avatar
» Beatriz M. Alvarez "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : lindsey morgan. × Nombre de messages : 218 × Age du perso : vingt-deux ans. × Job : mécano. × Côté love : qui sait ?


Message(#) Sujet: deborah k. greyson. believe me, this loneliness won't go away. Mer 11 Mar - 22:30

❝ DEBORAH KATE GREYSON ❞ Feat EMILY BLUNT ;
depuis que j'suis gosse, on m'appelle deb', debbie, inspecteur greyson ou encore kate pour les intimes ✕ j'ai déjà 32 piges ✕ je suis née le 15 septembre 1982 dans un endroit nommé colstrip dans le montana ✕ j'ai déjà été étudiante et des jobs peu importantes ✕ actuellement je suis inspectrice pour le nypd ✕ dans la vie d'tous les jours, on me décrit comme efficace, déterminée, juste, mais aussi très têtue, froide, sarcastique ✕ j'aime par-dessus tout faire son travail, avoir réponse à ses questions, courir dans central park ✕ je déteste encore plus cuisiner, perdre son temps ✕ personne ne le sait, mais je n'ai pas une grande vie sociale en dehors de bon boulot et parfois c'est dur ✕ je me distingue par elle regarde très souvent son téléphone, par soucis de ne jamais manquer une potentielle information sur une affaire et il est rare que ses cheveux soient détachés ✕ j'avoue, mon orientation sexuelle est plutôt hétérosexuelle ✕ puis en c'moment t'façon j'suis célibataire ✕ vous me trouverez dans la team des theta , car : j'habite new york depuis mes douze ans ✕ et je porte aussi le rang des leaders parce que : je me considère comme une meneuse d'homme et très franchement je supporte plus de donner les ordres que de les recevoir.


    © SHIYA
« Vas-y, lis moi la réponse. » Deborah se tenait devant son frère qui avait entre ses mains la lettre de réponse de l’académie de police. Trop fébrile à l’idée de recevoir sa réponse, elle n’avait pas eu le courage de regarder elle-même, chose étonnante vu son tempérament. Cela dit la lenteur dont faisait preuve Chace, elle s’empara rapidement de la feuille de papier pour regarder elle-même. « J’ai été acceptée. Tu te rends compte ? » Une vague de soulagement s’empara de la jeune femme. C’était sans doute la meilleure chose qui lui était arrivée depuis leur arrivée à New York. Elle ne s’était pas très bien adaptée, tout lui avait semblé petit à son arrivée. On pouvait comprendre le choc, surtout en comparaison avec le Montana. C’était à Colstrip qu’elle avait passé son enfance et si ça n’avait été que d’elle, ils y seraient sans doute rester. Ce n’était pourtant pas sa décision, mais maintenant, elle voyait le positif. Elle trouvait sa place à New York, finalement, après tout ce temps.

[…]

Un coup de fil au beau milieu de la nuit la tira d’un sommeil réparateur. Ce ne fut qu’un détail, rapidement oublié lorsqu’elle en apprit la raison. Un crash d’avion et elle était mis sur l’affaire. C’était un honneur en soit, mais son esprit était déjà ailleurs. Le vol, c’était le même que celui que faisait Chace. Après une brève discussion avec son supérieur qui se résumait sans doute très bien par un « ramène toi au commissariat et que ça saute », elle prit tout de suite son téléphone et regarda les informations qu’elle avait sur le vol de son frère. Elle ne put jamais décrire le soulagement qu’elle ressentit en voyant que ce n’était pas le même avion. Que son frère devrait, normalement, être sain et sauf.
Cela dit, elle fut rapidement rappelé à l’ordre du fait qu’il fallait quand même qu’elle soit au commissariat rapidement. Elle envoya un message à son frère, histoire de se rassurer et s’empressa de se présenter au travail.

