avatar
» Connor-Néoh McMillan "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Cameron Monaghan × Nombre de messages : 2329 × Age du perso : 21 ans × Job : étudiant bien sage, ou pas trop. × Côté love : tu l'sens, que je suis totalement à fond ? et puis que j'me fais arnaquer ? il faut croire que c'est l'histoire de ma vie.


Message(#) Sujet: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine Dim 12 Avr - 20:37

❝ Connor-Néoh McMillan ❞ Feat Cameron Monaghan ;
depuis que j'suis gosse, on m'appelle par mon prénom ✕ j'ai déjà vingt piges ✕ je suis né le 1er septembre 1994 dans un endroit nommé Longford (Irlande) ✕ j'ai déjà été à l'école ✕ actuellement je suis étudiant en histoire-littérature et serveur dans un bar gay (gogo-dancer aussi, mais je le crie pas sur les toits) ✕ dans la vie d'tous les jours, on me décrit comme serviable, généreux et déterminé , mais aussi très contradictoire, têtu et lunatique ✕ j'aime par-dessus tout le sport, les smoothies, passer du temps avec Kathleen, me retrouver dans des situations improbables et me faire des espoirs sur Locklain✕ je déteste encore plus qu'on me parle de mes parents, la méchanceté gratuite, me lever trop tôt le matin✕ personne ne le sait, mais j'ai perdu beaucoup de proches, j'en parle jamais, je déteste qu'on me pose des questions là-dessus ✕ je me distingue par le fait que je sois souvent dans la lune et que j'ai du mal à me faire un avis définitif, je change souvent✕ j'avoue, mon orientation sexuelle est plutôt homosexuel, totalement gay✕ puis en c'moment t'façon j'suis un peu paumé, j'sais même pas si je suis en couple ou pas✕ vous me trouverez dans la team des Theta, car : je suis venu habiter à New-York avec ma meilleure amie ✕ et je porte aussi le rang des Helpers parce que : je suis toujours prêt à aider les gens quand ils sont en galère.


    © Shiya
Well I'm not a vampire but I feel like one. Sometimes I sleep all day because I hate the sunlight. My hands are always shakin', body's always achin' and the dark is when I feed.


Si tu veux connaître mon histoire, je te conseille de prendre tes précautions avant et de t'asseoir parce que ça va être long, très long. Je te préviens, c'est l'occasion qui ne se présente qu'une fois. Je ne me répéterai pas, je ne raconterais plus tout ça plus tard alors je te conseille d'en profiter et d'écouter si vraiment ça t'intéresse. Et si ça ne t'intéresse pas... Sérieux gars, qu'est-ce que tu fiches ici ? Va faire quelque chose de plus constructif et fous moi la paix ! Il va peut-être falloir apprendre à arrêter d'embêter le monde, ça commence à me gonfler ce truc.

Bon, ça y est, t'es prêt ?
C'est parti.


Je suis né à Longford en Irlande il y a maintenant un peu plus de vingt ans et sans vouloir me vanter, j'étais le genre de môme qui faisait craquer absolument tout le monde. Genre, le petit gamin roux à la face constellée de tâches de rousseur comme si on lui avait éternué de la peinture orange à la gueule. Ouais. C'était exactement moi. Et les vieilles du quartier en particulier en raffolaient. C'est vrai, j'avais la côte pour ce qui était des adultes. J'étais mignon, calme, bien élevé par des parents qui m'adoraient et me choyaient autant qu'ils le pouvaient sans faire de moi un de ces sales mioches gâtés pourris. Après, pour ce qui concerne les enfants de mon âge à cette époque, c'était carrément le contraire en fait... Je n'ai jamais vraiment eu d'amis quand j'étais petit. Peut-être un ou deux camarades d'école qui acceptaient de faire l'effort de venir jouer avec moi mais rien de plus. Ou alors je ne m'en souviens pas. Il faut dire que j'étais un enfant réservé, timide et constamment dans sa bulle en plus de ça. Ce dernier était un détail, un trait de ma personnalité qui était bien pratique en réalité, puisque ça faisait que je m'en fichais totalement d'être seul, j'avais de l'imagination comme la plupart des enfants, j'arrivais à ne jamais m'ennuyer avec ma pote nommée « solitude ». Elle au moins, elle ne m'a jamais laissé tomber et ma capacité à m'occuper tout seul faisait bien rire les gens.

Je ne serais pas capable de raconter d'anecdotes de quand j'étais qu'un gosse. Je ne me souviens pas de grand chose (et ça me ferait trop mal d'essayer de me remémorer des choses). Je peux juste dire que mon enfance a été particulièrement douce et tranquille. J'ai eu de la chance, j'en suis parfaitement conscient puisque ça n'a pas été le cas de tout le monde mais... Tu sais, ça n'a été rien d'autre que le calme avant que le ciel de mon propre monde ne s'effondre sur ma petite tête de mouton orange et ce sans le moindre avertissement. Il n'a fallut que quelques minutes, quelques petites secondes même, pour que j'ai l'impression que le sol ne se dérobe sous mes pieds.

