avatar
» Seth A. Lightfellow "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : aaron tveit. × Nombre de messages : 433 × Age du perso : vingt-huit ans. × Job : capitaine dans l'armée américaine. × Côté love : l'évidence ne se dit pas.


Message(#) Sujet: wendy. i will be your scarecrow. Jeu 14 Mai - 14:50

i will be your scarecrow
wendy&&seth
Le temps passait drôlement. Seth avait l’impression qu’il ne passait pas, qu’il était coincé à un moment quelconque et qu’il y resterait. C’était une drôle de sensation, mais pas des plus plaisantes. À quelque part, il était rattrapé par le désespoir qui venait avec le fait d’être coincé sur l’île. Il s’en était tiré à bon compte au départ, tiraillé entre l’idée de retrouver sa jumelle ou non, puis entre la possibilité de voir Edge ou non, enfin il y avait eu Noreen qui avait occupé ses pensées pendant un long moment. Tout ça l’avait bien occupé, plus qu’il n’en avait besoin sans doute. Cependant la réalité de l’île l’avait rattrapé par la découverte de l’Hydre et surtout avec la guerre de clans qui s’était déclenchée. Ce genre d’événement ne pouvait que lui rappeler de très mauvais souvenirs, mais il avait tout de même choisi un clan, les sigmas, les hostiles. On pouvait se demander si ce choix avait uniquement été motivée par des raisons stratégiques, ils avaient, après tout, plus de chance de s’opposer aux originaires que les simples rescapés. Mais aussi, il ne fallait pas négligé l’aspect qu’il s’éloignait de Wendy et Edge. Si sa soeur jumelle avait retrouvé sa place de choix, c'est-à-dire que Seth ne voulait absolument plus la perdre, il avait encore beaucoup plus de mal avec le mari de cette dernière, une incapacité de l’affronter en quelque sorte. Enfin, la question ne s’était pas réellement posée du fait que peu de temps après le choix de son « clan », il s’était aventuré un peu trop pour une mission et s’était retrouvé entre les mains des originaires.
Passons outre cet épisode dont il avait pu se sortir, non sans aide et revenons au présent. Ça faisait déjà un moment qu'il avait retrouvé les siens, les hostiles donc, et n’avait plus bougé. Peut-être avait-il eu sa dose de mauvais souvenir pour un moment, peut-être cherchait-il avait éviter le monde extérieur. Personne ne le savait vraiment, lui-même ne cherchait pas à le savoir. Il n’avait pas envie de sortir et se sentait pratiquement plus en sécurité parmi les tueurs qui l’entouraient. Le problème ? C’était qu’il avait simplement disparu de la carte ou plutôt, il n’avait pas revu sa jumelle depuis quelques temps précédant son emprisonnement chez les originaires.

Ce n’était pas qu’il ne voulait pas la voir, ce n’était certainement pas une nouvelle fuite comme il l’avait fait dans le passé. Il avait, après tout, terriblement souffert de sa séparation avec Wendy. Ce n’était ni prévu, ni voulu, mais il avait été forcé de disparaitre. Maintenant, il fuyait certes, mais il ne fuyait pas d’elle. Il fuyait de l’extérieur, du monde entier. C’était son mécanisme de défense, il l’avait utilisé lors du mariage, mais maintenant c’était différent. Il avait passé du temps avec Rose et Jace, même si la chasse n’avait pas été un moment tant apprécié du fait qu’il craignait l’extérieur. Si Seth avait longtemps été celui qui ne craignait rien, les choses étaient différentes maintenant. Il était devenu un enfant effrayé après avoir trouvé plus fort que lui. Un changement presque paradoxal chez le jeune homme. Il avait toujours cherché à protéger les autres que ce soit Wendy, Edge ou Noreen, il avait d’ailleurs toujours essayé de le faire même si c’était au point de se blesser lui-même. Maintenant, il ne se sentait plus capable de protéger qui que ce soit et ainsi, il se tournait vers lui-même, cherchant à se protéger quitte à devoir disparaitre. C’était quelque chose de nouveau après tout.

