avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: talia. my love was never gonna be enough. Dim 7 Juin - 10:11

my love was never gonna be enough so I took my things and got out of your way now, girl.
talia&&matteo
Le changement de camp se faisait sentir. Matteo, bien que débrouillard de nature, se sentait déstabilisé par toutes ces nouveautés. Il connaissait l’ile principale, mais ce n’était rien comparé à sa connaissance de l’hydre. Il connaissait aussi les rescapés, pour les avoirs observés à plusieurs reprises, mais évidemment, il était un fin connaisseur des originaires puisque c’était les siens. Ça ne l’avait pas empêché d’abandonner l’hydre pour l’île principale, les originaires pour les rescapés. Il avait mijoté longtemps son idée, considérant les pour et les contre avant de décréter intérieurement qu’il valait mieux pour lui de changer de camp. Tout ça lui avait semblé logique, évident même… jusqu’à ce qu’il apprenne ce que ça avait fait : un autre changement de camp, une autre traitre parmi les siens, Talia. Cette jeune femme qu’il avait aimé qui comptait tellement pour lui au point qu’il aimait sans doute encore et qu’il avait transformé en traitresse. Cette réalisation l’avait frappé lorsqu’il avait été confronté par cette dernière lors de son départ. Matteo ne lui avait rien dit, il n’avait rien dit à personne si ce n’était Sara, et pourtant elle s’était retrouvée devant lui. Il avait été déstabilisé et n’avait pas réussi à la convaincre de retourner dans leur village, de faire comme rien ne s’était passé. Peut-être n’avait-il pas été convainquant, peut-être qu’il n’avait pas cherché à l’être. Dans tous les cas, elle était venue avec lui, abandonnant la vie qu’elle avait connue, devenant une traitresse comme lui l’était.
Arriver chez les rescapés lui avait semblé plus simple qu’il aurait pu le croire. Ce n’était pas qu’ils avaient été aussi naïfs au point de le laisser entrer dans suspicion - bien qu’il pouvait reconnaitre qu’ils n’étaient pas les plus prudents, mais sans doute inspirait-il la confiance, Talia aussi. Peut-être que finalement c’était le fait de s’être présenté en duo accompagnés d’une poule qui avait fait penché la balance en leur faveur. Enfin, il ne pouvait pas croire qu’il s’en sortirait aussi facilement, il savait bien ce qui se passait quand des rescapés cherchaient à rejoindre les originaires. Ils étaient scrutés au peigne fin et ils pouvaient rapidement se retrouver en mauvaise posture si quelqu’un doutait de leur volonté avec leurs nouveaux compatriotes. Enfin, il n’allait pas s’en plaindre, si ça lui permettait de s’installer tranquillement et que Talia ne soit pas mise en danger, il était bien content.

Le soleil se levait à peine lorsque le sommeil quitta Matteo. Il n’avait jamais été un fanatique de se lever à l’aurore, mais il comptait bien profiter de ses premières journées sur l’île principale pour prendre des meilleures habitudes. Il fallait qu’il se montre indispensable aux autres rescapés pour être certain de pouvoir rester avec eux. Puis, avouons-le, il ressentait le besoin de se ressourcer pour passer outre l’inquiétude tout de même importante qui l’envahissait. Peu porté à se faire du soucis pour quoi que ce soit, il avait tout de même ses moments où une conscience venait l’envahir. C’était le cas cette fois. Après tout, il se retrouvait devant un dilemme de taille du fait de la présence d’espions parmi les rangs des rescapés. Ce n’était pas rassurants pour les traitres qu’ils étaient Talia et lui, mais surtout il mentait par omission en n’indiquant pas leur présence aux habitants de l’île principale. Il ne pouvait pourtant pas se résoudre à trahir encore plus les siens, surtout pas Ashton, un ami d’enfance. Le jeune homme était donc soucieux, plus qu’il n’aurait cru l’être et ne voyait pas vers qui se tourner. Il ne pouvait pas en parler aux rescapés, puisque ça reviendrait à trahir les espions, mais il ne pouvait pas non plus en parler aux espions. Il valait mieux qu’il évite totalement ces derniers. la seule personne qui pourrait donc comprendre, c’était Talia, mais il répugnait de lui imposer le problème.