[…]

Les semaines passèrent. Elle put se rassurer du fait que son frère était sain et sauf - même si l’inquiétude ne fut complètement partie que lorsqu’il fut devant elle. Cependant son affaire allait moins bien. Il n’était donc pas bien étonnant que son supérieur ne la fasse venir dans son bureau. « Il n’y a pas de piste, l’affaire est classée. » Rien qui ne pouvait plaire à Deborah qui était bien convaincue qu’il y avait des survivants. Classer l’affaire alors qu’ils n’avaient même pas pu établir ce qui s’était passé. Ils n’avaient pas retrouver la boite noire ou même quelques débris que cela et elle avait passé le plus clair de son temps à discuter avec des gens qui souhaitaient informer les autorités du fait que leurs proches étaient disparus dans ce vol. Noble intention, mais terrible perte de temps pour les enquêteurs qui s’occupaient de la chose. « Avec tout le respect que je vous dois, il me semble que c’est une mauvaise idée. » Malgré le fait qu’elle ne supportait pas toujours de recevoir des ordres, il n’était pas dans ses habitudes de répliquer à commissaire. Pourtant, elle était convaincue qu’abandonner si rapidement était une erreur. Il devait forcément y avoir des survivants, ce dont elle était convaincue, ou au moins des débris qui pourraient expliquer le tout.
Malheureusement son opposition, bien qu’elle fut notée, n’eut droit comme réponse : « Ce n’est pas une proposition, c’est une perte de ressource » Et comme ça l’affaire était classée. Elle ne pouvait rien y faire, mais elle resta convaincue qu’il y aurait des survivants. Une opposition à la décision du chef était suffisante, elle savait ne pas réitérer.

[…]

Installée à une table d’un restaurant assez haut-de-gamme, Deborah fixait son téléphone alors que l’homme avait qui elle était explorait les toilettes - ou s’en servait plus simplement. Elle s’ennuyait légèrement, n’avait que d’intérêt pour son téléphone qui lui annoncerait éventuellement des développements dans une affaire qui lui importait tout particulièrement. Toujours rien. Elle s’inquiétait, un trop long silence du service scientifique ne disait rien qui vaille. S’efforçant de sourire alors qu’elle voyait son rencard revenir. Elle rangea son portable alors qu’il reprenait place. « Tu attends le coup de fil qui va te permettre de partir ? » Consciente qu’il faisait référence à cette tactique qu’utilisait bien des gens pour s’enfuir de rendez-vous peu plaisant, elle fut tentée de répondre par l’affirmative. Tout de même, à la place, elle dit très franchement « Ah. Non. C’est le boulot. » Sa réponse traditionnelle, ces mots qu’elle disait à peu près tout le temps. Ces trois petits mots qui la sortaient d’à peu près toutes les situations, des mots qui expliquaient aussi pourquoi elle était si peu entourée. Sa vie tournait autour de son travail, des différentes enquêtes qu’on lui donnait. Ça expliquait aussi pourquoi elle était douée, pourquoi elle montait les grades sans soucis.
Enfin là n’était pas tellement la question et un silence s’était rapidement installé entre les deux adultes. Rien de bien étonnant à ce niveau là. Ce ne fut d’ailleurs pas Deborah qui fit l’effort de briser ce silence, mais bien l’homme qui l’accompagnait : « Mariée au travail c’est ça ? » Elle esquissa un faible sourire, il n’avait pas tord et il fallait lui donner des points pour avoir arracher ce survivre. « Un peu oui. »
Et je vous laisse deviner comment la soirée s’est terminer.

[…]

Considérant le peu de vie sociale de Deborah, il n’était pas très étonnant que son principale compagnon de vie était un chat, Hercules. Il était généralement celui avec qui elle travaillait sur des cas lorsqu’elle ramenait les papiers d’une affaire à son appartement. Je vous laisse donc deviner la panique qui l’envahit lorsqu’elle rentra un soir et qu’il était pas à son endroit attitré - à savoir l’oreiller sur lequel elle essayait vainement de dormir. Dans ses grandes capacités de détective elle put retrouver le minet qui s’était ramené… chez son voisin. Ce fut donc la rencontre avec Elliot, une rencontre bien malaisée. Sans doute qu’Hercules y était pour quelque chose parce que malgré toutes les tentatives de la jeune femme, elle ne réussit pas à faire bouger sa boule de poils. Le tout fut réglé par l’ouverture d’une bonne bouteille de vin.

