avatar
» Estellà D. Sintali "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Jennifer Morrison × Nombre de messages : 343 × Age du perso : 29 years × Job : Prêtresse, mère de toute, ainée et sage de la fratrie. × Côté love : Très tourmenté par Edan


Message(#) Sujet: Stranger, not advance ! Abel&Estellà Ven 29 Mai - 20:25


Stranger,not advance !
Abel & Estellà
L'île n'avait cessé de voir des nouveaux visages pointer le bout de son nez en l'espace de quelques années, enfin...l'île mais pas que. Nous-même, les amazones, voyons à chaque journée des nouveaux visages et cela ne nous rassurait pas. Pourquoi ? Car nous étions à la base secrète, dans notre coin et nous ne voulions pas avoir affaire à quiconque. Mais plus cela venait, plus ces petits malins de survivant s'approchaient des portes du campement des amazones. La plupart du temps, c'est elles-mêmes qui les faisaient fuir indirectement par des cris d'animaux ou alors des pièges. Certains étaient morts comme ça et bien tant pis. C'était leurs problèmes, ils n'avaient qu'à pas continuer ici. Certes, je n'étais pas friand des tueries, des pièges qui pouvaient causer la mort mais bon... notre paix et notre sécurité étaient en jeu donc je préférais voir un inconnu décédé que l'une de mes sœurs. Mais mon point de vue pourrait très vite changer.

Je m'étais exilé en quelque sorte de mes sœurs, depuis plusieurs années maintenant. Pourquoi ? Tout bonnement parce que j'avais eu des petits soucis, que pas mal de chose c'était accumulé et que toute cette pression était accumulée. Mes dons étaient les premiers à être ciblés. Je leur en voulais de ne pas avoir réagi, de ne pas m'avoir prévenue de la terrible épidémie dont mes pauvres sœurs ont trépassé en grand nombre. Cela m'a vraiment rongé de l'intérieur cette histoire et je pense que c'est en majeure partie la raison qui m'a poussé à partir du campement, quelque temps. De plus, étant l'aînée des amazones, j'avais un rôle très sollicité, j'étais la mère des filles, de toutes les plus jeunes, j'étais la devineresse et en plus la personne qu'on venait questionner pour tous sur la vie. Je savais des choses, je ne disais pas le contraire mais je n'étais pas non plus une guerrière. Je n'étais pas capable de gérer les choses par la force, j'étais plus du genre à discuter, à tenter de faire face aux soucis par la parole. C'était malheureusement plus possible d'agir de la sorte maintenant. Les militaires nous posaient problème, nous ne pouvions pas nous permettre de tout régler par la voix, malheureusement.

Le début de soirée commence donc à pointer le bout de son nez sur la jungle. J'avais allumé le feu sans pour autant faire monter haut les flammes, je préférais être discrète. Mais cela n'empêcha pas des intrus de s'aventurer par ici. J'entends des craquements plus loin, me forçant donc à tout éteindre et aller me cacher contre un gros tronc, un poignard long et couvert de petites dents bien aiguisées dans la main, prête à sauter à la gorge de quiconque me causerais des ennuis, je pensais surtout à un militaire. Je finis par voir un jeune homme, qui semblait plus perdu ou simplement trop curieux qui avançait sans vraiment être discret. Tu avais le pas lourd, ça c'était irrémédiable. Je finis par m'avancer à pas de velours pour venir me planter sur le côté et te pousser contre le premier arbre qui passe, plantant le poignard sous ta gorge :
« Qu'est-ce qu'un survivant fait seul et surtout dans un tel endroit de la jungle en pleine nuit ? Que cherches-tu par ici ? »

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Abel Martens "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Daniel Sharman × Nombre de messages : 327