« Tali, tu veux venir avec moi ? » Il demandait ce qu’il aurait sans doute du demander à son départ de l’hydre. Cette fois c’était pour quelque chose de nettement moins important. Il voulait lui parler, tout simplement, se changer les idées pour ne pas être confronter à son dilemme. Il voulait s’assurer qu’elle ne regrettait pas d’être venue avec lui, qu’elle était bien installée. Tout sauf le problème qu’il devait affronter en quelques sortes. Puis, il fallait avouer qu’il appréciait sa compagnie par-dessus tout, malgré tout ce qui avait pu se passer. Il savait qu’elle lui en voulait surement pour leur rupture, mais ça ne retirait en rien l’affection qui lui portait. « Je veux te montrer quelque chose. » C’était bel et bien le cas. Sourire aux lèvres malgré le fait qu’il était très certainement en train de la réveiller, et poule dans les bras - il ne pouvait pas la laisser seule non plus ! - Matteo comptait bien lui montrer les alentours, un endroit en particulier même. Profiter d’un moment plus calme avec elle, c’était sans doute ce dont il avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aiden J. Harper "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Cody Christian le bg × Nombre de messages : 98 × Age du perso : 20 y × Job : étudiant en neurosciences × Côté love : il y a peut-être de l'espoir -ou pas-


Message(#) Sujet: Re: talia. my love was never gonna be enough. Dim 7 Juin - 19:10

my love was never gonna be enough.
Talia && Matteo

Right where I wanna be ✻✻✻ Être née sur l'Hydra, ne voulait pas dire qu'on pouvait tout faire, qu'on pouvait parler de tout et de rien. Peu à peu, l'île changea, l'ambiance également. Les fois où elle courait dans les sentiers lorsqu'elle était gamine, c'était rendu moins prudent, plus sauvage. Peut-on parler de la fois où elle n'aurait pas dû chercher à retrouver cet individu du même sang qu'elle ? Chaque seconde, chaque minute, le temps passe et elle regrette ce jour-là. Ce jour qu'elle continue de maudire. Cette petite tête qui n'aurait pas dû pénétrer dans l'ombre de son frère. Et si elle avait tout dévoilé à ce moment-là ? En serait-elle morte ? Ou bien, lui en aurait-on voulu si elle avait trahi le secret de son propre frère ? Peu importe. Aujourd'hui, elle était loin de tout cela. Loin de son frère, mais aussi loin de ses amis, de sa vie qu'elle a connue. Malgré tout, elle s'y était plu, pouvoir veiller sur les plus jeunes et même les plus vieux durant les heures de baignades, il arrivait que certaines personnes n'arrivaient plus à remonter à la surface et elle se portait chaque fois volontaire, pour sauver la moindre personne. Il n'y était pas question de laisser mourir qui que ce soit, pas sous ses yeux, pas en sa présence. Malgré le fait d'être éloigné des malheurs de l'île, quelque chose a continué à la suivre, ses souvenirs. Il est impossible d'effacer sa mémoire, Dieu sait, qu'elle aimerait, mais non, sa punition continuait chaque nuit, chaque matin, elle se réveilla en sueur, en pleure ou tout simplement en criant. -presque tout le temps- Les moments où elle se sent en sécurité, c'est auprès de lui, de cet homme qui n'a également, jamais quitté ses pensées, Matteo.

Oui, elle a pris un risque en venant sur l'île principale. Talia en avait également peur, peur qu'on la brise encore plus qu'elle ne l'est déjà. Si son frère était encore là, Drake, elle en serait rassurée, mais.. elle ne l'a pas revu depuis un moment. Elle s'inquiète, encore. La joie de vivre, la soif d'aventure et l'envie de le suivre jusqu'au bout du monde, a fait en sorte qu'elle se retrouva là, sur une île qui lui est inconnue. Certes, elle en a entendu souvent parler, de différentes façons, différentes histoires. Le mieux est de découvrir d'elle-même. En quittant, l'Hydre, elle s'était tout de même promis de revenir, dans un avenir très proche, revoir ceux qu'elle aime toujours. Devait-elle y faire une croix ? Elle était perdue, bien trop d'ailleurs. Talia savait que tout cela était un risque, qu'elle ne pouvait pas non plus, les mettre en danger, elle espérait que tout cela soit assez suffisant. Elle ne regrette rien. Elle est là où elle devrait. Matteo ne pouvait pas la convaincre de rester là-bas, le voulait-il vraiment d'ailleurs ? Talia était trop déterminée à fuir à ses côtés. Oui, un coup de tête, mais un joli coup de tête, car ce n'est pas avec n'importe qui.