Un tel changement aurait néanmoins pu être terriblement prévisible du fait qu’il était quand même lâche de nature quand quelque chose l’atteignait réellement. Seth était devenu ce qu’il était réellement au fond. Peut-être pouvait-on dire que les originaires avaient réussi à achever le travail qui avait été commencé par l’armée. Dans un tel moment, il aurait normalement du se tourner vers Wendy ou tout au moins un psychologue. L’un ou l’autre pouvait avoir un effet terriblement bénéfique sur sa personne. Certes, ce n’était pas Wendy qui l’avait aidé à se relever après son passage à l’armée, il avait du le faire lui-même, mais c’était de sa propre décision. Il s’était volontairement coupé de sa soeur et il l’avait regretté. Pour cette raison, il était étrange de voir qu’il faisait à nouveau la même erreur.
Finalement, Seth réussit à se sortir de sa torpeur, ne serait-ce que pour s’aventurer hors de la caverne des hostiles. Ce n’était peut-être pas miraculeux, mais c’était toujours pas mal de le souligner. Il était peut-être plus à l’aise à l’intérieur qu’à l’air libre, mais il avait définitivement besoin de se changer les idées et ce n’était pas avec autant de personne qu’il pourrait le faire aisément. Il fit donc quelque pas à l’extérieur de la caverne des hostiles, s’installant contre un arbre un peu plus loin. Au moins comme ça il pouvait guetter au loin, s’assurer que personne ne pourrait le surprendre. Ou du moins c’était l’intention qu’il avait eu en se postant ainsi. Pourtant, il se fit prendre à son jeu lorsqu’une tête familière apparut dans son champ de vision. Était-ce réellement… « Wendy ? » Le nom avait glissé sur ses lèvres, témoignant évidemment de sa surprise. Elle ne pouvait pas réellement être là, elle devait être consciente du danger que représentaient les hostiles - lui-même compris n’en doutez pas. Se levant soudainement, le soldat avança dans sa direction, incertain de ce qu’il devait réellement faire. Il était dans un sale état, au point qu’il ne souhaitait pas qu’elle le voit ainsi. Sauf qu’elle ne pouvait pas rester ici, pas avec tout les gens qui pourraient certainement lui faire du mal. Il ne bougea pas davantage, même si, à quelque part, il était conscient qu’elle devait pouvoir le voir.



    for you i have to risk it all
    how do i breath ?when you're not here i'm suffocating i want to feel love, run through my blood tell me is this where i give it all up?
Spoiler:
 


Dernière édition par Seth A. Lightfellow le Mar 19 Mai - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: wendy. i will be your scarecrow. Dim 17 Mai - 6:17

i will be your scarecrow
seth&&wendy
Les pieds de Wendy s’enfonçaient dans le sable à chacun de ses pas et ses doigts glissèrent dans ses cheveux blonds, chassant ainsi quelques mèches rebelles de son visage. Au bout d’un moment, elle s’arrêta et ferma les yeux. Depuis qu’elle était arrivée ici, la sensation du sable chaud sous ses pieds avait su la calmer, l’apaiser. C’était en quelque sorte réconfortant, cette chaleur contre sa peau, ça lui faisait du bien, l’aidait à se détendre. Ça lui rappelait les quelques fois ou elle était allée à la plage étant plus jeune. Habituellement, dans ces moments de réflexion, on pouvait voir un sourire se dessiner sur le visage de la blonde, mais cette fois-ci, ni même le sable ou la chaleur du soleil qui frappait sa peau ne pouvait chasser le sentiment présent en elle, ce poids qu’elle ressentait sur sa poitrine. Elle se laissa tomber sur le sol et soupira, prenant sa tête entre ses mains. C’était inutile de continuer à chercher ici. Seth n’était pas parmi les survivants. Elle pouvait le sentir. Elle le savait. Après tout, s’il l’était, elle l’aurait bien croisé un jour ou l’autre, pas vrai? C’était ce qu’elle se disait pour rationaliser parce qu’elle avait l’impression qu’elle allait devenir folle à chercher sans avoir de direction, d’indice. Tournant la tête, elle jeta un coup d’œil aux campements et soupira. Comme elle aurait espéré que son jumeau accepte l’offre qu’elle lui avait offerte, qu’il vive avec Edge et elle. Wendy comprenait pourtant. Elle savait déjà en lui offrant que c’était un risque qu’elle prenait et qu’il allait sans doute refuser. Parce qu’il l’aimait, mais ils avaient tous les deux changés. Tant de choses s’étaient passées depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus. C’était sans doute ridicule pour elle d’espérer que tout redevienne normal aussi rapidement. Il leur fallait du temps à tous les deux, c’était indéniable. Comme s’ils avaient besoin d’apprendre à se connaitre à nouveau. Étrange non? Devoir réapprendre à connaitre votre jumeau, la personne qui vous connait mieux que quiconque, mieux que vous-même parfois. Pourtant, c’était la situation à laquelle ils devaient faire face. Et Wendy ne pouvait pas refuser. Elle devait laisser du temps à Seth et par le fait même, prendre un peu de temps pour elle, pour assimiler ce que Seth lui avait dit.

Elle avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour le convaincre, mais rien n’avait fonctionné. Elle ne pouvait pas revenir en arrière. Et puis, qu’aurait-elle pu faire de plus? Elle savait pertinemment qu’il aimait être seul. De plus, il était plus vieux qu’elle, de quelques minutes certes, mais il s’était toujours fait un devoir de la protéger. Et rares étaient les moments où c’était elle qui pouvait jouer la sauveuse. Elle avait désormais l’impression que c’était à son tour d’être une super héroïne et qu’elle devait le protéger. De qui? De quoi? Elle n’en avait aucune idée. Peut-être de ce qu’il avait vécu, de son passé, ses démons. Il devait sans doute en avoir après avoir affronté les horreurs de la guerre. Elle n’osait même pas imaginer ce qu’il avait du endurer. Il était fort, mais elle savait bien qu’il ne pouvait pas éternellement porter le poids du monde sur ses épaules. Et la guerre qui avait éclatée entre les clans ne devait pas avoir aidé sa situation. Ça devait lui rappeler de mauvais souvenirs. Plus Wendy essayait de rationaliser, plus elle se torturait. Un nouveau soupire passa ses lèvres et elle décida finalement de se levée, déterminée plus que jamais à retrouver Seth. Il était quelque part, elle le savait parce qu’elle était certaine que s’il lui était réellement arrivé quelque chose, qu’elle l’avait perdu de façon définitive, elle l’aurait ressenti. Après tout, ils étaient liés. Prenant une grande inspiration, Wendy senti le courage, la force revenir en elle. Son regard alterna entre les campements et la forêt. Elle savait qu’elle devait s’y aventurer. Où pourrait-il trouver la solitude si ce n’était pas là? Combien de chance y avait-il pour que quelqu’un le retrouve à travers la végétation? Après tout, on lui avait sans aucun doute enseigné à se cacher, à ne pas se faire remarquer alors s’il voulait disparaitre, il était sans doute apte à le faire. Pourtant, elle ne laissa pas les statistiques qui jouaient contre elle la démonter.

