avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: (laïla&lydia) + plus l'entraînement est dur, plus la bataille est facile. Dim 26 Juil - 23:19


plus l'entraînement est dur, plus la bataille est facile
Lydia marchait lentement dans la jungle épaisse. Elle avait pris l’habitude, depuis tout ce temps passé sur l’île, de se balader ici et là, au gré de son envie. Bien qu’aujourd’hui, elle ne se promenait pas dans le but d’explorer ou de se divertir, mais plutôt dans l’aboutissement d’atteindre la clairière qui se trouvait un peu plus loin. Elle jeta un œil furtif à la petite brune qui marchait tranquillement à ses côtés. Lydia se remémora alors quelques jours plus tôt, lorsqu’elle avait trouvé Laïla en train de s’entraîner à se battre avec une sorte de bâton de combat qu’elle ou une autre amazone avait confectionné. La jeune fille avait de suite décelé un manque d’assurance dans ses gestes, comme si elle avait peur de blessé quelqu’un –ou elle-même- avec son arme, alors que justement, au moment où elle devrait réellement s’en servir, ça serait le but recherché. Ses mouvements étaient assez aléatoire, sa manière de se déplacer et de tenir une arme entre ses mains, incertaine. Lydia s’était alors approchée d’elle et lui avait demandé, un peu ironiquement certes, si elle comptait réellement se battre de cette façon si un hostile ou un originaire l’attaquait. Elle avait d’ailleurs ajouté qu’elle ne ferait pas long feu lors d’un combat car elle avait l’air de manquer cruellement d’assurance et qu’à la première occasion elle pourrait être blessée. Elle se rappelle que la petite brune avait alors rougit, n’appréciant certainement pas la façon dont la jeune se moquait ouvertement d’elle. Lydia, d’un sourire mesquin, avait attrapé d’un geste sûre le bâton des mains de Laïla. Elle l’avait regardé, puis l’avait fais tourné rapidement comme un moulin entre ses mains, le faisant passer dans son dos, avant d’en pointer un des deux bouts agressivement vers la jeune fille en face d’elle, en s’écriant d’un petit « ah ! » à la façon d’une guerrière sur le point d’attaquer. Puis elle avait sourit d’une manière assez provocatrice, lui avait rendu son arme et s’était exclamée « Si tu veux, je peux t’aider à t’entraîner. J’suis sûre que tu pourrais être bien meilleure avec un peu de pratique. Puis t’as quand même du potentiel vu que t’es un poids plume, tu peux te déplacer plus vite, ça peut vraiment augmenter tes chances de survies.»

Alors voilà, Lydia s’était donc improvisée professeur de combat, et même si à la base aider les autres et leur transmettre son savoir, ce n’était pas trop son truc, elle s’était promise de faire des efforts. De longues minutes plus tard, elles arrivèrent enfin toutes les deux à la clairière. Le soleil tapait fort et la chaleur s’en faisait ressentir, mais la petite brune avait pris soin d’emporter avec elle une casquette et de quoi s’hydrater. Elles marchèrent encore un peu afin d’avoir le maximum d’espace possible à l’ombre. La petite brune finit par enlever son sac à dos de ses épaules et le posa au sol. La jeune fille qui l’accompagnait semblait se demander ce qu’elle devait faire et ce qui allait lui arrivé. Lydia n’y prêta pas d’avantage attention pour le moment, s’accroupit et ouvrit la fermeture éclaire principale de son sac à dos afin d’en sortir des bandes de tissus, qui autrefois devaient certainement être beaucoup plus blanches qu’aujourd’hui. Elle les posa sur le sol, puis referma minutieusement son sac avant de récupérer ses bouts de tissus et de se relever. Elle se posta ensuite en face de Laïla qui la regardait avec attention. Lydia la regarda fixement dans les yeux. « Aujourd’hui, on va pas utiliser d’armes de combat. Je pense que le plus important en premier, c’est que tu saches bien te défendre à mains nues, parce que t’auras peut-être pas toujours un truc sous la main pour tabasser ton ennemi. » Lui expliqua-t-elle calmement tout en dépliant les bouts de tissus. « Vas-y, tends tes mains. » Ajouta-t-elle quelques instants plus tard. La petite brune posa son regard sur les mains à plat devant-elle, et enroula avec attention et l’un après l’autre les bouts de tissus autour de ses poignes. « Ça, c’est pour protéger tes mains des coups que tu vas donner. Bon si tu te bats un jour, tu auras sûrement pas ça autour de tes mains, mais là on va éviter de trop t’amocher, hein ? » Ajouta-t-elle ironiquement. Lydia était pas douée pour rassurer les gens, et en même temps, c’était pas vraiment ce qu’elle cherchait à faire. Sa mission, c’était d’améliorer les performances de sa camarade, pas d’être douce et tendre avec elle.


753 mots.



