avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Sam 23 Mai - 20:06



❝Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres❞
Avery & Hayley
Avery s'était levé tôt, en même temps que Jace à vrai dire. Ce dernier allait chasser avec Kali comme à son habitude. La jeune femme profitait de ses absences pour retourner auprès des Kappa afin de les aider et parfaire ses consultations. La demoiselle en avait aussi profiter de prendre le sac de linge sale pour le nettoyer juste avant de rentrer à la grotte de son fiancé. Depuis le cimetière, Avery avait gagné le droit d'être de nouveau avec Jace. Ils alliaient à leur rythme. Leur couple était tellement complexe sur cette île. Comme le lui avait dit son fiancé, ils n'avaient pas besoin d'étiquette pour s'aimer. Leurs secondes retrouvailles semblaient convenablement se dérouler. Bien évidemment, il y avait parfois des bas, mais il s'agissait des aléas de la vie et puis depuis le feu de camp avec les marshmallows trouvés, tout semblait se passer pour le mieux entre eux. Il était vers les alentours de seize heures quand Avery revint dans le repère de son fiancé. Elle avait fait vite car elle portait sa blouse blanche de médecin et ne voulait pas attirer l'attention des hostiles présents. Elle entra rapidement et ferma le rideau qu'avait installé Jace en guise de porte. Lorsqu'elle se retourna, Avery aperçu une jolie brune assis sur l'un des sièges. Elle fit un bon tout en se demandant de qui il s'agissait. Que faisait-elle ici ? Cavanaugh ne lui avait jamais parlé d'une amie, en tout cas il ne lui avait rien dit sur aucune femme. Se sentant gêné, elle laissa passer une seconde avant de demander :

« Tu es une amie à Jace ? Il est parti chasser, mais il ne va sans doute pas tarder à revenir. Tu peux l'attendre si tu le souhaites. »

Avery lui adressa un léger sourire et s'approcha de la table pour y poser le linge tremper. Elle était en quelque sorte chez elle du moment qu'elle n'empiétait pas sur les affaires de son fiancé ou ne décidait pas de refaire toute la décoration. C'est pourquoi elle commença à étendre le linge. Hayley pouvait remarquer des vêtements d'hommes et de femmes, les siens en somme. Avery se montrait chaleureuse pour le moment car elle n'était pas au bout de ses surprises, elle ignorait qui elle était. La jeune femme n'avait plus pensé aux conquêtes de son petit ami depuis qu'ils s'étaient retrouvés. Elle lui faisait confiance puis elle ne voulait pas jouer les petites amies trop envahissantes depuis qu'il avait changé. Tout en mettant le linge sur le fil qui servait d'étendoir, Avery jeta discrètement un regard à Hayley. Son visage ne lui semblait pas méconnue. Elle chercha où elle avait pu la rencontrer jusqu'à ce que cela lui revienne en tête :

« On ne se serait pas croisé quelque part ? J'ai l'impression de te connaître...enfin de t'avoir déjà vu...tu n'étais pas captive chez les originaires ou peut-être au campement des rescapés ? » Elle était persuadée que s'était elle. Cette dernier avait eu de la chance de pouvoir s'enfuir comparé à Avery. Se rendant compte qu'elle n'avait pas fait les présentations, la jeune femme décida de le faire tout en s'asseyant en face d'elle :

« Au fait je m'appelle Avery, mais tu peux m'appeler Avy'. »

Elle lui adressa un léger sourire. Si vraiment elle savait à qui elle parlait, la médecin ne serait pas autant sympa avec elle. D'ailleurs, peut-être qu'elle devrait se méfier, Jace lui a toujours reproché de se mettre en danger.


© Pando



Ma petite boite à musique <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Hayley J. Fawkes "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Phoebe tonkin × Nombre de messages : 954 × Age du perso : 24 ans × Job : Interne en medecine puis fugitive recherchée pour meurtre. × Côté love : - We were meant for one another, perfect match - You make me crazy sometimes


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Dim 24 Mai - 20:07

Hayley & Avery
Ça faisait deux peut être trois mois qu'elle n'avait pas revu Jace, elle ne savait pas trop pourquoi ils s'étaient tout d'un coup perdu de vue, ils avaient développé une sorte de relation tout les deux et il avait tout simplement disparu du jour au lendemain. Tout cela n'aurait pas été très important dans d'autres circonstances, bien que la jeune femme commençait à ressentir de drôle de choses envers lui et elle était un peu pommée. Entre colère et confusion elle prit ce jour là la direction de la planque de Jace avec la ferme intention d 'avoir une discussion avec lui. En arrivant devant chez lui elle fit rapidement le tour du propriétaire avant de constater qu'il n'y avait pas un chat, elle poussa un rideau qui servait à première vue de porte et entra à l'intérieur. Elle referma son gros gilet autour d'elle et regarda la pièce. Beaucoup de choses avaient changé, des habits de femme, une décoration plus chaleureuse, tout était propre et rangé. Quelqu'un d'autre vivait ici, Hayley baissa la tête et rit légèrement. Que c'était-elle imaginé? Qu'ici sur cette île ça changerait, qu'elle recommencerait à zéro. N'importe quoi. Elle s'assit sur ce qu'on pourrait appeler un siège et décida de l'attendre patiemment. Quand un bruit brisa le silence qui régnait sa main se glissa automatiquement derrière son dos pour attraper le manche de son couteau. On est jamais trop prudent. Une petite brune en blouse blanche fit alors son apparition et sursauta en apercevant Hayley.
« Tu es une amie à Jace ? Il est parti chasser, mais il ne va sans doute pas tarder à revenir. Tu peux l'attendre si tu le souhaites. » Arquant un sourcil elle dévisagea la femme en face d'elle sans dire un mot. Cavanaugh jouait sur deux tableaux ? Ça la surprenait assez, à force elle pensait tout de même le connaître mais comme on dit il ne faut pas se fier aux apparences, elles sont parfois très trompeuses. Comme si de rien était la nouvelle arrivante commença à faire sa petite vie et à pendre son linge tranquillement sans vraiment prêter attention à Hayley. Et d'ailleurs plus elle la fixait plus les souvenirs remontaient à la surface, cette femme en face d'elle ne lui était pas inconnu. Elle était chez les Originaires quand Hayley était enfermé comme une bête en cage. Elle se mordit la lèvre pour retenir ses mots. Elle ne lui avait pas semblait prisonnière sur l'île contrairement à elle et aux autres rescapés, qu'est ce qu'elle venait faire là? Une espionne? Infiltré ? « On ne se serait pas croisé quelque part ? J'ai l'impression de te connaître...enfin de t'avoir déjà vu...tu n'étais pas captive chez les originaires ou peut-être au campement des rescapés ? » Hayley releva la tête surprise de la façon dont elle avait sorti ça comme on dit bonjour. Resserant son etreinte sur la poignée de son couteau dissimulé dans son dos elle fixa son interlocutrice. « Au fait je m'appelle Avery, mais tu peux m'appeler Avy'. » Le visage de la jolie brune changea littéralement de couleur lorsqu'Avery se présenta, on ressuscitait les morts maintenant ?! C'est tout nouveau comme concept ? Elle déglutit et finit par se lever. «Avery..? Avery comme sa fiancé morte ? Elle la regarda stupéfaite et dépité à la fois. Elle ne savait plus sur quel pied dansait désormais. Oh put***.. » C'est tout ce qu'elle trouva à dire après cette étonnante découverte. Jace ne lui en avait pas beaucoup parlé, juste qu'il avait une fiancé et qu'il l'avait perdu. Et ben si elle s'attendait à ça ! «Il a clairement oublié de me parler de ce petit détail.. Elle rit doucement en se passant la main derrière la nuque. Hayley. Ravi de rencontrer un fantôme. » Pas sûr que ces deux la deviennent les meilleures copines du monde.
crackle bones






- I can barely breath when you're here loving me -

Jayley ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Lun 25 Mai - 1:23



❝Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres❞
Avery & Hayley
Avery était rentrée chez Jace sans savoir que quelqu'un l'attendrait. Jusqu'à présent, personne n'était jamais venu, en tout cas en sa présence si ce n'est Kali et le petit renardeau qu'ils avaient trouvé. D'ailleurs, aucun des trois n'étaient présent. La médecin ne connaissant pas l'identité de cette mystérieuse brune et pensa dans un premier temps qu'il s'agissait d'une amie à son fiancé. Il ne lui avait jamais rien dit à ce sujet, mais s'était la seule explication plausible pour le moment. Avery qui était d'un naturel sociable et serviable essaya de la mettre à l'aise même si cette dernière semblait déjà prendre ses aises. La jolie brune commença à mettre le linge, plus elle parlait à cette inconnue, plus elle trouvait que quelque chose clochait, Hayley ne lui répondait pas, elle était froide. Sur le moment, elle lui rappela Jace qui était une vraie énigme à ses yeux. Elle se demanda si la jeune femme n'était pas elle aussi une hostile ce qui expliquerait cette froideur face à son accueil. Avery termina ensuite ce qu'elle avait à faire et s'assit en face d'elle. La médecin fit les présentations dans l'espoir de rompre la glace et de connaître son identité. Elle ne s'attendait pas à se faire traiter de fantôme. Avery la dévisagea notamment lorsqu'elle parla de détail et qu'elle continua à la traiter de fantôme. Qu'est-ce qui ne tournait pas rond chez elle ? Bizarrement, la jolie brune commença à vouloir se méfier d'elle et ne savait pas comment prendre le fait qu'on la voyait comme une revenante. Avery regarda cette dernière se relever et fit de même :

« Sa fiancée vivante, je suis vivante. »

Rétorqua-t-elle d'un ton sec. Elle n'aimait vraiment pas sa manière de lui parler, elle semblait d'une arrogance. La médecin passa discrètement sa main dans l'une des poches de sa blouse où se trouvait une seringue. Jace ne lui avait toujours pas rendu son couteau suisse, il faudrait décidément qu'elle le lui redemande. Cette seringue pourrait toujours servir d'arme le temps de détourner l'attention si elle se faisait agresser. C'était étrange de ressentir autant de méfiance vis-à-vis d'une femme qui semblait pourtant pas si inconnue pour son fiancé. Était-elle vraiment une amie ? Lui voulait-elle du mal à lui ? La jolie brune regarda sa rivale avec un air plus sérieux, elle n'était plus chaleureuse du tout. Le prénom de Hayley ne lui disait rien, Jace ne lui avait décidément rien dit. Mais ce qui lui préoccupait l'esprit à présent s'était sa fameuse remarque sur le fait qu'il avait oublié de lui parler d'un détail...elle n'était pas un détail, elle espérait ne pas l'être en tout cas vis-à-vis de Jace.

