avatar
» Kyliann L. Alden-Weaver "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : ty simpkins × Nombre de messages : 935 × Age du perso : neuf ans maintenant × Job : meilleur élève en classe de maternelle × Côté love : la plus belle et la plus adorable des princesses, roxanne


Message(#) Sujet: (kyliann&chris) + quand deux amis se retrouvent {dans 4 ans} Mer 11 Mar - 21:34



✈ KYLIANN & CHRIS
quand deux amis se retrouvent et qu’un ensemble se reforme

« Lucy, reste tranquille. ». La petite fille cesse de gigoter, levant les yeux au ciel. « Mais pourquoi t’es fâché Kyliann ? ». Il faillit répondre sèchement « J’suis pas fâché. Tais-toi. », mais il se retint. Sa petite sœur n’y était pour rien. Il reporta son attention sur le hublot. Lucy était juste follement excitée à l’idée de découvrir le continent, cette terre mystérieuse dont on lui parlait depuis sa naissance, et qu’elle n’avait jamais vue. Kyliann, lui, haïssait cet avion qui l’avait arraché à l’Ile, haïssait les adultes qui les avaient assis de force sur le bateau, haïssait même Roxanne qui n’était pas venu avec lui. Il sécha rageusement une larme qui avait osé franchir la porte de ses yeux. Il avait 10 ans, il était grand maintenant, et les grands ça ne pleurent pas. Il était bien loin, le petit garçon insouciant qui vagabondait joyeusement sur l’Ile. Il avait disparu le jour même où Chris, son meilleur ami, était parti sans lui dans le premier bateau. Petit à petit, le sourire avait disparu, et ses sourcils semblaient froncés en permanence. Du jour au lendemain, il était passé du soleil à l’orage. Et ce petit air boudeur, cette tristesse et cette colère dans son cœur ne l’avaient jamais quitté. « Pourquoi t’es fâché ? ». Sa petite sœur, du haut de ses six ans, était exactement comme lui au même âge : têtue, bavarde et curieuse. Il s’oblige à sourire, à préserver sa petite sœur, sa petite étoile, de sa mauvaise humeur. « Pour rien, Lulu. J’ai juste un peu peur que l’avion tombe. ». Il avait déjà vécu ça, il y a de cela bien longtemps, et pourtant les images continuaient encore de le réveiller la nuit. Et alors, grand garçon ou pas, il courrait encore se réfugier dans le lit de sa maman, le visage en larmes. Lucy, elle, n’avait peur de rien. Elle n’avait pas connu le crash, et s’émerveillait de voir les nuages en dessous d’eux. Parfois, Kyliann aimerait être à sa place, ne pas vivre avec cette sourde douleur sur les épaules. Car le petit garçon, qui avait grandi trop vite, ressentait depuis des années le départ de son ami comme une amère trahison.

« Kyliann, Loris, Lucy, vous avez attaché vos ceintures ? ». Kyliann hocha la tête à la question de son père, assis de l’autre côté de l’allée. Mais Lucy, elle, lâcha un petit « Oups » affolé avant de se battre avec ladite ceinture. « Kyliann, aide ta sœur s’il te plait. ». Il faillit répliquer que Loris aussi pouvait l’aider, puisqu’il était aussi assis à côté de la petite fille, mais il se tût et obéit en silence. Ses parents n’aimaient pas quand il se rebellait ainsi. Il jeta tout de même un regard assassin à son double, qui rigolait sous cape. Ils s’étaient réconciliés après le départ de Chris, Loris étant très heureux d’avoir de nouveau son jumeau pour lui tout seul. Mais parfois, quand la colère était trop forte, Kyliann en voulait beaucoup à Loris, pour un oui ou pour un non. Heureusement que son frère ne lui en voulait jamais longtemps ! Loris avait compris, bien plus facilement que les adultes, ce qui tourmentait ainsi Kyliann, et ne lui avait jamais fait un seul reproche. Et, tandis que l’avion commençait son inexorable descente, la quasi-totalité des rescapés présents dans l’avion retinrent leur respiration. Presque instinctivement, Kyliann tendit la main en direction de son frère, qui tout aussi naturellement la prit. Ils avaient aussi peur l’un que l’autre, et ils se sentaient plus forts à deux. Lucy, au milieu, se demanda à quoi jouaient ses deux grands frères et mit à son tour sa main dans celle des deux garçons. « T’as peur Lucy ? ». Les yeux brillants de sa sœur rencontrèrent les siens. « J’ai jamais peur ! ». Les deux jumeaux se regardèrent, complices. L’un comme l’autre voyait très bien que la petite était quand même un peu effrayée, sans doute gagnée par l’appréhension qui régnait dans l’atmosphère. Il y eut une secousse, qui en fit hurler certains. Mais la voix calmes des hôtesses de l’air, qui leur annonçaient qu’ils étaient arrivés, que l’avion avait atterri sans encombre, fit soupirer toutes les personnes présentes. Ils étaient à New York, retour à la case départ. Ca faisait plus de 6 ans.

Les rescapés descendaient doucement de l’avion, serrant contre leur cœur leurs maigres possessions. Kyliann lui-même portait un petit sac à dos qui contenait tout ce qu’il possédait : son vieux nounours à qui il manquait les deux yeux, ses vieilles petites voitures dont la peinture s’était décollée, ses quelques vêtements de rechange tous troués, et tous les petits trésors trouvés sur l’Ile : cailloux, coquillages, feuilles séchées entre deux bouts d’écorce … Il avait trouvé une vieille bouteille de verre, et avait glissé dedans un peu de sable de la plage, un peu de son chez lui, un peu de son Ile. Il n’avait jamais demandé à en partir, il se sentait tellement bien sur cette terre sauvage, et voilà qu’on l’obligeait à rejoindre le continent. Une petite main tira sur sa manche. « Kyliann, tu peux prendre mon sac ? ». Lucy lui tendait son propre petit baluchon en tissu, nettement plus léger que celui de son ainé. Il soupira puis le pris sur ses épaules, en grand frère modèle. Débarrassée de ce fardeau, la petite fille mit ses mains sur ses oreilles. En effet, tout était tellement bruyant, ici, et il y avait tellement de monde que Kyliann craignait de perdre ses parents de vue. Alors, malgré les protestations de sa petite sœur, il la prit par la main et incita Loris à faire de même de l’autre côté. Ils formaient ainsi une petite chaine qui trottinait à la suite de Kate et Jayson, attentifs à ne pas se laisser distancer. Peu à peu, les rescapés se retrouvèrent dans une salle isolée, tout aussi hébétés les uns que les autres. Les familles se rassemblaient, et personne ne parlait. Tous se connaissaient, et pourtant personne ne trouvait rien à se dire. C’était tellement surréaliste, tellement étrange. Ils n’étaient plus sur l’Ile, et certains commençaient visiblement à regretter leur choix. Kyliann, lui, s’était assis dans un coin et boudait ostensiblement, désireux de montrer au monde entier qu’il était malheureux, qu’il était en colère, qu’il voulait rejoindre son Ile et plus vite que ça. Et personne ne se risquait à venir le déranger.

