avatar
» Olympe Talyo Calypso-Sinn "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Nombre de messages : 950 × Age du perso : 30 ans. × Côté love : love?


Message(#) Sujet: « my blood runs in your veins, you're the flesh of my flesh, that little piece of me » {OLIVIA&ALYS} Lun 24 Fév - 4:02



« my blood runs in your veins »
ft. olivia & alys ۰ in the hostile's cave.


my blood runs in your veins, you're the flesh of my flesh, that little piece of me no one can touch. you're the reason i still live, you're an entire part of my world. C'est la matin. Tôt. Trés tôt. Le jour commence seulement de se lever, et la lumière pénètre à peine jusqu'à l'endroit ou tes enfants reposent. Endormis. Peu à peu, l'obscurité se dissipe, et tu continues de les regarder dormir. Attendrie. On a beau dire que tu as un coeur de pierre, que tu ne sais pas ce que c'est que l'amour, que tu ne comprends pas.. C'est faux. Toi tu sais combien tu aimes Karl. Combien tes enfants comptent pour toi. Ils comptent plus que tout au monde. Mais les gens ne comprennent pas. Ils ne comprennent rien. Jamais. Ton amour pour tes enfants est inconditionnel. Ton amour pour eux est sans limite. Ils sont beaux. Sublimes, même. Tes deux petits anges, les deux amours de ta vie, tes deux petites merveilles. Quand tu les contemples ainsi, tu dois bien admettre ta faiblesse. Sans doute ton unique faille; ton amour. Pour eux, pour lui, pour elle. S'il y a bien quatre personnes pour qui tu mourrais, tes enfants en font partie. Les deux autres, sont ta jumelle, et la dernière personne pour qui tu serais prête à revendre ton âme au diable, Karl. Quand tu regardes tes enfants, tu ne peux t'empêcher de penser à leur père. Mais entre vous, c'est terminé. C'est un épisode de ta vie que tu as oublié. Et parfois, tu te surprends à penser que tu aimerais leur donner un petit frère où une petite soeur. Et aujourd'hui, tu espères que ta grossesse encore secrète arrivera à terme. Que tes enfants déjà grands auront la chance de pouvoir s'occuper d'un rejeton. 

Il est quatre heures de l'après-midi. Après une visite à Hilary, Aleks a voulu rester avec elle. Apparemment, il avait trés envie d'aller au parc pour voir une petite fille. Qu'il y aille si ça te fait plaisir. Toi, tu n'y seras certainement pas tolérée. Alors tu t'abstiens. Tu comprends toutes ces mères qui frissonnent rien qu'à l'idée qu'un ou une hostile s'approche à moi de vingt mètres de leurs chères têtes blondes. Ollie, elle est restée avec toi. Tu la prends dans tes bras, la cale contre ta hanche et lui caresses les cheveux. Ton geste est tendre, doux. Elle a beau avoir six ans, tu ne peux te résigner à arrêter de la porter, à te dire qu'un jour il va lui falloir une éducation à proprement parler. Elle est encore si innocente, si belle, si pure.. « Alors ma petite perle rare, que veux-tu faire maintenant? » Tu la regardes avec un grand sourire. Le genre de sourire que tu n'adresses pas à grand monde. Les gens connaissent ce sourire tordu et diabolique que tu affiches en permanence et qui te donne une air de folle à lier. Ces mêmes gens ne connaissent pas ce sourire tendre qui éclaire et illumine ton regard.

 je suis le sentiment de tendresse d'Alys. je suis l'amour d'Alys. je suis la joie d'Alys. je suis l'instinct maternel d'Alys. je suis le regard plein de douceur d'Alys. je suis les gestes plein d'affection d'Alys. je suis la boule dans le ventre d'Alys. je suis l'attachement d'Alys. je suis le coeur aimant d'Alys.


made by lizzou – icons & gif by tumblr


Steel and flesh, life and death, war ♦ OLYMPE-TALYO   ;
Ton histoire commence sur cette île. Ton existence est liée à cette île. Ton destin dépend de cette île. Tu es née sur cette terre étrange. Cette terre étrange, t'as gardée en vie, année après année. Après avoir pris les vies de tant d'autres, elle t'as souhaitée et maintenue en vie. Toi.  × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: « my blood runs in your veins, you're the flesh of my flesh, that little piece of me » {OLIVIA&ALYS} Lun 24 Fév - 9:16

