Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Dim 1 Sep - 20:34

MATTHEW & NOREEN
❝ When you see my face hope it gives you hell, when you walk my way hope it gives you hell, now where's you picket fence, love ?  You've never seem so tense, love. ❞
A vrai dire, aujourd'hui était une grande première pour Noreen, qui avait été à des années lumières d'imaginer passer un tel moment avec Matthew. Elle qui ne pensait jamais rien d'une personne sans la connaitre avait étrangement eu des aprioris à l'égard du jeune militaire et, pour sa défense, elle considérait qu'il l'avait quand même bien cherché. Après tout, qui déteste une personne sans la moindre raison ? Pas elle, en tout cas, mais il fallait bien avouer qu'il l'avait quelque peu laissée septique. Maintenant, elle pouvait affirmer qu'il n'était pas si terrible que ça, et elle venait même de lâcher qu'ils avaient passé un bon moment en tête à tête, alors même qu'elle ne s'y attendait pas le moins du monde. Elle n’était pas non plus du genre à lire dans les pensées des autres, mais elle avait toujours prêté une grande attention aux gens qui l’entouraient alors, naturellement, elle remarqua assez rapidement que quelque chose n’allait pas dans le comportement de Matthew. Elle aurait pu supposer qu’il allait redevenir le militaire froid & sec qu’elle avait connu avant de passer du temps rien qu’avec lui ; mais quelque chose, son petit doigt, peut-être, lui assurait que ce n’était pas le cas. Non, il y avait bel et bien un problème, qu’elle voulait comprendre &, si elle le pouvait, réparer. En fait, la vérité lui sauta rapidement aux yeux, au moment où elle réalisa que sa phrase pouvait avoir bien plus de sens que celui qu’elle lui avait initialement prêté. Alors comme ça, il avait pris son « sortir » pour quelque chose d’autre ? C’était bien possible après tout mais, ce qui l’étonnait le plus, c’était sûrement de voir un semblant de déception sur le visage du jeune homme, qui ne collait pas vraiment avec l’idée qu’elle se faisait de leur relation. Elle aurait dû comprendre les signes, mais elle était un peu blonde sur les bords, et l’attirance de Matthew ne lui avait absolument pas sautée aux yeux. Elle n’était pourtant pas méchante, ni trop stupide pour essayer de tasser les choses et, ainsi, elle revint rapidement à sa hauteur pour lui demander si ça allait. Elle ne fut pas vraiment convaincue par sa réponse, mais elle se rendit bien vite à l’évidence : elle ne le connaissait pas et, ce qu’elle prenait alors pour un petit mensonge n’était peut-être que sa façon de dire les choses. Elle se lança alors dans une drôle d’argumentation sur l’île et tout ce qu’elle n’apportait pas, par rapport au continent. Mais c’était tellement dérisoire, bien-sûr, par rapport à ce qu’ils côtoyaient à présent ! En fait, elle n’avait jamais aimé la ville, et il lui était bien souvent arrivé de se demander ce qu’elle foutait à New York, car cette ville avait toujours été aux antipodes de sa personnalité. Mais là, là elle était bien, et les quelques remarques de Matthew achevèrent de l’en convaincre.
Ouais, finalement, la vie sur l'île, c'était pas si pire et Noreen le savait bien. Seulement, trop de choses lui étaient arrivées récemment pour qu'elle puisse y penser pleinement ; elle qui avait bêtement cru que sa malchance coulerait avec le navire avait vite ravalé ses pensées naïves. Mais il fallait bien se rendre à l'évidence, les choses auraient pu être pires, et si le malheur semblait vouloir continuer de suivre l'irlandaise, l'île n'y était sûrement pour rien. Si elle était malchanceuse, c’était la vie, sa vie ; elle ne pouvait rien y faire de plus, elle était née comme ça et devrait bien, un jour ou l’autre, se contenter de l’accepter. En attendant, elle esquissa un sourire en direction de Matthew en entendant ses mots ; alors comme ça, il était pas si dégoûté que ça de vivre sur une île, et de ne plus vraiment pouvoir jouer au grand militaire comme il pouvait bien le faire avant ? L’irlandaise ne put s’empêcher de lâcher ironiquement un petit « C’est pas tellement comme si on avait le choix, de toute façon, » pour répondre à sa phrase qui disait qu’il s’y était habitué. Oui, il s’était habitué, comme probablement tous les autres gens de cette île. Parce que, qu’on le veuille ou non, à un moment ou à un autre, on finit toujours pas s’habituer à tout. Au meilleur, comme au pire.

