avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: (Zacharia&Lydia) + la torture interroge, et la douleur répond. Mer 12 Aoû - 3:08

la torture interroge, et la douleur répond
Zacharia & Lydia

✻✻✻ Lydia s’éveilla difficilement. Ses yeux s’ouvrirent lentement, et lorsqu’elle reprit ses esprits petit à petit, la jeune fille sentit plusieurs douleurs lancinantes, respectivement à l’arrière du crâne, dans tout le dos et enfin dans sa jambe droite. Cette dernière était due à une balle de fusil qu’une Originaire du nom d’Augustine lui avait tiré dessus quelques jours auparavant. La plaie ne s’était heureusement pas infectée, et les rescapés chargés de soigner ceux qui se blessaient avaient fait le nécessaire pour sauver la jambe de la petite brune. Lydia s’était incroyablement et rapidement remise sur pied, dès le lendemain, elle avait décidé de retourner explorer l’île, bien que le tiraillement émanant de sa jambe fût encore vif et bien présent tout au long des jours suivants.

Cependant, pour ce qui était des autres douleurs qu’elle pouvait ressentir, la jeune fille avait du mal à se rappeler de quoi il s’agissait. En faite, elle mit un certain temps avant de se rendre compte de ce qu’il se passait. C’est en voulant toucher l’arrière de sa tête que Lydia se rendit compte qu’elle ne pouvait pas bouger les mains. Ni les bras en vérité. En faite, elle ne pouvait absolument bouger aucun de ses membres. Pour couronner le tout, La pièce était dans l’obscurité la plus totale. Où était-elle ? Que s’était-il passé ? Pourquoi était-elle attachée ? Des dizaines de question traversaient son esprit tourmenté en l’espace d’un instant. Comment se faisait-il qu’elle ne se rappelait pas de ce qu’elle faisait avant de s’être endormie ? Est-ce qu’en réalité on l’avait assommé ? Cela pourrait expliquer cette douleur à l’arrière de son petit crâne. Lydia se mit soudainement à bouger dans tous les sens, dans l’espoir de se dégager de ce qui la retenait prisonnière. Il semblait que ce soit des chaînes, car elle pouvait sentir le métal froid sur ses poignets. Après de longs efforts et un moment à se tortiller comme un petit ver de terre, Lydia dû se rendre à l’évidence, elle ne pouvait pas s’échapper. Si seulement elle pouvait au moins voir où elle était. C’est alors que des images lui revinrent, comme des flashs, elle se souvenait peu à peu de ce qu’il s’était passé. Le cœur de la jeune fille s’accéléra et sa respiration se fit plus hâtive, alors que lentement, son cerveau retrouvait la mémoire de ce moment qu’elle aurait probablement alors préféré oublier…

Lydia se rappelait qu’il faisait nuit lorsqu’elle entendit ce bruit étrange provenant de l’extérieur de sa petite tente, alors qu’une silhouette sombre avait soudainement traversé devant elle. Elle se leva brusquement, alors qu’elle avait l’impression qu’une personne se trouvait non loin. Elle pensait qu’elle avait peut-être rêvé. Ou qu’il s’agissait simplement d’un autre rescapé qui avait veillé un peu trop tard. Elle reposa sa tête sur le matelas de fortune qu’elle avait confectionné, et alors que le sommeil la gagnait à nouveau, elle sentit une main attraper violemment son bras, tandis que l’autre s’était placé fermement devant sa bouche. La suite s’était passée très rapidement. Lydia avait tenté de s’échapper, en vain, elle avait tenté de crier pour avertir du danger, sans succès. Des bras forts la retenaient, Lydia se sentait piégé comme un petit animal effrayé. Finalement, au bout de quelques secondes, la jeune fille fut violemment projetée au sol sur le ventre, et alors qu’elle n’avait pas encore réalisé ce qui lui arrivait, elle sentit un coup puissant frapper sa tête. Lydia sombra dans l’inconscience.