J'avais onze ans à peine quand on m'a annoncé que mes parents qui étaient censés être partis pour une journée seulement n'allaient plus jamais rentrer à la maison. Ils avaient eu un accident de la route, la voiture avait été totalement défoncée et mes deux parents sont morts sur le coup à ce qu'il parait. C'est ce qu'on m'avait précisé mais je ne comprenais pas pourquoi. Morts sur le coup ou pas, je me retrouvais orphelin et ça, c'était la pire nouvelle qu'on m'a annoncé de toute ma vie. D'ailleurs ce jour là, c'est sûrement le pire de toute mon existence. J'ai longtemps espérer que j'allais me réveiller, que tout ça n'était qu'un cauchemar mais malheureusement, ça n'est jamais arrivé. C'était la pure et dure réalité de la vie : la mort existait bel et bien et il n'y avait pas que les vieux qui pouvaient mourir. Terrible révélation, disons immédiatement la chose comme elle est.

Je ne me suis jamais réellement remis du décès de mes parents. Ça avait été trop brutal, je n'y étais pas préparé. Mon monde tournait totalement autour d'eux et ils ont disparu d'une heure à une autre. Encore aujourd'hui, quand j'y pense, ça me rend triste. J'aurais aimé pouvoir profiter d'eux plus longtemps. Les rendre fiers aussi, les voir vieillir. Prendre soin d'eux probablement comme eux ont pris soin de moi quand j'étais petit. Ouais... Sérieux, j'ai encore les boules et je déteste qu'on s'aventure sur ce terrain. J'fais en sorte d'esquiver le sujet quand on me questionne, parfois je mens, parfois je m'énerve aussi. Mh... Peut-être que c'est pour ça que j'ai jamais digéré l’événement aussi, j'ai pas été fichu de dire à quelqu'un ce que je ressentais, de poser les questions que j'avais à poser. Rien n'est jamais sorti, j'en ai jamais eu le courage et ça, c'est parce que je voulais pas pleurer. Je voulais pas avoir l'air détruit devant les autres et pourtant, une partie de mon monde a été écrabouillée avec cette bagnole.

N'ayant plus de grands-parents, j'ai quand même eu le bol d'avoir une tante, ça m'a sauvé d'une potentielle famille d'accueil de parfaits inconnus qui auraient pu être carrément chelou. Je suis parti habiter chez elle. Franchement, j'ai pas eu à me plaindre. Du moins... J'aurais pas du me plaindre, plutôt. Mais t'sais c'que c'est les ados, ça râle pour pas grand chose et ça tire une tronche de trois mètres de long à la moindre contrariété... Et même parois sans raison. J'ai fait ma petite crise d'ado' assez tôt suite au choc psychologique que j'ai eu et pourtant, ma tante a toujours bien supporté alors que très honnêtement, y'a des moments où à sa place j'aurais mis mon petit neveu à la porte histoire de lui rafraîchir un peu les idées.

D'ailleurs, qui dit nouvelle ville (j'habitais à ce moment là à Athlone), dit nouvelles personnes ! Et je pense qu'il faut que j'en parle un peu quand même parce que c'est là que j'ai rencontré Kathleen qui est devenue ma meilleure amie. Cette fille, je l'ai toujours trouvée géniale et adorable, quand je l'ai rencontrée j'ai très vite accroché avec elle et c'est à présent encore la seule personne qui me connaît par cœur, c'est la première personne à qui j'ai dit que j'étais gay et d'ailleurs, j'ai mis longtemps avant de le laisser savoir à qui que ce soit d'autre. Je passais énormément de temps avec elle, le plus possible parce que sérieux, j'étais toujours inquiet pour elle quand je savais qu'elle était chez elle. Son père était un homme violent et j'avais toujours peur qu'il arrive quelque chose à ma petite Kathy. Donc, voilà, je grattais le plus possible de temps en sa compagnie pour pouvoir veiller sur elle.

Je ne pourrais plus me passer d'elle, je l'adore. Je crois que si j'avais une sœur, je l'aimerais exactement comme ça et c'est pour ça que depuis tout ce temps, je fais de mon mieux pour prendre soin d'elle. Je ferais tout pour elle. Absolument tout. Et d'ailleurs, je crois que j'ai bien fait mon travail de meilleur ami, mais ça, j'en parlerais un peu plus tard. D'abord j'ai une autre personne d'Athlone à évoquer parce que c'est parfaitement inévitable de parler de lui, il serait inimaginable de ne pas placer quelques mots là-dessus. Non mais... Vraiment, j'te jure.