La marche fut longue et épuisante, même pour elle, qui a l'habitude de dépenser son énergie avec la danse. Lorsqu'il était venu de dormir, elle s'était enroulée dans sa couverture et elle s'est rapidement endormie. Le sommeil s'était rapidement emparé d'elle, mais le lendemain, fut tout autre. À vrai dire, Talia ne savait pas si le lendemain matin, elle serait toujours vivante, si on ne l'avait pas tué durant la nuit, qui sait ? Néanmoins, elle se réveilla en sursaut, le coeur débattant et au même moment, Matteo était rentré à l'intérieur de la tente pour lui demander de venir avec lui. Au début, elle fronça les sourcils, tentant de reprendre ses esprits puis elle sourit timidement, car oui, ça lui faisait plaisir d'être là, auprès de lui, celui qu'elle aime, malgré le passé. Talia remonta légèrement la couverture et hocha la tête. Elle était curieuse de savoir ce qu'il voulait lui montrer et chaque fois qu'elle le voit avec sa poule, ça la fait rire, pas méchamment, mais elle trouve ça mignon. Talia aurait voulu avoir un animal de compagnie également, mais ses parents n'avaient jamais été fana de ça. Quoi qu'il en soit, la jeune femme s'était empressée de sortir de sa couverture afin d'enfiler un mini short et un débardeur de couleur rouge puis d'une légère veste. Elle se brossa rapidement les cheveux avant de sortir à l'extérieur. La belle se frotta légèrement les yeux, elle était toujours endormie, mais elle était bien trop curieuse de savoir ce qu'il voulait lui montrer. « Tu es bien matinale. Quelque chose t'a réveillé ? » Elle accompagna ses paroles, d'une caresse douce à la poule, qu'elle avait enfin réussie à approcher. Talia fit quelques pas, observant les alentours, se frottant doucement les bras. C'était nouveau, elle préférait voir cela comme un nouveau départ, une nouvelle aventure, que de tout voir en noir. Il y a trop d'ombre dans sa vie, tout n'est pas rose, mais tout ne doit pas forcément être noir. Elle se tourna doucement vers Matteo, lui adressant un sourire. « On l'a fait.. » Elle se mit à rire légèrement, faisant référence au fait, qu'ils étaient enfin sur l'île principale. Talia ne tenait plus en place. Elle avait même cette petite boule au ventre et elle s'approcha du beau blond, les yeux pétillants. « Que veux-tu me montrer, alors ? Où va-t-on ? »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


only you can stop the pain

I can't wait another day until I call you. You've only got my heart on a string and everything a-flutter. But another lonely night might take forever. We've only got each other to blame. It's all the same to me love 'Cause I know what I feel to be right.

(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: talia. my love was never gonna be enough. Lun 8 Juin - 22:24

my love was never gonna be enough so I took my things and got out of your way now, girl.
talia&&matteo
La voir endormie lui rappelait à quel point il avait eu tort. Tort de rompre, tort de la laisser le suivre, tort de ne pas avoir abandonner son projet pour retourner chez les siens. Après tout, s’il pouvait en toute conscience changer de camp, il ne pouvait pas la voir le faire. Ce n’était pas qu’il était imbu de lui-même au point de croire qu’elle avait pris sa décision uniquement par rapport à lui, ce n’était pas non plus qu’il ne la croyait pas capable de choisir son camp par elle même. Au contraire, il savait qu’elle était suffisamment mature pour le faire, il avait entièrement confiance en la jeune femme d’ailleurs. Seulement, ce n’était pas ce qu’il voulait pour elle, il voulait qu’elle soit en sécurité avec sa famille (bien que la sécurité avec sa famille n’était pas forcément une réalité). Il voulait qu’elle soit heureuse sur l’hydre, avec les siens, et non en train de risquer sa vie pour des gens qu’elle ne connaissait pas. Parce que c’était une réalité, en choisissant les rescapés, ils devenaient des menaces pour l’hydre et les originaires, des menaces qui pourraient, éventuellement, devoir être éliminées.
Enfin, Matteo n’avait pas touché un mot de tout ça à la jeune femme. Elle lui avait forcé la main pour qu’il accepte qu’elle l’accompagne, elle serait donc suffisamment têtue pour rester malgré tout cela. Il valait donc mieux qu’elle ignore - même si elle le savait peut-être - tout ce qu’il pensait. Puis pour les dangers qu’elle encourait, eh bien c’était à lui de la protéger. Il devait d’ailleurs faire fi de ses inquiétudes, que ces dernières concernent directement la demoiselle ou non. Ce n’était pas le moment de se casser la tête, parce qu’il ne pouvait qu’en parler à Talia et qu’il ne voulait pas le faire. À la place, il voulait profiter de sa chance, de celle de quelqu’un qui obtenait une seconde chance. Après tout c’était bien ce qui se passait avec son changement de camp, enfin ce n’était pas exactement le cas, mais il valait mieux pour lui de le voir ainsi.

