avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Appart' d'Aislynn • Pardonne moi ... Ven 27 Mar - 22:31

PARDONNE MOI ....
Aislynn & Rohan

Je tournais en rond tel un lion en cage. Je me ressassais ses paroles dans ma tête, me rappelant de tous les mots qu’elle avait employés. Et ces mots ne faisaient que de tourner en boucle dans ma tête. A peine je fermais les yeux, je nous revoyais, tous trois dans mon salon, tentant d’avouer nos erreurs à Aislynn. Tout avait si bien recommencé entre elle et moi, qu’en l’instant de quelques minutes, tout avait été gâché. En quelques secondes, tout ce qu’on avait recommencé à construire était parti en fumée, en quelques paroles échangées. Certes, j’avais pu comprendre sa réaction, mais jamais je n’aurais pensé qu’elle serait rentrée dans une colère noire. Nous avions pourtant tout misé sur le fait que l’on lui révélé toute la vérité. A la base, nous n’étions pas obligés de tout lui dire. J’aurais pu très bien vivre dans le mensonge et vivre sans lui dire ce qu’il s’était passé entre Eleonore et moi-même. Comme je peux très bien vivre sans lui dire pour mon problème d’alcool et le fait que, pendant son absence, je collectionnais les conquêtes. A la base, Aislynn avait débarqué chez moi sans qu’Eleonore ni moi ne s’y étions attendu. Nous nous étions justement réunis pour mettre les choses au clair et sur ce que nous allions révéler à Aislynn. Et cette dernière était venue bousculer tous nos plans.

Depuis cet incident, depuis que la vérité avait éclaté au grand jour, je n’avais pas revu Aislynn. J’étais certain qu’elle filtrait mes appels, voulant volontairement m’éviter et ne plus m’avoir au téléphone. J’avais tenté mille fois de la joindre, de l’appeler, de lui envoyer des messages mais jamais elle n’avait daigné décrocher son téléphone. Et pour cela, je lui en voulais, je lui en voulais comme jamais de faire l’autruche et de s’enfuir la tête dans le sable, sans chercher à comprendre plus loin que ce qu’elle voyait. Je détestais ce côté-là de son caractère, sa façon d’être buté et de ne vouloir croire qu’en ce qu’elle a décidé de croire. Je n’avais aucun moyen de me faire pardonner, aucun moyen de renouer le contact avec elle et cela m’angoissait. J’avais peur de la perdre, peur de la décevoir bien que ce soit déjà le cas. J’avais peur qu’elle m’échappe, je ne le voulais pas, pas comme la dernière fois. Tout ce qui c’était passé avec Eleonore n’était qu’une simple erreur de parcours et au regard des conséquences, je m’en voudrais toute ma vie d’avoir rompu la garde et d’avoir craqué, d’avoir été aussi lâche.

J’avais alors décidé de bousculer le destin et j’avais décidé de me rendre chez Aislynn, sans que je ne la prévienne. Je ne savais pas comment elle allait réagir mais il fallait que l’on discute, surtout après tout ce silence. J’avais pris cette décision sur un coup de tête et je n’étais pas certain de moi. J’avais alors pris ma veste ainsi que mes clés et j’avais claqué la porte derrière moi. Je dévalai les escaliers, comme si, plus les secondes passaient, plus je perdais Aislynn. J’avais démarré ma voiture et je m’étais empressé d’arriver en bas de chez elle. Avant de couper le contact et de sortir de la voiture, je reprenais mon souffle et tentais de remettre mes idées en place, comme si je mettais déjà en scène ce qui allait se passer, dans ma tête. Je cherchais déjà les mots que j’allais lui dire, les pesant un par un. Je sortais dans la voiture et je m’avançais vers l’interphone. Là j’appuyais sur le bouton qui se trouvait à côté du nom d’Aislynn. J’attendais impatiemment sa réponse.


copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aislynn J. Jenkins "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Sophia Bush x3 × Nombre de messages : 2136 × Age du perso : 26 ans (21/06/1989) × Job : Infirmière × Côté love : ... When The Past Hurts ...


Message(#) Sujet: Re: Appart' d'Aislynn • Pardonne moi ... Sam 28 Mar - 10:56

    Aislynn ∞ Rohan
    Pardonne moi ...


    Pourquoi être revenue à New-York pour qu’au final a vie soit un véritable enfer ? Je commençais à réellement me demander ce que j’avais fait pour mériter tout ça, je devais sans doute être une sorcière ou une personne vraiment horrible dans une autre vie, pour que le sort s’acharne sur moi de la sorte. Je regrettais désormais de m’être rendue chez lui, je ne voulais qu’une chose en y allant : lui dire à quel point je l’aimais et que j’avais besoin de lui. Je pensais signer le renouveau de notre couple qu’on venait de retrouver, mais les choses s’étaient révélées bien différentes. Je n’arrivais pas à y croire, à me faire à cette idée. Comment avaient-ils pu finir dans le même lit ? J’en voulais à Rohan, mais encore plus à Eleonore, elle fait partie de ma famille, on a toujours tout partagé toutes les deux, et là, elle me trahi plus que n’importe quelle autre chose aurait pu le faire.