Sa mémoire retrouvée, la petite brune s’activa d’autant plus dans sa possible libération. Mais elle savait qu’elle dépensait de l’énergie pour rien. Allait-elle rester longtemps dans le noir et assise de cette manière, enchaînée de la tête au pied comme du vulgaire bataille ? Allait-elle savoir ce qu’il se passait enfin ? « Hey, ‘ya quelqu’un ici ? » finit-elle par dire à la fois agacée et pas très rassurée.


✻✻✻

646 petits mots.
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Zacharia E. Hamilton "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Jonathan Rhys-Meyers. × Nombre de messages : 221 × Age du perso : 34 ans. × Job : Membre tyrannique du Conseil de l'Hydre :face:. Il rêve et entreprend de s'approprier l'Hydre et l'île pour y instaurer sa propre tyrannie. × Côté love : Sara C. Emingway mon obsession.


Message(#) Sujet: Re: (Zacharia&Lydia) + la torture interroge, et la douleur répond. Ven 14 Aoû - 13:35



la torture interroge, et la douleur répond.
Zacharia & Lydia

Après avoir fouillé l'île principale de fond en comble, Zacharia était tombé sur l'adolescente. Ce dernier éprouvé de la haine à son égard depuis leur première rencontre. Il avait horreur de ces rescapés et encore moins ceux qui étaient grandes gueules. Lydia faisait partie de ceux qui osaient jouer les rebelles et se la ramener, ça tombait bien car il s'agissait des préférés de l'originaire. Il adorait les torturer afin de les faire taire une bonne fois pour toute. D'ailleurs, il avait réellement fait taire des rescapés en leur coupant la langue ou encore en les faisant mourir de leurs blessures. Hamilton n'était en aucun cas en panne d'inspiration lorsqu'il s'agissait de torturer. Sa trouvaille ou du moins son jouet du moment était enfin dans la salle de torture à l'attendre. Hamilton tenait à lui faire du mal lui-même, c'était un privilège et il souhaitait montrer l'exemple. Pour être un chef et affirmer ses idées, il fallait mouiller la chemise. S'il arrivait à prendre le pouvoir, il n'hésiterait pas à garder cette salle, elle était très utile à son goût. Il ne comptait rien changer des pratiques des originaires si ce n'est de transformer le Conseil en son propre pouvoir. Il envisageait également d'oublier toute trêve ou paix avec qui que ce soit. Les originaires se battraient jusqu'au bout pour récupérer leur territoire. Ils n'avaient pas à se concentrer uniquement sur l'Hydre. Ils étaient natifs d'ici et l'île principale leur appartenait, il prétendait même avoir plus de droit que ces fichus amazones sans cervelles. Après s'en être pris à Lydia dans sa tente, Zacharia la porta comme un sac à patate jusqu'à l'Hydre. Une fois dans la salle, il la jeta comme une moins que rien avant de l'attacher tout en prenant le soin de serrer fortement. Enfin, l'originaire alla se tapir dans l'ombre pour préparer son entrée. Il l'observa du coin de l'œil et la vit tenter de se débattre pour pouvoir s'enfuir. Ce moment était jouissif, on pourrait croire qu'il s'agissait de Bambi qui était pris au piège par un chasseur. La voix de Lydia raisonna dans la salle. Il ne répondit pas tout de suite, préférant sortir de l'ombre pour se retrouver face à elle. Zacharia portait un costume, on pourrait croire qu'il s'agissait d'un homme d'affaire, mais il en était rien. Il avait les mains dans ses poches et continua de la fixer comme une petite chose fascinante. La demoiselle allait payer pour sa provocation.

