avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: strange things did happen here (damyan) Sam 22 Nov - 19:58

❝ DAMYAN L. STONE ❞ Feat JACK FALAHEE ;
depuis que j'suis gosse, on m'appelle Damyan ✕ j'ai déjà vingt-six piges ✕ je suis née le 19 avril dans un endroit nommé New York ✕ j'ai déjà été livreur de pizza, serveur dans un restaurant et barman ✕ actuellement je suis journaliste débutant ✕ dans la vie d'tous les jours, on me décrit comme charismatique, leader, ambitieux, mais aussi très contrôlant, hypocrite, (trop)indépendant ✕ j'aime par-dessus tout les compliments, être seul, tout comme être bien accompagné, faire du sport, trouver exactement l'information que je cherchais, savoir que j'ai tout en contrôle, ne pas perdre mon temps✕ je déteste encore plus les gens lâches ou mous, les enfants (qui bavent partout), ceux qui prennent un peu trop leurs temps, le cinéma (ça coûte une fortune), les gens qui se croient bien avec leurs critiques 'constructives', être nerveux...... et la liste est encore longue ✕ personne ne le sait, mais (je suis un gnome(d'accordc'estuneblague)), je pleure toujours devant le roi lion ✕ je me distingue par le fait que je sois toujours présentable. hors de question de me présenter devant qui que ce soit en n'ayant pas une apparence im.pe.cca.ble ✕ j'avoue, mon orientation sexuelle est plutôt homosexuel ✕ puis en c'moment t'façon j'suis célibataire (et j'ai pas l'intention que ça ne change, plutôt crever que me menotter à quelqu'un) ✕ vous me trouverez dans la team des THETA (new-yorkais) , car : il a toujours vécu à NY et n'a jamais même mis les pieds ailleurs, surtout pas sur une île déserte. ✕ et je porte aussi le rang des hostiles parce que : s'il devait tomber sur une île déserte demain, il n'hésiterait pas à se mettre du côté des vainqueurs, et surtout à faire n'importe quoi pour survivre, même tuer.


    © M
« et donc, que faisiez-vous avant que le drame n’arrive? » Sa voix est calme, posée, rassurante, tout en étant assurée. Assis dans ce salon juste assez petit pour que la dame s’y sente en sécurité, le magnétophone sur la table, le stylo qui étend son encre sur le papier auparavant blanc, la confiance du jeune homme semble rayonner. La dame est hésitante, avant d’entreprendre un vague récit.
Ce qu’elle ignore, c’est que, celui qu’elle a face à elle, sait très bien ce qu’il fait, sait lire ses impressions, ses hésitations et a déjà de nombreuses questions qui, il le sait très bien, lui amèneront exactement les informations qu’il souhaitait en arrivant ici.
Il n’a pas toujours été aussi plein d’assurance. Au contraire.
Parfois, il se dit que toutes ses questions qu’il pose à tant de victimes, de témoins et d’accusés, il pourrait se les poser à lui-même.

« Comment est-ce arrivé? » « Quand avez-vous réalisé ce qu’il se passait? » « Comment le vivez-vous maintenant? » « Qui était présent? » « Où cela s’était-il passé? » « Pourquoi? »

Un peu comme s’il était sur le banc des accusés, des victimes et des témoins, tout ça en même temps. Un peu comme si des policiers l’observaient sous une lampe aveuglante, déchiffrant le moindre de ses mouvements comme ils en avaient envie. Et, surtout, un peu comme si un journaliste tentait de le réconforter, tout en piquant là où il fallait pour laisser couler l’encre des scoops qu’il cherchait désespérément.
Son métier était aussi détestable que parfait pour lui.
Damyan n’avait pas toujours été ainsi, mais il l’était maintenant. C’était ça l’important.

Le journaliste l’observerait de ses yeux perçants cachés d’un réconfort bien dosé entre la pitié et la compréhension. Il dirait ses questions d’une voix qui rappelle celle d’un parent à un enfant.

« Tu dis que tu étais différent, mais qu’étais-tu dans ce cas? »
Un gamin tremblant, terrifié de sa propre ombre. Un enfant timide, sans confiance, un enfant unique qui n’avait pas appris à partager et qui ne comprenait pas les autres enfants. Un gamin qui souffrait de sa propre maladresse. L’enfant que les parents regardaient avec peine et incompréhension, qui n’arrivait pas à comprendre ce que l’on attendait de lui.
Il se mura dans un silence, lorsque les autres se moquaient de lui, il faisait comme si personne n’avait dit quoi que ce soit. Le problème, c’était que quelqu’un avait dit quelque chose et qu’il était tellement facile pour un gamin aussi fragile de n’entendre plus qu’elles dans l’espace paisible qu’avait été ses pensées.

