Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
» Matthew E. Skitia "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Channing Tatum × Nombre de messages : 828 × Age du perso : 29 years old × Job : Second lieutenant, chargé de la sécurité externe sur les falaises × Côté love : .


Message(#) Sujet: Truth be told ~ [Noreen] Ven 3 Mai - 0:24





Truth be told




Noreen & Matthew

Il devait être aux environs de midi, d’après la position du soleil, et Matthew venait de finir sa petite course matinale sur la plage. Son tee-shirt était légèrement trempé de sueur et sa respiration était hâchée. Il traversa la forêt, tranquillement, bougeant sa tête, faisant craquer son cou. Il irait probablement nager dans le début d’après-midi. Mais, pour l’instant, il retournait au campement, il changerait de tee-shirt et en prendrait un supplémentaire avant d’aller nager. Peut-être qu’il passerait chercher Noreen, elle aimerait peut-être passer un peu de temps avec lui, se dit-il. Mais, il sortit bien vite cette idée de sa tête et abandonna cette pensée.

Le brun arriva au campement. Il fit quelques accolades et donna quelques tapes sur des épaules de militaires pour les saluer. Puis, il se dirigea vers la tente d’Ian. Il allait sauter sur son lit, plein de sueur et cela le ferait probablement ch*er. Matthew jubilait d’avance. Il savait qu’ensuite, Ian le prendrait bien, après tout ils étaient plutôt bons amis. Il ouvrit le zip de la tente de son partenaire de guerre en passant la tête dans la fente. « Alors, vieux, me dis pas que t’es toujours au-» commença-t-il mais se coupa dans sa phrase quand il vit que Noreen était elle aussi dans la tente. Il fronça durement ses sourcils et laissa s’échapper un petit son de dédain alors qu’il sortait sa tête de la tente. « p*****, tu parles d’une surprise… » jura-t-il entre ses dents. Ian était un ami mais Matthew ne pouvait s’empêche d’être haineux. Dire qu'il avait été prêt à inviter Noreen à se joindre à lui, et bien, on ne le reprendra plus à ce genre d'idée.

Il referma le zip de la tente, les sourcils froncés, presqu’en grognant. Il n’en croyait pas ses yeux. Qu’est-ce qu’il pouvait être con ! Il savait qu’il n’aurait jamais dû s’ouvrir à Noreen, il le savait. Alors pourquoi l’avait-il fait ? se demanda-t-il. Il continua de marcher en direction de la forêt. Il voulait s’éloigner, mettre le plus de distance possible entre lui et elle. Il ne voulait plus la voir, ne plus lui parler, ne plus ressentir ce qu’il ressentait. Matthew ralentit peu à peu la cadence et se passa une main sur le front en soupirant. Non, c’était faux. Il voulait qu’elle reste près de lui, qu’elle lui parle, qu’il la fasse rigoler. Il secoua la tête et essaya de ne plus penser à rien, lorsqu’il sentit soudain un main sur son bras.


code fiche par alaska.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Sam 4 Mai - 20:30

MATTHEW & NOREEN
❝ When you see my face hope it gives you hell, when you walk my way hope it gives you hell, now where's you picket fence, love ? You've never seem so tense, love. ❞
« Tu vois, en tant que militaire, je pensais que ta vie était fragmentée et extrêmement bien organisée mais en fait, j’suis en train de me rendre compte que t’es aussi feignant que les autres rescapés ! » Un immense sourire sur les lèvres, Noreen donna un coup sur l’épaule de Ian, comme pour lui « non, n’te fais pas trop d’illusions, j’arrêterai jamais de te faire chiier ». C’était Noreen, elle était comme ça – et puis, fallait bien se l’avouer, c’était quand même vachement drôle de taquiner l’allégorie de l’autorité. Elle était bien, là, assise en tailleur dans cette tente – un instant de plus et elle en aurait oublié tous ses soucis. En fait, l’arrivée des militaires lui avait fait un bien fou, car elle avait rencontré pleins de personnes – okay, pleins de beaux mâles tous plus musclés les uns que les autres – différentes qui, très clairement, n’en avaient jamais rien eu à foutre de ce qu’elle avait bien pu être avant, ou même après son naufrage. Elle aimait passer du temps en leur compagnie, parfois elle leur demandait à quoi ressemblait le continent aujourd’hui, la plupart du temps ils ne savaient même pas. C’était drôle de réaliser à quel point ces hommes vivaient entre eux, dans une bulle si solide qu’elle en devenait presque infranchissable et qu’elle, à coup sûr, les séparait nettement de la vie humaine. Peut-être que la plupart des militaires se mordaient aujourd’hui les doigts d’avoir été si passif et de ne pas avoir fait attention à la vie autour d’eux. Et peut-être que justement, ils étaient tellement habitués à ce rythme que vivre ici ne changeaient absolument rien pour eux.

Noreen s’entendait bien avec les militaires. Bon, avec la plupart – car, finalement, tout n’était pas rose. Elle avait un peu déconnée avec Fernando et, depuis, Jayson semblait la haïr de tout son être. Ça lui semblait normal et, pour le coup, elle comprenait son ancien ami – qui l’avait renié après avoir eu vent de son petit moment d’égarement avec Fernando. Seulement, y’avait bien un autre militaire avec qui ça collait pas et, pour le coup, la jeune femme ignorait totalement pourquoi. Elle ne comprenait rien au petit jeu que jouait Matthew ; cette façon qu’il avait de la flinguer des yeux et de l’envoyer six pieds sous terre avec deux répliques la rendait dingue. Au départ, elle s’était simplement dit qu’il était dans une mauvaise phase, un moment d’énervement. Puis, en voyant que son comportement ne changeait pas, elle s’était convaincu qu’il était un militaire fier et que la présence d’une femme dans la vie de ses potes ne lui plaisait pas forcément. Et puis, la tente s’ouvrit sur son visage qui, bien vite, changea de couleur. Il sembla dégouté de ce qu’il venait tout simplement de voir, si bien que l’irlandaise se demanda de quoi ils avaient l’air, vu de l’extérieur. Sauf qu’elle n’y voyait rien qui clochait – c’était juste elle, assise en tailleur dans une tente, à discuter avec un homme. Alors, à cet instant précis, elle réalisa que Matthew n’était pas d’un naturel vraiment colérique, qu’il n’était pas non plus un militaire un peu fier – non, en fait, c’était juste un connard. Et, pour une fois, il fallait que la vérité sorte.

Ni une, ni deux, Noreen fit un bond et quitta la tente aussi rapidement qu’un pompier aurait pu le faire – au passage, elle attrapa ses chaussures et gratifia Ian d’un bref « à tout à l’heure », pour mieux courir dans la direction de cet homme bien étrange. Elle fallait qu’il lui explique, s’en était trop pour elle et, honnêtement, elle en avait assez de se torturer l’esprit avec tout ça. Elle réussit à avaler les quelques mètres qui les séparaient et, finalement, décida tout de même de lui attraper le bras pour le retenir. « Tu sais, si j’te dérange, si je vous dérange, tu peux le dire hein. J’veux dire, c’est aussi simple que ça. » Elle finit par le lâcher et se plaça face à lui, prête à lui balancer ses quatre vérités en pleine gu*ule. Elle cherchait ses mots, consciente d’être littéralement en train de marcher sur des œufs. D’accord, elle était énervée, mais il était un militaire alors, malgré tout, elle avait intérêt à faire attention à ce qu’elle s’apprêtait à dire.« Je sais, vous êtes des mâles virils et forts, mais si t’es pas capable d’apprécier, ou juste d’accepter la présence d’une nana sur votre territoire, j’crois que c’est un signal d’alerte qui veut juste dire qu’il est grand temps que tu grandisses un peu, hein. » Et à peine les derniers mots sortis de sa bouche qu’elle se sentait déjà mal de lui avoir parlé comme ça. Enfin, mal, c’était un bien grand mot – mais disons qu’elle n’était pas une personne méchante et que, par conséquent, la jeune femme n’avait pas l’habitude de sauter sur les gens et de les agresser sans raison apparente. Mais là, c’était trop pour elle – ça avait littéralement dépassé les limites du compréhensible, et il fallait que Matthew sache à quel point la demoiselle pouvait être énervée par son comportement et, optionnellement, qu’il s’explique. Alors elle se contenta de le fixer, le regard fixe et l’air sûre d’elle, tandis que, déjà, des excuses lui brûlaient les lèvres.





you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Matthew E. Skitia "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Channing Tatum × Nombre de messages : 828 × Age du perso : 29 years old × Job : Second lieutenant, chargé de la sécurité externe sur les falaises × Côté love : .


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Sam 4 Mai - 21:20





Truth be told



Noreen & Matthew

Matthew referma le zip de la tente, les sourcils froncés, presqu’en grognant. Il n’en croyait pas ses yeux. Qu’est-ce qu’il pouvait être con ! Il savait qu’il n’aurait jamais dû s’ouvrir à Noreen, il le savait. Alors pourquoi l’avait-il fait ? se demanda-t-il. Il continua de marcher en direction de la forêt. Il voulait s’éloigner, mettre le plus de distance possible entre lui et elle. Il ne voulait plus la voir, ne plus lui parler, ne plus ressentir ce qu’il ressentait. Matthew ralentit peu à peu la cadence et se passa une main sur le front en soupirant. Non, c’était faux. Il voulait qu’elle reste près de lui, qu’elle lui parle, qu’il la fasse rigoler. Il savait que depuis Susie, il ne ferait plus confiance aux femmes. Il l’avait fait une fois, il avait été honnête et fidèle et il s’était prit un retour des choses violemment en pleine face. Pourtant il aimait penser que Noreen ne serait pas comme Susie, que peut-être, elle, elle pourrait briser sa carapace d’homme macho, trop confiant et imbu de lui-même. Il secoua la tête et essaya de ne plus penser à rien, lorsqu’il sentit soudain une main sur son bras.

Matthew s’arreta et il fut presque surpris de voir que c’était Noreen qui était venu à sa poursuite. Elle se plaça face à lui, les sourcils froncés. « Tu sais, si j’te dérange, si je vous dérange, tu peux le dire hein. J’veux dire, c’est aussi simple que ça » déclara-t-elle, visiblement pas contente. Matthew ouvrit la bouche, s’appretant à rétorquer quand Noreen poursuivit : « Je sais, vous êtes des mâles virils et forts, mais si t’es pas capable d’apprécier, ou juste d’accepter la présence d’une nana sur votre territoire, j’crois que c’est un signal d’alerte qui veut juste dire qu’il est grand temps que tu grandisses un peu, hein. » Le brun avait reculé légèrement sous l’afflux de parole Noreen, ses yeux étaient écarquillés et un de ses sourcils haussé. Il laissa échapper un petit soupir de dédain. « Si je supportais pas la présence de nana dans un environnement où je vis, je serais gay. Et crois-moi, je ne le suis pas » commença-t-il.