    J’avais senti mon cœur se serrer, pour se briser lorsqu’ils me révélaient tout. Je ne voulais pas, je n’arrivais pas à y croire et pourtant, tout cela n’était pas qu’un mauvais cauchemar. Je ne cessais de me repasser la scène en boucle dans ma tête, espérant qu’elle change ou bien que je me rende compte que j’avais mal compris. Mais plus je me repassais la scène, et plus mon cœur partait en miettes. J’étais folle amoureuse de cet idiot, malgré le temps, et tout ce que j’y avais gagné, c’était d’avoir le cœur brisé une fois de plus. J’avais baissé ma garde, je n’aurais sans doute pas dû. Mon monde s’écroulait une fois de plus, le peu que j’avais réussi à reconstruire jusqu’à présent, c’était grâce à lui et désormais, il n’en était plus rien du tout. Si c’était pour mener une telle vie, j’aurais sans doute mieux fait de rester sur l’île. J’avais les yeux complètement bouffis, les larmes ne les quittant pas depuis que j’avais mis les pieds hors de l’appartement de Rohan. Je ne voulais qu’une chose, oublier ce que je venais d’apprendre, tirer un trait sur eux deux, malheureusement, il ne semblait pas du même avis. Je ne comptais même plus le nombre de message et d’appels que j’avais eu de sa part, et à chaque fois, je luttais pour ne pas lui répondre, ne serait-ce que pour entendre sa voix une dernière fois, mais je ne devais pas craquer. A chaque fois que je lisais ses messages, mon cœur se serrait un peu plus dans ma poitrine, pourquoi fallait-il qu’il veuille à ce point me parler ? Ne peut-il pas simplement me laisser tourner la page et aller de l’avant, tant bien que mal ? Il faut croire que c’était trop demander.

    J’avais besoin de souffler, de respirer un peu, et sans le chercher, je m’étais retrouvée sur la plage. Je regrettais bien vite d’être sortie de chez moi, cet endroit me rappelait encore plus Rohan et tout ce qu’on avait vécu. Mes yeux s’embuèrent une nouvelle fois et je lâchais prise, je me laissais tomber dans le sable, et le vent me brulait le visage, où mes larmes ne cessaient de se déverser. Après une bonne heure, et m’être quelque peu calmée, je me décidais enfin à rentrer chez moi, je n’avais envie que d’une chose, me mettre sous ma couette et m’enfermer dans une bulle. J’arrivais au pied de chez moi, lorsque mon cœur rata un nouveau rebond, il ne pouvait pas, il n’avait pas le droit d’être là. Je voulais juste qu’il sorte de ma vie et il s’acharnait. « Je crois que tu n’as rien à faire ici ! » Lui lançai-je froidement, sans lui adresser un regard, avant d’ouvrir la porte de l’immeuble et de m’y engouffrer sans regarder derrière moi. Je ne voulais pas craquer devant lui, s’il me voyait de près, il se rendrait déjà bien assez comte par lui-même de l’état désespérant dans lequel je me trouve.

    code by Silver Lungs


Spoiler - Thank you for everything <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: Appart' d'Aislynn • Pardonne moi ... Sam 28 Mar - 13:09

PARDONNE MOI ....
Aislynn & Rohan

Je ne voulais pas abandonner, je ne voulais pas baiser les bras aussi facilement. De part mon expérience, j’avais appris à être déterminé, à ne pas lâcher l’affaire aussi simplement. Elle me devait une dernière explication, celle qui mettra sans doute fin à tout ce qu’on avait tenté de remettre en place. Cette dernière explication sera sans doute nos adieux dans la vie de l’autre mais on se devait de l’avoir. Je ne voulais pas me résoudre à une simple vérité qui ne passait pas. Je ne voulais pas qu’elle continue de me voir comme un mec qui n’est pas capable de se tenir et qui ne sait faire que la trahir. Je n’avais voulu aucun des évènements qui s’étaient déroulé. Et malgré moi, tout ce que j’avais redouté s’était produit. Je ne savais pas si c’était mon destin, si tel devait être mon avenir. Mais si c’était le cas, je ne voulais pas de cet avenir, je ne voulais pas de cette vie sans Aislynn. Mais à l’heure qu’il est, je crois bien que le seul espoir que j’avais nourri pour que l’on soit de nouveau ensemble, était détruit.