« Quel a été le moment décisif? Ce qui t’a permis de changer? »
Un meurtre. Pas le sien, bien entendu. Damyan n’était qu’un gamin à cette époque, douze ans et terrifié de tout ce qui était plus vieux que lui, ou même plus jeune. Il n’aurait jamais pu blesser quoi que ce soit, encore moins une autre personne.
C’était un autre enfant de son école qui reçut une balle perdue dans l’abdomen. Il faut comprendre, New York est une ville qui coûte cher et Damyan y a grandi toute sa vie. Ses parents n’étaient pas particulièrement riches, surtout dans la Grosse Pomme. Ils étaient plutôt bien paisibles dans la classe moyenne, mais même la classe moyenne ne pouvait se permettre un quartier bien. Alors, leur appartement que ses parents avaient réussi à bien entretenir n’était pas forcément dans le plus beau quartier de la ville et jamais l’enfant n’avait eu le droit de sortir la nuit.
Mais même le jour ne pouvait empêcher les drames d’arriver, et c’est ce qui se passa dans cette petite école qui fut entièrement chamboulée par l’évènement. De nombreux psys, un nombre plutôt calculables de policiers et aussi des journalistes étaient là, ce matin où l’enfant qu’il était se présentait à l’école à pied, son sac sur les épaules.
Ce matin où il arrivait toujours beaucoup plus tôt que tous les autres, pour éviter de perdre la monnaie de son repas et les maintes moqueries de ses camarades.
Surtout ce matin-là, où il vit l’enfant tombé tout juste devant lui.

Le silence qui l’entourait devint de plomb, tant il était sous le choc, incapable de comprendre toute la signification de ce à quoi il venait d’assister.
Lorsque cela arriva, il courut dans la direction contraire. Deux semaines plus tard, ils déménageaient avec ses parents dans un meilleur quartier, un peu plus cher, mais beaucoup moins dangereux, ses parents trop inquiets.
Jamais il ne témoigna, ne dit ce qu’il avait vu, ne dit même qu’il était là, trop terrifié de parler.

Mais après ce jour-là, il changea, le traumatisme venant jouer avec sa façon de voir le monde, et le nouveau départ lui permettant de recommencer à zéro.

« Comment cela se passa-t’il? »
Le changement fut difficile. Il ne s’opéra pas du jour au lendemain. Mais Damyan comprit une chose : il ne serait plus jamais la victime. Surtout si une victime ressemblait à ce qu’il avait vu cette journée-là.
Il sortit de plus en plus de sa coquille, prenant le contrôle de ce qui l’entourait. Surtout que plus il grandissait, plus la puberté l’avantageait. Comme si elle était d’accord avec la direction qu’il prenait.
Il devint une toute autre personne. Et si, au début, ce n’était qu’un numéro, cela devint de plus en plus naturel, jusqu’à devenir ce qu’il était aujourd’hui.

« Est-ce cela qui t’a convaincu de devenir journaliste? »
Pas du tout. Les années passèrent, et Damyan se convaincu de plus en plus qu’il était destiné à de grandes choses. Il deviendrait riche, il contrôlerait et plus personne ne le contrôlerait. Il entra dans sa vingtaine avec qu’une idée en tête : monter des échelons. Il passa à travers maints petits boulots qui payaient juste assez pour qu’il puisse se payer un sandwich une fois de temps en temps. Parfois, il jongla entre ceux-ci. Il n’avait pas envie d’étudier plus, de s’endetter pour un avenir incertain. Les études, ça n’avait jamais vraiment été pour lui.
Un jour, il se réveilla avec une réalisation à ses côtés, qui se penchait vers lui pour l’embrasser. Celui-ci, journaliste, lui avait vaguement expliqué son boulot (avouons que Damyan ne s’était pas vraiment focalisé sur le sujet) et c’est le lendemain matin que cela le frappa en pleins visage.
Il était fait pour devenir journaliste, et il serait le meilleur en ville.

Et, tout récemment, le crash qui faisait la une des journaux lui semblaient l’opportunité de sa vie. Il avait été engagé grâce à quelques contacts et Damyan savait bien qu’il suffisait d’un bon scoop pour lancer sa carrière pour de bon.

Le journaliste le regarderait, comme il regardait la dame à ce moment-là. Avec un sourire satisfait, des yeux qui disent ‘Merci’ et n’hésite surtout pas à en dire plus, toujours plus.


------------------------------------------------

Si je  me retrouvais soudain sur une île déserte, immédiatement je…
[ ] Tenterais de retrouver mes proches. On n’est définitivement rien tout seul, surtout sur une île sauvage.
[ ] Courrais dans tous les sens pour apporter mon aide aux personnes blessées.
[√] Perdrais connaissance. Tout simplement.