Lui, ne pas accepter la présence d’une femme dans le camp.. ben voyons, pensa-t-il. Son regard était plongé dans le sien et Matthew pensa pendant une seconde qu’elle voulait dire quelque chose et qu’elle se retenait. « Si t’as quelque chose à dire, fais-le, j’ai pas toute la journée, et je m’en voudrais de ne pas te laisser continuer sur ce que tu disais » déclara-t-il, hargneux, sarcastiquement. Ce n’était pas censé se passer comme ça, pensa-t-il. Il aurait dû faire ch*er Ian, avant d’aller voir Noreen et de lui proposer un tour sur la plage. Mais il n’avait pas imaginé que cette dernière serait déjà en compagnie d’Ian. Après tout, peut-être même qu’il les avait coupés dans un moment intime. Rien qu’à cette pensée, Matthew sentit son estomac se retourner. Elle avait un sacré caractère en tout cas et n'hésitait pas à dire ce qu'elle pensait et involontairement, Matthew ne put s'empecher d'afficher un sourire en coin, presque arrogant, sur son visage.


code fiche par alaska.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Lun 6 Mai - 22:18

MATTHEW & NOREEN
❝ When you see my face hope it gives you hell, when you walk my way hope it gives you hell, now where's you picket fence, love ? You've never seem so tense, love. ❞
Plus les secondes défilaient et plus la jeune Irlandaise se demandait pour quelle raison elle avait décidé de le suivre. Sérieusement, elle avait vraiment eu besoin de lui demander ce qui clochait alors que, clairement, y’avait juste aucune alchimie entre eux deux ? Mais Noreen était comme ça – trop concernée, trop impliquée, trop gentille, tout simplement. Et voilà qu’elle s’en prenait plein la gu*ule alors que jamais, au grand jamais, elle n’avait semé le vent. Mais voilà, elle récoltait tout de même la tempête, et ça avait un sérieux don de la foutre sur les nerfs. Cette façon qu’il avait de la regarder comme si elle n’était qu’une m*rde, une toute petite m*rde qui ne méritait ni le respect, ni la moindre attention, ça la rendait folle. Mais, soyez-en sûrs, le fameux militaire ne tarderait pas à s’en rendre compte. Elle le laissa alors parler et ne put s’empêcher de soupirer lorsqu’il eut terminé, et d’accompagner son geste d’une légère ironie cinglante. « Oh mais je le sais que t’es tout sauf gay, et l’île entière est au courant, pas de doutes là-dessus. » Elle ne le cherchait pas vraiment mais, en fait, c’était plutôt sorti tout seul de sa bouche. Il l’énervait et, pour le coup, la vérité lui avait échappé – mais il devait bien le savoir, que tout le monde le prenait pour un… Un collectionneur de nanas, un don juan, un mec qui n’a aucun respect envers les femmes, quoi. Le genre de gars pour qui Noreen ne ressentait bien souvent que de la pitié, et qu’elle tentait de fuir au possible – mais pourquoi alors était-elle en train de perdre son temps avec lui ?

Elle ne put s’empêcher de hocher négativement la tête lorsqu’elle l’entendit dire qu’il n’avait pas toute la journée et que, surtout, il s’en voudrait de ne pas la laisser continuer sa discussion avec Ian. D’accord, elle était peut-être un peu trop bavarde mais, d’où il se permettait de la juger, au juste ? Rien, rien ne lui donnait l’autorisation de la regarder de haut comme il le faisait, et encore moins de la critiquer ouvertement. Un instant, elle chercha ses mots, avant de réaliser que ça n’avait aucun intérêt. Elle ne fera pas de jolies phrases avec des mots magnifiquement bien trouvés. Non, elle devait simplement lui dire ce qu’elle pensait et, surtout, le forcer à dire quelque chose. « T’as pas l’impression d’être celui qui a quelque chose à dire, plutôt ? » Elle laissa planer un peu de mystère, mais c’était pas totalement volontaire. En fait, elle sentait son sang froid se faire la male et, tandis qu’elle tentait de garder son calme, de drôles de pensées finirent par s’emmêler dans sa tête. Elle inspira une grande goulée d’air et, finalement, releva les yeux sur Matthew avant de déclarer, sur un ton totalement sérieux et sans le moindre doute. « Tu me détestes. » Voilà, c’était ça qu’elle avait à dire, et elle venait simplement de lâcher sa bombe. C’est pas vraiment le genre de conversations que deux êtres humains sont censés avoir mais, d’une part, Noreen n’était pas totalement normale et, deuxième, elle en avait marre de voir ce drôle de mystère planer entre eux, sans jamais en connaitre la raison. Alors voilà, elle allait demander, il allait répondre et tout serait terminé entre eux. « Tu me détestes mais je sais pas pourquoi, j’ai aucune idée de ce qui nourrit ta haine envers moi mais j’aimerais bien savoir, parce que je te jure que j’ai jamais rien fait pour que tu me haïsses à ce point ! » Au fond, elle était une femme suffisamment gentille pour finir par en devenir naïve et si lui ne parvenait pas à le voir, alors il se devait au moins de lui en expliquer la raison. « Alors dis-moi… C’est quoi ton putaiin de problème ? » C’était dit. Il n’avait plus qu’à s’expliquer et, voilà, jamais plus leurs chemins ne se croiseraient.




you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Matthew E. Skitia "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Channing Tatum × Nombre de messages : 828 × Age du perso : 29 years old × Job : Second lieutenant, chargé de la sécurité externe sur les falaises × Côté love : .


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Mer 8 Mai - 1:00





Truth be told



Noreen & Matthew

Matthew referma le zip de la tente, les sourcils froncés, presqu’en grognant. Il n’en croyait pas ses yeux. Qu’est-ce qu’il pouvait être con ! Il savait qu’il n’aurait jamais dû s’ouvrir à Noreen, il le savait. Alors pourquoi l’avait-il fait ? se demanda-t-il. Il continua de marcher en direction de la forêt. Il voulait s’éloigner, mettre le plus de distance possible entre lui et elle. Il ne voulait plus la voir, ne plus lui parler, ne plus ressentir ce qu’il ressentait. Matthew ralentit peu à peu la cadence et se passa une main sur le front en soupirant. Non, c’était faux. Il voulait qu’elle reste près de lui, qu’elle lui parle, qu’il la fasse rigoler. Il savait que depuis Susie, il ne ferait plus confiance aux femmes. Il l’avait fait une fois, il avait été honnête et fidèle et il s’était prit un retour des choses violemment en pleine face. Pourtant il aimait penser que Noreen ne serait pas comme Susie, que peut-être, elle, elle pourrait briser sa carapace d’homme macho, trop confiant et imbu de lui-même. Il secoua la tête et essaya de ne plus penser à rien, lorsqu’il sentit soudain une main sur son bras.

Matthew s’arreta et il fut presque surpris de voir que c’était Noreen qui était venu à sa poursuite. Elle se plaça face à lui, les sourcils froncés. « Tu sais, si j’te dérange, si je vous dérange, tu peux le dire hein. J’veux dire, c’est aussi simple que ça » déclara-t-elle, visiblement pas contente. Matthew ouvrit la bouche, s’appretant à rétorquer quand Noreen poursuivit : « Je sais, vous êtes des mâles virils et forts, mais si t’es pas capable d’apprécier, ou juste d’accepter la présence d’une nana sur votre territoire, j’crois que c’est un signal d’alerte qui veut juste dire qu’il est grand temps que tu grandisses un peu, hein. » Le brun avait reculé légèrement sous l’afflux de parole Noreen, ses yeux étaient écarquillés et un de ses sourcils haussé. Il laissa échapper un petit soupir de dédain. « Si je supportais pas la présence de nana dans un environnement où je vis, je serais gay. Et crois-moi, je ne le suis pas » commença-t-il en roulant des yeux. Lui, ne pas accepter la présence d’une femme dans le camp.. ben voyons, pensa-t-il. « Oh mais je le sais que t’es tout sauf gay, et l’île entière est au courant, pas de doutes là-dessus » rétorqua-t-elle ironiquement. Matthew haussa un sourcil en la regardant. Etait-ce de la jalousie qui se cachait sous cette phrase ? Il ne le savait pas mais cela le fit sourire intérieurement, même s’il se faisait probablement des films. C’est vrai que le brun avait pour habitude de coucher avec des femmes avant de partir et de les laisser. Il était comme ça, il ne faisait pas confiance, alors il couchait et il partait. C’était son mode de fonctionnement. Seulement, il ne pensait pas que Noreen serait au courant et dans un sens, cela le mit mal à l’aise.

Le regard de l’irlandaise était plongé dans le sien et Matthew pensa pendant une seconde qu’elle voulait dire quelque chose et qu’elle se retenait. « Si t’as quelque chose à dire, fais-le, j’ai pas toute la journée, et je m’en voudrais de ne pas te laisser continuer sur ce que tu disais » déclara-t-il, hargneux, sarcastiquement. « T’as pas l’impression d’être celui qui a quelque chose à dire, plutôt ? » répliqua-t-elle après quelques secondes. Ce n’était pas censé se passer comme ça, pensa-t-il. Il aurait dû faire chiier Ian, avant d’aller voir Noreen et de lui proposer un tour sur la plage. Mais il n’avait pas imaginé que cette dernière serait déjà en compagnie d’Ian. Après tout, peut-être même qu’il les avait coupés dans un moment intime. Rien qu’à cette pensée, Matthew sentit son estomac se retourner. Elle avait un sacré caractère en tout cas et n'hésitait pas à dire ce qu'elle pensait et involontairement, Matthew ne put s'empecher d'afficher un sourire en coin, presque arrogant, sur son visage. Elle ne mâchait pas ses mots, elle lui tenait tête et énonçait sa façon de penser sans détours. Ça, c’était une vraie femme, pensait-il.

