avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: ❝ oh darling my heart's on fire. ❞ (seth) Dim 22 Juin - 22:07



❝ il s'appelle seth, elle noreen ❞

Haletante, Noreen sentit sa cadence se ralentir, et elle se retrouva assise sur un rocher avant même de s'en apercevoir. Elle avait traversé l'île entière d'un bout à l'autre pour ne trouver personne. Bien sur, elle avait croisé des tas de gens, mais elle n'avait pas réussi à mettre la main sur le seul être qui l'intéressait. Elle l'avait cherché partout ; à moins que ce n’était qu’une simple impression qu’elle avait. Dans tous les cas, elle se sentait au bout du rouleau, comme si jamais elle ne parviendrait à lui adresser les quelques mots qu’elle comptait lui dire. Enfin, jamais, probablement pas ; si elle retentait sa chance le lendemain, il y avait fort à parier qu’elle le croiserait avant la tombée de la nuit. Mais elle ne voulait pas le voir demain – elle ne pouvait pas le voir demain. Car c’est demain qu’elle partait pour un long voyage rempli de questions, dont la principale était probablement : quand reviendrait-elle ?
Elle avait préparé son discours, le connaissait presque sur le bout des doigts mais, maintenant qu’elle y réfléchissait, là, sur son caillou occupée à respirer le peu d’air frais qui circulait encore à cette période de l’année, tout lui semblait surfait. C’était terriblement faux, tout ce qu’elle comptait lui dire, et à cet instant elle supposa qu’elle devrait probablement se contenter de lui dire ce qui lui pesait sur le cœur, sans compromis ni réflexion trop poussée. Elle aurait pu y réfléchir encore un peu, mais il n’était pas là, car elle n’était pas foutue de le trouver. Elle aurait pu abandonner, se dire que de toute façon, elle le reverrait un jour ou l’autre ; seulement, rien n’était moins sûr. Elle inspira une grande goulée d’air, se reposa d’un grand coup sur ses pieds, et reprit sa route ; peu importe si elle devait traverser l’île dans tous les sens pour retrouver sa trace, ce soir elle était prête à tout. C’était peut-être sa dernière chance de lui dire bien des choses ; de lui faire comprendre bien des choses qu’il n’imaginait probablement pas.

Les mains enfoncées dans les poches de son short, la demoiselle se forçait à réfléchir à l’endroit où il pouvait bien se terrer. Et c’était comme si toutes ses belles certitudes se cassaient la gu*ule les unes après les autres car, si elle avait eu l’impression de le connaitre en se levant le matin même, il lui semblait à présent que n’importe qui aurait pu être capable de le retrouver, n’importe qui sauf elle. Elle tournait en rond sur cette foutue île, comme elle tournait en rond dans sa vie et, quelque part, de ses relations. Enchainant les mètres, elle arrivait à court d’idées. Ou alors, elle était simplement rendue au moment où il fallait avouer la vérité : elle savait où il était. Elle avait juste espéré que non, qu’elle n’aurait pas à aller jusque là. Elle ferma les yeux un instant, réfléchissant à un lieu qu’elle n’avait pas visité, mais rien ne lui venait en tête. Alors, à contrecœur et presque à reculons, avouons-le, elle traversa les derniers mètres qui la séparaient de l’habitation d’Edge… et de Wendy.
Le contraste de la pièce était si violent qu’elle arrêta un instant de respirer, comme si le travail de ses poumons allait déranger l’harmonie silencieuse de l’endroit. Seulement, c’est l’énervement qui commençait à s’emparer du petit corps frêle de la jeune femme car, à cet instant, elle commençait à imaginer la possibilité de s’en aller sans lui avoir dit au revoir. Car il n'était pas là, auprès de sa jumelle. Elle ne voulait pas abandonner mais, maintenant qu’elle avait passé sa journée à se fatiguer pour rien, elle ne voyait plus la lumière au bout du tunnel. Se refusant de baisser les bras, elle décida tout de même de faire une pause dans ses recherches, et d’aller se calmer dans un endroit qui, à coup sûr, l’apaiserait. Bien-sûr, une fois l’esprit clair, elle reprendrait la route, et pourrait réfléchir correctement à l’endroit où le trouver. Alors elle traversa rapidement, presque à bout de souffle, parce qu’on crevait de chaud et qu’elle avait l’impression de n’avoir que marché durant sa journée – ce qui, quelque part, était plutôt véridique. Et, tandis qu’elle s’approchait, presque pressée d’y arriver, elle se stoppa net. C’est un peu comme si, quelque part, quelqu’un l’avait entendu et avait décidé d’exhausser ses prières au moment où elle n’y croyait plus le moins du monde. Elle l’aurait reconnu entre mille, pas forcément parce qu’il était différent, mais clairement parce qu’elle avait cette drôle d’impression qui lui criait : c’est bon, t’as réussi, même si tu l’as pas vraiment fait exprès. Elle s’approcha doucement, ne souhaitant pas lui faire peur, mais elle avait hâte, hâte de lui raconter qu’elle avait traversé l’île entière à sa recherche, qu’elle avait manqué d’abandonner mais que finalement il était là, là où elle ne l’attendait pas, comme d’habitude finalement, et que… Elle avala difficilement sa salive, une réalité coincée en travers de la gorge.

Ils s’étaient pourtant jurés, sur leurs propres têtes. De ne dire à personne où ils allaient ; pire, de ne dire à personne qu’ils partaient. Promesse que Noreen escomptait bien honorer, au moins pour la beauté du geste et la tranquillité de la chose car, si personne ne savait, alors on ne risquait pas de lui poser la moindre question. Mais c’était Seth, et ça faisait toute la différence. Elle inspira une goulée d’air et ne put retenir son regard de fuir celui de l’homme, au moment où elle décida de ne pas laisser sa bêtise rompre une promesse. Car c’est précieux, les promesses. « Qu’est-ce que tu fais ici ? », souffla-t-elle simplement de la voix la plus douce possible pour ne pas le sortir trop brutalement de ses songes. En fait, elle avait songé à terminer sa phrase à grand coup de ‘tout seul’, mais ça lui avait finalement paru un peu stupide, puisque son interlocuteur passait le plus clair de son temps tout seul. Tentant vainement de chasser les mauvaises idées de son esprit et le regard posé sur le sublime spectacle que lui offrait le lieu, elle s’approcha lentement de lui. Son cœur s’apaisait soudainement, pour des raisons qu’elle-même ne connaissait pas et qui, pourtant, semblaient vraiment claires ; en effet, elle l’avait enfin retrouvé, et avec lui l’espoir de lui dire au revoir. Et puis, il était simplement là alors, tout allait de soi. Prise dans l’instant, elle se surprit même à admirer l’île, pour la première fois depuis bien longtemps. « Il paraît que la beauté est partout, qu’il suffit simplement de la voir. Je la vois, ici. » Elle était calme. Plus angoissée par son voyage, plus perturbée à l’idée de cacher la vérité à tant de monde, plus dérangée par toutes ces questions qui la tiraillaient depuis des jours, et surtout des nuits. Tout allait bien.
Seulement, si elle avait tant espérer voir Seth, elle était à des années lumières d’imaginer que ce que lui avait à lui dire était beaucoup moins réjouissant que la raison pour laquelle la demoiselle l’avait cherché durant la quasi-totalité de la journée.





you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Seth A. Lightfellow "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : aaron tveit. × Nombre de messages : 433 × Age du perso : vingt-huit ans. × Job : capitaine dans l'armée américaine. × Côté love : l'évidence ne se dit pas.