C’était pour cette raison que Matteo se permit de réveiller la jeune femme pour lui demander de l’accompagner. C’était une envie de passer du temps avec elle, de s’assurer qu’elle était saine et sauve… Toutes les raisons pouvaient expliquer sa proposition, mais il fallait avouer qu’il le faisait de gaité de coeur, ce n’était pas une envie découlant d’inquiétudes. C’était toujours complexe de comprendre les véritables intentions du jeune homme qui les camouflaient au plus profond de lui-même. Il ne pouvait pas admettre de vouloir passer du temps avec quelqu’un pour une autre raison que la compagnie de cette même personne. Toujours en est-il que dans le cas de la demoiselle c’était surtout l’envie de passer du temps avec elle qui le motivait. Il était bien avec elle, il pouvait oublier ses problèmes, il pouvait se concentrer sur elle. Le jeune homme haussa les épaules en entendant la question. L’évidence était que oui, sa réponse allait être différente des véritables raisons : « J’ai dormi avec une poule, je pense que je devais pas m’attendre à autre chose. » Il disait le tout sur le ton de la plaisanterie et c’était mieux ainsi. Il était beaucoup trop tôt pour qu’ils plongent dans ce qui l’avait véritablement réveillé. Son attention se porta sur la poule, qui heureusement ne broncha pas trop sous la caresse de Talia. Voilà qui était une nette amélioration des relations entre sa poule et la jeune femme. Puis cette dernière se tourna vers lui alors qu’elle affirmait l’évidence : ils avaient réussi. Matteo n’était d’ailleurs pas peu fière de cette réussite et il le montra par un encore plus sourire. « Oh parce que tu avais des doutes ? C’était certain qu’on allait le faire. » Il n’en avait pas douté, notamment parce que c’était bien une des seule chose qu’il avait réellement planifié à l’avance. Enfin, c’était surtout un optimiste convaincu, il ne fallait jamais l’oublier.

La question qui suivait coulait de source, mais il ne comptait pas y répondre. Il ne fit que lui faire signe de le suivre avant de lui dire très sérieusement : « C’est un secret. » C’était totalement le style du jeune homme d’agir ainsi puis franchement, il fallait avouer que c’était plus marrant comme ça. Ainsi accompagné de la jeune femme, sa poule dans ses bras, il se dirigea vers le phare. C’était un endroit qu’il appréciait, il avait souvent grimpé jusqu’en haut dans sa jeunesse, cherchant à éviter ses responsabilités. C’était donc un lieu spécial, d’autant plus qu’il était possible de voir l’entièreté de l’ile du haut de la bâtisse. Évidemment ça demandait une grande quantité de courage pour grimper les marches, mais il fallait bien qu’ils se tiennent en forme et surtout, il voulait partager cet endroit avec elle. Ça pouvait sembler innocent, mais c’était aussi parce que de cette façon, elle allait avoir un endroit où se réfugier si jamais. Une drôle de pensée, mais pour une fois qu’il était prudent il fallait lui donner une médaille. « Tu sais bien que les surprises c’est mon truc. » Ou pas, mais il était un homme rempli de surprise dans tous les cas ce qui pouvait revenir au même ! « Tu penses que tu vas t’y faire ici ? » C’était une question comme une autre, mais c’était important. Et oui, Matteo passait du coq à l’âne, mais ça le représentait bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aiden J. Harper "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Cody Christian le bg × Nombre de messages : 98 × Age du perso : 20 y × Job : étudiant en neurosciences × Côté love : il y a peut-être de l'espoir -ou pas-