D’un pas décidé, elle s’aventura vers la forêt. Il lui fallait l’avouer, ça lui faisait un peu, voir même très peur de s’y balader seule. Elle savait que les hostiles pouvaient l’y attaquer à n’importe quel moment, mais s’ils avaient voulu l’attaquer, ne l’auraient-il pas déjà fait? Après tout, ils avaient déjà attaqué des survivants alors qu’ils se trouvaient aux campements. Prenant son courage à deux mains, elle se fraya un chemin à travers la végétation, ne se retournant pas pour regarder ce qu’elle laissait derrière. Elle pouvait très bien entendre la voix d’Edge qui lui disait que c’était trop dangereux. C’était presque comme s’il était à ses côtés. S’il savait, il aurait sans doute déjà été en chemin pour la retrouver. Il ne l’aurait pas laissée seule. Il avait toujours voulu la protéger de tout, mais cette fois-ci, personne ne pourrait l’empêcher de mener sa mission à terme. Elle allait retrouver Seth quoi qu’on lui dise ou qu’on fasse alors autant profiter de l’occasion pendant que personne ne la surveillait. Plus elle s’enfonçait dans la forêt, plus la peur monta en elle, mais elle tenta de la refreiner. Elle devait affronter ses peurs, elle devait être courageuse. Pour Seth. Après un long moment, elle n’aurait pu le quantifier, mais on pouvait sans doute le calculer en heures, elle s’appuya contre le tronc d’un arbre. Elle était fatiguée, elle avait mal aux jambes et avait soif, mais elle n’arrêterait pas tant qu’elle n’aurait pas retrouvé son double. Après une petite pause, elle reprit sa marche quand une voix familière se fit entendre. « Seth? » Elle regarda à sa gauche puis à sa droite. Il était là, quelque part parmi les feuilles et les branches. Un sourire se dessina automatiquement sur son visage. Il était toujours en vie. Puis, en une fraction de seconde, la joie se transforma en incompréhension lorsqu’elle le vit. « Où étais-tu passé? » Son ton n’était pas dur, pas froid. Elle était simplement terriblement inquiète. Elle aurait sans doute du courir vers lui, le prendre dans ses bras, mais il l’avait laissée à elle-même encore une fois alors qu’il lui avait promis qu’il ne partirait plus, qu’ils ne seraient plus jamais séparés. Elle s’était fait un sang d’encre pour lui, elle avait eu peur de le perdre à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Seth A. Lightfellow "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : aaron tveit. × Nombre de messages : 433 × Age du perso : vingt-huit ans. × Job : capitaine dans l'armée américaine. × Côté love : l'évidence ne se dit pas.


