avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Home sweet home ? Lun 22 Juin - 22:42

Toute une vie peut changer en un quart de seconde. La mort peut arriver d'un instant à l'autre. Le malheur peut survenir dans les meilleurs moments. La malchance peut se présenter quand on pense être la personne la plus chanceuse au monde. Nos vies ne tiennent qu'à un fil. Je pensais être fort et plus tenace que certaines personnes, mais je me trompais. Je me plaignais de la routine. Je criais vouloir avoir un tournant ma vie. Je l'ai cherché. Et si j'avais su, j'aurais fermé ma gueule.

Je suis assis. Au sol. Je regarde autour de moi. Valises défoncées, carcasses d'avion, souvenirs, nostalgie. Sentiments étranges. Fantômes ? Esprits ? Sentiments de défuntes personnes ? Je ne sais pas. Et je m'en fous. Je ne sais même pas pourquoi je suis ici. Sûrement pour avoir pitié de moi-même. J'étais dans cet avion. Il m'a fallu deux secondes pour comprendre ce qui allait se passer. Et deux autres secondes pour savoir que j'allais mourir. Je ne suis pas mort. Miracle ? Malheur ? J'hésite entre les deux.

Je me cache derrière un faux sourire des fois. Je positive encore, je ne sais comment. Ogal qui me dit des fois « Tu n'as pas souffert, c'est super » ou alors « Tu n'es pas gravement blessé, ce n'est pas un hasard ». Pour lui rien n'est dû au hasard. Chaque chose qui arrive dans notre vie, est faite pour quelque chose ou est due à quelque chose. Je me dis quelques fois qu'il a raison. D'autre fois qu'il a tort.

-Qu'est-ce que je fais encore là, dis-je à voix haute sans faire attention...

Tu ferais mieux de retourner au camp, me dit Ogal. Je reste assis. Sans lui répondre. Il n'insiste pas. Il sait que ça ne servirait à rien.

Je repense à ma vie d'avant. Ce que j'aurais pu faire. Ce que j'aurais dû faire ! Changer des choses que j'aurais dites. Changer des choses que j'aurais faites. Dire à certaines personnes que les aimes.

J'ai sûrement déjà dû être enterré. C'est chaud quand même. J'ai dix-sept ans et je suis Robinson Crusoé avec plein de gentilles personnes qui m'entourent.

Je me lève et m'approche de l'avion. Je me rappelle encore l'excitation que j'avais avant de prendre l'appareil. Seul. Heureusement. Je me rappelle de ce sourire que j'ai eut quand je me suis posé sur mon siège. Quand j'ai regardé le hublot. J'avais juré d'appeler la maison à mon arrivé. Mes parents doivent tellement se culpabiliser... J'angoisse pour eux.

Je ne sais plus vraiment où j'en suis quand je pense à mon passé. Je ne sais pas si je suis en colère, triste, content ou malheureux. Peut-être un mélange de tout ça. Un velouté de sentiments. J'en cherche un jeu de mot nul, mais je n'en trouve pas.

Pense à ce qui t'arrivera quand tu rentrera au lieu de penser à ce qui t'est arrivé ! me dit Ogal.

-Il faut déjà que je rentre....

Pourquoi ne pourrais-tu pas ?

Je réfléchis. Il a raison. Alors j'imagine plusieurs scènes impossibles. Certaines tristes. D'autres heureuses. Et celle où je reste sur cette île. Celle où je retrouve ma famille ensuite mes amis puis après mes clubs. Mon lycée, ma routine.

Je m'adosse contre une des carcasses de l'avion et je regarde le ciel. Bleu. Quelques nuages par-ci, par là. Certains gris d'autres blancs. Je ferme les yeux et prends une grande inspiration. J'attends deux bonnes secondes et j'expire. Et je recommence à positiver. Je suis en vie et je me bats pour survivre et retourner chez moi.

Après deux minutes adossé, je me relève. Je me dirige vers une autre carcasse d'avion. Le métal est froid. Je m'amuse à donner des coups-de-poing légers et lents. Des coups de coude. Des coups de genou, de pieds. J'essaie de me sentir comme chez-moi. Même si c'est impossible. Je fais alors semblant.
Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-