur le visage. Sans perdre de temps, il la prit doucement dans ses bras. Elle était plus légère que dans ses souvenirs. Il comprit qu'elle n'avait pas dû manger depuis l'explosion du sous-marin, qui soit dit en passant devait être responsable de toutes ses blessures. Elle faisait forcément partie du groupe de naufragés venus il y a quelques jours et peut-être s'était-elle perdue. Si c'était le cas, seule, elle aurait pu mourir.  Mais qu'elle soit toujours en vie ne l''étonnait pas vraiment, elle avait toujours été une battante. Lentement mais sûrement, et portant Kamila, Christopher avançait. Chaque pas lui demandait un effort car il s'enfonçait dans le sable. Le soleil dans son dos n'arrangeait pas vraiment les choses. Il parvint finalement à rejoindre le campement et se dirigea vers sa hutte. L'infirmerie était déjà presque pleine car des naufragés avaient été plus ou moins touchés par l'explosion. Et puis, il préférait se retrouver seul à seul avec elle. Il avait besoin de comprendre ce qu'elle faisait ici.

Il croisa en chemin deux autres rescapés qui lui demandèrent qui était cette fille et s'il y avait un problème. Christopher prétexta qu'il n'avait aucune idée de son identité et qu'il l'avait trouvée sur la plage mais qu'il se chargeait d'elle. Après cela, il arriva à sa hutte et entra à l'intérieur. Ici, il n'y avait plus de sable, ni de soleil éblouissant. Il la posa sur son couchage aussi délicatement qu'il l'avait prise et la recouvra d'une couverture. Ce n'était pas aussi confortable que ce que l'on pouvait trouver à New-York mais cela couvrait son corps qui partiellement dénudé à cause de ses vêtements en lambeaux. Il la regarda quelques instants, l'air préoccupé, mais s'en alla ensuite chercher quelques affaires. Une dizaine de minutes plus tard, il revint avec un bol rempli d'eau douce, un morceau de noix de coco, quelques fruits rouges comestibles et de quoi nettoyer ses blessures. Kamila semblait toujours inconsciente alors, il lava soigneusement ses plaies, principalement sur ses bras et ses jambes. Heureusement, elles ne semblaient pas réellement profondes. Et par chance, certains militaires naufragés avaient des trousses à pharmacie, Christopher avait donc pu récupérer un peu de désinfectant qu'il appliqua sur les blessures pour éviter qu'elles ne s'aggravent. Lui-même ne comprenait pas vraiment pourquoi il faisait preuve de tant de bienveillance à son égard, après ce qu'elle lui avait fait. Mais il ne pouvait pas la laisser dans un tel état. Au moins pendant ce temps-là, il avait l'esprit occupé et ne se posait pas mille questions. Une fois que ce fut fait, il remit la couverture et se releva, en attendant patiemment qu'elle se réveille.

- Tu avais vraiment besoin de tenter un nouveau régime ?
soupira-t-il avec ironie en contemplant ce corps endormi qui lui paraissait si maigre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Kamila Taryn Foxe "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Nikolina Konstantinova Dobreva. × Nombre de messages : 242 × Age du perso : Vingt-trois ans baby. × Job : Ancienne étudiante en astronomie et serveuse. × Côté love : Burn Baby Burn


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Jeu 27 Aoû - 18:29


I never forgive you
I know I don't deserve your forgiveness but I need it

Ce rêve était épuisant, long, elle marchait comme un zombie, elle en avait presque même l'allure, maigrichonne, son teint radieux avait disparu, elle qui fait si attention à ce qu'on ne lui fasse aucune marque, à ce qu'on ne lui abîme pas le visage, ni le reste du corps, la voilà couverte de blessures. Le miroir qu'on lui présentement à son réveil, risquera sûrement de craquer et de la faire fuir en hurlant. Ce rêve continua de se poursuivre, elle atterrit sur un sable chaud avec un soleil aveuglant dans le décor puis des vagues pas loin de la jeune femme. Le pire c'est qu'elle semblait consciente, mais incapable de se réveiller, de savoir où elle se trouve et ce qu'elle fait là. La prochaine fois, elle écoutera peut-être sa mère. Ce n'est qu'en repensant à son frère, qu'elle a dû poursuivre sa route, qu'elle a pris ce sous-marin et qu'elle est rendue dans cet état. Ce rêve devenait de plus en plus pire, c'était un cauchemar, non seulement parce que sa douleur augmentait à force d'avancer dans ces grains de sable, mais.. cette silhouette qui apparut soudainement à quelques mètres d'elle, ne la faisait pas rire. Pourquoi est-ce que son subconscient lui faisait cela ? Avait-elle vraiment besoin de cela. Cet homme dont elle se rappelle très bien, elle se souvient des bons moments comme des pires moments. La dernière fois qu'ils s'étaient vus.. ce n'était pas pour s'aimer, mais plutôt pour rompre. Enfin, peut-on appeler cela ainsi ? Kami l'avait quitté sèchement, brutalement, elle venait de lui briser le coeur en mille morceaux. Elle le savait, elle était au courant de la douleur que ça lui causerait, mais elle l'a fait. Lorsqu'elle s'évanouit, tout son rêve se transforma en un trou noir. Non, elle n'avait pas perdu la mémoire une nouvelle fois, mais c'était le vide. Elle ignorait si son ex petit ami allait la laisser pourrir là comme elle l'avait laissé dans sa peine et sa colère ou pire, s'il allait jouer à la bouteille à la mer, en la jetant dans l'eau. Elle découvrira bien la surprise en se réveillant, si elle ne meurt pas durant son sommeil.

Kamila resta allongée pendant de longues minutes sur le lit de Christopher. Elle semblait dormir paisiblement, mais la réalité était tout autre. Son corps ne fonctionnait plus aussi bien, elle avait du mal à avaler et à respirer. Néanmoins, elle était toujours vivante, elle ne tarderait pas à se réveiller. L'alcool sur ses blessures commença à la piquer, faisant doucement bouger sa tête, les yeux toujours fermés, elle resta dans la même position. La jeune femme entendait un drôle de murmure, mais incapable de déchiffrer les paroles de l'inconnu, qui n'est pas vraiment un inconnu en y repensant. Elle était au courant que son ancien amoureux avait pris cet avion, elle était au courant, que l'avion s'était crashé. Allait-il croire qu'elle était là pour le sauver ? Pour se faire pardonner en le ramenant dans leur ville ? La belle brune n'avait cessé de penser à lui, elle ne l'avait pas montré à ses proches, mais elle avait pleuré sa perte. Bien que personne ne sût réellement s'il y avait des survivants, elle l'avait quand même cru mort, et cette pensée l'avait bouleversé plus qu'autre chose, de ne plus avoir de ses nouvelles par l'intermédiaire de ses amis en commun, notamment une ancienne collègue, de savoir qu'il ne respire plus. Peut-être qu'il n'allait pas le croire ou tout simplement, qu'elle restera muette à ce sujet, pour ne pas avoir l'air d'une victime qui tente de se faire pardonner. Le temps passa, plus elle commença à reprendre conscience, son corps se réchauffa avec la couverture, l'alcool avait apaisé plus ou moins ses blessures, son mal de tête avait légèrement diminué. Kami commença à bouger ses yeux sous ses paupières, un gémissement sorti de sa bouche, ses membres bougeant sous la couverture avant de finalement ouvrir les yeux. Sa vue était encore un peu floue, mais là, elle voyait clairement le cauchemar devant elle. Kamila sursauta, faisant accélérer son rythme cardiaque. « Merde.. je suis en enfer.. » Dit-elle dans un murmure assez compréhensible pour Christopher. C'était l'enfer, lui il était là, à l'attendre pour venir la torturer comme dans ses films d'horreur où l'homme se venge.

Soudainement, en tentant de chercher sa respiration, elle se mit à suffoquer, à s'étouffer. La belle aperçut un bol d'eau et l'attrapa vivement pour venir en boire de grande gorgée. Sa toux se calma bien assez tôt, elle reposa le bol à moitié vide sur la table. En relevant les yeux, elle constatant qu'il était toujours là. Elle clignota des yeux pour améliorer sa vue, mais il était toujours là. « Je ne suis pas certaine de comprendre.. » lui demandant la jeune femme sur sa présence devant elle. Kami souleva la couverture qui la couvrait et découvrit ses vêtements à moitié déchirés et ses blessures plus ou moins visibles sous l'obscurité de la couverture. Elle baissa aussi vite le tissu et elle lui jeta un regard étrange. «Qu'est-ce que tu m'as fait hein ? Tu as tenté de me tuer ? Et puisque je suis vivante, tu as dû te dire, hey, et si je la torturais à la place et que je recommençais le jour suivant ainsi de suite, pour me venger de ce qu'elle m'a fait ! » Elle était décidément en enfer. Kami tentait de se relever, elle se débattait même avec sa couverture, laissant échapper quelques petits jurons de sa part avant de finalement réussir à se relever, mais comme elle n'avait pas bien récupéré, ses jambes tremblaient toujours, elle n'avait rien mangé non plus. Kamila lui tomba littéralement dans les bras, voilà, à sa merci. Elle lâcha un léger grognement, elle vient soudainement lui saisir les bras pour pouvoir avoir un certain appuie. Je te hais, faiblesse, je te hais férocement, saleté de faiblesse.

FICHE ET CODES PAR ILMARË & GIFS PAR TINY/KAMI



Don't piss off the diabolical ones.

Open my heart ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Nathaniel J. Chester "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Ian Somerhalder × Nombre de messages : 719 × Age du perso : 30 ans × Job : Observer les effets du sérum × Côté love : Il ne peut pas se permettre de s'égarer


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Jeu 27 Aoû - 23:22


“ I never forgive you ”
~ It hurts the worst when the person that made you feel so special yesterday, makes you feel so unwanted today. ~





Il n'aurait jamais cru la revoir. Cette fille. Si belle. Si cruelle. Sa présence chamboulait tout. Remettait tout en cause. Comme si le passé et le présent se confondaient. Tout se mélangeait. Les souvenirs, les émotions, les pensées. Un pêle-mêle de questions l’assaillaient. Confus et déconcerté, il était encore trop sous le choc pour ressentir réellement de la colère. Mais il savait que ce n'était qu'une question de temps. Il ne pourrait jamais oublier ce moment. Ce moment où elle l'avait quitté, où il avait appris qu'elle le trompait depuis un bout de temps déjà, où il s'était retrouvé seul. Terriblement seul. Le lendemain fut sans aucun doute le pire réveil de toute sa vie. La première chose qu'il voyait avant, pour commencer la journée, était son tendre visage. Ce matin-là, il ne vit qu'un immense vide dans ce si grand lit. Leur lit... Il ne pouvait plus la regarder dormir, admirer son sourire malicieux, ni la prendre dans ses bras. En plus de cet horrible sentiment de trahison, une insupportable solitude l'envahit. Chaque soir, il faisait en sorte d'être aux côtés d'une agréable compagnie. Cela pouvait paraître ridicule mais cela lui donnait l'impression de remplir ce vide qui ne demandait qu'à être comblé, en vain. Pendant qu'il souffrait, elle était probablement en train de s'éclater avec son nouveau mec. Il ne le connaissait pas et c'était probablement mieux ainsi. Il ignorait ce qu'il aurait fait s'il l'avait eu en face de lui. Le pire dans tout cela, c'était qu'il ne la croisait pas rien qu'une fois, par hasard. Non, maintenant qu'elle était elle aussi coincée sur l'île, ils risquaient de se voir tous les jours. Pendant des semaines, voire des mois. Peut-être même des années. Elle semblait s'être réveillée et parlait déjà d'enfer, elle ne savait pas encore à quel point elle avait raison...

Debout à côté d'elle, Christopher la laisse émerger. Mais à peine un instant plus tard, elle se mit à tousser, comme si elle s'étouffait. Elle réagit avant lui en prenant le bol d'eau qu'il avait posé à côté d'elle. Et Kamila venait apparemment de remarquer sa présence. Elle disait ne pas comprendre ce qu'elle faisait ici. Lui non plus ne comprenait pas quelle raison aurait pu la pousser à prendre ce sous-marin. Quelle qu'elle soit, Kamila risquait de le regretter en se rendant compte qu'elle était elle aussi prise au piège sur cette fichue île. Une chose était sûre, elle n'était pas revenue pour lui. Mais se rappelait-elle de tout ce qui lui était arrivé ? Il s'apprêtait à lui répondre quand elle s'en prit à lui. Il fronça les sourcils en entendant son délire ridicule. La torturer ? Il n'était pas un hostile. Il l'avait emmenée dans sa hutte, venait de la soigner, était allé lui chercher de l'eau et de la nourriture, et c'était de cette façon qu'elle le remerciait ? Irrité, il la regarda se débattre sans rien dire, en se demandant ce qu'elle comptait faire. Elle se leva si brutalement qu'avant qu'il ne puisse faire le moindre mouvement, elle lui tomba dans les bras, en s'appuyant ensuite à sur lui. Son cœur se serra douloureusement. Cette odeur, cette sensation... Il s'en souvenait comme si c'était hier. Il regarda Kamila quelques instants dans les yeux, silencieusement. Puis, ignorant son trouble face à ce contact, il tenta de l'apaiser :

- Eh, doucement, calme-toi. Tu es trop faible pour marcher.

Il ne comprenait pas pourquoi il agissait ainsi. Mais si elle s'agitait trop, elle risquait d'envenimer ses blessures. Sans lui demander son avis, il la reposa. Il ne pouvait pas supporter de l'avoir plus longtemps dans ses bras. Trop de souvenirs venaient de remonter à la surface à cause de cette proximité. Elle n'aurait jamais dû venir ici... Il secoua la tête en repensant aux paroles de Kamila. Croyait-elle vraiment à ce qu'elle venait de dire ? C'était ridicule. Avait-il vraiment l'air d'être en train de lui faire du mal ? Il regrettait déjà de l'avoir emmenée ici. Il détestait cette impression d'être le dindon de la farce. Il venait de retrouver son ex qui lui avait planté un couteau dans le cœur, il était obligé de s'occuper d'elle et en plus de cela elle prétendait qu'il avait tenté de la tuer ? Avant, il n'était pas certain que vivre sur cette île était l'enfer, mais maintenant qu'elle était là, il n'en avait plus aucun doute. Ses accusations étaient plus qu'exaspérantes. Surtout après ce qu'il avait fait pour elle. Il ironisa en levant les yeux au ciel :

- Tu m'as démasqué, j'avoue tout, j'avais l'intention de te torturer à coup de noix de coco et de fruits rouges empoisonnés !

En même temps, il lui montra la nourriture qu'il avait apportée et qu'elle ne semblait pas avoir remarquée jusqu'à présent. Un morceau de noix de coco et des fruits rouges, comme il venait de le dire. Mais les deux étaient parfaitement comestibles. Alors, soit elle était affamée au point qu'elle allait se jeter dessus. Soit elle était paranoïaque au point qu'elle refuserait d'en manger. Dans les deux cas, cela ne concernait qu'elle. Christopher avait fait ce qu'il devait, seulement en tant que meneur des rescapés ou plutôt il tâchait de s'en convaincre, alors qu'elle décide de manger ou non, il n'aurait rien à se reprocher. Il en avait d'ailleurs déjà fait beaucoup trop. Il n'arrivait pas à croire qu'il venait de prendre soin d'elle. Il s'en mordrait sûrement les doigts bien assez vite.

- Qu'est-ce qu'il m'a pris de te ramener ici... Je crois que j'aurais mieux fait de te laisser sur la plage, marmonna-t-il pour lui-même, s'en prendre la peine de savoir si elle pouvait l'entendre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Kamila Taryn Foxe "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Nikolina Konstantinova Dobreva. × Nombre de messages : 242 × Age du perso : Vingt-trois ans baby. × Job : Ancienne étudiante en astronomie et serveuse. × Côté love : Burn Baby Burn


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Ven 28 Aoû - 4:25


I never forgive you
I know I don't deserve your forgiveness but I need it

L'enfer. Qu'est-ce que c'est vraiment l'enfer ? Est-ce un immense endroit illuminé par des flammes, où sont accrochés des corps dont les démons torturent avec plaisir, un enfer dirigé par Lucifer en personne, archange déchu du paradis ? En tout cas, c'est ce qu'on pourrait penser en premier, mais il y existe de nombreux enfers et Kamila a déjà vécu l'enfer avec son overdose dont Christopher n'est même pas au courant. L'enfer qu'elle avait vécu cette semaine-là, elle s'en souviendra pour encore plusieurs années. On l'avait retrouvée presque morte, inconsciente, de l'écume qui était sortie de sa bouche, sa peau avait changé de couleur ainsi que ses ongles. On l'avait drogué avec une nouvelle drogue qui faisait fureur dans le quartier, on en avait versé dans son verre sans son avis, alors qu'elle était déjà sous l'influence de l'alcool et d'une autre drogue, plus connu sous le nom de cocaïne. Cette drogue qu'elle ne prenait que rarement. Néanmoins, la substance qu'on avait versée dans son verre, Kami n'y avait jamais touché. Cette nuit-là, les médecins lui avaient fait un lavage d'estomac, mais encore là, on n'était pas certaine qu'elle allât s'en sortir. Néanmoins, la jeune femme s'était finalement réveillée dans la nuit, essoufflée, abattu presque, ne comprenant pas ce qui lui était arrivé jusqu'à ce que sa mère ose lui dire ce qui lui était arrivé. Aujourd'hui, elle semblait vivre la même chose, mais avec des différences, Kami n'avait pas été drogué, mais elle avait inconsciente, son trou noir était présent, incapable de comprendre ce qui est en train de se passer. Pourquoi est-ce que Christopher était là ? Pourquoi était-elle là également ? Tant d'incompréhension et aucune réponse de son ancien amoureux. Voulait-il lui cacher la vérité ? La protéger ? Ah, ça, elle doute qu'il veuille la protéger de cette façon. Elle s’étouffa comme jamais avant d'apaiser sa gorge avec de l'eau qu'il lui était probablement destiné. Oui, Kamila ne comprenait absolument rien et la meilleure façon de se laver de tout cela, est d'accuser celui à qui elle a brisé le coeur, en lui balançant qu'il avait probablement voulu la tuer, la torturer, peu importe ce qu'il voulait faire. La jeune femme n'a donc qu'une chose en tête, c'est fuir, mais elle n'y arrive pas, rapidement, elle se retrouve dans les bras de Chris. Elle releva ses grands yeux brun foncé et fatigués vers le bel homme qui se trouvait tout juste devant elle, ce dernier lui demanda de se calmer et qu'elle était trop faible pour pouvoir marcher. Trop faible ? Venait-il vraiment de dire cela ? Bon d'accord, elle n'avait guère le choix de le croire, ça c'était la réalité, incapable de poursuivre sa route.