Message(#) Sujet: Re: wendy. i will be your scarecrow. Jeu 21 Mai - 15:26

i will be your scarecrow
wendy&&seth
S’il avait su que sa soeur lui tomberait dessus, Seth ne serait sans doute pas sorti de la caverne des hostiles. Pourquoi ? La question se posait aisément, après tout, sa soeur n’était pas une personne qu’il fuyait en général, au contraire même elle était clairement une bouée pour lui malgré tout. Bon c’était plus difficile à affirmer pour les dernières années, celles où ils avaient été séparés - de la volonté du jeune homme rappelons-le. Il était constamment confronté à cette erreur au point où il était étonnant de le voir la commettre à nouveau. Enfin, là n’était pas exactement la question du fait que ce n’était pas elle en tant que telle qu’il fuyait. Pourtant, il aurait préféré ne pas la confronté. D’où la question du pourquoi. Difficile à répondre avec précision, tant de raisons pourraient être évoquées, mais il y avait le fait qu’il avait, involontairement, manqué à sa promesse de ne plus partir. Il avait été capturé par les originaires et étaient resté dans leurs mains bien longtemps ce qui avait causé un manque total de nouvelle de sa part. Puis, il y avait le fait qu’il ne voulait pas qu’on le voit dans cet état, dans ce retour à la lâcheté. Il ne voulait pas qu’elle le juge, même s’il savait bien qu’elle n’en était probablement pas capable. Il s’était sorti de sa torpeur, mais il n’avait pourtant pas affronté le jour, il n’avait pas affronté de regard. Il n’avait pas été mis devant Wendy. C’était ce qu’il craignait à quelque part, qu’elle lui dise qu’il n’était pas l’ombre de lui-même. Pour faire simple, ce que Seth craignait, c’était qu’elle lui dise ce qu’il pensait déjà, parce que l’entendre de la bouche de sa jumelle… eh bien ce serait sans doute la pire chose qui puisse arriver.
Mais bien sur, même après toutes ces années, il la connaissait, il savait qu’elle ne pourrai pas lui faire de mal volontairement. Elle ne lui dirait sans doute pas ce qu’il craignait le plus, il serait même étonnant qu’elle le pense. Et pourtant, même si inconsciemment il devait être conscient de ce détail, du fait que comme lui elle ne voyait pas vraiment les défauts de son frère - ou du moins ils étaient assez doué pour se voiler la face - il ne pouvait pas s’empêcher de considérer le pire. Elle allait le détester, lui dire qu’il n’était qu’un lâche et qu’il avait manqué à sa parole. C’était ce qu’il avait fait après tout, elle aurait bien le droit de le lui dire. Au final, peut-être qu’elle avait eu raison en lui proposant de venir habiter avec eux. Peut-être aurait-il été mieux en faisant finalement partie de leur famille… La question se posait, encore une fois, et surtout cette hypothèse lui prouvait qu’il avait fait une mauvaise décision. Encore une fois. S’il avait été avec eux, il n’aurait pas disparu ainsi et il n’aurait pas à craindre vainement que sa soeur le trouve. Après, lui, comme tout le monde, savait qu’on pouvait facilement changer le monde avec des « si », mais que la réalité était toujours bien différentes de telles espérances.

Sauf qu’elle était là et elle l’avait vu. Ce n’était pas un exploit en soit puisqu’il s’était mis dans son champ de vision, mais Seth ne comprenait pas pourquoi elle était là, près de la caverne des hostiles. Elle ne devrait pas se rendre dans un tel coin et surtout pas pour venir le chercher. Parce que ce devait être la raison derrière sa présence, non ? Comment avait-elle pu se dire que c’était une bonne idée ? Parce que c’était une grave erreur, certains hostiles étaient passables, voir agréables, mais en général ils étaient terriblement dangereux. Tous répondaient à cette étiquette lui le premier. La seule chose qui le différenciait totalement de ceux avec qui il s’était associé c’était bien le fait qu’il ne ferait jamais de mal à sa jumelle, du moins volontairement. Enfin, même ce détail ne changeait absolument rien à la réalité de la chose. Sa soeur s’était mis en danger et il ne pouvait pas être content de l’apprendre. Les sourcils légèrement froncés, une manière de témoigner son mécontentement - et ce même si en soit, il était content de la voir, et se retint de croiser les bras. Au final, ce n’était sans doute pas les retrouvailles de choix du fait, un peu comme les premières après tout. « Où étais-tu passé? » Question qui méritait d’être répondue. Après tout il avait bel et bien disparu ce qu’elle pourrait sans doute lui reprocher. Il pouvait surtout se douter du fait qu’elle avait probablement été inquiétée par sa disparition, il ne pouvait même pas s’imaginer le sang d’encre qu’il se serait fait si les rôles avaient été inversés. D’abord silencieux, il s’approcha un peu de sa jumelle de façon à être en mesure de la protéger si jamais quelque chose arrivait. « J’ai été… retenu chez les originaires. » Ah oui, c’était une belle manière de dire qu’il avait été emprisonné par ces derniers. À quelque part, il n’avait pas tellement envie de s’étendre sur ce détail. Après tout s’il avait manqué à sa promesse de ne plus partir, il n’allait pas cacher sa responsabilité. Il n’était peut-être pas réellement fautif cette fois, mais Seth était capable d’assumer un tord qui n’était pas forcément le sien. De toute façon, lui, il se considérait comme coupable alors il ne fallait pas s’attendre à un comportement différent au final.

Pourtant, rien de tout ça n’était réellement important face au fait que Wendy était si près de la caverne des hostiles. Rien que par sa présence elle se mettait en danger et il ne pouvait pas l’accepter. « Mais qu'est-ce que tu fais ici ? C’est dangereux. » Comprendre ici : tu ne devrais pas être là. Malgré tout, il n’était pas vraiment le genre de personne qui aimait faire des reproches, il était plutôt de ceux qui internisaient tout sans distinction. Cependant son inquiétude pour sa jumelle ne pouvait pas être retenue, ça avait toujours été une grande partie de ses pensées. Il devait la protéger et il ne pouvait pas vraiment le faire lorsqu’elle se mettait en danger comme ça. Enfin, le soldat la connaissait suffisamment pour savoir que si elle était venue jusqu’ici, elle ne voudrait pas partir comme ça. C’était bien ça le problème. Soupirant légèrement, Seth fit finalement ce qu’il aurait du faire depuis le début et il attrapa sa jumelle pour la serrer contre lui. Il avait peut-être disparu, il aurait sans doute préférer éviter qu’elle le voit dans son état actuel, mais Wendy était toujours son rayon de soleil et elle était saine et sauve.
« Je suis désolé… » Un soudain changement de comportement ? Pas exactement, après tout il avait su dès le départ qu’elle s’était inquiétée pour lui et il savait aussi qu’il avait manqué à sa promesse. Bref, il se considérait comme coupable ou tout au moins fautif et il devait lui faire lui faire savoir. Tout ça pour lui dire qu’elle devait partir : « Il faut que tu partes d’ici, ce n’est pas un endroit pour toi. » Oui c’était un peu hypocrite de sa part, mais il voulait simplement qu’elle reste saine et sauve. Puis ce n’était une volonté de la rejeter, il pourrait même la suivre si seulement il pensait avoir sa place parmi les rescapés. Enfin, disons que le sentiment de culpabilité ne pouvait pas aider une maladresse qui avait sans doute toujours été présente depuis leur séparation initiale.



