Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: Re: « Nous ne sommes que des grains de sable mais nous sommes ensemble» ❧ Jace Cavanaugh Mer 18 Mar - 3:00

you're the light
Need a little a sweetness in my life
Il hocha la tête après lui avoir demandé si ça allait et comment elle se sentait. Jace se doutait qu'elle n'allât pas être capable de pouvoir courir ou d'être énergique tout simplement, mais il voulait s'assurer qu'elle avait retrouvé son état normal. Il avait trouvé quelques autres trucs qui lui seront utiles, il lui avait montré que ce qu'il avait trouvé pour elle, un simple pull, une peluche et le silex qu'elle avait déjà trouvé. Jace l'écouta parler, elle semblait contente, ce n'était pas une fortune ou une bague de mariage, mais ici, il ne fallait pas non plus compter sur le fait de trouver de grosses mines d'or. Le jeune homme était silencieux, car il ne savait pas vraiment quoi dire de plus, il la laissa donc parler sans vraiment rien ajouter. Il se rappela en effet de ce moment-là, il avait su qu'il n'aura plus de place pour ses consoles ou encore ses objets tels que son sac de golf ou encore ses gadgets d'enfant riche. Néanmoins, il avait été heureux qu'elle soit venu vivre avec lui. Il n'allait malheureusement pas lui apprendre à se défendre ou à s'en servir, ni même aller sur la plage pour regarder le coucher de soleil et manger du poison. Si Avery ne comprenait pas ses sous-entendus, elle allait rapidement le découvrir qu'il allait la quitter et la rendre heureuse selon lui. Même si Jace s'était promis qu'il ne la quitterait pas, qu'il ne la laisserait pas partir par peur de ne plus jamais la revoir. Au moins, il saurait qu'elle serait loin, mais en sécurité. Il était peiné rien que d'y penser, mais il se contenait et ne montrait donc pas ce que cela allait lui faire. Il restait de marbre durant la discussion, discussion à un seul sens puisqu'il ne parlait pas et ne réagissait même pas. Il savait ce qui allait se passer maintenant. Jace l'aida à se relever pour qu'elle ne tombe pas et qu'elle se place. Le jeune homme observa les alentours avant de ranger ses affaires, il l'aida à marcher pour ainsi sortir de la grotte. Ils vont prendre la route vers les habitations des rescapés. Il n'allait pas se montrer le bout du nez, mais il allait seulement s'assurer qu'elle soit bien rentré, comme il le faisait à chaque fois qu'ils faisaient de sortie, avant qu'ils habitent ensemble. Jace était silencieux, son mal de tête empirait de plus en plus, ses pensées étaient difficiles à cerner ou il ne comprenait pas ce que disait Avery, si elle s'était mis à parler. Il grimaça légèrement, ils arrivèrent plus qu'il ne l'a cru. Jace s'approcha d'un arbre, il était silencieux, le coeur serré et la gorge sèche. Il regarda droit devant lui et il dit d'un ton froid et autoritaire. « Tu es maintenant à la maison, tu peux enfin rentrer. » Il se recula de quelques pas afin de la laisser passer. Jace tourna le dos pour tenter de reprendre la route jusqu'à chez lui, la grotte des hostiles, là où est sa véritable place. Il allait perdre, mais c'était ainsi.

(c) sweet.lips


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: Re: « Nous ne sommes que des grains de sable mais nous sommes ensemble» ❧ Jace Cavanaugh Mer 18 Mar - 16:40