Matthew n’avait rien répondu. Il avait ouvert la bouche, pour la refermer immédiatement après. Que pouvait-il dire de toute façon ? Qu’il l’appréciait, mais qu’elle était une femme et que comme toutes celles à qui il avait fait confiance, elle allait le trahir ? Qu’il l’appréciait ? Qu’il trouvait qu’elle avait un caractère tellement flamboyant que ça lui envoyait des frissons dans le dos quand elle le regardait avec des flammes dans les yeux ? Après tout, s’il ne pouvait pas avoir son amour, peut-être que sa haine lui suffirait amplement. Noreen prit une grande respiration et plongea une nouvelle fois ses yeux dans ceux du militaire. « Tu me détestes » dit-elle simplement. Et ce n’était nullement une question. Elle avait sorti ça, comme ça, l’air de rien, comme si c’était quelque chose de normal que l’on disait. Matthew écarquilla les yeux. Oui, il la détestait, il la haïssait, mais seulement parce qu’elle lui faisait ressentir des trucs que les autres ne lui faisaient pas ressentir. « Tu me détestes mais je sais pas pourquoi, j’ai aucune idée de ce qui nourrit ta haine envers moi mais j’aimerais bien savoir, parce que je te jure que j’ai jamais rien fait pour que tu me haïsses à ce point ! » continua l’irlandaise sur sa lancée.

Le militaire ouvrit la bouche mais, encore une fois, la referma immédiatement. Si c’était pour dire de la m*rde, il ne vaut mieux rien dire, pensa-t-il. Il sentait la colère, la haine monter en lui. Parce que pendant qu’elle lui avait déballé sa dernière réplique, Matthew n’avait regardé qu’une chose : ses lèvres. Et il n’aurait pas dû. Noreen ne sembla pas le remarquer alors qu’elle en rajoutait une nouvelle fois : « Alors dis-moi… C’est quoi ton putaiin de problème ? » Matthew sembla hésiter. Pour la première fois de sa vie, il hésita. Fallait-il lui dire, lui expliquer ce qu’il ressentait ? Fallait-il lui dire que la jalousie qu’il éprouvait pour Ian lui brûlait littéralement les entrailles, qu’il avait Noreen complètement dans la peau ? Quand cette pensée le heurta de plein fouet, il réalisa la gravité de la situation pour lui. Une rage sans nom le prit jusqu’aux tripes et ses yeux devinrent sombres. De désir, de colère, peut-être. Certainement plus de rage. « Mon problème ? Ha.. C’est ça » finit-il dans un souffle avant que sa main gauche n’attrape le pantalon de l’irlandaise et ne l’attire à lui alors que sa main droite venait sur la nuque de la brune pendant que ses lèvres s’abattirent durement sur les siennes. Il allait regretter ça. Très certainement. Surement. Mais qu’importe. Au moins, il l’aurait fait parce qu’il avait envie.


code fiche par alaska.




Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Ven 10 Mai - 1:21

MATTHEW & NOREEN
❝ When you see my face hope it gives you hell, when you walk my way hope it gives you hell, now where's you picket fence, love ? You've never seem so tense, love. ❞
La vérité, Noreen était prête à l'entendre. A vrai dire, elle était toute ouïe et n'attendait qu'une chose : qu'il crache le morceau. Pour cela, elle avait décidé d'adopter une méthode plutôt simple, finalement : elle allait lui dire ce que tout le monde savait déjà. Qu'il ne l'aimait définitivement pas, et que ça se voyait à des kilomètres à la ronde. Sauf que voila, maintenant, il lui fallait une explication, pour la simple et bonne raison qu'on ne déteste pas quelqu'un sans motif valable. Or, il le lui avait fait comprendre si facilement qu’elle ne pouvait pas se tromper – maintenant mon cher, il fallait juste assumer, et faire face à la vérité. Elle essayait clairement de le pousser à avouer pourquoi sa simple présence l’insupportait et, alors qu’elle pensait que la réponse viendrait immédiatement, elle fut étonnée de voir le jeune homme si silencieux. Est-ce qu’il était bipolaire ? Ca aurait pu être envisageable, si seulement il n’avait pas passé plus de temps à l’envoyer ch*er qu’autre chose. Alors elle se demanda une fois de plus d’où venait le souci – franchement, elle était carrément prête à faire une introspection de sa petite personne, si ça pouvait faire évoluer les choses d’une quelconque façon. Qu’il lui dise ce qui le dérangeait chez-elle, et l’histoire serait réglée, la boucle bouclée et chacun reviendrait à ses petites affaires ! Elle était même prête à lui proposer un arrangement, du genre « je ne reviens plus sur le camp des militaires, si, en contre partie, t’arrêtes de me fusiller du regard à chaque fois que tu me croises ». Le souci, c’est qu’il ne disait rien. Genre, rien du tout et, ainsi, il se contentait de la regarder. Et ses yeux ne disaient rien de plus, laissant l’irlandaise dans l’incompréhension la plus totale. Elle avait envie de briser ce foutu silence, mais c’était pas vraiment à elle de le faire, au fond, c’était à son tour à lui de répondre ! Alors elle l’observa à son tour, se répétant intérieurement que s’il voulait jouer au roi du silence, il ne serait pas déçu. Sauf qu’apparemment, elle avait faux sur toute la ligne – il voulait bien jouer à un jeu, mais pas à celui-là.
Elle ne vit pas son bras se déplacer et, ainsi, lorsqu’elle sentit son petit corps se déplacer vers celui de Matthew, elle voulut réagir mais – prise de court, elle n’en eut cependant pas l’occasion et, ainsi, alors que la seconde main du jeune homme s’emparait de sa nuque, ses lèvres furent prisonnières de celles du jeune militaire. La demoiselle eut besoin de plusieurs bonnes secondes pour réaliser ce qui était en train de se passer, durant lesquelles, clairement, aucune partie de son corps ne bougeait. Rien, pas ses jambes, pas ses bras, pas même ses yeux qui, ouverts, observaient Matthew, complètement hallucinés. Elle fit finalement un pas en arrière de se décolla de son étreinte. Elle avait probablement mis autant de temps à réagir car, à vrai dire, elle n’en croyait pas ses yeux – il venait vraiment de faire ça ? Genre, alors qu’ils étaient en pleine discussion extrêmement sérieuse, et même un peu violente, il l’embrassait comme ça, purement et simplement ? S’il avait osé imaginer une seule seconde que cet acte désespéré pouvait bien calmer le jeu, et surtout la folie de Noreen, il s’était carrément planté. Alors un silence s’installa durant lequel elle se contenta de l’observer avec de grands yeux transpirants l’incompréhension.
« Tu m'expliques ? », finit-elle par lancer alors. Mais elle ne brisa pas le silence ; elle resta silencieuse durant plusieurs secondes, juste le temps de réaliser pleinement ce qu'il venait de se passer. Sauf que non, y'avait rien à faire, elle ne comprenait pas. Ou alors si, en fait elle comprenait trop bien son petit jeu - et une chose était sure : elle n'allait certainement pas rentrer dedans. « Non en fait, je veux pas savoir. Y'a sûrement pleins de nanas avec qui cette technique fonctionne très bien, mais si tu crois que je suis comme ça, tu peux toujours rêver. » Ça voulait clairement dire : fourre-toi le doigt dans l’œil et attends de voir ce qui se passe, mais tu m'auras pas. C’était indéniable, définitif, clair net et précis : jamais Noreen ne se complairait à adopter ce genre d’attitude. Elle n’était tout simplement pas comme ça et s’il ne l’avait pas compris, alors il était, de toute évidence, très loin du compte. Elle en avait eu des problèmes, oh oui, des tas, mais jamais elle n’avait songé à les régler de cette façon. Elle préférait s’expliquer clairement, avec des mots et, si possible, faire parler son cœur, au moins un minimum. Mais il fallait croire que Matthew n’était pas comme ça – en vrai militaire, et surtout en briseur de cœurs, il avait préféré la faire taire de cette manière. C’était très habile, elle ne pouvait le nier – mais aucunement ça ne marcherait. Pas avec Noreen, pas avec une femme au caractère si trempé, et surtout pas avec quelqu’un qui, dégoûtée de trop de déceptions amoureuses, avait fini par se jurer qu’elle finirait sa vie toute seule.
L’espace d’un instant, elle songea à s’énerver, à le gifler même, à l’envoyer bouler et à lui hurler qu’elle aussi pouvait le détester sans raison. Puis elle réalisa que, d’une part, ça n’aurait aucun intérêt et ne les mèneraient nulle part. Peut-être même que ça risquait d’envenimer les choses et là n’était pas vraiment le but de la jeune femme. Et puis, elle s’y refusa également pour une raison très simple : elle avait une force si faible qu’une gifle sur la joue de Matthew aurait plus ressemblé à une caresse qu’autre chose et ça, il était absolument hors de question que ça arrive. Alors, elle haussa les épaules et, frustrée, elle finit par jeter les armes. « J'avais espéré qu'on puisse s'expliquer comme le font les adultes, mais faut croire que tout le monde n'est pas comme ça. » Elle l’avait prononcé comme si ça n’avait plus d’importance, comme s’il n’y avait plus rien à faire. « Tu ne me recroiseras plus sur le camp des militaires, à vrai dire tu ne me verras plus tout court, j’espère que cette solution te convient et qu'un jour tu pourras me regarder sans avoir envie de m'étrangler. » Pour peu qu’elle puisse le satisfaire, quoi. Alors elle se retourna et, juste avant de partir, pris une grande inspiration. Peut-être la retiendrait-il et finirait-il par lui dire la vérité.




you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Matthew E. Skitia "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Channing Tatum × Nombre de messages : 828 × Age du perso : 29 years old × Job : Second lieutenant, chargé de la sécurité externe sur les falaises × Côté love : .


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Ven 10 Mai - 12:12





Truth be told



Noreen & Matthew

Le militaire ouvrit la bouche mais, encore une fois, la referma immédiatement. Si c’était pour dire de la m*rde, il ne vaut mieux rien dire, pensa-t-il. Il sentait la colère, la haine monter en lui. Parce que pendant qu’elle lui avait déballé sa dernière réplique, Matthew n’avait regardé qu’une chose : ses lèvres. Et il n’aurait pas dû. Noreen ne sembla pas le remarquer alors qu’elle en rajoutait une nouvelle fois : « Alors dis-moi… C’est quoi ton putaiin de problème ? » Matthew sembla hésiter. Pour la première fois de sa vie, il hésita. Fallait-il lui dire, lui expliquer ce qu’il ressentait ? Fallait-il lui dire que la jalousie qu’il éprouvait pour Ian lui brûlait littéralement les entrailles, qu’il avait Noreen complètement dans la peau ? Quand cette pensée le heurta de plein fouet, il réalisa la gravité de la situation pour lui. Une rage sans nom le prit jusqu’aux tripes et ses yeux devinrent sombres. De désir, de colère, peut-être. Certainement plus de rage. « Mon problème ? Ha.. C’est ça » finit-il dans un souffle avant que sa main gauche n’attrape le pantalon de l’irlandaise et ne l’attire à lui alors que sa main droite venait sur la nuque de la brune pendant que ses lèvres s’abattirent durement sur les siennes. Il allait regretter ça. Très certainement. Surement. Mais qu’importe. Au moins, il l’aurait fait parce qu’il avait envie.