Message(#) Sujet: Re: ❝ oh darling my heart's on fire. ❞ (seth) Mer 13 Aoû - 18:02

oh darling my heart's on fire
noreen&&seth
Plutôt comme à son habitude, Seth avait passé la majeure partie de sa journée dans un endroit où il n’avait aucune chance de se faire déranger. À vrai dire, il évitait la compagnie de quiconque comme de la peste. Le reste de sa journée avait été dédié à Wendy - et par conséquent à Edge - mais il était bien rapidement reparti de son côté. Même si la majorité de son temps était passé en leur compagnie, on ne pouvait pas dire qu’il était si à l’aise… du moins pour ce qui était de Edge. Disons que c’était toujours aussi compliqué qu’avant, même si Wendy avait insisté pour que les pots cassés soient réparés entre les deux jeunes hommes, ce n’était pas fait. Il s’agissait surtout d’une relation malaisante, une relation dont il se serait passé s’il avait eu cette chance. Plus que tout, Seth craignait que des sentiments refassent surface ou pire que sa soeur et le mari de cette dernière apprennent ce qui s’était réellement passé dans la tête du jeune homme, huit ans auparavant. Bref, passant outre ses problèmes familiaux, Seth avait finalement décidé, après avoir fait un tour chez les Silverberg/Lightfellow, de s’isoler le plus possible. Il aurait pu aller chasser, une activité qu’il appréciait malgré tout, mais à vrai dire, il avait plutôt envie de ne rien faire. Ce n’était pas si étonnant, il avait souvent besoin de se ressourcer ainsi. Il n’avait aucune idée qu’il était recherché activement par une personne, mais au final c’était mieux ainsi. Parce que sans le savoir, il l’évitait volontairement. Tout ça à cause de quelque chose que lui avait dit Edge, une discussion qui avait semblé anodine à la base, mais qui s’était rapidement transformé en quelque chose de sérieux. C’était par rapport à Wendy… et à Noreen. Il ne s’était pas attendu à une telle information d’Edge, qui s’entendait bien avec Noreen, mais qu’importait au final. L’information frappa son coeur et il ne savait même pas comment réagir même maintenant.  
Donc voilà, Seth était installé sur la branche d’un arbre près de la cascade à réfléchir sur un problème épineux : la relation entre Wendy et Noreen. Lui qui avait cru que tout se passait ou se passerait bien entre elles, il était loin du compte. Ce que Edge lui avait dit, confié même, c’était la façon dont se comportait Noreen envers Wendy. Le jeune homme ne savait pas comment le mari de sa soeur avait été mis au courant, mais sans doute que Wendy avait été plus portée à en parler à l’homme de sa vie plutôt qu’à son grand frère qui avait vanté les mérites de l’autre blonde pendant leurs conversations. Ça l’énervait de l’avoir appris ainsi, Wendy aurait du lui en parler, mais il était plus énervé contre Noreen. La fibre de grand frère protecteur me direz-vous et c’était effectivement cela qui parlait dans la situation. Comme s’il n’arrivait pas à croire que Noreen aurait pu agir ainsi avec sa soeur. Peut-être qu’il se sentait un peu trahi aussi au final, si elle avait été ainsi avec Wendy, était-ce à cause de ce qu’il lui avait confié. Une telle pensée ne fit qu’envenimer son esprit. Il valait définitivement mieux pour tout le monde qu’il reste seul. Autant pour Noreen, que pour Wendy, les deux étant la cause plus ou moins volontaires de cette situation. Les deux pour ne lui avoir rien dit, mais Noreen encore plus pour avoir… mal agi avec Wendy. C’était aussi idiot que ça, mais n’importe qui devait s’imaginer que quiconque n’était pas complètement adorable avec Wendy devait s’attendre à subir la colère de Seth ou… quelque chose comme ça disons.

Puis, Seth décida que la bonne marche à suivre, ce serait d’aller confronter Wendy, savoir de quoi il en retournait. Peut-être qu’il saurait davantage quoi faire, parce qu’au final, il y avait quelque chose en lui qui ne voulait pas se montrer dur avec Noreen. Une drôle d’émotion qui ne lui plaisait pas trop au final, ça lui rappelait de mauvais souvenirs sans doute, mais bon. Descendant de l’arbre, il jeta un coup d’oeil en direction de la cascade sans savoir que la principale concernée de tous ses problèmes - du moins cette fois - s’approchait dangereusement. C’est seulement lorsqu’il se retourna qu’il tomba nez-à-nez avec Noreen et que tout se stoppa. Ça faisait étrange d’ailleurs, habituellement, il savait comment agir envers elle et surtout, il n’était pas en colère contre elle la majeure partie du temps. Elle était l’exception qu’on n’aurait pas pu imaginer, tout simplement. Et maintenant, il se trouvait à prendre le parti de sa jumelle contre cette exception, peut-être parce qu’au final, protéger Wendy, qu’elle le voulait ou non, restait toujours sa priorité. À la question que la blondinette lui posa, il haussa les épaules. Une réponse habituelle venant de lui, mais quelqu’un le connaissant moindrement pourrait sans doute remarquer le fait qu’il était tendu, du moins plus qu’il ne l’était normalement. « J’avais besoin de réfléchir. » Dire qu’il avait eu besoin d’être seul serait limiter la chose considérant que c’était toujours le cas. Enfin, il retourna dans son mutisme qui le caractérisait tant, sans même daigner répondre à ce qu’elle disait alors. Oui, la beauté était présente à cet endroit, mais au final, ça ne changeait rien.
« Pourquoi… Pourquoi as-tu mal agi avec Wendy ? » Ou comment poser une question qui ne voulait pas dire grand chose ! À vrai dire, malgré le ton dur qu’il employait et le fait qu’il avait peut-être l’air de savoir de quoi il voulait parler, Seth ne savait pas du tout par où commencer. Il voulait protéger sa jumelle, s’assurer que personne ne la traiterait d’une mauvaise façon, même si au final ça ne sortait pas si bien. Puis ce n’était pas tellement une question de mal agir enfin… « En fait pourquoi tu l’as traité comme ça, elle ne t’as jamais rien fait. » Et même si Wendy avait pu être horrible envers Noreen, bonne chance pour convaincre Seth d'une telle réalité

{mille ans plus tard & et c'est plutôt moche sorry .w. & j'ai décidé que ce serait edge qui en parlerait à seth  o/}



    for you i have to risk it all
    how do i breath ?when you're not here i'm suffocating i want to feel love, run through my blood tell me is this where i give it all up?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: ❝ oh darling my heart's on fire. ❞ (seth) Ven 29 Aoû - 21:33



❝ il s'appelle seth, elle noreen ❞

Elle avait tout préparé. Du début à la fin, son discours était scellé. Elle avait trouvé comment commencer et savait même par quoi elle conclurait. A vrai dire, si elle avait passé la journée à le chercher, sa nuit précédente avait été ponctuée de recherches un peu différentes, car son discours devait être parfait. Alors elle s'était retourné les méninges, et éventuellement l'esprit pour trouver comment elle lui dirait au revoir, sans jamais évoquer un quelconque départ. Tout devait être parfait, elle le savait. Mais elle n'était pas non plus sans ignorer que la réalité n'est jamais calquée sur ce qu'on peut imaginer. Tout allait être foutu en l'air d'un seul grand coup de vent, simplement parce que les choses ne se déroulent jamais comme on le voudrait.