« KYLIANN ! Kyliann, lève-toi ! Y a Chris qu’est là ! ». Kyliann leva la tête tandis que Loris le secouait par l’épaule. Il avait dû s’assoupir, car la salle était désormais éclairée par des lumières artificielles qui lui donnèrent aussitôt mal au crâne. Maintenant, tout le monde parlait, riait, pleurait. Les rescapés avaient retrouvés leur famille restée sur le continent, et tout le monde s’embrassaient joyeusement. Kyliann, lui, se redressa et interrogea son frère du regard : Chris ? SON Chris ? Son meilleur ami qui l’avait laissé tomber il y a quelques années ? Loris fronça les sourcils. Il n’aimait pas quand Kyliann insinuait cela. Il hocha cependant la tête. Ils n’avaient pas besoin de se parler, après tout. Alors Kyliann se leva et tenta de repérer son ami dans la foule. Trop de monde, trop de bruits, il était déboussolé et avait la tête qui tourne. Il se tourna vers son frère, son roc, son pilier. « Mais il est où ? J’le vois pas … ». Il avait beau essayé de montrer qu’il en voulait à Chris, il était dans le fond tellement content de le revoir. Tellement heureux, mais tellement anxieux aussi. Et si Chris s’était trouvé un nouvel meilleur ami ? Et s’il l’avait oublié ? Loris l’attrapa par le bras et tendit le sien afin de lui montrer une direction. Et là, alors, dans l’embrasure d’une porte, Kyliann crut apercevoir son ami. Il avait tellement grandi, et ses vêtements étaient tellement différents de ceux qu’il portait sur l’Ile, plus neufs et plus colorés … Kyliann faillit ne pas le reconnaitre. Remerciait d’un geste son jumeau, il s’approcha doucement. Arrivé à portée de voix, il s’arrêta. Allait-il tourner la tête, allait-il sentir sa présence ? Fallait-il qu’il l’appelle ? Il finit par se décider, et finit par murmurer : « Chris ? ». Mais sa voix ne portait pas, noyée dans les brouhahas. Alors, il s’exclama, plus fort : « CHRIS ?! ». Il croisa les doigts, espérant que, cette fois-ci, son meilleur copain de toujours l’avait entendu et allait se retourner, et qu’il allait être content de le revoir, et qu’il ne l’avait pas oublié, et que …



les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c’est fatigant,
pour les enfants, de toujours et toujours leur donner des explications




Merci à tous ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Chris McAdam Madden "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Kingston Rossdale :) × Nombre de messages : 4693 × Age du perso : 7 Ans. × Job : à l'école × Côté love : Nobody. <3


Message(#) Sujet: Re: (kyliann&chris) + quand deux amis se retrouvent {dans 4 ans} Jeu 12 Mar - 18:55



✈ KYLIANN & CHRIS
quand deux amis se retrouvent et qu’un ensemble se reforme

Quatre ans. Voilà désormais quatre ans que Chris est rentré sur le continent américain, quittant cette petite île du pacifique qu'il affectionnait tant. Il était encore jeune et insouciant et ne savait pas vraiment ce que ça représentait de monter sur ce gros bateau à ce moment là. Il avait suivit sa maman, il n'aurait pas pu rester seul sur l'île, et puis il n'aurait décemment pas pu quitter sa maman non plus, à qui il était bien trop attaché. Le voyage en bateau, Chris s'en souvenait bien. Il s'était même retrouvé perdu parce que sa maman était parti alors qu'elle était à ses côtés quand il s'était endormi. Finalement, tout s'était bien terminé pour lui et ils étaient tous les deux arrivés à New York sans encombre. Mais tout avait changé. Tout, sa vie, ses habitudes, ses amis, et même lui. L'île l'avait fait grandir beaucoup plus vite que s'il était resté à New York et c'était parfois difficile à comprendre pour son entourage.
Et puis, il avait du aller à l'école. Sauf que rien ne se passait comme prévu. L'école, sur l'île, c'était tellement mieux... Chris ne comprenait pas tout ce qu'on lui demandait, faire des calculs, apprendre à lire, alors qu'il n'avait même pas développé comme il le fallait sa motricité fine. Tout un tas de chose qui lui paraissait difficile à faire, on lui demandait de le réaliser et dans un temps relativement court à ses yeux. Il savait pleins de choses, Alors il s'était plusieurs fois rebellé, et puis en plus, il pensait à sa demi soeur Roxanne à chaque fois. Où était-elle ? Et que faisait-elle ? Est-ce qu'elle pensait à lui des fois ? Ou bien l'avait-elle oubliée ? Chris s'était fait des nouveaux amis mais ce n'était pas pareil, Kyliann lui manquait. Et tous les autres doudous aussi. Leur grottes, leurs jeux. Plusieurs fois il avait demandé à sa Apple où étaient tous ses amis, son papa, sa soeur. Et la réponse était toujours la même. Sur l'île, ils n'avaient pas pu monter dans le bateau. Des fois, il se mettait en colère, et taper sur son oreiller pour tenter de se calmer. Personne ne comprenait ce qu'il vivait, personne. C'était injuste. Il voulait reprendre le bateau, et l'avion, et retourner sur cette île, cette île aux merveilles qu'il affectionnait tant. Seulement, ce n'était pas possible. Et il avait toujours autant de mal à assimiler cette idée.
« Chris, mets ton manteau on va y aller ! » Rapidement, il passa dans sa chambre chercher le vêtement et l'enfiler. Il revint dans le salon. « J'arrive maman ! » Aujourd'hui était un grand jour. Du haut de ses 8 ans, maintenant, c'était un grand et il avait bien compris ce qu'il se passait. Un avion allait arriver de nouveau, ramenant quelques rescapés venant de l'île de son enfance. Apple lui avait expliqué qu'elle ne savait pas qui allait rentrer, s'il s'agirait de Roxanne, de Kyliann, de son papa, ou d'aucun d'entre eux. Ce serait la surprise, et Chris avait hâte de savoir. Encore plus excité qu'un matin de noël. Ils prirent la voiture, Chris sur son siège auto à l'arrière tandis que sa maman était au volant. Apple semblait heureuse d'être de retour dans la grosse pomme, d'être avec son fils et rien qu'avec lui. Tout avait changé mais pas son amour pour son fils. Le petit garçon regardait défiler les paysages qu'il connaissait par coeur, imprégné dans son cerveau. Il se rendait compte que peu à peu, il oubliait les paysages de l'île, si beaux, si apaisants, si différents. Ils étaient composés d'arbre, de sables, d'animaux, de feuilles, de grottes, de petites cabanes. Ici, c'était des immeubles, des grattes ciels, des taxis tout jaunes. Pas vraiment le même genre.
Il n'était pas retourné à l'aéroport depuis un moment. Quand il était arrivé la première fois, c'était pleins de journalistes avec des micros et des caméras. D'ailleurs, Chris le seul enfant à être rentré, ils voulaient des images, du scoop. Et autant dire qu'après des heures de bateau et d'avions, qu'on soit un enfant ou pas on a tout sauf envie de se prendre des flashs en plein visage. Il s'était caché tant bien que mal, sa maman tentant de le protéger au maximum d'ailleurs. Cet endroit lui rappelait tant ce jour là. Et là, peut être que sa famille allait arriver et qu'ils allaient subir la même chose ? Les spéculations étaient de rigueur mais laissa place à l'appréhension. « Chris, ils sont là ! » Il attrapa la main de sa mère et se précipita le plus prêt possible de tous ces gens, dans cette salle, de ces visages familiers. Et puis, il remarqua Kate, la maman de Kyliann et Loris. Et là, son coeur s'arrêta. Il se chercha du regard son ami, son meilleur ami qui lui manquait tant depuis toutes ces années. Il crut entendre son prénom, mais il pensa que ce n'était qu'une hallucination. Et puis il entendit avec certitude cette fois ci son prénom ces 5 petites lettres. Il se retourna, il était là ! Il tourna sa tête vers sa mère, lui adressant un sourire, comme pour lui dire "tu as vu ? Kyliann est là !" et puis il avança vers le petit garçon. Il avait grandi, un peu changé mais sa bouille était toujours la même. Ne sachant que dire, il se contenta de son prénom. « Kyliann ! » Et ça suffirait pour le moment. Pas beosin de parler, tout était dit dans ses yeux, dans son visage et dans ses expressions. Roxanne ne semblait pas être dans cette salle. Il fut un peu déçu, surtout de ne pas savoir comment elle allait. Mais il avait Kyliann et c'était déjà ça.