Les premières secondes, elle ne sembla pas réagir, completement dépassée par la situation. Mais une fois qu’elle se rendit compte de ce qu’l se passait, elle fit un pas en arrière et brisa leur étreinte. Matthew la laissa faire, et recula d’un pas à son tour, las. Elle le regardait, totalement incrédule, alors que lui, la regardait simplement sns lueur dans les yeux, peut etre avec un peu de déception. Ce n’est pas comme si il s’était attendu à ce qu’elle lui rende son baiser de toute façon. « Tu m'expliques ? » déclara-t-elle finalement. Mathew ne dit rien pendant quelque seconde. « Non » déclara-t-il simplement, presque dans un souffle, et il ne fut pas sur que Noreen l’entendit. « Non en fait, je veux pas savoir. Y'a sûrement pleins de nanas avec qui cette technique fonctionne très bien, mais si tu crois que je suis comme ça, tu peux toujours rêver. » enchaîna-t-elle et Matthew sut qu’elle n’avait pas entendu sa précédente remarque. Effectivement, le fait d’embrasser des femmes pour les faire taire généralement marchait. Mais il n’avait pas embrassé Noreen dans ce but. Elle n’était pas comme les autres et le militaire ne la voulait pas comme les autres, de toute façon. « Je n’ai jamais pensé que tu étais comme toutes les autres Noreen » répondit-il. Elle était elle, et ne ressemblait à personne. Les autres femmes avaient continué de l’embrasser alors qu’elle, l’irlandaise au caractère de feu, l’avait repoussé. Et il s’y attendait.

Il baissa son regard dans les yeux de Noreen, car il faisait au moins deux bonnes têtes de plus qu’elle. Elle semblait en total conflit intérieur. Et cela arracha un sourire au militaire. « J'avais espéré qu'on puisse s'expliquer comme le font les adultes, mais faut croire que tout le monde n'est pas comme ça. » déclara-t-elle enfin, en haussant les épaules. Matthew ouvrit la bouche pour lui répondre lorsqu’elle le devança et continua. « Tu ne me recroiseras plus sur le camp des militaires, à vrai dire tu ne me verras plus tout court, j’espère que cette solution te convient et qu'un jour tu pourras me regarder sans avoir envie de m'étrangler. » finit-elle. Cette dernière réplique fit froncer les sourcils de Matthew. Ne plus revenir au camp ? Matthew n’avait jamais voulu ça. Elle se retourna en prenant une grande respiration, las. Matthew hésita. Fallait-il la rattraper ou la laisser partir ? Lui dire ce qu’il ressentait en ce moment ? de la haine mélangé à de l’attirance ? Il se passa rapidement une main sur le visage. « Puis m*rde.. » murmura-t-il, avant de s’élancer dans la direction de Noreen. Il lui attrapa gentiment la main et la retourna avant de partir en direction de la forêt.

Ils traversèrent la forêt pendant au moins 5 bonnes minutes. « Il faut que je te montre quelque chose » déclara-t-il au bout d’un moment, sur le chemin. Ils arrivèrent enfin sur une plage, celle où Matthew avait voulu allé au début. Il lâcha la main de Noreen et regarda en direction de l’océan. « J’étais parti pour faire une partie de cartes avec Ian au début. Après, j’avais pensé venir te chercher pour te montrer cette plage. Je voulais qu’on passe du temps ensemble. Je voulais apprendre à te connaître, savoir ce que tu aimes, ce que tu n’aimes pas. Mais quand je suis entré dans la tente, tu flirtais avec Ian et.. » dit-il, laissant sa phrase en suspens. Il prit une grande inspiration. « Et, je savais pas que vous étiez ensembles » lâcha-t-il, comme une bombe, avec une mine un peu boudeuse. Il n’osait pas se retourner de peur de voir le dégout ou la moquerie sur le visage de Noreen. Il préférait regarder l’océan plutôt que de la voir se foutre de lui. Bien sur, son petit discours ne changerait rien, pourtant, pour la première fois, il était honnête avec elle. Il était même sur qu’il ne lui avait jamais dit un truc aussi long, et son esprit était totalement embrouillé. Peut être avait-il fait le mauvais truc. Ils auraient peut être dû rester au camp. Elle serait retournée voir Ian et lui serait allé taper dans un arbre pour se défouler.


code fiche par alaska.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Mar 21 Mai - 19:55

MATTHEW & NOREEN
❝ When you see my face hope it gives you hell, when you walk my way hope it gives you hell, now where's you picket fence, love ? You've never seem so tense, love. ❞
« Je n’ai jamais pensé que tu étais comme toutes les autres Noreen » Cette phrase résonna un bon millier de fois dans la tête de l’Irlandaise tandis qu’une petite voix lui criait inlassablement des tonnes de « sans blague ». Pour sûr qu’il ne l’avait jamais considéré comme les autres femmes de l’île, car quand les rescapées avaient droit à des sourires et de belles paroles probablement pleines de sous-entendus, elle devait simplement se contenter d’une attitude froide et d’un regard foudroyant. En fait, on dit que les femmes sont un véritable mystère pour les hommes qui, bien qu'ils passent leur temps avec elles, ne les comprendront jamais. Mais il fallait dire les choses telles qu'elles étaient : pour le coup, Matthew inversait un peu cette tendance et, ainsi, le militaire avait réussi à devenir une vraie énigme pour la jeune femme. Elle ne savait pas si elle avait eu l'opportunité de le comprendre, ne serait-ce qu'une seule fois mais là, c'était bien pire que tout. Ils partageaient des moments qu'elle semblait être la seule à apprécier, vu la façon dont il la rabaissait quand elle avait le malheur d'être un peu trop présente dans sa vie. Pour dire la vérité, elle était complètement paumée, peut-être plus qu'elle ne l'avait jamais été au sujet d'un homme qu'elle connaissait à peine. Elle avait essayé d’y comprendre quelque chose, de mettre des mots sur cette haine incontrôlable qui semblait prendre possession de militaire à chaque fois qu’il croisait la demoiselle, mais toutes ses tentatives s’avéraient vaines, si bien qu’elle finit par lui proposer, ou plutôt lui imposer la plus simple des solutions. Elle ne viendrait plus l’embêter et tout irait pour le mieux. Sauf que, encore une fois, cette proposition ne sembla pas plaire à l’homme qui, alors qu’elle escomptait de s’éloigner, la rattrapa simplement et l’entraina dans Dieu sait quel endroit. Elle aurait pu rechigner et lui balancer en pleine figure qu’elle ne suivrait pas quelqu’un qui semblait la détester, qu’elle était persuadée qu’il l’éloignait de la civilisation pour pouvoir la tuer sans aucun témoin, mais elle n’en fit rien. A vrai dire, elle cherchait une chance de s’expliquer et, en le laissant l’emmener là où bon lui semblait, elle comptait sur lui pour finalement régler le problème. Elle espérait juste ne pas s’être plantée, encore une fois.

Finalement, ils débarquèrent sur une plage et les yeux de la demoiselle ne purent se retenir de briller devant la beauté de l’endroit. Elle savait pertinemment que cette île regorgeait d’endroits tous plus magnifiques les uns que les autres et, étrangement, elle était ravie qu’il ait décidé de lui en faire découvrir un nouveau. Elle le laissa parler, d’une part parce qu’elle n’avait rien à dire mais, surtout, parce qu’elle espérait que son silence emmènerait Matthew à dire la vérité. Il lui expliqua alors qu’il comptait l’emmener ici avant de la surprendre aux côtés de Ian, et l’entendre lui dire qu’il désirait en apprendre plus sur elle l’étonna encore plus que de l’entendre utiliser l’expression « flirter », alors même qu’elle ne faisait que passer du temps avec un ami. Et puis, la suite de sa tirade la laissa littéralement sur le cul ; à cet instant précis, ce n'est ni le dégoût ni la moquerie qui prirent place sur le visage de Noreen. C'était de l'incompréhension, purement et simplement. Elle ne comprenait pas pourquoi il venait de dire ça mais, surtout, elle n'arrivait pas à expliquer cette petite mine boudeuse sur le visage du jeune militaire. Pourquoi est ce qu'il semblait si dégoûté à l'idée de les savoir ensemble, et comment avait-il pu imaginer un instant une chose pareille ? Elle le gratifia d’une drôle de grimace qui voulait clairement dire « mais d'ou tu sors ça, en fait ? » Puis, réalisant pourtant qu'un silence était en train de s'installer, elle ne perdit pas une seconde de plus pour le briser. « Bah écoute... Je savais pas non plus. Et je crois que Ian n'est pas au courant non plus. » Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, finalement c'était assez drôle qu'il se soit imaginé ça. Ça sortait pourtant de nulle part et ça n’avait aucun sens, mais, à vrai dire, elle n’avait pas envie de comprendre sa phrase. Elle ne savait pas pourquoi il avait imaginé ça, et surtout pourquoi ça semblait autant le dégoûter – comme si un de ses potes militaires n’avaient pas le droit de se poser avec une gentille rescapée ? Qu’il se rassure, Ian était totalement dévoué à ses collègues et, si jamais ce n’était pas le cas, alors Noreen n’était nullement au courant d’une quelconque relation mais, à vrai dire, elle n’en avait pas grand-chose à foutre. Elle retint son souffle et finit par admirer la vue – en fait, elle n’avait pas envie de se prendre plus la tête. Elle ne voulait pas chercher à comprendre tout ça, alors elle se contenta de changer de sujet, tout simplement. « C'est magnifique, ici. » Elle l’avait prononcé comme si elle n’avait jamais vu d’autres endroits si beaux – c’était pas vrai, mais la beauté du lieu ne lui laissait d’autres choix que celui de s’exalter devant. Bizarrement, la plage l’avait apaisé et alors, elle se tourna vers Matthew, les yeux pleins de malice & de candeur. « Est ce que tu crois que l'eau est meilleure de ce côté de l'île ? » En théorie, sa question n’avait pas grand sens, en fait elle était même un peu débile, comme si la température de l’eau changeait d’un endroit à un autre. Au fond, c’était pas vraiment ça qu’elle venait de lui demander, mais plutôt une sorte de « tu veux qu’on se baigne et qu’on oublie un peu toute cette dispute sans sens ? » Et alors, peu importait sa réponse, finalement ; la demoiselle ne perdit pas une seconde de plus et retira son short avant de filer vers l’eau claire de l’île. Elle espérait qu’il la suivrait simplement et qu’ils penseraient à autre chose. Elle espérait aussi surement un peu le faire changer d’avis à son sujet – elle voulait qu’il réalise qu’elle n’était pas si horrible que ça et que peut-être même il pouvait la trouver assez sympa pour désirer devenir son ami. C’était toujours mieux que de se détester sans raison, finalement.




you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Matthew E. Skitia "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Channing Tatum × Nombre de messages : 828 × Age du perso : 29 years old × Job : Second lieutenant, chargé de la sécurité externe sur les falaises × Côté love : .