Dernière édition par Lydia A. Pettigrew le Lun 3 Aoû - 1:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Laïla-Chilali G. Liliana "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : dasha sidorchuk × Nombre de messages : 4476 × Age du perso : 18 ans


Message(#) Sujet: Re: (laïla&lydia) + plus l'entraînement est dur, plus la bataille est facile. Lun 27 Juil - 14:20

“ plus l'entraînement est dur, plus la bataille est facile.”


lydia & laïla-chilali
FLASHBACK - Ce matin-là, suivant les conseils de Thaïs, qui avait décrété que Laïla ne savait pas comment occuper ses journées et avait décidé de prendre en main son emploi du temps, la jeune fille s’était rendu dans la jungle pour aller récupérer le bâton de combat que les amazones lui avaient confectionné il y a quelques années. Au bout de quelques entrainements, furieuse de n’arriver à rien de bon, Laïla l’avait balancé au loin et ne s’était plus jamais aventuré dans cette partie de la jungle. Aussi elle espérait le retrouver sans trop de difficultés. Aussitôt ce fin bout de bois délicatement sculpté retrouvé, Laïla avait essayé de se remémorer les différents mouvements que ses sœurs, patientes, avaient tenté de lui enseigner sans grand succès. Pour le moment, son objectif était juste de retrouver l’équilibre qu’elle était parvenu à acquérir à force d’essais ratés et de persévérance. Mais, avant qu’elle ne parvienne à ce résultat, Lydia, qu’elle avait déjà croisé au campement mais avec qui elle n’avait pas vraiment parlé jusqu’à présent, se planta devant elle en lui demandant si elle avait réellement l’intention de se battre de cette manière face à un hostile ou un originaire. Elle avait ensuite ajouté que, de toute façon, elle ne ferait pas long feu lors d’un combat. Laïla, toute rouge, n’avait pas trouvé que répondre. Après lui avoir arraché son bâton des mains pour lui faire une démonstration assortie de son petit sourire hautain, Lydia avait fini par lui proposer de l’aider à s’entrainer. Sur le moment, Laïla était resté indécise, car elle n’avait pas particulièrement envie de passer des heures en compagnie de la jeune fille. Puis elle se dit qu’elle devait bien apprendre, qu’elle ne pouvait pas se cacher éternellement derrière les autres rescapés, et que de toute façon, leurs ennemis n’en auraient que faire, de savoir si elle savait se battre ou pas. Alors, se demandant quand même dans quoi elle se lançait, elle avait répondu : « C’est d’accord. ». - FIN DU FLASHBACK.

Et c’est pourquoi ce jour-là, alors que le soleil était déjà haut dans le ciel, Laïla marchait à côté de Lydia pour sa première leçon de combat. Une fois de plus, elle regretta sa décision précipitée. C’était l’effervescence au campement, chacun s’activant pour consolider les maisons et pour dissimuler les réserves de nourriture. Elles auraient été bien plus utiles là-bas, à aider les autres, mais Lydia n’avait rien voulu entendre. Et Laïla, toute têtue qu’elle était, était également particulièrement timide. Alors, malgré ses protestations, la voilà qui s’arrête avec la jeune fille au milieu de la clairière. Elle la regarde sortir des bandes de tissu de son sac, et se demande décidément ce qu’elle a en tête. Finalement, elle se redressa pour la regarder droit dans les yeux. « Aujourd’hui, on va pas utiliser d’armes de combat. Je pense que le plus important en premier, c’est que tu saches bien te défendre à mains nues, parce que t’auras peut-être pas toujours un truc sous la main pour tabasser ton ennemi. ». Laïla hoche la tête. C’est parfaitement cohérent et réfléchi. Nul doute que Fernando approuverait amplement cette décision, si seulement il était mis au courant. Indépendante, la jeune amazone ne prévenait que rarement son tuteur de ses occupations. « Vas-y, tends tes mains. ». Elle ne voyait pas trop où Lydia voulait en venir, mais après tout, aujourd’hui, c’était elle la professeur, donc elle obtempéra. Tandis qu’elle enroulait le tissu autour de ses poignets, Laïla écouta attentivement ses explications. « Ça, c’est pour protéger tes mains des coups que tu vas donner. Bon si tu te bats un jour, tu auras sûrement pas ça autour de tes mains, mais là on va éviter de trop t’amocher, hein ? ». Laïla eu un petit sourire. « En effet. J’vais avoir besoin de mes mains pour t’apprendre à tirer à l’arc. ». Échange de bons procédés. Même si elle trouvait que ce n’était pas franchement rassurant, ce que lui disait sa camarade, elle préférait ne pas en tenir compte. Sinon, elle allait être découragée avant même de commencer.