après tout, certains disent que les plus belles histoires d'amour sont celles qu'on n'a pas eu le temps de vivre. peut-être que les baisers qu'on ne reçoit pas sont aussi les plus intenses.
found myself in wonderland
(gif tumblr/code northern lights.)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Kyliann L. Alden-Weaver "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : ty simpkins × Nombre de messages : 935 × Age du perso : neuf ans maintenant × Job : meilleur élève en classe de maternelle × Côté love : la plus belle et la plus adorable des princesses, roxanne


Message(#) Sujet: Re: (kyliann&chris) + quand deux amis se retrouvent {dans 4 ans} Lun 16 Mar - 21:05



✈ KYLIANN & CHRIS
quand deux amis se retrouvent et qu’un ensemble se reforme

Le bruit devenait assourdissant, étourdissant. Kyliann ne savait plus vraiment où était sa maman et son papa, tellement les voix fusaient dans tous les sens. Il savait qu’il n’aurait pas dû s’éloigner sans prévenir, qu’ils allaient être en soucis, mais c’était trop tard maintenant. La seule chose qui comptait vraiment pour lui, c’était s’approcher de Chris, vérifier que c’était bien lui, voir s’il se souvenait de leur amitié. A chaque pas qui le rapprochait de cette silhouette, la crainte de s’être trompé l’envahissait un peu plus. Et plus encore, la crainte que son ami ne se souvienne pas de lui, ou bien ne soit pas aussi heureux que lui de revoir leur duo enfin reformé. En cet instant, Kyliann en avait oublié jusqu’à sa colère, tellement heureux de retrouver celui qui avait été son camarade de jeux et de bêtises. Sa maman l’avait prévenu que, en ville, ils n’auraient pas d’endroits pour jouer comme ils le faisaient sur l’Ile. Mais cela n’inquiétait pas Kyliann : ils avaient toujours réussi, à deux, à trouver des jeux en toutes circonstances. Pourquoi cela aurait-il changé ? Ils étaient toujours Chris et Kyliann. Du moins, c’était ce qu’espérait le petit garçon. Il aimait bien son jumeau, mais ce n’était pas pareil. Ils étaient deux car ils étaient nés comme ça. Alors que Chris, Chris il l’avait trouvé, ils s’étaient trouvés l’un l’autre, et leur amitié s’était construite au fil du temps. Sa maman lui avait toujours dit « qu’un vrai ami ne se perd jamais ». Et Kyliann espérait donc qu’il n’avait pas perdu Chris. Alors, quand ce dernier se retourna et, plantant son regard dans le sien, prononça tout simplement son prénom, Kyliann fut soulagé. Car les yeux de Chris exprimaient ce que les mots ne pouvaient pas dire, son sourire seul était la preuve vivante de sa joie. Et Kyliann sourit à son tour, d’un sourire sincère et spontané, pour la première fois depuis des années. Chris était là, et Kyliann avait le sentiment qu’un poids s’envolait de ses épaules, qu’un rayon de soleil venait réchauffer son petit cœur glacé par la tristesse.

Il y eut un instant de silence, pesant et joyeux à la fois. Ni l’un ni l’autre ne savait comment commencer. Kyliann sentait que la vie de Chris sur le continent différait complétement de ce que lui avait continué à vivre sur l’Ile. Et le petit garçon était encore en colère, car il s’était senti abandonné et perdu sans son meilleur ami à ses côtés. Il prit finalement la parole, doucement. « Roxanne m’a demandé de te dire bonjour de sa part. ». Il pensa à son amoureuse, qu’il avait pu voir avant de partir, mais qui n’avait pas pu venir avec eux. Ils s’étaient fait une promesse, avant de se quitter : celle de s’aimer toujours, car un prince et une princesse sont amoureux toute leur vie. Kyliann savait qu’il reverrait Roxanne un jour, même si cela devait être dans 10 ans. Si un second bateau était venu sur l’Ile, pourquoi pas un troisième, un jour ou l’autre ? Il avait entendu les adultes, dans l’avion. Ils chuchotaient, pour ne pas déranger, mais il les avait tout de même entendus. Il paraissait que le gouvernement des « Etats-Unis » désirait évacuer l’Ile afin d’en faire une « base militaire ». Kyliann n’avait pas tout compris, mais il avait tout de même saisi qu’à terme, plus personne ne pourra rester sur l’Ile. Donc Roxanne finira bien par arriver à son tour. Et alors, il sera là, à l’attendre, à l’accueillir. « Elle m’a aussi donné ça pour toi. ». Il fouilla dans sa poche, les lèvres pincées comme toujours lorsqu’il se concentrait. C’était presque comique de le voir se dandiner ainsi, la main perdue dans sa poche, à chercher un petit trésor. Il en sortit un collier de coquillages, et attrapa le poignet de Chris afin de déposer le cadeau dans sa main. « J’ai trouvé la ficelle. Et Roxanne elle a trouvé les coquillages, et puis elle a fabriqué le collier. ». C’était, pour les enfants de l’Ile -et pour certains adultes aussi- l’un des plus beaux cadeaux qu’on pouvait offrir. Kyliann se doutait bien que, dans une grande ville, ça ne l’était sans doute pas. Mais Chris était un enfant de l’Ile, lui aussi.

Il se tut. Il aurait aimé tout raconté à Chris, lui expliquer tout ce qui s’était passé depuis son départ. Comment les hostiles avaient saccagé le potager, comment les originaires avaient été renvoyés chez eux par les amazones. Comment Roxanne et lui avaient continué d’aménager la grotte des doudous pour y emmener Lucy quand elle sera suffisamment grande. Comment les militaires avaient sécurisé les alentours des campements. Comment il avait péché son premier poisson … Il avait tellement de choses à dire, et à la fois, si peu de choses à raconter. Car il le savait bien : à partir du moment où Chris était parti, il avait cessé de faire les choses par désir. Il suivait le mouvement, vivant comme dans un mauvais rêve, redécouvrant chaque jour l’absence de son ami. Il n’était pas bien fier de lui. Il avait été désagréable, impoli, méchant parfois. Il avait crié, hurlé, fait des colères comme un tout petit garçon. Il avait boudé, refusé de manger, refusé de dormir ou de s’éloigner de la plage. Il s’était comporté comme un égoïste, et ne voulait pas l’avouer à son ami. Il avait peur que Chris ne lui parle plus après cela. Il se dandina, mal à l’aise. Il se rendit soudain compte qu’il n’avait toujours pas demandé à Chris comment il allait. Alors que c’était la question la plus importante, celle qu’il lui posait tous les matins quand ils se voyaient ! « Tu vas bien ? ». Et puis, aussitôt. « Comment c’est, la ville ? Il y a des enfants ? Ils sont gentils ? Et puis, tu t’amuses ou pas ? C’est vrai qu’il faut aller à l’école ? ». Le flot ne se tarissait pas, comme si le petit garçon essayait de rattraper ses années de mutisme et de dents serrées. Comme si avoir retrouvé son ami lui avait permis de retrouver la parole. Il n’était pas guéri de sa tristesse et de sa rancœur, loin de là, mais la joie lui permettait de renaitre un petit peu. Déjà, dans ses yeux, une lueur s’allumait, annonçant sans aucun doute une proposition de jeu … ou de bêtise. « C’est vrai que de dehors, on peut voir les grands avions ? ».



