avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: « La bienveillance est sur le chemin du devoir. » ❧ Evangelina K. Rhodes Ven 17 Avr - 3:09

Avery Wolfe ∞ Evangelina K. Rhodes
Avery avait eu dans l'ensemble une journée bien chargée. La jeune femme avait passé sa matinée à faire des consultations à l'infirmerie. Il y avait beaucoup de gens qui venaient la voir pour des petits bobos en tout genre ou plutôt pour être rassuré avec la guerre qui se prépare entre les clans sur l'île. Il lui arrivait de donner certaines plantes pour enlever les angoisses de certains rescapés pour qu'ils puissent dormir convenablement. Il lui arrivait même d'en prendre depuis qu'elle était retournée chez les Kappas. Avery avait été kidnappé par les originaires après six mois de survis sur cette île. Elle fut sauvée un an et demi plus tard par son fiancé qu'elle n'avait pas revu depuis le crash de l'avion. Si les retrouvailles auraient pu être parfaites, Jace Cavanaugh avait changé, il n'était plus le même homme que celui de New-York, celui qui l'avait demandé en mariage et dont elle était tombée enceinte. Malheureusement, Avery avait perdu l'enfant qu'elle portait lors du crash et ne s'en était pas remise malgré ses beaux sourires. C'était sa manière elle de se changer les idées et de s'occuper comme elle le faisait. Après ses consultations, la jeune femme aida les naufragés à déplacer le campement pour ne plus être attaqué. Il fallait plier bagage, leur départ était prévu dans très peu de temps. Avery craignait le moment fatidique, car elle ignorait si elle reverrait Jace. Il l'avait quitté seulement un jour après leurs retrouvailles, tout s'était très mal passé parce que la jeune femme avait été en si peu de temps en danger à ses côtés. Le reste, c'était le trou noir. Jace Cavanaugh était une énigme, même après avoir passé sept ans ensemble. Comme à son habitude, Avery décida de se balader en forêt afin de récolter des plantes médicinales. À vrai dire elle n'en manquait pas, les pots étaient pleins à craquer, mais elle espérait tellement le revoir même si ce n'était qu'une petite et minuscule seconde. Alors, qu'elle s'agenouilla pour découper des feuilles à l'aide d'un couteau, la femme médecin entendit des bruits non loin d'elle. Avery se releva discrètement et décida de s'approcher du bruit en question afin de percevoir, comme elle l'espérait, son ex-fiancé. C'est alors qu'elle constata qu'il s'agissait de Evangelina. La jeune femme fronça les sourcils. Elle lui avait pourtant dit de ne pas se promener seule dans la jungle et encore moins en fin d'après-midi ! Avery rangea le couteau à sa ceinture et s'approcha d'elle d'un pas décidé. Ne comprenait-elle pas que les règles étaient faites pour son bien et pour sa survie ? Sans qu'elle puisse dire quoique ce soit, la jolie brune prit la parole  :

« Miss Rhodes ! Il me semble t'avoir déjà dit de ne pas te promener seule ici ! »
code by Silver Lungs



Ma petite boite à musique <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: « La bienveillance est sur le chemin du devoir. » ❧ Evangelina K. Rhodes Ven 17 Avr - 11:25


La journée s’était relativement bien passée. Avec Ashton, mon meilleur ami, on s’était amusé toute la journée. Depuis qu’on avait débarqué sur l’île, on était devenu de plus en plus fusionnel. J’en arrivais même à m'inquiéter pour lui quand il partait jouer les superhéros à travers l’île. En plus de ça, on passait notre temps ensemble. On dormait côté à côte. On faisait des conneries ensembles. Enfin bref, on était un peu un duo de choc. Seulement, il décida d’aller pêcher en cette fin d’après-midi. Il avait appris sur le tas et il voulait m’impressionner. N’ayant aucune envie de le regarder tuer de pauvre poissons totalement innocent, je décidais d’aller faire un tour de mon côté. Je n’avais pas vu Avery dans le coin. Je savais qu’elle ne voulait pas que je me promène toute seule dans la jungle. Mais apparemment elle n’était pas dans le coin. J’aurais pu demander à quelqu’un s’il l’avait vu mais je jugeais que s’était une mauvaise idée. En effet, on trouverait le moyen de me poser trente-six milles questions et je pouvais dire adieu à ma petite excursion. Je n’avais pas prévenu Ashton non plus. De toute façon, il serait venu avec moi ou il m’en aurait empêché. J’attrapais donc la première paire de chaussure que je trouvais dans mes affaires. Une paire de ballerine. Ce n’était pas l’idée du siècle de se promener en ballerine sur un chemin de terre, pleins de pierre mais qu’importe. Je pris ensuite mon sac avec une bouteille d’eau et un encas au cas où j’aurais faim. Je vérifiais une dernière fois qu’Avery n’était pas dans le coin et pris la direction de la jungle. Je m’avançais sur le chemin, m’éloignant des bruits de la plage. Je ne savais pas vraiment où j’allais mais ça m’était égal. Le bruit fit place au silence, ce qui n’était pas franchement rassurant. Je continuais d’avancer tranquillement m’arrêtant de temps à autre pour regarder les fleurs. C’est alors que je vis Avery s’approcher de moins. Je sentais que ça allait être ma fête, mais tant pis, j’avais l’habitude. Je n’eus pas le temps de dire quoi que ce soit, qu’elle lança les hostilités. Je soupirais, montrant bien mon exaspération et lui répondit :