    Ce matin là, la petite Olivia-Ella se réveilla en sursaut. Elle avait fait un cauchemar, encore, dans lequel son père se faisait dévorer par des bêtes, devant elle, et son frère. Et tous les deux ne faisaient rien. Ils regardaient, contemplaient le spectacle. Comme si c'était plaisant. Comme si cela ne la dérangeait pas. Et pourtant si, elle l'aimait son père. Il lui manquait beaucoup même. Elle avait alors crié et sa mère était arrivé. Elle avait reveillée toute la grotte mais, elle s'en fichait. Maintenant, elle avait sa maman Alys auprès d'elle, et tout allait beaucoup mieux. Elle la serrait tout contre elle, tout contre son coeur, et la petite fille adorait ça. Alys était peut-être une hostile, mais pas auprès de ses enfants. Ses enfants étaient sa chair, son sang, et elle les aimait. Peut être que personne ne comprenait ça, mais au moins, les personnes qui étaient concernées le savait, et c'était l'essentiel.
    Lorsqu'Olivia Ella et sa maman sortirent de chez Hilary, le soleil était encore bien haut dans le ciel, ce qui signifiait que la petite fille aurait encore bien le temps de jouer, avec sa maman si elle le voulait bien. Son frère jumeau n'avait pas voulu rentrer avec les filles, préferant rester jouer avec sa tata, qui avait prévu de l'emmener au parc. Olivia aussi, elle aimait le parc. Mais, Olivia aimait encore plus sa maman. Et comme sa maman ne pouvait pas se rendre au parc -Olivia n'avait toujours pas bien compris pourquoi-, elle avait décidé de rester avec sa maman.
    De retour dans la grotte, sa mère la prit contre elle et lui demanda ce qu'elle voulait faire. Hum, que pouvait-elle faire oui ? A ce moment là, Olivia voulait juste faire un câlin à sa maman. Avec un sourire amusé sur son visage, elle regarda sa maman avant de lui répondre : « Un Câlin ? » Oui, c'était bien ça un câlin. Alys la fit monter sur ses genoux et la serra fort, fort, fort. Olivia se sentait si bien la. Après quelques minutes, elle se desserra de l’Étreinte de sa mère mais sans descendre de ses genoux. « Maman, papa il va revenir ? » Elle ne l'avait pas tant connu que ça finalement, cet homme qu'elle appelait papa. Et elle était bien plus proche de Karl que de lui. Karl, c'était l'amoureux de sa maman, elle l'aimait beaucoup, parfois même elle lui faisait des câlins. « Est-ce que Karl ça va être mon nouveau papa, et à Aleks aussi ? » Cette histoire de présence masculine travaillait beaucoup la petite fille. Attendant une réponse de sa mère, elle leva les yeux vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Olympe Talyo Calypso-Sinn "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Nombre de messages : 950 × Age du perso : 30 ans. × Côté love : love?


Message(#) Sujet: Re: « my blood runs in your veins, you're the flesh of my flesh, that little piece of me » {OLIVIA&ALYS} Lun 24 Fév - 10:50



« my blood runs in your veins »
ft. olivia & alys ۰ in the hostile's cave.


Lorsque ta petite te demande un calin, bien loin de refuser, tu l'attrapes et la hisses sur tes genoux. « Tu sais que tu peux avoir autant de câlins que tu veux mon ange. » Et, dans un mouvement de tendresse infini, une main sur sa tête l'autre dans son dos, tu les serres contre toi, comme si tu risquais de la perdre à chaque instant. Comme si c'était la dernière fois. La dernière fois que tu la vois, la dernière fois que tu la touches. La dernière fois que tu l'embrasses. Non. C'est certain, ce n'est pas la dernière fois. Mais pour toi chaque instant passé avec l'un, l'autre ou tes deux enfants est un moment de joie et de bonheur intense. Tu aimerais que ces instants ne finissent jamais et que vous soyez toujours ensemble. Mais tu sais bien que c'est impossible. Quand tu les regardes, tu te dis que tu n'étais pas beaucoup plus vieille quand tu as perdu ta propre mère et que tu es partie vivre chez ton père avec Hilary. Tu ne veux pas réellement séparer tes enfants de leur père. Ce serait mal. Mais.. il ne comprends pas votre nouveau mode de vie. Il ne comprend pas tes nouvelles valeurs et tes nouveaux principes. Alros sans refuser qu'il les voit, tu aimes que ça se fasse le moins souvent. Ta fille doit sentir ce à quoi tu penses parce que c'est à cet instant précis qu'elle choisit de te demander si son papa va revenir, et si Karl allait devenir son nouveau papa. Tu lui as souris, a passé ta main dans ses cheveux, plusieurs fois. effleuré sa joue du bout de tes longs doigts fins et blancs. « Tu sais mon ange.. Ton papa restera toujours ton papa. Tu te souviens que tu es allée le voir l'autre jour avec tatie Hilary? Par contre, ce qu'il faut que tu comprennes c'est que je ne veux plus le voir, parce que nous ne sommes plus d'accord. Mais c'est ton papa tu as le droit de l'aimer, et si tu veux le voir plus souvent, tu dois me le dire, d'accord ma chérie? » Tu attends un signe d'approbation de sa part avant de continuer pour expliquer le rôle de Karl dans votre petite famille. Délicat d'expliquer ça à une petite fille de six ans. Tu prends une grande inspiration et tente de lui expliquer ce qui se passe entre vous et du coup qui il est pour elle. « Non, mon coeur. Karl n'est pas ton nouveau papa. C'est un peu différent. Tu n'as qu'un seul papa et une seule maman. Mais comme je n'aime plus ton papa, on ne vit plus ensemble comme on vivait avant. Tu comprends? Depuis, j'ai rencontré Karl, et je l'aime. Karl n'est pas ton papa. C'est ton beau-papa. parce que c'est l'amoureux de maman. D'accord? » Tu n'es pas certaine de bien réussir à expliquer tout ça. C'est un peu compliqué.. Il faut dire que déjà à New-York, tu songeais à quitter leur père. Et puis désormais, sur l'île, c'était devenu beaucoup plus simple. Mais a-t-elle seulement compris ce que tu voulais dire?