Message(#) Sujet: Re: talia. my love was never gonna be enough. Mar 9 Juin - 3:36

my love was never gonna be enough.
Talia && Matteo

Right where I wanna be ✻✻✻ Si seulement on lui avait donné une carte détaillée des lieux, de l'ambiance également et des gens, si c'était aussi facile. Talia devait le faire pour elle, pour son bien. Et s'éloigner de l'Hydra, n'a certes pas été la chose la plus facile, mais c'était un truc qu'elle devait faire. Maintenant, c'était chose faite, plus de recul possible. Talia ne regrettait donc pas son choix et puis ce n'était pas comme si elle était venue toute seule. Elle était là avec la personne, qu'elle apprécie le plus, avec qui elle se sent bien. Elle essaye d'éviter de penser à ses parents, qu'est-ce qu'ils diraient, s'ils avaient été encore vivants. Cette question la hante, mais bien moins que les cauchemars que son frère lui a fait subir jusqu'à ici. À son réveil, une surprise l'attendait: Matteo. Elle ne pouvait qu'oublier ses cauchemars et se concentrer sur lui, sur sa présence qui illumine ses journées. Un rire enfantin quitta ses lèvres lorsqu'il répondit qu'il avait dormi avec une poule. Rapidement, elle le rejoint bien assez vite à l'extérieur. Elle se mordit doucement la lèvre en l'entendant. Non, elle y croyait, elle le savait même. Elle n'avait jamais eu de doutes sur leur capacité de réussir. La belle secoua doucement la tête, non, elle n'avait pas douté. C'était si bon de se retrouver ici, à ses côtés. L'air semblait déjà différent, mais peut-être que ce n'était qu'une apparence trompeuse. Peu importe. Elle ne voulait pas revenir à l'arrière et le laisser partir sans elle. Oui, c'était un coup de tête et oui, elle aurait peut-être dû y réfléchir quelques jours, mais elle n'avait pas le temps pour cela, c'était maintenant ou jamais. Talia savait très bien que rester sur l'Hydra, sans savoir s'il allait revenir un jour, allait la rendre encore plus vulnérable.

Un secret ? La jeune femme tentait de continuer à sourire à cette annonce. Les secrets sont souvent trop lourds à porter et elle en sait quelque chose, depuis ses dix ans. Néanmoins, elle marcha à ses côtés, devenant nerveuse, car elle ne savait aucunement où ils allaient et quel était ce 'secret'. Talia lui faisait confiance, alors, autant le suivre sans poser davantage de questions, même si cela lui brûle les lèvres. Elle planta son doux regard dans le sien lorsqu'il parla de surprise. Oui, elle semblait trop inquiète, elle devait se détendre et sans plus attendre. « Tout dépend de la surprise.. » Cette phrase était pleine de sous-entendus. Un sourire en coin se dessina sur son visage en repensant à ses moments où elle se glissa en toute discrétion dans la maison de Matteo, pour le rejoindre, dormir à ses côtés ou plus même. Son coeur se mit à débattre dans sa poitrine et même un coup de chaleur traversa son corps tout entier. D'accord, il faut vraiment qu'elle se calme, mais c'était plus fort qu'elle d'y penser, de revivre ses moments. Talia releva la tête vers ce dernier. Elle ne répondit pas tout de suite. Ce n'était pas si facile d'y répondre et tout simplement parce qu'elle ne le sait pas. Ils viennent d'arriver et puis, il est difficile de s'imaginer une nouvelle vie. La jeune femme a déjà toutes ses passions, pourra-t-elle encore danser ici ? Elle haussa doucement les épaules tout en regardant devant elle, elle le suivait puisqu'elle n'avait aucune idée de l'endroit où ils allaient atterrir. « Oui.. je crois. Après tout, c'est un nouveau départ, n'est-ce pas ? » Un nouveau départ ne veut pas dire que tout sera rose, mais qui sait ce que l'avenir leur réserve. Talia lui attrapa doucement le bras -celui de libre- en se collant légèrement et elle lui adressa un sourire. « Crois-tu pouvoir t'y plaire également ? » Certes, c'était son idée, mais elle voulait l'entendre lui dire, elle voulait savoir sa réponse. Connaître ses envies, ses intentions, tout savoir finalement. « Ce qui va le plus me manquer, ce sont mes beignets ou peut-être les viennoiseries. Tu crois que je pourrais en préparer ici ? » Elle se mit à rire finalement. C'était sûrement bête comme réponse, mais elle voulait penser positif, joie et plaisir. Elle avait appris à faire la cuisine aux côtés de sa mère, elle avait adoré en faire et Talia avait continué d'en préparer après sa mort. Son sourire se changea légèrement, elle qui tentait de sourire, c'est si facile d'afficher un sourire et de dire que tout va bien. Elle secoua doucement la tête pour revenir à la réalité. « Oh, j'ai compris.. » déclare Talia en voyant toutes ses marches qu'ils ne cessent de grimper. « Tu me trouves grosse, alors ? » Elle le dit sur un ton d'humour et pour changer ses propres pensées.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