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Lun 27 Mai - 18:18





Truth be told



Noreen & Matthew

Ils traversèrent la forêt pendant au moins 5 bonnes minutes. « Il faut que je te montre quelque chose » déclara-t-il au bout d’un moment, sur le chemin. Ils arrivèrent enfin sur une plage, celle où Matthew avait voulu allé au début. Il lâcha la main de Noreen et regarda en direction de l’océan. « J’étais parti pour faire une partie de cartes avec Ian au début. Après, j’avais pensé venir te chercher pour te montrer cette plage. Je voulais qu’on passe du temps ensemble. Je voulais apprendre à te connaître, savoir ce que tu aimes, ce que tu n’aimes pas. Mais quand je suis entré dans la tente, tu flirtais avec Ian et.. » dit-il, laissant sa phrase en suspens. Il prit une grande inspiration. « Et, je savais pas que vous étiez ensembles » lâcha-t-il, comme une bombe, avec une mine un peu boudeuse. Il n’osait pas se retourner de peur de voir le dégout ou la moquerie sur le visage de Noreen. Il préférait regarder l’océan plutôt que de la voir se foutre de lui. Bien sur, son petit discours ne changerait rien, pourtant, pour la première fois, il était honnête avec elle. Il était même sur qu’il ne lui avait jamais dit un truc aussi long, et son esprit était totalement embrouillé. Peut être avait-il fait le mauvais truc. Ils auraient peut être dû rester au camp. Elle serait retournée voir Ian et lui serait allé taper dans un arbre pour se défouler.

Finalement, le silence l’énervant, Matthew tourna la tête vers l’irlandaise. Mais ce n’était ni le dégout ni la moquerie sur le visage de Noreen, juste une totale incompréhension avec peut etre un peu de surprise aussi. Toujours sa mine boudeuse, Matthew regarda Noreen lui lancer une grimace voulant clairement dire qu’il avait sorti quelque de ridicule. « Bah écoute… Je savais pas non plus. Et je crois que Ian n’est pas au courant non plus » déclara-t-elle, un sourire sur les lèvres. Matthew fronça légèrement les sourcils et inclina la tête un peu sur le côté, ne comprenant pas vraiment la situation. Il ouvrit la bouche mais la referma. Si c'était pour parler sans réfléch*er et se rendre plus ridicule, mieux valait ne rien dire du tout. Pendant des semaines il avait cru que quelque chose se passait entre Noreen et Ian. Et en fait, rien de tout cela n’était vrai ? Ils n’étaient qu’amis ? Le militaire ne put empêcher un sourire s’installer sur son visage. Il devait avoir l’air con, sans doute, mais un poids venait de quitter ses épaules et il en était plutôt content. Noreen avait retourné son attention sur le paysage et Matthew en fit alors de même. « C’est magnifique ici » dit-elle. Matthew hocha discretement la tête. Il aimait lui aussi beaucoup cette plage. Elle était tranquille, calme et il n’y croisait jamais personne. Elle était petite mais au moins, il n’y était pas dérangé. « Est-ce que tu crois que l’eau est meilleure de ce côté de l’ile ? » demanda-t-elle. C’était clairement une invitation. Pas dit directement, mais pourtant très clair quand meme. Matthew lui lança un sourire espiègle en disant « Et si on allait vérifier ? »

Mais Noreen était déjà partit, balançant son short avant de s’élancer vers l’eau. Matthew ne put s’empêcher d’exploser de rire. Vu sa vitesse, elle n’allait pas s’arreter avant d’avoir de l’eau jusqu’à la taille. Elle allait surement tomber dans l’eau et cela fit rigoler le militaire. Il l’imaginait déjà ! Matthew passa son tee-shirt par-dessus ses épaules et la balança sur le short de Noreen, sur le sable. Il s’élança alors dans son tour en direction de l’eau. Quand ses pieds rencontrèrent la surface de l’eau, il ne sentit pas vraiment la température mais quand il plongea sa tête sous l’eau, là, il l’a sentit. Il ressortit la tête, inspirant une bouffée d’air. « Ah ! Fraîche ! » lança-t-il alors qu’il bougeait les épaules pour se réchauffer. Elle était fraîche, pas vraiment plus fraîche qu’ailleurs mais le ridicule petit vent qui balayait la plage donnait l’impression de fraîcheur. Il se tourna vers Noreen, le teint joyeux, un sourire espiègle en coin. Elle se tenait là, souriante elle aussi et Matthew fut pris d'une soudaine envie. Il s'approcha avec un sourire joueur et une lueur amusée dans les yeux. Elle sembla se douter de quelque mais le brun fut rapide et la prit par les hanches avant de la hisser contre son torse. « Je te conseille de prendre une respiration Noreen.. » déclara-t-il, amusé, avant de plonger.

code fiche par alaska.




Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Mer 29 Mai - 20:58

MATTHEW & NOREEN
❝ When you see my face hope it gives you hell, when you walk my way hope it gives you hell, now where's you picket fence, love ? You've never seem so tense, love. ❞
Y’a des relations simples, des gens que t’apprécient pour ce qu’ils sont et qui, optionnellement, t’apprécient pour ce que tu es. Y’a ceux qui te détestent & que tu hais en retour, avec ou sans raison valable, tout simplement. Et puis, bah y’a les derniers qui s’amusent à te rendre complètement dingue, qui t’aiment puis te détestent et qui semblent s’amuser à te le faire comprendre de toutes les manières possibles. C’était un peu ça avec Matthew, finalement. Il lui arrivait d’être l’homme le plus adorable de l’île entière, de se montrer si drôle & accessible que la jeune femme ne pouvait s’empêcher de vouloir passer plus de temps avec lui. Et puis, à certains moments, il devenait le dernier des salauds, un enfoiré de première qui s’amusait à la rabaisser et qui, condescendant comme personne, donnait envie à Noreen de se barrer de cette île. Tout simplement. Au fond, elle n’avait jamais compris ce genre de relation et, bien qu’elle avait déjà essayé à de multiples reprises, elle demeurait persuadée qu’elle ne parviendrait jamais à donner un sens à tout ça. Dans sa tête, t’aimes quelqu’un ou tu le détestes, c’était pas plus compliqué. Et pourtant, ce jeune militaire parvenait à lui donner des envies de meurtre, qu’il réussissait toujours à déformer avec de grands & beaux sourires. Et alors, plus le temps passait et plus Noreen détestait l’adorer. Ou adorait le détester, allez savoir.
Ils venaient clairement de se prendre la tête, simplement parce qu’encore une fois, il avait réagit comme un connard. Fallait dire la vérité, tout simplement : des fois il se conduisait comme un con, et c’était exactement ce qu’il avait fait en voyant que Noreen squattait, encore une fois, la tente de son pote Ian. Pourtant, il sembla étrangement vouloir calmer le jeu et l’entraina, contre toute attente, vers une petite plage qui semblait dépouillée de toute présence humaine. C’était beau, à tel point que la fureur que ressentait la jeune Irlandaise à l’égard de Matthew se cassa aussi rapidement qu’étonnement. Elle se surprit même à contempler l’endroit, laissant échapper un petit soupir émerveillé. Il ne dit rien lorsqu’elle affirma, de façon détournée, que rien ne s’était jamais passé entre Ian et elle, si ce n’est peut-être une belle amitié. Du coin de l’œil, elle put apercevoir un sourire se dessiner sur les lèvres du militaire, et elle ne comprit pas vraiment pourquoi il semblait si heureux de l’apprendre. La fierté propre aux militaires, surement. Elle n’avait jamais franchement compris les hommes, mais il lui semblait que les militaires étaient encore plus énigmatiques. Qu’importe, elle avait lâché prise depuis un moment – ou alors, c’est ce qu’elle se forçait à croire.

Peut-être qu’elle avait envie d’oublier tout ça, ces histoires débiles de militaire énervé après une nana un peu trop intrusive, et peut-être qu’elle voulait juste s’amuser un peu, parce que ça faisait un moment maintenant qu’elle n’avait pas pris le temps de rigoler. Alors elle retira son short et, à la vitesse de l’éclair, se dirigea vers l’eau claire. Malgré sa vitesse, elle ne fut pourtant pas la première à s’élancer et, ainsi, elle ne put s’empêcher d’exploser de rire en entendant les premières plaintes de Matthew. Elle n’avait pas vraiment l’impression que l’eau était froide, ou alors c’était juste une illusion ? En fait, on s’y fait assez rapidement, à cette eau qui dépasse les vingt degrés. Elle s’apprêtait à se jeter la tête la première lorsqu’elle aperçut le sourire espiègle du militaire, et elle ne put alors s’empêcher de lui sourire en retour. Elle l’avait rarement vu comme ça et, franchement, ça lui faisait du bien. Parce qu’elle connaissait – un peu – le Matthew rageux qui s’énervait pour un rien et à n’importe quel moment. Elle avait également découvert le Matthew froid & cassant qui n’hésitait pas l’envoyer bouler sans raison apparente. Oh, et elle savait aussi qu’il existait un Matthew fuyant qui semblait ne pas pouvoir la voir en peinture. Pourtant, le sourire qu’il lui offrit ne ressemblait en rien, ou presque, à ce qu’elle connaissait. Elle l’avait rêvé, ou alors il avait, à cet instant précis, vraiment l’air de l’apprécier ? Tout au moins, il ne semblait plus la détester. Elle ne se priva pas de lui rendre son sourire, et détourna finalement les yeux. Fallait pas non plus qu’il croit qu’elle le mate ; elle imaginait déjà la rage avec laquelle il la sommerait d’arrêter ça. Elle était tellement, tellement loin de se douter des véritables raisons de sa haine passagère…
Par contre, elle capta plus rapidement que prévu cette lueur espiègle dans ses yeux et, avant même d’avoir eu le temps de dire quoi que ce soit, elle se retrouva prisonnière de ses bras ; plus besoin d’y réfléchir, elle savait déjà ce qu’il allait lui arriver. Le jeune homme eut à peine le temps de terminer sa phrase qu’il les plongea tous les deux sous l’eau, et la demoiselle frissonna au contact de l’océan qui lui avait pourtant semblé si chaud quelques minutes plus tôt. Elle s’accrocha à lui, se débattant sans succès – avec la force de moineau qu’elle avait, c’était même pas la peine de songer à se dégager de son emprise. Alors elle se laissa faire, un énorme sourire collé aux lèvres, espérant secrètement qu’il ne la garderait pas sous l’eau trop longtemps. Parce qu’elle n’avait pas eu le temps de la prendre, sa respiration.