Kamila se retrouva aussitôt dans le lit, elle était allongée, elle remonta doucement la couverture jusqu'à sa poitrine. Elle n'osait pas vraiment le regarder pour le moment. Cette situation était bien étrange autant pour lui que pour la demoiselle ici présente. Elle lui avait quand même brisé le coeur et littéralement d'ailleurs. Alors, oui, il aurait très bien pu vouloir la tuer à coup de noix de coco et de petits fruits rouges empoisonnés. La jeune femme lui lança un drôle de regard. Grrr. Malgré cela, il restait irrésistible. Kami détourna le regard afin de constater les fruits dont il venait de parler. Ah oui, de la nourriture. Allait-elle devoir prendre le risque ? La jeune naufragée tourna la tête afin de le regarder dans les yeux. « Il y a des tacos ou de la pizza ? Ou encore des mets chinois ? » Eh ouais, elle osait. Après tout, elle ne réalisa pas encore où elle se trouvait, elle avait perdu la mémoire temporairement et donc, même si elle s'était évanouie sur une plage, elle avait du mal à comprendre la situation actuellement. En juger par sa tête, il devait être désespéré en ce moment même. Elle n'avait pas réellement compris ce qu'il venait de dire, mais il venait d'attirer sa curiosité. « Excuse-moi ? Je dois être sourde, mais je n'ai rien entendu de ce que tu viens de marmonner. » Kami fronça légèrement les sourcils avant de se retourner à nouveau vers les fruits, bon, ce n'est pas ce qu'il y a de plus nourrissant, mais son ventre commença à crier famine de plus en plus. Elle attrapa le petit bol, elle avait le dos contre le mur, à moitié assise, elle posa le bol entre ses cuisses et son ventre, ses genoux étant pliés. La jolie brune inspecta les fruits comme pour s'assurer qu'il n'y ait pas du vert pourri ou autre. Ses grands yeux brun foncé se relevèrent vers Chris et elle commença à goûter à la nourriture. Bon, ce n'est pas trop dégueux comme bouffe, mais elle a quand même envie de tacos et de pizza.

Rapidement, elle termina de manger ce qu'il y avait dedans et elle posa le petit bol sur le côté avant de croiser les bras. Sa peau frissonnait de haut en bas. « J'ai froid.. » dit-elle d'une voix basse et innocente. Bien que Kami ne soit pas si innocente que cela, elle peut s'avérer très convaincante à ce petit jeu. Au fond d'elle, Kamila reste une femme sensible et fragile qui a besoin d'attention, d'affection et de savoir qu'on est là pour elle, qu'on ne l'abandonne, qu'on l'aime tout simplement. La jeune femme n'avait rien oublié de New York. Elle se rappelle très bien des événements avec Chris, de ce qu'ils ont fait, des souvenirs bons et douloureux, de ce qu'elle lui avait dit, de comment elle l'avait jeté et rompu avec ce dernier. Chaque fois qu'elle y repensait, elle se fragilisait d'un seul coup, comme en ce moment même. Le simple fait de se retrouver avec lui, ça la rend presque vulnérable, sa présence.. la rend si étrange, si nostalgique. Spontanément, elle lui demanda. « Tu te souviens de moi ? » Cette simple question pouvait paraître stupide et peut-être même blessante, le laissant avec ses nombreux souvenirs, lui faisant rappeler qui elle est, qui elle était. Kamila voulait l'entendre, elle voulait l'entendre répondre oui, elle voulait tout savoir. Et si avant aujourd'hui, il se souvenait toujours d'elle, de son visage, de sa voix, de son corps vêtu et dénudé et de ses manières. En fait, la vraie question est, est-ce que tu m'as oublié ?

FICHE ET CODES PAR ILMARË & GIFS PAR TINY/KAMI



Don't piss off the diabolical ones.

Open my heart ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Nathaniel J. Chester "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Ian Somerhalder × Nombre de messages : 719 × Age du perso : 30 ans × Job : Observer les effets du sérum × Côté love : Il ne peut pas se permettre de s'égarer


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Ven 28 Aoû - 12:51


“ I never forgive you ”
~ It hurts the worst when the person that made you feel so special yesterday, makes you feel so unwanted today. ~





Se lamenter sur son sort n'avait jamais aider personne mais on avait tous besoin de plus ou moins de temps pour se remettre après des événements douloureux. On ne les oubliait jamais vraiment, ils étaient une part de nous mais on apprenait à vivre avec. Quoi qu'il arrive, on n'avait pas d'autre choix que de se relever et d'avancer. Pourtant, c'était loin d'être facile. Certains n'y parvenaient même jamais, pris au piège par leurs propres souffrances, ils finissaient par sombrer. Le père de Christopher était l'une de ces personnes. Lui qui était à la tête d'une entreprise, avait tout perdu quand il avait fait faillite. La dépression avait entraîné l'alcool, comme s'il n'y avait pas assez de problèmes comme ça. Victime de sa dépendance, il devint le bourreau de sa propre famille. Malgré son jeune âge, Christopher n'avait jamais oublié ça. L'ivresse, au sens propre du terme. Les coups. Les pleurs de sa mère. Mais aussi la force dont elle avait fait preuve en supportant tout cela puis en s'enfuyant pour protéger son fils. Depuis ce jour, il s'était fait la promesse de ne jamais laisser rien ni personne ne le briser à ce point. Cela avait failli arrivé après la séparation brutale avec Kamila mais finalement, peut-être était-ce son passé qui l'avait forcé à s'en sortir, à passer à autre chose et à reprendre le cours de sa vie. Tout allait mieux jusqu'à présent mais le trouble qu'il ressentait en la revoyant était la preuve que sa blessure n'avait pas cicatrisé aussi bien qu'il le pensait. Il était persuadé que tout ce qui la concernait était terminé, que les moments, bon ou mauvais, passés ensemble avaient été relégués aux archives. C'était le genre de dossier qu'on ne voulait jamais rouvrir. Pourtant, tout cela était de retour et rien ne l'y avait préparé.

Cela l'étonnait de voir qu'elle semblait aussi peu à l'aise que lui. Probablement qu'elle s'attendait à tout en venant ici, sauf à le croiser de nouveau. Il se demandait ce qu'elle pensait. Regrettait-elle ce qu'elle lui avait fait ? Non, c'était ridicule. La manière dont elle s'était débarrassée de lui était suffisante pour comprendre qu'elle n'avait jamais éprouvé le moindre remord. Peut-être même qu'elle ne l'avait jamais aimé. Cette question l'obsédait depuis leur rupture. Avait-elle joué la comédie pendant toute leur relation ? L'idée de n'avoir été qu'un jouet entre ses mains alors qu'à cette époque,il aurait été prêt à tout pour elle, été de loin la plus douloureuse. Il se voyait comme quelqu'un de manipulateur et égoïste mais Kamila était mille fois pire que lui. Il ne pourrait jamais le lui pardonner. Même si tous les deux restaient jusqu'à la fin de leurs jours sur cette île, il n'oublierait pas la façon dont elle l'avait traité. Christopher sentait déjà la colère et la rancune monter de nouveau en lui. Alors, quand elle évoqua de la nourriture meilleure que ce qu'il avait apporté, il prit un malin plaisir à lui répliquer, avec un sourire moqueur :

- Étant donné que tu es désormais coincée sur une île perdue au milieu de nulle part, je crois que tu peux oublier les tacos et les pizzas. Bienvenue en enfer !

Elle trouvait le moyen de se plaindre alors qu'il venait probablement de lui sauver la vie. Au moins, si elle l'avait oublié, il venait de lui rappeler dans quelle situation elle s'était fourrée. Elle aussi allait comprendre quel cauchemar c'était de se survivre dans cette île, loin de tout. Mais cette situation n'amusait pas tant que cela Christopher puisqu'à partir d'aujourd'hui, il la croiserait quotidiennement. Rien que d'y penser le rendait malade d'avance. Il aurait beau essayé d'éviter tout contact avec elle, il verrait son visage chaque jour. Il allait vraiment devoir prendre sur lui. Apprendre à vivre l'un à côté de l'autre risquaient d'être particulièrement difficile. Il espérait qu'elle aurait au moins la décence de le laisser tranquille et de ne jamais évoquer ce qu'il s'était passé entre eux. Leur relation et leurs sentiments n'étaient plus d’actualité. Malgré tout, il lui en voulait toujours profondément si bien qu'il ne prit pas la peine de lui répondre lorsqu'elle lui demanda ce qu'il avait dit quelques minutes auparavant. D'ailleurs, elle se décida enfin à manger ce qu'il avait pris soin d'aller lui amener. Elle n'était pas vraiment en position de faire la difficile. Sa vie de princesse capricieuse était terminée mais elle n'avait pas l'air de le réaliser. L'option chauffage n'était pas non plus intégrée sur l'île et elle n'allait pas pouvoir compter sur Christopher pour la réchauffer lui-même. Elle avait de la chance qu'il y ait une autre couverture dans la hutte. Pourtant, il n'alla pas la chercher car il se figea en entendant sa question. Elle osait lui demander ça ?

- Non. Pourquoi ? On se connaît ? rétorqua-t-il d'un ton amer. À ton avis... Je n'ai ni oublié ce qu'on a vécu, ni ce que tu m'as fait. Mais de mon côté, je suis surpris que tu te rappelles encore de moi. Après tout, tu m'avais remplacé par un nouveau jouet.

Elle s’imaginait vraiment qu'après leur séparation, il avait pu l'effacer de sa mémoire comme on le fait avec une gomme pour se débarrasser d'un coup de crayon ? Il aurait aimé mais c'était loin d'être aussi simple. Elle savait parfaitement à quel point elle lui avait fait mal. Il avait dû laisser la brèche qu'elle avait ouverte en lui se guérir lentement et douloureusement. Mais avant cela, il s'était remémoré en boucle tous les instants qu'ils avaient partagés. Tous étaient gravés dans sa mémoire. Et le dernier souvenir qu'il avait d'elle et qu'il ne pourrait jamais oublier, était de loin le pire. Il se rappelait de sa désillusion ce jour-là. Après un an de bonheur, le retour à la réalité avait été dévastatrice. Elle le trompait. Elle le quittait pour son amant. Il l'avait perdue à tout jamais. Il n'avait pas cru qu'il s'en remettrait et maintenant elle se permettait de revenir dans sa vie. Or cette fois, il ne la laisserait pas tout détruire sur son passage. Il y avait quand même une question qui lui brûlait les lèvres alors il lui demanda d'une voix plus calme mais toujours pleine de reproches :

- Qu'est-ce que tu fais ici ?

Au même moment, il alla chercher l'autre couverture, à quelques mètres d'eux et la déposa près de Kamila. L'attitude de Christopher contrastait avec ses paroles et son regard si froids. Mais il avait l'intention de la traiter comme n'importe quel rescapé tout en restant le plus distant possible. C'était le meilleur moyen pour qu'elle n'ait plus aucun pouvoir sur lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Kamila Taryn Foxe "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Nikolina Konstantinova Dobreva. × Nombre de messages : 242 × Age du perso : Vingt-trois ans baby. × Job : Ancienne étudiante en astronomie et serveuse. × Côté love : Burn Baby Burn


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Ven 28 Aoû - 17:43


I never forgive you
I know I don't deserve your forgiveness but I need it

La luxure, elle s'y connaît et ça, Chris le sait très bien. Elle ne pourrait vivre vêtue d'un simple drap, quoi que.. peut-être la nuit. Enfin, elle a besoin d'être celle qui attire l'attention, de savoir que l'on la regarde, parce qu'elle est belle et séduisante. Lorsqu'elle était aux côtés de Christopher, à New York, ils formaient le parfait duo, ils étaient les plus beaux, tout le monde les désiraient et les enviaient. C'est elle qui l'avait, personne d'autre, c'est elle qui avait un pouvoir sur lui, telle une sorcière qui lui aurait jeté un sort. Kamila n'avait pas eu besoin de faire grand-chose pour l'attirer à elle. Elle le voulait et elle l'a eu. Ils défilaient les rues comme deux créatures venues de nulle part, la perfection née. Bien qu'elle n'ait jamais été grosse et qu'elle ait toujours fait attention à son corps, Kami ne peut nier que parfois les pizzas et les tacos, ça ne fait pas tort à personne. Alors, oui, c'est ce qu'elle désirait maintenant, tout, sauf des fruits. Il faudrait qu'elle pense à lui demander s'il y a de l'alcool, en tout cas, pour le moment, ça risquerait de lui brûler l'intérieur et de la foutre dans un coma, vu son état. Les yeux de la jolie brune s'écarquillèrent d'un seul en l'entendant lui jeter à la figure qu'ils sont sur une île perdue et où elle est coincée. Kami tentait aussi bien que mal de se souvenir si elle en avait des souvenirs, mais son cerveau ne semblait pas vouloir coopérer pour le moment. Kamila éclata donc de rire, c'était plus fort qu'elle, elle riait. Il avait décidé de jouer les clowns ou quoi ? Elle ne réalisa pas encore et c'était peut-être mieux ainsi, étant donné son état. En fait, c'était peut-être ça son but à lui, de la détruire à son tour. Chris ne semblait pas vouloir lui répondre ce qu'il venait de dire. Elle oublia bien rapidement cela, mais elle n'oublia pas de lui poser la question existentielle. L'avait-il oublié ?

La jeune femme le regarda dans les yeux pour écouter sa réponse. Elle finit par lever les yeux pour le reste. Oui, elle l'avait aimé, oui, elle l'avait brisé. Elle sentait qu'il allait souvent lui sortir cela durant leur séjour de vacances. Un sourire espiègle se dessina sur son visage, elle se souvenait de lui pour diverses raisons, notamment en bas de la ceinture, mais peut-être qu'elle devrait s'abstenir de le dire. « Oui, je l'ai remplacé lui aussi, par un autre et ainsi de suite. Tu vois, tu n'es pas le seul. Il ne faut pas en faire un drame. » Dit-elle sur un ton amusé et sarcastique particulièrement. D'accord, ce n'était pas très gentil ce qu'elle venait de dire, mais il faut dire qu'elle en a l'habitude de répondre ainsi lorsqu'on lui parle de la même façon. Kami se mordit discrètement la lèvre. Elle en était désolée, mais sa fierté ne semblait pas vouloir s'excuser pour autant. Elle leva donc les yeux à nouveau. « Je me souviens de toi et parfaitement. Tu veux que l'on se fasse une liste des souvenirs, peut-être ? » Tiens, ça serait peut-être amusant, sortant un papier et un crayon puis amusons-nous. Cependant, ça reste cruel tout cela et ça risquerait de rendre encore plus en colère son ex, si ce n'est pas déjà fait.

Faire des efforts, c'est parfois difficile, même lorsqu'on en a vraiment, c'était comme s'il y avait un blocage devant nous, impossible d'avancer, impossible de faire ce que l'on devrait faire. Non, on est là à attendre que tout nous soit offert sur un joli plateau d'argent. En parlant d'argent, Kami avait un joli pendentif ancien alentour du cou, elle se souvient du jour où Chris lui avait offert, elle avait été excitée comme une puce. La jeune femme avait été heureuse, non pas pour le cadeau, mais pour parce que cela prouvait bien qu'il tenait à elle. Lorsqu'elle l'avait quitté, elle avait arrêté de le porter, mais elle ne pouvait nier qu'elle le trouve magnifique comme la première fois. Kamila s'était permis de le remettre. Le pendentif était orné d'une pierre précieuse, il s'agit d'un pendentif lapis, elle tenait sur une belle chaîne en argent et sur le côté de la pierre, il y a un petit motif. Le bout du pendentif était à moitié caché par le petit morceau de son chandail. « Je suis devant toi, ça ne se voit pas ? » Toujours de manière sarcastique et amusante. Elle ne savait pas si elle devait croire cette réalité, d'être coincé sur une île au beau milieu de nulle part. Elle n'a pas envie d'y croire, pas maintenant, la réalité serait bien trop dure pour la jeune femme et il le sait. Kami le regarda lui donner une autre couverture, au moins où elle pose sa main sur la couverture, elle vient lui effleurer les doigts tout en venant planter ses yeux dans les siens. Cette proximité entre eux, elle est différente, mais elle reste intense, au point de la frissonner et de faire palpiter son coeur. Kami retira rapidement la couverture pour la poser sur elle et racler doucement sa gorge.