Ses mots sonnaient un peu faux et l’irlandaise n’eut pas réellement besoin de sa réponse pour le comprendre. A vrai dire, même s’il venait de répondre à sa question d’une manière totalement abstraite, Noreen, aspirée par l'air distant de Seth, pouvait déjà lire dans son regard que quelque chose n'allait pas. Il n'était pas comme d'habitude, elle aurait pu le jurer. Impatiente comme elle l’était, elle se força pour ne pas lui demander immédiatement les raisons de ses méditations au bord de la cascade ; en attendant, elle se permit d’imaginer ce qui pouvait bien le laisser perplexe. Habituellement, tout avait l’air de voler à des kilomètres au-dessus de la tête de Seth, et c’était même plutôt surprenant de l’entendre avouer qu’il avait eu besoin de réfléchir. Et, déjà, tout semblait aller de travers. Elle était pourtant bien loin d’imaginer qu’elle seule était la raison principale de ses tourments, elle qui, naïvement, pensait, à tord sans nul doute, ne jamais lui avoir fait le moindre mal. Elle le laissa ainsi prononcer les premiers mots, car elle était comme ça : elle préférait aller droit au but, plutôt que de tourner autour du pot pour finalement revenir au même point. Elle ne fut pas étonnée de le voir cracher le morceau sans un quelconque effort de sa part ; parce qu’il partageait habituellement si peu qu’il avait aujourd’hui forcément quelque chose à lui dire. Par contre, c'est bien ses yeux qui furent à deux doigts de quitter ses orbites lorsqu'elle put enfin comprendre la raison de son comportement si distant. Dans la grandeur de l'horizon, elle tenta de trouver son calme. Mais ce soir, elle n'eut pas la force de faire le moindre effort pour faire baisser la colère de son interlocuteur, habituellement presque privilégié. « Sérieusement Seth ? » Elle n'en cru ni ses yeux, ni ses oreilles. Le pire, c'est ce qu'elle pouvait lire au fond de ses iris : il était sérieux. Et énervé. A vrai dire, elle l'avait toujours un peu considéré comme un petit ourson tout mignon, du genre qui ne perd jamais ni patience ni gentillesse. Mais il fallait pourtant bien se rendre à l'évidence : il allait, incessamment sous peu, sortir de ses gonds. L'irlandaise se racla bruyamment la gorge en essayant d'avaler le morceau. Elle qui avait traversé l’île à sa recherche voyait sa petite bulle de bonheur éclater juste sous ses yeux. Ils étaient à un tournant de leur piètre relation et, une nouvelle fois, leur discussion allait graviter autour de Wendy.
« J'en ai marre, tu sais ? C'est Wendy, encore Wendy et toujours Wendy. Je crois que tu serais autant perdu qu'elle si vous vous étiez pas retrouvés. Et m*rde, c'est chiant a la fin ! » Elle était son monde et Noreen parvenait à se faire à cette idée. La plupart du temps. Mais pas cette fois. Car c’était bien la première fois que la jumelle Lightfellow réussissait à briser les espérances de l’irlandaise, qui venait clairement de tomber de son petit nuage. Elle qui s’imaginait des retrouvailles –et des adieux- hauts en couleur allait être servie. Et très probablement déçue.
Elle pouvait comprendre, ou tout au moins essayer. D'accord, Wendy et Seth avaient quelque chose de spécial que rien ne pourrait jamais briser et qui, à coup sur, survivrait encore à travers la distance, le temps, et même la mort. Mais Wendy ne pouvait pas régler ses problèmes elle-même ? Après tout, elle avait si bien su prouver qu'elle était grande lorsqu'elle avait décidé d'épouser le meilleur ami de son frère. Alors m*rde : elle prenait des décisions, et c'était à son frère de les assumer. Noreen aurait rêvé, elle, d'avoir la chance de pouvoir faire des erreurs et de laisser sa jumelle ramasser les pots cassés. Mais, pour dire vrai, peu d'êtres humains pouvaient se venter d'avoir une âme sœur qui, quelque part, serait toujours là pour les protéger du monde. C'était trop facile. Beaucoup trop ; et, ce soir, l'irlandaise ne pouvait plus supporter ça. Elle serait partie, vraiment. Elle aurait tapé du pied, lui aurait jeté une ou deux répliques cinglantes avant de disparaitre aussi vite qu'elle était arrivée. Mais elle n'en ferait rien. Quelque part, une drôle de force lui soufflait de rester encore un peu ; pas pour dénouer le nœud du problème, ça non. Mais juste parce qu'elle sentait que leurs chemins n'allaient plus se croiser avant un bon bout de temps. C'était ça qui l'emmerdait le plus, finalement. Elle aurait voulu lui dire la véritable raison de sa présence, mais elle l'avait promis à une autre personne. Et, ce soir, c'était un peu comme si Boones, en répondant présent à sa proposition des plus incongrues, venait de s'attirer toutes ses faveurs sans même le vouloir. Car avec lui, elle pouvait se prendre la tête pour de véritables raisons. Elle pouvait sans nul doute être la pire des survivantes, avoir le plus mauvais comportement ; mais, au moins, il lui en voudrait d’être elle-même, pas de s’en être pris aux autres. Elle inspira une nouvelle fois et replongea son regard dans celui de Seth. Elle était tellement déçue de sa réaction, mais aussi et surtout de la façon dont se déroulaient les choses. Elle avait naïvement espéré pouvoir lui jeter quelques mots qui, jamais, n’étaient sortis de sa bouche, et peut-être bien qu’elle avait même imaginé, dans son inconscient le plus lointain- avoir un contact physique avec lui. Une accolade, sorte d’adieu dissimulé. Cette pensée lui donna simplement envie de le gifler, pour sa colère injustifiée, son comportement ridicule… Pour son ignorance. Elle eut envie de briser sa promesse, mais pour le coup, Boones s’imposa dans l’esprit de la jeune femme. Elle ne dirait rien à Seth ce soir, et peut-être même qu’elle ne lui dirait jamais rien. Elle ne pouvait pas. Par contre, elle pouvait faire des efforts et ne pas se braquer. Si Seth voyait qu’elle en faisait, alors peut-être qu’il aurait envie d’en faire aussi. Ça, elle n’aurait pu le parier, mais ça valait peut-être le coup et, retrouvant un semblant de calme, la jeune femme chercha à calmer la situation. Mais, clairement, elle marchait sur des œufs et elle ne tarderait pas à glisser. « J’aimerais bien savoir de quoi tu m’accuses. Alors dis-moi de quoi tu parles et je te donnerais ma vision des choses. »
Et, quelque part, elle espérait encore vainement que Wendy ne viendrait pas gâcher ses au revoir.





you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Seth A. Lightfellow "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : aaron tveit. × Nombre de messages : 433 × Age du perso : vingt-huit ans. × Job : capitaine dans l'armée américaine. × Côté love : l'évidence ne se dit pas.