Le mec dont il est question n'est autre que le frère jumeau de Kathleen. Il s'appelle Locklain et... C'est toute une histoire. Enfin... Dans ma tête surtout, parce que lui il n'a jamais trop du se la prendre pour moi, la tête.

Bref. Locklain, c'est juste le mec qui m'a tapé dans l’œil. Je ne sais pas pourquoi il me faisait autant fantasmer mais j'te jure, dès qu'il était dans les parages j'en pouvais plus, j'étais pire qu'une nana et je devais faire comme si de rien n'était, parce que c'était mieux ainsi. J'étais sûr qu'il ne se passerait jamais rien. Pourquoi ? Parce qu'il parlait comme le gros homophobe classique et que j'avais bien l'impression que j'étais presque invisible pour lui. J'étais genre « le pote de sa sœur » voilà. Puis j'me disais qu'il devait être un pur hétéro et que pour ma part c'était juste un coup de cœur et qu'il fallait bien que ça tombe sur quelqu'un de toute façon et comme je le trouvais à mon goût, il était logique que ça soit lui.

Du coup, comme je savait bien que je n'avais aucune chance et que j'aurais de toute façon jamais osé m'approcher de lui ou ne serait-ce qu'essayer de lui faire la conversation, j'ai rien trouvé de mieux à faire que de me trouver un petit-ami pour me consoler. Et bon Dieu, bien mal m'en a pris. Ce mec était non seulement bête comme ses pieds, mais en plus il me traitait un peu - beaucoup - comme une merde. J'veux dire... On se voyait en cachette, là ça allait encore. Enfin, ça passait, on était trop occupés pour taper la causette. Mais le reste du temps, il était avec ses amis, et il me balançait toujours des réflexions méchantes à la gueule. Alors dis-toi bien que j'allais pas rester comme ça. Je me suis vite fait une raison et je l'ai largué parce que ce n'était plus possible.

C'est à peu près à cette période là, juste après cette histoire de mec débile que Locklain a mis les voiles pour partir à New-York. Ouais, comme ça. Je dois bien avouer que je lui en ai un peu voulu sur le coup. Non pas pour moi, mais pour Kathleen. Elle se retrouvait avec son père et elle n'avait même plus son frère pour vivre avec eux et la protéger. J'avoue que pour le coup je n'ai pensé qu'à elle. Je l'ai pas pensé à Locklain et son petit bonheur. Je m'en fichais un peu, j'étais trop inquiet pour ma meilleure amie. Et je n'ai pas mis longtemps à me rendre compte que j'avais complètement raison de me faire du mouron pour elle puisqu'à un moment donné, j'ai du aller la sortir des griffes de son père qui la malmenait. Ça m'a rendu ouf. Et c'est là que j'ai décidé que j'allais l'amener loin de cet enf*iré, elle avait besoin de retrouver son jumeau alors j'allais l'amener jusqu'à New-York pour qu'elle le retrouve.

J'avais un peu moins de dix-sept dans quand je suis arrivé à New-York, j'ai pu nous y faire aller grâce à l'héritage que m'avaient laissé mes parents et j'ai réussi à tenir un moment avec cet argent-là, le temps de terminer mes années de lycée comme je l'avais promis à ma tante en partant. J'avais envie de continuer les études, en fait c'était plus pour faire genre qu'autre chose parce qu'en vrai, ça ne m'intéressait pas tant que ça... Juste au début en fait. Après quelques mois, je me suis maudit de m'être lancé là dedans et d'avoir choisi la filière Littérature-Histoire. Mon Dieu, c'que c'était barbant en fait ! Mais j'avais au moins une raison de me lever le matin, ça me faisait sortir un peu, je rencontrais des gens et ça m'occupait.

On peut carrément dire que tout allait plutôt pas mal, la vie était cool, les choses avaient l'air de s'être stabilisées. J'ai même arrêté d'avoir de grosses inquiétudes pour Kathleen. Elle avait retrouvé son frère, elle était à l'abris donc c'était impeccable. Que demander de plus ? Rien, tout allait tellement bien. Eh bah, j'aurais du me dire immédiatement que c'était parfaitement louche, parce que le « bien » dans ma vie, ça a l'air de ne jamais durer très longtemps. En fait, je crois que je porte malheur plus que je ne suis un gros poissard mais bon... Autant expliquer les choses, sinon tu vas rien comprendre.