Mon cœur s’était accéléré lorsque j’avais entendu sa voix. J’aurais pu la reconnaitre parmi mille. « Je crois que tu n’as rien à faire ici ! » M’avait-elle lancé. Je me doutais de sa réaction mais j’était bien décidé à ce qu’elle entende ce que j’avais à lui dire, que ce soit au beau milieu de la rue, comme chez elle. Elle en avait décidé autrement et était rentrée au sein de l’immeuble, me laissant pantois derrière la porte. J’eus juste le temps de retenir la porte avant qu’elle ne se referme complètement. « Attends Aislynn ! » Je savais qu’elle ne tiendrait pas compte de ce que je venais de lui dire mais je ne voulais pas la laisser filer. Je la suivais, alors qu’elle montait les escaliers. Je m’en fichais, je lui parlerais ici, si elle y tenait. « Écoute-moi, Aislynn, une dernière fois, je t’en prie. Et ensuite, je te promets de sortir de ta vie si tu y tiens. » La regardais-je avec un regard des plus intenses.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aislynn J. Jenkins "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Sophia Bush x3 × Nombre de messages : 2136 × Age du perso : 26 ans (21/06/1989) × Job : Infirmière × Côté love : ... When The Past Hurts ...


Message(#) Sujet: Re: Appart' d'Aislynn • Pardonne moi ... Sam 28 Mar - 13:55

    Aislynn ∞ Rohan
    Pardonne moi ...


    J’avais l’impression que ma vie ne rimait plus à rien, que tout ce que j’avais essayé de reconstruire se détruisait au fur et à mesure. C’était comme si lorsque je faisais un pas en avant, le destin me rattrapait, pour m’en faire faire deux en arrière. Je ne supportais pas cette idée, c’était beaucoup trop difficile à accepter, et pourtant, c’était bien à ça que ça se réduisait actuellement. Je me sentais stupide, je ne sais pas pourquoi, mais je m’étais fait de grands films sur ma relation avec Rohan, je pensais que vu tout ce qu’on avait vécu par le passé, cette fois était la bonne, que plus rien ne viendrait se mettre entre nous. Je m’étais plantée en beauté une nouvelle fois, quelle pauvre fille naïve je faisais. Il était temps de tourner la page une fois pour de bon, malgré mes sentiments, malgré mon cœur qui ne cesserait de s’emballer à chaque fois que je le croiserais, il le fallait.

    Je commençais à réellement croire qu’il voulait me blesser, il s’acharnait sur moi, alors que je voulais juste essayer de tourner la page. « Attends Aislynn ! » Je ne voulais pas l’affronter, je me sentais pas la force d’avoir une nouvelle confrontation face à lui. J’étais passée rapidement devant lui, voulant m’en débarrasser le plus rapidement possible, mais c’était loin d’être son cas apparemment. « Écoute-moi, Aislynn, une dernière fois, je t’en prie. Et ensuite, je te promets de sortir de ta vie si tu y tiens. » La regardais-je avec un regard des plus intenses. « Quoi ? » Lui demandai-je brusquement en me retournant dans les escaliers, d’où je le dominais d’une marche. « Vas-y, je t’écoute ! » Continuai-je lorsque j’entendis la porte de l’escalier claquer, je n’avais aucune envie de me donner en spectacle et encore moins devant des inconnus. Je soufflai un bon coup avant de rajouter plus calmement « Suis-moi » Il voulait s’expliquer une dernière fois, très bien je l’écouterais, ne serait-ce que par respect pour la relation qu’on avait menée. On se trouvait désormais dans mon appartement, et je voulais en terminer le plus vite possible, je me postais face à lui, essayant de cacher un peu la mauvaise mine que j’avais.


    code by Silver Lungs


Spoiler - Thank you for everything <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: Appart' d'Aislynn • Pardonne moi ... Dim 29 Mar - 10:21

PARDONNE MOI ....
Aislynn & Rohan

J’étais conscient de ce qu’il se passait. Car j’en étais l’auteur. Sauf que si cela était arrivé, c’est bien pour une raison. Eleonore et moi-même sommes les seuls fautifs dans cette histoire, jamais je ne remettrais en compte cela. Mais Aislynn n’avait pas le droit de nous en vouloir autant, de nous rayer de sa vie aussi facilement. J’aurais pensé qu’elle aurait eu besoin de plus d’explications dans le but de comprendre la situation. Tous mes espoirs fondés étaient réduits en fumée. Et en partant, ils avaient de nouveau embarqué une partie de mon cœur. Aislynn était partie de chez moi avec une partie de mon cœur. Pas la totalité car on s’était promis de prendre notre temps et de ne pas se donner corps et âme tout de suite. Je m’en voulais, je m’en voulais d’avoir fondé autant d’espoir sur le renouveau de notre histoire. Même si elle était bien la femme de ma vie, je commençais à croire que le destin était contre nous, que oui nous sommes faits l’un pour l’autre mais que nous ne sommes pas destinés à vivre notre amour au grand jour.