Message(#) Sujet: Re: Stranger, not advance ! Abel&Estellà Mar 2 Juin - 4:25


Stranger, not advance
Abel Martens & Estellà D. Sintali
Il n'y a rien de plus chiant que de ne pas arriver à dormir. Ce crash continuait de le hanter, mais également de ne pas revoir sa soeur. C'était vraiment la poise, non, il porte vraiment la poise, tant ce crash était de sa faute. Ouais, c'était sûrement ça. C'est quand la dernière fois qu'il a porté bonheur ? Jamais. Avec son caractère de petit rebelle et ses mauvais coups, le jeune homme n'est pas le mieux intégré. Et de plus, il ne sait pas comment arranger une jambe brisée ou encore construire une chaise. Il sert vraiment à rien ce petit con. C'est sûrement ça que sa mère dirait, mais elle n'est pas là et c'est tant mieux. Folle qui l'a abandonné, sa soeur et lui. Il la déteste. Et ouais, ce n'est plus son problème maintenant puisqu'il ne va plus revoir son visage. Tant pis et surtout, tant mieux. Il la déteste, c'est tout. Par contre, sa soeur, il veut la retrouver à tout prix. Elle est où encore ? Abel se souvient du temps qu'il prenait pour la retrouver durant les parties de cache-cache, il s'inquiétait trop à chaque fois de l'avoir perdu, qu'elle se soit fait kidnapper. Il lui en voulait à chaque fois, mais bien évidemment, il lui pardonnait rapidement. Il s'agit de son unique famille, son père, ça va encore, mais sa mère, c'est autre chose ça. Le jeune homme n'arrivait pas à dormir. Il fait trop froid ou pas assez chaud. Il sue, il frissonne, il fait des cauchemars. Il se déteste en ce moment même. Envie de pleurer ? Oui, certainement, mais rien ne sort. Abel se réveilla en sursaut et en sueur. Bon, ça suffit, il est temps d'aller faire un tour dehors. Ce dernier enfila un tee-shirt et il quitta sa tente. Oh, il fait déjà noir et en plus, le hibou qui n'arrête pas de fait des ''ouh ouh ouh'', ne rend absolument pas tout cela épeurant, non pas la moindre du monde. Il se frotta les bras, pour se réchauffer ? Il était difficile de savoir s'il avait chaud ou froid, aussi étrange que cela puisse paraître.

Maintenant, il marcha depuis plusieurs minutes, des heures, qu'il en sait, il n'a pas de montre, mais en tout cas, il fait toujours aussi noir. Et puis l'idiot, il n'a pris aucune arme. Bon, s'il venait à mourir, ça voudra dire que c'était son heure. Personne ne va s'en rendre compte, juste un corps parmi tant d'autres. Le jeune homme avait malgré tout, très faim. Oh un campement, mais c'est quoi ça ? Il ne ressemble en rien à ceux des Kappa. Il est étrange. Encore des survivants ? Sa soeur s'y trouve peut-être. Il se mit alors à courir vers l'endroit, marchant sur quelques branches et très curieux d'y pénétrer et d'y découvrir ce qui se cache derrière et dedans tout cela. Le jeune homme commença à regarder partout, déterminé à trouver sa soeur et également à bouffer. Abel sursauta, du moins, son coeur débattait, car il n'eut pas le temps de vraiment réagir. « Tu es folle ou quoi ? » Lança le jeune homme de façon spontanée. Bordel, c'est qui cette blonde ? Il fronça les sourcils en voyant le couteau sous sa gorge. Pas de panique, ce n'est qu'une femme et elle est plus petite que lui, mais armée quand même. « Hey, je fais ce je veux. Tu n'as pas à savoir ce que je fais la nuit ! Range-moi ce couteau ! Je suis armée aussi ! » Bon, c'était faux, mais qui sait, si cela n'allait pas la faire fuir. Le ventre du jeune homme se mit alors à gargouiller. Génial les bruits de ventre. Il fronça légèrement les sourcils. « J'ai faim, ok ? Je meurs de faim et j'ai soif. » Et puis, il ne s'était pas rendu A84837d'avoir été aussi loin. Il faut dire qu'il n'a pas de boussole et encore moins de cartes, il ne sait même pas si l'île à une fin.
electric bird.


Dude, I love Mexican  



Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Estellà D. Sintali "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Jennifer Morrison × Nombre de messages : 343 × Age du perso : 29 years × Job : Prêtresse, mère de toute, ainée et sage de la fratrie. × Côté love : Très tourmenté par Edan


Message(#) Sujet: Re: Stranger, not advance ! Abel&Estellà Mer 3 Juin - 23:37


Stranger,not advance !
Abel & Estellà
Je me fichais de savoir dans le principe ce que tu fichais ici, dans la jungle. Les survivants s'enfonçaient souvent dans la jungle bêtement sans en connaître les conséquences, ce qui semblait être ton cas de toute façon. Mais ton attitude me surprend grandement, tu avais un sacré culot quand même pour me parler de la sorte, de me défier de la sorte alors que tu avais un couteau sous la gorge ? Tu semblais encore jeune pour comprendre que la situation pouvait être dangereuse, a moins que tu sois complètement stupide ce qui pouvait être une bonne explication en faite. Je plante alors mon regard dans le tien, avant de lancer d'un ton plus calme :