Locklain me faisait toujours ce même effet... Non. C'était encore pire. Parce que même si je n'osais toujours pas l'aborder, je sentais qu'il y avait un petit quelque chose. J'étais pas capable de dire ce que c'était mais j'étais sûr qu'il y avait comme une connexion, une sorte de tension entre nous. J'essayais de me convaincre que je me faisais juste des idées mais le brun a du partir pour une affaire à Tokyo. Je savais ce qu'il faisait, j'étais pas trop pour mais je pensais que c'était pas si grave que ça tant qu'il se faisait pas chopper. Il devait juste partir quelques jours et quand il m'a annoncé, ça m'a rendu un peu inquiet c'est certain, mais il m'a vite réconforté. Il a eu LE geste auquel je ne m'attendais pas du tout : il m'a embrassé.

Ouais carrément, le choc ! Pour le coup, j'étais tellement stupéfait que je n'ai pas vraiment été capable de réagir. De toute façon, aujourd'hui encore, je me demande ce que j'aurais du faire. En tout cas, il devait partir, mais j'avais qu'une hâte : c'était qu'il revienne. J'évitais de me faire trop de scénario mais je ne pouvais m'empêcher d'espérer quand même, un baiser comme ça, c'était pas rien. Il y avait vraiment quelque chose, peut-être que ça allait se prolonger quand il allait revenir.

Mais... Parce qu'il y a toujours un mais, même dans les contes de fées. Y'a eu un c*uille dans l'histoire, encore et toujours. Je me suis dit qu'il n'aurait jamais du me donner ce baiser, que c'était certainement ça qui lui avait porté la poisse. Ou j'aurais du essayer de le retenir, ou convaincre Kathleen de le retenir plutôt, parce que mes gestes et mes paroles n'auraient certainement eu aucune portée sur lui.

A présent, tout était fichu. L'avion qu'avait pris Locklain avait eu un problème et s'était perdu dans l'océan. J'étais sous le choc, j'ai senti mon cœur se briser une fois de plus, j'avais encore perdu quelqu'un. Nous n'étions pas meilleurs amis mais je m'étais énormément attaché à lui. Il m'avait embrassé, je m'étais fait des espoirs et toute idée de relation était avortée par un crash d'avion. Pourquoi les gens n'arrêtent pas de prendre des engins pour voyager ? Qu'ils aillent à pieds, qu'ils mettent des semaines s'il le faut mais qu'ils crèvent pas. Sérieux, j'étais au bout de ma vie là. Mais il fallait que je tienne, pour Kathleen. Alors je me suis efforcé de tenir, de lui faire remonter la pente, de panser ses blessures avant de penser à ma peine. J'ai même quitté ma chambre universitaire pour venir habiter avec elle dans l'appartement que son jumeau avait laissé derrière lui. Ça a été difficile, tout dans ce lieu me rappelait lui. Je passais des moments épouvantables psychologiquement et en plus il fallait trouver du taf pour pouvoir nous assumer, je n'avais plus beaucoup d'argent.

Je pensais que j'allais mettre une éternité à trouver mais finalement ça a été assez vite. Comme j'étais prêt à faire n'importe quel boulot pour m'en sortir et qu'en plus je commençais petit à petit à m'assumer moi ainsi que ma sexualité, j'ai été engagé dans un bar gay comme serveur au début. Mais comme je plaisais aux clients, on m'a vite proposé de devenir gogo dancer. La paye était meilleure et les clients étaient généreux : j'ai pas cherché plus loin, j'ai accepté mais j'ai gardé ce dernier job secret, je n'en parle à personne. Ouais, j'suis un habitué de la cachotterie, c'est comme ça, on m'changera plus maintenant. Vaut mieux rester un simple serveur aux yeux des gens, on va dire que ça passe toujours plus facilement socialement parlant.

Alors que Kathleen commença doucement à remonter la pente, à apercevoir la vie d'un œil moins sombre, moi... Moi j'ai commencé ce que j'appellerais ma descente aux enfers. Je suis en train de foutre ma vie en l'air et tu sais quoi ? Je m'en tape. Mais totalement. J'vais toujours en cours, de moins en moins mais j'y vais. Je passe de plus en plus de temps dehors. Je fais gonfler mon contrat au bar pour pouvoir y passer le plus de temps possible, le reste du temps je sors, avec des clients plus ou moins mûrs la plupart du temps. Je vais en soirée, en after, je finis dans des lits de mecs que je me souviens même pas avoir rencontré. De mecs qui me dégoûtent la plupart du temps. Mais sur le moment ça me dérange pas. Je suis stone. J'm'échappe de la réalité, les pilules sont magiques pour ça, j'oublie toute ma timidité, j'me donne à fond et j'oublie ma tristesse pendant quelques heures. Après j'attends impatiemment la prochaine que je prendrais tout en me la faisant offrir par un client bourré de fric qui pourra me permettre de vivre correctement.