[…]

Vous savez cette sensation qui vous prend le corps lorsque vous avez jadis argumenter sur un sujet quelconque avec quelqu’un et qu’en fait vous aviez raison au fond ? Eh bien c’est également ce qu’elle ressentit en apprenant qu’il y avait bel et bien eu des survivants. Enfin, ça et une grande joie pour eux. D’autant plus qu’elle revenait sur l’affaire et pour le coup elle fut presque tentée d’aller souffler un « je vous l’avais dit ». Ce qu’elle ne fit pas. Cela dit, cette nouvelle de grande importance eut tout de même une répercussion sur sa vie sociale - déjà presque inexistante - puisqu’elle s’investit d’autant plus dans son travail. Il n’était même plus rare qu’elle passe des soirées entières au commissariat à passer au travers des différents témoignages et interrogatoires. Elle n’est sans doute pas plus proche de comprendre l’affaire, mais ça explique son manque total de vie social. Situation par laquelle elle souffre, malgré tout. En effet depuis quelques temps, ce qui n’est pas étranger au fait de voir sa soeur en couple et son frère s’épanouir, elle sent qu’il manque quelque chose dans sa vie. Elle ne saurait dire quoi, ne sachant pas si, en fait, la vie de couple est réellement pour elle. Étrangement, son réconfort - ou sa plus grande désespérance - semble être de voir des enfants. Elle est maintenant atteinte de cette étrange affliction qu’est être d’automatiquement prêter attention à tous les enfants, particulièrement les bambins, qui entrent dans son champ de vision. À plus de trente ans, il semble que ce soit l’horloge biologique fasse un rappel. Allez savoir pourquoi.

------------------------------------------------

Si je me retrouvais soudain sur une île déserte, immédiatement je…
[X] Tenterais de retrouver mes proches. On n’est définitivement rien tout seul, surtout sur une île sauvage.
[ ] Courrais dans tous les sens pour apporter mon aide aux personnes blessées.
[ ] Perdrais connaissance. Tout simplement.

A NY, quand le dimanche matin débute, je sais que je vais…
[ ] Dormir. Faire la grasse mat' jusqu'à au moins midi, c'est ça la belle vie.
[X] Mettre une paire de baskets et partir en footing dans un parc, rien de tel de l'air frais.
[ ] Je sais pas ce que je vais faire aujourd'hui. On verra bien. Après tout, c’est le principe même du dimanche, non ?

Les criminels dans les rues de la ville, pour moi c’est juste…
[X] Des voyous qui se croient plus forts que ce qu’ils ne sont. Qu’ils viennent un peu me chercher des poux.
[ ] Des menaces ambulantes contre lesquelles il faut toujours être prêt, bombe lacrymo en main.
[ ] Les quoi ? Je suis plus méchant qu'eux je parie.

Internet, un lit douillet ou une bonne douche sont des concepts essentiels…
[ ] Au final je pense que je pourrais quand même m'en passer, pas besoin de ça, c'est superficiel.
[ ] C’est carrément pas possible d'y renoncer. Même pas j’essaie, ce confort me manquerait énormément.
[X] Des fois j’y pense, d’autres non. Ce serait cool, de temps en temps, de vivre sans, à la sauvage quoi.

Ca fait la une des média : des survivants d'un crash d'avion d'il y a deux ans, ont été retrouvés, sains&saufs, et ramenés sur le continent...
[ ] C'est une bonne nouvelle, ça a du être dur, j'aurais pas aimé être à leur place.
[X] Je veux les rencontrer, j'ai pleins de questions à leur poser, c'est incroyable ! (pour le travail évidemment)
[ ] Je m'en moque, tant mieux pour eux.