A NY, quand le dimanche matin débute, je sais que je vais…
[ ] Dormir. Faire la grasse mat' jusqu'à au moins midi, c'est ça la belle vie.
[√] Mettre une paire de baskets et partir en footing dans un parc, rien de tel de l'air frais.
[ ] Je sais pas ce que je vais faire aujourd'hui. On verra bien. Après tout, c’est le principe même du dimanche, non ?

Les criminels dans les rues de la ville, pour moi c’est juste…
[ ] Des voyous qui se croient plus forts que ce qu’ils ne sont. Qu’ils viennent un peu me chercher des poux.
[ ] Des menaces ambulantes contre lesquelles il faut toujours être prêt, bombe lacrymo en main.
[√] Les quoi ? Je suis plus méchant qu'eux je parie.

Internet, un lit douillet ou une bonne douche sont des concepts essentiels…
[ ] Au final je pense que je pourrais quand même m'en passer, pas besoin de ça, c'est superficiel.
[√] C’est carrément pas possible d'y renoncer. Même pas j’essaie, ce confort me manquerait énormément.
[ ] Des fois j’y pense, d’autres non. Ce serait cool, de temps en temps, de vivre sans, à la sauvage quoi.

Ca fait la une des média : des survivants d'un crash d'avion d'il y a deux ans, ont été retrouvés, sains&saufs, et ramenés sur le continent...
[ ] C'est une bonne nouvelle, ça a du être dur, j'aurais pas aimé être à leur place.
[√] Je veux les rencontrer, j'ai pleins de questions à leur poser, c'est incroyable !
[ ] Je m'en moque, tant mieux pour eux.

« i've turned into a monster, and it keeps getting stronger »

Relationship’ :
Love : Damyan n'a jamais été en amour. L'amour, c'est pour les faibles, c'est une faiblesse avec un paquet de failles et aller savoir le nombre de drames qu'il a vu ou couvert qui était rempli de ce supposé 'amour'. Ça ne sert à rien de plus que de faire couler les personnes et c'est pas du tout pour lui.
Family : La famille, c'est peut-être l'une des rares choses auxquelles Damyan accorde une valeur autre qu'à lui-même. Il n'a que ses parents, et très peu de famille éloignée, mais il fait tout son possible pour gâter ses parents une fois de temps en temps, ce dont il ne se vante pas. Il n'en est pas vraiment fier non plus, jugeant cela un peu idiot, mais tous les sacrifices qu'ont fait ses parents sont une des raisons de sa montée aujourd'hui. Sans eux, il n'existerait même pas. C'est pour ça qu'il va les voir au moins une fois par mois, généralement avec un petit quelque chose pour leur faire plaisir.
Friends : Il a bien des amis, aussi surprenant que cela puisse paraître. Très peu par contre connaisse le vrai Damyan, beaucoup en connaissent que différentes facettes. Il n'a pas vraiment de personnes sur qui il s'appuierait complètement, à qui il confierait tout ce qu'il a en tête. Secrètement, le jeune homme a bien de la difficulté à faire confiance aux gens, probablement un certain trauma de son enfance en cause. Mais son charisme ne cessera jamais d'attirer les gens vers lui et ce n'est pas lui qui les rejettera. Il a bien conscience qu'il a besoin d'eux pour avancer, et simplement relaxer une fois de temps en temps.
Ex : Il n'a jamais eu de relations sérieuses et est plutôt persuadé qu'il n'en aura jamais. Par contre, il est loin d'être asexuel et l'époque où il était barman lui a bien appris comment charmer des inconnus. Et le fait qu'il soit conscient de son apparence n'est qu'un atout en plus. S'il lui arrive de s'aventurer à des histoires d'une nuit, ça ne va jamais plus loin que ce que c'est.
Hate : Vous ne souhaitez pas avoir Damyan comme ennemi. Il n'hésitera pas à faire tous les pires coups possibles pour vous détruire. Il n'a aucune empathie pour la souffrance des autres et c'est souvent ses ennemis qui le comprennent bien rapidement. Malheureusement, il est dans un domaine où les ennemis sont à tous les coins de rue.
Other : Il n'a jamais croisé de gens qui l'avaient martyrisés lorsqu'il était enfant. Parfois, il aimerait bien leur faire bouffer la monnaie de leur pièce. Parfois, il est terrifié à cette idée. C'est plutôt rare qu'il a peur, mais les peurs d'enfants sont souvent les plus tenaces.

sinan bah en vrai, moi j'suis Jeremiah/Audrey ✕ en réalité j'ai dix-neuf ans ✕ j'habite du côté du Canada ✕ sur TI, vous m'verrez tous les jours, on s'mentira pas ✕ il m'semble que j'ai connu le forum par quelle bonne question Laughing ✕ ce qui m'a plu, c'est touuuut. I love you✕ le personnage que je vais jouer, il tue, en fait c'est un perso inventé ✕ j'lai choisi car : j'avais envie de changement et plus beaucoup de motivations avec l'ancien Damyan, j'ai donc décidé de le changer sans forcément perdre toute son essence, tout en me permettant de tenter ny. ✕ j'vais d'ailleurs m'empresser d'aller recenser mon avatar ici j'ai d'autres comptes ✕ puis comme j'suis sage, j'ai lu&signé le règlement ou pas, et j'vais peut-être même demander un parrainage si jamais j'me sens perdu(e) ✕ allez j'finis en vous disant : que j'vous aime et j'espère que ça ira si j'reprends vraiment tout à zéro avec ce compte-ci.  hourraa  .