 je suis la grandeur d'âme d'Alys. je suis la faiblesse d'Alys. je suis les bras rassurants d'Alys. je suis la câlin de douceur d'Alys. je suis les bisous tendre d'Alys. je suis l'hésitation d'Alys. je suis les réponses d'Alys. je suis le chagrin d'Alys. je suis l'amour d'Alys. je suis la vérité enoncée par Alys.  


made by lizzou – icons & gif by tumblr


Steel and flesh, life and death, war ♦ OLYMPE-TALYO   ;
Ton histoire commence sur cette île. Ton existence est liée à cette île. Ton destin dépend de cette île. Tu es née sur cette terre étrange. Cette terre étrange, t'as gardée en vie, année après année. Après avoir pris les vies de tant d'autres, elle t'as souhaitée et maintenue en vie. Toi.  × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: « my blood runs in your veins, you're the flesh of my flesh, that little piece of me » {OLIVIA&ALYS} Lun 24 Fév - 17:37


    Olivia savait que sa maman n'était pas en très bon terme avec son papa. Elle n'avait beau avoir que six ans, les enfants comprennent beaucoup plus de choses qu'ils ne veulent bien le dire. Et donc, elle savait qu'ils ne se voyaient plus, c'est aussi pour ça qu'elle ne le voyait pas énormément non plus. Il lui manquait, mais elle aimait sa vie ici, avec sa maman, son frère et son beau père. Ils étaient beaux tous les quatre, et ils s'entendaient bien. Et en lui parlant de ça, la petite fille eut peur de fâcher sa maman. C'est tout le contraire qui arriva, elle lui caressa tendrement le visage et lui fit un grand sourire. Puis elle commença à lui expliquer la raison de l'absence de son père. « D'accord maman. J'aime bien aller le voir mais je préfère quand j'suis avec toi... » Voilà quelque chose qui refit Alys sourire. Olivia Ella adorait voir ce sourire sur le beau visage de sa maman. Et elle aimait encore plus être la raison de ce sourire. Désormais, la petite fille avait compris que son papa ne reviendrait jamais habiter avec elle. D’ailleurs, cela l'a rendu un peu triste, mais elle décida de ne pas le montrer, elle ne voulait pas que sa maman soit triste à son tour, encore moins à cause d'elle. Et puis, la tristesse, c'était pour les faibles. Elle avait déjà entendu des gens de la grotte le dire. Même si elle ne savait pas trop pourquoi, elle décida de ne pas se laisser aller, et elle fit apparaître un sourire timide sur son beau visage d'enfant. Elle reporta son regard sur celui de sa mère.« Tu sais, moi j'aime bien Karl. Il est gentil et il me fait rire. » Gentil... ce n'était certainement pas le mot que les habitants de l'île utiliseraient pour le définir. Mais, la vérité sort de la bouche des enfants non ? Doucement, sans un mot la petite Valmont descendit des genoux de sa mère, pour attraper une poupée. Enfin, un morceau de poupée. Il lui restait un bras, un oeil, mais elle avait encore ses deux yeux. Elle était sale, pas belle mais elle lui convenait. Et puis, on était chez les hostiles ici, il ne fallait pas trop en demander non plus. Pensive, elle resta là un moment jusqu'à ce que sa mère vienne l'interrompre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Olympe Talyo Calypso-Sinn "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Nombre de messages : 950 × Age du perso : 30 ans. × Côté love : love?