« Si mais toi aussi t’es toute seule dans la jungle ! » Je marquais une brève pause et repris ma route, passant à côté d’Avery et j’ajoutais : « Puis, de toute façon, je fais ce que je veux. Ce n’est pas toi qui va me dire si oui ou non, j’ai le droit de me promener toute seule. »

L’adolescente rebelle en puissance. J’ai toujours eu ce côté rebelle, de toute façon. Comme avec mes parents, dès qu’il fallait braver l’autorité, je le faisais. Mais plus j’avançais dans l’adolescence, plus ce côté rebelle ressortais. De toute façon, c’est bien connu que 14 ans c’est l’âge con. Bref, sans attendre une quelconque réponse de la part de mon interlocutrice, je continuais d’avancer, sachant pertinemment qu’elle allait pas lâcher l’affaire aussi rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: Re: « La bienveillance est sur le chemin du devoir. » ❧ Evangelina K. Rhodes Sam 18 Avr - 14:53

Avery Wolfe ∞ Evangelina K. Rhodes
Avery était furieuse de voir Evangelina seule dans la forêt. La jeune femme se maudissait même intérieurement de ne pas avoir songé demander à des rescapés s'ils n'avaient pas vu l'adolescente quelques heures plus tôt dans la journée. Elle avait voulu lui faire confiance en essayant de ne pas être une vraie pot de colle ou une mère poule comme elle ne voulait pas être ce genre de mère pour ses enfants. Néanmoins, Avery aurait dû le faire puisque Evangelina n'en avait fait qu'à sa tête. C'était une adolescente, la jeune femme était passée par là aussi, c'était la période idéale pour enfreindre les règles et faire des bêtises. D'un pas déterminé, la femme médecin s'approcha de Eva et s'empressa de lui faire la remarque qu'elle lui avait formellement interdit de se balader seule dans la forêt. Avery rangea ses herbes dans l'une de ses poches de jean avant de croiser les bras tout en la fixant. Evangelina répliqua au tac au tac en la prenant à titre d'exemple ce qui surpris à moitié la jeune adulte. C'était le genre d'argument que l'on sortait lorsque l'on venait de se prendre la main dans le sac. D'un côté, Eva n'avait pas tort. Avery se sentait stupide d'attendre de croiser Jace comme un chien attendant son maître. Son fiancé ou ex-fiancé, elle ne savait plus comment le considérer, était peut-être passé à autre chose. Il l'avait peut-être remplacé alors pourquoi gardait-elle encore espoir ? Même Jace n'apprécierait pas de savoir qu'elle se mettait en danger elle-même. Ne voulant pas perdre sa crédibilité face à l'adolescente, elle rétorqua aussitôt :

« La différence c'est que je suis une adulte ! Et j'avais besoin de plante pour soigner un patient ! »

C'était l'excuse la plus fréquente : être une adulte et même la phrase qui faisait symbole d'autorité chez les plus de dix-huit ans. Excuse, qui ne semblait d'ailleurs pas perturber Evangelina qui osa continuer son chemin tout en passant devant Avery comme si elle cherchait à la narguer. L'adolescente ne comptait pas s'en tirer aussi facilement. Avery la ramènerait de force au campement s'il le fallait. Miss Wolfe marcha plus rapidement qu'Evangelina afin de se mettre devant elle pour l'arrêter.