les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c’est fatigant,
pour les enfants, de toujours et toujours leur donner des explications




Merci à tous ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Chris McAdam Madden "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Kingston Rossdale :) × Nombre de messages : 4693 × Age du perso : 7 Ans. × Job : à l'école × Côté love : Nobody. <3


Message(#) Sujet: Re: (kyliann&chris) + quand deux amis se retrouvent {dans 4 ans} Dim 5 Avr - 10:23



✈ KYLIANN & CHRIS
quand deux amis se retrouvent et qu’un ensemble se reforme

Le retour à New York avait été compliqué pour Chris, et complexe à comprendre. A cinq ans, on ne comprends pas tout ce qui peut se passer dans notre vie, et souvent, on subit les choix de nos parents. Il ne savait pas si Apple avait fait le meilleur choix de vie pour lui, de revenir à la civilisation. Peut être que dans quelques années il lui en voudrait. Mais à ce moment là, il était juste heureux d'être avec elle. Jusqu'à ce qu'il réalise qu'il ne reverrait plus ses copains, sa soeur, son amoureuse. Plus personne de l'île mise à part ceux qui étaient montés dans le bateau avec Apple & lui. En arrivant, ils avaient du passer une batterie de test, pour voir s'ils n'avaient pas ramené de maladies. Chris ne cessa de répéter aux médecins qu'il n'était pas malade, sinon, c'est vrai quoi, ils le sauraient. Mais personne n'avait voulu le croire. Alors, Apple l'avait convaincu de se plier aux désirs des médecins. Il avait eu des fils branchés sur son corps, il était passé dans des machines très grosses. Les tests s'avéraient négatifs, heureusement. Il n'avait rien, il était en pleine santé. Juste un peu en retard par rapport à l'école. Mais avec un peu de travail, tout devrait s'arranger selon les médécins. Et puis il y avait eu les conférences, avec les caméras ou ils avaient du mentir. C'était très important selon Apple. Et elle lui avait promis que Chris reverrait Kyliann & Roxanne bientôt.
Et elle avait eut raison, en parti. Kyliann était là. Du haut de ses neufs ans, dans ce grand aéroport, Chris n'ouvrit pas la bouche en voyant son meilleur ami devant lui. Il n'en avait pas l'utilité : ses yeux et sa bouche, son sourire, parlaient pour lui. Et il en était de même pour le petit garçon en face de lui. Il n'avait pas changé, c'était toujours le même. Leurs sourires étaient sincères. Ils étaient heureux de se retrouver, c'était comme si plus personne n'existaient autour d'eux. Un silence se fit, comme si leurs yeux étaient en train d'entrer en communication sans un bruit. Comme pour s'imprégner de l'autre. Et puis, l'ainé des deux enfants prit la parole. Il parla de Roxanne, et le sourire de Chris s'intensifia. Voilà quatre ans qu'il n'avait pas vu sa soeur, elle lui manquait. Il n'était même plus sûr de se souvenir de son visage. C'est ça le pire, l'oublie des visages, et des odeurs. Alors Roxanne avait pensé à lui en plus... Elle lui avait fait un cadeau selon Kyliann. Chris regarda la main de son ami se diriger dans sa poche et en sortir un petit collier de coquillage. Il tendit sa main, qui tremblait. Il était heureux, et plus jamais il ne quitterait ce collier. « J'adore ! C'est le plus beau cadeau de toute ma vie. » Il l'enfila rapidement autour de son cou et le contempla. Il avait l'impression de retrouver un peu l'île, un peu sa soeur aussi. Quel beau cadeau. Il avait hâte de le montrer à sa mère, à ses copains à l'école. Sauf qu'eux, ne comprendraient sûrement pas pourquoi il était heureux d'avoir un collier en coquillage comme s'il était encore en maternelle. De toute façon, ils ne comprenaient jamais rien ceux là. De nouveau, un silence s'installa. Et de nouveau, ce fut Kyliann qui brisa le silence. Il lui demanda comment il allait, comment c'était la ville, l'école et tout ça. « Oui je vais bien, et toi ça va ? Il y a beaucoup d'enfants ! Dans les parcs, dans les magasins... Oui il faut aller à l'école et ils sont pas tous gentils. Tu sais, il y en a qui se sont moqués de moi, parce que j'arrivais pas à faire comme eux. Mais moi je sais faire des colliers de coquillages et je sais reconnaitre les champignons... » Les langues étaient déliés, ça y est, il avait retrouvé son meilleur ami pour de bon, pour de vrai. Il était content. Il jeta un regard à sa mère, qui était plus loin derrière eux. Elle semblait avoir retrouvé des personnes avec qui parler elle aussi. « On voit les grands avions voler parfois. Ils sont beaux ! Mais tu sais, j'ai jamais repris l'avion moi... »


Désolé pour le retard, et je ferai mieux la prochaine fois..


après tout, certains disent que les plus belles histoires d'amour sont celles qu'on n'a pas eu le temps de vivre. peut-être que les baisers qu'on ne reçoit pas sont aussi les plus intenses.
found myself in wonderland
(gif tumblr/code northern lights.)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Kyliann L. Alden-Weaver "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : ty simpkins × Nombre de messages : 935 × Age du perso : neuf ans maintenant × Job : meilleur élève en classe de maternelle × Côté love : la plus belle et la plus adorable des princesses, roxanne


Message(#) Sujet: Re: (kyliann&chris) + quand deux amis se retrouvent {dans 4 ans} Lun 6 Avr - 18:51



✈ KYLIANN & CHRIS
quand deux amis se retrouvent et qu’un ensemble se reforme

Jamais Kyliann n’aurait pu imaginer que le bonheur puisse être aussi intense, aussi violent. Il avait le sentiment que son petit cœur allait exploser de joie. Chris était là, face à lui, et ils étaient en train de parler comme si rien ne s’était passé, comme s’ils n’avaient jamais été séparés. Pour un peu, en fermant les yeux, il pourrait croire qu’ils étaient encore sur l’Ile, à jouer dans la forêt et sur la plage, à vagabonder dans les clairières ou en haut des falaises. Mais en les rouvrant, il se retrouvait confronté à la dure réalité : ils ne seraient jamais plus tous les deux sur l’Ile. Ils ne poseront jamais plus le pied sur ce terrain de jeux géant sur lequel ils avaient vécus tant de choses. Kyliann avait encore du mal à le concevoir, encore du mal à s’imaginer sa nouvelle vie. C’est pourquoi, à partir du moment où les langues des deux enfants se sont déliées, le petit garçon demanda à son meilleur ami des tas de précisions et d’informations, espérant ainsi pouvoir appréhender ce qui allait devenir son quotidien dès à présent. « Oui je vais bien, et toi ça va ? ». Il hocha vigoureusement la tête, comme pour s’en convaincre lui-même. En réalité, il était épuisé, car il n’avait presque pas dormi durant tout le trajet, trop excité. Mais pour tout dire, rien que le fait d’être de nouveau avec son meilleur ami lui faisait oublier jusqu’à sa fatigue. Il aura tout son temps pour dormir plus tard, alors autant profiter à fond de leurs retrouvailles ! « Ça va. Mais qu’est-ce qu’il fait froid ici ! C’était mieux sur l’Ile … ». Il allait surement falloir beaucoup de temps pour que le petit garçon cesse de comparer les deux environnements. Pour l’instant, il n’avait pas à réfléchir bien longtemps pour dire ce qu’il préférait. Sa maman lui disait qu’il allait apprendre à apprécier le continent, et que l’Ile lui manquera moins au fur et à mesure que le temps allait passer. Sauf qu’il savait que, si l’Ile lui manquera moins, ce sera à cause de l’oubli. Et Kyliann ne voulait surtout pas oublier l’Ile.