Message(#) Sujet: Re: « my blood runs in your veins, you're the flesh of my flesh, that little piece of me » {OLIVIA&ALYS} Mer 26 Fév - 15:28



« my blood runs in your veins »
ft. olivia & alys ۰ in the hostile's cave.


Quand ta fille te dit qu'elle aime bien aller voir son papa, tu comprends et tu étais prête à accepter à l'emmener le voir plus souvent, mais elle ajoute qu'elle préfère rester avec sa maman. A ces mots tu lui souris. Tu sais que c'est ce qu'elle attendait. Et tu es heureuse de l'entendre te dire ça. Mais au fond, tu sais qu'elle aimerait voir son père. Les enfants ont besoin de voir leur père aussi bien que leur mère. Surtout si comme Ollie et Aleks, les enfants apprécient leurs deux parents. Ta fille sourit à son tour. Tu aimes la voir sourire. La voir radieuse. Tu aimes ses longues boucles blondes emmêlées qui ressemblent en tout point aux tiennes. Tu aimes ses petites dents bien alignées. Et ses grands yeux clairs. Elle a les mêmes yeux que ta mère. Tu souris plus largement, et passes à nouveau une main dans ses cheveux. Puis ta petite parle de Karl. Aussitôt tes yeux étincellent. Rien que l'évocation de son nom suffit à faire briller ton amour pour lui au fond de tes yeux. Tu as de la chance. Karl est loin d'aimer les enfants d'ordinaire, mais tu vois dans son comportement, que Alekseï et Olivia ont réussit à infléchir son jugement. Au départ, quand tu es venue habiter chez les hostiles, les enfants étaient chez Hilary et tu passais les voir tous les jours. Mais pour tes compagnons tu n'étais pas une mère. Peu savaient. Et le jour où tu les as amener tu redoutais leurs réactions. Mais rien n'a changé. Il y avait seulement deux personnes de plus dans la grotte. « Karl ne le dit peut-être pas, mais il t'aime bien aussi, ne t'en fais pas. » Puis Olivia descendit de tes genoux et se mit à jouer. Vous aviez déniché quelques rares morceaux de jouets dans l'épave de l'avion du temps où vous viviez parmi les autres. Et Olivia n'avait plus lâché sa poupée. Enfin, ce qu'il en restait. Tu la regardes jouer pendant un moment. Parfois tu la trouvais encore si enfantine, si innocente, si pure.. A d'autres instants, tu la voyais grandit, plus mature, plus réservée.. tu te dis que peut-être elle grandit trop vite en vivant avec vous. Et tu repenses à ton enfance à toi. A six ans, tu étais encore insouciante.. c'est le reste de ta vie qui t'as brisée. Brisée pour te rendre plus forte. Olivia ne jouait plus. Elle avait l'air perdue dans ses pensées. A quoi peut bien penser un enfant de six ans ? Tu te le demandes bien. Alors tu fais quelques pas et t'assieds à ses côtés. Tu poses une main par terre dans son dos et te penches par dessus son épaule. Tu murmures à son oreille. « A quoi penses-tu mon petit ange? » Puis te ton autre main, tu réajuste le vêtement de la poupée sur son corps démembré.

Je suis la main blanche et caressante d'Alys. Je suis la noirceur oubliée d'Alys. Je suis la violence enfermée d'Alys. Je suis la douceur libérée d'Alys. Je suis la tendresse échappée d'Alys. Je suis les beaux instants volés par Alys. Je suis les boucles emmêlées d'Alys. Je suis l'amertume d'Alys. Je suis la splndeur des sentiments d'Alys.


made by lizzou – icons & gif by tumblr


Steel and flesh, life and death, war ♦ OLYMPE-TALYO   ;
Ton histoire commence sur cette île. Ton existence est liée à cette île. Ton destin dépend de cette île. Tu es née sur cette terre étrange. Cette terre étrange, t'as gardée en vie, année après année. Après avoir pris les vies de tant d'autres, elle t'as souhaitée et maintenue en vie. Toi.  × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: « my blood runs in your veins, you're the flesh of my flesh, that little piece of me » {OLIVIA&ALYS} Jeu 27 Fév - 17:06