« Tu dois en être un également dans sa vie pour qu'il ne m'ait jamais parlé de toi. Hayley ? qui ? Hum...non ça ne me dit rien. »


Avery lui jeta un regard mauvais. D'habitude elle n'était pas du tout désagréable avec les gens, mais Hayley arrivait à la faire se sentir en danger, s'était troublant et perturbant. La jeune femme garda fermement sa main sur cette seringue tout en regardant son cou, c'est là qu'elle lui planterait si elle venait à la toucher.


© Pando



Ma petite boite à musique <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Hayley J. Fawkes "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Phoebe tonkin × Nombre de messages : 954 × Age du perso : 24 ans × Job : Interne en medecine puis fugitive recherchée pour meurtre. × Côté love : - We were meant for one another, perfect match - You make me crazy sometimes


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Ven 29 Mai - 1:32

Hayley & Avery
Cette situation était de plus en plus étrange. Hayley commençait à perdre le fil mais alors complétement. Sa fiancé qui d'après lui était morte dans l'avion, avait en réalité passé tout ce temps sur l'Hydre avec ces foutus originaires. Hayley était resté prisonnière quelques jours chez eux avant de réussir à s'enfuir et ce qui l'interpeler le plus c'était qu'Avery, elle, n'était pas en cage comme eux. Toujours méfiante comme à son habitude Hayley se posait des tonnes de questions auxquelles elle n'avait aucune réponse. Comment avait-elle attiré ici? Est-ce qu'elle jouait un double jeu? Et maintenant elle se retrouvait toutes les deux face à face se cherchant des poux parce qu'elles couchaient avec le même homme. Plutôt ironique comme histoire non ? Son regard se planta dans celui de la jeune femme afficha un petit sourire en coin. La discrétion ne devait pas être son fort et Avery ne savait pas encore à qui elle avait à faire. « Vraiment? Tu comptes m'attaquer à coup de stylo à bille? » Elle haussa un sourcil prenant un air interrogateur. Elle leva une de ces deux mains en l'air en signe de "paix" et vint attraper son couteau à l'arrière de sa ceinture qu'elle fit glisser sur le sol jusqu'au pied d'Avery. « Certainement plus efficace. Et même avec ça je suis dix fois plus entrainé que toi, tu .. » Prise de vertiges et de bouffée de chaleur, elle s’agrippa au rebord du siège sur lequel elle était assise et ferma les yeux le temps que ça passe. Elle crevait de chaud ici, et la tension qui régnait entre les deux femmes n'arrangeait rien à cela. « Tu dois en être un également dans sa vie pour qu'il ne m'ait jamais parlé de toi. Hayley ? qui ? Hum...non ça ne me dit rien. » Hayley poussa un léger soupir avant de prendre appui pour se relever, souffla un bon coup pour évacuer les derniers signes de vertiges et regarda la fiancé de Jace. Que pouvait-elle bien lui dire? Hey, on couche avec le même homme toi et moi, ravi de te rencontrer! Sérieusement elle commençait à se demander sérieusement ce qu'elle était venue faire ici. Avery n'avait plus l'air d'avoir envie de lui sauter au cou, pour le moment, du coup Hayley décida tout de même de poser à son tour quelques questions. « Aux dernières nouvelles tu étais morte, comprends ma surprise. » Elle tentait de rester calme, elle essayait même d'être agréable ce n'était pas le moment de déclencher une bagarre ou quoi que se soit d'autre. Elle ne voulait pas s'énerver, ni stresser, ni rien du tout. Elle souhaitait rester zen et ça démarrait mal. Elle essaya de changea de sujet pour se détendre et détendre la petite naine en face d'elle. «Tu étais sur l'Hydre aussi. Ils t'ont envoyé ? Ou tu leur à fait faux bond ? T'es un doc ? » Elle fit un signe de la tête vers la blouse blanche avant de croiser ses bras autour d'elle.
crackle bones






- I can barely breath when you're here loving me -

Jayley ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Ven 29 Mai - 14:06



❝Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres❞
Avery & Hayley
Avery préféra être méfiante, elle ne connaissait rien de la jeune femme et son comportement était dès plus étrange. Prenant ses précautions, la jolie brune garda sa main fermement sur la seringue à l'intérieur de sa poche. Elle était prête à la planter en cas de besoin ou du moins tenter, elle n'avait jusqu'à présent pas été confronté à un ou une adversaire. Sa tentative fut remarqué par Hayley qui pensait qu'il s'agissait d'un stylo bille. Avery ne répondit rien et ne bougea pas un seul instant sa main. Ce ne fut que lorsque sa rivale jeta à ses pieds un couteau et se montra de bonne foie. La jeune femme fut surprise de la voir si bien armée et puis réclamer la fin des hostilités. C'était louche et elle ignorait si elle était vraiment sincère. Avery soupira en l'écoutant se vanter d'être plus forte qu'elle et elle finit par retirer sa main de sa poche. Hayley ne pu finir sa phrase qu'elle fut prise de vertiges. La médecin l'observa un instant surprise. La jeune femme devant elle était-elle enceinte ? Elle semblait en avoir les symptômes, Avery les avait eu autrefois, mais ce temps-là semblait à présent révolu. Elle constata également que le ventre d'Hayley semblait arrondit. Elle devait l'être en effet, en revanche elle était loin de se douter de qui était le père. Peut-être qu'elle venait pour demander une consultation à Jace. Miss Wolfe sortit de ses pensées lorsque l'ancienne hostile l'interrogea sur les originaires et lui demanda si elle était médecin tout en désignant sa blouse. Elle ne répondit pas tout de suite, bizarrement elle n'en voulait plus à Hayley de l'avoir traité de fantôme. Avery pouvait comprendre sa surprise. Tout en se dirigeant vers l'espace « cuisine », elle décida de lui répondre :

« Je n'ai jamais été des leurs. Ils m'ont kidnappé peu de temps après le crash. J'ai été torturé et emprisonné. Les fois où tu m'as vu dehors, c'était parce qu'ils avaient besoin d'un médecin supplémentaire. J'ai tenté de m'enfuir, mais ils m'ont promis les pires choses si je recommençais...alors en attendant d'avoir un plan en béton, j'ai préféré me faire discrète c'est pour ça que j'ai pu être enfermé dans de meilleurs conditions, les cellules intérieurs...des rescapés ont réussi à s'intégrer, mais ce n'était pas pour moi, je devais retrouver Jace... » Avery ne souhaitait plus penser à ces un an et demi là-bas. « Les originaires avaient envoyé quelques uns d'entre eux en expédition, j'ai pu en faire partie, car ils avaient besoin d'une médecin au cas où rien ne se passerait comme prévu...j'ai croisé la route de Jace et il m'a sauvé. » Elle sourit à cette pensée : « Je n'aurais jamais cru le revoir dans cette condition. »

Avery se surprit à raconter sa vie à une parfaite inconnue. Elle s'approcha d'elle et lui donna une bouteille d'eau qu'elle mit sur la table : « Oui je suis médecin chez les rescapés maintenant, tu devrais boire et tu n'auras qu'à passer à l'infirmerie, je te donnerais de quoi atténuer les nausées. Tu es enceinte de combien de mois ? »

Demanda-t-elle tout en étant intéressé par le sujet. Avery adorait les enfants, si elle le pouvait, elle aurait au moins dix. La jeune femme alla ensuite récupérer le couteau. Finalement Hayley ne semblait pas être une si mauvaise fille que ça. C'est pourquoi elle décida de lui rendre son couteau et de s'asseoir de nouveau eu face d'elle.


