avatar
» SuKaLi&Ti "
❝ The STAFF. ✕ All for One ☆ ❞

× Ma Célébrité : Jessica, Evie, Keira & Taissa <3 × Nombre de messages : 1744 × Age du perso : 8 ans déjà *O* × Job : Adminettes (a) × Côté love : This heaven this is the end.


Message(#) Sujet: ▷ TEAM TWO × is it a crime to fight for what is mine ? Mer 10 Sep - 20:26

❝ team two – is it a crime to fight
for what is mine ? ❞


Les rumeurs racontent que les hostiles sont des êtres tellement inhumains qu’ils n’auraient guère besoin de nourriture pour survivre. Sans vouloir alimenter la rumeur, Min-Soo traîna Damyan en direction du potager, pour réalimenter les vivres de la féroce team grise. Mais c’était sans compter sur la présence bien pensée de Jay et Laïla, qui guettent inlassablement les réserves des Kappas pour affamer l’autre équipe.
Le face à face débute lorsque Damyan et Min-Soo arrivent au potager et découvrent qu’ils ne sont pas aussi seuls qu’ils l’imaginaient. Bien décidés à se nourrir coûte que coûte, les nouveaux partenaires hostiliens ont la ferme intention de rapporter de la fraîche nourriture sur leur campement. Mais Laïla et Jay n’hésiteront pas une seule seconde à préserver leurs vivres, et à montrer que la bataille ne se fera pas sans eux. A Damyan de savoir s’il contrôlera – ou non – sa folie meurtrière, et si Min-Soo saura faire croire que lui aussi a choisit l’équipe Kappa. Dans tous les cas, personne n’en sortira indemne.

NB : pas plus de 500 mots – prévenez les
autres joueurs en cas d’absence – pas d’ordre de
réponses, chacun répond après 2 autres membres minimum.
-----------------------------------
les participants sont : Damyan, Jay, Laïla, Min-Soo.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Laïla-Chilali G. Liliana "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : dasha sidorchuk × Nombre de messages : 4476 × Age du perso : 18 ans


Message(#) Sujet: Re: ▷ TEAM TWO × is it a crime to fight for what is mine ? Sam 20 Sep - 20:49



✈ LAILA-CHILALI & OTHERS
TEAM TWO × is it a crime to fight for what is mine ?