Elle se tenait devant moi, plus haute d’une marche. A mes réponses, elle s’était arrêtée de gravir les étages. Je ne savais pas ce qu’elle comptait faire, si elle comptait écouter ce que j’avais à lui dire, ou non. Mais quoi qu’il en soit, j’étais bien décidé à ce qu’elle entende ce que j’avais à lui dire. « Quoi ? » Elle répondait vivement, elle semblait être hors d’elle que je sois venu jusque chez elle pour lui parler. Mais c’était le seul moyen que j’avais trouvé si je voulais qu’elle m’entende. « Vas-y je t’écoute ! » Elle m’agaçait quand elle faisait sa tête de mule et qu’elle ne voulait pas entendre ce que le faiseur de trouble voulait s’expliquer. Cela m’agaçait qu’elle puisse croire que ce que l’on avait fait avait été intentionnel ou autre. « Suis-moi. » Voyant que l’on pourrait avoir des spectateurs, elle m’emmenait chez elle. C’était bien la première fois que j’y m’étais les pieds depuis son retour. Mais je savais que ce ne serait pas pour très longtemps. Une fois chez elle, elle me faisait face, me mettant un peu au pied du mur. Je n’avais d’autre chose que de lui dire ce que je voulais qu’elle entende. « Je sais qu’on t’a énormément blessé Eléonore et moi, mais … C’était pas notre but … » Je me rendais compte de ce que je disais, si je continuais ainsi, c’était certain qu’elle allait me détester pour le restant de mes jours. « Je veux dire … On a rien calculé, on était bourré tous les deux, on pensait qu’à toi, toute la soirée on a fait que de se remémorer tous les moments passés avec toi … Je sais que ça ne va rien changer ce que je te dis mais je ne veux surtout pas que tu crois qu’on avait manigancé tout ça… »

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aislynn J. Jenkins "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Sophia Bush x3 × Nombre de messages : 2136 × Age du perso : 26 ans (21/06/1989) × Job : Infirmière × Côté love : ... When The Past Hurts ...


Message(#) Sujet: Re: Appart' d'Aislynn • Pardonne moi ... Dim 29 Mar - 12:06

    Aislynn ∞ Rohan
    Pardonne moi ...


    Je n’en pouvais vraiment plus de ce cauchemar auquel ma vie tournait sans cesse. Dès que je pensais que ça allait mieux, que les choses s’arrangeaient et que j’allais enfin pouvoir profiter de ma vie, il fallait que quelque chose me tombe dessus. Encore plus dur à n’encaisser que la précédente. Je ne voulais qu’une chose, qu’on me laisse seule dans mon coin le temps qu’il faudrait, mais même ça, c’était trop demandé. Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi Rohan s’acharnait autant, je n’avais pas l’impression de représenter encore quelque chose pour lui, et pourtant, il revenait encore et encore. Si son but est de seulement me faire du mal, il le fait plutôt bien. Tout ce que je voulais, c’était me retrouver à nouveau seule et je savais que le seul moyen de m’en débarrasser, c’était de l’affronter une bonne fois pour toute. Je me connaissais, je savais que je pouvais me montrer très impulsive, et encore plus dans ce genre de situation, étant donné qu’elle me tient à cœur.

    Je savais, avant qu’elle ne débute, que cette conversation serait la dernière qu’on aurait ensemble. C’était un peu comme écrire le dernier chapitre ou la dernière page d’un bouquin et ça me faisait terriblement mal de m’avouer cette vérité. « Je sais qu’on t’a énormément blessé Eléonore et moi, mais … C’était pas notre but … » Je l’écoutais sans vraiment être attentive, je ne voyais pas vraiment ce qu’il pourrait dire pour justifier ce qui s’était passé. Je lui en voulais, mais pas autant qu’à Eleonore, on avait toujours été là l’une pour l’autre, et je pensais que la confiance était primordiale entre nous. « Je veux dire … On a rien calculé, on était bourré tous les deux, on pensait qu’à toi, toute la soirée on a fait que de se remémorer tous les moments passés avec toi … Je sais que ça ne va rien changer ce que je te dis mais je ne veux surtout pas que tu crois qu’on avait manigancé tout ça… » Plus je l’écoutais, plus je me sentais mal à l’aise et j’avais l’impression que la scène allait se dérouler devant moi. Je ne pouvais m’empêcher d’avoir des flashs où je les voyais ensemble et cette vision me brisait un peu plus. « Pourquoi elle ? » Je me décidais à enfin le regarder dans les yeux « Tu aurais pu te taper n’importe qu’elle fille, mais il a fallu que ce soit elle … » J’avais énormément de mal à le digérer, et je n’étais pas sure de réussir à passer outre un jour. Je finis par me laisser choir dans le canapé, recroquevillant mes jambes tout en serrant un coussin contre ma poitrine pour essayer de retenir les larmes qui menaçaient de couler à nouveau « On passe notre temps à se faire du mal ! » Finis-je par reprendre après un petit silence, ce ne lui était pas forcément destiné, mais c’était le sentiment que j’avais sur notre couple, enfin si on pouvait appeler ça comme ça …


    code by Silver Lungs


Spoiler - Thank you for everything <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: Appart' d'Aislynn • Pardonne moi ... Mer 8 Avr - 9:45