« Ton pire cauchemar. »

Murmura-t-il avec un ton glacial et calme. Zacharia se dirigea ensuite en direction du mur qui détenait de nombreux objets de tortures qui n'attendaient qu'une chose : être utilisé ! Zacharia décida de commencer directement par une canne pour la frapper suffisamment afin de lui laisser quelques marques.


crackle bones


   

   
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: (Zacharia&Lydia) + la torture interroge, et la douleur répond. Sam 15 Aoû - 17:10

la torture interroge, et la douleur répond
Zacharia & Lydia

✻✻✻ « Ton pire cauchemar. » La voix de l’homme fit sursauter Lydia sur sa chaise. Elle plissa les yeux et fronça les sourcils en essayant de distinguer la silhouette qui était en train de sortir de l’ombre. Elle pensait avoir reconnu la voix, mais maintenant qu’elle l’avait en face d’elle, elle en était sûre. Il s’agissait de Zacharia. La jeune fille répondit du tac au tac, arquant un sourcil « T’envoies pas trop des fleurs quand même mon coco. » Jusque là, il n’avait pas été son pire cauchemar du tout, en faite, cela faisait un petit moment qu’elle n’avait pas pensé à cette personne. Mais maintenant qu’il s’approchait d’un des murs de la pièce où étaient exposé là de nombreux objets, tous aussi flippants et tranchants les uns que les autres, la petite brune ne semblait plus aussi sûre d’elle que quelques secondes auparavant. Lydia déglutit, sa gorge soudainement sèche. Comptait-il réellement utilisé ce genre d’instruments sur elle ? Lydia ne comprenait pas vraiment pourquoi il voulait la torturer. Certes, elle l’avait battu lors de leur première rencontre, lui faisant mordre la poussière, mais cela méritait-il vraiment un tel traitement ? La jeune fille était déjà assez amochée comme ça avec sa jambe qui n’était même pas encore guérie de sa récente blessure par balle. L’homme s’avança vers elle avec ses joujous, et la petite brune n’abordait désormais plus son petit air provocateur qu’elle avait l’habitude de porter, et que l’homme avait l’air de tant détester. Son visage affichait maintenant des traits inquiets, comme si elle savait déjà qu’elle allait passée un très mauvais moment avec lui. En même temps, il n’y avait qu’à regarder le visage de Zacharia, où la jeune rescapé pouvait y deviner un air de folie mélangé à de la colère. Est-ce qu’il lui en voulait encore pour la raclée qu’elle lui avait mise ? Apparemment oui. Les hommes étaient donc vraiment très rancuniers. C’était une bonne chose à savoir. A moins qu’il ne s’agissait que d’un trait de caractère qu’on pouvait retrouver chez les Originaires. Ou peut-être était-ce simplement l’homme en face d’elle qui avait un gros problème et qui n’aimait pas du tout qu’on le batte à son propre jeu.

Lydia avait eu beaucoup de chances ce jour-là, où il avait failli l’enlever une première fois, et elle le savait bien. Mais maintenant qu’elle se retrouvait ici, ligotée sur une chaise, elle se rendait compte à quel point elle aurait mieux fait de rester sur ses gardes. Elle n’avait pas vraiment pensé qu’il reviendrait la chercher un jour, et le fait que ce soit quelques jours après s’être fait tiré dessus ne pouvait pas être une coïncidence. Elle était presque persuadée que l’Originaire qui l’avait blessée, Augustine, y était pour beaucoup.
La jeune fille vit l’homme prendre une canne et laisser ses autres objets de côtés, et d’un coup rapide et fort, lui infligée le premier châtiment au niveau de sa joue droite. La tête de la petite brune se tourna automatiquement de l’autre côté à cause de la brutalité de l’homme. Lydia positionna sa tête dans la direction de l’homme, et un sourire provocateur se dessina sur son visage. « Alors c’est ça, tu t’es tellement senti impuissant quand je t’ai foutu la branlée d’ta vie l’autre fois que tu peux pas t’empêcher de me torturer sur une chaise, histoire d’être sûr d’avoir le dessus ? T’es vraiment pitoyable. »


✻✻✻

646 petits mots.
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: (Zacharia&Lydia) + la torture interroge, et la douleur répond.

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-