« Réveille-toi, Jay, je crois que j’ai entendu un bruit ». Pour appuyer son murmure, la jeune amazone secoua le bras de son coéquipier. Ils étaient là depuis le milieu de la nuit, dans l’objectif de protéger le potager de toute invasion ennemie. La tension était telle que même les animaux n’osaient plus remuer. C’était sans doute cela qui chagrinait le plus Laïla : même si elle répétait partout - autant pour convaincre les autres que pour se convaincre elle-même - qu’elle n’avait plus rien à voir avec ses « sœurs » les amazones, elle ne pouvait s’empêcher de ressentir de la sympathie pour les animaux, qui subissaient les différents des hommes. Elle secoua la tête, autant pour chasser ces pensées que la fatigue. Encore une fois, les deux guetteurs s’étaient endormis. Elle avait pourtant tout essayé pour s’en empêcher, mais cela faisait tellement longtemps qu’elle n’avait pas eu une vraie nuit. Heureusement, elle avait le sommeil léger. Au premier craquement de brindille, elle s’était réveillée. Elle chuchota au jeune rebelle qui se réveillait : « Restes là. J’vais grimper sur un arbre voir d’où ça vient. ». Car malgré tout, même si elle s’était promis de ne plus rien faire qui puisse lui rappeler sa vie d’avant, sa vie d’amazone, malgré tout, elle ne pouvait s’empêcher de faire appel à ces réflexes. C’était plus fort qu’elle. Mais elle se dit que c’est parce qu’elle n’a pas le choix, elle ne peut pas faire autrement. Il faut bien savoir qui arrive, et d’où. Qui sait ? Peut-être que c’est la relève, au fond … Mais au fond, elle n’y croit pas trop. C’est comme si l’Ile, qui la protège depuis son plus jeune âge, lui transmettait la certitude que ce n’étaient pas des amis, mais bien des ennemis qui approchaient … Elle se hisse en haut de l’arbre, attentive à ne pas faire de bruit. Un instant, elle savoure la sensation d’être un petit peu dans le ciel, un petit peu un oiseau. Elle aurait tellement aimé pouvoir voler, Laïla, elle aurait aimé mériter son second prénom, « Oiseau de neige ». Mais Laïla n’est pas un oiseau, juste une humaine, juste une pauvre humaine qui ne sait plus bien ce qu’elle doit faire. Elle observe autour d’elle, elle surveiller les horizons. Et alors, elle remarque deux silhouettes. « Arkuynn soit maudit … ». Elle s’arrête aussitôt. Arkuynn n’existe pas, Arkuynn est juste une histoire stupide que lui racontaient les autres amazones. Elle redescend précipitamment de son perchoir et faire son compte rendu à Jay. « Je crois qu’ils sont deux. Je les connais pas. Mais faut dire que je connais pas grand monde ». Un instant, elle en veut aux amazones, de l’avoir ainsi coupé de tout. Elle avait 18 ans, et ne connaissait vraiment qu’une dizaine de personnes, alors que l’Ile accueillait des dizaines et des dizaines d’occupants … Et à cause de ça, elle était même pas fichue de savoir si les deux silhouettes qui approchaient étaient de leur côté ou pas … Sans réfléchir, elle tape contre un caillou.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Meenah Elyzabell Lee "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : Arden Cho × Nombre de messages : 1680 × Age du perso : 22 ans et des poussières × Job : Espionne × Côté love : Vide, mais il peut toujours changé la situation...


Message(#) Sujet: Re: ▷ TEAM TWO × is it a crime to fight for what is mine ? Mer 24 Sep - 2:55

Noah + is it a crime to fight for what is mine ?

#TEAMTWO


Depuis maintenant plusieurs jours, le jeune asiatique tentait de faire ces preuves. On peut dire qu'il ne l'a pas eu facile en additionnant les  cicatrices qu'il avait dû subir ainsi celle qu'il avait déjà sur les côtes avant d'arriver sur l'île, il se disait capable de faire parti de ceux que l'on craint.  Cependant, ce n'est surement pas avec un mec comme Damyan que Noah allait y arrivé, avoir la confiance de Damyan, pour l'asiatique, était  quasi impossible. Noah savait que tous ses mouvements et la totalité de ses mots étaient analysés. Les regards posés sur lui ne l'inquiétait nullement, puisqu'il était normal pour lui que l'on dévisage un traitre. Le jeune homme se qualifiait lui-même d'infidèle envers les siens, il avait volontairement choisi de prendre pour le groupe qui semblait pour lui le plus fort, les hostiles, ceux que l'on doit craindre. De plus, Noah se sentait totalement utile lorsque l'on parle des habitants de l'île. Inévitablement, il était encore en vie que grâce à cette fonction que l'on lui avait donné. « Donc... »

Il est vrai que Noah ne voulait rien faire sans l'accord de Damyan, il était l'hostile, bien que c'était Noah qui s'était offert pour aller au potager, sachant totalement qu'il y avait ce qui leur fallait pour la troupe qui devait survivre. Même si leur but était simple, l'asiatique ne voulait tout de même pas mettre la pouce à l'oreille en ce qui concerne sa décision aux habitants de l'île : les hostiles en premier. Ensuite, ce n'est que détail. Noah avait sur son dos un vieux sac de randonneur, de quoi le remplir à fond. Pour lui c'était ce qui fallait faire. Il observa  les alentours, plus que quelques mètres encore, se disait-il. Il se tourna vers Damyan et lui montra du doigt la direction du potager. Devrait-il passer par derrière ou bien un à la fois ? Quelques questions de survie. Il ne savait plus trop quoi en faire. «Je propose de ramasser... s'il y quoi que se soit, je vais être prêt. » Noah sorti son couteau, c'était avec ce couteau qu'il s'était ouvert au niveau des côtes. Un simple pari, pour une question de snif et d'argent. Un sourire noir apparu sur le visage du jeune homme. Comme s'il en était fier. Un peu plus tôt, No' avait avertit Damyan qu'il y avait toujours deux personnes au potager, une seule personne dans des moments aussi tendu était dangereux et trois personnes étaient beaucoup trop pour le travail qu'il y avait à faire sur cette misérable île. Noah espérait simplement que les gardiens du moment n'étaient pas quelqu'un qu'il avait fréquenté. L'asiatique était sur ses gardes, il était à l'affût du mouvement et il cherchait de loin où était les habitants qui gardaient les ressources.