    Perdue dans ses pensées. C'était ce qu'Olivia Ella était. Cela faisait bien quelques minutes que sa poupée n'avait plus bougée, que ses mains étaient restées posées sur elle, sans rien faire. La petite puce ne s'en était même pas rendu compte d'ailleurs, bien trop occupée dans sa tête. Parfois, elle se tenait même des conversations dans sa tête. Etait-elle folle? Non, juste une petite fille avec de l'imagination certainement. Olivia n'avait pour l'instant pas grand chose d'une hostile, pas assez pour que les habitants de l'île puissent s'en rendre compte. Mais ici, tout le monde le savait et chacun de ses petits détails pouvaient être vus comme un comportement d'hostile. Plus tard, elle deviendrait comme sa maman, comme son beau père, comme sa baby sitter, comme tout les autres d'ici. Mais pour l'instant, c'était une petite fille et elle avait encore le temps de grandir un peu. Sa mère ayant remarqué qu'elle était partie dans ses pensées, elle était venue s’asseoir à ses côtés, puis elle lui demanda à quoi elle pensait. C'était compliqué dans la tête de la petite fille. Tout un tas de choses se bousculaient dans sa tête, des questions sans réponses, des réponses sans questions, et puis des pensées, des sentiments. Elle tourna la tête vers Alys « Je pensais à quand Aleks et moi on vivait avec Tata. » Quand sa vie était plus simple, mais qu'elle était séparée de sa maman. Quand elle pouvait aller partout où elle voulait sur cette île, sans que les personnes ne s'éloignent d'elle. Quand presque personne ne savait vraiment qui était les parents de ces deux adorables jumeaux. Quand elle jouait avec sa copine Roxanne sur la plage, dans le jardin d'enfant, ou même dans sa grotte. Tout ces petits moments lui manquaient beaucoup d'ailleurs. Elle ne voulait pas que sa mère pense qu'elle n'était pas heureuse d'être ici, alors elle reprit. « Z'aime bien vivre ici avec toi, et puis Aleks et même Karl. » Après tout, la vie ici n'était pas si terrible que ça. Elle avait sa maman, son frère jumeau et un beau père qui se montrait plus attendrissant et attachant qu'il ne l'aurait pensé. Et elle avait même une baby-sitter, la soeur de Karl, qui jouait un peu le rôle de grande soeur avec elle, et avec qui elle s'amusait beaucoup. Mais, il lui manquait quelque chose. Elle ne savait pas quoi. « Mais z'aimerai bien pouvoir me promener avec toi comme avec tata Hilary. Z'aime pas voir les gens qui s'en vont quand ils te voient. En plus, maintenant ils s'éloignent de moi aussi. » Cette fois, elle baissa le regard, et recommença à jouer avec sa poupée. Elle était un peu triste. Mais, elle se l'était déjà dis, il n'en était pas question. Après quelques secondes de silence, elle reprit.«Z'aimerai bien rejouer avec les enfants comme avant...» Elle avait peur que sa mère lui en veuille de lui dire tout ça, mais elle en avait besoin. Elle avait besoin de s'exprimer sur des choses qu'elle avait trop longtemps gardées en elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Olympe Talyo Calypso-Sinn "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Nombre de messages : 950 × Age du perso : 30 ans. × Côté love : love?


Message(#) Sujet: Re: « my blood runs in your veins, you're the flesh of my flesh, that little piece of me » {OLIVIA&ALYS} Mer 12 Mar - 0:49



« my blood runs in your veins »
ft. olivia & alys ۰ in the hostile's cave.


Patiente. C'est ce que tu es. C'est même une de tes grandes qualités, la patience. Tu es capable de passer une journée entière sans bouger ni parler, à simplement attendre. Ca t'a d'ailleurs beaucoup servi. Dans ton ancien métier comme ici. Mais surtout, la patience est d'or, lorsqu'on parle d'enfants. Ces petites choses là peuvent être usantes et éreintantes. Elles parlent beaucoup pour ne rien dire, et ont du mal à aligner trois mots lorsqu'il s'agit de quelque chose d'important. Elles font aussi beaucoup de petites bêtises qui à la longues qui à la longue excèdent. C'est pourquoi, la patience dans ces moments-là est une faculté inestimable.

Patiemment, donc, tu écoutes ta jolie petite fille te raconter ce qu'elle pense de votre vie. Il fallait bien qu'à moment donné tes enfants se rendent compte que les gens te fuient, que tu n'es pas normale. Tu te demandais il y a peu combien de temps encore ils mettraient à prendre conscience qu'ici, dans cette grotte, vous êtes différents des autres.. Quelque part, tu es blessée par les paroles de ta fille. Tu es blessée, parce que tu te sens incapable de l'aider, et tu sais que si les autres enfants la fuient c'est entièrement de ta faute. Tu sais que si elle et son frère étaient restés vivre chez Hilary, rien de tout celà ne serait arrivé. Elle t'en a parlé, la dernière fois, Hilary. De ces enfants qui avaient dit à Olivia d'aller jouer ailleurs et qu'ils ne voulaient pas d'elle. Tu avais envie d'aller leur faire la peau à ses gosses mal élevés, et à leurs parents trop peureux et intolérants.