    for you i have to risk it all
    how do i breath ?when you're not here i'm suffocating i want to feel love, run through my blood tell me is this where i give it all up?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: wendy. i will be your scarecrow. Mer 27 Mai - 5:21

i will be your scarecrow
seth&&wendy



Les secondes qui s’écoulèrent entre le moment ou Wendy posa sa question et celui ou Seth lui répondit sembla s’écouler à une vitesse si lente, s’en était presque incroyable. Retenu? Par les originaires? Elle fronça les sourcils et sans doute pouvait-il lire l’inquiétude sur son visage. Tout ce qu’elle espérait, même si elle savait que les chances étaient minces, c’était qu’ils ne lui ait rien fait, qu’il ne soit pas blessé. Elle le regarda de haut en bas pour tenter de remarquer une quelconque blessure et se senti presque rassurée de voir qu’il ne semblait avoir aucune blressure physique, du moins rien d’apparant au premier coup d’oeil. « Ils ne t’ont rien fait, j’espère? » Elle demanda même si elle était presque certaine de la réponse. Elle ne voulait pas l’entendre, mais savait qu’elle le devait au fond. C’était sans doute sa curiosité mal placée ou simplement le fait qu’elle se soucie, selon plusieurs, trop de l’état de son frère. Les jours passés sans lui avaient été insoutenables et Edge devait sans doute commencer à en avoir marre de la voir faire les cents pas dans leur petit logement, la voir s’inquiéter pour son frère. Elle se doutait qu’entre eux, les choses n’étaient pas réglées et elles étaient sans doute loin de l’être. Il y avait sans doute beaucoup de choses non dites entre eux, de la rancœur sans doute. Enfin, là n’était pas l’important. Ce qui importait en ce moment était que son jumeau se trouvait là, devant elle, toujours bien vivant. L’était-il seulement ou était-ce un fragment de son imagination? La seconde option était tout aussi probable que la première. C’est sans doute pourquoi elle referma aussitôt la bouche, laissant la réponse à sa question en suspens pendant un moment et se blottie contre lui lorsqu’il la prit dans ses bras. Il était bel et bien vivant. Elle ferma les yeux et s’autorisa un instant à simplement apprécier ce contact qui lui avait tant manqué. « J’ai… » Elle sentait un nœud se former au fond de sa gorge. Elle était toujours trop émotive lorsqu’il s’agissait de Seth. Elle l’avait toujours été. On lui avait souvent répéter qu’elle devait cesser de toujours penser à Seth avant de penser à elle, de s’occuper de sa santé, de son bonheur plutôt que de penser à celui de son jumeau. La seule fois ou elle l’avait fait, elle n’avait créé que le chaos dans sa vie puisque Seth l’avait désertée et qu’elle avait passé des années sans lui. Il était maintenant hors de question qu’elle pense plus à elle qu’elle ne pensait à lui. Et puis, c’était viscéral, c’était encré au plus profond de son être ce besoin de toujours s’assurer qu’il aie bien, surtout depuis qu’elle l’avait retrouvé. « Tu me manquais…. Je devais te retrouver. » Se contenta-t-elle de lui dire. Elle aurait voulu en dire plus, mais les mots semblaient rester coincés au fond de sa girge. Elle prit une grande inspiration avant de lever les yeux pour le regarder. « Je craignais qu’il te soit arrivé quelque chose, je n’avais plus de tes nouvelles. Je m’inquiétais. » Dit-elle en le serrant un peu plus fort. « J’avais peur que tu partes à nouveau et que je n’aie plus jamais de tes nouvelles. » Les mots sortirent de sa bouche, mais ils étaient si peu forts qu’elle doutait qu’il les ait seulement entendus. Elle détestait lui rappeler qu’il était parti, que c’était lui qui avait fait le choix de vivre éloigné d’elle pendant tout ce temps sans lui donner le moindre signe de vie. Certes, elle comprenait maintenant pourquoi il ne pouvait pas la conracter, mais il l’avait tout de même blessé, même si elle refusait de croire que c’était de sa faute. C’était à elle de ne pas marier son meilleur ami après tout. Enfin, c’était sans doute parce qu’elle s’en voulait de lui remettre ça en pleine figure qu’elle n’avait que murmurer ces mots, mais c’était plus fort qu’elle. Il falait qu’il comprenne qu’elle ne pourrait pas survivre à une seconde séparation aussi longue que la première. Sans doute le savait-il déjà, mais elle se devait de lui rappeler la place qu’il occupait dans sa vie, con importance. « Il fallait que je te retrouve, que je m’assures que tu aies bien. » Que tu sois toujours vivant. Elle ne pouvait pas exprimer cette pensée à voix haute parce que la simple pensée lui donnait des frissons. Elle ne supporterait déjà pas de le perdre même de façon temporaire parce qu’il aurait décidé de partir pendant un certain temps, alors la simple idée qu’elle doive apprendre à vivre sans lui pour le reste de ses jours était complètement inssuportable. Elle ne voulait pas y penser, même si son cerveau avait lui-même créé ce scénario après quelques jours seulement sans nouvelle.Prise dans ses pensées, elle se concentra sur le visage de Seth, se rappelant qu’il était toujours là, bien vivant, à ses côtés afin de se calmer un peu. Les trois petits mots qu’il prononça par la suite eurent pour effet de l’aider à se détendre un peu plus, même si elle savait clairement que ce n’était pas de sa faute cette fois-ci, pas plus que ça ne l’était la première fois. « Tu n’as rien à te reprocher. » C’était sans doute très contradictoire avec ce qu’elle venait de lui dire quelques minutes plus tôt, mais elle n’arrivait même plus à comprendre les émotions qui l’envahissait.

