avatar
» Laïla-Chilali G. Liliana "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : dasha sidorchuk × Nombre de messages : 4476 × Age du perso : 18 ans


Message(#) Sujet: (laïla&christopher) + visite guidée pour bien commencer Dim 26 Juil - 21:36

“visite guidée pour bien commencer.”


christopher & laïla-chilali
Face aux meneurs des rescapés, à qui elle venait de se présenter et d’exposer les raisons qui la motivaient à les rejoindre, Laïla se sentait ridicule. Ils étaient grands, calmes, imposants, alors qu’elle-même ne tenait pas en place et se sentait prête à s’effondrer d’une seconde à l’autre. Depuis qu’elle avait réussi à tromper la surveillance des amazones, elle ne s’était pas arrêté un seul instant, courant droit devant elle dans la jungle, dans le seul but de mettre le plus de distance possible entre elle et celles qu’elle avait considérées comme ses sœurs jusqu’à présent. Une fois sortie de la forêt, elle avait cherché à s’orienter, et était parvenue, elle ne savait pas trop comment, à rejoindre le campement principal des rescapés, sur la plage. Elle avait demandé à parler aux meneurs, parce qu’elle ne voulait pas s’imposer et voulait d’abord vérifier que cela ne les dérangera pas d’accueillir une amazone parmi eux. Bon, au pire, elle se disait qu’elle ira chercher Fernando, il parviendra bien à les convaincre. Mais à sa grande surprise, elle n’eut même pas besoin de l’aide du militaire. Après un court conciliabule durant lequel la jeune fille dû se retenir pour ne pas s’endormir debout, ce qui aurait été du plus mauvais effet, les responsables du campement finirent par lui dire qu’elle pouvait bien évidemment rester, à condition de participer aux différentes tâches nécessaires au bon fonctionnement du Clan. Elle opina sans hésiter, cela ne la dérangeait nullement, bien au contraire. Elle avait envie, voire même besoin, de se sentir utile, et de s’occuper. Laïla ne savait pas rester calme plus de quelques minutes, elle avait toujours besoin de bouger, de s’occuper, de faire quelque chose de ses deux mains pour ne pas devenir folle … Et cela ne s’était pas arrangé depuis que les militaires l’avaient enlevés. Plongée dans un méli-mélo de questions et de doutes, la jeune fille s’était laissée submergée par le flux ininterrompu de ses pensées, jusqu’à ce que la fatigue la terrasse. Encore maintenant, si elle ne se concentrait pas sur un élément bien concret, ses pensées recommençaient à vagabonder, et elle était incapable de tenir une conversation cohérente tellement son esprit allait trop vite. Alors ce jour-là, elle s’était obligée à fixer du regard la petite déchirure sur la tente, pour ne pas laisser ses pensées prendre le pas sur sa rationalité. Elle craquera plus tard, une fois qu’elle sera seule, une fois qu’elle sera certaine de faire véritablement partie de ce nouveau campement.