« Il est hors de question que tu fasses un pas de plus et encore moins avec des ballerines ! Non mais sérieusement Evangelina ! Des ballerines ! Je ne te donne même pas la journée dans cet endroit avec ce genre de chaussures. Tu vas te tordre la cheville ou finir par avoir des cloques sans oublier les loups, les hostiles et autres dangers dans le coin ! »

Avery imaginait déjà les pires scenarios ne serait-ce qu'avec des ballerines alors si elle devait rajouter tout ce qui se trouve à l'intérieur de la jungle, elle allait finir par avoir un arrêt cardiaque ! Lorsqu'elle avait retrouvé Jace, ce dernier possédait une louve. Si celle-ci avait pu être dompté, elle n'était pas sûre que tous les loups le soient. Elle avait vu de ses propres yeux l'animal sortir ses crocs pour attaquer un hostile. Rien que d'y penser, Avery en avait froid dans le dos. Elle se souvient également du sanglier que Jace avait tué pour qu'ils se nourrissent, là encore, l'animal était bien bâti et aurait pu les attaquer.

« Le camp c'est dans l'autre sens. » Dit-elle calmement et à la fois autoritaire. Avery ne bougerait pas d'un seul centimètre. Gare à elle, si elle osait continuer son chemin.
code by Silver Lungs



Ma petite boite à musique <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: « La bienveillance est sur le chemin du devoir. » ❧ Evangelina K. Rhodes Mer 22 Juil - 19:06


Avoir quinze ans sur une île déserte, ce n’était pas facile. Alors certes, je n’allais pas à l’école. Certes, je n’avais plus mes parents sur le dos. Enfin quoi que Avery avait pris la relève. Je pouvais faire plus ou moins ce que je voulais, sauf aller dans la jungle. Mais je faisais partie de ces adolescents, qui pensent être téméraire mais qui sont loin de l’être. Je suis ce même genre qui fait tout le contraire de ce qu’on lui dit, juste pour braver l’autorité. J’ai toujours été comme ça. Même avec mes parents, j’étais comme ça. Lorsqu’Avery me dit qu’elle était adulte et qu’elle avait besoin de plante, ma seule et unique réaction fut de lever les yeux au ciel, avant de reprendre mon chemin. Comme si être adulte pouvait donner à la personne en question, tous les droits. C’est alors qu’elle fit en sorte de me barrer le chemin pour pas que j’aille plus loin. Lorsqu’elle parla de ballerine, je baissais les yeux avec mes chaussures. C’était soit ça, soit des chaussures à talon, le choix avait été vite fait. Je soupirais une nouvelle fois, croisant les bras, comme si ça avait quelque chose d’impressionnant pour un adulte.

« Quoi ? Elles sont jolies mes chaussures, non ? » Certes, là, je cherchais clairement à jouer avec les nerfs d’Avery. Je continuais ensuite : « Ouais enfin ceci dit, que ce soit un adulte ou quelqu’un comme moi qui se retrouve face à des loups ou des hostiles, ça ne change pas le fond du problème… Et ne me fait pas une théorie comme quoi les adultes savent mieux se défendre. »

Dans le fond, je n’avais pas tort. Les loups ou les hostiles, ou tout autre bête vivant dans la jungle, ne faisait pas de différence entre les enfants, les adolescents et les adultes. A un moment, il fallait aussi rester logique. Je continuais de regarder qui m’indiquait que le campement se trouvait de l’autre côté. Je restais planté devant elle, les bras croisés et lui dit :

« De toute façon, tu pourras pas me ramener de force au campement. T’as des plantes à aller chercher, tu l’as dis toi-même. »

Il était hors de question que je retourne au campement. Je voulais faire un tour dans la jungle et j’irais faire un tour dans la jungle. Que ça plaise ou non à Avery. Non mais oh ! Elle n’était pas ma mère. Et n’avait, par conséquent, aucun droit sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: Re: « La bienveillance est sur le chemin du devoir. » ❧ Evangelina K. Rhodes Ven 7 Aoû - 19:11

Avery Wolfe ∞ Evangelina K. Rhodes
Avery avait surprit la main dans le sac Evangelina. Comme cet enfant n'avait pas de repères paternels ou encore maternelle sur l'île, la jeune femme avait ressenti le besoin de la protéger comme le ferait une mère ou encore une grande sœur. C'était pourquoi il était hors de question qu' Evangelina décide de faire une balade seule et s'enfoncer au plus profond. Elle était inconsciente et risquait de le regretter si un malheur arrivait, il suffisait d'une et unique fois pour que cette situation se combine en mésaventure. Avery avait été kidnappé par des originaires en pleine forêt, même maintenant elle appréhendait de devoir y retourner seule. Ce mauvais épisode de sa vie, la médecin préféra tout simplement l'oublier. Elle croisa les bras tout en observant l'adolescente lever les yeux au ciel. Elle avait horreur de ça, mais elle ne s'énerva pas pour autant. Miss Wolfe savait avoir de la patience cependant, ce n'était pas garantit qu'elle le reste éternellement.