mots : 788

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: (laïla&lydia) + plus l'entraînement est dur, plus la bataille est facile. Lun 3 Aoû - 1:11


plus l'entraînement est dur, plus la bataille est facile
« En effet. J’vais avoir besoin de mes mains pour t’apprendre à tirer à l’arc. » À cette réponse, Lydia eut un sourire narquois. Au moins, elle avait du répondant. Jusqu’à présent, la petite brune ne connaissait Laïla que de vue, elle n’avait jamais vraiment eu de réelles interactions toutes les deux. Elle était donc assez surprise de la voir lui répondre ainsi, bien que cela ne lui déplaisait pas du tout, bien au contraire. Lydia aimait quand les gens lui répondaient, quand ils entraient dans son jeu. Les personnes molles et qui se vexaient à la première vanne, elle ne les appréciait pas en général. C’était donc déjà un bon point, Lydia n’allait pas s’ennuyer avec elle.

Bien qu’un petit air inquiet s’inscrivait sur le visage de son interlocutrice –qu’elle essayait tant bien que de mal de cacher d’ailleurs-, la petite brune ne comptait pas y aller de mains mortes avec la jeune amazone. Elle n’était pas la première personne que Lydia entraînait au combat, et même si cela occupait ses journées, elle commençait à cerner comment se passaient les séances. La plupart des rescapés avaient peur de donner des coups les premières fois, perdaient rapidement l’équilibre, ne maintenaient pas bien leur défenses. Enfin, bref, la catastrophe pour la jeune rescapé. Surtout que cette dernière avait comment dire… Une patience assez limité. Elle se devait de transmettre son savoir dans l’art du combat aux autres rescapés vu les circonstances actuelles, même si l’idée ne lui était pas venue toute seule. En vérité, c’était Christopher, un des meneurs de son groupe qui lui avait « suggéré » de montrer aux habitants de l’île comment se défendre et attaquer en cas de problèmes. Lydia avait rouspété évidemment, mais l’idée ne lui avait finalement pas paru si stupide et désagréable que ça. Au moins, elle faisait quelque chose de ces longues journées, personne n’allait l’embêter pour lui demander d’aller faire autres choses de franchement chiant, et puis surtout, elle pourrait faire d’une certaine manière ce qu’elle aime. Cependant, elle espérait que Laïla serait d’avantage meilleur que les autres personnes qu’elle avait entraîné auparavant, vu qu’elle appartenait tout de même au groupe des amazones. Ce n’était pas gagné, mais Lydia gardait espoir –et puis l’espoir fait vivre comme on dit-.

Après avoir attaché fermement les morceaux de tissus autour des mains de Laïla, la petite brune s’éloigna de deux pas en arrière. Elle continua de regarder la jeune amazone fixement, un air sérieux à présent gravé sur le visage. La séance d’entraînement débutait. « On va commencer par les choses de base. » dit Lydia en premier lieu. La jeune fille, concentrée, continua de parler tout en se rapprochant à nouveau de son interlocutrice. « Tout d’abord, retiens bien ces quatre points. Les yeux. Les oreilles. La gorge. Le pubis. C’est là où ça fait mal. C’est les endroits que tu dois viser si tu veux neutraliser quelqu’un. Si tu donnes un coup fort et bien placé à la gorge ou au pubis, tu neutraliseras à coup sur ton adversaire, tu peux même le tuer, en fait. »

Lydia marqua une pause. Puis, elle leva les deux poings l’un à côté de l’autre et les plaça au niveau de son propre visage. « Si une personne tente de t’attaquer de face, tu dois toujours garder tes poings devant ton visage. Ca évitera un minimum que tu te prennes des coups dans la figure, parce que c’est là où ça risque le plus de te mettre KO, voir pire, d’accord ? C’est vraiment important ça. » La petite brune prit le temps d’être sûre que la jeune femme suivait bien jusque là. Lydia semblait vraiment concentrée, il n’y avait plus aucunes ironies, légèretés dans ce qu’elle disait. Après quelques secondes elle ajouta, un léger sourire se dessinant sur son visage. « Je vais te montrer à quel point cette position peut te sauver la vie. » Lydia se plaça d’une façon qui la préparait à la défense. Toujours les poings devant son visage, la petite brune positionna son pied droit plus en avant que son pied gauche, les jambes parallèles mais écartés. « Ca, c’est la bonne position des jambes à avoir si tu veux maintenir un bon équilibre de ton corps lorsque tu t’apprêtes à recevoir des coups, okay ? » La jeune fille marqua une nouvelle pause, avant de poursuivre. « Bon, maintenant, tu vas faire comme si tu m’attaquais, tu vas essayer de me frapper le haut du corps, en essayant de viser les points sensibles dont j’t’ai parlé. N’aie pas peur de me faire mal et d’y aller fort hein ? Allez, vas-y ! »



768 mots.

Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: (laïla&lydia) + plus l'entraînement est dur, plus la bataille est facile.

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-