Lorsque ta fille termine, tu soupires un instant, puis lui souris tristement. Tu es navrée de la voir si petite et déjà si inquiète. Elle a du hésiter avant de t'en parler.. C'est certain. Tu caresses tendrement sa joue, puis tu passes une jambe de chaque côté de son petit corps, et l'enserre de tes bras. Tu poses tes lèvres puis ton menton sur ta petite tête blonde et bouclée. Puis tu la berces tendrement. Tu souris. Tu sais qu'elle ne te voit pas, mais le sourire s'entend dans la voix. Alors tu parles. « Tu sais mon ange, ici, nous sommes différents des autres. Pas toi. Pas encore. Mais maman.. » Tu soupires une fois de plus. Tu ne sais pas comment dire ça. Tu déposes un nouveau baiser dans ses boucles dorées et continues « ..maman a fait de trés grosses bêtises. Et les gens sont fâchés avec maman. Ils ont peur, parce que maman ne peut pas s'empêcher de recommencer à faire des bêtises. Et puis.. maman n'est pas comme tata H.. Maman n'est pas aussi douce et gentille.. avec toi oui, avec Aleks' aussi. Mais pas avec les autres.. » Comment avouer à sa petite fille de six ans que tu as été diagnostiquée comme psychopathe et sociopathe lorsque tu étais encore à New-York? C'est trés difficile. « Ecoute mon coeur.. » Tu saisis ta fille par la taille la soulève et la pose sur ta cuisse gauche de manière à pouvoir la regarder. « j'ai un problème. Je n'aime pas vivre avec autant de personnes que là-bas, et j'ai.. j'aime des choses que les autres n'aiment pas.. c'est difficile à expliquer.. mais.. un jour, je pourrai sans doute mieux t'expliquer.. j'aimerais pouvoir le faire, mais j'ai peur que tu ne comprennes pas bien.. » Tu ne sais toujours pas par quel bout prendre le noeud. C'est si difficile.. Tu es un peu déboussolée, un peu perdue.. Tu n'as jamais parlé de ces diagnostics. Seulement à Hilary. Mais même le père de tes enfants n'est pas au courant.. S'il le savait il tenterait de te les enlever, c'est certain. Il aurait sans doute déjà essayer à New-York. « ma petite étoile, il faut que tu saches que si tu veux retourner vivre avec tata H pour être plus tranquille ou même avec ton papa, je.. je comprendrais.. » Tu comprendrais. C'est certain. Mais tu n'aimerais pas. Tu ne veux pas vivre loin de tes enfants. Tu ne pourrais pas t'éloigner d'eux trop longtemps. Tu as trop besoin de les savoir en sécurité à la grotte ou avec toi. « Je veux que tu saches que je ne souhaite qu'une chose, mon ange.. te voir heureuse. Pour toujours. Alors dis-moi ce qui te rendrait heureuse et je te promets de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour que tu le sois. » Tu es sincère. Comme toujours. Tu ne lui as jamais menti. Tu ne mens pas à tes enfants. Tu ne leur dit certainement pas tous les détails concernant tes "bêtises" mais.. Tu ne leur mens pas. Une promesse est une promesse.

Je suis l'inépuisable patience d'Alys. Je suis l'inébranlable attention d'Alys. Je suis l'indicible tendresse d'Alys. Je suis les tendres caresses d'Alys. Je suis les mains tremblantes d'Alys. Je suis le ton chagrin d'Alys. Je suis les pauses hésitantes d'Alys. Je suis la psychose d'Alys. Je suis l'interminable malaise d'Alys. Je suis l'incapacité d'Alys. Je suis l'amour inconditionnel d'Alys. Je suis la franchise sans limite d'Alys. Je suis l'intenable serment d'Alys.


made by lizzou – icons & gif by tumblr


Steel and flesh, life and death, war ♦ OLYMPE-TALYO   ;
Ton histoire commence sur cette île. Ton existence est liée à cette île. Ton destin dépend de cette île. Tu es née sur cette terre étrange. Cette terre étrange, t'as gardée en vie, année après année. Après avoir pris les vies de tant d'autres, elle t'as souhaitée et maintenue en vie. Toi.  × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: « my blood runs in your veins, you're the flesh of my flesh, that little piece of me » {OLIVIA&ALYS} Mer 12 Mar - 15:51

    Alys avait longuement écouté sa fille parler avant d'intervenir, d'ailleurs même après qu'elle eut terminé, un moment de silence s'ensuivit. Puis la jeune femme avait enlacé sa fille, sans rien lui dire. Mais ce silence valait tout. Il expliquait tout. Olivia-Ella avait arrêté de jouer, et profitait de ce doux moment, serré contre sa maman. Puis, Alys prit la parole à son tour, Olivia fut très attentive. Elle voyait bien que mine de rien, ce qu'elle avait dit à sa mère la faisait souffrir, intérieurement. Sa mère avait fait des bêtises ? Les gens avaient peur de sa mère ? Sa mère ne pouvait pas s'empêcher de faire encore d'autres bêtises. Mais finalement... qui était cette mère qu'elle pensait connaître ? Qui faisait des choses dont elle ne semblait pas fière ? La connaissait-elle vraiment ? Jouait-elle un rôle avec elle ? Difficile de cerner.