Elle inspira profondément lorsqu’elle sentit enfin le vent caresser ses cheveux ; elle n’ouvrit par contre pas immédiatement les yeux, histoire de profiter un peu du moment. Elle pouvait sentir le soleil contre sa peau, et c’était pas franchement de refus. Se frottant finalement vivement le visage, elle ne se priva pas de l’enguirlander de façon totalement pas crédible. « Franchement, c’est pas très sympa ça. » Elle plongea alors son regard dans le sien, et ne put s’empêcher d’exploser de rire. Comme si c’était drôle, franchement. Mais c’était Noreen, changeante à souhait, totalement imprévisible, et assez ouverte pour hurler de rire comme ça, juste parce qu’elle était heureuse. Sauf qu’au bout d’un moment, elle commença à tousser, si fort que ses rires finirent par mourir, bien vite remplacés par une toux, suivie de râles. Est-ce qu’il avait vraiment réussit à l’étouffer, avec ses conneries… ?


Mais t'es pas du tout en retard, &' ta réponse était parfaite. I love you




you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Matthew E. Skitia "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Channing Tatum × Nombre de messages : 828 × Age du perso : 29 years old × Job : Second lieutenant, chargé de la sécurité externe sur les falaises × Côté love : .


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Lun 3 Juin - 14:38





Truth be told



Noreen & Matthew

Mais Noreen était déjà partit, balançant son short avant de s’élancer vers l’eau. Matthew ne put s’empêcher d’exploser de rire. Vu sa vitesse, elle n’allait pas s’arreter avant d’avoir de l’eau jusqu’à la taille. Elle allait surement tomber dans l’eau et cela fit rigoler le militaire. Il l’imaginait déjà ! Matthew passa son tee-shirt par-dessus ses épaules et la balança sur le short de Noreen, sur le sable. Il s’élança alors dans son tour en direction de l’eau. Quand ses pieds rencontrèrent la surface de l’eau, il ne sentit pas vraiment la température mais quand il plongea sa tête sous l’eau, là, il l’a sentit. Il ressortit la tête, inspirant une bouffée d’air. « Ah ! Fraîche ! » lança-t-il alors qu’il bougeait les épaules pour se réchauffer. Elle était fraîche, pas vraiment plus fraîche qu’ailleurs mais le ridicule petit vent qui balayait la plage donnait l’impression de fraîcheur. Il se tourna vers Noreen, le teint joyeux, un sourire espiègle en coin. Elle se tenait là, souriante elle aussi et Matthew fut pris d'une soudaine envie. Il s'approcha avec un sourire joueur et une lueur amusée dans les yeux. Elle sembla se douter de quelque mais le brun fut rapide et la prit par les hanches avant de la hisser contre son torse. « Je te conseille de prendre une respiration Noreen.. » déclara-t-il, amusé, avant de plonger.

Matthew sentit Noreen bouger contre lui et il sourit sous l'eau. Elle s'accrochait à lui, se débattait, mais le militaire maintenait ses bras autour d'elle. Bizarrement, il aimait l'avoir dans ses bras. Puis elle arrete de se débattre et le brun prit alors peur qu'elle n'ait plus de respiration Il remonta aussitôt à la surface et entendit l'irlandaise prendre une grande inspiration. Elle resta les yeux fermés pendant quelques secondes et Matthew en profita pour fixer avec attention son visage. Elle n'était pas comme les autres, elle était différente, Matthew l'appréciait à sa propre valeur, il ne voulait pas jouer avec elle. Mais quand cette pensée le frappa de plein fouet, il fronça les sourcils et recula légèrement. « Franchement, c'est pas très sympa ça » déclara-t-elle, faussement outrée, en plongeant son regard dans celui du brun. « Qui a dit que je l'étais..? » déclara-t-il avec un sourire amusé, un oeil à moitié fermé à cause du soleil qui lui arrivait en pleine face. Elle explosa soudainement de rire et Matthew ne put s'empecher de sourire en entendant ce son.

Puis, quelques instants plus tard, Noreen sembla s'étouffer dans ses rires. Matthew perdit alors son sourire et vint se placer délicatement aux côtés de la rousse. Il plaça sa main sur le haut de son dos et tapota doucement. « Eh bien alors, on a bu la tasse Blodwin? » déclara-t-il avec un petit sourire en coin espiègle, néanmoins une lueur d’inquiétude dans ses yeux.

Matthew voulait se rapprocher d'elle et s'éloigner à la fois. Il voulait la connaître, la chérir et la détester à la fois. Il n'avait pas ressenti ça depuis longtemps. La dernière fois c'était avec Susie et à la fin, il s'était fait avoir comme une bille. La dernière chose qu'il voulait, c'était que Noreen joue avec son coeur comme Susie l'avait fait. Il inclina sa tête et regarda Noreen dans les yeux. « Ca va mieux? » demanda-t-il finalement, sortant de ses pensées. Il était con, c'était indéniable. Mais quand il l'a voyait éclater de rire comme elle l'avait fait juste avant, il ne pouvait s'empêcher de rester pas loin. Il était foutu, complètement foutu, pensa-t-il. A quoi bon? Après tout, on a qu'une vie, autant en profiter.

code fiche par alaska.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Dim 16 Juin - 18:49

MATTHEW & NOREEN
❝ When you see my face hope it gives you hell, when you walk my way hope it gives you hell, now where's you picket fence, love ?  You've never seem so tense, love. ❞
Y’a des moments dans la vie où tout semble plus compliqué, et c’est clairement ce genre d’épreuves que Noreen était en train d’affronter, ces derniers temps. Elle avait beaucoup de mal à accepter sa vie telle qu’elle était, très probablement parce qu’elle l’aurait voulu autrement. Parfois, il lui semblait qu’elle aurait été plus heureuse sur le continent – elle se rendait pourtant toujours rapidement compte que l’île n’avait rien à voir avec son malheur. C’était les gens qui peuplaient cet endroit que le rendaient si étrange, et parfois si difficile à vivre. Voilà pourquoi la jeune femme appréciait les moments comme celui qu’elle était en train de partager avec Matthew ; ils étaient rares & elle se devait de les aimer à leur juste valeur, simplement parce qu’elle savait que ça ne se reproduirait pas tous les jours. Et peu importe qu’elle s’éclatait avec un militaire qui passait pas mal de temps à la dévisager d’un regard noir, l’essentiel, c’était pas avec qui ni comment ; elle s’amusait, c’était aussi simple que cela. Là, dans l'eau, elle avait de nouveau l'impression d'avoir cinq ans et demi, quelque part elle redevenait cette enfant qu'elle n'avait jamais vraiment pu être et, alors, on aurait pu dire qu'elle en profitait comme jamais. Prisonnière des bras de Matthew, elle n'avait pas mis bien longtemps a réaliser qu'elle ne pourrait rien faire contre lui, car toute sa force réunie ne devait valoir qu'un petit vingtième de la sienne. Alors elle se laissa simplement faire, comme une enfant qui, finalement, venait de comprendre qu'elle n'avait aucune chance de se libérer de son étreinte trempée. Il remonta pourtant vite à la surface, et fit flotter une évidence que Noreen ne semblait pourtant pas franchement prête à accepter. Il n'etait pas méchant, elle avait pu le lire quelques fois au fond de ses pupilles et, quand bien même cette pensée aurait pu être balayée par les regards cinglants qu'il lui avait si souvent lancé, cette façon qu'il avait eu de lui prendre la main pour lui faire découvrir cet endroit magnifique achevait de la convaincre de sa gentillesse. Et pourtant, parce que c'était plus drôle de rentrer dans son petit jeu, elle finit par se satisfaire de lui affirmer le contraire. « Certainement pas moi, et si je l'ai pensé un jour, j'me suis trompé ! » C'était faux, évidemment, et ça se lisait si facilement dans ses yeux et son sourire qu'il n'aurait même pas pu la croire une seule seconde.
 Au fond, Noreen n’était pas vraiment une femme comme les autres : elle avait en effet ce petit truc qui la rendait vraiment… Spéciale. En fait, disons qu’elle parlait trop vite, des fois sans prendre le temps de réfléchir, et ça donnait des phrases tellement bancales qu’elles finissaient par en être drôles. Elle agissait de la même manière, réfléchissant une fois la catastrophe arrivée, et d’ailleurs bien souvent une fois blessée. Mais elle était loin d’être méchante, et son grand côté maladroite, naïve et parfois un peu stupide la rendait attachante, et il arrivait souvent qu’on ait envie de la protéger d’elle-même. Parce qu’elle était le genre de personne qui se coupe alors qu’elle est menacée par un hostile, par exemple. Alors ouais, Matthew ne s’était pas trompé en affirmant qu’elle n’était pas comme les autres – pourtant, il était sûrement loin de s’imaginer de quelle manière elle était si différente. Et c’est ainsi que, tandis qu’ils s’amusaient à se chamailler, la demoiselle avala de travers, et s’étouffa, tout simplement. C’était marrant comme sa maladresse la rattrapait toujours – et voilà qu’elle tentait bêtement de se reprendre, sans franchement y parvenir. Il lui fallu un moment pour retrouver ses esprits, et elle n’aurait sû dire si l’aide du jeune homme y avait été pour quelque chose ; dans tous les cas, au bout de quelques bonnes minutes, la demoiselle parvint à reprendre son souffle, et ne put s’empêcher d’afficher une petite mou ironique qui voulait clairement dire « moque-toi, vas-y ! » Au fond, il avait bien raison de se foutre d’elle – comme d’habitude, sa maladresse l’avait rattrapé, et c’est à cet instant que Noreen réalisa qu’il ne fallait pas avoir peur du ridicule, pour oser passer du temps avec elle. « C’est ta faute, t’as failli me tuer, heureusement que t’as encore de bons réflexes sinon t’aurais eu ma mort sur la conscience ! » Tout en se frottant les yeux, la jeune femme lui adressa un joli sourire. Elle finit par relever ses yeux à moitié rougis vers lui et, finalement, elle reprit la parole. « Ma vengeance sera terrible, » souffla-t-elle avant de lui tourner le dos. Oui, elle marchait à présent en direction dubord de la plage, peut-être parce qu’elle avait assez avalé d’eau salée pour aujourd’hui. A quelques mètres, pourtant, elle se retourna discrètement et, remarquant que le jeune homme ne lui faisait plus face et que, ainsi, il ne pouvait pas la voir, elle prit son élan et s’approcha de lui. Oh non, Noreen n’avait jamais été une femme discrète – et maintenant qu’elle tentait de courir dans l’eau le plus rapidement possible, il lui semblait qu’elle faisait autant de bruit qu’un troupeau de vaches qui tente de fuir. Pourtant, elle avait toujours été rapide, et elle était si imprévisible qu’il ne s’attendait probablement pas à ça. Elle prit son élan et, d’un seul coup, lui sauta sur le dos, s’accrochant dangereusement à son cou après avoir calé ses jambes de chaque côté du militaire. Un rire franc s’échappa d’entre ses lèvres tandis qu’elle tentait de lui faire perdre l’équilibre – elle s’accrochait si fort à lui que quand il finirait enfin par lâcher prise, son poids lui ferait sans aucun doute perdre l’équilibre. « Si je tombe, tu tombes aussi ! » affirma-t-elle entre deux éclats de rire, tandis qu’elle faisait tanguer son corps de plus en plus fort. Le soucis, c’est qu’elle était tellement maladroite que, malgré ses dires & ses efforts, elle risquait toujours d’être la seule et unique à tomber à l’eau. Seulement, d’ici, seuls ses pieds touchaient à présent la mer et elle espérait qu’il finirait par tomber sous son poids. C’était peut-être un peu naïf, parce qu’il avait sûrement plus de force qu’elle-même s’il ne la voyait pas, mais un retournement de situation n’était jamais impossible, surtout pas dans cet endroit.