PARDONNE MOI ....
Aislynn & Rohan

Je n’arrive pas vraiment à comprendre la situation présente. A croire que tout était contre notre couple, contre notre histoire. Mais je ne voulais pas y croire. Je ne voulais pas renoncer aussi facilement. Peut-être qu’Aislynn avait déjà renoncé et elle me prendrait pour un idiot alors, à vouloir essayer d’arranger les choses. Une petite voix dans ma tête me disait de laisser tomber, de ne pas insister et de prendre le présent comme il est, sans chercher à le changer. J’avais envie d’être avec elle, je le voulais au plus profond de moi-même mais visiblement, le destin s’acharnait sur nous. Et pourtant, je n’avais rien voulu de tout cela. Je n’avais déjà pas souhaité qu’elle me laisse et qu’elle prenne cet avion. Voilà où tout cela nous a mené, dans une impasse dont les murs rétrécisse petit à petit.

Je me rendais compte que j’étais à cours d’arguments, que je ne savais plus quoi lui dire pour qu’elle me pardonne, pour qu’elle efface tout le mal que je lui avais fait pour repartir sur de bonnes bases. Ce début de nouvelle histoire avait pourtant si bien commencé que je m’étais permis d’en douter. Et je n’avais pas eu tort, je n’avais pas eu tort non plus de m’y donner corps et âme pour que quelques semaines plus tard, tout cela parte en fumée. Puis les mots étaient sortis tous seuls, sans que je ne réfléchisse vraiment. Je n’avais pas le place dans ma tête pour y réfléchir, à vrai dire. « Pourquoi elle ? » Me demanda Aislynn. « Tu aurais pu te taper n’importe qu’elle fille, mais il a fallu que ce soit elle … » Elle avait entièrement raison. Mais ce qu’elle ne savait pas c’est qu’avant Eleonore il y avait eu tout un tas d’autres filles que jamais elle ne connaitrait l’existence. Pour moi, cette nuit là n’avait été qu’une nuit de plus avec une fille différente. Durant l’absence d’Aislynn, je passais mes nuits avec une fille différente à chaque fois. Alors que ce soit Eleonore ou non, j’avais juste vu que c’était une autre fille qu’Aislynn. « Mais c’était une fille comme une autre pour moi, c’était comme si j’avais rencontré une fille totalement inconnue dans un bar et que je l’aurais emmené chez moi … Je n’ai jamais voulu ça, et je sais qu’au fond de toi-même tu le sais … » Même si j’avais de bons arguments en même, je n’arriverais jamais à faire changer la vision des choses d’Aislynn. Je n’arriverais pas à lui faire voir les choses comme Eleonore et moi-même les voyons. Elle pouvait parfois être bien trop butée et têtue. « On passe notre temps à se faire du mal ! » Remarqua Aislynn. Et elle avait de nouveau raison. Bien que je sois l’auteur de ce mal, je ne voulais pas qu’elle continue de me voir comme le mauvais dans l’histoire, comme le gars qui ne sait que la faire souffrir. Derrière sa remarque, je sentais qu’elle voulait me faire comprendre quelque chose, que sa remarque voulait dire tout autre chose. « Tu as sans doute raison … » Je baisser la tête, honteusement. J’avais peur de ce qu’elle allait m’annoncer par la suite. « Mais s’il te plait, ne tire pas un trait sur notre histoire après ça … »

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aislynn J. Jenkins "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Sophia Bush x3 × Nombre de messages : 2136 × Age du perso : 26 ans (21/06/1989) × Job : Infirmière × Côté love : ... When The Past Hurts ...


Message(#) Sujet: Re: Appart' d'Aislynn • Pardonne moi ... Sam 11 Avr - 15:36

    Aislynn ∞ Rohan
    Pardonne moi ...


    Cette situation devenait vraiment compliquée à vivre, et j’avais l’impression que plus j’avançais et pire c’était. C’était comme si je faisais un pas en avant, mais que juste derrière, je me retrouvais à en faire deux en arrière, et ça, c’était bien la partie le plus difficile. Pourquoi je ne pouvais pas simplement profiter de ma vie, sans que rien ne vienne gâcher ce que je construisais ? Je commençais réellement à me poser la question et à me demander pourquoi le destin s’acharnait autant sur moi. J’en voulais à Rohan, la situation était bien trop compliquée, et il ne la facilitait pas les choses en se pointant chez moi. Je lui en voulais de ne pas me laisser tranquille de ne pas me laisser l’occasion d’essayer de tourner la page. Je savais que je ne pourrais pas l’oublier, je n’avais jamais réussi, mais je me disais qu’il fallait que j’essaie d’avancer sans lui, mais d’un autre côté, je ne pouvais m’empêcher, au fond de moi, d’être contente qu’il soit ça. Il faisait ça pour moi, il se battait pour moi, pour nous, et malgré le mal que je ressentais, ça me réchauffait un tant soit peu le cœur.