« Tu n'aurais pas quelque chose contre la migraine ? » finalement, elle ouvrit sa bouche après quelques minutes de silence. Elle avait besoin de se débarrasser de cette migraine pour pouvoir mieux se concentrer sur ses souvenirs et la réalité qui est en train de la frapper. « Pourquoi toi, tu es ici ? Et ne me répond pas que tu es devant moi. » Cette fois-ci, sa voix était plus calme et elle voulait également comprendre la situation.

FICHE ET CODES PAR ILMARË & GIFS PAR TINY/KAMI



Don't piss off the diabolical ones.

Open my heart ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Nathaniel J. Chester "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Ian Somerhalder × Nombre de messages : 719 × Age du perso : 30 ans × Job : Observer les effets du sérum × Côté love : Il ne peut pas se permettre de s'égarer


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Sam 29 Aoû - 19:15


“ I never forgive you ”
~ It hurts the worst when the person that made you feel so special yesterday, makes you feel so unwanted today. ~





Sa vie à New-York lui semblait à la fois si proche et si lointaine. Il se souvenait parfaitement de son job, avec les responsabilités et la pression mais également une paye bien garnie qui lui permettait de vivre comme il le souhaitait. Il avait un appartement luxueux dans une ville célèbre, un travail qui lui plaisait et une réputation de séducteur ténébreux qu'il adorait entretenir. Bref, l'argent, le confort, les femmes et la popularité. Aux yeux de certains, ce n'était que pure superficialité mais lui, il s'était donné les moyens d'avoir cette vie dont il rêvait et il l'avait eu. Et ils savaient que beaucoup le jalousaient. Pourtant, tout était loin d'être rose derrière cette illusion de vie parfaite. Il devait souvent se montrer manipulateur et sans scrupules pour obtenir ce qu'il voulait. Mais surtout, il était seul. La plupart de ses amis ne pouvaient pas vraiment être considérés comme tels. Ils fréquentaient Chris par intérêt et il le leur rendait bien alors au fond, sur qui pouvait-il vraiment compter ? Il s'en était réellement rendu compte à deux reprises. Après sa séparation avec Kamila, certains donnaient l'impression de compatir mais c'était pour mieux calomnier ensuite. Cette rupture avait fait grand bruit et avait alimenté les ragots pendant de longues semaines. La seule personne qui avait été vraiment là pour lui à ce moment, ce fut sa mère. Jusqu'à ce qu'il apprenne qu'elle souffrait d'un cancer mais à un stade trop avancé. Il n'y avait plus aucun espoir. Son temps était compté. Il la voyait souffrir et s’affaiblir de jour en jour sans rien pouvoir faire. Et il avait fini par la perdre, elle aussi. Cette fois-ci, il n'avait vraiment plus personne. Après cela, il avait toujours les mêmes habitudes, la même attitude, les mêmes fréquentations et pourtant, cette vie à New-York, luxueuse mais illusoire, avait un arrière goût amer. Très amer. C'était comme unes somptueuse et éclatante vitrine qui faisait rêver n'importe qui mais lorsque l'on faisait l'effort d'ouvrir la porte pour voir ce qu'il se cachait derrière, on ne voyait qu'un magasin vide et délaissé...

Sur l'île, tout était différent et même opposé. Cette vie difficile avait au moins le mérite de l'avoir changé en partie. Bien que toujours charmeur et sûr de lui, il était plus sérieux et plus humain. Peut-être que Kamila s'en rendrait compte et serait déçue par cette évolution. Mais peu importe. Ici pour survivre, les rescapés n'avaient pas d'autres choix que de vivre en communauté et de se soutenir alors les relations et le comportement qu'avait Chris avec les autres n'avaient plus rien avoir avec avant. Sur l'île, il savait qu'il y avait des personnes sur qui il pouvait compter. Malgré tout ça, il espérait retourner à New-York. Il ne s'était jamais vraiment habitué à vivre sans aucun confort matériel et à devoir se battre, même au sens propre du terme, pour survivre. Et il était certain que Kamila aurait encore plus de mal à s'y faire que lui. Mais pour le moment, d'après son rire incrédule, elle semblait refuser de se rendre à l'évidence. Elle lui avait brisé le cœur et peut-être qu'elle en était fière et que cela l'amusait mais elle aussi allait descendre de son nuage quand elle comprendrait enfin qu'elle venait de tout perdre en venant ici. Sur cette île, elle n'avait plus rien. C'était à cette pensée que Chris se raccrocha pour tenter de garder son calme lorsqu'elle se moqua ouvertement de lui. Mais en un instant son regard était devenu plus sombre que jamais, les traits de son visage se durcirent, accompagné d'un air plein de mépris. Il avait suffi d'une phrase pour qu'elle lui rappelle toute la haine, la douleur et la rancœur qu'il éprouvait à son égard. Quelques insultes lui vinrent à l'esprit mais il les garda pour lui. Injurier n'était pas dans ses habitues. Christopher avait toujours préféré attaquer plus indirectement avec le sarcasme comme Kamila venait de le faire avec lui. Elle pouvait faire la maligne autant qu'elle le voulait, bientôt elle aussi connaîtrait les premiers jours, voire premières semaines, cauchemardesques où tu te rendais compte que toute ta vie venait de disparaître et que tu étais coupé du reste du monde, peut-être pour le restant de tes jours.

- Non merci pour la liste de souvenirs, je n'ai pas suffisamment envie de gâcher mon temps pour décider de le passer avec toi. En tout cas, j'espère que tu as bien profité de ta vie si "amusante" car elle est partie en fumée en même temps que le sous-marin. Quel dommage, riposta-t-il avec un faux ton compatissant et un sourire cruel.

Cela ne faisait qu'une dizaine de minutes qu'elle était réveillée et ils ne se supportaient déjà plus. Comme venait de le dire Christopher, il n'avait aucunement l'intention de rester à son chevet pendant plusieurs heures. D'ici quelques minutes, il s'en irait probablement pour retrouver les autres rescapés. Au moins eux ne lui rappelait aucun mauvais moment du passé et ne le rendrait pas complètement dingue. Mais il était curieux de savoir quand elle accepterait la réalité car une fois de plus elle fuyait en ne répondant pas sérieusement à sa question. Il y avait quelque chose d'étrange là-dedans. Elle savait forcément elle avait pris ce sous-marin, ce n'était pas par hasard, alors pourquoi ne comprenait-elle pas qu'elle était vraiment sur l'île ? Pourvu qu'elle comprenne rapidement la situation car son ton cynique était particulièrement insupportable pour Chris. Il n'avait pas perdu son calme mais son regard était toujours aussi noir. Mais quand il déposa la couverture et qu'il sentit les doigts de Kamilla frôler et même toucher les siens, il retira immédiatement sa main. Un discret et troublant frisson lui avait échappé mais même s'il se rappelait de tous les agréables moments qu'ils avaient passés ensemble et qu'elle était toujours aussi attirante, il ne retomberait jamais dans ses filets. Heureusement, sur l'île, il y avait un tas d'hommes. Une fois qu'elle les aurait vus, elle le laisserait tranquille. Elle préférerait sans aucun doute avoir de nouveaux "jouets", ce qui arrangerait bien Christopher. Cela ferait certes remonter certains souvenirs mais au moins, il serait certain qu'elle ne jette pas son dévolu sur lui.

Pendant ce temps, il resta silencieux jusqu'à qu'elle parle de nouveau. Un sourire railleur apparu sur son visage quand il entendit sa requête. Elle croyait qu'il irait lui chercher gentiment de quoi soigner son pauvre mal de tête ? Premièrement, il n'avait aucune raison de lui faire cette fleur. Et deuxième, on ne pouvait pas se permettre de gaspiller le moindre médicament quand on était bloqué sur une île perdue. Alors, d'une voix calme et indifférente, il déclara :

- Même si j'avais un médicament de ce genre, tu sais parfaitement que je ne te le donnerais pas.

Quant à sa question, il avait l'intention d'y répondre. Oh, ce n'était pas pour satisfaire sa curiosité mais pour lui faire réaliser leur situation. Mais avant, il prit la chaise en bois au fond de la hutte et s'installa à proximité d'elle, tout en évitant d'être trop près car il était décidé à toujours garder une distance entre eux.

- Tu as dû entendre parler du crash du vol 603, l'an dernier. Par un curieux hasard, j'étais dans l'avion, poursuivit ironiquement Christopher. Et je me suis retrouvé ici. Tu seras donc ravie d’apprendre que tu es bloquée sur cette île, avec moi. Enfin bien sûr, nous ne sommes pas seuls.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Kamila Taryn Foxe "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Nikolina Konstantinova Dobreva. × Nombre de messages : 242 × Age du perso : Vingt-trois ans baby. × Job : Ancienne étudiante en astronomie et serveuse. × Côté love : Burn Baby Burn


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Sam 29 Aoû - 20:44


I never forgive you
I know I don't deserve your forgiveness but I need it

Après cette rupture, Kamila avait décidé d'abandonner le stage qu'elle avait commencé dans l'entreprise de Christopher. Elle ne l'avait pas réellement averti, non, elle avait plutôt informé un haut dirigeant de sa décision sans plus donner de nouvelles. La jeune femme avait commencé un autre stage, dans un endroit plus ou moins calme, dans une clinique vétérinaire où elle adorait son boulot. La jeune femme avait déjà fait un stage du même genre, mais elle l'avait arrêté pour cause de manque de disponibilité entre son boulot au restaurant, ses études et sa vie privée. Et de plus, le premier stage était à l'autre bout de la ville. Chaque jour, elle y rencontrait d'adorables petites bêtes dont elle devait s'occuper à l'aide du vétérinaire qui lui était désigné pour apprendre le travail. Elle a toujours adoré les animaux, alors, pouvoir en prendre soin de cette façon, de pouvoir les aider à mieux aller, ça la réjouissait. Kami pouvait rentrer chez elle avec le sourire aux lèvres avec la satisfaction d'avoir aidé à prolonger la vie d'un petit chien ou d'un petit chat ou même d'un lapin, selon l'animal qui leur était présenté. La jeune femme n'avait pas encore décidé si elle allait devenir astronome ou encore une physicienne, mais il était certain qu'elle allait faire un job où elle s'y sent bien dans le domaine, quelque chose qui la passionne et non pas chirurgienne ou avocate pour l'argent. Elle n'a jamais manqué d'argent et ce n'est pas cela qui l'avait attiré chez le beau brun. À vrai dire, elle s'en fichait, même si c'était un plus pour les cadeaux, mais loin d'être une Paris Hilton qui s'attend à des cadeaux luxueux. Pour ses cours d'astronomie, elle devait passer du temps à l'extérieur le soir, afin d'observer les étoiles, de repérer certains points comme il était demandé par le professeur. Kami s'amusait à tous les nommés, avec son partenaire de cours ou seule sur son petit blanc ou dans l'herbe. Probablement que beaucoup l'ignorent, mais le soleil est une étoile, du type naine jaune, elle est composée d'hydrogène à soixante-quinze pour cent et vingt-cinq pour cent d'hélium, de la masse ou huit pour cent du volume. Voilà, ce dont elle parle en cours, mais en beaucoup plus détaillé et plus scientifique. Cela peut paraître ennuyant, mais au contraire, c'est fascinant, on apprend à chaque jour sur les étoiles, les planètes. Le plus drôle dans tout cela, c'est qu'on n'irait pas s'imaginer une Kamila avec une blouse blanche et en train de parler de toutes ses théories, des étoiles, beaucoup sont surpris d'apprendre son choix premier de cours et pourtant, la réalité est, qu'elle s'en fiche de ce que les autres pensent d'elle.

« Merci hein ! Merci de laisser ma tête souffrir, parce que monsieur est trop méchant ! » Kami ne jouait pas la comédie, elle avait réellement mal et si cela persistait, elle irait fouiller partout pour trouver ce qu'elle recherche. La jolie brune lui avait lancé un drôle de regard. Le pire, c'est qu'il savait qu'elle ne pourrait pas se lever avant un moment, tant qu'elle ne pourra pas tenir sur ses deux jambes. Tout cela la frustrait au plus haut point. Des envies meurtres, même. Fort heureusement, la belle n'avait jamais tué. Elle espérait quand même que cela n'arriverait pas. Tout son monde parfait continuait de s'enfoncer dans une épaisse brume noire et un trou noir qui continuait de s'agrandir de plus en plus. Elle semblait être sur une île, elle semblait être prisonnière de cette mauvaise réalité. Qu'est-il arrivé ? Pourquoi est-ce qu'elle est présente ici ? Pourquoi elle ? Il semblait vraiment lui casser sa bulle parfaite où elle rêve de tacos et de bières. Non, il lui balance à la figure qu'elle est prise au piège avec d'autres inconnus. Elle le regarda s'installer tout en le dévisageant. Quoi, maintenant, il allait attendre qu'elle s'étouffe à nouveau jusqu'à ce qu'elle crache ses boyaux et meure ? Non, pire. Il continua de la piquer, en lui balançant qu'elle est coincée sur une foutue île perdue. Ce n'est que dans les films que l'on voit cela. C'est juste impossible. Cette réalité n'existe pas.

Oui, Kami était au courant du crash de l'avion, c'est pour cette raison qu'elle est ici, pas pour une autre. Elle aurait préféré éviter cela, mais puisque son cadet y était et que personne ne semblait se dévouer à la cause. Étrangement, plus il parlait de cela, plus elle se sentait étrange, comme si la réalité commençait à vraiment prendre le dessus. Elle éviterait de pleurer devant lui, pas question de le satisfaire, pas question qu'il se moque d'elle, mais elle pleurait tôt ou tard, mais seule. « Mon frère est ici. » Dit-elle soudainement. Voilà la raison de sa présence. Il allait peut-être enfin comprendre pourquoi elle s'est retrouvée ici. Ce n'est pas non plus par désir, mais seulement par espoir de retrouver son frère et de retourner à la maison. Néanmoins, il semblerait que le sous-marin ait disparu. « J'étais dans ce fameux sous-marin et je ne sais plus.. je ne sais pas ce qui s'est produit par la suite, mais.. tout.. tout est si noir. » Avoua finalement Kamila à ce dernier. Elle se souvient d'avoir été dans ce sous-marin, mais tout devient si embrouillé et noir ensuite, qu'elle ne sait pas quoi rajouter de plus. Elle détourna le regard, avec un air perdu. Son corps trembla, sa peau était remplie de frissons et elle avait peur. Peur de mourir, de plus retrouver son frère et de ne plus pouvoir vivre comme à New York.

Elle jeta un coup d'oeil à la hutte. Il était clair que ce n'était pas un appartement, ni une tente de camping, c'était étrange tout cela. Cette odeur qu'elle respirait, rien de familier. Rien n'était familier dans ce trou à rat. Elle ne pouvait pas rester là, allongé, elle devait faire quelque chose, mais elle ignorait quoi. Finalement, Kamila s'allongea dans le lit et elle serra la couverture entre ses doigts pour la remonter, couvrant même sa tête. La chaleur à l'intérieur commença à grimper, réchauffant son corps, corps qui avait intérêt à reprendre des forces. Tout semblait si silencieux, lorsqu'elle éclata de rire comme une adolescente. Elle ne pouvait pas s'arrêter, elle riait tout bonnement et sans raison dans la couverture. La naufragée se mit à s'agiter et elle plaça ses mains sur son visage en riant. La couverture commença à glisser à chacun de ses mouvements qu'elle faisait avec ses jambes. « sur une île perdue.. » murmura Kamila. Ça sonne vraiment très mal quand on y pense. Elle s'arrêta de rire et retire doucement la couverture et elle s'assit sur le lit, venant fixer Christopher. « Et pour passer le temps, on fait quoi ? On fait l'amour ? » Dit spontanément la jeune femme. Elle se mordit la lèvre pour ne pas se mettre à rire.

FICHE ET CODES PAR ILMARË & GIFS PAR TINY/KAMI



Don't piss off the diabolical ones.

Open my heart ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Nathaniel J. Chester "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Ian Somerhalder × Nombre de messages : 719 × Age du perso : 30 ans × Job : Observer les effets du sérum × Côté love : Il ne peut pas se permettre de s'égarer


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Mar 1 Sep - 22:20


“ I never forgive you ”
~ It hurts the worst when the person that made you feel so special yesterday, makes you feel so unwanted today. ~




Qu'on le veuille ou non, le travail représentait une partie majeure de notre quotidien. Il avait une influence indéniable sur notre existence, notre qualité de vie et même sur notre moral. Alors mieux valait aimer son métier étant donné le temps qu'on y passait et la pression que chacun devait supporter. On avait parfois même l'impression de voir plus souvent ses collègues que ses amis ou sa famille. Mais tout cela n'avait jamais vraiment dérangé Christopher. Il aimait sortir, s'amuser et séduire, toutefois aller travailler ne lui avait jamais posé problème. Avec la concurrence et le monde qui évoluait tellement vite, il fallait toujours renouveler les stratégies financières en essayant d'anticiper puisque chaque mauvaise décision pouvait être lourde de conséquences. Il aimait ces responsabilités et jusqu'à présent, enfin jusqu'à se retrouver piégé sur une île, il ne s'était pas lassé de ce job qui en plus de satisfaire ses ambitions, lui offrait une vie confortable comme il l'avait toujours voulu. Régulièrement, de nouvelles têtes apparaissaient au sein de l’entreprise, permettant de limiter la routine. Elle accueillait un nombre important de stagiaires puisque le PDG actuel avait lui aussi débuté ici par un stage, une vingtaine d'années plus tôt. Et Christopher adorait les nouveaux, particulièrement les stagiaires. Ne voulant pas gâcher la chance qu'on leur offrait, ils étaient souvent obéissants, voire même dociles, et facilement intimidés. La plupart d'entre eux n'aspiraient qu'à une chose : faire bonne impression. Il était alors si facile de se jouer d'eux, de les utiliser ou de les déstabiliser. C'était en quelque sorte, pour Chris, une manière de les tester. Mais c'était aussi assez divertissant, il fallait le reconnaître. Ils avaient tous leur propre façon de réagir mais une seule personne ne s'était pas laissée impressionner et était même entrée dans le jeu du beau brun. Kamila. De longs et sublimes cheveux châtains. Un visage d'ange. Et surtout, un caractère enflammé qui avait immédiatement attiré l'attention de Christopher. Malgré ce que l'on pouvait croire, il aimait qu'on lui tienne tête et qu'on réponde à ses provocations. Selon lui, il n'y avait rien de plus ennuyeux que quelqu'un sans personnalité. En plus de sa beauté, il avait aimé son assurance et sa malice. Mais s'il avait su ce qui suivrait, il n'aurait jamais fait l'erreur de se rapprocher autant d'elle. Tel un papillon, il avait été attiré par une flamme ardente mais cruelle et s'était finalement brûlé les ailes. Christopher s'en était toujours voulu, autant à lui-même qu'à Kamila.