Ma vie m'échappe totalement. Je ne sais plus où j'en suis, qui je suis, ni où je vais. Je ne suis plus qu'un mec qui fait n'importe quoi. Je suis un n'importe quoi qui se tape n'importe qui. L'alcool et la drogue sont mes nouveaux refuges pour des nuits d'oubli.

Mais... Quelque chose, une info retient le peu d'attention et de concentration qui me restent, finalement, Kathleen a reçu ce coup de téléphone Locklain serait vivant et de retour à New York ? Je crois que je réalise pas trop. Est-ce que le destin est en train de m'offrir une nouvelle chose à quoi m'accrocher ? Ou une nouvelle opportunité pour mieux me briser après ?

Je me sens heureux au fond, même si j'ai du mal à être sûr que l'info ne me vient pas d'un délire intérieur et imaginaire. Je retrouve un peu d'espoir. Je retomberai très certainement pour ses beaux yeux bleus... C'est même sûr. L'idée m'obsède.

------------------------------------------------

Si je me retrouvais soudain sur une île déserte, immédiatement je…
[X] Tenterais de retrouver mes proches. On n’est définitivement rien tout seul, surtout sur une île sauvage.
[ ] Courrais dans tous les sens pour apporter mon aide aux personnes blessées.
[ ] Perdrais connaissance. Tout simplement.

A NY, quand le dimanche matin débute, je sais que je vais…
[X] Dormir. Faire la grasse mat' jusqu'à au moins midi, c'est ça la belle vie.
[ ] Mettre une paire de baskets et partir en footing dans un parc, rien de tel de l'air frais.
[ ] Je sais pas ce que je vais faire aujourd'hui. On verra bien. Après tout, c’est le principe même du dimanche, non ?

Les criminels dans les rues de la ville, pour moi c’est juste…
[X] Des voyous qui se croient plus forts que ce qu’ils ne sont. Qu’ils viennent un peu me chercher des poux.
[ ] Des menaces ambulantes contre lesquelles il faut toujours être prêt, bombe lacrymo en main.
[ ] Les quoi ? Je suis plus méchant qu'eux je parie.

Internet, un lit douillet ou une bonne douche sont des concepts essentiels…
[ ] Au final je pense que je pourrais quand même m'en passer, pas besoin de ça, c'est superficiel.
[X] C’est carrément pas possible d'y renoncer. Même pas j’essaie, ce confort me manquerait énormément.
[ ] Des fois j’y pense, d’autres non. Ce serait cool, de temps en temps, de vivre sans, à la sauvage quoi.

Ca fait la une des média : des survivants d'un crash d'avion d'il y a deux ans, ont été retrouvés, sains&saufs, et ramenés sur le continent...
[X] C'est une bonne nouvelle, ça a du être dur, j'aurais pas aimé être à leur place.
[ ] Je veux les rencontrer, j'ai pleins de questions à leur poser, c'est incroyable !
[ ] Je m'en moque, tant mieux pour eux.

« Nah we don't picnic together, we mostly just fuck. »

Relationship’ :
Love : Il y a ce mec. Ce mec qui me rend totalement dingue, qui me tourne la tête jusqu'à me donner la nausée. Locklain, il me rend fou. Il hante mes pensées et ce depuis tellement longtemps. Il m'a embrassé une fois, quand il est parti, j'étais au bout d'ma vie. Quand j'l'ai cru mort, ça a été horrible. Et quand je l'ai retrouvé... Maintenant qu'il est de retour... J'suis comme un dingue. Et en même temps j'sais pas quoi faire. Qu'est-ce que j'suis censé penser ? Est-ce qu'on va être ensemble ? Est-ce que c'est de l'amour ? Bordel que c'est compliqué, tout s'embrouille dans ma tête. Ce gars, j'le veux depuis si longtemps... Est-ce que lui voudrait de moi ?

Family : J'en ai plus. Mes parents sont morts. J'ai bien une tante chez laquelle j'ai habité pendant quelques années mais elle est bien loin maintenant, je ne l'ai pas vue depuis un sacré bail. Les autres, soit je ne les connais pas, soit ils sont morts aussi. Donc concrètement : j'ai personne. C'est peut-être un peu pour ça que je prends aussi grand soin de mes amis. Kathleen, c'est un peu ma famille en fait.

Friends : Mes amis, c'est tout pour moi. C'est ce que j'ai de plus précieux au monde. J'en ai relativement peu, je ne suis pas très doué pour lier des amitiés, j'suis pas méchant, j'suis pas associable, j'suis même plutôt sympa tant qu'on l'est avec moi mais les amitiés fortes sur le long terme sont assez rares pour moi. Et puis tant que j'ai ma meilleure amie Kathleen, c'est tout ce qui compte.