© Pando



Ma petite boite à musique <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Hayley J. Fawkes "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Phoebe tonkin × Nombre de messages : 954 × Age du perso : 24 ans × Job : Interne en medecine puis fugitive recherchée pour meurtre. × Côté love : - We were meant for one another, perfect match - You make me crazy sometimes


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Lun 1 Juin - 15:15

Hayley & Avery
Hayley se sentait réellement mal à l'aise là tout de suite, elle voulait s'en allait loin très loin. Cette femme en face d'elle qui avait été très sympa avec elle ne se doutait pas une seconde du coup qu'elle allait prendre sur la tête quand Jace allait revenir. Hayley ne souhaitait de mal à personne, sauf quand c'était nécessaire, mais elle ne pouvait cacher sa grossesse à Jace plus longtemps. Il y avait 1 chance sur 1000 pour qu'Avery ne tombe pas dans les pommes ou qu'elle ne se transforme pas en Hulk et détruise pas tout ce qui se trouvait sur son passage. Autant dire que c'était mal barré pour qu'elle reste calme, ils allaient déclencher la fureur d'une femme aimante, donc ils avaient le choix entre Hulk, Godzilla et dieu sait quoi d'autre... C'est aussi pour ça qu'Hayley gardait le silence, ça ne serait pas très judicieux d'avouer son petit secret sans que Jace soit là pour garder la situation sous contrôle. Avec les hormones dû à la grossesse de la brune et son caractère impulsif et violent et la soif de sang que ressentirait Avery, le mélange risquait d'être plus qu'explosif, ne tentons pas le diable. Le ton entre les deux jeunes femmes se calma et elles entamèrent une discussion tout à fait normal, comme deux personnes qui apprennent à se connaître. « Je n'ai jamais été des leurs. Ils m'ont kidnappé peu de temps après le crash. J'ai été torturé et emprisonné. Les fois où tu m'as vu dehors, c'était parce qu'ils avaient besoin d'un médecin supplémentaire. J'ai tenté de m'enfuir, mais ils m'ont promis les pires choses si je recommençais...alors en attendant d'avoir un plan en béton, j'ai préféré me faire discrète c'est pour ça que j'ai pu être enfermé dans de meilleurs conditions, les cellules intérieurs...des rescapés ont réussi à s'intégrer, mais ce n'était pas pour moi, je devais retrouver Jace... » Elle écouta attentivement la fin du récit de la jeune femme en face d'elle, elle savait à quel point les Originaires pouvaient être effrayant et persuasif quand on était pas habitué à la douleur ou que l'on avait aucun moyen de se défendre. Cette fois là, Hayley avait réussi à s'échapper, non pas que ce fut facile mais avec l'entrainement et les hostiles qui l'entourait depuis son arrivée sur l'île, elle y était parvenue. Elle écarta les yeux de surprise quand Avery lui tendit amicalement une bouteille d'eau, qu'elle prit volontiers en main en murmurant un simple merci. « Oui je suis médecin chez les rescapés maintenant, tu devrais boire et tu n'auras qu'à passer à l'infirmerie, je te donnerais de quoi atténuer les nausées. Tu es enceinte de combien de mois ? » Le premier réflexe d'Hayley fut de refermer rapidement son gros gilet pour camoufler son ventre qui ne cessait de gonflait et de s'arrondir au fil des mois. Bon pour garder sa grossesse cachait c'était raté, elle se rendit compte de son geste totalement ridicule tandis qu'Avery s'asseyait en face d'elle et lui rendait poliment son arme. Ça sent pas bon ça, pas bon du tout, elle essayait de sympathiser avec Hayley et cette dernière allait briser sa vie dans quelques instants. Hayley ferma les yeux quelques secondes, rien n'allait bien. Quand elle les rouvrit elle se mordit la lèvre inférieur avant de répliquer. « Je sais pas .. J'ai su que je l'étais y'a pas si longtemps, quand j'ai commencé à vomir tout ce que je mangeais et que mon ventre s'est transformé en ballon de foot.. » Elle rit doucement malgré son mal être et baissa les yeux pour regarder son ventre que l'on ne distinguait pas sous ce gilet. Bon il serait temps qui ramène ses fesses le principal intéressé non ? Hayley ne savait plus où se mettre et elle n'allait très certainement pas dire à cette fille que son fiancé était le père tant qu'il ne serait pas lui même présent. Un bruit au dehors, des pas et des bruissements de feuille se firent entendre. « C'est Jace ? » Faite que oui s'il vous plait, qu'elle se sorte de ce cauchemar..
crackle bones



- I can barely breath when you're here loving me -

Jayley ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Mar 2 Juin - 2:01



❝Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres❞
Avery & Hayley
Avery commençait à se sentir de nouveau à l'aise. Hayley semblait faire des efforts alors la jeune femme comptait en faire tout autant. Surtout qu'elle n'était pas du genre à être détestable avec les gens. Avery découvrit qu'elle était enceinte. Spontanément, elle lui offrit une bouteille d'eau. Il était hors de question pour elle que la jeune femme soit malade. Elle aimait aider les gens et elle était protectrice lorsqu'il s'agit de femme enceinte. La médecin avait toujours eu cette vocation, cela faisait partie d'elle. Avery curieuse, lui demanda ensuite à combien de mois elle était. Elle écouta Hayley lui rétorquer qu'elle ne savait pas et lui expliqua comment elle avait appris. Avery rit à sa remarque concernant le ballon de foot. Ce n'était pas un rire moqueur, mais plutôt participatif de la conversation comme deux amies pourraient avoir à la différence qu'elles ne l'étaient pas. Avery lui adressa un sourire avant d'ajouter :

« Tu es obligé de venir me voir à l'infirmerie, on te fera des tests du mieux que l'on peut avec les moyens du bord et je te dirais à combien de mois tu es et ce qu'il faut que tu fasses. » Elle sourit une fois de plus : « ça me fait plaisir d'aider une amie à Jace. »

Enfin, sans doute jusqu'à ce qu'elle sache qu'Hayley était la maîtresse de son fiancé. Avery était sincère dans ses paroles et trouvait touchante la jeune femme lorsqu'elle essaya de cacher son ventre. Elle n'avait décidément pas avoir honte, mais plutôt avoir de la fierté. Avery était songeuse, car elle aimerait pouvoir ressentir un jour ce sentiment comme elle l'avait éprouvé sur le continent. Jace et elle étaient heureux, tout semblait parfait, mais à présent tout ceci était derrière eux. Hayley l'extirpa de sa pensée en demandant si c'était Jace qui arrivait. Elle lui adressa un sourire et se tourna en direction de la porte rideau où le petit renardeau pénétra à l'intérieur. Avery le caressa, l'animal s'était habitué à elle. « Oui c'est lui ». A ce moment-là Jace pénétra dans la grotte, elle l'observa et lui adressa un léger sourire. Elle pouvait constater qu'il avait ramener de quoi manger pour ce soir.


© Pando



Ma petite boite à musique <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Mar 2 Juin - 2:33

Could you really love two different people at once? Could you split your heart in half?
Hayley & Avery & Jace
La matinée fut plutôt courte. Le chasseur qui est Jace Cavanaugh, s'était levé vers les neuf heures du matin, il s'était lavé, mangé et préparé avant de partir pour la chasse avec sa louve Kali et son renardeau Rox, c'était le premier nom qui lui était venu à l'esprit. C'était quelque chose de facile à retenir et quoi qu'il en soit, le renardeau semblait réceptif à ce prénom. Jace passa le reste de la matinée à chasser le gibier avant de revenir à la grotte pour déposer la viande au frais et se changer de tee-shirt puisque ce dernier avait été sali par le sang des oiseaux. Le beau brun était reparti aussi vite qu'il était rentré pour se changer. Il était parti prendre une marche, mais également récupérer quelques provisions, légumes, mais également des objets qu'il trouva sur son chemin qui lui sera utile. Par la même occasion, il passa une demi-heure dans les cascades afin de se rafraîchir, le temps était chaud et humide. Ensuite, il alla s'aventurer plus loin pour pêcher, manger de la viande c'est bien, mais manger du poisson va faire changement. En tout cas, dans ce domaine, il n'est pas très doué, mais il s'en sort pas mal pour un simple débutant. Il faut dire que sur le continent, il n'a jamais fait ce genre d'activité, avec sa famille, c'était plutôt soirée, gala de charité, brunch, golf, équitation etc. Et puis les rares fois où il allait se changer les idées avec Ollie et ses autres potes, la pêche s'avérait souvent mauvaise tout comme la chasse, où il n'était pas doué à l'époque. Aujourd'hui, tout cela a changé, à cause du besoin de survie évidemment. Il réussit à attraper trois poissons de différentes tailles, il quitta l'endroit afin de retourner à la grotte où il loge. Il tenait les poissons dans un sac et il avait vite hâte d'arriver et prendre un bon bain puis se reposer. Il ignorait si Avery était revenue ou non, si elle avait décidé de dormir dans hutte ou de revenir chez lui. Il marcha l'esprit tranquille, pénétra dans la grotte des hostiles. Il ignorait complètement ce qui l'attendait à l'intérieur. À vrai dire, il s'attend rien à rien, mais il n'est pas à bout de ses surprises. Le jeune homme avait hâte de déposer les crustacés, car il avait réussi à attraper de petits crustacés. Le seau à la main, les poissons dans l'autre, il pénétra à l'intérieur de son habitation qu'il s'était construit tout seul. Il avait vraiment hâte de cuisiner ce soir et de déguster quelque chose de délicieux. Il se préparait déjà mentalement les recettes qu'il allait faire, il tentait de se souvenir ce que les cuisiniers faisaient durant les brunchs, les repas de maison et durant les soirées. Jace pénétra afin à l'intérieur, il manqua de faire une crise cardiaque ou en tout cas, quelque chose de ce genre, son coeur débattait rapidement à la vue d'Hayley et aussi le fait qu'Avery y était également. Le jeune homme tentait de reprendre ses esprits et fit quelques pas, très muet il était, la gorge sèche. Il déposa rapidement le seau de crustacés et les poissons dans un bac à plastique. Il posa également son sac à dos dans un coin, avec à l'intérieur, légumes et objets divers. « Que fais-tu ici, Hayley ? » Sa voix était légèrement tremblante, mais froide. Il alla rapidement se laver les mains et il attrapa une bouteille d'eau, qu'il but d'un coup, elle était remplie à moitié. Il était vraiment curieux de savoir ce qu'elle faisait là. Jace ne remarquait pas vraiment le manteau puisqu'il voulait absolument savoir la raison de sa présence et aussi, pourquoi Avery était là, les deux ensemble. Il jeta la bouteille sur l'étagère, bien qu'elle rebondit au sol, aussi rapidement. « Et toi, Avery ? Tu n'étais pas censé être occupé chez les rescapés ? » Il était en mode défensif. Le jeune homme croisa légèrement les bras en les fixant. C'était un complot contre lui ou quoi ?  