Avery Wolfe ∞ Jace Cavanaugh
Avery parlait normalement comme si rien ne s'était passé pour ne plus penser au pire et parce qu'elle ne voulait pas que cet accident gâche la journée qui avait bien débuté ou encore en venant entacher ses retrouvailles avec Jace. Elle préférait qu'ils en parlent plus tard ou un autre jour. Elle était en vie et elle lui était reconnaissante. Son fiancé l'aida à se relever et sortir de la grotte. Avery continua à parler pour le convaincre de reprendre cette journée. Elle se sentait capable de tenir, elle rattraperait sa fatigue par des heures de sommeil le lendemain. Cependant, alors qu'elle envisageait un avenir positif avec Jace, tout semblait aller de travers. Cavanaugh était distant et froid, pire que la veille. Il ne prenait même plus la peine de répondre à ce qu'elle disait. Avery tint fermement la couverture qui emmailloté ses affaires avec appréhension. Elle comprit également que quelque chose ne tournait pas rond lorsque Jace leur fit prendre le chemin inverse de la grotte des Hostiles. C'était bien connu les femmes avaient le sens de l'orientation, Avery l'avait toujours eu et là ce chemin était différent elle en était persuadée. Envisageait-il de lui faire une surprise ? Non, il semblait trop fermé du visage pour faire quelque chose de gentil comme lorsqu'il lui avait donner la peluche et le pull. Avery ravala sa salive, il envisageait peut-être de l'exécuter dans un coin tranquille ? La réponse était négative, il l'avait sauvé à plusieurs reprises y compris de ce virus qui aurait justement pu être une raison pour qu'il l'abatte. La pédiatre était perplexe et paniquée, elle était devenue silencieuse face à l'ambiance pesante du trajet. Elle essaya de se remémorer ces dernières paroles qui lui avaient dites avant qu'elle s'endorme, elles devaient en être la clé. Au moment où elle réussit à s'en souvenir, ils arrivèrent à destination. Il la quittait...il la laissait retourner chez les rescapés....Elle pouvait entendre des bruits dont des cris d'enfants qui s'amusaient sans doute ou encore des conversations...le camp des rescapés était dynamique et vivant. Entendre ces bruits étaient apaisants, elle l'avait espéré les retrouver depuis qu'elle était captive chez les Originaires...Néanmoins, le camp des rescapés n'avaient aucun sens sans Jace à ses côtés. La jeune femme laissa tomber ses affaires au sol. Jace lui parla du fait que c'était sa maison et qu'elle était rentré, elle s'en moquait de ce qu'il lui disait, il était à présent en train de partir :

« Tu me quittes ? Tu couches avec moi le matin même et tu me quittes le soir ? »
Avery était perdu, elle se retenait de pleurer : « C'était vrai ce que j'ai vu pendant que j'étais souffrante...tu as quelqu'un d'autre ? Tu me quittes pour elle.... » Avery était en train de s'embrouiller, de se mélanger les pinceaux, elle essaya rapidement de se passer cette journée en revue ou du moins le passage du virus. Elle marcha dans sa direction pour le rattraper, elle ne pouvait pas marcher vite à cause du fait qu'elle était encore souffrante : « Je suis un fardeau Jace que tu oses m'abandonner? J'ai fais quelque chose de mal ? Tu t'en veux pour ce virus ? Bordel Jace ce n'est pas de ta faute, tu n'aurais pas pu le prévoir....tu m'as sauvé la vie plusieurs fois. » Avery manqua de tomber lorsqu'elle trébucha sur une branche, elle laissa échapper un léger rire tout en s'arrêtant de marcher : « Que je sois chez les hostiles, les originaires ou les rescapés, je ne serai jamais épargné par le danger. Ton fou aurait pu venir attaquer les rescapés et mordre un grand nombre de personnes...ça aurait pu être des enfants...un hostile peut toujours venir s'en prendre aux rescapés, les originaires peuvent toujours nous capturer et nous torturer...je peux mourir par la foudre, d'une blessure infectée, d'un animal sauvage comme le sanglier que tu as abattu...si je suis destinée à mourir sur cette île, je mourrais ici, ça sera la vie Jace...j'aurais pu mourir le jour où l'avion s'est écrasé, j'aurais pu l'être également chez les originaires ou hier et aujourd'hui avec les hostiles et pourtant je suis toujours là, ce n'était pas mon heure...En revanche je sais que si j'ai croisé ta route hier c'était tout simplement parce que l'on était destiné à se retrouver Jace...j'ai envie d'être avec toi...le camp des rescapés n'a pas de sens sans toi à mes côtés...je veux être avec toi et je me fiche que ce soit auprès des hostiles, des originaires ou des rescapés...je veux repartir avec toi de cette île...Je t'en prie Jace, laisses nous une chance...puis ce que tu fais ne sert à rien, tu devrais savoir à quel point je suis bornée, je reviendrais de moi même chez les hostiles et si tu me vires, je serai très bien me mettre en danger. »