Et voilà que cette flamme faisait de nouveau surface et n'avait rien perdu ni de son charme ni de sa cruauté. Mais contrairement à un papillon, Chris ne ferait pas la même erreur. La leçon avait été suffisamment cuisante et douloureuse pour qu'il la retienne. Tomber amoureux c'était donner à l'autre le pouvoir de nous détruire. Il ne laisserait plus jamais cela se produire. Jamais. En attendant il était toujours là, prês d'elle. Hésitant à s'en aller ou à rester encore un peu. Se demandant comment il pouvait être en train de lui parler alors qu'elle était la dernière personne sur terre qu'il aurait voulu voir sur l'île. Comme si sa malchance ne suffisait pas, il avait fallu que ce soit lui qui tombe sur elle et qui se retrouve obligé de jouer les infirmiers. D'ailleurs, elle était à nouveau en train d'insister et de se plaindre de son mal de tête. Peut-être était-ce plus grave que ce qu'il avait cru ? Elle n'avait pas l'air de mentir, enfin personne ne jouait la comédie mieux qu'elle. Après tout, elle avait déjà réussi à lui faire croire pendant toute une année qu'elle l'aimait. Cette pensée amplifia son amertume qu'il avait de plus en plus de mal à contenir. Il se retint alors de lui répondre, sachant que ce qu'il pourrait dire serait loin d'être agréable. Trop concentré à retenir ses émotions fortes et chaotiques, il ne reporta son attention que sur elle et ses deux yeux noisettes lorsqu'elle répondit enfin à la question de Christopher. La surprise apparu de nouveau sur le visage du rescapé. Il la regarda avec suspicion et perplexité, ne sachant s'il devait la croire. Elle n'avait aucune raison de mentir mais jamais il n'avait croisé son frère ici. Malgré lui, ses traits se radoucirent un peu. Il connaissait son frère et il l'appréciait. Leur relation était bonne, mais bien sûr il ne l'avait plus revu après la rupture avec Kamila. Mais même sur l'île, il l'aurait reconnu s'il l'avait aperçu, ce qui n'était pas le cas. Partagé entre sa rancœur et le fait qu'il était désolé pour elle et pour son frère, il avoua d'un ton neutre :

- J'ignorais que ton frère était dans l'avion. Et depuis que je suis ici, je ne l'ai jamais vu.

Il n'était pas improbable qu'elle pense qu'il lui mentait pour se venger et chercher à la faire souffrir mais elle se rendrait vite compte que son frère n'était pas parmi les rescapés. Non seulement elle était coincée ici et venait de perdre sa vie à New-York mais en plus, elle risquait d'avoir du mal à retrouver son frère. S'il était encore en vie... Mais il fut surpris de l'entendre rire et de la voir s'agiter, après s'être de nouveau allongée. En l'entendant parler, il comprit que c'était sa façon de réagir face au choc de toutes ses nouvelles. Puis, il fronça de nouveaux les sourcils. Sa plaisanterie ne l'amusait pas autant qu'elle. Soudainement Chris se leva de la chaise et quitta à nouveau la hutte, en précisant sarcastiquement :

- Je sais que je remplis ce rôle à merveille mais tu vas devoir trouver quelqu'un d'autre pour jouer l'amant.

Il la laissa ainsi seule comme, en sachant qu'elle n'aurait pas la force de quitter son lit. Il donnait l'impression de s'en aller définitivement mais il allait en réalité lui chercher de quoi atténuer sa migraine. Plus vite elle se serait rétablie, plus vite elle quitterait sa hutte, non ? Il revint quelques minutes plus tard, après être passé à l'infirmerie, et sans surprise elle était toujours là. Il fit quelques pas sur le sol de la petite habitation, jusqu'à arriver à son chevet. Il posa le médicament près du bol d'eau, sur la table, en bois, comme la chaise et le reste du mobilier rudimentaire se trouvant ici.

- Tiens, ça devrait te soulager. Mais ne te méprends pas, je fais cela pour que tu arrêtes de me casser les p...

Il se stoppa net, incapable de prononcer quoi que ce soit d'autre. Comment avait-il pu ne pas le remarquer avant ? Préoccupé par ses questions, ses souvenirs, ses émotions, il ne l'avait pas vu. Cet objet... Il n'aurait jamais imaginé que Kamila puisse l'avoir encore. Pour quelle raison l'avait-elle gardé ? Comme si c'était hier, il se souvenait du jour où il le lui avait offert, de la fierté et surtout du bonheur et de l'amour qu'il ressentait à cette période. Pris au dépourvu et bouleversé, il ne put empêcher ses beaux yeux bleus se voiler d'un sombre nuage de tristesse, non pas de colère pour une fois. Il fixa le pendentif quelques secondes avant de détourner le regard. Lui-même fut surpris par ce qu'il ressentait alors que cette page était censée être fermée et même cadenassée depuis bien longtemps.

- Si tu le portes toujours, je suppose que ça veut dire que j'ai du goût, plaisanta finalement Christopher avec un faux sourire ironique pour cacher l'affliction qui l'assaillait.



Dernière édition par Christopher R. Owen le Dim 6 Sep - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Kamila Taryn Foxe "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Nikolina Konstantinova Dobreva. × Nombre de messages : 242 × Age du perso : Vingt-trois ans baby. × Job : Ancienne étudiante en astronomie et serveuse. × Côté love : Burn Baby Burn


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Mer 2 Sep - 2:29


I never forgive you
I know I don't deserve your forgiveness but I need it

Les souvenirs sont douloureux, il s'agit souvent d'expérience, des erreurs que l'on a commises et nous nous servons de cette soi-disant expérience pour ne pas tomber à nouveau dans notre futur. Il arrive que l'on recommence les mêmes erreurs, voir trop souvent. Tenter de comprendre la véritable erreur est difficile, car nous recommençons à chaque fois la même chose. Pourquoi suis-je encore en train de faire cela ? Pourquoi ne suis-je pas capable faire mieux et de modifier ce moment ? Je t'emmerde passé, je veux passer à autre chose, je veux vivre de nouvelles expériences et non commettre encore les mêmes fautes. Il y a toujours quelque chose ou quelqu'un qui nous empêche d'avancer, on n'y peut rien, c'est comme ça. Kamila qui a fait une overdose et deux mois de désintoxication, n'a jamais réellement arrêté la drogue, elle n'a arrêté que ce qui était drogue dure, ne voulant pas se détruire davantage ou même pire, mourir pour de bon. Elle a continué à fumer de l'herbe de temps en autre et de boire de l'alcool. Elle avait quitté Christopher, pourtant, elle continuait de porter alentour du  cou, le pendentif qui lui avait offert. Un autre morceau de son passé. Kamila avait également une photo de son frère et d'elle, lui, il n'a aucun droit de faire partie de ses souvenirs douloureux. Cameron. Son petit frère d'amour, son protégé, il doit sûrement être en vie, quelque part dans la nature, mais avec un coeur qui bat toujours. Peut-être blessé, il ne doit que demander une chose, que l'on aide, que l'on aide à se relever et qu'il retourne auprès des siens. Kami ignore encore les différents clans sur l'île, il ignore absolument tout de cette misérable vie qui l'attend. Des amis l'attendent chaleureusement, des ennemis qui la surveillent de trop près. Christopher, il est le seul être humain qu'elle connaît, elle s'accroche à lui, comme s'accrocherait une sangsue à notre jambe, excepté qu'elle n'irait pas lui sucer le sang. Vampire, elle n'est pas. Femme en détresse, il est probable qu'elle le soit.

Ses pensées ne revenaient pas, mais elle tentait de se rappeler la dernière fois, la dernière chose qu'elle a faite, les derniers événements. Tout cela est si difficile de s'en souvenir, mais se souvient d'avoir été dans ce sous-marin et que la raison de sa présence, c'est son frère. Kamila lâcha un léger soupir, elle pensait à son frère, pourquoi avait-il tant cherché à quitter les États-Unis pour de nouvelles aventures, bien qu'elle ait des doutes, c'est de famille, la routine, ça les ennuie rapidement. Elle haussa doucement les épaules, savoir qu'il ne l'avait pas aperçu, ne faisait que pincer plus fort son coeur et la rendre triste. L'espoir est souvent quelque chose de difficile à garder, elle n'a pas envie de se dire que tout est terminé et qu'elle doit passer à autre chose. Kami se doit d'être optimiste et de croire qu'un jour, elle le retrouvera, vivant, elle l'espère de tout son être. La jeune femme était déjà souffrante avec son propre corps, sa douleur ne semblait pas vouloir s'atténuer. Elle devait penser à autre chose, aussi douloureux que ça soit. Elle fut donc prise d'un rire enfantin, de gestes délirants, mais pas offensant. La belle sortit la tête des couvertures pour lui demander s'ils allaient faire l'amour, histoire de passer le temps. Un sourire se dessina sur son visage en l'entendant. Coquine, comme elle pouvait être, elle s'imaginait certaines choses. « Tu feras l'affaire. » répliqua la jeune femme au moment où il quitta la hutte, la laissant seule sans lui indiquer où il partait. Elle grogna légèrement tout en observant la hutte, si elle pouvait, elle se serait levée et se serait amusé à fouiller chaque coin de l'habitation.

Kamila lui lança un drôle de regard à son retour. Il avait osé la laisser en plan, il devait en être fier, sachant qu'elle ne pouvait pas se déplacer plus loin que le bout du lit. Elle fut surprise de le voir avec des médicaments. Peut-être qu'il tenait toujours autant à elle ou en tout cas, c'était un moyen de se débarrasser au plus vite, comme il venait de le dire, bien qu'il n'eût pas le temps de terminer sa phrase. Chris semblait perturbé, mais elle ne comprenait pas pourquoi, elle le dévisagea donc un instant avec de se prendre deux pilules et le reste de l'eau qui avait dans le fameux bol. Elle avala difficilement les deux pilules qui lui tranchant la gorge, cette sensation lorsqu'on est en rhumé et que les aliments passent difficilement dans ce tube. Kami grimaça légèrement avant de poser le bol. « Les quoi ? » demandant aussitôt la brunette. À nouveau, elle le regarda de travers, ne comprenant pas cette soudaine absence de sa part, lorsqu'elle remarqua ce qu'il regarda, son pendentif. Instinctivement, elle vient doucement serrer la pierre entre ses doigts. Une absence se fait voir dans ses yeux, elle était dans la lune juste qu'à ce qu'il prononce quelques mots. Kami secoua doucement la tête pour reprendre ses esprits. « Il allait bien avec ma tenue, c'est tout. » elle venait à nouveau de lui mentir. Elle n'avait pas envie de lui dire, parce que ce collier, elle l'adore, parce qu'il lui rappelle de nombreux souvenirs et qu'elle n'a guère envie de s'en défaire.

Elle relâcha doucement son pendentif avant de commencer à retirer son haut tout déchiré. « En parlant de vêtements.. » Elle lui lança son vêtement dessus avec un sourire espiègle, se retrouvant en soutien-gorge, qui lui aussi, n'était plus aussi en bon état, comme le reste finalement. « Tu n'aurais pas quelque chose à me prêter ? » La jeune femme se souvient clairement des moments où elle lui empruntait ses tee-shirts pour la nuit, le matin, sentir son odeur s'imprimer sur sa peau pour le reste de la journée. Elle appréciait grandement cela, avoir quelque chose de lui, se sentir confortable et libre en dessous, marcher devant son amoureux et sourire lorsqu'il l'observait comme s'il venait d'apercevoir une créature divine qui l'aurait ensorcelé. Était-ce cela qu'elle avait fait avec lui ? Lui jeter un sort pour qu'il l'aime éternellement. Kamila avait fini par quitter ce confort pour un truc moins chaleureux. Oui, elle le regrettait et très certainement, elle ne pouvait plus rien y faire. Pensant à tout cela, elle retira son short tout en restant en sous-vêtements. « Je suis désolée.. » dit-elle spontanément et ravalant doucement sa salive. La belle se mit en boule sur le lit en bougeant légèrement et haussant les épaules, se retenant de ne pas pleurer, pas question de faiblir, bordel, pas question que ça arrive. Il ne faut pas, elle n'a pas le droit. C'est vraiment dur de ne pas céder à ses larmes et au désespoir.

FICHE ET CODES PAR ILMARË & GIFS PAR TINY/KAMI



Don't piss off the diabolical ones.

Open my heart ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Nathaniel J. Chester "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Ian Somerhalder × Nombre de messages : 719 × Age du perso : 30 ans × Job : Observer les effets du sérum × Côté love : Il ne peut pas se permettre de s'égarer


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Dim 6 Sep - 20:07


“ I never forgive you ”
~ It hurts the worst when the person that made you feel so special yesterday, makes you feel so unwanted today. ~




Désormais, ce serait comme cela à chaque fois. Chaque geste. Chaque parole. Chaque objet. Comme ce pendentif. Tout lui rappellerait les moments qu'ils avaient passés ensemble. Tous ces instants de passion et de bonheur qui avaient été réduits en miettes par une force si violente que même son cœur avait été détruit au passage. Tous ces souvenirs qui réapparaîtraient peu à peu et s'imposeraient dans sa mémoire. Comment des moments aussi heureux pouvaient être maintenant si lancinants et douloureux ? Et comment pourrait-il aller de l'avant si tous les jours, il croisait Kamila ? Il ne voulait pas revenir en arrière et connaître à nouveau la même insupportable souffrance. Il ne voulait pas être plongé une seconde fois dans l'enfer qu'il avait vécu à New-York après leur rupture. Il ne voulait pas non plus retomber sous son charme. La vie sur l'île était déjà assez difficile, hors de question de perdre une fois de plus le contrôle sur lui-même et de redevenir le Christopher sombre et brisé. Il s'était remis de cette épreuve, il avait changé et était même devenu l'un des meneurs sur l'île. Elle ne pouvait pas revenir et balayer tout ça d'un revers de la main. Il ne la laisserait pas le détruire à nouveau après qu'il se soit reconstruit. Il allait devoir se créer une nouvelle carapace pour supporter ce nouveau choc et pour être certain que Kamila ne puisse traverser ces barrières. Rester distant et inaccessible. Ne jamais baisser sa garde quoi qu'elle fasse. Lui fermer toutes les portes de son être pour ne pas qu'elle reprenne une place en lui.

Ce qu'il fallait espérer c'était qu'elle prenne rapidement ses repères et s'intègre parmi les rescapés. Ainsi, elle ne s'accrocherait pas à lui. Pour s'habituer à l'idée qu'elle allait, elle aussi, vivre sur l'île et pour construire un mur solide entre elle et lui, Christopher aurait besoin qu'elle reste éloignée de lui. Malgré ces principes, il se rendait bien compte qu'elle avait encore beaucoup trop d'influence sur ses pensées et ses émotions. Il suffisait de voir l'état dans lequel l'avait mis ce pendentif qu'elle portait au cou. Ses idées étaient confuses, tout ce qu'il ressentait à cet instant était cette tristesse et cette nostalgie. Alors, en réponse à la question qu'elle posa après avoir pris ses médicaments, et toujours assis sur la seule chaise de la hutte, il termina sa phrase sans vraiment s'en rendre compte.

- ... les pieds, déclara-t-il d'une voix basse et machinale.

De son côté, il attendait qu'elle lui explique pourquoi elle portait encore ce collier. Ce cadeau. Ce témoin de l'amour qu'il lui avait porté. Il la vit entourer l'objet de ses doigts. À son étonnement, elle ne profita pas de cette occasion pour le narguer et le blesser à nouveau. Elle prétendit simplement l'avoir pris en fonction de sa tenue. Il ne répliqua rien mais fronça les sourcils. Il ne parvenait pas à déchiffrer son attitude et ne comprenait pas pourquoi elle l'avait gardé. Considérait-elle ça comme un trophée du pouvoir qu'elle avait eu sur lui et du mal qu'elle lui avait fait ? Son regard s'assombrit. Était-elle cruelle à ce point ? Il se rendit compte qu'il ne savait pas quel était son véritable visage. Il avait l'impression d'ignorer tout d'elle et il détestait cela. Il ne supportait pas l'idée d'avoir vécu tant de moments avec elle et de s'être totalement dévoilé, sans savoir qui elle était vraiment. Après l'avoir autant aimée, il ne pouvait même pas prétendre la connaître. C'était ridicule. Mais il n’eut pas d'autre choix que de retourner à la réalité lorsqu'il entendit sa voix et sentit l'un de ses vêtements sur lui. Il réagit immédiatement en se levant et en repoussant sans délicatesse le haut de Kamila qui tomba au sol. Mais troublé, il détourna le regard de la jeune femme. Il préférait ne pas voir son corps attrayant, encore plus dénudé qu'avant. Et comme si cela ne suffisait pas elle retira également son short. Elle était donc en sous-vêtements, juste là, à deux mètres de lui. Il n'aimait pas l'idée de se plier à toutes ses volontés et encore moins celle qu'en lui prêtant un vêtement, ce dernier aurait ensuite l'odeur de Kamila. Mais il n'avait aucune envie qu'elle reste comme cela devant lui. Ayant toujours le regard posé ailleurs, il se tourna finalement et se dirigea vers ses affaires. Elles étaient pliées dans une grande et vieille valise, de l'autre côté de son couchage. Il était donc en train d'en faire le tour lorsqu'il se raidit quand il entendit les excuses de son ancienne petite-amie. D'abord surpris, puis plein de colère, il resta cependant silencieux. Une fois devant, Christopher ouvrit la valise et prit le premier Tee-shirts, avant de le lui tendre.