    Mais Olivia était encore un peu jeune pour avoir toutes ses pensées. Elle se posa simplement la question de ... pourquoi faisait-elle ça ? Si elle savait que cela lui porterait préjudice, à elle tout comme à sa famille. Quand elle parla de retourner vivre avec Hilary, ou bien même avec son père, la petite fille fit une grimace. Elle aimait sa tante comme pas deux, mais elle savait que cela ne changerait rien au fait que les gens la fuirait quand même. Même si sa mère n'était pas avec elle. Même les copines de sa tata n'osaient pas l'approcher. Elle se leva doucement de la cuisse de sa mère, pour aller chercher son doudou, dans son "lit", puis elle se replaça au même endroit. Cela signifiait que la petite fille n'avait pas vraiment envie de parler... Mais après un moment calin collé contre sa mère, elle se décida.

    « Et pourquoi moi aussi je vais devenir différente ? J'ai pas envie moi. J'veux devenir normale. Comme Roxanne & Kyliann. » La tristesse se sentait dans sa voix. Etre différent..... ce n'était déjà pas facile à vivre en ville, dans une école. Mais sur une petite île, la tolérance était moindre. Olivia ne comprenait pas pourquoi elle, elle devrait être différente des autres. Etre différente, c'est se démarquer des autres. Et quand on est une enfant, on n'en a pas vraiment envie. « Et je veux rester avec toi pour toujours. Même si tu fais des bêtises... » Pour toujours, c'était dit. Mais Olivia se "transformait" doucement en petite hostile, et bientôt elle comprendrait tout ça. Touss les petits tracas de sa maman, les problèmes qu'ils rencontrent... Doucement mais sûrement. « J'voudrais que plus jamais les gens y partent quand on se promène... Mais ze sais que c'est pas possible maman. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Olympe Talyo Calypso-Sinn "
❝ Regular. × My new Life is here ❧ ❞

× Nombre de messages : 950 × Age du perso : 30 ans. × Côté love : love?


Message(#) Sujet: Re: « my blood runs in your veins, you're the flesh of my flesh, that little piece of me » {OLIVIA&ALYS} Lun 17 Mar - 15:35



« my blood runs in your veins »
ft. olivia & alys ۰ in the hostile's cave.


Tendre. Avec elle, avec lui, avec eux, tu ne peux t'en empêcher. Tu es faible, tendre et vulnérable. Tu sais que si on te les enlevait, tu en mourrais d'angoisse. C'est bien arrivé, une fois. Cette Violante te les avait cachés. Tu aurais fait n'importe quoi pour les récupérer, même passer un accord de cessation d'hostilité. Tout. Tu aurais même volontiers donné ta vie pour les retrouver. Rien au monde n'est plus important à tes yeux, plus cher à ton coeur, plus doux à tes lèvres que tes chers petits êtres. T'es enfants, tes rejetons, tes amours, ces deux petits bouts de toi. A côté de ton amour pour eux, le reste est insignifiant. Et te séparer d'eux , même pour quelques heures t'es difficile.

Après que tu eus terminé de parler, ta fille se lève et va chercher son doudou. Un des rares objets vous appartenant qui ait survécu au crash. Puis elle revient et s'assied sur tes genoux. Tu l'entoures doucement et tendrement de tes bras. Tu poses ta joue sur le sommet de sa tête. Tu fermes les yeux, et te balances d'avant en arrière. Ton corps enserre le sien. Tu aimerais rester ainsi pour toujours. La protégeant de tout ton être contre le monde extérieur. Tu aimerais que le temps s'arrête juste pour une fois et que plus rien ne bouge jamais. Qu'Aleks soit là aussi, et que vous restiez tous les trois pour l'éternité. Ainsi, aimants, proches, ensemble.