Avery s'arrêta de parler, elle avait dit tout ce qu'elle avait sur le cœur. Elle espérait lui faire entendre raison et qu'il se retourne. Des larmes commençaient à venir perler ses joues.

code by Silver Lungs



Ma petite boite à musique <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Jace Cavanaugh "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Jamie HOOOOT Dornan. × Nombre de messages : 1218 × Age du perso : twenty eight io. × Job : ancien gynéco devenu chasseur × Côté love : Love me while you can


Message(#) Sujet: Re: « Nous ne sommes que des grains de sable mais nous sommes ensemble» ❧ Jace Cavanaugh Jeu 19 Mar - 2:31

you're the light
Need a little a sweetness in my life
Après avoir enfin quitté la petite grotte, il était prêt à la ramener là où elle voulait être depuis le tout début. Il marchait d'un air déterminé, froid et sérieux, il allait la mettre en sécurité et partir de là, vivre sa vie comme avant ou presque. Maintenant, il savait au moins qu'elle était vivante, il n'allait pas se prendre la tête avec le fait qu'elle soit morte puisqu'il avait été rassuré du contraire. Jace l'avait touché, il l'avait aimé charnellement, il savait maintenant que cela n'avait pas été un rêve, mais que c'était bien réel. À présent, il allait la quitter, certain de son choix, il ne le faisait pas avec une envie, mais avec dégoût et tristesse. On ne peut pas dire que ça le rendait heureux de le faire, mais Jace savait que c'était l'unique choix, il avait les idées claires à ce sujet-là ; la vie d'Avery est en danger en sa présence, voilà tout. Il n'avait pas envie de renoncer à sa détermination de la mettre en sécurité avec ses fichus rescapés qui croient mieux que les autres. Là, au moins, il était d'accord avec les autres hostiles sur ce point, ils n'étaient en rien mieux qu'eux, paix et amour, ça n'existe pas, le mal rodera toujours et il en a bien eux la preuve avec ce virus. Il s'arrêta soudainement, lui disant qu'elle était rentrée, il était bref et il n'y avait rien d'autre ajouté. Jace était sur le point de disparaître dans la jungle, lorsque comme il se doutait bien, elle ouvrit la bouche pour tenter de le convaincre de ne pas faire ça. Il soupira légèrement, il ne prit pas la peine de se retourner, bien qu'il écoutât ses paroles. Veut-elle vraiment mourir ? Elle est suicidaire, il faut croire. Il avait envie de la traiter d'imprudente, d'inconsciente. Le jeune homme lui donnait l'occasion de refaire sa vie et sans danger, car oui, même si le danger est partout, il est dix fois plus présent chez les hostiles et ça, elle le sait. Et en plus, ce n'était pas son fou, il n'a rien à voir avec ça. Il soupira d'agacement à ce moment-là. Il s'en voulait déjà d'avoir baissé sa garde, il n'avait pas non plus créé un monstre pour la tuer, il l'aurait fait autrement, si ça avait été son souhait.