Message(#) Sujet: Re: ❝ oh darling my heart's on fire. ❞ (seth) Jeu 18 Sep - 17:07

oh darling my heart's on fire
noreen&&seth
Peut-être qu’il y avait un problème dans le comportement de Seth, même que c’était très certainement le cas, mais c’était quelque chose de difficile, voir impossible à corriger. Évidemment, pour sa défense, on pouvait dire qu’il ne savait rien des intentions de Noreen, mais au final ça ne changeait pas grand chose. Sa relation avec Wendy avait toujours été une cause de problème pour les autres. Que ce soit la gente masculine qui faisait l’erreur de témoigner un intérêt pour la blondinette ou qui que ce soit d’autres qui osaient faire quelque chose à sa jumelle. Seth était beaucoup trop protecteur envers Wendy, c’était l’évidence même, mais c’était aussi réciproque. Enfin le fait n’était pas trop sur la réciprocité de leur comportement problématique, mais plutôt que le jeune homme montrait ouvertement le tout à Noreen qui n’avait pourtant pas fait grand chose pour le demander. Certes elle avait agi d’une certaine manière avec Wendy, mais aux dernières nouvelles, la principale intéressée n’en avait pas touché un mot si bien que c’était probablement négligeable.
Enfin, de cette façon, la réaction de Noreen n’était pas surprenante et surtout très logique. « J'en ai marre, tu sais ? C'est Wendy, encore Wendy et toujours Wendy. Je crois que tu serais autant perdu qu'elle si vous vous étiez pas retrouvés. Et m*rde, c'est chiant a la fin ! » Voilà qui résumait plutôt bien la situation : c’était toujours Wendy. À la base, ça ne devait surprendre personne. Le monde de Seth tournait autour de la blondinette, qu’il ait été loin d’elle pendant des années ne changeait pas grand chose à cette réalité au final. Certes Noreen avait grimpé haut dans la liste des gens qui importaient aux yeux de Seth, outre Wendy, elle y trônait très certainement et même si ce n’était pas le même genre d’importance, peu de chose ou de personnes ne pouvaient rivaliser avec la jumelle du jeune homme. Mais que répondre aux paroles emplies de vérité que disait l’autre blondinette. Oui tu as raison ? Ce serait sans doute la meilleure chose à dire, mais c’était loin d’être ce que pensait Seth à la base. « Autant perdu qu’elle ? » Drôle de réaction quand on venait de lui faire des reproches, mais forcément c’était ce qu’il retenait puisque c’est ce qui avait attrait à Wendy. « Puis c’est quoi le problème si c’est toujours Wendy ? » Outre une relation dysfonctionnelle autant avec sa jumelle qu’avec toutes les autres personnes qu’il rencontrait…. probablement pas grand chose.

Le problème, c’était aussi qu’il n’avait aucune idée de ce qui se passait dans l’esprit de son interlocutrice, ni même dans sa vie en général. Il s’entendait bien avec elle, même qu’en fait c’était plus que ça à ses yeux, et pourtant ça ne changeait pas grand chose au final. Il ne comprenait pas le problème, il ne comprenait pas Noreen elle-même, mais en ce moment il était beaucoup trop braqué sur le fait qu’elle avait quelque chose à sa jumelle. Il réalisait néanmoins qu’elle était énervée de son côté aussi même s’il ne comprenait pas pourquoi. Il n’arrivait pas à capter que s’il ramenait toujours Wendy à l’avant, dans toutes les conversations, ça pouvait être un problème, surtout dans une telle conversation. Quelque chose de plus important qu’à l’habitude. Quelque chose qui devrait lui importer à lui aussi, sans qu’il ne le sache vraiment. Sans doute que les choses seraient différentes si seulement il savait ce que Noreen était venu lui dire avant qu’il ne l’interrompe avec ses reproches sur la façon dont elle avait traité Wendy. Peut-être même que ça n’aurait pas eu d’importance face à une telle nouvelle. Probablement que rien n’aurait eu d’importance si seulement il avait su ce qu’elle préparait, seulement, elle n’aurait jamais pu savoir à quel point ça aurait eu un impact sur lui, lui-même ne le sachant pas.

« J’aimerais bien savoir de quoi tu m’accuses. Alors dis-moi de quoi tu parles et je te donnerais ma vision des choses. » De quoi il l’accusait ? Bonne question, ce n’était pas grand chose au final quand on y pensait, mais bon, ce serait beaucoup trop simple d’expliquer les choses ainsi. À la place, il fallait compliquer le tout, parler vaguement et lui reprocher quelque chose qui ne faisait peut-être pas trop de sens… « La façon dont tu as traité Wendy. Que tu lui as reproché toutes ses choses alors qu’elle n’a rien fait. Elle ne t'as jamais rien fait » Bon n’importe qui pourrait certainement rire en entendant ce qu’il disait alors. Parce qu’il était sans doute le seul à penser ainsi, mais ce n’était pas le plus important au final. Le chat allait rapidement sortir du sac puisqu’il ajouta par la suite : « Pourquoi tu as été aussi dure avec elle ? » Une question qui ne voulait rien dire, parce que bon mal agir avec Wendy, être dure avec elle, la maltraiter, c’était tout un peu relatif surtout qu’il n’avait pas été présent dans l’altercation en question et qu’il n’en avait entendu parlé que par une tierce personne. Ni Wendy, ni Noreen ne lui avait fait de contre-rendu. Sauf que ce n’était pas que ça, c’était aussi le fait que c’était probablement ce que Seth lui avait confié qui l’avait poussé à agir ainsi et si c’était vraiment le cas… ça compliquait encore plus les choses. Elle était la seule à savoir la version du jeune homme et il ne pourrait accepter qu’elle se soit servie de sa version pour reprocher quoi que ce soit à Wendy. Bref même s’il était évident qu’il bouillait un peu de colère, que ça ne se calmait pas et qu’il faisait un peu n’importe quoi. Parce qu’il ne savait rien de ce qui se passait chez Noreen ou même chez lui-même. On pouvait bien voir qu’il faisait encore et toujours les mêmes erreurs, il ramenait Wendy devant Noreen comme si c’était la chose à faire, comme s’il n’avait rien appris de la dernière fois. Mais bon certaines personnes n’apprenaient jamais et Seth faisait très certainement partie de cette catégorie de personne. Et il se retenait de continuer sur le fait qu’elle avait été injuste avec sa jumelle, parce qu’il était capable de continuer à jamais à ce niveau-là.



    for you i have to risk it all
    how do i breath ?when you're not here i'm suffocating i want to feel love, run through my blood tell me is this where i give it all up?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: ❝ oh darling my heart's on fire. ❞ (seth) Sam 20 Sep - 15:03