Dernière édition par Damyan L. Stone le Sam 29 Nov - 18:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Alexandra P. Crowley "
❝ Success. × Forget the burdens of the past ₪ ❞

× Ma Célébrité : S.Hennig × Nombre de messages : 563 × Age du perso : 19 ans × Côté love : Aucun souvenirs


Message(#) Sujet: Re: strange things did happen here (damyan) Sam 22 Nov - 20:22

Oooh bavee
Good luck pour terminer ta fiche & pense à moi pour un lien iwantyou




"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~  ©endlesslove.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Lizzie-Ivy Eswood Stilson "
ADMIN Speedy. × Tell me your dreams ♧ ❞

× Ma Célébrité : keiraHOTknightley × Nombre de messages : 16353 × Age du perso : vingt-cinq ans. × Job : râleuse têtue et inutile. × Côté love : c'est flou.. you ? #lizzielalâcheuse.


Message(#) Sujet: Re: strange things did happen here (damyan) Dim 23 Nov - 0:46

    omg connor shoock pleaase r'welkk damyan damiiam l'new-yorkais-sexy loovee
    hâte d'en savoir plus sur c'renouveau d'perso ♥ & bon jeu toujours (:



❝ Keep a weather eye
on the horizon . ❞
He fell in love with a woman. He fell in love with the sea. Same story, different versions. And all are true. It was a woman as changing and harsh and untamable as the sea. Him never stopped loving her. But the pain it caused was to much to live with, but not enough to cause him to die. × BY LIZZOU

spoiler :
 

♪ « dreams never end » dream
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Susie-Joddy Lewis Hunprey "
ADMIN Crazy. × It's only the beginning ღ ❞

× Ma Célébrité : jessica marie alba <3 × Nombre de messages : 11158 × Age du perso : 26 ans - née en 1988 à NY × Job : maman à temps plein, c'est déjà bien × Côté love : lui, malgré tout


Message(#) Sujet: Re: strange things did happen here (damyan) Mar 25 Nov - 14:54

  • THETA hiihii gaga  re-bienvenue avec c'perso, Damyanouu loveme
    bonne continuation pour ta présentation & bon jeu chez les verts (:



more:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Locklain-James O'Donaill "
❝ Success. × Forget the burdens of the past ₪ ❞

× Ma Célébrité : Noel Fisher × Nombre de messages : 628 × Age du perso : 22 ans × Job : Dealer, trafiquant d'armes × Côté love : M'emmerde pas 😏 FUCK-U


Message(#) Sujet: Re: strange things did happen here (damyan) Sam 29 Nov - 10:13

O.M.G dis-moi que tu vas bien le jouer en gay je veux un lien bavee

Rebienvenue ici et amuse-toi bien, Damyan Very Happy


Did I swallow hallucinogens ? Cause
if not, where the hell did all of it go ?

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: strange things did happen here (damyan) Sam 29 Nov - 18:45

yeeeees, merci.  hon
alexandra et locklain, on s'fera un lien qui tue tout. :héhéé: I love you
(j'ai fini ma fiche. leche )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Lizzie-Ivy Eswood Stilson "
ADMIN Speedy. × Tell me your dreams ♧ ❞

× Ma Célébrité : keiraHOTknightley × Nombre de messages : 16353 × Age du perso : vingt-cinq ans. × Job : râleuse têtue et inutile. × Côté love : c'est flou.. you ? #lizzielalâcheuse.


Message(#) Sujet: Re: strange things did happen here (damyan) Sam 29 Nov - 22:59

    livreur de pizza, serveur, barman, journaliste, étudiant en droit... futtfutt heartt
    ton personnage est trop génial, miam ooo donc j'te valide, pamplemous (:
    voilà have fun à new york & surtout continue de t'amuser parmi nous <3



❝ Keep a weather eye
on the horizon . ❞
He fell in love with a woman. He fell in love with the sea. Same story, different versions. And all are true. It was a woman as changing and harsh and untamable as the sea. Him never stopped loving her. But the pain it caused was to much to live with, but not enough to cause him to die. × BY LIZZOU

spoiler :
 

♪ « dreams never end » dream
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: strange things did happen here (damyan)

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-