Ex : Dans toute ma vie je n'ai eu qu'une relation sérieuse, c'était ce genre de relation pourrie où on se planquait tout le temps et où il me traitait comme de la merde devant les autres. J'ai pas supporté bien longtemps... Depuis je batifole. Et les mecs que je me suis tapé, c'était souvent des clients du bar, rien de sérieux, juste le résultat de nuits et des pilules que j'avale sans me demander c'que c'est exactement. La surprise au réveil n'a pas toujours été bonne d'ailleurs.

Hate : J'déteste pas grand monde puis j'm'en tape de ceux qui, eux me détestent. Ils vont pas m'empêcher de vivre. Le seul mec que concrètement j'peux pas saquer c'est Silas, l'ex de Kathleen. Les autres je m'en fous. J'essaye de ne pas avoir trop de personnes à dos mais j'ai comme le pouvoir magique de me créer des emmerdes, à croire que j'aime ça, alors y'a des gens qui me supportent pas. Mais moi je les ignore.

Other : Je mène un peu une double vie dans le sens où c'est un peu comme si je vivais deux jours en un. La journée je suis un étudiant tout à fait normal et la nuit je bosse dans un bar gay. Du monde, j'en connais pas mal c'est clair. C'est ça ma vie sociale : elle se compose de largement plus de connaissance que d'amis, j'ose pas trop m'attacher aux gens, ça fait mal quand on les perd après.

sinan bah en vrai, moi j'suis Shatters/Hierophant ✕ en réalité j'ai 21 ans ✕ j'habite du côté de la France ✕ sur TI, vous m'verrez tous les jours normalement ✕ il m'semble que j'ai connu le forum par Facebook ✕ ce qui m'a plu, c'est le design, l'histoire, le scénario ✕ le personnage que je vais jouer, il tue, en fait c'est un scénario ✕ j'lai choisi car : IL GÈRE GRAVE, C'EST TOUT. ✕ j'vais d'ailleurs m'empresser d'aller recenser mon avatar ici j'ai pas d'autres comptes ✕ puis comme j'suis sage, j'ai lu&signé le règlement, et j'vais peut-être même demander un parrainage si jamais j'me sens perdu(e) ✕ allez j'finis en vous disant : appelez moi maître, hinhinhin.


Dernière édition par Connor-Néoh McMillan le Mar 14 Avr - 14:19, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aliyah-Maelys E. Delford "
ADMIN Crazy. × It's only the beginning ღ ❞

× Ma Célébrité : adelaide kane c: × Nombre de messages : 642 × Age du perso : 21 ans - née en 1994 à dallas × Job : était étudiante à l'université de NY & serveuse au starbucks le reste du temps × Côté love : lui, depuis toujours


Message(#) Sujet: Re: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine Dim 12 Avr - 21:02

  • PREUUM'S waiit #teamthetaandhelper dancee bienvenue sur ti, connor dream waouu
    bon courage pour ta présentation & j'espère que tu t'amuseras bien parmi nous <3



more:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: Re: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine Dim 12 Avr - 21:21

Hey bienvenuuuuuuuuuuue parmi nouuuuuuuuuuus yay roonde
Je sens que tu vas faire un super heureux fiiesta
En tout cas bonne chance pour ta fiche, même si tu n'as pas encore trouvé de titre ça se sent déjà que ta fiche va gérer pompom waouh



Ma petite boite à musique <3:
 


Dernière édition par Avery Wolfe le Lun 13 Avr - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine Dim 12 Avr - 22:51

    Bienvenue toi oukayy Bon courage pour ta fiche. hon
    J'te souhaite de bien t'amuser parmi nous à New York. héhéé
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine Dim 12 Avr - 23:13

Oh my.. Cameron *_* loove

Bienvenue sur le forum!
Je viendrais te demander un lien vu que nos personnages ont plusieurs points communs :3 (tunepeuxpasdirenon)

Bon courage pour ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jason K. Cooper "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Kevin Flamme × Nombre de messages : 6045 × Age du perso : twenty-five years old. × Job : model. you can touch my hair, it's plastic everywhere. × Côté love : je sens des boums et des bangs agiter mon cœur blessé.


Message(#) Sujet: Re: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine Lun 13 Avr - 7:27

Bienvenue parmi nous Connor cheers j'crois que tu vas faire un heureux angel


JAZ ×  what doesn't kill you, makes you stronger ;
Na na na that that don't kill me can only make me stronger, I need you to hurry up now, 'cause I can't wait much longer ×   by lizzou. 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Eulally W. Austen-Jameson "
ADMIN Speedy. × Tell me your dreams ♧ ❞

× Ma Célébrité : elizabethCUTIEolsen. × Nombre de messages : 2408 × Age du perso : 23 yrs-old. × Job : ex-étudiante à berkeley ; étudiante à colombia. × Côté love : lui, mon presqu'fiancé. #catindesbois.