you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Matthew E. Skitia "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Channing Tatum × Nombre de messages : 828 × Age du perso : 29 years old × Job : Second lieutenant, chargé de la sécurité externe sur les falaises × Côté love : .


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Ven 21 Juin - 11:58





Truth be told
Noreen & Matthew

« Franchement, c'est pas très sympa ça » déclara-t-elle, faussement outrée, en plongeant son regard dans celui du brun. « Qui a dit que je l'étais..? » déclara-t-il avec un sourire amusé, un oeil à moitié fermé à cause du soleil qui lui arrivait en pleine face. Elle explosa soudainement de rire et Matthew ne put s'empecher de sourire en entendant ce son.« Certainement pas moi, et si je l'ai pensé un jour, j'me suis trompée! » Mon sourire en coin s'aggrandit et une petite faussette vint se placer dans le coin de ma joue gauche. Elle avait ce pouvoir Noreen. Une minute, elle pouvait être têtue à un point inimaginable et la minute d'après, elle vous faisait rire aux éclats. Elle était comme ça Noreen, et une part de moi l'appréciait aussi pour ça.

Puis, quelques instants plus tard, Noreen sembla s'étouffer dans ses rires. Matthew perdit alors son sourire et vint se placer délicatement aux côtés de la rousse. Il plaça sa main sur le haut de son dos et tapota doucement. « Eh bien alors, on a bu la tasse Blodwin? » déclara-t-il avec un petit sourire en coin espiègle, néanmoins une lueur d’inquiétude dans ses yeux. Elle releva la tête vers lui avec un regard tueur qui voulait presque dire 'J'aimerais bien t'y voir gros salopard'. Le brun passa sa main sur son dos et lui tapota doucement les omoplates.

Matthew voulait se rapprocher d'elle et s'éloigner à la fois. Il voulait la connaître, la chérir et la détester à la fois. Il n'avait pas ressenti ça depuis longtemps. La dernière fois c'était avec Susie et à la fin, il s'était fait avoir comme une bille. La dernière chose qu'il voulait, c'était que Noreen joue avec son coeur comme Susie l'avait fait. Il inclina sa tête et regarda Noreen dans les yeux. « Ca va mieux? » demanda-t-il finalement, sortant de ses pensées. Il était con, c'était indéniable. Mais quand il l'a voyait éclater de rire comme elle l'avait fait juste avant, il ne pouvait s'empêcher de rester pas loin. Il était foutu, complètement foutu, pensa-t-il. A quoi bon? Après tout, on a qu'une vie, autant en profiter. « C’est ta faute, t’as failli me tuer, heureusement que t’as encore de bons réflexes sinon t’aurais eu ma mort sur la conscience ! » déclara-t-elle finalement. Elle se frotta les yeux de manière totalement adorable et Matthew ne pouvait détacher son regard d'elle. « Jamais je ne t'aurais laissé mourir Noreen » déclara le militaire, soudainement sérieux. Elle releva la tête et ils plongèrent de nouveau leur regard l'un dans l'autre. « Ma vengeance sera terrible » souffla-t-elle en lui tournant le dos et Matthew pouffa légèrement. « C'est une menace, ça? » demanda-t-il, faussement choqué, avec une main sur le torse.

La jeune femme ne répondit pas et partit en direction de la plage. Matthew s'avança après elle, puis se stoppa. Etait-il allé trop loin? Avait-il dépassé les limites? Se demandait-il intérieurement. Il se retourna vers l'horizon. Il avait passé un si beau moment et sa stupidité avait tout gâché. Il se passa une main sur le visage en soupirant. Il avait vraiment l'impression de tout faire à l'envers. Soudainement, il sentit un poids sur son dos et il savait instinctivement que c'était sa petite irlandaise. Tout naturellement, il posa ses mains sur les cuisses de Noreen. Avec la force de l'élan qu'avait pris la jeune femme, Matthew fut légèrement deséquilibré. Un rire spontanné lui arriva aux oreilles et il lâcha un soupir amusé. « Si je tombe, tu tombes aussi ! » affirma-t-elle, convaincue. Ses jambes étaient fermement agrippées autour des hanches du brun et son corps tanguait de droite à gauche dans l'espoir qu'il puisse tomber. Matthew manqua plusieurs fois de trébucher sur des petits cailloux dans l'eau mais se rattrapait de justesse à choix fois. Jusqu'à ce gros caillou-là, pensa-t-il. Son pied vint heurter ce caillou sous l'eau et il n'eut pas le temps de se rattraper et tomba, tête la première, dans l'eau.

Mais Matthew ne lâcha pas sa prise sur Noreen pourtant. Il ressortit la tête de l'eau quelques secondes après sa chute et secoua vivement la tête pour enlever les gouttes de ses cheveux. Le brun ne se tenait pas debout, il avait simplement la tête et le début des épaules hors de l'eau. Il lâcha Noreen un court instant avant de se retourner et de la relever dans ses bras. « Si je me venge de ta vengeance, tu ne vas pas répliquer ensuite, hein? » déclara-t-il avec un sourire espiègle, son regard plongé dans celui de la blonde.








Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Sam 22 Juin - 20:34

MATTHEW & NOREEN
❝ When you see my face hope it gives you hell, when you walk my way hope it gives you hell, now where's you picket fence, love ?  You've never seem so tense, love. ❞
Plus les secondes défilaient, et moins Noreen ne semblait y comprendre quoi que ce soit. En vérité, plus elle s’amusait avec lui et moins elle comprenait cette façon qu’il avait d’agir avec elle : ses regards froids, ses répliques tranchantes & son air complètement hostile… ça rimait à quoi, tout ça ? Elle avait cherché à le savoir, admettant qu’on ne peut détester si fort une personne sans raison. Mais ses efforts avaient été vains, et, encore une fois, il l’avait laissé sans réponse. Elle voulait savoir ce qui clochait avec lui, ce qu’elle lui avait fait de mal, et pourquoi il semblait la haïr autant. Seulement, quelque part au fond d’elle, Noreen sentait que jamais, elle n’obtiendrait de réponse à sa question. Ça la frustrait et, en même temps, en réalisant combien elle s’amusait à ses côtés, elle se disait qu’il valait mieux ça plutôt qu’une bonne engueulade. Elle était du genre à vouloir savoir la vérité mais, ce qu’elle aimait par-dessus tout, c’était s’entendre avec les gens & passer de bons moments avec eux. Et puis, peut-être que s’il prenait de bon temps avec elle, il cesserait enfin de la détester sans raison apparente ? C’est ce que l’Irlandaise espérait secrètement, à vrai dire. Sauf que ça, elle était loin de le lui avouer – cependant, elle espérait que son faux plan allait fonctionner et, si jamais ça ne marchait pas, alors elle s’était déjà juré de l’embêter jusqu’à ce qu’il lui avoue ce qui clochait entre eux. Peu importe qu’elle finisse par l’énerver, et que lui ait envie de la jeter du haut d’une falaise plutôt que de lui parler.
En attendant, un drôle de retournement de situation avait conduit le jeune militaire à dire quelque chose de très gentil à la jeune femme, une chose à laquelle elle ne s’attendait vraiment, vraiment pas. En fait, il venait de lui dire que jamais il ne l’aurait laissé mourir et, même si, en somme, c’était plutôt normal, voir même très naturel, il fallait bien avouer que, de la bouche de Matthew, ça sonnait très, très faux. Haussant un sourcil, la blonde ne répondit cependant rien même si, à vrai dire, elle n’en pensait pas moins. Elle venait déjà de se promettre de lui ressortir cette phrase quand, un jour, il lui prendrait l’envie de redevenir le même connard qu’il était si souvent avec elle. Comme ça, au moins, il finirait peut-être par lui expliquer d’où venait le problème. Ou pas, en fait.