Jace vient fermer ses poings en serrant bien fort. Elle ne semblait pas comprendre ses raisons. Il n'avait vraiment rien à ajouter, certes, elle était bornée, mais il était capable de trouver le moyen de lui foutre la trouille, ça serait facile selon lui, avec les hostiles, sa louve Kali et il pourrait se mettre à lui dire des horreurs, tout pour l'éloigner. Jace fit quelques pas vers la grotte des hostiles, il était très énervé avec ses paroles et la situation tout simplement. Il avait la respiration très forte, le coeur qui ne cesse de se débattre dans son coeur. Le jeune homme décida de se stopper rapidement et de se retourner vers elle, avec un regard mauvais, les sourcils froncés et un regard bien noir. « Es-tu vraiment sotte à ce point-là, Avery ? Tu crois qu'il suffit d'être borné pour survivre ? Oh, mais oui, on sait tous que la mort peut nous frapper à tout moment, mais il est inutile de la provoquer, rien que pour tenter de prouver que tu peux survivre à mes côtés. Tu crois que je me souciais de protéger les autres avant ton arrivée ? Je m'occupais que de moi, pas des autres, j'avais ma vie et ça me suffisait. Je n'avais pas besoin de me tourner la tête pour savoir si ma fiancée était encore envie, si elle n'était pas tombée dans un piège ou même pire. » Jace s'approcha rapidement d'elle, il vient la plaquer, dos contre l'arbre, en lui serrant bien les bras. Elle était déterminée à ne pas repartir avec les rescapés, à ne pas le laisser partir, Jace avait donc un autre moyen de la décourager et de lui montrer son côté ''sauvage'' et ''monstrueux''. Il la secoua tout en lui criant dessus, pour bien se faire comprendre. « J'étais libre de mes gestes, de mes choix, je n'avais pas besoin de me soucier d'une autre personne que moi ou encore devoir subir ton jacassement à toutes les dix minutes. Seigneur, j'étais tellement bien sans toi au final ! » Il lui serra de nouveau les bras avant de la secouer pour finalement la pousser au sol, pas au point de la blesser, mais assez pour qu'elle tombe au sol. « Je ne veux plus que l'on soit ensemble, il s'agit là d'une erreur, tu ne comprends pas ? Tous ses signes ? On n'est plus fait pour être ensemble, nous ne sommes plus le couple de New York, tout a changé. Tu devrais prendre conscience de cela au lieu de t'accrocher à quelque chose qui n'existe plus.. nous ne sommes pas dans un conte de fées. Ton prince n'est plus là et il ne reviendra pas, les fins heureuses n'existent pas.. tu as perdu l'enfant, tu devrais comprendre que Dieu ne nous aime pas et n'a pas envie de nous sauver ? Réalises-tu que tu as perdu notre trésor le plus précieux ? Il n'y a plus rien maintenant.. mon coeur, je l'ai laissé dans cet avion et il l'a écrasé. Je suis mort de l'intérieur, je n'ai plus besoin de toi et d'amour.. je veux que tu me laisses tranquille maintenant. » Jace se recula rapidement, il se reprit son chemin, il voulait partir pour ne pas se retourner et s'excuser. Il était salaud, mais il voulait lui faire comprendre qu'avec lui, il n'y a que du danger et qu'elle finira par se tuer à cause de lui. Il ne veut pas prendre de risque, il en avait déjà beaucoup trop pris, leur vie sera mieux ainsi selon lui. Il ne sentait pas très bien, mais il tentait de se contenir et de ne pas pleurer comme un faible ayant perdu son jouet préféré. Jace sentait un gros pincement dans le coeur, une douleur atroce, que même le repos ne peut enlever.

(c) sweet.lips


I want you, I want you so bad, it's driving me mad, it's driving me, she's so heavy, heavy, heavy, heavy

boîte de pandore:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Avery-Johan Wolfe "
MODO Chummy. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Camilla Luddington. × Nombre de messages : 2172 × Age du perso : 24 ans. × Job : Ancienne étudiante en dernière année de chirurgie pédiatrique. Sur l'île, Avery est l'un des médecins du campement. × Côté love : le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus précisément la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est situé sur la ligne médiane, un peu décalé à gauche de telle sorte que deux tiers de sa masse sont situés du côté gauche.


Message(#) Sujet: Re: « Nous ne sommes que des grains de sable mais nous sommes ensemble» ❧ Jace Cavanaugh Jeu 19 Mar - 3:33