only you can stop the pain

I can't wait another day until I call you. You've only got my heart on a string and everything a-flutter. But another lonely night might take forever. We've only got each other to blame. It's all the same to me love 'Cause I know what I feel to be right.

(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: talia. my love was never gonna be enough. Jeu 11 Juin - 18:49

my love was never gonna be enough so I took my things and got out of your way now, girl.
talia&&matteo
Matteo ne pouvait pas comprendre ce qui avait motivé Talia à l’accompagner. Il pouvait concevoir diverses raisons qui se rapprochaient des siennes, mais ce n’était rien de convaincants et ça ne semblait pas être compatible avec la jeune femme qu’il connaissait. Ou peut-être qu’il ne la connaissait pas assez, ce pourquoi il n’arrivait pas à comprendre ses motivations. La question resta un moment dans son esprit avec qu’il ne la repousse un peu plus loin. Il la connaissait comme elle connaissait, soit suffisamment, énormément même. Ils avaient été ensemble depuis l’enfant, avant tout comme amis, plus par moment. Il ne devait certainement pas s’imaginer ne pas la connaitre, c’était tout bonnement impossible. La question de ses raisons restaient en suspens, tout comme la question de potentiels regrets. Il avait fait la paix avec un potentiel statut de traitre, avec le fait de ne plus revoir les gens qu’il aimait le plus sans risquer de se faire attraper et très certainement punir. Pourrait-il seulement les revoir ? Il pouvait être certain dans le cas de Ashford, qui était sur l’île principale dans une mission, ou encore pour Sara, sa cousine qui avait tout de même des droits suffisamment importants pour permettre ce genre de chose. Sauf qu’il y avait aussi son frère, Endy et toutes les autres personnes qu’il appréciait. Mais voilà, la différence résidait dans le fait qu’il avait eu amplement le temps de penser à tout ça. Il espérait simplement qu’elle l’avait considéré avant de prendre sa décision… peut-être devrait-il le lui demander. Le jeune homme réfléchit un moment avant de décider que non, il valait mieux qu’elle fasse cette réflexion d’elle-même. Puis il aimait se plaire à croire que si jamais il y aurait un problème de taille, elle viendrait lui en parler, du moins, il espérait. Il ne pouvait pas vraiment en être certain dans tous les cas.