(c) sweet.lips


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Hayley J. Fawkes "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Phoebe tonkin × Nombre de messages : 954 × Age du perso : 24 ans × Job : Interne en medecine puis fugitive recherchée pour meurtre. × Côté love : - We were meant for one another, perfect match - You make me crazy sometimes


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Mar 2 Juin - 23:17

Hayley & Avery & Jace
« Tu es obligé de venir me voir à l'infirmerie, on te fera des tests du mieux que l'on peut avec les moyens du bord et je te dirais à combien de mois tu es et ce qu'il faut que tu fasses. » Hayley se força à sourire du mieux qu'elle pouvait, non pas qu'elle n'aimait pas Avery bien au contraire elle était tout à fait charmante et c'était bien ça le problème. Elle aurait préféré que la femme qui était fiancé à Jace soit détestable, irritante, impossible de voir en peinture, une tête à claques quoi ! Ça aurait été bien plus simple pour la future maman, elle n'aurait eu aucuns scrupules à débarquer et à ruiner leur petite vie bien tranquille. Mais non, il a fallut que ce soit cette petite naine attachante qui lui a immédiatement proposé son aide pour sa grossesse, qui s'est montré aimable et attentionné dans tout ses gestes. «C'est vraiment gentille de ta part mais ne t'en sens pas obligé.. » rétorqua Hayley presque dans un murmure ne sachant plus quoi dire pour qu'Avery cesse d'arrêter d'être aussi cute et gentille avec elle. « ça me fait plaisir d'aider une amie à Jace. » Un rire forcé et jaune mais inévitable sortit de sa bouche, se remettant en place une mèche de cheveux, remuant sur place Hayley n'en pouvait plus, il fallait qu'elle sorte de là, au pire elle repasserait un autre jour Jace n'allait pas se volatiliser et ça lui éviterai de balancer cette bombe nucléaire devant la jeune fiancé. Trop tard, des bruits de pas retentirent à l'extérieur et les chances pour que ça ne soit pas le Don Juan qui revienne était quasi nulle, zéro pointé. Elle suivit du regard le renardeau qui entra dans la demeure , encore un ? se surprit à penser Hayley, il aimait décidément beaucoup les animaux. La tête qu'afficha Jace à cet instant était mémorable et aurait été très certainement à mourir de rire dans d'autres circonstances. Hayley tourna la tête, dérivant son regard du sien, soupira calmement tentant d'évacuer la pression et la peur qui l'envahissait à pleine vitesse. La peur ? Sans déconner, ces foutus hormones la rendait vraiment faible et femmelette. « Que fais-tu ici, Hayley ? » La voix froide et dénué d'expression la fit revenir à la réalité, elle plissa les yeux, sentant la colère monter en grade et bouillonnait à l'intérieur. Qui était cette homme glacial qu'elle avait en face d'elle ? Avery se prit également une remarque cinglante et ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Elle passa à coté d'Avery et se planta devant Jace. Quoiqu'elle dise ou fasse pour épargner Avery, il refuserait sans doute de la suivre dans un endroit privé ou bien c'est sa fiancé qui ne voudrait pas s'en allait. Avant de s'adresser à Jace elle se retourna, les yeux humides, elle regarda Avery. « Merci pour ton hospitalité. Et je suis sincèrement désolé pour ce qui va suivre.. » Et elle le pensait, du plus profond de son cœur elle était désolé, tellement désolé de lui imposer ça, de lui faire exploser tout son univers. Le regard qu'elle lança à Jace n'était pas du tout le même, elle le dévisageait, elle l'avait mauvaise, elle avait envie de crier, de pleurer, de taper, de piquer une crise monumentale mais elle se retenait même si ça se reflétait sur son visage qu'elle était sur le point d'imploser. Elle prit une grande inspiration, posa ses deux mains sur son gilet et l'ouvrit devant Jace dévoilant un ventre rond. Ses yeux commencèrent à se remplir de larmes tandis qu'elle regardait Jace dans les yeux « Je suis enceinte, Jace. Tu vas être papa.»
crackle bones



- I can barely breath when you're here loving me -

Jayley ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Mar 2 Juin - 23:59



❝Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres❞
Avery & Hayley
« ça ne me dérange pas, je t'assure puis il est préférable sur cette île. »

Il était hors de question pour elle de laisser une femme enceinte seule sur cette île et encore moins sans soins médicaux. Avery était très têtue lorsqu'il s'agissait de médecine. Elle lui adressa un second sourire sincère jusqu'à ce que Jace débarque. Ce dernier semblait différent, enfin elle avait l'habitude du Jace froid et distant. Sa remarque cinglante à son égard ne la choqua guère ou du moins un petit peu, car elle ne pensait pas qu'il lui parlerait de la sorte devant des témoins. Avery fronça les sourcils. Elle était en proie en doute, elle voyait bien que quelque chose perturbait son fiancé. Petit à petit, la médecin commençait à y voir plus clair...ou du moins elle espérait que ce n'était pas ce qu'elle pensait...Jace ne lui avait jamais caché qu'il était allé voir ailleurs quand il était séparé d'elle. Hayley serait-elle l'une de ses conquêtes ? Cela expliquerait qu'il n'appréciait pas que les deux femmes soient l'une en face de l'autre en train de se parler comme des amies ? Avery allait répondre à sa question lorsque la jolie brune se leva pour l'empêcher de rétorquer et la remercia pour son hospitalité avant d'être désolée pour ce qui allait suivre. La médecin la dévisagea, elle se leva à son tour quand Hayley lâcha comme une bombe qu'elle était enceinte de Jace et qu'il allait être « papa ». Avery resta sans voix. Elle était debout derrière Hayley et elle était témoin de la scène qui était en train de se dérouler sous ses yeux. La jeune femme ressentait plusieurs sentiments. Elle éprouvait une profonde tristesse, son cœur venait de se faire poignarder. Miss Wolfe avait également perdu son sourire et sa joie de vivre. Elle ressentait de la haine, de l'envie, de l'injustice, de la peur, du désespoir, tout était mélangeait. Avery ne se rendait pas compte qu'elle tremblait et que ses larmes perlaient sur ses joues. Plusieurs pensées lui revinrent en tête. La première était l'annonce de sa grossesse à Jace, elle se souvient de la joie de ce dernier lors de cette nouvelle. Ils étaient heureux, s'était le bon vieux temps...le temps où Jace n'était pas ce qu'il était aujourd'hui. Ce petit bonheur a prit fin avec le crash...son fiancé lui avait dit que le Jace d'avant était mort dans ce crash...il lui avait également dit qu'elle était la cause de la mort de leur « trésor le plus précieux », leur petit bébé...il n'envisageait plus de mariage, plus d'enfants...plus d'avenir avec elle...Lorsqu'il l'avait quitté la première fois, Jace lui avait dit qu'il avait été bien sans elle, que tout ceci avait été une erreur...Au final, s'était elle qui avait été obstiné à vouloir le retrouver, qu'il avait été sincère lorsqu'il avait mit un terme...Avery s'en voulait d'avoir insisté de prendre ce foutu vol, elle se détestait d'être revenue alors qu'il en voulait plus d'elle...au fond elle se maudissait elle...S'était elle qui avait tuer son propre bonheur en insistant pour aller à cette conférence...Jace avait eu raison sur tout ce qu'il lui avait dit....quant à Hayley...elle n'avait pas tort quand elle disait qu'elle était un fantôme...elle était morte elle aussi lors du crash. Avery n'avait toujours pas bougé, elle était paralysée...la scène qui se déroulait devant elle, était ce qu'elle ne pourrait plus jamais offrir à Jace...un enfant...une famille...Avery était son passé et Hayley son futur...s'était évident à ses yeux, elle était de trop dans cette grotte.