« Il y a beaucoup d'enfants ! Dans les parcs, dans les magasins... ». Kyliann peinait à imaginer autant d’enfants. Sur l’Ile, ils n’étaient pas très nombreux, même si, toujours ensemble, ils donnaient l’impression d’être des dizaines. Quand les gens se demandaient où était tel enfant, ils n’avaient qu’à trouver le groupe. « Les magasins, c’est là où on achète des trucs ? ». Sur le bateau, les adultes avaient essayés d’expliquer aux enfants à quoi pouvait ressembler la vie sur le continent. Ils avaient racontés tout un tas d’histoires, parfois drôles et parfois moins, qui laissaient penser que la vie sur le continent était bien plus dangereuse que la vie sur l’Ile. Kyliann avait également du mal à concevoir qu’il faille donner un bout de papier en échange d’un truc à manger. Sur l’Ile, éventuellement, on troquait un kilo de pomme contre 2 noix de coco. Mais à quoi pouvait bien servir un bout de papier … ? Kyliann se promit de demander plus d’explications à son papa, le roi des réponses drôles. « Oui il faut aller à l'école et ils sont pas tous gentils. ». L’excitation que ressentait Kyliann à l’idée de rencontrer un tas d’autres enfants retomba aussitôt. Une fois de plus, il se dit que, sur l’Ile -ce début de phrase allait devenir récurrent dans sa bouche- les enfants étaient tous gentils les uns envers les autres, même s’il leur arrivait parfois de se disputer. « S’ils sont pas gentils, faut les bouder. Comme on faisait avec Tina quand elle était pas très gentille ... ». Ca n’avait pas changé grand-chose, puisque la grande blonde avait fini par rejoindre le groupe des méchants, et Kyliann ne l’avait presque plus revu depuis. Sa maman avait dit que c’était mieux comme ça, que s’il la croisait il ne devait même pas lui parler. Mais ça, ça aurait pas plu à Tina, c’était sûr. « Et puis de toute façon, maintenant, on va être tous les deux. Alors même s’ils sont pas gentils, c’est pas grave. Nous on sera gentils. ». Sa maman lui avait dit qu’elle allait essayer de le mettre dans la même école que Chris.

« Tu sais, il y en a qui se sont moqués de moi, parce que j'arrivais pas à faire comme eux. ». Kylian écarquille les yeux, surpris. C’était bizarre, ça, de se moquer de quelqu’un à cause de ça. Chacun savait faire des choses différentes, et chacun apprenait à son rythme. C’était ce que les parents de l’Ile n’arrêtaient pas de répéter lorsqu’un enfant n’arrivait pas à accomplir ce que les autres faisaient sans effort. « Par exemple, t’arrivais pas à faire quoi ? ». Ça lui permettait de savoir ce qu’il fallait qu’il sache faire sur le continent. Car sur l’Ile, au fond, c’était simple : si t’arrivais pas à faire quelque chose, t’allais demander à quelqu’un de t’aider ou de le faire à ta place. Mais apparemment, ici, les enfants n’étaient pas prêts à s’entraider aussi facilement … « Mais moi je sais faire des colliers de coquillages et je sais reconnaitre les champignons... ». Kyliann hocha la tête. Oui, ça, Chris savait très bien le faire. Mieux que lui. Kyliann confondait toujours les champignons, et on avait fini par lui interdire de s’en approcher. Le petit garçon jugea le moment opportun pour raconter ses nouveaux exploits à son ami. « Papa il m’a appris à pêcher. Et même que j’ai failli tomber dans l’eau parce que c’était un gros poisson ! Comme ça même ! ». Il écarte les bras dans l’objectif de montrer la taille du fameux poisson. Si on en croyait Kyliann, c’était presque un requin. Mais les enfants sont maitres dans l’art d’exagérer les choses, même inconsciemment. Et puis Kyliann avait envie d’impressionner son copain, parce que quand même, il avait rapporté à la maison un repas entier pour toute la famille. Même s’il avait été incapable de le porter lui-même, car il avait bien trop mal au bras. Mais ça, ce n’était que du détail. Il avait quand même réussi à le retenir suffisamment longtemps pour que son papa l’attrape. « Et Roxanne, elle sait faire la cuisine maintenant ! C’est trop bon ce qu’elle fait ! ». C’était elle qui fournissait la plupart de leurs gouters … Mais il n’en goutera plus.

Kyliann demanda alors à son ami si, dehors, on pouvait voir les avions. Pour l’instant, il n’avait pas réellement d’idée, mais il était fort probable que la réponse de son ami le pousse à proposer une excursion … « On voit les grands avions voler parfois. Ils sont beaux ». Déjà, une petite lueur s’allume dans les yeux de Kyliann. Mais, avant de proposer quoi que ce soit à son ami, il écoute la suite. « Mais tu sais, j'ai jamais repris l'avion moi... ». Il acquiesce d’un signe. Lui non plus ne compte pas reprendre l’avion de sitôt. Sauf pour retourner sur l’Ile. Mais comme cela n’arrivera pas, il restera sagement sur le plancher des vaches. C’est plus prudent. Même si le trajet retour s’est bien passé, Kyliann sentait bien que les adultes n’étaient pas rassurés. Lui-même devait lutter pour ne pas laisser les souvenirs du crash remonter. Il avait, durant tout le vol, vérifié que Loris était bien à côté de lui. Ils s’étaient perdus de vue une fois, il ne voulait pas que cela arrive une seconde fois. Même s’ils n’étaient plus aussi fusionnels qu’avant, ils restaient jumeaux. « Je comprends. De toute façon, le ciel c’est pour les oiseaux. Pas pour les humains. ». Et encore moins pour les petits garçons. Kyliann n’avait pas particulièrement apprécié le spectacle des nuages au-dessous de l’avion. En parlant d’avions … « Et si on allait discrètement voir les grands avions ? Il faisait nuit quand on a embarqué … ». Ça, c’était Kyliann tout craché : à peine arrivé, déjà à préparer des bêtises !



les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c’est fatigant,
pour les enfants, de toujours et toujours leur donner des explications




Merci à tous ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Chris McAdam Madden "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Kingston Rossdale :) × Nombre de messages : 4693 × Age du perso : 7 Ans. × Job : à l'école × Côté love : Nobody. <3


Message(#) Sujet: Re: (kyliann&chris) + quand deux amis se retrouvent {dans 4 ans} Sam 11 Avr - 19:03