- Tu peux prendre ça. Tant pis si cela ne te convient pas. De toute façon, ne t'attend pas à trouver des vêtements somptueux sur l'île.

Après quelques secondes en la fixant de ses yeux bleus, il ajouta amèrement :

- Ne t'excuse pas. Ne me fais pas croire que tu as regretté au moins une seconde ce que tu m'as fait. Tu n'as pas besoin de jouer la comédie. Et tu sais que j'ai horreur de l'hypocrisie.

Il aurait fallu être aveugle pour ne pas remarquer le désespoir qui semblait assaillir Kamila. Mais Christopher préféra l'ignorer. Il n'avait pas à se préoccuper de ce qu'elle ressentait alors qu'elle n'avait pas éprouvé le moindre scrupules à l'anéantir. Ce n'était donc pas lui qui irait la prendre dans ses bras, ni qui la consolerait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Kamila Taryn Foxe "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Nikolina Konstantinova Dobreva. × Nombre de messages : 242 × Age du perso : Vingt-trois ans baby. × Job : Ancienne étudiante en astronomie et serveuse. × Côté love : Burn Baby Burn


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Dim 6 Sep - 22:12


I never forgive you
I know I don't deserve your forgiveness but I need it

Kamila espérait que la pilule allait faire effet rapidement, pour le moment, elle continuait de souffrir physiquement et ce n'est pas de tout repos. Elle tente aussi bien que mal de penser à autre chose afin de ne pas gémir de douleur. Elle qui n'avait jamais fini d'avoir mal, mal à l'estomac, mal à la tête, mal au coeur et ce, dans les deux sens du terme pour ce dernier. Elle pouvait être une vraie garce, se montrer sans émotion et dire sa façon de penser en sachant que ses dires blesseront l'autre, mais elle peut également se montrer le contraire. Kamila s'avère tout de même quelqu'un de fragile et de sensible. Cette situation la faisait passer par toutes les émotions possibles et en plus d'être devant son ex petit-ami, ça n'aidait pas. Néanmoins, elle n'a guère envie de se laisser abattre, de rester là, à se taire et pleurnicher dans son coin. Ce dernier était responsable d'elle, qu'il le veuille ou non, il l'a recueilli, il était en train de prendre soin d'elle, d'une drôle de manière, mais quand même. Kami a besoin de lui, même si elle ne le dit pas directement, elle a besoin qu'il soit là, il est, comment dire, son seul espoir de retrouver ses esprits et de l'aider à aller mieux. Évidemment, qu'ils vont se casser les pieds tous les deux, ils se reprochent mutuellement des trucs, Chris plus qu'elle, après ce qu'elle lui a fait, mais quand même. La jeune femme ne lui a jamais réellement fait part de ses véritables raisons, l'amant n'avait été qu'un truc de plus, cet amant dont elle n'a jamais aimé et dont elle n'a jamais rien partagé autre que son lit. Elle n'était même pas restée longtemps avec ce dernier, enfin, il n'était pas à ses yeux. L'erreur était quand même là, elle l'avait fait et elle ne pouvait pas revenir en arrière, tout comme aujourd'hui, elle ne peut pas revenir en arrière et il est trop tard pour effacer l’événement déclencheur. La jeune femme profita de ce moment silencieux de la part de son ex, pour pouvoir se retrouver rapidement en sous-vêtements. Le voir réagir ainsi, la fit rire, vraiment rire. Était-il devenu gay ? ou quoi, elle était affreuse à ce point-là ? Ce n'est pas ce qu'il disait à New York et ni ses anciens amants d'ailleurs. Kami était amusée par la situation et ça ne pouvait que lui faire oublier sa douleur physique, pour le moment. La belle brune se retient de lui sortir un truc sarcastique, la situation était bien assez tendue comme ça.

Elle se mordit alors, la lèvre pour tenter d'arrêter de s'excuser, lorsqu'elle fut prise d'un étrange sentiment, elle fut troublée d'un seul coup. La jeune femme avait besoin d'un nouveau vêtement, elle le regardait s'avancer vers sa valise. Kami s'excusa spontanément. Pourquoi il ne disait rien ? Il n'ouvrait pas sa bouche pour lui dire un truc sanglant ou tout simplement quelques mots. Elle fronça les sourcils et elle lui arracha le tee-shirt des mains en le dévisageant. Merde, pas de boutiques chics ? Tant pis. Elle enfila le vêtement qu'il venait de lui tendre avant de croiser ses bras tel un enfant qui boude. Elle avait parlé trop vite, il avait osé parler. L'envoyer balader est une chose facile à faire, chose qu'elle aurait envie de lui dire, mais elle garda ses bras croisés tout en le fixant. Putain, elle a osé s'excuser et il le prend ainsi ? Tout se doit d'être facile pour la fille qu'elle est, tout. Elle savait très bien son monde parfait était en train de tomber comme un château de cartes. Son château doré, orné de fleurs magiques qui semblaient commencées à flâner et perdre de ses pouvoirs. « Mais merde, il ne comptait pas pour moi. Il n'était rien. » Oops. Bitch on. Elle avait tendance à parler sans vraiment réfléchir. Elle se racla doucement la gorge et décroisant ses bras qui venaient de lui donner un air de boudeuse. « Je suis sincèrement désolée okay.. » Et une deuxième fois, elle s'excusa encore. Ses mots avaient eu de la difficulté à sortir de sa langue de vipère, alors qu'elle venait de lui cracher dessus avec son venin. « Je ne joue pas la comédie ! Si tu crois que j'irai m'excuser pour te faire plaisir, non, mais tu me connais mieux que ça. » Elle grimaça.

Plus elle parla, plus elle n'arrangea rien à la situation. C'était sa façon de ne pas montrer sa faiblesse, mais en même temps, elle avait envie de se faire pardonner, rien qu'un peu. Kami se frotta doucement les tempes pour tenter de se calmer et d’adoucir sa douleur. « Je n'aurais jamais dû faire cela, mais ce qui est fait et je ne peux pas changer ce que j'ai fait. J'ai juste besoin de.. » de toi, de ton pardon. Elle secoua la tête en arrêtant sa phrase. Il ne voulait rien savoir, il n'avait pas envie de l'entendre, ni de la voir. Elle était impuissante et cela la blesse réellement, plus qu'il ne pourrait le croire. Kamila s'allongea doucement et elle se plaça sur le côté, dos à lui, baissa doucement la tête pour pouvoir regarder son pendentif avant de le serrer entre ses maigres doigts. Son coeur s'était resserré, renfermé sur elle-même, elle murmura quelque chose entre ses dents. « je n'ai jamais cessé de t'aimer.. » des larmes silencieuses se mirent à couler sur ses joues. Ces mots ne faisaient qu'empirer son état, son coeur qui ne semblait pas vouloir se desserrer pour respirer et elle serra davantage son pendentif.

FICHE ET CODES PAR ILMARË & GIFS PAR TINY/KAMI



Don't piss off the diabolical ones.

Open my heart ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Nathaniel J. Chester "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Ian Somerhalder × Nombre de messages : 719 × Age du perso : 30 ans × Job : Observer les effets du sérum × Côté love : Il ne peut pas se permettre de s'égarer


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Dim 13 Sep - 10:05


“ I never forgive you ”
~ It hurts the worst when the person that made you feel so special yesterday, makes you feel so unwanted today. ~




Christopher était-il le méchant de cette histoire ? Kamila était blessée, n'avait aucune nouvelle de son frère, dont elle était à la recherche, et elle venait d'apprendre qu'elle aussi était coincée sur cette île maudite. Or lui se montrait froid et presque blessant. Mais c'était plus fort que lui. Jamais quelqu'un ne lui avait fait autant de mal qu'elle. Elle l'avait manipulé en jouant avec ses sentiments pendant un an, jusqu'à ce qu'elle se lasse de lui et le jette. Alors oui, la rancœur et les souvenirs douloureux du passé le dévoraient. Il ne pouvait pas faire comme si de rien n'était, tout lui pardonner en prétendant que ce qu'il s'était passé n'était pas si grave et que désormais, ils affronteraient ensemble les dangers de l'île. C'était trop lui demander. Il estimait déjà faire beaucoup en prenant soin d'elle malgré tout. Et peut-être était-ce la preuve qu'il ne la haïssait pas complètement. Il aurait pu la laisser sur la plage, elle en serait sans doute morte. Il aurait pu ne pas lui donner à boire, à manger et des couvertures. Il aurait pu aussi ne pas lui chercher de médicament, ni lui prêter l'un de ses vêtements. Mais tout cela, il l'avait fait. Il ne savait pas vraiment d'ailleurs pourquoi mais elle ne pouvait pas, en plus, attendre de lui qu'il soit tendre et rassurant. Ils n'étaient plus en couple, par sa faute à elle. Alors elle ne pouvait pas reprocher à Christopher de se comporter de cette manière. Il n'avait pas confiance en elle, et plus jamais il ne pourrait la lui accorder. Mais il ne put s'empêcher de la regarder mettre son tee-shirt. Il se rappelait combien il aimait avant, la voir habillée avec ses propres affaires. C'était presque devenu un petit rituel entre eux le matin, à New-York. Tant de choses s'étaient produites depuis... Cette époque idyllique lui paraissait si lointaine. Comme si c'était une autre vie. Il avait dû mal à imaginer qu'un jour, il avait pu être si heureux. et avec Kamila qui plus est. Mais c'était douloureux de se dire que tout ceci n'avait pas été réciproque. Il avait cru qu'il l'avait rendue heureuse elle aussi. Pour une raison qu'il ne parvenait pas à comprendre, elle avait tout simulé. Sinon, elle ne l'aurait pas quitté comme ceci. C'était difficile à admettre mais leur histoire, cet amour, n'avait été qu'une illusion. Et en même temps, cela lui avait semblé tellement réel...

Le beau brun lâcha un profond soupir. Mais les paroles brusques de Kamila réveillèrent son attention et lui firent relever la tête. Comment osait-elle avouer cela devant lui ? Elle disait clairement l'avoir laissé et brisé pour un type qui n'en valait pas la peine. Que ce soit volontaire ou non, elle savait frapper là où ça faisait le plus mal. Tourmenté par toutes les émotions contraires qu'il ressentait, Christopher resta silencieux, toujours debout et immobile près d'elle. Et il fut déconcerté de l'entendre s'excuser une seconde fois. Il est vrai qu'elle n'était pas du genre à demander pardon si elle ne le pensait pas, mais il ne pouvait pas croire qu'elle regrettait réellement ses actes. Elle avait parfaitement réussi à le manipuler une fois, ce ne serait pas si étonnant qu'elle retente à nouveau. Et même si là, elle était sincère, que cela changerait-il ? Elle l'avait fait semblant de l'aimer, il l'avait crue, puis elle était partie. Fin de l'histoire. Ce qui était fait ne pourrait pas être corrigé. Elle confirma ce qu'il était en train penser en disant également qu'on ne pouvait pas modifier le passé. Sur ce point, ils étaient d'accord. Mais il ne comprit pas la fin de sa phrase qu'elle ne termina pas. De quoi avait-elle besoin ? De toute façon, il ne lui servirait pas tout ce qu'elle voudrait sur un plateau d'argent. Et puis, il n'avait rien à lui offrir. Il la vit s'allonger et lui tourner le dos. Voulait-elle qu'il la laisse ? Vu ce qu'elle venait de dire, cela ne semblait pas être le cas alors il resta, s’apprêtant à lui répondre. Mais ce qu'il entendit le coupa net. La tristesse dans cette voix. Et surtout... ces paroles.

De longues secondes s'écoulèrent. Se pourrait-il qu'elle disait la vérité ? Non. C'était insensé. Elle ne l'avait pas simplement trompé, elle l'avait aussi jeté comme un moins que rien. Comme s'il n'avait jamais partagé une année de passion ensemble. Comme si elle ne l'avait jamais aimé, et c'était ce qu'il avait fini par croire, dur comme fer.

- Pourquoi ? Pourquoi tu m'as quitté de cette façon si tu "m'aimais" ? Je n'ai été qu'un jouet entre tes mains. Comment peux-tu prétendre le contraire ?

Et repensant à ce qu'elle avait dit auparavant, il continua :

- Si cet homme n'était rien pour toi, je devais avoir encore moins d'importance à tes yeux puisque c'est avec lui que tu m'as trompé. Et surtout, tu m'as quitté pour lui. Alors ne me dis pas que tu m'as toujours aimé...

Au lieu de mentir comme elle l'avait toujours fait avec lui, pour une fois, elle ferait mieux d'être honnête. Si elle disait tout cela, c'était sans aucun doute parce qu'elle voulait se servir de lui. Car oui, il ne pouvait toujours pas croire qu'elle lui portait rien un tant soit peu d'affection. Aussi sincère et désespérée qu'elle semblait être, la marque au fer rouge qu'elle avait laissée en lui était toujours aussi présente. Ce genre de cicatrice ne guérissait pas. Il mit donc les choses au clair.

- Je ne sais pas ce que tu attends de moi, mais je n'ai rien à t'apporter, déclara-t-il d'un ton froid.

Il lui attrapa alors le bras en le tirant vers lui pour obliger Kamila à tourner la tête. Ce ne fut qu'à cet instant qu'il vit les larmes le long de son visage.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Kamila Taryn Foxe "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Nikolina Konstantinova Dobreva. × Nombre de messages : 242 × Age du perso : Vingt-trois ans baby. × Job : Ancienne étudiante en astronomie et serveuse. × Côté love : Burn Baby Burn


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Dim 13 Sep - 17:53


I never forgive you
I know I don't deserve your forgiveness but I need it

Il ne s'agit qu'une carapace, à laquelle elle s'est toujours attaché depuis l'enfance. Elle a appris très tôt à mentir à ses proches, à manipuler les gens qui l'alentour et à mettre en avant ses atouts. Cela a toujours été ainsi. Au fin fond de cette carapace, ce cache une Kamila plus fragile, sensible à ce qu'on lui dit, blessée. Même à ceux qu'elle aimait, cela lui arrivait de les blesser et de mentir, Christopher ne faisait pas exception à la règle. Elle l'a aimé, elle l'aime toujours, personne ne contrôle un coeur, c'est tout simplement impossible. Elle a bien essayé, mais il a toujours pris le dessus, alors, Kami préférait fuir et passer à autre chose pour ne pas souffrir. Il semblait croire être le seul à souffrir dans cette histoire, mais il avait tort, il ne voit que sa vérité à lui, que ses sentiments, tente-t-il réellement de comprendre Kamila ? Tout lui prouve le contraire. Peut-être que oui, elle a été égoïste de ne pas partager ses sentiments avec lui, de ne pas lui avoir expliqué plutôt la peur de s'engager et que de le tromper, ce n'était que pour tenter de ne plus penser à lui. Cette peur de souffrir est constante dans sa vie, cette carapace qui n'est pas incassable, lui permet d'être froide et de blesser avant qu'elle soit blessée en premier. Il n'est pas question pour la belle brune de souffrir en premier, de pleurer sur son sort et rester enfermé dans sa chambre pendant des semaines jusqu'à ce qu'elle trouve une nouvelle raison de vivre. Après la rupture avec Chris, elle avait été attristée, plus qu'elle ne voulait l'admettre, mais Kami préférait ne pas le montrer aux autres, après tout, elle l'avait quitté. Contrairement à ce que peut penser son ex, oui, elle a souffert, mais à sa manière, elle a regretté son choix, mais elle l'avait trompé et elle n'avait pas cherché à savoir si le pardon aurait été un choix pour lui ou si justement, il l'aurait quitté.

Dans un murmure de sanglot, elle lui avoua l'aimer toujours, ce qui était fait. Certes, cela remontait, mais il l'avait marqué, elle n'avait pas réussi à trouver l'amour ailleurs. L'avait-il déjà oublié ? Kami refusait de se tourner pour lui faire face, de plus, elle pleurait, pas question qui la juge et se moque d'elle dans cet état. Le son de sa voix la trahissait, son souffle étrange et sa position. Elle leva les yeux à ses dires, il ne pensait qu'à lui, qu'à ce qu'il avait envie de croire, non pas la vérité. Tout ce qu'il disait, est totalement faux et ça l'enrageait en même temps que de la blessée. C'était vraiment n'importe quoi, mais si elle ouvrait sa bouche pour répliquer, elle allait éclater en sanglots, elle refusait donc de prendre part à cela et rester de dos, refusant également de le regarder à nouveau. Il était tout, il était également son premier amour, pas n'importe qui, pas n'importe comment, il n'avait pas été qu'un jouet. Elle l'a aimé, elle aimait ses moments passés avec lui, c'était un pur bonheur, le soir, elle s'endormait avec l'image de Chris dans la tête, tout comme le matin, sa première pensée allait à lui. Comment osait-il penser tout cela ? Kami se contentait de soupirer, mais aussitôt, des larmes se mirent à couler, elle tentait de les étouffer contre l'une de ses mains et le bout d'oreiller pour ne pas trop bouger.