© Pando



Ma petite boite à musique <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Mer 3 Juin - 1:49

Could you really love two different people at once? Could you split your heart in half?
Hayley & Avery & Jace
Si on lui avait dit qu'en rentrant chez lui, ça serait la merde et qu'il ne valait mieux pas rentrer. Jace aurait écouté cette personne, enfin, probablement pas, car il n'écoute personne, mais s'il avait vu l'avenir en images, sûrement. Pour le peu de fois que le jeune homme était ''heureux'', qu'il se sentait bien et qu'il voulait une journée tranquille. Il n'allait pas pouvoir dormir sur ses deux oreilles et respirer tranquillement. Après sa journée chargée, il arriva à la grotte. Et surprise, deux femmes s'y trouvaient ! Hayley et Avery. Que faisaient-elles là ? Avery, il était moins surpris, mais Hayley ? Que faisait-elle là ? Il était sur les nerfs, sur la défensive et agacé. Il ne comprenait pas du tout la situation, pas la moindre du moins. Il se demandait si les deux femmes n'étaient pas en train de s'allier contre lui. Il fronça les sourcils, l'air sévère, il attendait impatiemment une réponse. Pour ce qui va suivre ? Et qu'est-ce qui va suivre ? Il la dévisagea à son tour. Quoi, elle quitta l'île à la nage ? Elle était mourante ? Elle allait relever la vérité, sur le fait qu'ils ont couché ensemble à plusieurs reprises ? Jace n'avait jamais caché cela à Avery. Il avait fait des sous-entendues, ce n'était donc pas une surprise. Le jeune homme serra discrètement les poings, c'était une habitude lorsqu'il était énervé, ce n'était pas pour frapper, enfin, sauf si c'était un homme. C'est quoi ce délire ? Le brun la regarda dans les yeux, il voyait des larmes avant de baisser le regard au moment où elle lui annonce qu'il va être père. C'était tout simplement impossible. Il sentait encore plus l'envie de frapper dans quelque chose, de se défouler. Il jeta un regard à Avery. Comme il se doutait, elle aussi avait des larmes. C'était pire qu'une téléréalité là. Il pointa Hayley du doigt. « Tu mens ! Avoue-le ? Tu es venue ici avec un enfant qui n'est pas le mien ! Mais aussi, je n'arrive pas à savoir pourquoi tu me fais ça ? Me balancer une telle chose.. » Tentant de se calmer, il le dit de façon honnête, car il n'y croyait pas. Pourquoi est-ce possible ? Le diable lui jouait donc un tour ? Jace avait perdu son propre enfant, même s'il n'avait pas pu réaliser la tragédie puisqu'il n'avait pas été là. Il ne savait pas quoi dire non plus à Avery. Que pouvait-il dire ? Était-ce la vérité déjà ?

Jace était sous le choc, mais énervé, il avait mal au coeur même. Il ne savait pas comment réagir autrement. C'était spontané. Jamais il n'aurait cru un jour d'avoir un enfant, un enfant à lui. Elles n'étaient pas seules à trembler, car lui-même tremblait, surtout à l'intérieur de son être. Jace avait chaud. Il devait sortir de la grotte, s'éloigner le plus vite possible, courir, fuir de ses problèmes là. « Pourquoi viens-tu m'en informer ? Pourquoi me dire tout cela ? Au lieu de garder cette information pour toi. Qu'attends-tu de moi ? » Jace avait tant de questions. Tout simplement, pourquoi ? Il soupira longuement. Son coeur débattait à une vitesse folle. C'était incompréhensif. Ce bébé.. Il fixa le ventre d'Hayley un court instant. Il avait envie d'y croire, de toucher son ventre, mais il n'y avait pas droit. Il releva la tête vers Avery ensuite et la regarda dans les yeux. « Tu comprends pourquoi je suis un monstre. J'ai probablement engendré l'Antéchrist. » Un monstre allait peut-être naître. Jace ne pouvait pas être père, il était mauvais. Il serait un mauvais père. Il a les mains remplies de sang, il a tué, il est souillé. Jace sentait que sa tête allait exploser.  

(c) sweet.lips


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Hayley J. Fawkes "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Phoebe tonkin × Nombre de messages : 954 × Age du perso : 24 ans × Job : Interne en medecine puis fugitive recherchée pour meurtre. × Côté love : - We were meant for one another, perfect match - You make me crazy sometimes


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Mer 3 Juin - 21:34

Hayley & Avery & Jace
Un bébé. Un petit être vivant et fragile poussait actuellement dans le ventre d'Hayley bien au chaud dans sa bulle. Et en attendant Hayley se coltinait toutes les joies de la grossesse. Y compris les hormones, là tout de suite, fusaient dans tous les sens. La réaction de Jace n'aidait pas, il était sur la défensive, froid et distant. Et de l'autre coté Avery se décomposait sous ses yeux en apprenant la nouvelle. La brune savait que la nouvelle ferait un choc assez conséquent à l'hostile mais elle ne s'était pas préparé à ce qu'il soit aussi fermé. « Tu mens ! Avoue-le ? Tu es venue ici avec un enfant qui n'est pas le mien ! Mais aussi, je n'arrive pas à savoir pourquoi tu me fais ça ? Me balancer une telle chose.. » La jeune femme fit un pas en arrière devant l’agressivité de son partenaire, son visage reflétait la colère qu'elle éprouvait à l'entendre dire ça. Comment pouvait-il se permettre de dire de telles absurdités ? Les yeux écarquillés, la bouche entre ouverte elle ne trouvait plus les mots. Tout se bousculait dans sa tête, où était donc passé ce Jace qu'elle avait connu? Avait-il sombrer complétement? Elle mit sa main devant sa bouche, retenant ses larmes, elle ne voulait pas pleurer pas devant lui mais ses émotions étaient désormais contrôlé par autre chose. Une larme réussit à perler au coin de son œil, et roula le long de sa joue. « Sérieusement ?! sa voix était brisé, cassé. Te mentir ? Et dans quel but, tu l'as dit toi même je n'ai aucune raison de te mentir ! elle souffla un coup, tentant de garder son calme. Que tu le veuilles ou non, il est de toi.. » Elle le dévisagea à nouveau, l'incompréhension sur son visage était flagrante. Elle était perdue, confuse, elle avait l'impression de se tenir en face d'un étranger. Que lui était-il arrivé ces derniers mois? Les deux amants s'étaient perdu de vue sans raison apparente, et Hayley n'avait pas cherché à lui courir derrière et au final elle avait bien fait puisqu'il avait retrouvé sa fiancé. Elle se serait senti encore plus bête. Mais là on parlait d'un bébé, de leur bébé. Elle ne pouvait pas gérer tout ça toute seule, elle n'y arriverait pas et en venant ici aujourd'hui elle pensait trouver un soutien fort.. Au lieu de ça, elle se retrouvait avec un homme qui la traitait comme une moins que rien, comme si il ne s'était jamais rien passé entre eux et il trouvait encore le moyen de l'accuser de mentir sur le gène paternel de son enfant, la cerise sur le gâteau! De l'autre coté de la pièce Avery n'avait pas dit un mot depuis la révélation d'Hayley. « Pourquoi viens-tu m'en informer ? Pourquoi me dire tout cela ? Au lieu de garder cette information pour toi. Qu'attends-tu de moi ? » Hayley suffoqua de surprise en l'entendant ouvrir à nouveau la bouche, il le faisait exprès ? Il souhaitait vraiment que ça dégénère ? Une information ? Elle devait être en plein cauchemar ce n'était pas possible autrement. Elle fit un nouveau un pas vers Jace, il ne l'effrayait absolument pas, le foudroyant du regard, elle ne réussissait plus à contenir sa colère. « UNE INFORMATION ?! cria t-elle. Je suis enceinte, je porte ton enfant et c'est tout ce que tu trouves à me dire ?! Il n'y a plus de retour en arrière là alors va falloir te faire à cette idée ! Ses nerfs étaient à fleur de peau, sa respiration s’accélérait. Qui es-tu ? Qu'est ce qui t'es arrivé bon sang ! » Elle posa sa main sur son front, s'en était trop pour elle, elle ne pouvait même plus le regarder dans les yeux. Comment pouvait-il lui faire ça? Réagir de cette façon? Et pourquoi elle le lui avait dit qu'il lui avait sorti... Les paroles de Jace résonnait en boucle dans sa tête sans qu'elle ne réussisse à y trouver un sens. Il finit par s'adresser à sa fiancé de l'autre coté de la pièce et Hayley crut qu'elle allait s'évanouir sous l'impact de ses paroles qui suivirent. « Tu comprends pourquoi je suis un monstre. J'ai probablement engendré l'Antéchrist. » Il allait trop loin, elle ne lui permettrait pas de parler de son enfant de la sorte. Elle s'avança en trombe vers Jace, en colère plus que jamais. « Comment oses-tu, hurla t-elle. tu n'es qu'un..» Sa voix se coupa nette alors que son visage se déformait par la douleur et qu'un son de douleur sortit de sa bouche. Sa main vint se placer sur son ventre, là où la douleur frappait. Elle tourna le dos à Jace, tentant de faire redescendre la pression, le stress et toutes les sentiments qu'elle ressentait en ce moment. La colère et le stress n'était pas bon du tout pour un bébé, elle le savait pour avoir fait des études en médecine et là elle était carrément furax. Il fallait qu'elle se calme pour le bien être de l'enfant, elle ne voulait pas le perdre même si concrètement il n'était pas voulu au départ. Elle attendit que la douleur s'atténue. « J'men vais c'est bon, j'en ai assez entendu.. » Elle jeta un dernier regard à Avery et passa à coté de Jace sans même lui en adresser un. Elle quitta la grotte, la boule au ventre et les larmes aux yeux.
crackle bones