Elle regarda autour d’elle lorsqu’elle entendit Seth lui répéter que c’était dangereux ici, qu’elle ne devrait pas se trouver là, réalisant à cet instant qu’elle s’était aventurée près de la caverne des hostiles. Elle aurait sans doute du être effrayée, mais de savoir que Seth était à ses côtés la rassurait. Et puis, elle était partie de la place avec cet esprit de guerrière. Même si elle savait qu’elle n’avait presqu’aucune chance contre eux, enfin que ses chances étaient plutôt nulles qu’autre chose, elle se sentait tout de même prête à affronter peu importe qui ou quoi se présenterait à eux. « Je ne pars pas sans toi. » Elle n’avait même pas eu besoin d’y penser que les mots étaient sortis tous seuls de sa bouche. Et il devait sans doute déjà savoir qu’elle lui répondrait ainsi. Ils se connaissaient mutuellement presque mieux qu’ils se connaissaient eux-même. Il devait donc se douter que c’était non-négociable. Elle se défit de son étreinte pour le regarder d’un air sérieux afin qu’il comprenne qu’elle ne blaguait pas. Non, c’était loin d’être le cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Seth A. Lightfellow "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : aaron tveit. × Nombre de messages : 433 × Age du perso : vingt-huit ans. × Job : capitaine dans l'armée américaine. × Côté love : l'évidence ne se dit pas.


Message(#) Sujet: Re: wendy. i will be your scarecrow. Ven 29 Mai - 11:06

i will be your scarecrow
wendy&&seth
Sans doute que sa réponse n’aidait pas à calmer les inquiétudes de sa jumelle. Il avait disparu et tout ce qu’il trouvait à lui répondre c’était qu’il avait été retenu par ceux qui étaient sans doute les plus dangereux des iles. L’expression faciale de sa soeur confirma d’ailleurs le fait qu’elle s’inquiétait et Seth regretta presque de lui avoir dit. Pas qu’elle ne l’aurait jamais su, pas que ça aurait arrangé quoi que ce soit, mais bon, au moins elle n’aurait pas eu à s’inquiéter pour ça. Enfin, elle se serait sans doute fait du soucis quand même, mais elle ne l’aurait pas fait à cause du détail le plus important. Mais évidemment, ça ne pouvait pas rester au fait qu’il avait été capturé par eux, Wendy posa une autre question. Il aurait du s’attendre à cette suite, c’était logique. Il dut alors faire un effort monumental pour ne pas laisser paraitre quoi que ce soit sur son visage. Son passage chez les originaires l’avait marqué, plus qu’il ne voulait bien l’admettre. Il ne comptait pas l’admettre d’ailleurs, ça ne ferait qu’inquiéter sa jumelle davantage. « Rien de trop grave, il y en a qui ont la vie plus difficile que moi. » Il eut alors une pensée pour Rose, comparativement à elle, il avait presque eu le droit à un séjour privilégié ou plutôt à des vacances prolongées. Rien de très agréables, mais il aurait sans doute pu mourir sur l’hydre… Enfin c’était hors de question d’avouer cela à Wendy, considérant que ça ne faisait qu’ajouter à son séjour à l’armée. C’était du pareil au même, il avait mis sa vie en danger, bien que le cas des originaires n’avaient pas été prévu. Au contraire, il aurait bien voulu éviter. Au moins, il y avait un aspect plus positif à tout ça : « J’ai eu de l’aide, donc je m’en suis bien tiré j’imagine… » Maintenant c’était une pensée pour Noreen qui occupait son esprit. Il ne pouvait pas s’enlever de la tête qu’à cause de lui elle était maintenant en danger plus qu’elle ne l’avait jamais été. S’il y avait bien une chose qu’il regrettait, c’était bien de lui avoir laissé le choix quant à rester sur l’hydre. Il aurait du la forcer à revenir avec lui, ne serait-ce que pour sa protection.