Tout ce qu'elle attend de lui, c'est.. c'est peut-être trop demandé, mais ce n'est pas physique, c'est mental. Elle le veut, elle veut se faire pardonner, elle veut l'aimer. Alors, qu'elle ravala difficilement sa salive, ce dernier lui attrapa le bras pour qu'elle se retourne vers lui, tout ce qu'elle ne voulait pas. Ses joues étaient humides, le regard attristé. La jeune femme n'allait pas tarder à éclater en sanglots. Son corps entier frissonnait, elle avait froid, mais elle n'y prêtait pas réellement attention, c'est son regard plongé dans le sien. La belle secoua légèrement la tête, elle ne pouvait plus de se cacher, comme elle faisait si souvent, s'enfermer dans une toilette pour pleurer dans son coin ou dans sa chambre, la tête contre son oreiller, pleurer jusqu'à avoir un immense mal de tête. « Je t'aime.. » C'est donc à ces mots, difficilement prononcé et entre deux sanglots, qu'elle se mit à pleurer sans pouvoir s'arrêter. Elle avait honte de pleurer devant lui, mais tout comme le coeur qui ne contrôle pas les sentiments, elle ne pouvait pas s'arrêter de pleurer. « Je suis désolée.. ce que je dis est la vérité Chris.. te voir.. je.. je n'ai jamais oublié.. j'ai tellement mal.. » Elle secoua à nouveau la tête en pleurant, elle avait beau s'essuyer, ses yeux se remplissaient aussi vite.

Que pouvait-elle faire de plus ? Elle ne lui mentait pas et c'était sincère. Elle ne pouvait pas mentir sur cela. Kami lui déclarait tout simplement sa flamme, façon de parler, elle regrettait la situation du passé et du présent encore. Elle avait une impression de manquer d'air à force de verser des larmes et de ne pas arriver à se calmer. Ces larmes prouvaient clairement que ce qu'elle était en train de lui dire, n'est pas un jeu, ce ne sont pas des larmes en plastique, sa douleur est réelle comme tout le reste. Kami baissa légèrement la tête.

FICHE ET CODES PAR ILMARË & GIFS PAR TINY/KAMI



Don't piss off the diabolical ones.

Open my heart ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Nathaniel J. Chester "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Ian Somerhalder × Nombre de messages : 719 × Age du perso : 30 ans × Job : Observer les effets du sérum × Côté love : Il ne peut pas se permettre de s'égarer


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Jeu 17 Sep - 21:59


“ I never forgive you ”
~ It hurts the worst when the person that made you feel so special yesterday, makes you feel so unwanted today. ~




Pas la moindre seconde, Christopher n'avait envisagé que Kamila avait pu elle aussi souffrir de cette séparation. Il était persuadé n'avoir jamais compté pour elle. Persuadé qu'à l'instant même où elle l'avait quitté brusquement, sans explication, elle avait rejoint son nouveau jouet en effaçant purement et simplement Chris de sa mémoire. Mais comment aurait-il pu penser autrement ? Elle lui avait laissé croire qu'il n'était rien pour elle. À chaque fois qu'il s'était demandé ce qu'elle faisait, où elle était, il l'imaginait aux bras d'un nouvel homme, en train de faire la fête, d'attirer les regards, de s'amuser sans lui...Il n'y avait rien de plus douloureux. Les premiers temps, il n'y avait pas un jour sans qu'il pense à elle et se sente trahi, seul et lamentable. Cela lui paraissait donc légitime et plus facile de la haïr, de transformer toute sa tristesse, du moins une partie, en une colère sans limite. Cette séparation avait eu sur lui, l'effet d'un raz-de-marée. Il était resté la tête sous l'eau pendant un long moment, avec l'impression de couler chaque jour un peu plus et de s'enfoncer inexorablement dans la noirceur des abysses. Mais il avait fini par remonter à la surface et avait réussi, avec quelques séquelles, à traverser cet océan de souffrance. Sa vie avait repris plus ou moins son cours. D'un autre côté, il n'avait cessé de se demander si tout était était de sa faute, si c'était lui le responsable de son départ. Mais il n'était pas parvenu à comprendre ce qu'il avait fait de travers. Tant de questions sans jamais aucune réponse. Et même maintenant qu'elle était devant lui, tout était encore obscur.

La voir ainsi, dans son lit, pleine de chagrin, le désemparait. D'ordinaire, elle était toujours forte, sûre d'elle, malicieuse. Il n'avait jamais vu autant de tristesse sur son beau visage. Et il détestait la voir pleurer. Mais il y avait, et il y aurait toujours, cette alarme intérieure, pleine de rancœur, qui le mettait en garde et l'obligeait à ne pas relâcher sa méfiance. Cela ne l'empêcha pas de ressentir un véritable choc électrice en entendant ces trois mots. Ceux qu'il n'avait dit qu'à elle de toute sa vie et qu'il aimait tant lorsque c'était elle qui les prononçait. Mais tout était différent cette fois-ci. Lui devait faire surface à cette nouvelle vague accablante d'émotions tandis qu'elle était en larmes et qu'elle s'excusait une fois de plus. L'atmosphère était lourde et morne. Elle emprisonnait tous les sens de Chris.

Le glas du chagrin résonne en moi.
L'effluve de la souffrance s'empare de mon âme.
L'ombre des regrets danse autour de nous.


La tristesse et l'incompréhension étaient toujours là en lui. Il avait besoin de savoir.

- Ne pleure pas... s'il te plaît. Mais pourquoi es-tu partie ? Dis-le-moi. Qu'est-ce que j'ai fait de mal...?

Accompagnant ses mots, et en la regardant dans les yeux, il posa sa main sur la sienne. Elle était froide. Ce n'était pas normal. Et cette sensation glacée se mélangeait au trouble de la situation. Mais il espérait qu'elle lui explique enfin. Il avait besoin de savoir pourquoi leur histoire s'était terminée de cette façon. Pourquoi elle lui avait fait ça. Si c'était lui qui en était la cause. Et le contact avec la main de Kamila...

- On ne peut pas tout reprendre comme avant, tu le sais. C'est trop tard. Tout est fini depuis longtemps déjà.

Il ne voulait pas la laisser croire qu'ils se remettraient ensemble. Quelque chose avait été brisé entre eux, c'était indéniable. Il était impossible de faire comme si rien ne s'était passé et de recoller les morceaux. Ce serait comme un retour en arrière. Or vivre dans le souvenir du passé n'était jamais une bonne solution. De toute façon, il avait renoncé à l'amour, enfin il tentait de l'éviter. Même avec quelqu'un d'autre que Kamila, il n'était pas prêt à refaire cette expérience. Il ne voulait pas donner à une personne autant de pouvoir sur lui-même. L'île n'arrangeait pas les choses. Les risques, les menaces, les dangers étaient nombreux, n'importe qui n'importe quand pouvait être fait prisonniers ou disparaître pour toujours . Et Christopher finissait toujours par perdre deux qui comptaient le plus pour lui. À chaque fois, c'était le même déchirement, la même insupportable souffrance, face à des gens qui étaient incapables de comprendre ce que l'on ressentait. Pour toutes ces raisons et bien d'autres encore, il ne laisserait plus l'amour et la passion prendre le contrôle. Pourtant, le pire, c'était qu'au plus profond de lui-même, il savait que quoi qu'il dise, jamais il ne pourrait dompter ses sentiments.

- Tu veux une autre couverture ?

Cela n'avait rien à avoir avec leur discussion si sérieuse, presque funeste, mais elle semblait frigorifiée. La température sur l'île était pourtant tout à fait correcte. C'était inquiétant. Après leur échange, il irait chercher un médecin. En attendant, une couverture la soulagerait peut-être. Il y avait d'autres options pour la réchauffer, comme la prendre dans ses bras, voire lui caresser le dos. Mais bien sûr, il ne ferait pas cela. Il ne voulait pas sentir son corps contre le sien. Ces sensations ne devaient pas refaire surface. Jamais. Silencieusement, il retira sa main.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Kamila Taryn Foxe "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Nikolina Konstantinova Dobreva. × Nombre de messages : 242 × Age du perso : Vingt-trois ans baby. × Job : Ancienne étudiante en astronomie et serveuse. × Côté love : Burn Baby Burn


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Ven 18 Sep - 4:12


I never forgive you
I know I don't deserve your forgiveness but I need it

Kamila n'en revenait pas d'avoir osé dire ça, ces simples mots étaient sorti de sa petite bouche, elle ne s'était pas forcé à le dire, elle l'avait tout simplement dit avec son coeur. Un coeur brisé, froid, troué, perdu. La jeune femme avait du mal à respirer, à réaliser tout cela. Elle était complètement désemparée. Elle pleurait à chaudes larmes, aucune possibilité de s'arrêter. Elle ne pouvait tout simplement pas. Le corps de Kami tremblait, elle avait froid, mais le fait de pleurer autant, lui faisait presque oublier son mal physique. Elle aurait tant voulu qu'il ne la voie pas sous ce jour, ce jour qu'elle n'a jamais montré à personne ou très rarement, en tout cas, certainement pas à Christopher. Il était trop tard maintenant, il la voyait dans son état de faiblesse, en train de pleurer, comme si c'était la fin du monde, enfin, ça l'est presque quand on y pense. La brunette voudrait bien arrêter de pleurer, mais elle n'y arrive tout simplement pas, il se forme même une boule dans sa gorge tout comme dans son ventre affamé. Kami était incapable de lui répondre, elle secoua légèrement la tête, elle savait très bien pourquoi, mais là, dans l'immédiat, elle n'y arrivait pas. Elle sursauta un peu en sentant sa main sur la sienne, étrangement, ce contact la fit frissonner davantage et elle tentait de reprendre son contrôle. Respire, respire, se disait la brune dans sa tête. Elle s'essuya légèrement les joues, elle entendait un bourdonnement dans les oreilles, elle pouvait clairement ressentir les battements de son coeur, c'était affreux. Kamila releva la tête en l'écoutant parler. Elle resta silencieuse, mélangeant ses doigts avec les siens tout en le regardant. « Laisse.. » Sa phrase n'était pas encore terminée et ce n'était pas ''laisse faire'' qu'elle voulait dire, mais bien autre chose. Elle avait du mal à parler puisqu'elle venait tellement de pleurer, que son souffle était tout bizarre, comme si ses poumons cherchaient à retrouver l'air. Elle soupira légèrement en détourna le regard.

C'était vraiment difficile tout cela, jamais elle n'aurait cru vivre de telles émotions. Il faut donc croire que l'univers parfait qu'elle s'était créé n'est pas comme elle l'aurait cru, qu'elle ne peut pas avoir le contrôle sur tout, particulièrement sur ses émotions. Ce dernier lui demanda si elle avait besoin d'une autre couverture, la réponse était oui, mais elle était sous le choc de ce qui était en train de se passer. Elle regarda sur le lit, sans réellement regarder, puisqu'elle était dans ses pensées. La jeune femme voulait tout lui dire, tout ce qu'elle ressent, tout ce qu'elle aimerait faire. Ce n'est que lorsqu'il retira sa main, que la brunette releva la tête en soufflant. « Je veux bien oui.. » Voulait-il éviter la discussion ou c'était parce qu'il voyait qu'elle n'était pas très bien ? Elle se passa une main sur le visage puis dans les cheveux par la suite en le regardant. « Je ne t'ai jamais détesté.. tu n'as rien fait de mal.. » avoua finalement la naufragée. C'était la sincère vérité. « J'avais.. j'avais seulement peur.. peur de tout cela.. des sentiments.. d'une relation stable.. je n'avais jamais connu une telle chose.. J'étais si bien, j'étais vraiment bien avec toi. » Elle se confessa à son ancien amant et amour. Il voulait savoir, elle répondait.

« J'ai été lâche.. j'ai préféré prendre la fuite, j'ai préféré tenter de combattre ce que je ressentais en couchant avec un autre homme. Je ne voulais pas souffrir.. je sais.. je sais que je t'ai fait du mal.. j'ai voulu me protéger.. je ne sais pas pourquoi. Enfin.. si je sais pourquoi, pour les raisons dont je viens de nommer.. mais j'ai compris que combattre ne servait à rien et il était trop tard. » Ses yeux se mirent à se remplir d'eau, coulant sur ses petites joues tout en reniflant pour tenter de se retenir. Kamila baissa doucement la tête, elle avait honte d'avoir agi ainsi, elle regrettait, mais elle avait tellement peur de souffrir la première qu'elle l'a quitté pour ne pas souffrir. Malheureusement, elle a quand même été blessée durant la rupture. Elle en souffre encore.

FICHE ET CODES PAR ILMARË & GIFS PAR TINY/KAMI



Don't piss off the diabolical ones.

Open my heart ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Nathaniel J. Chester "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Ian Somerhalder × Nombre de messages : 719 × Age du perso : 30 ans × Job : Observer les effets du sérum × Côté love : Il ne peut pas se permettre de s'égarer


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Dim 27 Sep - 9:40


“ I never forgive you ”
~ It hurts the worst when the person that made you feel so special yesterday, makes you feel so unwanted today. ~




Quand Kamila était partie, il n'avait pas simplement perdu son premier et unique amour. C'était tout son univers qui s'était écroulé. Avant elle, il enchaînait les relations, ne pensait qu'à lui et se servait de quiconque comme d'un pion. Tout tournait autour de ses propres envies. Quand elle était entrée dans sa vie, elle était devenue sa principale raison de se lever le matin. Pour la première fois, il ne se souciait pas que de lui. C'était comme si elle était devenue son monde. À cette époque, il ignorait à quel point c'était dangereux de s'attacher autant à une seule personne. Tout semblait être si passionné et indestructible entre eux qu'il n'avait pas pensé que cela se terminerait de manière si sombre. Il avait été naïf. Terriblement naïf. Finalement, cumuler les conquêtes, aussi fade soit-il, était préférable à l'amour. Il s'en était convaincu et n'avait plus jamais eu de relation sérieuse. C'était mieux ainsi. Alors, comment pouvait-elle revenir dans sa vie, lui dire qu'elle l'aimait toujours et tout bouleverser une seconde fois ? Son cœur battait trop vite. Son esprit était saturé. Trop de pensées, troublées par trop d'émotions. Il espérait que chaque jour qu'il devrait passer à ses côtés, maintenant qu'elle était piégée ici, ne serait pas une épreuve aussi lourde de sentiments qu'en ce moment même. Il se sentait comme un funambule qui pensait avoir trouvé de nouveau l'équilibre jusqu'à ce que Kamila, telle une bourrasque de vent, menaçait de le faire chuter. Il pensait avoir trouvé le bouclier nécessaire pour contrer cette tempête, mais l'état dans lequel il se trouvait actuellement prouvait qu'il avait eu tord. Cette faiblesse était toujours présente en lui. La différence était que cette fois-ci, il connaissait sa propre faille alors il ferait tout pour s'en protéger. Il ne se donnerait pas à elle, comme il l'avait fait à New-York.

Malgré tout, toutes les révélations qu'elles lui faisaient, l'ébranlaient plus que jamais. Il avait l'impression d'avoir reçu un coup de marteau sur la tête. Le pire était qu'elle semblait sincère. Et totalement perdue. Il ne savait pas comment réagir face à elle, d'habitude si forte. Mais il ne pouvait pas croire qu'elle avait tout gâché pour ça. Elle l'avait abandonné par peur ? Kamila avait eu peur ? Cela semblait tellement surréaliste. Il ne la connaissait pas aussi bien qu'il l'avait cru. Elle avait de nombreuses facettes à tel point qu'il avait l'impression de ne pas savoir réellement qui elle était. Au moins, il avait enfin une explication. Il savait enfin pour quelle raison elle l'avait quitté ainsi. Mais pourquoi ne lui avait-elle rien dit ? Elle aurait dû lui faire part de ses craintes. Ils auraient surmonté ça ensemble. C'était l'un des rôles d'un couple, non ? Se soutenir contre vents et marées. Bien qu'au final, savoir cela ne changeait rien à ce qu'il s'était passé. Ça ne rendait pas la situation plus facile.

- Tu aurais dû m'en parler...murmura-t-il tristement, sans savoir si elle l'entendait.

Le regard de Christopher se perdait dans le vide, comme s'il était ailleurs. Ce n'est qu'après plusieurs secondes qu'il reprit ses esprits et qu'il se rappela qu'elle souhaitait une autre couverture. Trop absorbé par ses sombres pensées, il avait oublié l'espace d'un instant que Kamila n'allait pas bien physiquement. Moralement aussi, mais ça c'était une autre histoire. Elle était tremblante. Et, il la trouvait pâle. Alors, il se permit d'emprunter l'une des couvertures de Sidoine pour la mettre doucement sur elle.

- Tu te sens mieux ? Tu veux peut-être que je te laisse. Mais il faudrait que tu voies un médecin.