« i can’t do this all on my own, no i know i’m no superman »

Relationship’ :
Love : On pourrait sans doute évoquer quelques aventures de jeunesse, par exemple le petit de garçon qui, en maternelle, lui avait proposer de l'épouser ou encore son chat, hercules, qui est sans doute ce qui se rapproche le plus du grand amour. Enfin, vous comprendrez donc que du côté amoureux les choses sont plutôt calme. Elle envisage donc de devenir une vieille femme avec son chat comme compagnon, ou pas.
Family : Ici, il faut évidemment mettre de l'avant Chace et Maxeen, son frère et sa soeur. Les deux lui sont très chers. Sa relation avec Chace est définitivement meilleure que celle qu'elle a avec sa soeur, ce dernier étant une des seules personnes à pouvoir la faire sourire, mais les deux sont importants pour elle comme la prunelle de ses yeux. La famille c'est sacré, que la relation soit tendue ou non.
Friends : Ils sont peu nombreux, mais au moins ils existent et comptent. Il y a d'abord Reed, son collègue de travail depuis quelques années avec qui elle s'entend bien, mais il y a aussi, plus étrangement Kurt, celui qui a fait le sauvetage des rescapés. Elle l'a bien évidemment interrogé et il s'est mis dans la tête qu'elle avait besoin de sortir plus - ce qui n'est pas faux. Depuis il la taquine et elle... bien elle ne le comprend pas vraiment. Autrement ses amis se comptent très probablement sur les doigts d'une main... peut-être deux un jour avec de la chance.
Ex : Alors évidemment, cette catégorie est plutôt vide. Elle ne l'est pas complètement, mais ses dernières relations plus ou moins sérieuse datent de plusieurs années si bien qu'au final, il n'y a pas grand chose à présenter.
Hate : Il y a Eulally qui est officiellement la nouvelle copine de sa soeur. Pourtant, Deborah ne se montre pas convaincue et continue de la trouver suspecte. C'set l'instinct de policière qui parle et en général elle ne se trompe pas. Convaincue que cette fille n'est pas bien pour sa soeur, elle ne se gêne pas tellement pour le faire savoir.
Other : Ici il faut parler de Austin son assistant. Bonne chance pour savoir si elle l'apprécie ou non, c'est un peu compliqué venant d'elle, mais il est efficace et elle sait qu'elle peut compter sur lui ce qui est un grand point positif pour le jeune homme. Sinon cette catégorie regroupe un peu tout le monde, tout le reste en tout cas, elle n'est donc pas négligeable.
Il ne faut pas oublier Elliot, son voisin, avec qui elle entretient une relation un peu bizarre. On pourrait dire qu'il est son ami, mais c'est différent. Il est plutôt la personne qu'elle va voir, peu importe la situation, peu importe le problème. Bien souvent il ne peut pas nécessairement l'aider, mais sa présence est d'une grande aide. Il est aussi celui avec qui elle passe ses soirées lorsqu'ils rentrent tard du boulot. Bref c'est un peu son go to guy.

sinan bah en vrai, moi j'suis dday ou audrey ✕ en réalité j'ai vingt ans ✕ j'habite du côté de france (mais je viens du québec) ✕ sur TI, vous m'verrez tous les jours normalement ✕ il m'semble que j'ai connu le forum par double compte ✕ ce qui m'a plu, c'est les gens, le forum au complet, bref mucho love ✕ le personnage que je vais jouer, il tue, en fait c'est un prédéfini ✕ j'lai choisi car : gros coup de coeur pour le personnage, puis je voulais jouer un new yorkais alors ça tombe bien. ✕ j'vais d'ailleurs m'empresser d'aller recenser mon avatar ici j'ai d'autres comptes ✕ puis comme j'suis sage, j'ai lu&signé le règlement ou pas ✕ allez j'finis en vous disant : bouh .




Dernière édition par Deborah K. Greyson le Ven 13 Mar - 21:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: deborah k. greyson. believe me, this loneliness won't go away. Jeu 12 Mar - 12:35

Re-bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: Re: deborah k. greyson. believe me, this loneliness won't go away. Jeu 12 Mar - 15:54

Emily. gaga
(re) bienvenue Smile


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jeremiah G. Archer "
❝ Success. × Forget the burdens of the past ₪ ❞

× Ma Célébrité : Dylan O'Brien × Nombre de messages : 2394 × Age du perso : vingt-et-un × Job : bonne question ! × Côté love : nada, que dalle, le vide. (sauf peut-être une petite lueur, parfois)