- I can barely breath when you're here loving me -

Jayley ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Mer 3 Juin - 22:24

Could you really love two different people at once? Could you split your heart in half?
Hayley & Avery & Jace
On venait de lui lancer une bombe en pleine figure. Elle a vraiment bien explosé d'ailleurs, elle faisait des dommages collatéraux. Comment pouvait-il être père, s'il n'arrivait pas à se contrôler lui-même ? Il a toujours refusé d'être père sur l'île et il n'y avait jamais pensé. Pour lui, il était hors de question qu'un bébé Cavanaugh se promène sur l'île et Avery le savait très bien puisqu'il lui avait fait savoir. C'était comme au début de la relation, Jace ne voulait pas d'enfant, c'est trop de trouble, trop de travail. Mais là, ce n'est guère une garderie, ce n'est pas un endroit pour les gamins. Hayley lui sortait cela comme s'il allait sauter de joie, comme s'il en allait pleurer et sautiller comme un débile qui est heureux d'être père. C'était tout autre, il n'était pas content, mais c'est surtout qu'il est sous le choc et elle ne semble pas comprendre cela. Ils ne s'étaient pas vus depuis un moment et puis elle débarque avec cette information, bien normal à lui dire. Il était évident dans sa tête qu'il n'allait pas réagir joyeux. L'aurait-il été dans un autre contexte ? Un contexte plus joyeux, plus amusant, aucune idée, mais l'idée d'être père.. ça ne lui met pas l'eau à la bouche. Jamais il ne ferait de mal à l'enfant, mais il ne pourra jamais être le père de l'année. Malgré son métier de gynécologue, où il prenait soin des femmes enceintes, qui les aidaient à bien aller. Jace n'avait jamais eu goût à la naissance de son propre enfant. Maintenant, cela allait arriver et cela risque de trop chambouler sa vie, son esprit, ses habitudes. Le jeune homme avait du mal à le croire, ce pourquoi, il l'accusait d'être une menteuse en disant qu'il en est le père. Il voyait très bien l'effet qui leur faisait, de toute façon, il transpire la peur, le mal, la froideur. Il n'est pas un homme bien. Certes, avec Hayley, il s'était montré autrement, il avait réussi à être plus tendre, moins renfermé. Jace fronça les sourcils en l'écoutant lui répéter qu'il était bel et bien de lui. Pourquoi devait-elle lui faire cela ? Pourquoi garder cet enfant même ? Il n'appréciait pas du tout comment elle était en train de lui crier dessus, on pouvait clairement apercevoir le regard sombre du jeune homme qui n'indiquait rien de bon. Il avait la gorge nouée, il était agacé et il sentait les nerfs monter d'un seul coup et en flèche même. « Tu ferais mieux de garder ta colère pour toi. En effet, tu ne me connais pas ! Tu ferais donc faire attention à qui tu t'adresses ! » Il n'arrivait plus à se contrôler ou à peine, il avait envie de tabasser, de détruire et même de tuer. Oui, il valait mieux se dégager de son chemin et plus rapidement que ça. Jace n'avait pas bougé d'un seul poil, sinon il pourrait diriger ses nerfs sur l'une d'elles, enfin, Hayley, puisque c'est elle qui s'énerve sur lui. Le jeune homme n'arrivait pas à diriger cette nouvelle, il en était sous choqué. Aucune idée s'il allait s'en remettre. Jace disait une nouvelle fois à Avery, qu'il est un monstre et que l'enfant de la brunette, était sûrement un diable, un petit démon allait naître. Allait-elle oser le gifler ? Le frapper ? Se demandant Jace en voyant Hayley revenir vers lui. Un quoi ? Un beau salaud ? Il le savait déjà, les insultes ne lui faisaient rien, il n'a besoin de personne pour s'insulter. Lorsqu'elle lui tourna le dos, il fait deux pas à l'avant. « Bien sûr ! Va-t-en ! Avec l'enfant dont je suis censé être le père ! TU T'ATTENDAIS À QUOI HEIN ??? » S'énerve-t-il violemment, au point de donner un gros coup de poing dans le mur et de saigner pas mal. Néanmoins, il ne ressent pas ni le sang coulé, ni la douleur avec cette adrénaline. Il redonna un autre coup de poing dans le mur avant de balancer la table à travers la pièce sans toucher Avery. Il allait tuer ! Trouvez-lui une victime, quelque chose ! Il s'approcha de la porte, enragé comme un chien.  

(c) sweet.lips


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Mer 3 Juin - 23:21



❝Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres❞
Avery & Hayley
Avery était déroutée par la situation. Alors qu'elle était en train de se perdre dans ses plus profondes pensées sombres, des cris retentis entre les deux protagonistes présents dans la pièce. La jeune femme avait des frissons....bizarrement...cette situation, elle l'avait déjà en quelque sorte eu avec Jace. Avery avait un tour d'avance sur Hayley, quand elle avait retrouvé Jace, il était devenu si..si...cinquante nuances comme elle aimait le nommer. Il était déroutant et arrivait à lui faire peur. Le changement avait été dur à encaisser dans la mesure où elle l'avait connu sur le continent si souriant et bon vivant. Le crash l'avait changé et s'était pour ça que Jace s'entêtait à dire que l'ancienne personne qu'il était, avait dépérit dans ce maudit accident aérien. Avery depuis ses retrouvailles avec son fiancé, essayait de le comprendre, de s'adapter à son mode de vie. Elle avait pu constater que cette méthode demandait beaucoup de sacrifices, s'était le prix à payer pour rester auprès de lui. Néanmoins, elle avait également remarqué que Jace faisait inconsciemment ou du moins peut-être même volontairement des efforts. Il fallait l'apprivoiser comme un animal sauvage. Avery laissa ses sentiments de côté pour suivre la conversation. Ils lui donnaient mal à la tête, elle était épuisée et toujours en état de choc même si elle prenait sur elle. Avery réussissait à avoir assez d'énergie pour éviter de craquer, d'éviter de leur dire de se la fermer une bonne fois pour toute ! Elle comprenait au fil de la querelle, leurs sentiments. Jace ne semblait pas au courant auparavant et Hayley subissait ce qu'Avery aurait subit si elle avait avoué à son fiancé attendre un enfant, hors ce n'était pas le cas. Mais voilà elle connaissait la sensation d'être confronté à ce dernier, de se sentir impuissante et n'être rien à ses yeux lorsque quelque chose le contrariait vraiment. Avery croisa le regard de Jace, il lui faisait des frissons car il était terrifiant. L'hostile s'adressa à elle lorsqu'il se considéra comme un monstre. Elle savait que s'était faux...il suffisait de le voir en compagnie de Kali et de Rox ou encore des petites attentions qu'il pouvait faire à son égard. Avery ne répondit rien sur le coup puisque Jace et Hayley continuèrent, ne tenant pas rigueur de sa présence. La jeune femme s'approcha d'eux lorsqu'elle remarqua sa rivale ne pas se sentir bien, mais elle fit un pas en arrière en voyant qu'elle décida de partir. Cette situation n'était décidément pas évidente pour tous les trois. Avery se mettait un instant à la place d'Hayley...elle aurait aimé lui expliquer pour Jace, mais elle ne le fit pas. Après tout s'était aussi de sa faute s'ils en étaient arrivés là. Peut-être que si elle avait mâché ses mots pour dire à son fiancé qu'elle était enceinte et si elle lui avait dit sans qu'elle soit dans les parages, Jace l'aurait peut-être prit autrement, cette situation avait dû lui mettre la pression. Peut-être que si elle lui avait dit loin d'Avery, la médecin l'aurait appris personnellement de Cavanaugh et peut-être de manière moins brute. Cela ne servait à rien de refaire le monde avec des « si ». Avery avait un autre problème devant elle. Jace commençait littéralement à péter les plombs. Il réussit à la faire sursauter en donnant des violents coups dans le mur jusqu'à s'en faire saigner avant de s'en prendre à la table. Il allait quitter la grotte à son tour, néanmoins, de manière spontanée, Avery s'interposa devant lui. Elle ignorait la connerie qu'il comptait faire, s'il envisageait de tuer Hayley ou quelqu'un d'autre, quoiqu'il en soit, elle prit le risque qu'il lui fasse du mal.

« Tu n'es pas un monstre. »

Avery avait enfin lâcher les premiers mots depuis la nouvelle. La jeune femme ne pleurait plus. Elle regarda dans les yeux Jace sans sourciller ni même sans montrer de la peur. « Tu aurais pu faire cette même.... » Elle ignorait comment qualifier ce problème : « Tu aurais très bien pu le faire à Atlanta, ça arrive, c'est la vie. » dit-elle calmement avant d'ajouter : « Oui c'est la vie...tu vas donner la vie Jace...et c'est la chose la plus humaine et plus belle qui soit que tu le veuilles ou non....cet enfant n'a rien à craindre sur l'île, car je sais que tu feras un très bon père...tu le protégeras et quand il sera grand tu lui apprendras à chasser, pêcher, tu lui feras faire du cheval sur Kali et cet enfant n'aura que des yeux pour toi, car il sera fier de son père... » Elle avait la gorgée serrée, mais elle continua calmement et toujours sans verser une larme : « Tu es sous le choc...c'est normal, tu l'es parce que tout t'échappe, tu aimes avoir le contrôle sur tout...que ça te terrifie au plus profond surtout sur cette île, mais je crois en toi, je sais ce que tu vaux...tu n'es pas un monstre Jace Cavanaugh. » Avery prit le risque de poser doucement sa main sur le torse de Jace au niveau de son cœur : « Tu as un cœur, tu es humain et quelque soit tes réactions, ce sont des réactions humaines...je sais que tu as un cœur même avec tes cinquante nuances... » Elle regarda toujours Jace : « Laisses redescendre la pression...t'énerver n'arrangera rien à la situation. » Avery ignorait si Hayley était toujours derrière le rideau ou si elle était partie. Jace et Hayley devaient se parler tranquillement, au calme et sans elle.