« Calme tes ardeur petit homme, tu n'es pas chez toi ici, alors je te conseillerais de cesser de me donner des ordres sur le champ si tu ne veux pas que je découpe ton joli petit cou. Compris ? » Lançais-je en posant mon regard droit dans le tien, sans faillir. Je ne comptais pas te laisser me parler sur ce ton, surtout que tu étais sur mon territoire et proche de celui de mes sœurs. Je finis par ajouter sans pour autant te lâcher :
« Tu n'as rien à faire sur le territoire de mes sœurs, fait donc chemin arrière, avant qu'il ne t'arrive vraiment quelque chose, d'accord gamin ? » Dis-je en plissant légèrement des sourcils, avant d'entendre en effet ce gargouillement peu gracieux venant de ton estomac mais qui prouvait bien tes dires. Je ne peux m'empêcher de pouffer légèrement, tout en relâchant la pression que j’exerçais sur ton cou avant d'ajouter :
« Je vais t'offrir à manger, et tu repartira c'est clair ? Tu serais déjà mort si tu n'étais pas passé par ici, soit donc conscient de ce que tu fais et maîtrise-toi. Je sais que vous les survivants avaient du mal à trouver de la nourriture mais ici, vous ne trouverez que la mort. Mes sœurs ne vous ferrons aucun cadeau et la nature également, surtout quand on y connaît rien. Viens maintenant. »

Je m'étais bien sur radoucie, mais je me méfiais de toi. Tu semblais très jeune, mais un peu stupide vue comme ça. Je n'aimais pas ce genre de comportement et tu l'avais bien compris. On dirait un enfant, qui fait du bruit et qui ne sait rien. Au final, c'est ce que tu es pour moi, un enfant dans un corps d'homme. Je ne connaissais peut-être pas les raisons qui te poussaient à être ici dans cette partie de la jungle et au final, je ne voulais même pas le savoir. Je sors donc une sorte de liquide clair d'une cuve, ainsi que quelques bâtons de viandes séchées fait par mes sœurs, et des insectes grillés, si cela te tentait. Je finis par t'y tendre avant d'ajouter :
« Que recherches-tu ici ? »

Emi Burton


I'll use you as a makeshift gauge

⋆ I've moved further than I thought I could


it’s not that they’re born brave. it’s not that they’re born strong. it’s just that the universe has decided that this one, this one will have grit and fire and steel in their blood.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Abel Martens "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Daniel Sharman × Nombre de messages : 327


Message(#) Sujet: Re: Stranger, not advance ! Abel&Estellà Ven 5 Juin - 5:29


Stranger, not advance
Abel Martens & Estellà D. Sintali
Abel n'est qu'un simple rebelle avec un bon fond. Il n'a jamais fait de mal à personne ou presque, mais ça, il en était obligé sur le continent. Il n'avait jamais tué à part cela, il n'a jamais voulu de mal à quiconque. Néanmoins, il n'était pas non plus un lâche ou encore un faible. Il est le seul à pouvoir se rabaisser, ce n'est ni elle ni un autre qui le fera. Il n'avait aucune idée d'où il avait atterri et il s'en contre fichait même. Tout ce qu'il voulait, c'était à manger et retrouver sa soeur, le reste, il s'en balance. Abel pouffa de rire en l'écoutant, car bon, c'était elle qui lui avait sauté dessus, pas l'inverse. « Je crois que c'est toi qui ferais mieux de ne pas me donner d'ordre. Tu es ni ma mère, ni mon père. Tu n'es qu'une inconnue agressive. Je n'ai pas peur de ton couteau. Et si tu veux me tuer, alors fais-le, mais qu'est-ce que cela va t'apporter de toute manière ? » Même sa mère ne lui donnait pas d'ordres ou son père, ils étaient trop occupés à faire ce qu'ils avaient et il ne les a jamais aimés. Le jeune homme fronça les sourcils. « Ne me traites pas de gamin. Je suis déjà plus grand que toi et beaucoup plus gentil même ! » Il n'était en rien un gamin, certes, comme tout le monde, il a ses moments de folie et il aime les super-héros, et alors ? Il n'était pas énervé, mais sur la défensive, si ce qui était normal, vu la situation. Il espérait que les choses se calment.