« Elles sont peut-être jolies, elles ne sont néanmoins pas adaptées pour une balade dans la forêt. »
Soupira-t-elle avant de froncer les sourcils lorsqu'elle lui fit comprendre que adulte, adolescent ou enfant ne changeaient rien au fait que si un animal sauvage passait dans le coin, il les mangeraient tout cru. Avery dû reconnaître qu'elle n'avait pas tort. Tout comme elle, la jeune femme n'avait pas toléré des refus de la part de ses parents notamment celles insensées. La médecin se retient de rire à cette pensée afin de garder sa crédibilité. Evangelina était vraiment intelligente pour son âge.

« Pourtant c'est le cas ! »

Finit-elle par se contenter de dire. Elle n'avait pas tort, mais les adolescents et les enfants s'étaient tout simplement plus risqués. Evangelina continua de la défier comme tout jeune de son âge. Avery comptait véritablement la ramener de force si elle refusait.

« Les plantes peuvent attendre. Soit je te ramène de force soit tu viens avec moi les cueillir et à ce moment-là tu auras ta fameuse balade en forêt, cette suggestion de convient mademoiselle ? »

Avery tenta d'être cool et de trouver un juste milieu entre elles. Il restait donc plus qu'à connaître l'avis de la jeune fille. Envisageait-elle de la défier une fois de plus par juste une satisfaction de contradiction ou au contraire de profiter de sa compagnie pour se promener.
code by Silver Lungs



Ma petite boite à musique <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: « La bienveillance est sur le chemin du devoir. » ❧ Evangelina K. Rhodes Mer 28 Oct - 15:35


Etre sur cette île, c’était une bénédiction pour moi. Non pas parce que je n’aimais pas mes parents, bien au contraire, mais plutôt parce que je faisais ce que je voulais, quand je le voulais. Sauf quand Avery mettait son nez dans mes affaires. Là, ça devenait plus compliqué. Mais bon, il fallait bien faire avec. Elle m’expliqua que mes chaussures n’étaient pas adaptées pour une balade en forêt. Ca va, nous n’allions monter l’Everest non plus ! Et puis, je n’allais pas mettre des bottes de cosmonaute pour aller me balader dans la jungle. Et le choix était vite fait : c’était soit des ballerines, soit des chaussures à talon. Certes, j’avais une parie de basket mais elles n’allaient pas du tout avec la tenue que j’avais choisis le matin même. Eh oui, même sur une île déserte je trouvais le moyen d’être toujours à la pointe de la mode. Que ça plaise ou non aux autres. Je ne préférais pas répondre à sa remarque sinon ça allait encore déclencher la troisième guerre mondiale. Et ce n’était pas le moment d’attirer des bêtes bizarres ou les hostiles parce que nous nous hurlions dessus comme des poissonnières. Je préférais rétorquer à son autre réflexion :

« Ah ouais ? Et en quoi les adultes se défendent mieux ? J’aimerais bien savoir, tiens ! Parce que si je me rappelle bien, tu t’es fait enlever par les hostiles, non ? Pourquoi tu t’es pas défendue, dans ce cas ? »

Miss « j’ai toujours réponse à tout », le retour. Non mais j’avais vraiment l’air et la manière de trouver quoi dire à n’importe quelle réponse. Et ça en avait exaspérer des gens. Surtout mes professeurs. D’ailleurs, ils doivent avoir la paix maintenant que je n’étais plus en classe avec eux. Les cours devaient être moins bruyants. Je fis une grimace en pensant à ça. Il fallait vraiment que je revienne dans le monde réel pour foutre à nouveau le bazar en classe. Bref, Avery me proposa soit de ma ramener, soit d’aller cueillir les plantes avec elle. Pour la prendre à son propre jeu, je lui dis :

« J’irais bien avec toi, mais t’oublies juste un truc : je croyais que mes chaussures étaient pas faite pour marcher dans la jungle ? T’as changé d’avis ? »

J’affichais un sourire fier. J’adorais faire tourner les gens en bourrique. Après tout, c’est elle qui avait que mes chaussures n’étaient pas faîte pour marcher. J’avais hâte d’entendre sa réponse. Ca risque vraiment de devenir drôle cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: « La bienveillance est sur le chemin du devoir. » ❧ Evangelina K. Rhodes

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-