    Bien que je sois contente au fond de moi, je ne laissais rien paraitre et les images que j’avais en tête, en l’imaginant avec Eleonore ne disparaissaient pas et elles étaient même assez difficiles à supporter. Je ne peux pas le blâmer d’avoir eu d’autres filles dans sa vie ces dernières années, non c’était le fait que ce soit elle qui me faisait terriblement mal. « Mais c’était une fille comme une autre pour moi, c’était comme si j’avais rencontré une fille totalement inconnue dans un bar et que je l’aurais emmené chez moi … Je n’ai jamais voulu ça, et je sais qu’au fond de toi-même tu le sais … » J’avais tellement envie de le croire, de lui dire qu’il avait raison et que je le savais, mais je n’étais pas certaine d’en trouver la force. Je ne savais pas si j’arriverais à passer outre les épreuves une nouvelle fois, en ne sachant pas si l’avenir serait meilleur. « J’en sais rien, je ne sais plus ce que je dois croire ou non … » Finis-je par lui répondre au bout de quelques temps. Tout s’embrouillait une nouvelle fois dans ma tête, et les choses étaient vraiment compliquées. « Tu as sans doute raison … » Je ne peux nier que le fait de le voir ainsi me fait de la peine, je ne supportais pas de e voir mal, et là, c’était le cas. On était deux idiots qui ne cessaient de se faire du mal malgré leurs sentiments. « Mais s’il te plait, ne tire pas un trait sur notre histoire après ça … » Je ne savais réellement plus quoi faire ou dire, c’était le flou total. Je finis par fouiller dans un de mes placards, sachant pertinemment ce que je cherchais, sous le regard interrogateur de Rohan. Je finis par trouver ce que je voulais avant de me positionner devant Rohan, la gorge nouée « Je n’ai jamais réussi à m’en séparer … » Commençai-je tout en levant mon regard vers lui et en lui montrant la bague, ma bague, celle qui devait sceller notre amour pour toujours « Je crois que c’est parce qu’au fond de moi, je n’ai jamais cessé de t’aimer … » Je le fixai tout en sentant mes yeux s’humidifier petit à petit alors que les mots avaient du mal à sortir « Aujourd’hui, je … je ne sais pas je ne sais plus … Je ne sais plus si je dois encore la garder … ».


    code by Silver Lungs


Spoiler - Thank you for everything <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: Appart' d'Aislynn • Pardonne moi ... Dim 19 Avr - 10:58

PARDONNE MOI ....
Aislynn & Rohan

Ma tête me faisait souffrir, a répéter en boucle les mots qu’Aislynn avait prononcé ce jour là. Malgré que je sois face à elle, ce moment continuait de se répéter dans ma tête. Je ne savais plus ce que je devais faire et ce que j’avais à faire. J’avais l’impression de me retrouver enfermé entre quatre murs et de ne pas savoir comment m’échapper. J’avais l’impression que le destin s’acharnait contre nous et que nous n’avions pas droit au bonheur, ou du moins peut-être pas ensemble. Je voulais en finir avec cette histoire et à l’heure actuelle, je ne voyais qu’une solution : que chacun sorte de la vie de l’autre. Plus facile à dire qu’à faire, en fin de compte. Je ne voyais pas ma vie sans la présence d’Aislynn, que ce soit une simple amitié ou plus. Elle était mon pilier, ma stabilité, la force qui me donnait envie de me battre contre mes vieux démons. Sans elle, je savais que je redeviendrais l’homme que j’étais lorsqu’elle était partie. Mais le fait de la voir en face de moi, la voir me regarder avec son regard des plus noirs possible me perçait le cœur.