Néanmoins, il commença vachement à avoir faim et ses bruits de ventre se firent entendre. Lorsqu'elle le lâcha enfin, Abel se poussa de l'arbre en frottant son cou, afin de voir s'il saignait et heureusement, ce n'était pas le cas. Il la regarda de haut en bas. Il n'ajouta rien à ce qu'elle disait tout en la suivant. En espérant, que ce n'était guère un piège. Abel s'assoit finalement, silencieux. Il l'observa faire. Qui était-elle ? Pourquoi agissait-elle ainsi ? Et ses soeurs ? Il haussa légèrement les épaules avant d'attraper un bâton, sans gestes brusques ainsi que la boisson. Abel commença à boire avant de manger un bout. « Merci. » Finit-il par lui dire. Il tentait de se détendre, mais il restait sur ses gardes. Abel ne répondit rien. Il n'y avait rien à dire de toute manière. Il continua de manger en silence, buvant un peu. « Je suis pris au piège sur cette île alors.. je cherche de quoi survivre. » Il termina de manger le premier bâton et il attrapa le deuxième même qu'il commença à dévorer. « Et je peux savoir, de quoi tu me parles ? Tes soeurs ? Le territoire ? Qui es-tu ? » Abel le disait d'une voix calme, mais très intrigué. Il leva les yeux vers celle-ci avant de continuer à manger puis boire. Cela lui faisait du bien même.
electric bird.


Dude, I love Mexican  



Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Estellà D. Sintali "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Jennifer Morrison × Nombre de messages : 343 × Age du perso : 29 years × Job : Prêtresse, mère de toute, ainée et sage de la fratrie. × Côté love : Très tourmenté par Edan


Message(#) Sujet: Re: Stranger, not advance ! Abel&Estellà Mar 9 Juin - 0:32


Stranger,not advance !
Abel & Estellà
Ton attitude mais en plus ton comportement était tout à fait idiot et enfantin, c'était bien la première fois que je voyais quelqu'un réagir de la sorte mais surtout se permettre de l'ouvrir encore et de balancer des bêtises comme tu arrivais si bien à les sortir. Tu étais qu'un enfant à mes yeux, même si tu étais plus grand en taille car c'était en effet le cas, cela ne voulait pas dire grand en sagesse et en intelligence et c'était bien là le souci avec toi. Je lâche un profond soupire d’agacement à ton encontre mais me calme presque aussitôt. Je ne suis pas une personne qui se mettrait en colère pour des broutilles mais je pouvais être tout particulièrement rancunière, ça par contre c'était possible. Je n'avais donc fait qu'abstraction de tes paroles pour donc t'offrir un peu de nourriture et de l'eau, ce qui était vraiment beaucoup, déjà. Tu ne méritais pas tant, toi et tous ceux de ton ''espèce'' comme le disait si bien mes sœurs. Oui, car pour nous, vous n'étiez que des étrangers, des bruts et des personnes qui ne fallait pas trop fréquenter. Plus on était loin de vous et mieux nous nous portions ainsi que vous par la même occasion.

Je finis par m'asseoir sur ma roche qui me servais en quelque sorte de fauteuil, tout en t'épiant sans grande gêne, essayant de t'analyser sous toutes tes coutures. Oui, tu avais un visage bien enfantin, presque adorable en somme malgré les bêtises qui avaient franchi la barrière de tes lèvres, mais au moins, tu ne manquais pas de manière en me remerciant quand même pour ce que je venais de faire. Tu semblais affamé. Non, tu ne semblais pas, tu étais tout simplement affamé. Vous n'aviez malheureusement pas eu de cours ou d'apprentissage en tant que naufragé donc vous mangiez ce que vous trouviez. C'était assez dérisoire pour nous mais pas pour vous.

« Tu as pourtant à profusion là où vous vivez, toi et les naufragés. Il suffit juste de lever les yeux et de savoir quoi prendre. » Ajoutais-je d'une voix douce et calme, gardant mes yeux bleutés rivés sur toi, avant d'ajouter :
« Et tu vois bien que non, que je ne suis pas une pas gentille comme tu le dis si bien, tu serais déjà mort si c'était une autre personne que moi et encore, tu ne serais pas nourri. » Dis-je en portant à mes lèvres une infusion d'hibiscus pas mal présente sur l'île. Je finis par comprendre en entendant toutes tes questions que j'avais trop parlé mais que surtout, tu ne semblais pas au courant de notre existence, bien que cela avait déjà dû faire le tour depuis le temps :