Il l'avait entendue prononcer ce mot..."laisse", sans en dire plus, avant de lui révéler ce qu'elle avait sur le cœur. Il se demandait si cela signifiait qu'elle voulait qu'il parte pour ne plus être face à lui. En tout cas, lui, dès qu'un médecin serait venu et qu'il pourrait quitter la hutte, il s'éloignerait le plus possible et ferait en sorte d'être seul quelques temps pour retrouver ses esprits. Normalement, malgré la collocation, cet endroit était le seul où il avait un peu d'intimité. La hutte ou la tente de chaque rescapé faisait office de refuge pour chacun. C'était là où l'on dormait mais aussi là ou l'on pouvait s'isoler sans être trop dérangé. Mais avec Kamila dans sa propre hutte, c'était tout l'effet inverse qui se produisait. D'ailleurs, il espérait trouver rapidement un endroit où elle pourrait dormir. Ce serait peut-être l'infirmerie si elle n'allait vraiment pas bien. Mais peu importe l'endroit, il priait pour qu'elle ne reste pas ici. Il ne voulait pas passer la nuit à ses côtés. Surtout pas. Et puis plus elle resterait, plus les affaires de Christopher seraient imprégnées de son parfum, ce qu'il fallait mieux éviter. Elle lui avait dit qu'elle l'aimait encore, qu'elle n'avait jamais cessé de l'aimer mais même si cela ne le laissait pas indifférent, il ne pouvait pas oublier ce qu'il s'était passé et il s'empêcherait coûte que coûte de retomber dans ses bras. C'est pourquoi il lui répondit d'un ton presque froid :

- De toute façon, on ne peut pas revenir sur ce qu'il s'est passé. Maintenant, nous sommes tous les deux coincés sur l'île, alors on va devoir prendre sur nous et vivre l'un avec l'autre. Mais je préférerais qu'on garde nos distances. Ça vaut mieux pour tout le monde.

Il ne voulait pas se confier à elle sur ce qu'il ressentait. Et il ne voulait pas lui donner l'impression que quelque chose était encore possible entre eux. Il suffisait pourtant de les voir pour comprendre que tout n'était pas réglé et que quelque chose les liait encore l'un à l'autre. Christopher comptait lutter contre ça. Mais qu'en serait-il pour Kamila ? Si elle décidait pendant les semaines, voire les mois, à venir de le conquérir à nouveau, qui sait s'il pourrait résister longtemps.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Kamila Taryn Foxe "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Nikolina Konstantinova Dobreva. × Nombre de messages : 242 × Age du perso : Vingt-trois ans baby. × Job : Ancienne étudiante en astronomie et serveuse. × Côté love : Burn Baby Burn


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Dim 27 Sep - 17:42


I never forgive you
I know I don't deserve your forgiveness but I need it

Les sentiments et Kamilla, ça a toujours fait deux. Les sentiments amoureux, cela n'a jamais été pour elle. Si elle n'était jamais tombée amoureuse avant Christopher, c'était parce qu'elle ne gardait pas ses amants très longtemps. Aucun attachement, aucun sentiment. C'était presque une devise et une obligation. Elle n'avait pas encore trouvé l'endroit où poser ses valises et se laisser aimer par son âme soeur. La brunette avait trouvé en Chris, beaucoup de choses, de la chaleur, de l'attention, une joie de vivre, de l'amour.. Cet amour dont elle a brisé, à cause de ses nombreuses peurs. Oui, c'est une femme forte, elle se combat toujours et elle ne garde pas sa langue dans sa poche, c'est une vraie vipère. Néanmoins, malgré tout cela, elle a ses faiblesses, Chris en faisait partie. Kami devait s'en éloigner pour ne pas souffrir, pour ne pas être brisé. Et si c'était lui, qu'il l'avait laissé pour une autre bombasse ? Elle ne voulait même pas y penser. Elle reconnaît avoir eu tort, elle regrette, mais hélas, ils ne peuvent pas revenir en arrière et tout réparer. Tout ce qu'elle peut lui dire maintenant, ce sont ses sentiments, qui sont réels. Elle haussa doucement les épaules, car oui, elle aurait dû, mais elle ne l'avait pas fait. Elle s'en veut terriblement, mais bon.. elle doit vivre avec cela pour le restant de ses jours et sur une île en plus.

Ils vont se croiser régulièrement et évidemment, elle aura besoin de lui, de son soutien. Ce dernier semblait être sur l'île depuis fort longtemps et cette chose, qui est Kamila, débarque sur un territoire hostile et sans rien y connaître. Elle ne sait pas où est la nourriture, qui sont ses gens, comment fera-t-elle pour survivre ? Christopher est la seule personne qu'elle connaît. Elle ne sait même pas si son frère est toujours vivant, cette simple pensée lui fait terriblement mal. Savoir, qu'il pourrait avoir été décapité ou pire ? La brunette se frotta doucement les bras pour faire passer ses nombreux frissons qui ne cessent de lui parcourir la peau. Son ancien amoureux la sorti de ses pensées en plaçant une nouvelle couverture sur elle. « Merci.. » Elle releva aussitôt la tête pour croiser son regard. Non, elle ne se sentait pas bien, ce n'était pas que physique, mais mental également. Kamila se voit déjà virée folle sur cette île. Elle ferma les yeux en laissant couler ses larmes le long de ses joues et secouant négativement la tête. « Tu vas de toute façon, m'y obliger, non ? Tu vas me laisser.. » Ce mot laissé devenait un peu trop fréquent. Aussi étrange que cela puisse paraître, c'était quelque chose de douloureux. Kami l'avait laissé, elle l'avait laissé tomber, laissé avec sa douleur, qui devait être intense. Maintenant, c'est lui qui allait la laisser. Kamila ne lui avait toujours pas dit, ce qu'elle allait dire après le mot ''laisse''. Devait-elle lui dire maintenant ou s'il allait finir par lui poser la question ? Elle préférait attendre un peu, si l’atmosphère pouvait se détendre un peu.

La jolie brunette fronça les sourcils, elle était offusquée de ce qu'il venait de dire. Pourquoi passait-il d'un ton à un autre ? Qu'est-ce qu'il tentait de prouver en étant ainsi ? Qu'il est capable d'être méchant avec elle ? Tout comme elle peut l'être ? Kamila lâcha un long soupir tout en essayant de ne pas craquer. Ce n'est quand même pas le moment de vouloir s'arracher la tête. Elle n'est clairement pas dans un état pour se battre et de se lever de ce lit pour fuir. La jeune femme devait garder son énergie pour survivre, le temps de son rétablissement. Elle croisa ses bras en le fixant longuement. Qu'est-ce qu'il se trame dans sa petite tête ? Cela l'énerve, qu'est-ce qui se passe ? À quoi pense-t-il en ce moment même ? Trop de questions, qui resteront probablement sans réponse. Et se retenir de répliquer, demandait une énorme concentration et d'énergie. Ce désir de lui balancer des trucs à la figure. Elle avait du mal à se retenir, elle passait par toutes les émotions possibles depuis son réveil, telle une femme enceinte avec ses hormones.

« Ça vaut mieux pour tout le monde ? Ou pour toi uniquement ? Tu croyais t'avoir débarrassé de moi et voilà le résultat. Je suis là et cela, que tu le veuilles ou non, trésor. » Finalement, sa langue ne pouvait pas rester plus longtemps dans sa bouche. Et si elle ne parlait pas, cela allait la travailler et l'empêcher de se reposer. Kamila était partagée par de multiples émotions, tout s'embrouillait et les larmes venaient de prendre le dessus tout comme la colère. Elle se passa une main sur ses paupières pour essuyer les larmes. « Je.. je veux simplement être à tes côtés.. ne me laisse pas tomber.. je t'en prie, Christopher.. » Sa voix s'était adoucie tout en le regardant. Kami releva doucement la tête vers le beau brun. Spontanément, la brunette lui attrapa en douceur la main, pour venir y entrelacer ses doigts. Son coeur débattait à toute vitesse, elle était nerveuse, mais elle le faisait quand même. Elle serra doucement afin que les deux mains soient liées, comme ils avaient été autrefois. « Je verrais un médecin, je vais me rétablir aussi vite que je le pourrais, mais.. je ne veux pas être seule pour remonter toutes ses épreuves.. » Kamila vient lui embrasser le dessus de la main puis les doigts, tout en le regardant. Elle lui caressa doucement les doigts, à l'aide de son pouce. Oui, elle osait et elle ne regrettait pas la moindre du monde, de poser ses gestes. La tendresse n'a jamais tué personne, jusqu'à preuve du contraire évidemment.

FICHE ET CODES PAR ILMARË & GIFS PAR TINY/KAMI



Don't piss off the diabolical ones.

Open my heart ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Nathaniel J. Chester "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Ian Somerhalder × Nombre de messages : 719 × Age du perso : 30 ans × Job : Observer les effets du sérum × Côté love : Il ne peut pas se permettre de s'égarer


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Jeu 1 Oct - 23:38


“ I never forgive you ”
~ It hurts the worst when the person that made you feel so special yesterday, makes you feel so unwanted today. ~




Il n'y avait rien de plus difficile que de devoir faire face à ses propres sentiments. Et s'il y avait bien une chose que Christopher ne maîtrisait pas, c'était cela. Il l'avait appris, à son détriment, quand Kamila l'avait quitté. C'était pour cette raison qu'il avait pris l'habitude d'éviter tout sentiment amoureux. De ne pas les laisser se développer. Car sinon, ils s'enracinaient en vous. Comme une plante carnivore qui vous dévorait de l'intérieur. Si bien que même quand vous vous en débarrassiez, ils laissaient en vous un vide douloureux. Aussi solides et imposants qu'un chêne, la place qu'ils prenaient dans votre cœur était si grande qu'ils empêchaient vos poumons de respirer et qu'ils finissaient alors par vous étouffer. Christopher avait toujours su que ce qui était incontrôlable était dangereux. Pourtant, en rencontrant Kamila, il avait baissé sa garde et il l'avait laissée allumer un fougueux brasier en lui. Mais, elle était partie brutalement sans l'éteindre. La question était de savoir si, aujourd'hui encore, il restait une flamme pour elle dans le cœur de Christopher ou si le feu avait fini par s'estomper.Et même s'il y avait toujours quelque chose, il ferait en sorte de le faire disparaître. Il ne voulait pas qu'un autre incendie se déclenche en lui et l'emporte définitivement. Mais là, il ne savait quoi faire. Tout n'était que désordre en lui. Fouillis. Une confusion d'émotions et de pensées décousues, complexes, contradictoires. C'était encore pire depuis qu'elle lui avait dit qu'elle l'aimait toujours. Oui, ces trois mots qu'elle avait prononcés, résonnaient dans la tête de Chris, en boucle. Il ne savait pas où il en était. Où ils en étaient. Et ce qu'ils deviendraient, tous les deux sur l'île.

Elle pleurait. Elle disait qu'il allait la laisser. Ses larmes ruisselaient le long de son visage. Christopher en était, en partie, probablement responsable. Et c'était presque insoutenable pour lui de la voir ainsi. Mais il ne pouvait pas essuyer ses larmes. C'était déjà si difficile d'être ici, tout près d'elle. Elle ne savait pas combien ça lui coûtait. Leurs souvenirs, bons ou mauvais mais tous aussi intenses, les rendait à la fois tellement proches et tellement éloignés. Ils avaient été profondément liés l'un à l'autre. Pendant une année. Une année de désir, d'amour, de bonheur. Le genre de relation qui vous faisait prendre conscience en quoi la vie était si précieuse, si fabuleuse. Et voilà où ils en étaient désormais. Coincés entre le passé ardent de leur relation et ce présent cruel qui les attendait. Cette boule à l'estomac, il la ressentait. Elle était bien réelle. Comme si toute sa douleur morale s'était concentrée en un point dans son corps. Il dut cependant reporter son attention sur elle quand elle lui lança une réplique cinglante pour répondre à la froideur dont il avait fait preuve un peu avant. Il garda le silence. Il n'avait pas la force, ni l'envie, de se mettre en colère. Et, il eut l'impression que son cœur se déchirait encore un peu plus face à la tristesse de Kamila. Son attitude, ses paroles, ses actes. Tout indiquait qu'elle allait vraiment mal. Jamais auparavant elle ne s'était montrée comme ça devant lui. Il en était conscient mais il ne pouvait pas la prendre dans ses bras et prétendre que tout s'arrangerait. Tout était beaucoup trop compliqué. Cette atmosphère était pesante, insupportable. Mais il devait tenter de rester maître de lui et de ne pas montrer de faiblesse.

- Moi aussi, c'est ce que je voulais, être à tes côtés. C'est tout ce que je demandais... Maintenant, tu es seule, tu as besoin de quelqu'un alors tu te rabats sur moi. Je m'occuperais de toi le temps que tu te rétablisses et je t'apprendrais tout ce qu'il y a à savoir sur cette île. Mais ça n'ira pas plus loin entre nous. J'y veillerais.

En même temps qu'il parlait, il sentit les doigts de Kamila se nouer aux siens. Son regard se figea. Elle le caressa à l'aide de son pouce. Son cœur s'arrête brièvement, puis s'accéléra. Elle posa un baiser sur sa main. Un frisson incontrôlable l'électrisa aussitôt. Il ferma les yeux l'espace d'un instant. Il connaissait si bien cette douce et fiévreuse sensation des lèvres de la jeune femme sur son corps. Après tout ce temps, il ne l'avait pas oubliée. Ils avaient passé tant de délicieux moments. Christopher était consumé par la passion, lorsqu'ils sortaient ensemble. Il avait éternellement soif de sa beauté, de son sourire, de sa voix et de chacune de ses paroles. Il aurait voulu que cela ne s'arrête jamais. En ce moment même, il avait l'impression de redécouvrir cette ardeur si dure à rassasier. La tension dans la hutte était palpable. Mais elle n'avait rien à voir avec celle présente il y a quelques secondes. Elle était devenue plus...intense. Alors, se penchant vers Kamila, il approcha lentement son visage du sien. Centimètre par centimètre. Comme si le temps s'était ralenti. Leurs doigts étaient encore entrelacés. Son regard océan était ancré dans celui de la naufragée. Ses lèvres s’entrouvrirent légèrement. Comme si elles étaient prises d'une envie irrépressible. Il continuait de réduire la distance qui le séparait du visage de Kamila. Ils étaient plus proches que jamais l'un de l'autre. Ils entendaient la respiration de l'autre. Ainsi que les battements vifs de leurs cœurs. Bientôt leurs bouches s'effleureraient, avant de se lier passionnément. Pourtant, c'est à cet instant précis que Christopher détourna le visage et murmura près de son oreille avec une voix irrésistiblement provocatrice :

- Tu ne m'auras pas à ce jeu-là, Kamila.

Il se recula soudainement et ôta sa main. Il était de nouveau debout, près du lit. Un sourire faussement railleur ornait le visage de Chris. Elle croyait qu'il allait craquer si facilement ? Et surtout, elle croyait qu'il allait la laisser mener la danse et l'utiliser à nouveau comme un jouet ? C'était mal le connaître. Il n'avait pas changé autant que cela. Et, il n'avait eu aucune l'intention de l'embrasser, aussi attirante soit elle. Tout ça était terminé entre eux. Elle n'aurait pas d'autre choix que de le comprendre et de l'accepter. Il ne se comporterait pas comme un homme dominé et paralysé par ses émotions. Il ne serait pas son pion. Quoi qu'il arrive, il prendrait le jeu en main. Elle n'aurait plus de pouvoir sur lui. Pour cela, il était prêt à jouer un rôle, à prendre le masque d'un homme insensible comme il venait de le faire à l'instant même. Elle serait probablement vexée ou blessée mais ainsi elle ne s'accrocherait pas à lui. C'était la meilleure façon d'être sûr que Kamila le laisse, qu'elle ne tente pas de recoller les morceaux. Alors, il ne se priva pas d'ajouter narquoisement :

- Dommage pour toi, je n'ai aucune envie de combler tes besoins de tendresse ! Tu vas vraiment devoir trouver quelqu'un d'autre.

Il ne fallait surtout pas qu'ils retombent dans les bras l'un de l'autre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Kamila Taryn Foxe "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Nikolina Konstantinova Dobreva. × Nombre de messages : 242 × Age du perso : Vingt-trois ans baby. × Job : Ancienne étudiante en astronomie et serveuse. × Côté love : Burn Baby Burn


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Sam 3 Oct - 3:27


I never forgive you
I know I don't deserve your forgiveness but I need it

Pourquoi Kamila avait l'impression que son séjour ici allait être long ? Elle retrouvait son ex, elle lui avouait ses sentiments et tout ne semblait pas se dérouler comme un conte de fées. Elle était faible, maigrichonne, blessée et perdue. Cette ambiance passait d'un coup vent glacial à une pluie torrentielle. La demoiselle essayait tant bien que mal de calmer son pauvre coeur, mais il continuait de s'affoler. Elle soupira légèrement en écoutant ses paroles. Bien évidemment qu'elle est seule, elle venait d'atterrir sur une putain d'île avec pour seule connaissance son ex amoureux. Non non, elle revient sur sa théorie du début, elle est enfer. Il n'y avait pas de flammes, mais le simple fait de voir Christopher, cela revenait au même. La jeune femme avait plus d'un tour dans son sac et il n'était pas question qu'elle pourrisse ensuite dans la jungle toute seule. Elle tentait donc de se rapprocher du beau brun. Elle entrelaçait ses doigts avec les siens, ce contact la faisait frissonner, mais c'était également étrange. Tous ses souvenirs remontaient à la surface, tous ses moments où ils avaient les mains entrelacées. La brunette était douée pour jouer la carte de la séduction. Les hommes ont tendance à tomber comme des mouches, il suffit d'un petit sourire, d'un regard qui en dit long et d'un joli décolleté. Kamila n'avait pas besoin d'être siliconée pour attirer le regard, elle était naturelle. Elle n'avait pas envie de voir Chris jouer seulement les infirmiers, elle le voulait, aussi simple que ça.