Avery Wolfe ∞ Jace Cavanaugh
Avery n'arrivait pas à croire qu'il était en train de la quitter. Elle ne comprenait pas pourquoi et voulait des explications, elle souhaitait réparer ses erreurs si elle en avait commise ou faire comprendre à Jace qu'il n'était pour rien dans cette histoire de virus. La jeune femme avait la gorge serrée, elle prit sur elle pour marcher et le suivre. Elle connaissait le chemin de la grotte, elle pourrait y retourner. Avery était paniquée et perplexe, elle avait du mal à réaliser. Était-ce pour cette histoire de pot de fleur qu'il la quittait ? Il ne l'aimait plus ? Que s'était-il passé dans sa tête pour que d'un seul coup il n'envisage plus de faire vie avec elle. Jace fini par se retourner. Pendant quelques secondes, la pédiatre eu de l'espoir qu'il se rétracte et qu'il lui dise de rentrer avec lui. Mais quand il s'approcha au fur et à mesure avec un regard noir, cela ne semblait rien de bon. Avery avait des frissons, il lui faisait peur d'un seul coup. Jace se mit à lui dire des choses horribles. Enfin, les premières ne l'étaient pas. Jace haussa le ton et se mit à la secouer en lui serrant le bras, en plus celui où elle avait mal à cause de sa plaie. Avery était toute tremblante, elle résistait cependant à le regarder dans les yeux pour chercher à connaître la vérité. Les yeux sont le reflet de l'âme. Ceux de son fiancé ne présentait aucun amour, aucune compassion, juste de la haine et du dégoût. Avery voulait parler mais elle n'avait pas le temps d'en placer une, il rétorquait toujours aussitôt. Apparemment il semblait la haïr et effectivement ne plus l'aimer. Elle était complément dans l'incompréhension en sachant qu'il avait eu des moments doux avec lui pendant ces deux jours. Il semblait lui avoir montré de l'affection, certes à sa manière mais quand même...Peut-être qu'elle s'était fait des idées et qu'en effet il avait trop changé pour qu'il puisse l'aimer. Avery sentait son cœur se resserrer dans sa cage thoracique. Ses paroles étaient comme des coups de poignard. Il avait beau la secouer comme un prunier, lui serrer le bras ou encore la faire tomber, elle ne ressentait plus dorénavant la douleur physique mais la douleur psychologique. Quand elle fut au sol, la jeune femme ne se releva pas. Elle n'en n'avait pas la force et elle était à deux doigt de se trouver mal surtout lorsqu'il lui parla du bébé. Jace semblait lui en vouloir pour ça...Avery n'y était pour rien et elle en souffrait toujours autant. Les larmes commencèrent à couler sur ses joues. Elle pleurait silencieusement tout en n'osant plus regarder son ex fiancé. C'était horrible de lui retourner le couteau dans la plaie et l'achever en lui disant que le Jace qu'elle avait aimé était mort dans l'avion. Elle était en pleine désillusion. Deux ans à espérer qu'il soit en vie et le retrouver...il n'y avait pas un seul jour où elle n'avait pas pensé à lui. Avery se sentait stupide de l'aimer...si elle avait écouté ses amis, ses parents, elle n'en serait pas là aujourd'hui. Peut-être l'aurait-il jeté comme une m*rde à New-York également...Avery aurait dû le sentir dès le premier rendez-vous lorsqu'ils s'étaient disputés. La jeune femme était terrassé par plusieurs sentiments : la tristesse, la souffrance, le dégoût, la haine. Elle s'en voulait énormément et moins à Jace bizarrement. Quand il commença à partir en la laissant en plan, Avery se mit à pleurer et hurler de douleur. Ses nerfs étaient à vif avec la journée qu'elle venait de vivre. La pédiatre ignora le nombre d'heures qu'elle pleura et resta dans ses bois. Elle s'en moquait de voir débarquer des bêtes sauvages ou des ennemis prêt à la tuer, elle se sentait vide. Elle avait perdu la seule personne qui comptait le plus au monde à ses yeux. A présent la jeune femme se retrouvait seule et livrée à elle même sur cette île. Avery resta allongé au sol près de ses affaires. A chaque fois qu'elle pensait à lui, elle se remettait à pleurer de plus belle jusqu'au moment où plus rien ne sortait car elle était exténuée. Un groupe de rescapé qui passait dans le coin s'approchèrent d'elle. Au début méfiant jusqu'à ce qu'un d'entre eux finissent par la reconnaître car elle l'avait soigné avant d'être prisonnière des originaires. Ils la transportèrent au campement où ils prirent le son de s'occuper d'elle en lui offrant un endroit où dormir et de quoi manger. Avery ne bougea pas, elle resta dans le lit que l'on lui avait fourni. Bientôt elle aurait à rendre des comptes aux rescapés sur sa disparition. Avery avait l'impression d'être retourné au début du crash lorsqu'elle avait perdu Jace et le bébé...elle avait perdu tout goût à la vie et s'était isolée. Ce même schéma semblait se répéter.

code by Silver Lungs



Ma petite boite à musique <3:
 
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: « Nous ne sommes que des grains de sable mais nous sommes ensemble» ❧ Jace Cavanaugh

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-