✈ KYLIANN & CHRIS
quand deux amis se retrouvent et qu’un ensemble se reforme

Le coeur de Chris battait très fort. Retrouver son meilleur ami après plusieurs années loin de lui, ça n'arrive pas tous les jours. Il se sentait bien, heureux, presque apaisé. Presque, parce qu'une partie de lui attend encore et toujours le retour de sa demi-soeur, Roxanne. Puisque Kyliann lui avait demandé de ses nouvelles, Chris fit de même. Et savoir que son meilleur ami allait bien le rassurait. Lui aussi avait été dans cette période de doute totale lors de son retour à New York. Sauf que lui était tout seul, qu'il n'avait que sa mère. Lui, il a toute sa famille, et puis maintenant, il l'a lui. Le petit garçon trouvait qu'il faisait froid. Pourtant, Chris trouvait que ça allait encore.« Tu vas vite t'habituer... Et des fois on a de la neige et c'est trop cool ! On va même pas à l'école parce qu'il y a trop de neige ! Et on fait des batailles ! » Mais de toute façon, Kyliann découvrirait les joies de la vie à New York assez rapidement. La neige, c'était une des découvertes préférées de Chris. Jamais il n'en avait vu avant, ou du moins, il ne s'en souvenait pas. Sur l'île, il faisait chaud, même trop chaud parfois. Les insolations étaient communes. Maintenant, tout avait changé. Il faisait chaud l'été, mais froid l'hiver. Les tempêtes de neige n'étaient pas rares, et c'était sûrement ses meilleurs souvenirs avec sa maman depuis le retour de l'île. Rien ne valait leurs batailles de boule de neige, leurs balades avec les luges, ou même les anges tracés par leurs corps. Il espérait pouvoir partager ces moments avec Kyliann aussi lors du prochain épisode hivernal.

Le petit garçon tentait tant bien que mal de lui expliquer ce que serait sa vie ici. Les autres enfants, l'école, et tout le reste qui font le quotidien d'un enfant. Kyliann demandait ce qu'était les magasins. Chris ne put s'empêcher de sourire. Il adorait les magasins lui. Surtout ceux de jouets et de jeux... « Oui c'est ça. On peut acheter pleins de choses ! Mais bon, j'ai pas beaucoup d'argents moi alors je peux pas acheter tout ce que je veux...» Par la suite il lui confia que les copains à l'école n'étaient pas toujours gentils avec lui. Chris était en retard c'était indéniable. Mais qu'est ce que c'est la norme après tout ? Maintenant ça allait mieux, mais à ses débuts à l'école, ce fut compliqué pour le petit bonhomme. Ne rien comprendre et en plus, voir des pairs se moquer de lui, c'est pas l'idéal. Kyliann lui disait qu'ils fallaient les bouder, comme ils avaient fait avec Tina. « Mais après je serai tout seul... Et Tina, elle est revenu, dis ? » Tina avait été une grande soeur en quelque sorte pour tous les doudous, jusqu'à ce qu'elle vire chez les hostiles et qu'elle s'éloigne d'eux, voire qu'elle leur fasse du mal. Chris ne lui avait pas pardonné, mais elle lui manquait beaucoup la blondinette. « On va être tous les deux ? C'est vrai ? Tu vas venir dans mon école ? Et dans ma classe tu crois ? Tu crois que ma maitresse elle va être d'accord ? Et on va pouvoir s'amuser comme avant ? Et aussi tu crois que tu pourras venir dans ma maison ? » Chris était sur-excité. Il venait de retrouver son grand copain, et en plus, il lui annonçait que désormais ils seraient tous les deux. Quelle bonne nouvelle ! Chris avait envie de courir vers sa maman pour lui confier cette bonne nouvelle, mais elle était en discussion avec un adulte un peu plus loin, et puis, il aurait tout le temps de lui dire plus tard.

« Je savais pas lire. Ni écrire. Je savais même pas dessiner. Nous, on a dessiné sur des feuilles des arbres, ou bien sur le sable, alors que là c'est vraiment différent. » Chris voyait l'inquiétude percé sur le visage de son ami. Mais il y arriverait bien, il y arrivait toujours. « Mais j'ai réussi alors tu vas réussir aussi tu sais. » C'était ça l'amitié, s'aider, se soutenir. Et c'était valable à tout âge. Son meilleur ami lui raconta ses exploits. Alors comme ça il savait pecher, et des gros poissons en plus ! Et visiblement, il semblait énorme ! « Waaaaaaah, et il était bon ? » Chris désormais n'allait plus à la mer. Il ne voyait plus de poissons, ne sentait plus ses pieds s'enfouir dans le sable chaud. Il ne voyait plus non plus l'horizon en regardant au dessus des vagues. Il était triste. « Ici les poissons ils sont enfermés dans des aquariums... » Il en avait vu lorsqu'il était aller au zoo, et aussi à l'aquarium avec sa maman et sa grand mère. « Han ! Et elle fait quoi à manger ? » Il salivait d'avance rien qu'à l'idée d'y penser. Et puis il se résigna, de toute façon, il n'y goutera jamais. Même si sa maman lui avait promis qu'elle reviendrait bientôt, Chris n'y croyait plus. En plus, elle l'aurait oublié d'ici là... Elle devait s'être trouvé d'autres amis pour jouer, pour rigoler et à qui faire la cuisine. Qu'est ce qu'elle devait avoir changé...

Les avions... Chris les aimait bien, mais il en avait peur. Bien sûr, il n'avait que peu de souvenirs du crash, il était bien trop petit. Mais le traumatisme lui était resté. Et sa mère elle, s'en souvenait parfaitement. Alors ils n'avaient plus repris l'avion. Pourtant, l'avion reste le moyen de transports le plus sûr au monde, même si c'est parfois dur à croire aux vues des événements qui peuvent surgir. Il avait découvert d'autres moyens de locomotions à défaut de reprendre le grand engin qui vole. La voiture, le taxi, le bus, le métro... Tant de choses qui le fascinaient. Il aimerait bien les faire découvrir à son ami d'ailleurs. Il était sûr que Kyliann aimerait beaucoup prendre le métro. Enfin, sauf quand il y a trop de monde dedans. Les étoiles pleins les yeux à la proposition de son copain, Chris n'allait pas hésiter une seule seconde. Bien sûr qu'il allait le suivre, il y avait pensé lui aussi, sans oser le verbaliser cependant. Il n'osait pas trop s'éloigner de sa maman. Oui il avait neuf ans et il était un grand garçon. Mais dans certains moments, savoir que maman est toujours à vos côtés c'est rassurant. Comme à ce moment, il y avait du monde partout et il n'avait pas vraiment envie de se perdre. Mais il ne pouvait pas décevoir son meilleur ami quand même, pas déjà, pas maintenant, pas encore... « Ouiiiii ! Je crois que c'est par là. » Il montra une direction du doigt. « Allez viens, on y va ! »Et voilà, ils avaient déjà retrouvés leur complicité si belle à voir. Bon, pour faire des bêtises, certes, mais c'était de leur âge, on ne pouvait pas leur en vouloir. Ils arrivèrent à une baie vitrée, et Chris se colla à celle-ci. Il y avait des tas d'avions.




après tout, certains disent que les plus belles histoires d'amour sont celles qu'on n'a pas eu le temps de vivre. peut-être que les baisers qu'on ne reçoit pas sont aussi les plus intenses.
found myself in wonderland
(gif tumblr/code northern lights.)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Kyliann L. Alden-Weaver "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : ty simpkins × Nombre de messages : 935 × Age du perso : neuf ans maintenant × Job : meilleur élève en classe de maternelle × Côté love : la plus belle et la plus adorable des princesses, roxanne


Message(#) Sujet: Re: (kyliann&chris) + quand deux amis se retrouvent {dans 4 ans} Dim 12 Avr - 19:16