Puis, après un moment, Olivia te répond. Elle te dit qu'elle aimerait être comme tout le monde, elle aimerait ne pas être différente. Elle aimerait rester avec toi pour toujours. Mais ta fille est intelligente, et elle comprend que ce n'est pas possible. Elle a l'air de déjà s'être rendue à l'évidence. Mais ce côté désabusé ne te plait pas. Tu aurais aimé qu'elle soit heureuse, qu'elle puisse jouer impunément, qu'elle puisse vivre sa vie comme elle l'entendait. Mais non, elle était ta fille. Aux yeux des autres, elle était la fille d'un monstre. La fille d'une folle. La fille d'une psychopathe sans coeur et sans pitié. C'est la raison pour laquelle elle était sans arrêt tenue à l'écart. Les yeux toujours fermés et a joue toujours posée sur le haut de sa tête, tu savoures chaque instant, chaque minute qui passe et qui la rend si proche de toi. Tu passes tes longs doigts fins dans ses boucles emmêlées. « Mon ange.. Si ça ne tenait qu'à moi, je n'aurais jamais fait de bêtise et on vivrait avec tata, et tout serait normal. Mais je ne suis pas normale, et je le regrette parfois.. Pour toi. Pour Aleks. Pour Hilary. Je n'y peux rien. Je suis impuissante face à ça. Je.. J'espère qu'un jour tu me comprendras et que tu me pardonneras d'être une si mauvaise maman pour toi et pour ton frère. Je.. J'aimerais tellement être comme tout le monde, parfois.. tout serait tellement plus simple.. » D'un revers de manche tu effaces les larmes qui coulent le long de tes joues. Décidément, ces derniers temps, c'est devenu une habitude. Tu sais pourquoi tu tes sens si vulnérable, si sensible. Mais tu as peur d'espérer. Et tu te réfugies de nouveau dans les cheveux de ton adorable fille.

Je suis l'intense peine d'Alys. Je suis l'impuissance d'Alys. Je suis la culpabilité grandissante d'Alys. Je suis les espoirs vains d'Alys. Je suis les rêves brisés d'Alys. Je suis les larmes d'Alys. Je suis l'amour puissant d'Alys. Je suis les pulsions incontrôlables d'Alys. Je suis l'obstacle de la vie d'Alys. Je suis le bonheur gâché d'Alys. Je suis les doux instants d'Alys. Je suis l'infime espoir d'Alys.


made by lizzou – icons & gif by tumblr


Steel and flesh, life and death, war ♦ OLYMPE-TALYO   ;
Ton histoire commence sur cette île. Ton existence est liée à cette île. Ton destin dépend de cette île. Tu es née sur cette terre étrange. Cette terre étrange, t'as gardée en vie, année après année. Après avoir pris les vies de tant d'autres, elle t'as souhaitée et maintenue en vie. Toi.  × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Invité "
❝ Invité ❞


Message(#) Sujet: Re: « my blood runs in your veins, you're the flesh of my flesh, that little piece of me » {OLIVIA&ALYS} Ven 21 Mar - 12:53

    Attentive aux moindres mots que sa mère pouvait prononcer, Olivia n'osa plus bouger, de peur d'en perdre une miette. Alys semblait tellement s'en vouloir. Olivia ne comprenait pas bien pourquoi, et elle se sentit quelques peu coupable. Sa mère n'était-elle pas bien par sa faute ? Et si c'était elle qui la rendait malheureuse ? Peut-être qu'elle avait dit quelque chose qu'elle n'aurait jamais du dire. Et pourquoi c'était si compliqué cette vie ? Olivia l'aimait cette vie. Elle était différente de celle de tous les autres, mais elle lui plaisait. Et elle ne voulait pas que sa mère pense que ce n'était pas le cas.

    « Mais maman, c'est pas vrai... T'es la meilleure maman même... Tu sais... Je t'aime moi. » Oh ça oui, elle l'aimait. Et les deux filles se le disaient bien assez souvent. A ses yeux, c'était bien la meilleure maman du monde, c'était les autres gens qui étaient méchants. Cela ne pouvait pas être Alys, non pas elle. Elle se retourna pour la regarder. Elle pleurait. Ou, elle avait pleuré, et semblait vouloir le cacher. Mais pourquoi ? Olivia toucha la joue humide de sa mère et y déposa un baiser. « Maman, pourquoi tu pleures ? Dis, c'est parce que je suis pas gentille ? » Elle ne pouvait s'empêcher de penser que c'était à cause d'elle tout ça.

    Olivia avait toujours pensé que c'était les faibles qui pleurait. Elle se l'était toujours dit, et c'est pourquoi elle tentait de le faire le moins possible. Mais pourtant, Alys était loin d'être faible. Alors, elle devait avoir une véritable raison de pleurer. De plus, les phrases que sa fille venait de lui dire semblait l'avoir beaucoup touchée, et les larmes continuaient de couler. Olivia ne savait pas quoi faire, alors elle se blotti dans les bras de sa mère. La tête posée contre son épaule, elle ne la voyait plus. Et ça lui faisait moins mal.
Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: « my blood runs in your veins, you're the flesh of my flesh, that little piece of me » {OLIVIA&ALYS}

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-