La phrase de l’homme l’interrompit dans ses pensées et, à vrai dire, elle se demanda ce que ça pouvait bien signifier. Est-ce qu’il essayait de dire que ça le dérangerait pas, de se « prendre une noix de coco sur la plage » ? C’était assez original comme concept, et Noreen n’hésita pas à lâcher un petit rire, comme si c’était complètement ironique. Alors qu’elle avait senti qu’il ne plaisantait pas vraiment, et c’était un peu comme si elle avait le choix, finalement. « C’est vrai que ça peut être pas mal, tant que c’est pas moi qui ouvre la noix de coco, quoi. » Elle tourna alors les yeux vers lui avec le même sourire aux lèvres, et il n’était finalement pas si difficile de remarquer qu’elle avait un peu de mal à accepter, ou ne serait-ce qu’à évoquer l’idée. Les relations compliquées, les histoires qui finissent mal et toute cette m*rde, elle avait donné, franchement, et elle devait bien avouer qu’elle aurait été prête à vivre un deuxième naufrage plutôt qu’une nouvelle histoire. Mais, d’un autre côté, elle ne voulait pas démonter les espoirs du militaire, ni lui manquer de respect. Et puis, après tout, ce serait juste pour une soirée, rien qu’une seule soirée en amis, pas vrai ? « Mais j’te préviens, si jamais tu m’invites, faut que tu saches que t’auras aucun moyen de t’éclipser au beau milieu de la soirée quand t’auras réalisé combien je peux être chiante ! » Pas de téléphones, pas de « je bosse tôt demain », rien qui puisse gâcher cette soirée… En apparence. Et alors, comme pour changer complètement de sujet, elle jeta son regard très loin, observant l’horizon, et se permis finalement de lui demander. « Ca te manque à toi, le continent, et tout ? »




you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Matthew E. Skitia "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Channing Tatum × Nombre de messages : 828 × Age du perso : 29 years old × Job : Second lieutenant, chargé de la sécurité externe sur les falaises × Côté love : .


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Dim 8 Sep - 19:22





Truth be told
Noreen & Matthew

Le militaire rendit son sourire à Noreen et imagina la scène. Effectivement ce n'était pas vraiment romantique. Mais manger une noix de coco sur la plage en rigolant, ça c'était romantique. « Ou alors ça peut être un excellent moyen de découvrir des endroits magnifiques, de manger quelque chose de completement différent et de rigoler à s'en fendre la mâchoire sans avoir bu une seule goutte d'alcool... Tout bien réfléchi, c'est peut être pas si horrible que ça de vivre sur cette île » déclara-t-il et cela fit réfléchir le militaire mine de rien. Il lâcha un petit rire. « C'est vrai. Personnellement, je m'y suis un peu habitué. Forcément quand je pense à la vie d'avant, c'est pas du tout la même chose, mais je me dis que ça aurait pu être bien pire.. » repondit-il avec un petit sourire en coin. « C'est pas tellement comme si on avait le choix, de toute façon » déclara la blondinette pour répondre à ce qu'il venait de dire. C'est vrai, ils n'avaient pas vraiment le choix, mais maintenant qu'ils y étaient, il vallait mieux essayer d'en profiter et d'apprécier que de rester sans rien faire à se morfondre en s'appitoyant sur son sort. Bien que ni Noreen ni Matthew n'étaient en train de le faire.

Puis, Matthew continua: « Se prendre une noix de coco sur une plage, ça peut être sympa aussi.. » dit-il et la question qu'il sous entendait était plutôt claire. Mais bon, là encore, il se dit qu'il ne vallait mieux pas mettre ses espoirs trop haut. Cette remarque du militaire fit rigoler Noreen ironiquement et Matthew inclina sa tête vers elle. « C'est vrai que ça peut être pas mal tant que c'est pas moi qui ouvre la noix de coco, quoi » repondit-elle alors en se tournant vers lui avec un petit sourire aux lèvres. « J'pense que pour ta propre sécurité, quelqu'un d'autre pourrait s'en occuper » dit-il et il sous entendait clairement qu'il se proposait pour le poste de celui qui ouvrerait la noix de coco. « Mais j'te préviens, si jamais tu m'invites, faut que tu saches que t'auras aucun moyen de t'éclipser au beau milieu de la soirée quand t'auras réalisé combien je peux être chiante! » s'exclama-t-elle et Matthew lâcha un sourire de soulagement. Elle voulait bien! Elle ne l'avait pas rembarré! « Je crois que j'arriverais à supporter ça! » dit-il avec un sourire en coin et un regard un brin espiègle. Ils continuèrent de marcher à travers la forêt tranquillement, puis Noreen coupa le silence: « Ca te manque à toi, le continent, et tout? » Matthew releva la tête vers elle, puis regarda de nouveau devant lui. Honnêtement, oui. Les nuits avec ses amis dans les bars, les soirées poker, les aprem' à se balader dans Central Park.. Mais au final, il savait qu'il devait passer à autre chose.. S'ils avaient tous les deux été à New york, il aurait pu l'emmener dans un resto sympa ou aller au bowling ou au ciné. Mais ici, il ne pouvait rien faire de tout ça. « Non » dit-il, presque froidement. Il s'appretait à lui retourner la question quand son supérieur Ed l'interpela, lui demandant de se rendre immédiatement dans sa tente. Et quand il était convoqué dans cette tente, ça ne signifiait jamais rien de bon. Il jeta un coup d'oeil à Noreen et courra jusqu'à tente. Il y prit sa veste de militaire et revint vers Noreen avant de la lui déposer sur les épaules. Il lui lança un petit sourire, en amenant sa main pour caresser délicatement sa joue. Il vint juste l'embrasser sur la commissure des lèvres. « A plus tard, Blodwin » dit-il simplement avant de se retourner et de filer sous la tente de son supérieur. Il aurait aimé passer plus de temps avec elle, apprendre à la connaître, il lui aurait même laisser le connaître. Mais peut-être serait-ce pour une prochaine fois.





Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-