« Tu ne sembles pas au courant de grand chose. Je suis Estellà. C'est tout ce que tu as à savoir de moi. Le reste importe peu, mais ne t'approche plus par ici, car.. Comment dire. C'est un campement de femmes et les hommes ne sont pas les bienvenus passés la clairière, donc n'y approche pas, si tu ne veux pas mourir. » Dis-je avant de finalement te tendre une autre baquette de viande séché. Mais quand nos doigts s'effleurent, une vision me vint. Je te voyais prêt d'une cascade et j'étais là aussi. On riait je ne savais pas trop pourquoi et puis après, je me voyais à t'embrasser assez ardemment et surtout nos corps nus entrelacés, mais je voyais aussi et surtout du sang, plein de sang sur une plage. J'ouvre alors mes yeux vivement, reculant comme si tu m'avais brûlé, mais je me calme vite, pour ne pas te faire peur et surtout me calmer :
« Comment t'appelles-tu ? »

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Abel Martens "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Daniel Sharman × Nombre de messages : 327


Message(#) Sujet: Re: Stranger, not advance ! Abel&Estellà Sam 15 Aoû - 18:33


Stranger, not advance (flashback)
Abel Martens & Estellà D. Sintali
Il faut croire qu'il est difficile de trouver des gens respectueux, même sur cette île. Les gens se croient tout permis, de rabaisser les autres, se croyant meilleurs, alors qu'ils ne sont pas du tout mieux que la personne qui rabaisse. Abel avait trop connu ce genre personnes, imbéciles et aveugles. Aveugle, car ils ne voient que leur vision des choses et imbécile et bien, il n'y a pas question à se poser sur cela, ils le sont tout simplement. Abel était en train de se demander s'il n'était pas tombé sur une de ces personnes-là ? Le genre de personne qui ne peut pas encadrer. Enfin, il tentait de faire son mieux, seulement parce qu'il y avait faim et que cela ne faisait que deux mois qui était là. Bien qu'il ne sache pas exactement combien de temps, n'ayant pas de calendrier ou un truc du genre. Il avait seulement réussi à écrire sur une feuille le nombre de jours, jusqu'à ce que son crayon se retrouve à ne plus être utilisable. Elle semblait croire le crash d'un avion était aussi simple que de briser son crayon. Or, elle se trompe totalement. Il n'y a rien de facile, lorsque tu perds quelqu'un et d'autant plus, qu'il n'y a personne qui s'est vraiment habitué à cette misérable vie. Il ne suffit donc pas de se lever ses yeux et grimper à un arbre tel un singe pour récupérer de la nourriture. Le jeune homme leva les yeux vers le ciel étoilé lorsqu'elle parla encore qu'il serait mort. Ce n'est pas non plus un enfant, il sait très bien se défendre, il l'a très bien appris sur le continent. Il ne va donc pas parier sur sa mort, mais sur sa survie. « C'est gentil de t'inquiéter pour mon intelligence, mais je connais suffisamment de choses et il est normal que tout le monde ne connaisse pas les mêmes choses, nous ne sommes pas Albert Einstein. » Dit-il avec un brin d'humour pour tenter d'apaiser la situation, une bonne fois pour toute. D'ailleurs, il serait étonné qu'elle sache qu'il est, ce fameux Albert. « Je n'ai guère l'intention de mourir. » Il restait surpris que les hommes ne puissent pas entrer dans ce mystérieux campement. Il avait envie de lui poser la question, mais il se retient, enfin, pour le moment. C'était tout de même étrange. Abel haussa doucement les épaules avant d'attraper le bâton qu'elle était en train de lui tendre. Il aperçut une absence chez la femme en face de lui, il fronça les sourcils en retirant sa main. Il mangea en silence le bout de viande avant de lever le regard vers cette dernière. « John Smith. » Non, ce n'était pas son vrai nom, mais à quoi ça sert ? Ici, ils ont une seconde chance, ils peuvent s'appeler comme ils veulent, non ? Personne ne savait son nom de toute manière et puis il n'a aucune carte d'identité, tout péri avec l'accident. Pour l'instant, il n'avait plus envie de se prendre la tête. Il termina de manger et fit passer le tout avec quelques gorgées de la boisson qu'elle lui avait tendue plus tôt. « Je peux savoir ce qui s'est passé ? Là.. avant de me demander mon nom..  » Il voulait savoir ce qui lui avait appris, pourquoi avait-elle été absente durant un court moment. Abel s'essuya doucement les mains sur son pantalon avant de croiser légèrement les bras tout en l'observant.
electric bird.


Dude, I love Mexican  



Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: Stranger, not advance ! Abel&Estellà

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-