Je n’arrivais pas à lire en elle, à ce moment précis. Je n’arrivais pas à comprendre ce qu’elle voulait au fond d’elle, tellement elle était fermée face à moi. En temps normal, malgré les mots qu’elle emploie, j’arrive plus ou moins à en deviner le sens caché qu’elle ne veut pas dire tout haut. Mais là, j’avais le sentiment qu’elle était fermée à toute discussion pouvant faire changer la donne. De mon côté, j’avais envie de tenter le tout pour le tout. Je n’avais plus rien à perdre à présent que j’avais déjà perdue la seule et unique chose qui comptait dans ma vie. « J’en sais rien, je ne sais plus ce que je dois croire ou non … » Ses paroles me blessèrent un tant soit peu. Elle doutait de moi et jamais elle ne me l’avait clairement dit comme maintenant. J’étais persuadé qu’elle savait au fond d’elle-même qu’elle me croyait. Mais en entendant ses mots, tous mes espoirs s’écroulèrent. A la suite de mes paroles, elle n’avait pas souhaité ajouter quelque chose. Mais ce qu’elle s’apprêtait à faire, était sans doute bien pire que des paroles blessantes. Je la regardais fouiller dans un de ses placards, me demandant ce qu’elle pouvait bien chercher à ce moment là. J’avais peur, très peur de ce qu’elle allait faire. « Je n’ai jamais réussi à m’en séparer … » Je ne comprenais pas où elle voulait en venir et je voulais le savoir rapidement. Tout à coup, je pus reconnaitre la bague de fiançailles que je lui avais offerte, il y a plusieurs années maintenant. Je ne savais pas si je devais être content de voir qu’elle l’avait toujours gardé ou d’être inquiet par le fait qu’elle la ressorte maintenant. « Je crois que c’est parce qu’au fond de moi, je n’ai jamais cessée de t’aimer … » Je l’écoutais attentivement, ne souhaitant pas lui couper la parole afin d’en finir. « Aujourd’hui, je … je ne sais pas je ne sais plus … Je ne sais plus si je dois encore la garder … » Je n’osais pas y croire. Durant toutes ses années, elle ne s’en était pas débarrasser et ce serait aujourd’hui qu’elle déciderait de me la rendre ? Je ne savais pas comment le prendre, ni même quoi dire. Je la fixai, à mon tour le regard noir à mon tour. « Qu’est ce que je dois comprendre là ? » Lui demandai-je.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aislynn J. Jenkins "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Sophia Bush x3 × Nombre de messages : 2136 × Age du perso : 26 ans (21/06/1989) × Job : Infirmière × Côté love : ... When The Past Hurts ...


Message(#) Sujet: Re: Appart' d'Aislynn • Pardonne moi ... Dim 19 Avr - 15:29

    Aislynn ∞ Rohan
    Pardonne moi ...


    Je savais que le jour, où on aurait cette confrontation, ce ne serait pas simple, mais je ne pensais pas que ce serait aussi compliqué. Je ne pouvais nier que je voyais de la sincérité dans ses yeux lorsqu’il me parlait, et c’est ce qui rendait cette conversation encore plus compliquée. Je pense que si j’avais pu voir qu’il n’en avait rien à faire, que ce n’était qu’un jeu pour lui et qu’il n’avait plus de réels sentiments pour moi, ça aurait bien facilité les choses. Certes j’aurais eu mal à en crever comme c’était le cas aujourd’hui, mais la page aurait été plus simple à tourner. Non pas que
    je me serais remise du jour au lendemain comme si ça n’avait pas d’importance, mais j’aurais plus facilement accepté que notre histoire se résumerait désormais au passé et qu’il fallait que je continue d’avancer, aussi dur que cela pouvait l’être, sans lui.

    Je savais que ce que je venais de faire allait lui faire mal, enfin je m’en doutais, je pense que c’est le geste qui blesserait n’importe qui, encore plus que si je m’en étais débarrassé durant ces quasi trois années de séparation. Je n’avais pas forcément cherché à le blesser au fond de lui, ce n’était pas mon but, mais c’était pour moi une façon de me dire qu’il fallait que j’arrête de vivre dans le passé, et que notre histoire n’en était désormais plus une. « Ne me regarde pas comme ça … » Finis-je par murmurer. Il ne m’avait jamais regardé de la sorte, même avec les disputes récentes qu’on avait pu avoir depuis mon retour, je n’avais jamais ressenti autant de froideur et de haine dans son regard, et ça me transperçait le cœur. Même s’il ne devait plus rien se passer entre nous, je savais que son regard sur moi et son opinion aurait toujours de l’importance, même dans des années.

    Je voyais au ton de sa voix qu’il était blessé, mais surtout énervé contre moi, et ça me déstabilisait. « Qu’est ce que je dois comprendre là ? » Je pensais pourtant que ce serait clair pour lui, qu’il la reprendrait et qu’il ne chercherait pas plus loin, comprenant qu’il n’y avait plus de nous, mais il fallait qu’il me demande des explications, explications que je n’arrivais pas à sortir, car les dire rendrait la chose bien réelle. « Ne rends pas les choses plus compliquées qu’elles ne le sont déjà. » Ce n’était pas de gaieté de cœur que je faisais tout ça, et malgré chaque évènement qu’on a pu vivre, je continue comme une conne d’en être folle amoureuse, il pourrait piétiner mon cœur un million de fois, que je ne cesserais d’avoir des sentiments pour lui. Je finis par souffler un bon coup pour me reprendre et réussir à parler correctement, tout en saisissant ses mains, pour le forcer à me regarder dans les yeux. « Je suis tombée amoureuse de toi dès qu’on s’est rencontrés, et malgré les années, ça n’a jamais changé, je t’ai toujours aimé autant que je le pouvais, mais … mais j’ai plus la force de me battre … » Mon discours sonnait comme un adieu, j’avais l’impression que c’en était un et ma voix commençait à dérailler « Je ne sais plus si on est faits pour être ensemble toute notre vie… » Avais-je lâché tout en détournant mon regard, ne voulant pas voir sa réaction en face.