❝ il s'appelle seth, elle noreen ❞

De toute l’histoire de leur relation, ils étaient probablement en train de vivre le moment le plus sombre. Finalement, il était rare, voir même invraisemblable qu’ils se crachent à la figure de la sorte, pour des raisons qu’eux-mêmes ignoraient probablement. La seule chose dont Noreen pouvait à présent être certaine, c’est que la situation ne s’arrangerait nullement d’elle-même, car ni l’un ni l’autre ne semblait disposé à faire le moindre effort. Seulement, la réponse de Seth fut à la fois la goutte d’eau, mais surtout le coup de massue qui l’assomma une bonne fois pour toute. Ses mots résonnaient inlassablement de sa tête et, à cette drôle de mélodie, elle essayait de trouver un sens. Il n’y en avait aucun, voilà ce qui s’imposa à elle lorsqu’elle réalisa que le silence planait sur leurs deux corps depuis une bonne minute au moins. Son visage trahissait sûrement déjà toute la souffrance qu’il venait de lui infliger, rien qu’en lui jetant ces quelques mots en pleine face. Il l’avait dit d’une manière si détachée qu’elle en croyait encore moins ses oreilles ; parce que ça lui semblait normal, à Seth. De graviter inlassablement autour de la planète Wendy. Sans même s’en rendre compte, il venait de la jeter du haut d’une immense tour, et elle mettrait probablement un sacré temps avant de se relever. Disons qu’en la frappant de la sorte, il venait de sévèrement fissurer l’un des piliers de leur relation ; au point que, dans son mutisme confus, la demoiselle était en train de se demander, non pas comment répondre à cet affront ou comment réparer tous ces pots cassés, mais bel et bien si ça en valait encore la peine. Seth semblait avoir envie de lui crier que non et, au fil des secondes, l’irlandaise s’essoufflait d’essayer, encore et encore. Peut-être qu’aujourd’hui n’était pas un bon jour pour ça. Peut-être qu’elle en avait simplement assez de sortir constamment les armes et d’être la seule à se battre ; pas contre Wendy, ni même contre Seth, mais pour leur relation. On se bat pas seule pour quelque chose qu’on est censé construire à plusieurs.
Elle aurait probablement du garder le silence, mais, d’un accord à peine conclu, elle décida qu’il valait mieux redescendre sur terre. Ses prochains jours seraient décisifs et elle manquerait de temps pour essayer de recoller les morceaux qu’ils s’amusaient si bien à éclater un peu partout dès qu’ils en avaient l’occasion. Et puis, pour peu qu’elle en aurait envie, elle ne s’en sentait plus la force. Finalement, il était juste en train de lui reprocher d’avoir essayé de maintenir cette histoire à peu près droite quand elle avait osé dire à Wendy de rendre à Seth sa liberté. S’en était trop pour la demoiselle, qui finit par sortir de sa bulle muette d’une façon qui lui était bien singulière. « Non, t’as raison, ça pose aucun problème que ce soit Wendy. » Elle l’avait presque murmuré, à tel point qu’elle n’était même plus certaine qu’il soit parvenu à entendre tous ses mots. Mais ça ne changeait absolument rien au fait qu’il venait de la blesser là, en plein cœur.

Car elle avait eu cette impression que les choses pouvaient la lier à Seth, d'une quelconque façon. Elle avait senti que si quelqu'un lui faisait du mal, elle se devait de réagir. Et, quelque part, elle avait aussi eu l'impression que si quelqu'un s'en prenait à elle, Seth serait là pour lui tendre de la main, et peut-être même pour se soulever à sa place. Seulement, les secondes défilaient devant ses yeux et elle n'avait d'autre choix que celui de se rendre à l'évidence : c'était seulement ça, juste une impression. Peut-être qu'il aurait su apprécier ses efforts, ses remontrances si quelqu'un d'autre avait agi de la sorte. Mais ce n'était pas quelqu'un d'autre et Noreen sentait son cœur la lâcher quand elle y pensait : c'était Wendy. Ce serait toujours Wendy. Ça semblait avoir tellement de sens dans les yeux de Seth que l'irlandaise en perdit une nouvelle fois ses mots. A cet instant fatidique, c'était un peu elle contre le monde : un monde habituellement si confortable qui s'obscurcissait au fur et à mesure, qui se faisait hostile devant elle et qui semblait clairement se dresser sur son chemin. Elle commençait alors à prendre conscience d'une réalité aussi amère que difficile à accepter. Non seulement, elle n'était pas Wendy mais en plus, elle était Noreen. Seulement Noreen et, quelque part, la tournure de leur discussion lui assurait que ce n'était pas suffisant, et que ça ne le serait jamais. Il lui sembla alors que cette révélation était un excellent prétexte pour couper court à cette misérable conversation et pour reprendre sa route vers un futur qu'elle imaginait plus brillant. Plus grand chose n’avait de couleurs dans cette nouvelle vie et, à présent, même Seth semblait s'assombrir. Alors, deux chemins se traçaient doucement devant ses yeux : la fuite ou la confrontation. S'il y a bien une leçon que la vie avait osé lui donner, c'est qu'à force de temps, tout finit par vous rattraper. Alors elle se décida finalement à saisir ces quelques forces qui lui donnaient encore le courage de faire face à celui qui, petit à petit, semblait devenir son assaillant. Elle décida que, s'il ne voulait plus se battre pour eux, alors elle lui offrirait ce qu'il semblait avidement vouloir : une vérité, aussi relative soit-elle. Elle s'éclaircit la voix et ses mots parurent plus froids encore qu'elle-même ne les avait imaginés. « J'ai jamais été sa cible et tout le monde le sait. C'est toi qu'elle blesse et je suis désolée d'avoir pensé que j'avais le droit d'être blessée pour toi. » Elle n'était pas désolée. Elle avait fait ce qui, à ses yeux, avait le plus de sens : se lever et protester pour quelqu'un qui comptait pour elle. Mais elle ne le savait que trop bien : Seth ne lui avait rien demandé. A vrai dire, il n'avait même pas eu l'intention de faire autre chose que de subir. C'était le genre de choses qui insupportait la jeune femme mais, pire encore, elle devait maintenant faire face à la rage de cet être qu'elle avait pensé pouvoir protéger. Elle avait fait ça simplement pour Seth, sans un quelconque autre sous-entendu. Mais, en plus de ne pas le voir, il ne semblait pas décidé à accepter cela. Que quelqu'un puisse se défendre pour lui, comme Noreen avait tenté de le faire. Elle ne savait même plus vraiment ce qui le poussait à agir de la sorte à son égard : si le problème venait du fait qu’elle ait osé dire ce que les principaux concernés pensaient tout bas, ou simplement qu’elle ait osé avoir des mots un peu cassant en direction de Wendy. Il lui sembla qu’elle n’avait livré aucune vérité, et c’est sûrement comme ça que Seth le prendrait aussi. Alors ses mots, cette fois teintée d’une sorte de désolation palpable, s’échappèrent de ses lèvres avec pour but de lui livrer quelque chose qui devait ressembler à une exactitude. « J’étais pas d’accord avec sa façon d’agir alors comme rien ne m’en empêche sur cette Terre, je suis allée le lui dire. C’est pas beaucoup plus compliqué que ça, en fait. Après, elle a très bien pu mal le prendre, et j’dois dire que je suis pas forcément une personne très diplomate non plus. » Mais c’était tellement plus complexe que ça, en fait. Encore une fois, elle rejetait la faute sur Wendy. Mais, aussi étonnement que cela puisse paraître, elle acceptait aussi d’être responsable de ce dont elle était accusée. Dans une moindre mesure, certes, mais tout cela témoignait tout de même de sa bonne volonté à orienter cette conversation vers un terrain moins glissant, et surtout moins sombre.
Pourtant, Noreen commençait à se demander d’où venait le fond du problème. Elle qui accusait Wendy depuis si longtemps y voyait à présent un peu plus clair : peut-être que la jumelle n’avait rien à voir dans leurs discordes continuelles. Peut-être qu’ils ne parvenaient plus à se comprendre, car peut-être qu’elle attendait quelque chose qu’il ne lui donnerait jamais, simplement car il ne le désirait pas.
Peut-être, au fond, ils n’étaient simplement pas faits pour être ensemble.






you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Seth A. Lightfellow "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : aaron tveit. × Nombre de messages : 433 × Age du perso : vingt-huit ans. × Job : capitaine dans l'armée américaine. × Côté love : l'évidence ne se dit pas.