✈ KYLIANN & CHRIS
quand deux amis se retrouvent et qu’un ensemble se reforme

Kyliann et Chris étaient en train de vivre un moment historique et personne ne semblait s’en rendre compte. Bon sang, ce n’était quand même pas tous les jours que deux meilleurs amis ayant grandis sur une Ile puis ayant été séparés pendant des années se retrouvent ! Sa maman lui avait pourtant dit que leurs moindres faits et gestes risquaient d’être filmés, épiés, photographiés et commentés par des dizaines, voire des centaines de journalistes avides d’images sensationnelles. Ce n’était pas sensationnel, deux gamins qui se retrouvaient et qui exprimaient sans retenue leur joie ? Bref. Même si Kyliann trouvait ça drôle que des gens se battent pour obtenir des images en premier, il était quand même bien content de pouvoir fêter ses retrouvailles avec Chris tranquillement. Ils avaient des tas de choses à se dire, maintenant que la glace était brisée, et la moindre remarque venant de l’un ou de l’autre faisait naitre une réaction du second. Comme avant. Déjà, suite à sa réflexion concernant la température, Chris lui expliquait que des fois, il y avait de la neige et tout ce que cela apportait. Kyliann peinait à se souvenir de la dernière fois qu’il avait vu de la neige. Il n’était même pas sûr qu’il y en ait déjà eu sur l’Ile. D’ailleurs, au début, ça l’avait rendu triste à cause du Père Noël. Puis après, bah il avait compris. Bref. La conversation s’orienta tout naturellement sur la vie à New York, et Kyliann avait des tas de questions à poser à son meilleur ami. « Mais par exemple, on peut acheter quoi ? ». Kyliann avait beau faire des efforts pour tenter d’imaginer ce qu’on lui décrivait, il n’arrivait pas à le faire. Tout semblait tellement grand, tellement bruyant et tellement plus compliqué que ce à quoi il était habitué … Surtout que, tout au fond de lui, il n’avait jamais eu envie de quitter l’Ile. C’est là-bas qu’il avait grandi, là-bas qu’il s’était fait son meilleur ami, là-bas qu’il avait trouvé sa princesse Roxanne. Bref, toute sa vie s’était construite sur l’Ile, pas à New York …

Ils parlèrent ensuite de l’école. Ca, Kyliann connaissait un petit peu vu que certains adultes avaient tentés de créer une sorte d’école sur l’Ile. Ça n’avait pas eu l’effet escompté mais ils avaient persévérés suffisamment longtemps pour que tous les enfants s’en souviennent. Mais jamais les enfants de l’Ile ne s’étaient moqués d’un autre s’il n’arrivait pas à faire quelque chose. Au contraire, ils se précipitaient tous pour l’aider ou lui expliquer, ce qui rendait les « professeurs » dingues car tout le monde quittait sa place et que ça partait dans tous les sens. Kyliann venait de proposer à Chris de les bouder un petit peu, pour leur montrer que ce n’était pas gentil de se moquer, mais apparemment ici ça marchait pas comme sur l’Ile et il risquait d’être tout seul … « J’crois pas. En tout cas je l’ai pas vu. Mais ça fait longtemps que je l’ai pas vu, donc elle a peut-être trop changé pour que je la reconnaisse … ». Et il ne parlait pas uniquement du point de vue physique. Mais aussi et surtout du caractère. Kyliann en avait voulu pendant longtemps à Tina de les avoir laissé tomber ainsi, surtout pour aller chez les méchants, mais quand il s’est retrouvé le plus grand des doudous, il se dit que finalement, c’était cool d’être le chef à la place de Tina. Comme quoi, les enfants, ça trouve toujours une compensation. Quand Kyliann déclara que, maintenant, ils allaient de nouveau être tous les deux, Chris explosa de joie et lui posa des tas de questions auxquelles Kyliann répondit avec autant d’excitation. « Maman elle m’a dit qu’elle allait m’inscrire dans la même école que toi. Mais je sais pas si on sera dans la même classe, vu que je serai surement en retard sur ceux de mon âge … ». Quand Kate lui avait dit ça, il avait été un peu outré qu’on le mette avec des plus petits, mais elle l’a rassuré en lui disant que, peut-être, il sera dans la même classe que Lucy, comme ça. Et avec Loris, bien sûr. Alors à trois, et avec Chris dans l’école, ça ne pourra que bien se passer.

« Bien sûr que je viendrais te voir dans ta maison ! ... Enfin, si ta maman est d’accord. ». Sa maman lui avait dit qu’il allait falloir être très poli pour montrer qu’ils n’étaient pas des enfants sauvages et mal-élevés. Kyliann écoutait avec inquiétude la description de Chris sur les compétences attendus des enfants du continent. Il se demandait s’il allait en être capable, mais son ami, comme s’il avait lu dans ses pensées, essayaient de le rassurer. « T’as raison. Si toi t’as réussi, je peux le faire aussi. ». Et maintenant, les voilà qui parlent de l’Ile. De la mer, du poisson. De celui qu’il avait pêché. « Il était super bon. Mais il avait beaucoup d’arêtes. ». Il grimaça. C’était le plus embêtant dans le poisson. Ils ne pouvaient pas avoir des os normaux, comme tous les autres animaux ? Quand Chris lui expliqua que les poisons d’ici étaient enfermés, Kyliann se sentit triste pour eux. Il n’aimait pas être enfermé, et se disait que les poissons non plus. Quand Chris s’interrogea sur les prestations culinaires de Roxanne, les yeux de Kyliann se mirent à pétiller. Il adorait parler de sa princesse, il pouvait d’ailleurs le faire pendant des heures. Tout était parfait chez elle. Sauf le fait qu’elle se trouvait désormais de l’autre bout du continent. « Elle fait surtout des trucs avec des fruits bien sucrés, mais elle était en train d’apprendre à cuisiner la viande et le poisson quand le bateau est arrivé … ». Il se trouvait d’ailleurs chez elle, assis en tailleur pas loin du feu, attendant avec impatience de pouvoir gouter son plat, quand c’était arrivé. Loris était alors venu le chercher en courant pour qu’il rentre à la grotte. À cet instant, ni l’un ni l’autre ne pouvait imaginer qu’ils allaient être séparés pour de bon. Au moins, ils avaient pu se dire au revoir … Kyliann sentit ses yeux le piqueter et essuya rageusement ses larmes. « Tu sais, j’voulais pas la laisser là-bas. Mais elle pouvait pas venir toute seule … ». Il espérait que Chris ne lui en voulait pas, d’avoir laissé leur princesse là-bas, loin d’eux.