Puis, il serra sa soeur contre lui. C’était une façon de la rassurer en même temps que se rassurer lui-même. Ils avaient définitivement besoin de ce contact, lui comme elle. Il la sentait sensible et à quelque part il comprenait. Si les tables avaient été inversés, il n’aurait pas été capable de rester éloigner. La différence était qu’il pouvait se défendre et qu’il courrait moins de risquer en allant chercher chez les rescapés. Il ne put donc rien lui dire, parce qu’il comprenait tout à fait ce qu’elle avait pu ressentir. N’avait-il pas fait le trajet jusqu’à une île déserte pour la retrouver ? Enfin, il n’eut pas le temps de réagir davantage qu’un simple froncement de sourcil alors qu’elle continuait de nouveau. Encore une fois, il était forcé de comprendre. Il pouvait comprendre l’inquiétude qui l’avait assaillie, mais il ne pouvait pas accepter qu’elle se soit mise en danger. Puis, elle continua à nouveau et Seth dut faire un effort surhumain pour entendre ce qu’elle disait alors. En l’entendant, il garda le silence et la serra un peu plus fort contre lui. « Je ne serais pas parti… Je t’ai promis que je resterais et que je ne partirais plus. » Oui bon, il ne fallait pas soulever le fait qu’il n’avait pas tellement tenu sa promesse, mais pour le coup ce n’était pas de sa faute, il n’avait eu aucune chance à ce niveau là. Tentant vaguement de la rassurer à ce sujet, il fit remarquer : « Puis tu sais, ce n’est pas comme si on pouvait partir de l’île. » Bon ce n’était surement pas ce qu’il y avait de plus rassurant à entendre, puisque ça pouvait presque faire sous-entende qu’il voulait, mais qu’il ne pouvait pas. Ce n’était pas l’intention derrière sa remarque, il voulait simplement lui faire savoir qu’il était impossible pour lui de disparaitre comme ça. Qu’il reviendrait toujours en quelque sorte. En entendant ce qu’elle disait à nouveau, le soldat ne put que se sentir mal. Après tout, il n’avait jamais voulu l’inquiéter, il n’avait jamais voulu qu’elle ait à se demander à nouveau s’il allait bien. Au final, peut-être que les deux jumeaux étaient destinés à toujours se rapprocher pour s’éloigner à nouveau. S’inquiéter l’un pour l’autre avait toujours fait parti de leur vie, mais il fallait croire que cette réalité avait été empirée par la séparation et maintenant par leur vie sur l’île. Rien de bien étonnant en soit vu les épreuves qu’ils avaient traversés. Finalement, Seth s’excusa. C’était la seule chose qu’il pouvait faire pour se faire pardonner de l’avoir inquiéter encore une fois. Wendy lui affirma alors qu’il n’avait rien à se reprocher, ce qu’il ne pouvait pas accepter cela. « Je t’ai inquiété… j’ai disparu encore une fois. » Il fallait donc comprendre qu’il s’en voulait, même si ce n’était pas de sa faute, même s’il n’avait eu aucun contrôle sur sa situation.

Enfin tout ça n’était pas important ou il y avait une moindre importance vis-à-vis du fait que sa soeur courrait un danger important en restant si près de la caverne des hostiles. Il ne voulait pas qu’elle reste, non pas parce qu’il ne voulait pas sa présence près de lui, mais il ne voulait pas qu’elle soit ici. Quand il retournait la voir chez les rescapés ça allait, mais pas ici. Pourtant, il savait bien que sa soeur ne se laisserait pas chasser de cette façon. « Je ne pars pas sans toi. » Elle lui disait exactement ce qu’il avait craint qu’elle ne lui dise. Il fallait qu’elle parte et lui, il fallait qu’il reste. « Je ne peux pas partir comme ça, je suis un des leurs maintenant. » C’était son clan, les siens en quelque sorte. Pas qu’il les appréciaient particulièrement, mais ce détail n’avait aucune importance. Ils avaient une chance contre les originaires, pas les rescapés. « Je peux te raccompagner, mais je reviendrai ici. Je ne peux pas rester avec les rescapés et toi tu ne peux pas rester ici. » Ce n’était pas qu’il voulait se séparer d’elle, c’était qu’il voulait la protéger et il ne pouvait que le faire qu’en misant sur l’élément le plus violent de l’île. Ça semblait absurde ça semblait paradoxal mais c’était comme ça. C’était ce qu’il y avait de mieux pour tout le monde. Puis il pouvait toujours lui rendre visite… maintenant qu’il avait la possibilité de le faire. Non vraiment ce serait mieux pour tout le monde.



    for you i have to risk it all
    how do i breath ?when you're not here i'm suffocating i want to feel love, run through my blood tell me is this where i give it all up?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» New TroubleMaker "
❝ Newcomer. × Face the Fear ✈ ❞

× Nombre de messages : 57 × Age du perso : inconnus. × Job : je suis sur l'île depuis toujours, tu sais. × Côté love : faut-il seulement avoir un coeur.