Message(#) Sujet: Re: ❝ oh darling my heart's on fire. ❞ (seth) Sam 6 Déc - 19:20

oh darling my heart's on fire
noreen&&seth
Seth comprendrait-il un jour ce qui le liait à Noreen ? Probablement que la réponse était non, il fallait après tout se souvenir, pour sa défense, qu’il n’avait jamais eu beaucoup d’autre relation que celle qui l’avait lié avec Edge. Évidemment il y avait Wendy, mais franchement c’était tout simplement une catégorie à part dans son cas. De toute façon, même quand il y avait Edge, il y avait eu Wendy. Absolument rien n’était comparable à sa soeur pour lui et même si c’était un problème à tous les niveaux, ce que bien des gens comprendraient, lui ne le voyait pas. Ainsi, il ne comprenait pas qu’à quelque part, il lui fallait choisir entre Noreen et le fait que son monde tournait autour de Wendy. Ce n’était même pas son interlocutrice qui lui imposait ce choix, c’était la réalité. Il ne pouvait pas continuer de faire tout par rapport à sa jumelle et s’attendre à ce qu’il puisse continuer à entretenir quelque chose avec Noreen. Le choix se posait maintenant dans cette situation bien trop sombre pour qu’elle continue longtemps comme ça. Ne pas comprendre le problème était une chose, ne pas comprendre qu’il la blessait constamment en était une autre, mais ça ne pouvait certainement continuer ainsi à jamais. Tout ramener à Wendy devait avoir une fin, un jour. Idéalement cette fin serait atteinte avant qu’il ne perde Noreen, du moins si seulement il pouvait comprendre tout ça.
Peut-être qu’au final il ne se comprenait tout simplement pas. Peut-être qu’ils étaient faits pour s’opposer toujours de cette façon. On pourrait dire que Noreen attendait de Seth quelque chose qu’il ne pourrait jamais lui donner, mais on pourrait tout autant dire que le jeune homme n’était pas prêt à faire quoi que ce soit pour elle. C’était faux, mais ça en avait les apparences. C’était peut-être leur destinée ou même peut-être que Seth était maudit quelque chose comme ça. Ce n’était pas comme s’il était réellement capable d’entretenir des relations dignes de ce nom. Enfin, il ne fallait certainement pas prendre les choses en ce sens sinon, c’était évidemment terminé d’avance. Il fallait plutôt rechercher les opinions de Seth, ses opinions qu’il ne connaissait pas lui-même. Celle qui criait constamment qu’il tenait à Noreen, parce qu’intérieurement, il commençait peut-être à comprendre la situation que vivait Wendy. Il y avait la relation qu’il avait avec sa jumelle, mais il y avait aussi celle qu’il avait avec l’autre blonde et les deux étaient plus qu’importante à ses yeux. Sauf qu’il ne voulait pas non plus faire l’erreur qu’il avait fait avec Edge. On retrouvait pratiquement un cliché de toutes les comédies romantiques. Il s’était fait blessé alors il se renfermait sur lui-même en repoussant quiconque voulait s’approcher. Le problème c’était que le cliché ne relevait pas uniquement du mal qu’il avait eu, mais de sa personnalité. Il repoussait les gens à la base, ça s’était seulement empiré.

Malgré tout, Noreen était une exception exceptionnelle ! Il ne fallait pas se méprendre parce que Seth lui crachait un venin qui ne lui était pas habituel. Il l’avait blessé, ça ce n’était pas particulièrement étonnant, mais jamais au grand jamais il ne l’avait voulu. Il cherchait à protéger sa jumelle, il cherchait à se protéger lui-même. Il se contenta de la dévisager en silence alors qu’il avait vaguement entendu un murmure. Il n’avait pas su en déchiffrer les mots, mais il fit preuve de sagesse pour une fois et décida de ne pas poser de question. Enfin, peut-être aurait-ce été mieux qu’il demande pour terminer le tout. À la place, il préféra continuer de la blesser bien qu’il ne le savait pas. Sa colère était présente, mais il ne la comprenait pas. Il n’aurait même pas su différencier le fait qu’il était en colère parce qu’elle s’en était prise à sa soeur et celle qui découlait du fait qu’il se sentait trahi. Ça semblait idiot, après tout elle n’avait rien fait de si mal. Sauf que c’était peut-être ça le coeur du problème. Le fait qu’elle avait agit ainsi parce qu’il lui avait dit un secret. Il ne comprenait pas ce qui aurait pu justifier un tel comportement de sa part. « J'ai jamais été sa cible et tout le monde le sait. C'est toi qu'elle blesse et je suis désolée d'avoir pensé que j'avais le droit d'être blessée pour toi. » Normalement, il aurait du y voir l’explication, la justification qu’il recherchait. C’était la réponse sa question. La réponse au pourquoi de son comportement avec Wendy. Pourtant ça n’aidait pas, il n’était pas satisfait. Alors qu’il aurait du, alors qu’il aurait du écouter le bien que ça lui faisait au final. Sauf que non, tout se concentra sur le fait qu’elle énonçait que Wendy le blessait ce qu’il ne pouvait pas accepter. « Wendy ne me blesse pas. » Il ne répondit même pas à ce qu’elle affirmait, du fait qu’elle avait le droit d’être blessée pour lui, parce que le problème n’était pas là pour Seth. En vérité, il l’était probablement, mais le jeune homme ne pouvait pas le concevoir ainsi. Il préférait affirmer des choses en se disant qu’elles deviendraient réalité.

Au final, si le naufragé ne comprenait pas ce qui se passait chez Noreen ou chez lui, personne ne pouvait réellement comprendre ce qui était la véritable cause du problème. Était-ce réellement la mauvaise attitude envers Wendy ou était-ce autre chose. Sans doute était-ce autre chose, parce que l’explication qu’il avait reçu ne lui avait pas plu, comme si ce n’était pas suffisant. Sauf que ce qui suivit ne lui plaisait pas davantage : « J’étais pas d’accord avec sa façon d’agir alors comme rien ne m’en empêche sur cette Terre, je suis allée le lui dire. C’est pas beaucoup plus compliqué que ça, en fait. Après, elle a très bien pu mal le prendre, et j’dois dire que je suis pas forcément une personne très diplomate non plus. » Effectivement, rien ne lui empêchait, sauf que Seth ne pourrait que voir les choses comme si elle avait transgresser une règle universelle, peut-être même deux. Enfin ce n’était pas important. Ou si en fait, mais Seth n’était pas du genre à bien expliquer les choses, il allait donc continuer d’affirmer des choses unilatéralement : « Mais tu n’avais pas le droit. » Peut-être devrait-il dire pourquoi ou expliquer que Wendy ne l’avait peut-être pas si mal pris comme elle ne lui avait rien dit. À la place il continua sur sa lancée de déclarations si peu plaisantes : « Tu n’avais pas de raison de le faire et Wendy ne t’avait rien fait. » Eh oui, on revenait à cette idée un peu idiote. C’était plus fort que Seth, il ne pouvait pas accepter qu’elle ait agit ainsi. Bonne volonté de Noreen ou non, il devait continuer stupidement. Il se refermait à nouveau, simplement parce qu’elle avait dépassé une certaine limite. « Tu ne pouvais pas, surtout pas pour moi. » Le creux du problème. Le fait qu’elle « avait pris sa défense » contre Wendy. Une chose impossible ou plutôt infaisable aux yeux du jeune homme.