Et maintenant, la voilà qui trottine derrière Christopher, qui a pris l’initiative de lui faire visiter le camp. Il marche bien trop vite pour elle, que la fatigue rattrape un peu plus à chaque pas, mais elle n’a pas l’intention de le dire : elle ne veut pas passer pour une fainéante dès la première heure ! Alors elle se dit qu’elle se reposera plus tard, qu’elle a déjà été bien plus fatiguée que cela, que ce n’est pas grand-chose au fond. Alors elle ouvre grands les yeux et les oreilles, pour essayer d’emmagasiner tout ce que lui explique son guide. Ici, c’est la tente-cuisine où les préposés aux repas préparent les en-cas pour tous le Clan, et tout particulièrement pour les enfants et ceux qui sont très occupés. Là, c’est le chemin qui mène au potager, et celui-ci à la réserve de nourriture. Par là-bas, on trouve l’infirmerie, et aussi le puit d’eau douce. Laïla n’a jamais vu un campement aussi étendu, et elle est plutôt impressionnée. Elle ne peut s’empêcher de demander : « Et personne ne se perd ? Chez les amazones, c’était bien plus petit … ». L’espace d’une seconde, la nostalgie menace de l’envahir, puis elle se dit que c’est elle-même qui a pris la décision de les quitter pour venir ici. Pas question d’abandonner sur le simple prétexte qu’elle a peur de ne pas s’en sortir ! Après tout, elle connait la jungle presque par cœur, et l’Ile comme sa poche. Il lui faudra du temps, mais il n’y a pas de raison pour qu’elle n’y arrive pas. Au pire, elle demandera son chemin, ce n’était pas plus compliqué que cela ! Soudain pleine d’énergie et d’entrain, elle trottine pour rattraper son guide. Ci et là, quelques curieux la suivent du regard, se demandant sans doute qui était la nouvelle arrivée. Elle qui était si joviale et enjouée dans la jungle, au milieu de ses sœurs qu’elle connaissait depuis toujours, se sentit soudain timide et embarrassée sous le feu de tellement de regard. Elle baissa la tête pour que ses cheveux cachent ses joues, qui devenaient toutes rouges au fur et à mesure que les rescapés la dévisageaient. Elle se dit que ce n’était pas la meilleure solution pour s’intégrer, mais ce n’était tout de même pas sa faute si elle n’avait pas l’habitude de se retrouver au milieu de temps de personnes ! C’était les amazones, qui l’avaient forcée à rester cloitrée dans la jungle, au village, et à ne sortir qu’accompagnée pour ne pas se perdre … et ne pas croiser de rescapé. « Hé … C’est possible qu’on ne leur dise pas que je viens de chez les amazones ? ». Elle ne voulait pas qu’on ait d’a-priori sur elle.

mots : 983
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Nathaniel J. Chester "
❝ Master. × Plotting to rule the world ♛ ❞

× Ma Célébrité : Ian Somerhalder × Nombre de messages : 719 × Age du perso : 30 ans × Job : Observer les effets du sérum × Côté love : Il ne peut pas se permettre de s'égarer


Message(#) Sujet: Re: (laïla&christopher) + visite guidée pour bien commencer Mer 29 Juil - 20:07


“ Visite guidée pour bien commencer. ”




    Ouf. Son doigt venait certainement d'avoir la peur de sa vie. Une fois de plus. La lame n'était pas passée loin. Une fois de plus. Décidément, couper du bois, ce n'était pas son fort. Même après tant d'années. Mais en se levant, il avait remarqué qu'ils en seraient bientôt à court pour le feu qui était essentiel à la survie des rescapés. Alors, après avoir mangé un peu, Christopher se mit à la tâche. Sur l'île, il n'avait pas vraiment de domaine prédestiné puisque sa vie actuelle n'avait strictement rien avoir avec l'ancienne. C'est pourquoi il touchait à tout, en fonction des besoins. C'était de cette façon qu'il se rendait utile. Enfin il risquerait de moins l'être s'il se coupait un doigt à la place du bois. Mais au bout de quelques temps, une heure ou deux, l'un des meneurs des rescapés l'interrompit à sa tâche. Apparemment tous les meneurs étaient convoqués. Christopher n'avait donc pas d'autre choix que d'arrêter son activité. À vrai dire, cela l'arrangeait bien. Il ne l'avouerait pour rien au monde mais il commençait à fatiguer à force de faire encore et toujours le même mouvement avec son bras. Silencieusement, il se dirigea vers l'endroit prévu. Quand il arriva, tous les autres meneurs étaient présents. Il y avait également une jeune fille visiblement un peu nerveuse. Il ne l'avait jamais vue auparavant. Que se passait-il ? Tous les meneurs semblaient afficher une expression curieuse, et non pas inquiète, remarqua Christopher. Rien de grave ne s'était donc produit.