© Pando



Ma petite boite à musique <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Jeu 4 Juin - 0:27

Could you really love two different people at once? Could you split your heart in half?
Hayley & Avery & Jace

Jace n'arrivait plus à se contrôler. Il était hors de lui. C'était vraiment dur à encaisser oui, mais on ne pensait pas à lui, à ce qu'il pouvait ressentir. Il a eu une enfance très heureuse, il a été gâté par ses parents. Le jeune homme a toujours été au centre de l'attention de ses parents, surtout de sa mère, qui l'a souvent trop protégé. Alors, il ne pouvait pas rejeter la faute sur ses parents puisqu'ils ne sont pas en cause de son comportement. Il est le seul et unique coupable. Néanmoins, il a l'impression que dès qu'il croit avoir trouvé une certaine paix, tout s'écroule sous ses yeux comme un putain de château de cartes. Alors, oui, il était sur les nerfs et il avait envie d'en massacrer plus d'un. Il n'avait pas hésité à frapper dans le mur à deux reprises, saignant de la main, il était gravement abîmé à ce niveau-là. Il avait même balancé la putain de table qui se trouvait sur son chemin et il n'y avait pas que ça d'ailleurs. Jace était donc prêt à partir et sans vraiment savoir où il irait et surtout ce qu'il ferait. En tout cas, il ne fallait surtout pas le chier à ce moment précis. Quelqu'un se plaça devant lui, Avery. Il fronça les sourcils et il était en train de se demander si elle était suicidaire, remarque qu'il n'arrivait plus à penser avec son esprit trop floué. Jace avait chaud, la colère violente qu'il a en lui, va finir par lui faire faire une crise cardiaque même. Il lui lança un regard noir lorsqu'elle commença à parler, à lui dire qu'il n'est pas un monstre, chose totalement faux. Le jeune homme continua d'avoir les sourcils froncés et il ne comprenait absolument pas pourquoi elle lui disait tout cela. Jace n'est pas le celui du continent, excepté peut-être son goût pour les femmes, chose qu'il a toujours eu depuis l'adolescence. Oh oui, il aime avoir le contrôle sur tout et ce qui lui échappe, l'énerve. Là, il était évident qu'il ne pouvait pas contrôler une grossesse, seule la nature le faisait. Son coeur débattait très vite, elle pouvait le sentir à travers sa peau, son haut et sa main. Même s'il n'appréciait pas le geste, il ne dit rien pour le moment, la laissant terminer de parler. Jace se recula légèrement. « Je n'ai pas de coeur, je ne peux rien ressentir. Je suis peut-être un humain, mais un humain bien à part des autres. Je ne serai jamais un bon père, pas comme mon père l'a été avec moi. Je ne suis pas fait pour cela. » Jace se sentait vraiment étrange, il ne savait pas quoi dire de plus. Il pourrait même pleurer, mais impossible de le faire. Le jeune homme se frotta le visage puis le cou avant de regarder sa main, toujours rien, la douleur n'y était pas, mais il voyait les dégâts. « Je ne sais pas pourquoi tu fais cela, ce qui te prend d'agir ainsi.. Je suis désolé.. » Il était sincère avant de soupire légèrement. « J'ai besoin de prendre de l'air.. » Jace quitta précipitamment la cabane. Il n'avait aucune idée d'où il irait et ce qu'il ferait, encore une fois.

L'hostile sentait son coeur se déchaîner, incapable de le ralentir et de se calmer à l'intérieur. C'est vraiment un champ de bataille là-dedans. Il commença à faire noir, à faire plus frais. Pas très loin, il aperçut Hayley. Que devait-il faire ? Lui parler ou l'ignorer ? Pouvait-il ignorer son propre sang ? Jace hésita longuement, voir un peu trop, avec aucune idée de ce qu'il allait lui dire. Il s'approcha d'Hayley, secouant discrètement sa tête et il vient enfin se planter devant elle, la fixant dans les yeux. Une grande respiration qu'il a pris avant de se mettre soudainement à avoir des larmes. Rien ne sortait de sa bouche, mais ses yeux étaient remplis d'eaux. Il ne savait pas quoi dire, la pression était en train de descendre, alors les larmes aussi. Il était incapable d'arrêter. Le jeune homme ne savait pas du tout comment Hayley allait le prendre, si elle allait rire de lui, partir à courir ou pire.  

(c) sweet.lips


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Jeu 4 Juin - 0:58



❝Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres❞
Avery & Hayley

Avery souhaitait calmer Jace. La jolie brune prit sur elle pour ne pas craquer, se laisser aller à ses sentiments. Il fallait au moins qu'un des trois réussissent à rester calme et au-dessus de ce que l'on pouvait ressentir pour tenter de dénouer la situation qui paraissait insurmontable. Avery l'avait fait spontanément, car elle ne souhaitait pas que Jace commette une grave erreur qu'il pourrait regretter. Il lui avait toujours reproché d'avoir perdu l'enfant. L'île lui permettait de reconstruire sa vie et loin de son passé. Hayley ne semblait pas être une mauvaise fille et elle était aussi perdue que tous les trois. C'est pourquoi, sans aucune hésitation, la médecin se plaça devant lui et tenta de le stopper et de le calmer du mieux qu'elle pu. Jace continua de se dénigrer, mais il ne semblait pas avoir envie de la frapper où en tout cas il ne le faisait pas. Avery retira doucement sa main de son torse :

« Je sais que c'est faux Jace, tu seras un bon père, il suffit de voir comment tu es avec avec Kali et Rox. Tu apprendras à l'être et un encore mieux que ton père. »
Dit-elle dans un murmure, sa voix manquait de faiblir. Néanmoins, elle ne craquait toujours pas. Jace ne comprenait pas pourquoi elle agissait de la sorte. Avery le faisait tout simplement par amour. Elle l'aimait d'un amour bien trop grand...la jeune femme préférait souffrir plutôt que de voir Jace malheureux, elle désirait son bonheur même si celui-ci devait se faire avec une autre que elle. Avery hocha la tête positivement pour accepter ses excuses, elle n'avait plus rien d'autre à dire. De toute façon elle ne pouvait plus parler, sa gorge était serrée. Avery regarda Jace partir pour prendre l'air. Il en avait besoin. La médecin se mit à pleurer et tremblait. Elle essaya de garder le peu de force qui lui restait pour attraper un sac et prendre ses affaires. La jeune femme n'avait plus rien à faire ici, elle était de trop et pas à sa place. Après avoir terminé son sac, elle se dirigea vers la sortie quand elle se retourna finalement pour s'approcher de l'étagère. Avery prit la boite à musique qu'elle avait trouvé avec Jace lors de leurs retrouvailles. Elle pensa à cette journée....avant de finalement laisser échapper entre ses mains la babiole qui se cassa au sol. Avery aimait cette boite à musique, mais elle lui rappelait déjà beaucoup de choses. Elle la laissa donc au sol et fini par quitter la grotte de Jace. Avery pleurait et elle alla chercher d'autres affaires à sa hutte avant de s'aventurer dans des sentiers battus.

© Pando



Ma petite boite à musique <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Hayley J. Fawkes "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Phoebe tonkin × Nombre de messages : 954 × Age du perso : 24 ans × Job : Interne en medecine puis fugitive recherchée pour meurtre. × Côté love : - We were meant for one another, perfect match - You make me crazy sometimes


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Jeu 4 Juin - 22:04

Hayley & Avery
Hayley ne supportait plus de rester dans la même pièce que cet homme, cet homme qu'elle pensait connaître un minimum. Au fond elle restait convaincue qu'il y avait du bon en lui, c'est pour ça aussi qu'elle était venue lui annoncer sa grossesse. Même si ça ne s'était pas passé comme prévu, elle le lui avait dit. Elle avait quitté la grotte précipitamment, elle avait besoin de se calmer, de prendre l'air et de se vider l'esprit et d'oublier tout ce qu'elle venait d'entendre. Elle marcha jusqu'à la lisière de la foret avant de faire une pause, elle mit sa main sur son ventre et s'appuya avec l'autre contre le tronc d'un arbre. Elle ne savait pas ce qui se passait dans la grotte entre Jace et sa fiancé et dans l'immédiat elle ne s'en préoccupait pas. La nuit tombait doucement, et elle se mit à parler toute seule, enfin à son bébé. Hey, tu peux avoir tout les traits physiques de ton père, mais évite son caractère tu veux bien ? Elle finit par sourire et elle revint à la réalité quand Jace se planta devant elle. Silencieuse, elle le fixa sans dire un mot. Elle n'était plus énervé et il ne le semblait plus non plus. La tension était redescendu et il allait peut être enfin avoir une discussion normale. Les deux amants restèrent muet, aucun des deux ne savaient quoi dire ni quoi faire après la dispute qui avait éclaté quelques minutes plus tôt. Son visage changea littéralement lorsqu'elle vit Jace avoir les larmes aux yeux et ça ne faisait qu'amplifier. Elle détourna le regard une seconde, les larmes brouillant sa vue à elle aussi avant de replonger son regard dans le sien. Elle respira calmement pour essayer d'arrêter de pleurer et posa la main sur celle de Jace. Elle la prit dans la sienne lentement sans geste brusque et elle la lui posa sur son ventre arrondi. « Je suis désolé de t'avoir imposé ça Jace, commença t-elle. Mais il y a un petit être là dedans qui va avoir besoin de nous, de ces parents.. Elle déglutit difficilement, se retenant de pleurer à nouveau même si ces yeux étaient plus qu'humide. Je ne serais pas venu si ce n'était pas nécessaire mais.. sa voix se brisa. je peux pas faire ça toute seule, j'y arriverai pas, il a besoin de toi, j'ai besoin de toi pour traverser ça.. » Elle était sincère, elle n'arriverait pas à gérer ça toute seule, elle avait besoin de lui à ses cotés. La situation n'était pas facile, elle en était consciente entre la grossesse et Avery rien n'allait correctement et si il refusait elle s'en irait et elle ne chercherait plus à lui parler si c'est ce qu'il voulait. Elle resta planté devant lui sans rien ajouter attendant une réaction quelconque de sa part..
crackle bones