    for you i have to risk it all
    how do i breath ?when you're not here i'm suffocating i want to feel love, run through my blood tell me is this where i give it all up?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: ❝ oh darling my heart's on fire. ❞ (seth) Ven 19 Déc - 19:08



❝ il s'appelle seth, elle noreen ❞

Les secondes défilaient sous ses yeux et, petit à petit, Noreen commençait à prendre conscience d’une drôle de réalité. Le genre de truc qui te frappe en plein dans le visage, qui fait bizarre, au début, et qui commence à faire mal à la seconde où tu t’en aperçois. Seth ne changerait pas. Jamais. Il était bien trop têtu et borné pour considérer les choses autrement que comme il le faisait depuis approximativement… Toujours. Il ne connaissait le monde qu’à travers ses propres yeux de jeune adulte dégoûté par la vie, et n’avait jamais pris la peine de chercher à le voir autrement. Non, effectivement, Wendy ne blessait jamais Seth, c’était une évidence – et Noreen n’avait pas le droit de s’approcher trop près ni de l’un ni de l’autre, sous peine de représailles. Ça résumait finalement assez bien la situation, dans la mesure où il ne remarquerait jamais tous les efforts que l’Irlandaise pouvait bien faire pour lui. Peut-être bien que la coupe était en train de se remplir à une vitesse affolante ; et sûrement qu’il faudrait faire quelque chose rapidement s’ils ne voulaient pas qu’elle déborde. « Vous vivez plus dans le même corps, quand est-ce que tu vas t'en rendre compte ? Tu peux t'éloigner d'elle, elle va pas en crever. » La colère, petit à petit, commençait à s’imposer dans l’esprit de Noreen. Elle était une personne relativement compréhensive, qui faisait de son mieux pour toujours chercher à comprendre les raisons qui poussent quelqu’un à faire quelque chose. Sauf qu’elle n’en pouvait plus. Quelque part, elle sentait qu’elle avait sûrement trop donné, et pas suffisamment reçu en retour. C’est ainsi qu’elle laissa une drôle de pensée prendre son cerveau en otage : et si, finalement, plus personne n’en avait rien à foutre de savoir si ce vase allait déborder ou non ? Il fallait qu’elle s’énerve. Sinon, il ne comprendrait jamais. Peut-être qu’au final, Seth ne changerait jamais, et peut-être bien que Noreen non plus. Si jamais c’était le cas, alors leur relation était condamnée, et peut-être bien qu’ils ne méritaient plus d’essayer. C’est ce qui s’imposa à elle lorsqu’elle accepta enfin de ne plus mesurer ses propres mots. Après tout, Seth l’avait bien mérité, non ?

Jamais elle ne serait celle qui en dit trop, ou pas assez. Mais Seth ne devait pas savoir. Il ne pouvait pas savoir la vérité. Peu importe à quel point ça pouvait faire mal, d’être celle qui, sans prévenir, retourne l’arme contre celui qu’elle avait à la base simplement voulu aider. « Préviens moi le jour où tu trouveras une personne aussi bien qu'Edge. Je me ferais un plaisir de venir te la piquer. » Il fallait un certain talent pour parvenir à faire tomber les barrières de Seth, Noreen le savait. Elle n'avait pas la prétention de songer à y être parvenu, car à chaque seconde elle se sentait sur la sellette, prête à être évincée de la vie du militaire à grand coup de reproches. Peut-être même qu'elle venait de perdre sa place, pour peu qu'elle soit un jour parvenue à en acquérir une. Car elle le savait piqué au vif ; d'une part car c'était un sujet extrêmement sensible et bien enfoui dans la mémoire de l'autre, mais aussi parce qu'elle l'avait voulu. Elle avait pesé ses mots presque trop bien, simplement pour qu'ils aient le plus d'impact possible. Parce que les adieux mielleux sont pires que les autres, elle avait abandonné l'idée d'un au revoir formel. De toute évidence, ils n'étaient pas faits pour ça, et quelque chose lui assurait que c'était pour le mieux. Ce soir, elle ne voulait plus défendre sa place, ni même tenter de se justifier. Mais elle ne voulait pas non plus disparaître comme ça. Quelque part, encore une fois, cette mauvaise décision lui était totalement dédiée. Car elle n'avait jamais voulu ça elle qui, quelques bonnes minutes plus tôt, avait espéré un départ presque joyeux. Elle en avait rêvé, de cette accolade amicale qu'elle lui aurait simplement dérobée avant de s'en aller. Mais leur monde ne ressemblait pas à ça et, ce soir, elle avait dû changer tous ses plans. Elle allait l'atteindre, le blesser, et pourquoi pas le faire saigner. Il allait la haïr, il le lui dirait peut-être, et finirait par s'en aller. Il allait lui en vouloir, un jour ou deux peut-être, mais pas trop longtemps. Parce qu'il était comme ça ou, tout du moins, c'est ce que Noreen s'imaginait. Il allait continuer sa vie sans s'en soucier plus que de raison, et peut-être qu'il nourrirait l'espoir secret qu'elle viendrait s'excuser. Mais lui, lui ne le ferait pas. Et, au bout du compte, elle non plus. Car elle allait s'en aller et, maintenant qu'elle y pensait, si elle savait quand elle partait, elle n'avait aucune idée du moment où elle reviendrait. Peut-être jamais.
Elle lui épargnerait la peine de la chercher. Ils allaient s'éloigner et il n'en saurait rien. S'il la détestait, elle ne pourrait pas lui manquer, pas vrai ?

« Maintenant que j'y pense, y'a bien un truc que je regrette. C'est de pas lui avoir dit qu'elle t'a quand même piqué celui que tu voulais. Parce qu'elle s'en doute même pas, la jolie Wendy en apesanteur sur son nuage de bonheur. » Un dernier regard et l'impression d'en faire presque trop. Elle n'avait maintenant plus aucune apparence à sauver. Wendy était le sujet sensible de Seth ; en la touchant de la sorte, elle savait qu’elle ne ferait pas long feu. C’était un moyen extrêmement dangereux de tester les limites du militaire ; mais peut-être aussi les siennes. Car, si on lui avait dit, un jour, qu’elle balancerait ce genre de saloperie à quelqu’un, et surtout à Seth, elle ne s’en serait probablement pas crue capable. Mais il y a bien tout un monde entre ce qu’on pense impossible, et ce qui l’est réellement.
Dans sa tête, tout était figé. Elle avait choisi à leur place, comme bien souvent, et maintenant qu'elle avait allumé la mèche, elle sentait grandir en elle la flamme des remords.






you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Seth A. Lightfellow "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : aaron tveit. × Nombre de messages : 433 × Age du perso : vingt-huit ans. × Job : capitaine dans l'armée américaine. × Côté love : l'évidence ne se dit pas.