© Chieuze



You know that the past is never dead
abram-joaquim ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart.
à la recherche de ma big sistha

(by anaëlle)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: ▷ TEAM TWO × is it a crime to fight for what is mine ? Mer 24 Sep - 21:34

Louder than words
Damyan
feat.
Others


 

 



 

 

I hold a beast, an angel and a madman in me.


L’amour et la haine étaient si près l’un de l’autre. Il suffisait d’un pas dans la mauvaise direction pour que la donne change complètement. Les émotions étaient des êtres à part entière qui pouvaient retourner leurs vestes à tout moment. Un mot, une remarque, un geste, un regard. Des moments qui, seuls, n’avaient aucune signification, mais qui ensemble pouvaient tout changer. N’était-ce pas la même chose avec cette guerre? La même chose avec cette compétition, cette rengaine de haine sans réel sens. On se battait pour un morceau de terre dont personne ne voulait vraiment. Les hostiles s’y sentaient bien, sur cette île, parce que les lois n’y existaient pas, parce qu’ils pouvaient être vraiment eux, pour la première fois, dans cet endroit plus sauvage encore qu’ils ne l’étaient. Mais qui a dit qu’ils étaient plus libres? Ils étaient prisonniers, une prison sans barreau.
Damyan se serait passé de cette tentative de délivrance, de cette recherche d’une réelle liberté. Après tout, c’était ce que c’était, les hostiles voulaient se débarrasser d’un des derniers obstacles qui les empêchaient de vivre leurs vies sans être dérangés. L’homme n’avait jamais porté les originaires dans son cœur, mais ce conflit engendrait des conséquences qu’il aurait préféré éviter. Bien sûr, il avait l’esprit pragmatique, il y voyait bien les avantages. Un peu plus de prisonniers, un peu plus de chances d’obtenir un chef-d’œuvre. Ses derniers temps avaient été plutôt ennuyeux, son art n’avançait plus et il avait besoin d’un peu d’inspiration. Chaque artiste devait, un jour ou l’autre, affronter la page blanche. La sienne le tourmentait tant qu’il en perdait le sommeil, ses pensées obnubilées par des tourments qu’il n’avait pas connu depuis longtemps.
Mais les avantages étaient peu contre les désavantages. Les hostiles étaient un clan plutôt fermé, et cela convenait parfaitement à Damyan. Celui-ci avait même rejoint le groupe pour cette particularité. D’y voir des nouveaux y faire leurs entrées était, d’un côté, une bonne stratégie, mais, d’un autre, une véritable aberration. Hors de question pour l’hostile de faire une place à ses rescapés qui n’hésiteraient pas à changer de clans dès que le moment se présenterait. S’il ne disait pas sa désapprobation, Damyan les surveillait toujours du coin d’un oeil bien ouvert.
À ce moment-là, marchant à côté de Noah, l’hostile ne parlait pas beaucoup. Il n’avait pas vraiment eu envie d’aller au potager, cela l’ennuyant plus qu’autre chose. Mais ‘il fallait que tout le monde fasse sa part’, puis hors de question de laisser l’asiatique y aller seul. Allez savoir s’il pouvait faire un bon travail, ses preuves étaient encore à faire. Pressant ses doigts contre la lame qui était cachée derrière sa ceinture, l’homme regardait d’une certaine distance le potager. Il n’était pas rationnel, ni stratège, mais il était chasseur, et il savait chasser. Son instinct était aiguisé et lui disait qu’ils étaient observés. Deux rescapés surveillaient cet endroit, que lui avait dit le petit. Continuant à avancer, l’hostile jeta un regard du coin de l’œil à ce qui lui servait d’allié. « N’essaie pas de faire quoi que ce soit d’idiot, concentre-toi plutôt sur la nourriture. » Son ton était calme, le brun ne sentait aucune nervosité, ce côté zen qui le caractérisait si souvent refaisant surface à ce moment-là. Il aimait bien s’adonner à la méditation, une fois de temps à autre, et cette matinée-là, il en avait bien profité pour se relaxer avant cette expédition. « Cache donc cette lame, et essaie de les convaincre que nous sommes avec eux. C’est à ça que vous servez, non? » Il haussa un sourcil, en regardant l’asiatique, le ‘vous’ faisant référence aux nouveaux de leur côté. Damyan ne perdait pas en tête sa mission; les hostiles avaient besoin de nourritures et il en ramènerait.
© Gasmask




Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Laïla-Chilali G. Liliana "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Ma Célébrité : dasha sidorchuk × Nombre de messages : 4476 × Age du perso : 18 ans


Message(#) Sujet: Re: ▷ TEAM TWO × is it a crime to fight for what is mine ? Dim 5 Oct - 18:33



✈ LAILA-CHILALI & OTHERS
TEAM TWO × is it a crime to fight for what is mine ?

« J’vais approcher ». Bah oui, fallait bien qu’un d’entre eux se décide, et Jay ne semblait pas disposer à faire le premier pas. Et puis, même si elle ne le disait pas, elle le trouvait vraiment maladroit. Car oui, même si elle cherchait à l’oublier, son corps, lui, n’oubliait pas ces années passées dans la jungle, à approcher sans bruit des animaux sauvages sans qu’aucun ne remarque jamais sa présence. Son corps, lui, n’oubliait pas comment marcher sans faire bruisser la moindre branche, sans faire bouger la moindre feuille. Des deux, elle était celle qui pouvait s’approcher le plus sans se faire remarquer. Et elle ne supportait plus cette inaction. Elle devait aller voir si les deux arrivants étaient amis ou ennemis. Essayer d’écouter leur conversation, essayer de comprendre ce qu’ils venaient faire ici. Essayer, essayer encore. Elle ne faisait que cela, dans le fond, essayer. Essayer de s’adapter à sa nouvelle vie, essayer de comprendre les codes de son nouveau clan. C’était tellement différent de ce qu’elle vivait avant ! Chez les amazones, c’était Laïlynn et Lorelaï, qui prenaient les décisions, et les autres n’avaient plus qu’à les écouter, même si elles avaient le droit de donner leur avis. Ici, c’était autre chose : chacun participait aux décisions. Même elle. Mais elle n’avait jamais eu la possibilité de choisir pour elle-même, qu’elle n’avait pas su que répondre lorsqu’on lui avait demandé « Alors, tu veux faire quoi, toi ? ». Alors, elle avait bredouillé qu’elle s’en moquait, qu’elle ferait ce qui était le plus utile. Sous-entendu : ce qu’on lui dirait de faire. Mais personne ne s’était moqué, personne ne s’était énervé. Peut-être avaient-ils compris, ou bien avaient-ils pitié. Ou bien, pire encore, se méfiaient-ils d’elle. Peut-être qu’en fait, ils étaient bien content qu’elle ne prenne pas trop d’initiatives, car ils avaient peur qu’elle soit une sauvage, et peut-être qu’ils craignaient de la mettre en colère. Elle n’en savait rien, mais tant pis. On lui avait demandé de surveiller le potager, et elle mettait tout son cœur à l’ouvrage. Alors, sans un bruit, elle s’approcha des deux inconnus, des deux intrus.

Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: ▷ TEAM TWO × is it a crime to fight for what is mine ?

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-