- I can barely breath when you're here loving me -

Jayley ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Jeu 4 Juin - 22:41

Could you really love two different people at once? Could you split your heart in half?
Hayley & Avery & Jace
Toute sa vie était en train de se chambouler, de se défaire, de se refaire et encore de se défaire. À croire qu'on ne le veut pas heureux. L'est-il depuis le crash ? Depuis les retrouvailles ? Et depuis l'annonce de la grossesse d'Hayley ? Il est difficile d'y répondre. Il a la tête embrouillée et il ne comprend plus rien. Il allait être père, mais c'était beaucoup trop tôt pour lui de s'y faire et de réaliser qu'il allait de nouveau être papa. Car oui, il ne vaut pas oublier qu'il l'était avant le crash, qu'Avery portait son enfant, mort dans l'écrasement. Le jeune homme sait très bien, du moins, il croit savoir, qu'il ne sera jamais un bon père. Il ne sera pas meilleur que le sien, le sien l'avait été, présent pour lui, présent dans tout ce qu'il faisait. Jace, lui, il n'arrivait pas à voir le futur ainsi, il a tué, il a fait des choses qu'un bon père ne fera jamais. Après avoir quitté son habitat, le jeune homme se dirigea vers Hayley, mais pas de façon très rassurée, car il était hésitant, ce pourquoi, il ne marchait pas très vite. Et de plus, il avait une boule dans le ventre. Il était nerveux, il ne l'avait pas été depuis.. aucune idée c'était quand la dernière fois, mais ça date. Lui qui est si direct, froid, dur, il était présentement plus fragile, si on peut dire cela ainsi. Chose qu'il n'osera pas dire, pour ne pas se faire passer pour un faible. Néanmoins, ses larmes, étaient une faiblesse à ses yeux. Il avait honte au fond, mais il ne se contrôlait pas. Il laissa couler ses larmes devant la mère de son enfant. Jace ne parlait pas, car il ne savait pas du tout quoi dire et ni même si elle le détestait maintenant. Oui, il avait été dur, mais il faut dire qu'il avait reçu une bombe en plein visage. Jace frissonna en sentant sa main, mais lorsqu'elle tenta de la mettre sur son ventre, il montra de la résistance, enfin, pas beaucoup, mais il était très hésitant. Il n'est pas prêt pour cela. Il la laissa finalement faire et sa main trembla soudainement tout en l'écoutant lui parler. Il détourna légèrement le regard, la gorge nouée.

Lorsqu'elle termina, il retira doucement sa main. Il essuya ses propres larmes avant de tenter de racler sa gorge, mais il y avait un morceau dedans, une boule qui ne veut pas disparaître. Jace se demandait sinon, si elle lui aurait caché la grossesse ? Il préférait ne pas demander, pour ne pas remettre de l'huile sur le feu. « Je.. je ne sais pas si je peux.. si j'en suis capable.. » finit par dire l'hostile. Il continuait de légèrement trembler, tentant de reprendre le contrôle sur lui-même comme il a toujours fait. La situation lui échappe et ça l'agace réellement. « Qu'attends-tu de moi, Hayley ? Je ne serai jamais le père de l'année.. » Il baissa doucement le regard vers le ventre arrondi de la brune, il ne réalisa toujours pas ce qui était en train de se passer. Il a besoin de se détendre, de se défouler de... Il ne sait rien en fait. Son métier allait peut-être servir à nouveau, même si les conditions sont différentes et qu'il n'a pas exercé depuis environ deux ans maintenant. Pour lui, il est évident, qu'il ne peut pas laisser Hayley se débrouiller seule et se perdre, tout comme il est perdu.  

(c) sweet.lips


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Hayley J. Fawkes "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Phoebe tonkin × Nombre de messages : 954 × Age du perso : 24 ans × Job : Interne en medecine puis fugitive recherchée pour meurtre. × Côté love : - We were meant for one another, perfect match - You make me crazy sometimes


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes Sam 6 Juin - 0:34

Hayley & Avery
Hayley sentait encore de la réticence dans les gestes de Jace, mais elle ne voulait plus de disputes et elle ne voulait pas non plus le brusquer encore plus qu'il ne l'était déjà. L'annonce de la grossesse d'Hayley avait mi tout le monde sur les nerfs et à fleur de peau, elle n'y était pas allé de main morte elle le savait mais elle en avait marre de tourner autour du pot. La réaction du jeune homme l'avait déconcerté et le ton était monté à une vitesse fulgurante. Alors quand il fit l'effort de se présenter devant elle après toute cette scène et qu'elle le vit ému et carrément perdu elle effaça tout ce qu'ils s'étaient dit et recommença depuis le début. Elle percevait à nouveau derrière cette grosse carapace et ce cœur froid, le Jace qu'elle connaissait et pour qui ses sentiments se mélangeaient dès qu'elle le voyait. Le cœur a ses raisons que la raison ignore, et c'est bien vrai. Hayley avait lutté de toute ses forces pour garder une distance de sécurité avec son amant, tentant de se raisonner, elle se disait qu'elle n'était pas capable d'assumer ce qu'elle ressentait et elle ne le voulait pas. Mais les sentiments finissent toujours par prendre le dessus, et ça avait été le cas dans la grotte, elle s'était pris un coup en pleine tête en arrivant chez lui et en découvrant Avery et Jace lui avait mit le coup fatal en ayant à peine ouvert la bouche. Son sentiment qu'elle maitrise le mieux avait alors pris le dessus et tout était parti de travers. Il accepta après une certaine hésitation de se laisser faire et de poser la main sur le ventre d'Hayley. « Je.. je ne sais pas si je peux.. si j'en suis capable.. » retirant sa main, la brune le regarda ne savant pas quoi réponddre à cela. Elle ne s'imaginait pas vivre tout ça toute seule, c'était censé être quelque chose de beau, de pure et de précieux un bébé, elle voulait qu'il en fasse parti mais elle ne pouvait pas l'y obliger. « Qu'attends-tu de moi, Hayley ? Je ne serai jamais le père de l'année.. » Tellement de réponse à cette simple question qu'elle ne saurait pas où commencer. Ce bébé avait besoin de son père, d'un modèle, d'une image masculine. Hayley non plus n'était pas parfaite, et de loin mais elle allait faire tout son possible pour s'améliorer, rendre son fils ou sa fille fière de sa maman. Et il ou elle serait également très fière de son papa elle en était persuadé. « Arrête Jace, j'ai vu ton bon coté que tu essayes tellement de dissimuler. Tu crois que je suis mieux que toi? Ce bébé, c'est une chance pour nous de rattraper toutes nos erreurs, c'est un nouveau départ. » Elle marqua une courte pause, lui laissant le temps d'analyser tout ce qu'elle lui disait, elle savait qu'elle avait affaire à une tête de mule et qu'il ne lui donnerait pas tout de suite raison mais elle voyait aussi au fond que ce bébé ne le laissait pas indifférent et de loin. « Je n'attends rien de toi, je ne t'obliges à rien .. mais ce bébé.. tu vas être son papa, son héro il va attendre beaucoup de choses de toi et tu PEUX le lui apporter j'en suis sûr. » Sa main se posa délicatement sur la joue encore humide de Jace, et la caressa doucement, le rassurant par ses gestes. Quand leurs regards se croisèrent un sourire se dessina sur son visage à moitié amusée avant de conclure. « Si une chose venant de moi en fait.. me laisse pas accoucher toute seule au milieu de la jungle entouré de drôles de bestioles ok? » Elle faisait un peu d'humour bien que ça ne soit pas dans sa nature, mais Jace avait besoin de relâcher la pression un bon coup. Elle détourna les yeux vers le ciel, il se faisait tard, elle devait rentrer avant que la nuit ne tombe. Elle en informa Jace et lui ordonna d'aller se reposer, lui déposa un baiser sur la joue avant de s'aventurer dans la jungle et de rentrer au campement.
crackle bones






- I can barely breath when you're here loving me -

Jayley ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: « Jamais femme qui aima son mari n'aima sa putain, encore que le mot soit vilain à dire par nous autres » ♠ Hayley J. Fawkes

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-