Message(#) Sujet: Re: ❝ oh darling my heart's on fire. ❞ (seth) Sam 31 Jan - 15:24

oh darling my heart's on fire
noreen&&seth
Penser que Seth ne changerait jamais était probablement la meilleure chose à faire, pas nécessairement parce que c’était le cas, mais bien parce qu’au final avoir de moins grandes attentes ne pouvait qu’être bénéfique. Du moins dans l’esprit de tout être sensé connaissant le jeune homme. Il fallait dire que s’il lui arrivait de changer sur certains points, pas toujours pour le mieux rappelons-le, il serait plutôt étonnant qu’il ne le fasse concernant Wendy. C’était toujours bien particulier, mais bon rien n’était impossible après tout ! Il fallait quand même remarquer qu’à la base il avait changer un minimum pour Noreen, sans bien le savoir et probablement sans le vouloir. Mais bon c’était peut-être trop difficile à voir, tout comme il n’arrivait pas vraiment à capter tout ce qu’elle faisait pour lui. En fait ce n’était pas forcément qu’il ne le voyait pas, c’était à la fois le fait qu’il ne voulait pas l’accepter - puisqu’il ne le méritait pas à ses yeux - et aussi le fait que certains de ses gestes étaient dirigés pour lui certes, mais contre la mauvaise personne. Le tout était évidemment compliqué par la relation - un brin dysfonctionnelle, qu’il y avait entre Wendy et Seth. Noreen n’avait définitivement pas tord lors qu’elle lui dit : « Vous vivez plus dans le même corps, quand est-ce que tu vas t'en rendre compte ? Tu peux t'éloigner d'elle, elle va pas en crever. » On pouvait certes sentir que la colère atteignait un certain niveau, mais dans tous les cas, il fallait s’entendre sur le fait qu’il l’avait mérité. S’il avait compris tout cela, il aurait pu lui rétorquer qu’en soit, elle savait très bien à quoi s’attendre avec lui. Ce n’était pas surprenant, mais ce n’était certainement pas agréable. « Ce n’est pas une question qu’elle va en crever ou pas. » C’était qu’au final il n’avait plus envie de s’éloigner d’elle après toutes ces années. Ça l’obligeait à côtoyer Edge ce qui ne lui plaisait pas particulièrement, mais en soit ce n’était pas la mer à boire pour voir sa jumelle qui l’avait manqué plus que tout. C’était sans doute une présence difficile à affronter, mais c’était une présence qui ne partirait jamais.

Sauf la conversation dévia de Wendy, du moins aux yeux du jeune homme lorsque Noreen fit l’impensable. Il n’avait jamais imaginé que les confidences qu’il lui avait faites se seraient retournées contre sa jumelle, mais il ne pensait surtout pas qu’elles se retourneraient, mais pour le coup c’était bien l’impression qu’il avait. Les mots qu’elle lui avait lancé avait fait que la situation devait changer. Ce n’était plus une question de si Wendy l’avait blessé ou non, c’était plus que ça. Il n’aurait certainement pas réussi à expliquer pourquoi, mais la réaction se fit automatiquement en lui. Son premier réflexe aurait sans doute été d’utiliser la violence si seulement ça avait été quelqu’un d’autre que Noreen. Elle venait de toucher une corde sensible - ce qu’elle faisait depuis un moment déjà en fait, et ce n’était pas quelque chose qu’il pouvait accepter. D’autant plus qu'elle était l’unique personne qui avait été mise au courant de ses sentiments vis-à-vis Edge. Enfin, cela dit, si elle voulait un jour se vanter d’avoir réussi à énerver Seth, elle pourrait sans aucun doute le faire. Il serra le poing et la mâchoire sans trop savoir quoi lui répondre. À vrai dire, il ne pourrait sans doute pas mettre le doigt sur ce qui le dérangeait autant, pourtant c’était une évidence même. À la place, il reporta sa colère sur une roche considérable qui se tenait non loin de lui. Le poing serré, il frappa le plus fort, ignorant la douleur qui ne se fit pas attendre. Suite à quoi il se tourna vers Noreen, la regardant en silence, avant de lui dire « Tu sais quoi, c’est tout ce que je mériterais après t’avoir fait confiance. » En soit, il fallait savoir qu’il ne le pensait pas complètement. Parce que malgré toutes les limites qu’elle dépassait, elle gardait toujours cette place importante sans qu’il ne puisse expliquer pourquoi. Quoi qu’il ne le ferait sans doute jamais même s’il en était capable. C’était compliqué, mais on pourrait sans doute comparer à Wendy d’une certaine manière puisque en ce moment, Noreen avait droit au même traitement de faveur seulement un peu moins important. Elle avait quand même droit à un passe-droit et elle devait être la seule à avoir acquis ce droit.

Sauf que même ce droit acquis, qu’elle ignorait sans doute, ne pourrait pas la protéger de ce qu’elle lâcha par la suite. Il était tout de même impressionnant de voir à quel point elle arrivait à le faire sortir de ses gonds. En était-elle seulement consciente ? Parce que c’était un exploit en soit, Seth, malgré un mauvais caractère, était plus souvent implacable que prompt à se mettre en colère. Après, elle avait bien touché deux cordes sensibles. Wendy en était un, mais l’idée qu’elle puisse apprendre un jour ce qui s’était passé l’était davantage. C’était comme une crainte, après tout il ne savait pas trop comment elle allait réagir en apprenant la nouvelle et il ne voulait certainement pas le savoir. Ainsi les « regrets » de Noreen ne lui plaisait pas beaucoup. Avec quelqu’un d’autre, il aurait sans doute eu recours à une menace plus directe, histoire de s’assurer que la vérité ne sortirait pas, mais avec elle, il ne savait pas comme procéder. Autant il bouillait, autant il n’osait rien faire. Après tout c’était Noreen, mais en plus une règle assez simple dictait qu’il ne fallait pas provoquer quelqu’un qui avait, en quelque sorte, le dessus sur vous. C’était compliqué, plus qu’il ne l’aurait voulu d’ailleurs, mais au final ce qui l’emportait, c’était la colère qu’il ressentait. C’était plus fort que lui même si ça ne l’avançait à rien. « Elle n’a pas à le savoir. Au final personne n’aurait du le savoir. » Comprendre ici, tu n’aurais pas du le savoir, parce que c’était bien ça au final qui le dérangeait. En Seth, il y avait donc un affrontement entre la colère causée parce qu’elle avait dit et la peine que ça lui faisait. Pas qu’il en était conscient, à la place, il décida de faire ce qu’il faisait de mieux : fuir. Il baissa le regard pour ne pas risquer d’affronter celui de la blonde « Mais je ne pensais pas ça de toi. » Ça sonnait comme s’il était déçu, mais ce n’était pas le cas. Il était blessé, autant physiquement par son poing qui se faisait sentir, que mentalement, émotionnellement. Ce qu’elle avait dit étant ce qui lui faisait plus mal, parce qu’elle était spéciale et parce que ses mots comptaient plus, même si rien de tout ça n’avait paru dans l’altercation. Il fallait le savoir, tout simplement.
Enfin ça importait peu puisqu'après avoir dit ce qu'il avait à dire, Seth fit ce qui lui semblait le plus important soit partir. Il ne voulait pas plus parler, il ne voulait qu'être seul, surtout être loin d'elle, surtout être loin de Wendy. La solitude était peut-être ce qui lui seyait le mieux après tout.



    for you i have to risk it all
    how do i breath ?when you're not here i'm suffocating i want to feel love, run through my blood tell me is this where i give it all up?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: ❝ oh darling my heart's on fire. ❞ (seth)

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-