Message(#) Sujet: Re: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine Lun 13 Avr - 13:39

    IANNN lechouille quel bon choix d'perso ♥ bienvenue, connorchou ahhh
    bonne chance pour ta fiche et puis bon jeu chez les #thetalesbest <3


So I just try to keep up
I’M A PRINCESS CUT FROM MARBLE, SMOOTHER THAN A STORM. AND THE SCARS THAT MARK MY BODY, THEY’RE SILVER AND GOLD, MY BLOOD IS A FLOOD OF RUBIES, PRECIOUS STONES, IT KEEPS MY VEINS HOT, THE FIRE'S FOUND A HOME IN ME AND MY NECKLACE IS A ROPE, I TIE IT AND UNTIE IT. Yellow flicker beat — by lizzou

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Lahas Brody "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Gaspard Ulliel × Nombre de messages : 3682 × Age du perso : 27 ans × Job : Tout ce qui n'es pas bon : ) × Côté love : Je n'aime que moi pour le moment.


Message(#) Sujet: Re: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine Lun 13 Avr - 15:03

Bienvenu coeur2 coeur2 coeur2

Je suis certaine que tu va t'amuser ici waii waii
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Locklain-James O'Donaill "
❝ Success. × Forget the burdens of the past ₪ ❞

× Ma Célébrité : Noel Fisher × Nombre de messages : 628 × Age du perso : 22 ans × Job : Dealer, trafiquant d'armes × Côté love : M'emmerde pas 😏 FUCK-U


Message(#) Sujet: Re: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine Lun 13 Avr - 15:58

Spoiler:
 
Bienvenue, poil-de-carotte hhiii
Bonne continuation, hâte de lire ta fiche !!
et je t'attends dans mon lit je t'aime déjà à la folie x) merci encore d'avoir choisi Conny <33


Did I swallow hallucinogens ? Cause
if not, where the hell did all of it go ?

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Connor-Néoh McMillan "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Cameron Monaghan × Nombre de messages : 2329 × Age du perso : 21 ans × Job : étudiant bien sage, ou pas trop. × Côté love : tu l'sens, que je suis totalement à fond ? et puis que j'me fais arnaquer ? il faut croire que c'est l'histoire de ma vie.


Message(#) Sujet: Re: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine Lun 13 Avr - 21:40

Aliyah-Maelys E. Delford a écrit:
  • PREUUM'S waiit #teamthetaandhelper dancee bienvenue sur ti, connor dream waouu
    bon courage pour ta présentation & j'espère que tu t'amuseras bien parmi nous <3

Haha, c'te fierté dans ton "preum's", félicitations bg
Merci beaucoup camarade verte ! cuute

Avery Wolfe a écrit:
Hey bienvenuuuuuuuuuuue parmi nouuuuuuuuuuus yay roonde
Je sens que tu vas faire un super heureux fiiesta
En tout cas bonne chance pour ta fiche, même si tu n'as pas encore trouvé de titre ça se sent déjà que ta fiche va gérer pompom waouh

Merci beaucouuuuup ! coeuur puisque tu avais le sentiment que ma fiche allait gérer, j'espère que tu ne seras pas déçue ! heartt

Damyan L. Stone a écrit:
    Bienvenue toi oukayy Bon courage pour ta fiche. hon
    J'te souhaite de bien t'amuser parmi nous à New York. héhéé

Merci bien ! lechouille

Samuel Abendroth a écrit:
Oh my.. Cameron *_* loove

Bienvenue sur le forum!
Je viendrais te demander un lien vu que nos personnages ont plusieurs points communs :3 (tunepeuxpasdirenon)

Bon courage pour ta fiche Wink

Je n'ai aucune raison de dire non, enfin ouhh Ca sera avec plaisir ! hon
Merci pour l'accueil ! ahhh

Jason K. Cooper a écrit:
Bienvenue parmi nous Connor cheers j'crois que tu vas faire un heureux angel

Merci ! C'est bien mon but de faire un heureux ! loove

Eulally W. Austen-Jameson a écrit:
    IANNN lechouille quel bon choix d'perso ♥ bienvenue, connorchou ahhh
    bonne chance pour ta fiche et puis bon jeu chez les #thetalesbest <3

Merciiii ! miamor Je peux dire merci à Locklain d'avoir créé un tel scénario wahh

Lahas Brody a écrit:
Bienvenu coeur2 coeur2 coeur2

Je suis certaine que tu va t'amuser ici waii waii

Merciii ! bouuiig Y'a aucune raison pour que je ne m'amuse pas, oui, je suis sûr que ça va être cool de squatter avec vous ! loveee