Alors qu’il guidait la demoiselle vers le phare histoire de lui montrer cet endroit qu’il affectionnait tout particulièrement, il fut surpris de son commentaire sur les surprises. Pouvait-elle vraiment croire que ce qu’il avait en tête ne serait pas plaisant ? Tâchant alors de la rassurer, il affirma, visiblement confiant : Tu ne seras pas déçue. » Du moins il l’espérait. Enfin, dans tous les cas, peut-être serait-elle déçue, mais elle ne devrait pas être horrifiée par la surprise ou troublée par cette dernière. À la limite, elle pourrait sans doute être découragée par les marches à gravir, mais pour lui, ça en valait la peine. Il suffisait d’espérer que ce serait aussi le cas pour elle.
Ne s’attardant pas particulièrement sur la question, l’originaire changea de sujet pour quelque chose qu’un peu plus sérieux. S’il ne comptait pas lui parler d’éventuel regret, il pouvait lui demander ce qu’elle envisageait pour l’avenir, à savoir si elle pensait se plaire ici, en dehors de l’hydre. Elle sembla y réfléchir pendant un moment avant de lui dire que oui, ou du moins c’était ce qu’elle croyait. C’était déjà suffisant pour lui, l’espérance était toujours quelque chose d’important non ? Puis elle n’avait pas tord de qualifier leur aventure de nouveau départ, c’était sans doute ce qu’ils pourraient avoir de plus près de cette notion. Alors qu’elle le rattrapait pour glisser son bras dans le sien elle lui retourna la question. Il était d’ailleurs surpris qu’elle ne le fasse, sa réponse semblait tellement évidence à ses yeux. Il ne la fit d’ailleurs pas attendre avant de prendre la parole : Je vais m’y plaire, depuis le temps que je pense à ce changement. » Voilà qui expliquait sa certitude, Matteo ne pouvait pas imaginer une raison qui le pousserait vraiment à regretter son choix. Si quelqu’un lui manquait, il ferait le nécessaire pour les voir, mais l’hydre en tant que telle, et la majorité de ses habitants, surtout leurs actes, ne lui manqueraient certainement pas. En l’entendant alors parler de viennoiserie et de beignet, il ne put s’empêcher de la rejoindre dans l’hilarité. Il ne s’était pas attendu à cela, mais il devait avouer que ça l’amusait qu’elle prenne les choses ainsi. Tu pourras peut-être en faire de manière très très artisanale, mais je ne pense pas qu’ils aient le nécessaire. » De ce qu’il avait observé, les rescapés avaient eu la vie dure si bien qu’il doutait avoir accès au nécessaire pour faire quoi que ce soit d’élaborer. C’était dommage d’ailleurs, il allait peut-être la rejoindre dans le fait que sa nourriture lui manquerait. Enfin autant ne pas y penser, ça rendrait le tout plus difficile.

Matteo se stoppa net en entendant ce qu’elle disait alors. Il entendait bien la pointe d’humour, il ne doutait pas que c’était une plaisanterie seulement… C'est une question piège ? » Une fois la question posée, il continua de gravir les marches. Il sentait qu’ils allaient bientôt arriver, les ayant montées à tellement de reprises et décida d’encourager la jeune femme en ce sens : On y est bientôt. » Sourire aux lèvres, il reprit la montée de plus bel. C’était long, fort peu agréable et il pouvait s’imaginer que Talia ne devait pas être terriblement contente de devoir grimper tout cela, mais bon ça en valait la peine. Il aurait surement pu le lui dire, mais il se contenta du silence le temps de gravir les dernières marches. Une fois en haut il se tourna tout sourire, s’assurant de bien tenir sa poule et lâcha un : « Tadaaam. Ça en valait la peine, non ? » Encore une fois, il était visiblement confiant de ce qu’il affirmait, mais ça faisait partie de son charme !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aiden J. Harper "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Cody Christian le bg × Nombre de messages : 98 × Age du perso : 20 y × Job : étudiant en neurosciences × Côté love : il y a peut-être de l'espoir -ou pas-


Message(#) Sujet: Re: talia. my love was never gonna be enough. Sam 25 Juil - 18:39