    Il comprit rapidement pourquoi il était là quand la jeune fille commença à parler. Elle se présenta, puis expliqua ce qu'elle faisait ici. Christopher mit toutes ces informations dans un coin de sa mémoire. Elle s'appelait Laïla et était une amazone mais elle souhaitait rejoindre les rescapés. Intéressant. Enfin, encore fallait-il qu'elle soit digne de confiance. Christopher avait appris à se méfier de ceux qui semblaient trop innocent au premier abord. Mais ce n'étaient que des soupçons infondés, au fond il n'avait aucune véritable raison de s'opposer à sa venue dans le camp. Après tout, les rescapés avaient besoin de toute aide. Surtout que les menaces extérieures telles que les hostiles et les originaires étaient de plus en plus présentes. Ainsi, après une discussion réfléchie, les meneurs acceptèrent que Laïla s'intègre au groupe tout en la mettant en garde sur les règles de vie et le travail que chaque rescapé devait fournir. Mais cela ne semblait la déranger. Christopher était resté silencieux pendant tout cet échange mais lors de la discussion avec les autres meneurs il s'était proposé de lui faire visiter le campement. C'était mieux que continuer à couper du bois et au moins, il pourrait se faire un avis plus précis sur cette nouvelle recrue.

    Après s'être présenté, il commença la visite. Bien sûr, il n'avait pas l'intention de tout lui montrer et expliquer en détails car cela ferait beaucoup trop d'informations pour un premier jour. Mais il devait au moins lui faire voir l'essentiel. Tour à tour, il lui indiqua tous les lieux en rapport avec l'alimentation, puis l'infirmerie et le puits. Cela faisait plaisir de voir qu'elle était particulièrement attentive à tout ce qu'il disait. Pendant la visite, elle lui fit remarquer la grandeur du campement des rescapés par rapport à celui des amazones. Christopher ne pouvait faire la comparaison entre les deux puisqu'il en savait très peu sur les amazones. Il était là depuis le début alors comme la plupart des rescapés, il avait aidé à la construction de tout ceci et avait toujours vécu là mais il est vrai que le campement n'avait cessé de s’agrandir. Il comprenait que cela puisse être déstabilisant. Mais il était persuadé qu'elle s'y ferait vite. Alors avec un léger sourire et tout en continuant à marcher, il lui répondit :

    - Je suis certain que tu prendras vite tes marques. L'infirmerie peut être un bon point de repère par exemple. Mais il ne faudra pas hésiter à demander ton chemin si besoin.


    Ils continuèrent leur visite tranquillement. Christopher avait un peu ralenti le rythme après s'être rendu compte qu'il marchait sûrement trop vite pour la jeune fille. Elle n'avait néanmoins fait aucune remarque, ce qui était plutôt un bon point pour elle. Mais désormais, elle semblait intimidée par tous les regards posés sur elle. Ce visage inédit attirait la curiosité des rescapés. Certains lui adressèrent un sourire amical, d'autres se contentaient de la fixer. Être le nouveau venu, ce n'était jamais facile. D'ailleurs, Laïla souhaitait apparemment qu'ils ne sachent pas qu'elle était une amazone. Involontairement, cette remarque raviva les soupçons de Chris et son regard se figea un instant. Cachait-elle quelque chose ? Ou peut-être simplement qu'elle craignait les préjugés. À cette pensée, il retrouva son bon sens. Il n'avait aucune raison d'être si paranoïaque. Alors pour répondre à la demande de Laïla, il acquiesça. Il garderait cela pour lui et signalerait aux autres meneurs de ne pas révéler cette information non plus. En marchant, ils arrivèrent finalement à l'un des lieux principaux du campement mais qui était plus reculé.

    - Et voici ce que j'appelle le dortoir. Toutes les tentes qui sont ici sont pour dormir. Il faudra d'ailleurs que je me charge de t'en trouver une. Elles ne sont pas très luxueuses mais pour avoir fait l'expérience, je peux t'assurer qu'on y dort mille fois mieux que sur le sable, ajouta Chris avec un sourire malicieux dont il avait le secret.


Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-