Message(#) Sujet: Re: deborah k. greyson. believe me, this loneliness won't go away. Jeu 12 Mar - 15:56

    Rebienvenue ! Superbe choix de scénario, j'espère que tu t'amuseras à fond avec ce nouveau perso. I love you


it tastes like a curse in itself.
it’s hard, isn’t it? living with a shattered heart. you breathe in and hope the shards don’t pierce your lungs. but, eventually, they will. there is no escape from it. you will bleed. you will gasp. and you will scar. but what matters in the end, darling, is that you will survive.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Lahas Brody "
❝ Immune. × I can't forget but I can pretend ∞ ❞

× Ma Célébrité : Gaspard Ulliel × Nombre de messages : 3682 × Age du perso : 27 ans × Job : Tout ce qui n'es pas bon : ) × Côté love : Je n'aime que moi pour le moment.


Message(#) Sujet: Re: deborah k. greyson. believe me, this loneliness won't go away. Jeu 12 Mar - 17:34

Rebienvenue ♥ ça va te changer tout ça : )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Eulally W. Austen-Jameson "
ADMIN Speedy. × Tell me your dreams ♧ ❞

× Ma Célébrité : elizabethCUTIEolsen. × Nombre de messages : 2408 × Age du perso : 23 yrs-old. × Job : ex-étudiante à berkeley ; étudiante à colombia. × Côté love : lui, mon presqu'fiancé. #catindesbois.


Message(#) Sujet: Re: deborah k. greyson. believe me, this loneliness won't go away. Jeu 12 Mar - 23:19

    ahh cool-cool gaga trop belle deby' <3 r'bienvenue, chou yahaa
    bonne continuation pour ta fiche, et puis have fun à ny #22


So I just try to keep up
I’M A PRINCESS CUT FROM MARBLE, SMOOTHER THAN A STORM. AND THE SCARS THAT MARK MY BODY, THEY’RE SILVER AND GOLD, MY BLOOD IS A FLOOD OF RUBIES, PRECIOUS STONES, IT KEEPS MY VEINS HOT, THE FIRE'S FOUND A HOME IN ME AND MY NECKLACE IS A ROPE, I TIE IT AND UNTIE IT. Yellow flicker beat — by lizzou

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Beatriz M. Alvarez "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : lindsey morgan. × Nombre de messages : 218 × Age du perso : vingt-deux ans. × Job : mécano. × Côté love : qui sait ?


Message(#) Sujet: Re: deborah k. greyson. believe me, this loneliness won't go away. Jeu 12 Mar - 23:23

fernando ; merci #42

jace ; jamie hiihii
& merci !

jeremiah ; merci beaucoup coeur2 puis je m'amuserai oui *sors*

lahas ; merci (: et je sais pas si ça va me changer j'ai pris un prédef pas sociable pour changer d'un perso pas sociable haha

eulally ; merciiii loove


Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Rose K. Fairclough "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Holland HOT Roden × Nombre de messages : 559 × Age du perso : 21 printemps d'un désert oppressant × Job : Déchet au milieu de la société, vendeuse éparpillée × Côté love : Torpillé, abusé, emprisonné d'une évidence qui s'est échappée...


Message(#) Sujet: Re: deborah k. greyson. believe me, this loneliness won't go away. Ven 13 Mar - 0:42

Oh Emily bavee
Rebienvenue avec ce perso qui promet et fight pour ta fiche nono





losing your memory
You got those scissors from the draw, you never dug so deep before. If I stop trying, we start dying… You’re cutting me out, baby who you fighting? You make we wanna love, hate, cry, take, every part of you…You make me wanna scream, burn, touch, learn, every part of you… •• ALASKA (zella day)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Aislynn J. Jenkins "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Sophia Bush x3 × Nombre de messages : 2136 × Age du perso : 26 ans (21/06/1989) × Job : Infirmière × Côté love : ... When The Past Hurts ...