Message(#) Sujet: Re: wendy. i will be your scarecrow. Mar 23 Juin - 21:32


❝ LA PEUR N’ÉVITE PAS LE DANGER ; LE COURAGE NON PLUS. ❞
   
La rumeur s’était répandue dès le début de l’histoire. Les hostiles sont les méchants, les vilains, le danger. Mais si, finalement, la rumeur n’avait jamais raconté la vérité ? Si une force, beaucoup plus grande, plus mystique et plus effrayante encore régnait dangereusement sur cette île ? Il ne fallait pas sous-estimer la puissance du destin. Vous avez cru que le danger se cachait derrière vous, mais était-ce vraiment dangereux si c'était prévisible ? Non, le danger se cachait là où on ne l'attendait plus, dans les arbres, les feuilles, à travers les rayons du soleil et, surtout, ses ombres impénétrables. Et il était prêt à vous rappeler son existence, juste avant de vous avaler tout cru.

« Il faut que tu partes d’ici, ce n’est pas un endroit pour toi. » Tout autour de vous changeait. Le ciel, rayonnant d'un bleu éclairé cette journée-là, lui-même préférait se masquer derrière des nuages si épais que même le soleil n'arrivait plus à les percer. Mais la forêt, plus dense encore, vous l’a caché. Pouvait-on vous blâmer de n’avoir rien remarqué ? Probablement pas. Mais le destin, lui, ne pouvait que s’en féliciter. « Je ne pars pas sans toi. » Des paroles dites sans réfléchir. Les émotions s'emportaient en vous, si fortes qu'elles semblaient s'assembler à ce bruit, ce chahut qui résonnait près de vous. Ou peut-être était-ce seulement les battements de votre cœur qui s'affolaient ? Vous ne pouvez distinguer, de là où vous êtes, si ce n'était qu'un arbre qui était tombé ou le tonnerre qui s'échauffait dans le ciel, mais, dès que ses échos cessèrent de résonner autour de vous, le silence s’emparât de la forêt. Les animaux, habituellement si grouillants, semblaient avoir disparu, les feuilles étaient si tranquilles, pas même la plus légère des brises ne venait les frôler. C'était si lourd, si humide, comme si on y avait pris tout ce qu'il restait de vie. Tout doucement, la noirceur commençait à emplir l’air, apportant avec elle un courant excessivement froid. C’était une bien étrange sensation, une horrible impression d’avoir des yeux rivés sur vous – et c’était sûrement le cas depuis un moment maintenant…

« Je peux te raccompagner, mais je reviendrai ici. Je ne peux pas rester avec les rescapés et toi tu ne peux pas rester ici. » Aucun d'entre vous n'aurait dû rester là. Vous commencez à remarquer que quelque chose ne va pas - le destin est malin et vous n'êtes que des marionnettes aux ficelles fatiguées, voyez comme il est majestueux, qu'il vous disait sans mot. Il n'y avait plus de vie autour de vous, si ce n'était l'autre, mais votre regard remarquait, oh il la voyait. Cette lueur de folie qui s'y glissait, cette étincelle nouvelle qui n'était pas dans le regard de votre fraternel quelques minutes plus tôt. Wendy fut la première à tomber entre ses mains, une voix criait à ses oreilles, mais seulement aux siennes. Oh, elle criait des atrocités, cette âme qu'elle entendait. Un homme qui hurlait sous le poids d’une atroce torture, un homme qu'il fallait absolument aider. Mais qui donc pouvait l’aider ? Qui à part elle, puisqu’elle était la seule à l’entendre ? Seth aurait dû agir, mais il était déjà trop tard, car le destin jetait à présent toute sa rage sur lui aussi. C’était un cerceau de feu qui consumait son esprit et se rétractait au fur et à mesure contre son crâne. Pris d’une migraine hallucinante, les yeux de Seth se voilaient d’une infinie douleur, maintenant incapable de lire la peur dans le regard de sa sœur. Cette dernière s’accrochait mais glissait inlassablement dans les abymes de la terreur, et cette voix, toujours cette voix qui criait dans sa tête un peu plus fort à chaque fois, qu’ils devaient s’en aller, qu’ils devaient partir vite, car il ne tarderait pas à arriver…
Les nuages, lourds de pluie ne tarderaient pas à déverser toute leur fureur sur vous. Il fallait agir, se protéger, s’en aller, car la menace est grande. Mais où ? Seule la grotte semblait s’ouvrir à vous, allégorie d’une protection illusoire dans laquelle se terraient sûrement des âmes malveillantes aux griffes d’acier prêtes à s’enfoncer dans n’importe quelle chaire.
Vous aviez cru que les hostiles représentaient la plus grande menace, mais vous n’avez pas pensé que l’âme de l’île pouvait, comme vous protéger, vous mettre dans le plus grand danger. Alors, que faire, maintenant que la fatalité s’est abattue sur vous à vous immobiliser d’une peur qui vous consume de l’intérieur ?

Admirez-vous devenir les minables jouets du destin, tandis qu’un puissant Dieu commence à déverser sa pluie battante sur vous. Oh oui, vous auriez dû passer votre chemin. Mais il est trop tard, à présent, pour faire machine arrière.

 


    pas la peine de te cacher
    je sais déjà tout.
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: wendy. i will be your scarecrow.

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-