my love was never gonna be enough.
Talia && Matteo

Right where I wanna be ✻✻✻ Talia n'avait aucune idée de l'endroit où l'emmenait. Elle n'était jamais venue sur l'île et ne connaissait donc aucun endroit où se poser ou tout simplement visiter. L'endroit semblait moins accueillant que l'Hydre, mais c'est sûrement parce qu'elle y a vécu toute sa vie. Quoi qu'il en soit, elle espérait ne pas être déçue, non pas de l'endroit où il l'emmène, mais de l'île tout entière. Pour elle, tout cela est nouveau, tant de choses ont été dites sur l'île, des trucs partagés, bon ou mauvais. De toute façon, tout arrive pour une raison ou pour une autre. Montant les fameux escaliers, elle était intriguée par la réponse qu'il allait lui donner, s'il allait se plaire à son tour. Pour la belle brune, elle ne savait pas encore puisqu'ils viennent tout juste d'arriver. Elle l'écouta parler en silence et sourit légèrement en coin tout en baissant un peu la tête. Elle ne répondit rien, car elle ne savait pas quoi dire, il pensait depuis longtemps changer de camp, d'île.. depuis combien de temps ? Sans elle ? Avait-il seulement eu la pensée de lui en parler ? Il serait partie sans même lui dire au revoir ? Toutes ses questions.. elle n'a guère envie de se prendre la tête avec lui.. elle est là maintenant, c'est tout ce qui compte, non ? Ça serait bête de se prendre la tête, même si cela se bouscule un peu dans sa petite tête d'originaire. Préférant changer de sujet, elle mentionna qu'elle aimerait bien pouvoir faire à nouveau des pâtisseries, se demandant si cela était possible d'en cuisiner sur cette île. La belle fit une petite moue en l'entendant. Elle aurait dû y penser, mais tant pis, elle fera avec les moyens à bord comme pour le reste quoi. Talia voulait faire un peu d'humour pour détendre l'atmosphère et puis afficher un joli sourire sur leur visage. Cette dernière se stoppa à son tour, son visage changeant, car elle avait l'impression d'avoir dit quelque chose de mal. Elle ravala sa salive tout en le regardant dans les yeux et fronça les sourcils. Elle s'apprêtait à dire quelque chose, mais il continua à nouveau la montée. Un soupir s'échappa de ses lèvres tout en le suivant. Non, elle se doutait bien qu'il ne la trouvât pas grosse et ce n'était pas une question piège. Avec son frère, elle avait appris à se taire pour ne pas créer de problème et puis elle n'avait pas envie que le premier jour, ils se prennent la tête pour une chose aussi bête.

Talia monta les dernières marches jusqu'au sommet, c'était long, fatiguant parfois, mais elle y était enfin. Là où Matteo voulait qu'elle soit, tout là-haut. Elle fit quelques pas pour mieux observer la vue, tout en tournant légèrement sur elle-même, un petit sourire vient illuminer son visage de poupée. Le coeur débattant, elle le regarda. « Wow.. » Aussi banale que ce mot puisse être, ça voulait dire oui, ça en valait la peine. Une nouvelle fois, elle ravala sa salive, tout en faisant quelques pas pour mieux observer la vue. « C'est.. c'est vraiment magnifique. » dit-elle sincèrement. Son sourire grandissait au fur et à mesure pour finalement se mordiller discrètement la lèvre du bas. Elle ne savait pas quoi dire de plus. Elle observait avec admiration l'endroit. Elle pouvait voir l'île au complet, c'était extraordinaire. La jeune femme n'avait jamais pu admirer un truc pareil avant et il faut dire qu'elle ne s'amusait pas non plus à grimper les montagnes pour voir tout cela. En effet, ça en vaut la peine tout cela. Elle n'avait pas besoin de confirmer, il pouvait tout simplement le voir sur son visage qui s'était illuminé si soudainement en voyant la vue. La petite originaire s'approcha du bord, mais sans plus, pour ne pas chuter et y laisser sa vie. Elle était tout simplement curieuse de regarder de plus près. « Tu es venu souvent ici ? Comment.. comment cela que tu connais cet endroit ? » Talia voulait tout simplement savoir, pourquoi, comment et quand. Elle se recula de quelques pas tout en continuant d'observer les alentours. C'est vrai que la vue était magnifique, maintenant, il fallait voir ce qui allait se passer sur cette fameuse île, comment elle va tenir là-bas, parmi tout ce monde et si elle va y survivre. Elle se dit que cela ne devrait pas être si compliqué, après tout, c'est une vie comme une autre, il y a seulement des choses en plus et en moins. La belle vient s'asseoir au sol, allongeant doucement ses jambes épuisées et regardant droit devant elle, reprenant calmement son souffle et restant silencieuse pour le moment. Elle était dans la lune, dans ses nombreuses pensées, elle était en train de se poser tant de questions, comme à son habitude. Elle laissait le vent soufflé sur son visage, sur sa peau, pour la rafraîchir, pour la faire sentir à l'aise et ressentir un bien-être.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


only you can stop the pain

I can't wait another day until I call you. You've only got my heart on a string and everything a-flutter. But another lonely night might take forever. We've only got each other to blame. It's all the same to me love 'Cause I know what I feel to be right.

(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: talia. my love was never gonna be enough.

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-