Message(#) Sujet: Re: deborah k. greyson. believe me, this loneliness won't go away. Ven 13 Mar - 12:07

Rebienvenue Very Happy
&&' amuse toi bien avec ce perso


Spoiler - Thank you for everything <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Alexandra P. Crowley "
❝ Success. × Forget the burdens of the past ₪ ❞

× Ma Célébrité : S.Hennig × Nombre de messages : 563 × Age du perso : 19 ans × Côté love : Aucun souvenirs


Message(#) Sujet: Re: deborah k. greyson. believe me, this loneliness won't go away. Ven 13 Mar - 21:28

Re bienvenue ahah




"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~  ©endlesslove.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Beatriz M. Alvarez "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : lindsey morgan. × Nombre de messages : 218 × Age du perso : vingt-deux ans. × Job : mécano. × Côté love : qui sait ?


Message(#) Sujet: Re: deborah k. greyson. believe me, this loneliness won't go away. Ven 13 Mar - 21:37

rose ; oh holland waouu (maintenant que je peux le faire je le fais èé)
merci #22

aislynn&&alexandra ; merci beaucoup


Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Eulally W. Austen-Jameson "
ADMIN Speedy. × Tell me your dreams ♧ ❞

× Ma Célébrité : elizabethCUTIEolsen. × Nombre de messages : 2408 × Age du perso : 23 yrs-old. × Job : ex-étudiante à berkeley ; étudiante à colombia. × Côté love : lui, mon presqu'fiancé. #catindesbois.


Message(#) Sujet: Re: deborah k. greyson. believe me, this loneliness won't go away. Sam 14 Mar - 2:22

    quel amour hercules waah c'est super tout ça, vraiment vraiment bien, du coup j'te valide sans plus attendre, deb' ♥ et j'te souhaite encore d'bien t'amuser parmi les theta, belle-soeur <3


So I just try to keep up
I’M A PRINCESS CUT FROM MARBLE, SMOOTHER THAN A STORM. AND THE SCARS THAT MARK MY BODY, THEY’RE SILVER AND GOLD, MY BLOOD IS A FLOOD OF RUBIES, PRECIOUS STONES, IT KEEPS MY VEINS HOT, THE FIRE'S FOUND A HOME IN ME AND MY NECKLACE IS A ROPE, I TIE IT AND UNTIE IT. Yellow flicker beat — by lizzou

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Israël-Maëlys D. Jakarta "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : chloé moretz × Nombre de messages : 1195 × Age du perso : dix-sept ans (depuis le 31 décembre) × Job : coursière pour le réseau de trafic d’armes – et de drogues, soyons parfaitement honnête – de sa mère


Message(#) Sujet: Re: deborah k. greyson. believe me, this loneliness won't go away. Sam 14 Mar - 12:52

rebienvenue sur le forum & amuse toi bien avec cette jolie new-yorkaise chouu
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Tina Henley-Madden "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : aude'javel, ou taissa farmiga. × Nombre de messages : 13048 × Age du perso : dix-huit ans. × Job : absolument que dalle. × Côté love : tivanah 4ever.


Message(#) Sujet: Re: deborah k. greyson. believe me, this loneliness won't go away. Sam 14 Mar - 15:06

    ah yees, enfin cheers puis en plus, t'as fait un excellent choix quoi gaga r'bienvenuuuue par ici, et du coup amuse-toi bien avec ta nouvelle antisociale ! I love you




    “Il reste toujours au fond d’elle des tiroirs qui ferment pas bien, qui tous les jours lui rappellent qu’on est bien seul sur le chemin.”
Ma plus belle histoire ❤ :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Beatriz M. Alvarez "
❝ Survivor. × Learn to survive this world ♤ ❞

× Ma Célébrité : lindsey morgan. × Nombre de messages : 218 × Age du perso : vingt-deux ans. × Job : mécano. × Côté love : qui sait ?


Message(#) Sujet: Re: deborah k. greyson. believe me, this loneliness won't go away. Sam 14 Mar - 19:22

eulally ; il est chou hein, j'ai cherché sur tumblr pour un chat cute merci belle soeur ! (et je te surveille maintenant èé)

israël ; mercii

tina ; ça ma juste pris deux ans faire un double compte (aa) puis quand est-ce que je fais pas des bons choix èwé puis mercii miamor


Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: deborah k. greyson. believe me, this loneliness won't go away.

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-