Kami plongea son regard dans le sien tout en le regardant se rapprocher d'elle. Son souffle chaud caressait son visage, son coeur ne cessait de débattre dans sa poitrine. Il attendait quoi pour l'embrasser ? Elle voulait plus qu'un effleurement, mais ses lèvres contre les siennes. Ah, le sale con. Comment osait-il lui faire cela ? À cet instant précis, le regard de la brunette s'assombrit et il pouvait clairement lire dans ses yeux ''tu n'attends rien pour attendre. '' Elle se mordit sévèrement la lèvre pour se retenir de jurer et répliquer sèchement. Une chose est sûre, elle voulait lui balancer des assiettes ou tout autre objet. Il venait de se jouer d'elle. Il était vraiment sérieux ? Chris la connaissait très bien et elle n'allait pas en rester là. Kamila soupira fortement en le fixant. « Très bien Christopher. » Dit-elle énervée. Elle l'était, très certainement, mais elle tentait de rester aussi calme qu'elle le pouvait. Kami n'avait pas envie de lui donner satisfaction. Elle allait se montrer forte et faire comme si cela ne l'avait pas atteint.

« J'ai senti ton désir, que tu le veuilles ou non, je sais que je te fais encore de l'effet. » La brunette attrapa le verre d'eau sur la table baisse et elle le but rapidement pour se rafraîchir l'intérieur. Il n'allait sûrement pas l'admettre, il préférait jouer les insensibles. Cela ne fait rien, mais tout le monde à une faiblesse, tout le monde cède à un moment ou à un autre. Kamilla reposa le verre avant de s'allonger sous les couvertures. « Puisque tu vas jouer les infirmiers, tu comptes me laver quand ? J'ai grandement besoin d'être lavée.. » Déjà elle devait ramollir ses blessures avec l'eau et puis elle avait besoin de sentir propre après avoir vécu tout cela. Kami avait envie de sentir l'eau chaude lui réchauffer le corps et la nettoyer de ses saletés.

FICHE ET CODES PAR ILMARË & GIFS PAR TINY/KAMI



Don't piss off the diabolical ones.

Open my heart ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Nathaniel J. Chester "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Ian Somerhalder × Nombre de messages : 719 × Age du perso : 30 ans × Job : Observer les effets du sérum × Côté love : Il ne peut pas se permettre de s'égarer


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Dim 11 Oct - 12:15


“ I never forgive you ”
~ It hurts the worst when the person that made you feel so special yesterday, makes you feel so unwanted today. ~




Une déclaration. Des mots d'amour prononcés par Kamila. Des mots qu'il n'aurait jamais crus entendre. Des mots auxquels il ne pouvait pas répondre. Lui-même préférait ne pas s'interroger sur ce qu'il ressentait vraiment. Il avait encore dû mal à réaliser qu'elle était de retour et qu'ils allaient vivre à nouveau si près l'un de l'autre. Mieux valait ne pas trop y penser puisqu'il était évident que ce ne serait pas un fleuve tranquille tous les jours. Ces retrouvailles suffisaient à le comprendre. Ils avaient tous les deux leur fierté, leur caractère provocateur mais aussi leurs sentiments. Ces maudits sentiments qui persistaient à se manifester. De son côté, Christopher tentait à tout prix de les étouffer. Reprendre son air railleur et sûr de lui permettait d'éviter le véritable sujet. En tout cas, son petit manège n'avait pas été sans impact sur Kamila. Elle avait attendu avec envie qu'il l'embrasse mais à présent, elle semblait contrariée et irritée. Ce qui n'était pas surprenant. Elle lui lança alors une pique, mais Chris se doutait qu'elle trouverait un meilleur moyen de se venger.

Bien sûr qu'il la désirait. Mais il n'était pas un vulgaire animal et il avait bien l'intention de contrôler ses pulsions. Certes, la revoir avait tout chamboulé en lui. Il pensait leur histoire définitivement close. Et voilà qu'on le replongeait dedans sans qu'il s'y soit préparé. À chaque minute qui s'écoulait désormais, il se remémorait tous les moments qu'ils avaient partagés. Contrairement à ce qu'il croyait, ces souvenirs étaient un poison qui n'avait jamais disparu et qui s'était ranimé par la simple vision de Kamila, errante sur la plage. Ce poison coulait dans ses veines et il ignorait s'il existait un vaccin. Il n'avait donc pas d'autre choix que de lutter intérieurement pour ne pas y succomber. Pourtant, quand il l'avait vu s'écrouler sur le sable, il s'était précité vers elle sans réfléchir. Et maintenant elle était là, dans son lit. Cherchant probablement un moyen de faire payer à Christopher le mauvais tour qu'il venait de lui jouer. Il lui répliqua sarcastiquement :

- Tu ne devrais pas te faire autant d'illusions. C'est toi qui mourrait d'envie que je t'embrasse. Au moins ça me rassure, l'île n'a pas dû m'enlever tout mon charme.

Un sourire arrogant traversa son visage. Kamila ne le laissait absolument pas indifférent mais il savait que lui-même, il lui faisait encore beaucoup d'effet. La différence c'était que lui voulait résister à tout prix à ce que lui soufflait son instinct alors que, elle semblait souhaiter qu'ils cèdent tous les deux à la tentation. La lutte ne serait pas de tout repos. Alors que son regard s'était arrêté sur son cou où elle portait le pendentif, source de tant réminiscence pour lui, il se figea. Venait-elle vraiment de lui demander ça ? Il se mordit la lèvre rien qu'en s'imaginer devoir la laver. Son cœur s'accéléra une fois de plus. Quelle... Il l'avait provoquée mais voulait-elle vraiment aller sur ce terrain-là ? Il jeta un fugace regard vers la petite pièce à l'écart, rattachée à la hutte. Là où se trouvait un bain fait de bois. Ils n'étaient pas tant de rescapés à avoir l'aubaine d'en posséder un. Mais en ce moment-même, pour Christopher, c'était surtout de la malchance. Il tenta malgré tout de garder un visage impassible.

- Oh, tu veux que je te lave ? Pourquoi ? Serait-ce parce que tu es trop faible pour le faire toi-même ?

Christopher avait insisté sur le mot "faible" tout en utilisant un ton moqueur. Il espérait bien échapper à cette tâche. Et la meilleure façon d'y parvenir c'était de toucher l'ego de Kamila. Il savait qu'elle détestait dépendre des autres et être en position faiblesse. Il n'avait aucune envie de lui faire prendre un bain et de la nettoyer. Pas qu'elle était repoussante, bien au contraire. Mais c'était justement ça, le problème. Et Kamila le savait parfaitement. C'était certainement pour ça qu'elle ne renoncerait pas aussi facilement à sa demande. Il savait qu'elle voulait le faire succomber. Plus il refuserait, plus il était probable qu'elle persisterait à le désarmer et à lui faire du charme.

Il n'y avait donc qu'une seule véritable question. Qui d'eux deux finirait par capituler ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Kamila Taryn Foxe "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : Nikolina Konstantinova Dobreva. × Nombre de messages : 242 × Age du perso : Vingt-trois ans baby. × Job : Ancienne étudiante en astronomie et serveuse. × Côté love : Burn Baby Burn


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Dim 11 Oct - 19:55


I never forgive you
I know I don't deserve your forgiveness but I need it

Tout est si compliqué être une ex. Les sentiments encore présents. Le désir qui l'est encore plus. L'envie de le toucher et de l'embrasser. Également, le sentiment de colère. L'orgueil y est pour beaucoup. C'était plus simple à New York. Ils ne se croisaient même pas et ce, même si elle demandait parfois des nouvelles à une ancienne collègue et amie. Pourtant, elle était moins bouleversée que présentement. Au moins, là-bas, elle pouvait être à l'autre bout de la ville sans pouvoir le revoir. Aujourd'hui, elle est prisonnière à son tour, sur cette foutue île de malheur. Qu'avait-elle fait pour mériter cela ? Pourquoi est-ce qu'on lui jouait ce mauvais tour ? Même si Kamila tentait bien que mal de ne pas céder à la tentation. Elle avait du mal à se dire le contraire. Pourtant maîtresse de soi, elle avait baissé les bras et la garde. La brunette jouait donc avec sa meilleure arme : son charme. Elle était douée à cela. Ce n'est pas une guerrière, mais on peut bien lui reconnaître cela, la séduction est une arme fatale pour une femme. Surtout pour Kamila. Lorsqu'ils étaient en couple, elle n'avait pas besoin de le charmer de cette façon. Elle l'avait déjà dans ses filets. Elle l'avait à ses côtés et c'était le parfait couple.

Maintenant, ils n'étaient plus ensemble. Kami regrettait cela, mais que pouvait-elle faire ? Si ce n'est que lui dire ses sentiments et jouer la charmeuse. La jeune femme ne répliquait même pas avec des injures. Non. Elle attendait le bon moment pour se venger. Elle tentait donc de passer outre. Enfin.. si on peut dire cela. Elle fronça légèrement les sourcils. Oh vraiment ? C'est pour cela qu'elle pouvait sentir son souffle chaud contre sa peau. Cette pulsion que tous les deux semblaient avoir. Loin d'être dupe, elle préférait le laisser se vanter. Kamila n'était pas dans son meilleur jour. Elle pouvait quand même admettre qu'elle était loin d'être moche en ce moment même. Certes, un peu plus maigre que d'habitude. Ce n'est qu'une question de temps avant de retrouver sa forme. Étant cloîtré au lit, elle allait profiter encore de la présence de son ancien amoureux. Et puis, elle avait besoin de se laver au passage. Quoi de mieux que demander à son ex de la laver ? Kami ravala son orgueil en l'écoutant la traiter de faible. Elle était faible, c'est vrai, faible d'être encore en amour avec ce mec. Elle releva la tête vers le beau brun, souriant légèrement en coin. Elle abordait un air plutôt espiègle. Il n'était pas question de céder à ses provocations. Même si cela était dur de ne plus répliquer sauvagement à ses remarques. Il savait combien elle détestait que l'on dise qu'elle est faible. Kami ne s'est jamais considérée ainsi. Toujours prête à relever les défis et à montrer qu'elle est tout sauf faible. « Comparé à toi, qui es fort et en forme. » Dit-elle de façon ironique. Il l'était. Il le savait. Elle n'était pas en mesure de participer à un marathon.

« Pourquoi ? Parce que j'ai besoin de tes bras musclés et de tes mains agiles. » Ses mains agiles. Cela paraissait un peu pervers. Kamila n'avait aucune de gêne à le dire ainsi. Elle gardait toujours son air de maline. Elle jouait sur les mots et sur la façon de lui dire tout cela. La demoiselle se doutait bien que cela ne soit pas facile pour lui de la voir dénudée. Elle le savait très bien. C'était encore de la tentation. Elle le provoquait à sa façon. Elle était bonne joueuse. Et mauvaise perdante aussi, mais ça, c'était autre chose. Elle fit doucement glisser les couvertures jusqu'à son bas-ventre tout en le regardant dans les yeux. Kamila sourit légèrement avant de baisser le regard pour regarder son pendentif. Elle y posa ses doigts avant de le regarder. « Aide-moi s'il plaît. » Demanda la naufragée. Elle avait besoin d'aide pour se lever et se rendre jusqu'à la baignoire. Bien sûr, qu'elle voulait ce contact entre eux. Elle avait envie de se rapprocher de lui et pas simplement pour se venger. Non, Kami a présentement besoin de lui. Elle n'est pas que rempli de mauvaises intentions.

FICHE ET CODES PAR ILMARË & GIFS PAR TINY/KAMI



Don't piss off the diabolical ones.

Open my heart ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Nathaniel J. Chester "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Ian Somerhalder × Nombre de messages : 719 × Age du perso : 30 ans × Job : Observer les effets du sérum × Côté love : Il ne peut pas se permettre de s'égarer


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback] Sam 17 Oct - 19:49


“ I never forgive you ”
~ It hurts the worst when the person that made you feel so special yesterday, makes you feel so unwanted today. ~




Christopher aurait pu la déposer à l'infirmerie, quand il l'avait trouvée sur la plage. Ça lui aurait évité de se trouver dans cette situation, ô combien difficile et troublante. Et cela serait pire après, au vu de ce qu'elle attendait de lui. Il était coincé. Il l'avait emmenée dans sa hutte pour que personne ne s'interpose entre eux. Sur le coup, en la voyant apparaître si soudainement alors que leurs chemins ne s'étaient plus croisé depuis tellement longtemps, de nombreuses interrogations l'avaient assailli. Et il avait eu tant besoin d'en connaître les réponses. Mais résultat, il était contraint à jouer l'infirmier pour Kamila, autant qu'elle le voudrait. Et elle avait bien l'intention d'en profiter apparemment. En même temps, lui-même savait pertinemment qu'à sa place, il ne s'en serait pas privé. Il l'aurait provoqué et agacé autant que possible. Donc c'était exactement ce qu'elle était en train de faire. Bien qu'il refusait de l'admettre, ils n'étaient pas si différents tous les deux. C'étaient probablement pour ça que le contact était tout de suite passé entre eux. À tel point qu'ils avaient fini par s'aimer. Tendrement. Passionnément. Sincèrement. Mais tout cela n'avait plus de raison d'être aujourd'hui. Et c'était douloureux.

Sa pique lancée avait été vaine puisque Kamila avait décidé de ne pas répondre à sa provocation. Pire même, elle était toujours aussi déterminée à ce qu'il la lave. Et elle savait qu'il ne pouvait pas refuser et la laisser dans cet état. Elle était vidée de son énergie, fatiguée et blessée. Un bain lui serait grandement nécessaire. Il allait donc devoir prendre sur lui plus que jamais pour ne pas perdre le contrôle. Christopher détestait se faire piéger. Encore plus par elle. Mis de mauvaise humeur, il soupira.

- Je vais le faire. Mais pas pour tes beaux yeux, ni pour tes flatteries. Je n'ai juste pas d'autre choix que de jouer l'infirmier jusqu'au bout. Par contre, tu vas devoir attendre une dizaine de minutes. Il faut chauffer de l'eau. Je ne suis pas cruel au point de te faire prendre un bain d'eau froide.

Heureusement qu'elle était encore faible. Elle n'irait ainsi pas fouiller dans ses affaires le temps de son absence. Sans attendre sa réponse, Christopher s'écarta du lit pour sortir une nouvelle fois de la hutte. L'air frais qui caressa son visage lui fit un bien fou. Et s'éloigner de Kamila le relâcha de toute cette pression. Dehors, il n'y avait plus cette tension électrique. Sortir lui permit de remettre un tant soit peu ses pensées en ordre. Le cœur moins lourd, il se dirigea vers le feu du campement en saluant les rescapés qu'il croisa sur son chemin. Une fois arrivé, il prit le chaudron archaïque mais particulièrement utile. Lorsqu'il fut rempli d'eau, Christopher l'installa au-dessus du feu. Et patiemment, il attendit que la chaleur fasse son effet. Son regard, et son esprit, se perdirent dans les méandres de la flamme ardente qui dansait sous le récipient. Quelques minutes plus tard, lorsque le rire d'un jeune rescapé le ramena brutalement à la réalité, il saisit de ses deux mains le chaudron et retourna en direction de sa hutte. Bien sûr, il avait vérifié avant que l'eau soit d'une température convenable. Brûler Kamila ne faisait partie de ses projets. Il entra dans la pièce et sans un mot, Chris alla verser l'eau dans le bain. Une légère et brève fumée en sorti. Revenu près du lit, il se pencha et tendit son bras à la jeune femme.

- C'est prêt, accroche-toi à moi.

Délicatement, il la soutint pour qu'elle puisse se relever. Il l'emmena près du bain avec précaution et la laissa se déshabiller. Il ne put s'empêcher de détourner le regard, alors qu'il l'avait vue tant de fois dans le plus simple appareil. Et voir une femme ne lui avait jamais posé problème auparavant. Mais les circonstances étaient indéniablement différentes. Leur relation était si ambiguë, incertaine. Et puis, Kamila était sans aucun doute la femme qui l'avait rendu le plus fou de désir. Or là, sa seule alternative possible était de dominer ses sens et ses émotions pour ne pas perdre pied et se laisser aller. Mais Chistopher savait que d'une minute à l'autre il allait devoir la laver. Passer sa main sur son corps nu. Malgré lui, cette idée affolait son cœur dont il ne parvenait à contrôler les battements. Ses joues rosirent légèrement, ce qui ne lui arrivait pratiquement jamais d'ordinaire. Toujours en évitant de trop la regarder, il l'aida à s'installer dans la modeste baignoire. Il attrapa le savon avant de déclarer d'un ton qui se voulait indifférent mais où l'on devinait son malaise :

- Si tu pouvais éviter tout commentaire, ça m'arrangerait.

Il la regarda un court instant dans les yeux. Puis avec douceur, telle une caresse, il posa sa main sur son dos afin de le nettoyer. Ce contact l'électrisa. Il sentait de nombreuses sensations se réveiller en lui. Comme il s'y attendait, le corps de la jeune femme exerçait encore ce puissant attrait sur lui. Plus troublé que jamais, il devait pourtant passer outre le désir qui l’assiégeait. Mais pour laver le haut de son dos, il dut écarter ses longs cheveux châtains si bien qu'il effleura sa nuque sans le vouloir. Un frisson le parcourut. Il ferma les yeux l'espace d'un instant. C'était une véritable torture. Elle était toujours aussi belle...


Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: I never forgive you ♠ Kamila [Flashback]

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-