    code by Silver Lungs


Spoiler - Thank you for everything <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: Appart' d'Aislynn • Pardonne moi ... Jeu 23 Avr - 10:59

PARDONNE MOI ....
Aislynn & Rohan

La situation prenait une toute autre tournure. J’étais venu à la base pour me faire pardonner. Et je me rendais compte, au fil de la conversation, que quoi que je fasse ou dise, rien ne changerait cette maudite situation. Rien ne pourrait faire changer les choses et encore moins le fait que je vienne jusque chez Aislynn. Je me rendais compte des efforts que je faisais pour elle et qui, j’avais l’impression, de servait à rien, ces efforts qu’auparavant je n’aurais jamais eu l’idée de faire. Mais elle ne voyait rien de tout cela. Elle restait butée sur ce qu’on lui avait révélé. Ce que je pouvais comprendre. Même si je ne voulais pas abandonner cette histoire aussi facilement, elle me donnait l’impression du contraire. Elle me donnait l’impression qu’elle avait lâché les armes et qu’elle ne voulait plus se battre pour moi, pour nous. Il suffirait de quelques mots pour que j’en fasse autant. Et je me rendais compte petit à petit que, doucement, c’était ce que j’étais en train de faire, de rendre les armes et d’abandonner.

Bien que je m’attende à des paroles plus que blessantes de sa part, ce qu’elle s’apprêtait à faire allait m’abattre bien plus que des mots. En sortant ce que je lui avais offert pour sceller notre amour à tout jamais, elle enfonçait un peu plus le poignard que j’avais dans le cœur. La lame était tellement pointue qu’en l’espace de quelques instants, elle transpercerait mon cœur. En me rendant cette bague, elle mettait un point final et surtout définitif sur notre histoire. Je savais que je lui avais fait du mal mais à présent, c’était à son tour de m’en faire. « Ne me regarde pas comme ça … » A ses mots, la rage commençait doucement à me monter. Elle me faisait du mal et en plus, elle voudrait que je la regarde autrement ? J’avais l’impression d’être dans un cauchemar dont je voulais me réveiller le plus rapidement possible. « Et tu voudrais que je te regarde comment ? » Lui demandai-je. C’était une blague, une plaisanterie, ce n’était pas sérieux. Du moins je l’espérais. Mais tout cela était bien réel.

J’étais bien décidé à ne pas simplement reprendre cette fichue bague et juste m’en aller. Non, j’avais l’intention de lui faire bien comprendre son geste et qu’une fois ce geste fait, il serait impossible de revenir en arrière. Elle aurait à son tour scellé et mit un terme à notre histoire, à nous, ainsi. « Ne rends pas les choses plus compliquées qu’elles ne le sont déjà. » Je ne comprenais pas pourquoi elle faisait ça, maintenant. Elle aurait pu attendre quelques jours après cette nouvelle conversation, histoire d’y réfléchir encore. Je contenais ma colère et ma rage. Je ne voulais pas m’énerver devant elle et encore moins sur elle. Même si l’origine de ma colère venait de son geste, je n’avais pas à m’énerver sur elle. Je l’écoutais parler tout en essayant de me calmer intérieurement. « Je suis tombée amoureuse de toi dès qu’on s’est rencontrés, et malgré les années, ça n’a jamais changé, je t’ai toujours aimé autant que je le pouvais, mais … mais j’ai plus la force de me battre … » Elle n’avait pas besoin de le préciser, je l’avais bien compris depuis un certain temps. « Je ne sais plus si on est fait pour être ensemble toute notre vie … » Je n’avais qu’une seule envie, prendre cette fichue bague et m’enfuir en courant, sans rien lui répondre. « Très bien ! » Je prenais la bague de sa main et l’enfouit dans ma poche, comme un vulgaire objet. « Je crois qu’on s’est tout dit … Si tu n’as plus la force de te battre pour nous, je n’en ai pas pour 2 … J’en ai assez de faire des efforts pour nous sans avoir de résultats de ta part … Alors je crois que tu viens de mettre un point final à notre histoire et je crois que c’est mieux ainsi … autant pour toi que pour moi … Après tout le mal que je t’ai fait essentiellement. » Je tournais les talons, ne lui laissant pas le temps de répondre. Je n’avais plus envie de discuter plus longtemps. Je lui en voulais terriblement du geste qu’elle avait fait et également des paroles qu’elle avait eu. Je lui en voulais de ne pas croire en ma sincérité. Je me retournais une dernière fois, vers elle, histoire de regarder une dernière fois son visage afin de me l’encrer dans la tête.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: Appart' d'Aislynn • Pardonne moi ...

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-