Locklain-James O'Donaill a écrit:
Spoiler:
 
Bienvenue, poil-de-carotte hhiii
Bonne continuation, hâte de lire ta fiche !!
et je t'attends dans mon lit je t'aime déjà à la folie x) merci encore d'avoir choisi Conny <33

Merci Locky-chéri-grumpy-man ahah coeuur lovee coeur4
J'espère que ma fiche te plaira, faut pas hésiter à me le dire si y'a quelque chose qui te plait pas, hein ? leche Je suis là pour te satisfaire youhou

iwantyou Viens par ici mi amor comehere comehere


Dernière édition par Connor-Néoh McMillan le Mar 14 Avr - 0:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Tae Hyun Hwan "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : kim jae wook × Nombre de messages : 331 × Age du perso : 32 ans, née le 6 avril 1982 × Job : Propriétaire d'un Sushis bar × Côté love : Je l'aime, ce n'est plus un secret pour moi. J'accepterai ton tout, sans te laisser dans la noiceur.


Message(#) Sujet: Re: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine Lun 13 Avr - 23:12

Bienvenue gaga
C'est un scénario vachement intéressant que tu as choisi, c'est top ! yihii mad
Amuse toi bien sur TI #22 oukayy


I'll take care of you ◈

▽ the secret of change is to focus all of your energy, not on fighting the old, but building the new. you fall, you rise, you make mistakes, you live, you learn. you're human, not perfect. you've been hurt, but you're alive. think of what a precious privilege it is to be alive.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Lizzie-Ivy Eswood Stilson "
ADMIN Speedy. × Tell me your dreams ♧ ❞

× Ma Célébrité : keiraHOTknightley × Nombre de messages : 16353 × Age du perso : vingt-cinq ans. × Job : râleuse têtue et inutile. × Côté love : c'est flou.. you ? #lizzielalâcheuse.


Message(#) Sujet: Re: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine Mar 14 Avr - 0:40

    ah ta fiche est superbe, j'te fais pas plus attendre, j'te valide, cornichouu cookies
    j'te souhaite encore un très bon jeu et réserve-moi un lienquitue avec eula' ♥



❝ Keep a weather eye
on the horizon . ❞
He fell in love with a woman. He fell in love with the sea. Same story, different versions. And all are true. It was a woman as changing and harsh and untamable as the sea. Him never stopped loving her. But the pain it caused was to much to live with, but not enough to cause him to die. × BY LIZZOU

spoiler :
 

♪ « dreams never end » dream
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Connor-Néoh McMillan "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Cameron Monaghan × Nombre de messages : 2329 × Age du perso : 21 ans × Job : étudiant bien sage, ou pas trop. × Côté love : tu l'sens, que je suis totalement à fond ? et puis que j'me fais arnaquer ? il faut croire que c'est l'histoire de ma vie.


Message(#) Sujet: Re: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine Mar 14 Avr - 1:02

Tae Hyun Hwan a écrit:
Bienvenue gaga
C'est un scénario vachement intéressant que tu as choisi, c'est top ! yihii mad
Amuse toi bien sur TI #22 oukayy

Merci beaucoup ! waiit cuute

Lizzie-Ivy Eswood Stilson a écrit:
    ah ta fiche est superbe, j'te fais pas plus attendre, j'te valide, cornichouu cookies
    j'te souhaite encore un très bon jeu et réserve-moi un lienquitue avec eula' ♥

Merciiii pour la validation et le compliment ! cookies lovee
Et ça sera avec plaisir ! loveme
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aislynn J. Jenkins "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Sophia Bush x3 × Nombre de messages : 2136 × Age du perso : 26 ans (21/06/1989) × Job : Infirmière × Côté love : ... When The Past Hurts ...


Message(#) Sujet: Re: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine Mer 15 Avr - 12:06

Bienvenue parmi nous Very Happy


Spoiler - Thank you for everything <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: Re: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine Mer 15 Avr - 18:32

Bienvenue à toi cuute


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Connor-Néoh McMillan "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Cameron Monaghan × Nombre de messages : 2329 × Age du perso : 21 ans × Job : étudiant bien sage, ou pas trop. × Côté love : tu l'sens, que je suis totalement à fond ? et puis que j'me fais arnaquer ? il faut croire que c'est l'histoire de ma vie.


Message(#) Sujet: Re: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine Jeu 16 Avr - 15:18

@Aislynn J. Jenkins & @Jace Cavanaugh Merci à tous les deux ! aahh leche


I was running in circles,
I hurt myself,
Just to find my purpose.
Everything was so worthless,
I didn't deserve this,
But to me you were perfect.

#McMinaill ♦ #TeamEnfoirés ♦ #Lockonnor
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: MCMILLAN ♦ i don't care as long as you're mine

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-