Mais quelques minutes à peine plus tard, les voilà déjà redevenus comme ils étaient avant : toujours prêt à explorer ce qui était normalement interdit. Et puis, Kyliann avait réellement envie de voir un avion. Il ne savait même pas vraiment à quoi ça ressemblait. A un gros oiseau ? Surement. Ils n’y a que les oiseaux qui volent normalement. Kyliann lança l’idée à son ami qui, après une petite hésitation sembla totalement partant et lui montra une direction du doigt. « Bon, on y va en mode renard sauvage à l’aguet ! ». Ils n’avaient même pas perdus leurs code, c’était pas merveilleux ça ? Les voilà donc qui sortent de la salle. Les deux petits garçons se collèrent contre une vitre. « Oh mais y en a beaucoup ! Et puis ça ressemble pas vraiment à un oiseau ! ». Il était un peu déçu. Il s’était attendu à tout … sauf à cette chose grise et froide, qui était actuellement collée au sol. Mais bon, c’était quand même dingue tout ce monde qui allait de l’un à l’autre. « Pourquoi il y a pleins de monde qui prend l’avion ? ». Ne savaient-ils donc pas que cela pouvait être dangereux ? Ils n’avaient pas du tout peur ? Kyliann se posaient des tas de questions, mais il ne pourra même pas les poser à sa maman, car sinon il sera obligé d’avouer qu’ils étaient sortis de la salle. Et encore, s’il n’y avait que lui, ça ne serait pas grave. Mais il ne voulait surtout pas attirer d’ennui à Chris. Comme avant sur l’Ile, Kyliann tenait à protéger son meilleur ami, car c’était le seul qu’il avait ♥.



les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c’est fatigant,
pour les enfants, de toujours et toujours leur donner des explications




Merci à tous ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Chris McAdam Madden "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Kingston Rossdale :) × Nombre de messages : 4693 × Age du perso : 7 Ans. × Job : à l'école × Côté love : Nobody. <3


Message(#) Sujet: Re: (kyliann&chris) + quand deux amis se retrouvent {dans 4 ans} Lun 13 Avr - 13:53



✈ KYLIANN & CHRIS
quand deux amis se retrouvent et qu’un ensemble se reforme

Tout semblait futile, dérisoire à côté de ce que ressentait Chris à ce moment là. De la joie, du bonheur. Quelque chose d'enivrant, de vivant. Il n'avait pas ressenti ça depuis très longtemps. En fait, depuis qu'il avait quitté l'île. Bien sûr, il avait vécu des bonheurs, des joies, lorsque c'était son anniversaire, Noël... Mais là c'était beaucoup plus fort. Il avait l'impression que son coeur battait contre sa peau, qu'il allait sortir pour s'exprimer à sa place. Souriant à pleine dents, le petit garçon écoutait son meilleur ami. Il voulait savoir ce qu'on pouvait acheter dans les magasins. Chris eut des images pleins les yeux : des jouets, à manger, etc... Les propositions d'achats, ce n'était pas ce qu'il manquait. Puisqu'il fallait aider son copain à en savoir plus et qu'il était curieux, Chris allait lui répondre. « On peut acheter pleins de jeux. Des jeux vidéos, et puis aussi des jeux de societé ou on peut jouer à plusieurs. Je te montrerai c'est trop bien ! Aussi, on achète à manger parce qu'à ma maison, j'ai pas d'arbres pour ramasser des fruits ou des légumes. On mange pleins de nouvelles choses ici ! De la viande, et c'est même super bon. Tu peux aussi acheter des vélos, des télés ou des meubles pour mettre dans ta chambre ou dans ta maison. Et aussi des livres ! » Chris aimait beaucoup les livres. Depuis qu'il avait apprit, il ne se passait pas un jour sans qu'il n'en ouvre un. Bon, il ne se passait pas non plus un jour sans qu'il joue à des jeux vidéos ou qu'il regarde la télé. Mais c'était bien normal pour un enfant de son âge.

Comme ils se mirent à parler de l'école, Chris lui expliqua qu'il ne pouvait pas bouder les enfants s'ils n'étaient pas gentils parce que sinon il se retrouvait tout seul. Pour illustrer ses propos, Kyliann s'était appuyé sur le cas Tina. Lorsqu'ils étaient encore sur l'île, la jeune fille s'était mise à changer. Au début, tout le monde s'était dit que c'était parce qu'elle grandissait. Mais en fait, ça avait été beaucoup plus compliqué que cela. Elle était devenue méchante, mauvaise, s'était éloignée d'eux. Bref, c'était tout l'opposé de la Tina qu'il connaissait. Alors ils l'avaient exclus complétement, ils en avaient presque peur lorsqu'elle était proche d'eux. Finalement, ils se sont rendus compte qu'ils s'en sortaient très bien sans elle. Kyliann avait repris le rôle de leader et il en était bien content. « Ah ouais.. » Il était perplexe. Ne pas reconnaître Tina, à ce point ? C'est vrai qu'elle avait tellement changé... Autant physiquement que psychologiquement. Mais Chris avait espoir qu'un jour elle redevienne la Tina des doudous... En vain. De toute façon, il n'était même pas sûr de la revoir un jour alors... Chris était tout excité depuis que son ami lui avait dit qu'il serait de nouveau ensemble, dans la même école. C'était génial ! Il lui posa des tas de questions, pas sûr que Kyliann les retienne et arrive répondre à tous. « Mais au moins, on sera dans la même cours et je serai plus tout seul... » Plus jamais seul, désormais. Il l'avait retrouvé et ils ne comptaient plus jamais se quitter. « Bien sûr que ma maman sera d'accord ! Tu verras ma chambre elle est trop belle en plus ! Et on pourra jouer sur la télé ! On va trop s'amuser ! » Chris avait tellement hâte que son copain puisse découvrir son chez lui. Il le connaissait si bien, celui d'avant. Sa grotte, son petit coin de chambre à côté du lit aménagé de sa soeur lorsqu'elle dormait chez lui. Là, il voulait lui montrer son nouveau lit, confortable, ses draps à l'effigie de son héros préféré, spiderman, ou encore son petit bureau pour faire ses devoirs. Il rassura son ami, si lui avait réussit à apprendre à faire tout ça, Kyliann pourrait le faire aussi. Cela sembla le rassurer puisqu'il approuva ses dires.

Puis, le sujet du poisson que Kyliann avait pêché avec son papa sur l'île arriva. Il semblait très très fier de lui et Chris lui posa quelques questions. Lui, il n'avait jamais pêché et il ne voyait plus de poisson, à part dans son assiette. Apparemment, le poisson qu'il avait eu avait beaucoup d'arêtes. Chris grimaça, il détestait ça... Il n'ajouta rien de plus, se contentant d'attendre que son ami reprenne la parole. Ce qu'il fit, rapidement pour lui dire ce que Roxanne avait appris à cuisiner désormais. « Je suis sûre que c'est super bon ce qu'elle fait. Elle doit être tout triste maintenant.... » Elle était seule, encore plus seule que Chris ou que Kyliann. Eux, ils n'étaient peut être plus sur l'île, mais ils avaient leur familles, au complet ou pas. C'était déjà plus simple. « C'est nul... Elle me manque. » C'était la première fois qu'il le verbalisait vraiment. Oui elle lui manquait, terriblement. C'était un peu comme s'il manquait une partie de lui même, qu'il l'avait laissé sur l'île. Oui, c'est ça, une partie de lui est toujours sur l'île. Et il ne la retrouvera jamais.

A peine réunis, voilà qu'ils étaient déjà repartir à faire des bêtises. Kyliann voulait partir voir les avions, alors Chris le suivit, malgré une petite hésitation. « C'est parti ! » Il lui montra le chemin et son ami le suivit. Ils se collèrent à la vitre, tout impatient. « Non, c'est beaucoup plus gros ! » Et c'était surtout beaucoup moins jolie... Ils étaient déçus tous les deux, enfin surtout Kyliann. Chris avait déjà vu des avions, mais jamais de si prêts. « Pour aller dans un autre pays ! »


Désolée c'est nul Sad



après tout, certains disent que les plus belles histoires d'amour sont celles qu'on n'a pas eu le temps de vivre. peut-être que les baisers qu'on ne reçoit pas sont aussi les plus intenses.
found myself in wonderland
(gif tumblr/code northern lights.)

Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: (kyliann&chris) + quand deux amis se retrouvent {dans 4 ans}

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-