« Evidemment que c’est une menace, et je serais toi j’aurais peur, » affirma la demoiselle tout en s’éloignant de son nouvel ami. Mais, pouvait-il réellement avoir peur d’elle ? La réponse sonnait comme une évidence : bien-sûr que non, hein. Elle était loin, très loin de faire peur, d’une part car elle était minuscule – à vrai dire, c’était même pas certain qu’elle dépasse le mètre soixante sur la pointe des pieds – et que, du coup, elle était toute fine. Alors ouais, niveau ‘vengeance qui fait peur’, elle pouvait très clairement aller se rhabiller. Mais, étrangement, elle était en train de découvrir qu’elle aimait bien l’embêter, son militaire, peut-être plus qu’elle ne l’aurait cru. Il restait toujours cette énième crainte, pourtant, qu’il se décide soudainement à redevenir ce type froid en qui Noreen ne parvenait pas à lire. Mais elle ne voulait plus se prendre la tête avec ça, pas maintenant, pas alors qu’ils s’amusaient comme deux mômes. Ça expliquera d’ailleurs sûrement ce qui la fit se décider à revenir aussi vite que l’éclair et à directement lui sauter sur le dos. Bêtement, elle se mit en tête de le faire tomber, ce qui sembla faire quelque peu marrer le jeune homme. A vrai dire, elle avait beau faire tous les efforts du monde, rien n’y faisait et, même si elle se penchait nerveusement de gauche à droit, il lui semblait que Matthew ne bougeait pas d’un millimètre. Voilà pourquoi elle se sentit d’autant plus étonnée lorsqu’il perdit l’équilibre et finit par retomber à l’eau comme il l’avait fait quelques minutes auparavant – seulement, cette fois, ça semblait complètement moins voulu. S’il ne lâcha pas la jeune femme, elle tenta pourtant de se dégager. Pas que d’être sur son dos la dérangeait réellement mais, en fait, elle avait plutôt bien anticipé pour une fois et, donc, elle avait assez vite réalisé que, de là où elle était, elle risquait de lui faire mal. Sauf que le jeune homme semblait en avoir décidé autrement et, ainsi, Noreen se retrouva une nouvelle fois prisonnière de son étreinte et la tête sous l’eau, qui plus est – comme une sensation de déjà vu, ouais. Mais ils remontèrent pourtant bien vite et, avant même que la demoiselle n’ait le temps de s’en rendre compte, Matthew s’était retourné et la tenait pourtant toujours contre lui. Est-ce qu’il avait vraiment envie de la faire souffrir, en fait ? Un grand sourire se dessina sur ses lèvres, et elle ne put même retenir un petit rire lorsqu’il lui posa sa fameuse question qui, d’ailleurs, était très intéressante. Elle ne prit pourtant pas le temps d’y réfléchir avant de lui répondre. « Ça dépend, j’pourrais toujours me venger de ta vengeance moi aussi ! » Elle était sérieuse mais, en même temps, il lui semblait qu’elle avait épuisé son stock d’idée de vengeance pour la journée. Alors elle verrait bien, s’il était pas trop méchant, alors il risquait de s’en tirer plutôt facilement. Et c’était maintenant l’autre bon moment pour anticiper, parce qu’il n’avait pas posé sa question innocemment et alors, même si la jeune femme n’avait aucune idée de ce qu’il s’apprêtait à faire, elle n’hésita pas à replacer ses cheveux le plus loin possible de son visage avant de lui imposer une toute petite condition. « Mais fais attention, si t’essaies encore une fois de me tuer, j’le saurais ! » Et puis, toujours le même sourire aux lèvres, elle se boucha le nez d’une main et s’accrocha à la nuque de Matthew de l’autre. Elle l’avait bien précisé : si elle tombait, alors lui aussi. Peu importe ce qu’il comptait faire, il le ferait avec elle, un point c’est tout.




you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Matthew E. Skitia "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Channing Tatum × Nombre de messages : 828 × Age du perso : 29 years old × Job : Second lieutenant, chargé de la sécurité externe sur les falaises × Côté love : .


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Dim 30 Juin - 20:33





Truth be told
Noreen & Matthew

Matthew voulait se rapprocher d'elle et s'éloigner à la fois. Il voulait la connaître, la chérir et la détester à la fois. Il n'avait pas ressenti ça depuis longtemps. La dernière fois c'était avec Susie et à la fin, il s'était fait avoir comme une bille. La dernière chose qu'il voulait, c'était que Noreen joue avec son coeur comme Susie l'avait fait. Il inclina sa tête et regarda Noreen dans les yeux. « Ca va mieux? » demanda-t-il finalement, sortant de ses pensées. Il était con, c'était indéniable. Mais quand il l'a voyait éclater de rire comme elle l'avait fait juste avant, il ne pouvait s'empêcher de rester pas loin. Il était foutu, complètement foutu, pensa-t-il. A quoi bon? Après tout, on a qu'une vie, autant en profiter. « C’est ta faute, t’as failli me tuer, heureusement que t’as encore de bons réflexes sinon t’aurais eu ma mort sur la conscience ! » déclara-t-elle finalement. Elle se frotta les yeux de manière totalement adorable et Matthew ne pouvait détacher son regard d'elle. « Jamais je ne t'aurais laissé mourir Noreen » déclara le militaire, soudainement sérieux. Elle releva la tête et ils plongèrent de nouveau leur regard l'un dans l'autre. « Ma vengeance sera terrible » souffla-t-elle en lui tournant le dos et Matthew pouffa légèrement. « C'est une menace, ça? » demanda-t-il, faussement choqué, avec une main sur le torse. « Evidemment que c'est une menace, et je serais toi j'aurais peur » affirma-t-elle en s'éloignant. Matthew prit une mine faussement effrayée et rajouta: « J'en tremble de peur.. »

La jeune femme ne répondit pas et partit en direction de la plage. Matthew s'avança après elle, puis se stoppa. Etait-il allé trop loin? Avait-il dépassé les limites? Se demandait-il intérieurement. Il se retourna vers l'horizon. Il avait passé un si beau moment et sa stupidité avait tout gâché. Il se passa une main sur le visage en soupirant. Il avait vraiment l'impression de tout faire à l'envers. Soudainement, il sentit un poids sur son dos et il savait instinctivement que c'était sa petite irlandaise. Tout naturellement, il posa ses mains sur les cuisses de Noreen. Avec la force de l'élan qu'avait pris la jeune femme, Matthew fut légèrement deséquilibré. Un rire spontanné lui arriva aux oreilles et il lâcha un soupir amusé. « Si je tombe, tu tombes aussi ! » affirma-t-elle, convaincue. Ses jambes étaient fermement agrippées autour des hanches du brun et son corps tanguait de droite à gauche dans l'espoir qu'il puisse tomber. Matthew manqua plusieurs fois de trébucher sur des petits cailloux dans l'eau mais se rattrapait de justesse à choix fois. Jusqu'à ce gros caillou-là, pensa-t-il. Son pied vint heurter ce caillou sous l'eau et il n'eut pas le temps de se rattraper et tomba, tête la première, dans l'eau.

Matthew ne lâcha pas sa prise sur Noreen pourtant. Il ressortit la tête de l'eau quelques secondes après sa chute et secoua vivement la tête pour enlever les gouttes de ses cheveux. Le brun ne se tenait pas debout, il avait simplement la tête et le début des épaules hors de l'eau. Il lâcha Noreen un court instant avant de se retourner et de la relever dans ses bras. « Si je me venge de ta vengeance, tu ne vas pas répliquer ensuite, hein? » déclara-t-il avec un sourire espiègle, son regard plongé dans celui de la blonde.

Mais evidemment cela aurait été trop beau, pensa-t-il. L'irlandaise était une batteuse et elle ne lachait pas facilement quelque chose qu'elle avait commencé et c'est aussi pour cela que le militaire la trouvait différente. « Ca dépend, j'pourrais toujours me venger de ta vengeance moi aussi ! » déclara-t-elle soudainement sérieuse, cherchant surement un plan de vengeance de secours où cas où. « Mais fais attention, si t'essaies encore une fois de me tuer, j'le saurais! » continua-t-elle le sourire aux lèvres. Elle préparait quelque chose c'était certain, pensa le militaire. Mais ce dernier n'eut pas vraiment le temps de répondre ni le temps de faire un quelconque mouvement que Noreen l'attrapa par la nuque et les baissa tous les deux sous l'eau. Matthew eut à peine le temps de prendre sa respiration.

Une fois sous l'eau, il ne bougea pas. Il laissa simplement les vagues aller et venir au-dessus de sa tête. Le fait de savoir et de sentir les mains de Noreen sur lui le calmait et l'apaisait en même temps. Il ne savait plus comment se comporter, les idées se mélangeaient dans sa tête. Une minute il était persuadé qu'il devait s'éloigner d'elle, il était en colère et la minute d'après, il était calme et n'avait qu'une envie c'était de rester auprès d'elle. Noreen remuait des choses en lui qu'il n'aurait jamais cru capable de ressentir une nouvelle fois. Quelques secondes passèrent et Matthew remonta enfin à la surface. Il balança sa tête d'un côté puis de l'autre rapidement pour faire tomber l'eau de ses cheveux et posa son regard dans celui de Noreen, qui venait elle-aussi de remonter. « C'était fourbe de votre part, Miss Blodwin » déclara-t-il d'un ton joueur avant de s'approcher lentement et de soudainement passer ses mains sur les hanches de la jeune femme pour la chatouiller.








Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Lun 15 Juil - 20:21

MATTHEW & NOREEN
❝ When you see my face hope it gives you hell, when you walk my way hope it gives you hell, now where's you picket fence, love ?  You've never seem so tense, love. ❞
La scène devait être franchement drôle, vue de l’extérieur. On aurait dit deux gosses qui s’amusaient à ‘qui emmerderait le plus l’autre’, sans pour autant parvenir à désigner un grand gagnant à un moment ou à un autre. C’était difficile, voir même quasiment impossible d’imaginer le vrai lien qui unissait pourtant les deux êtres ; pour peu que le truc bizarre entre eux ait pu un jour être qualifié de ‘lien’. Le plus drôle, c’est qu’à la base, Noreen avait suivi le grand militaire dans le seul but de lui réclamer des explications quant à son comportement – en fait, clairement, elle l’avait collé comme un chewing-gum simplement pour lui tirer les vers du nez. Et à les voir comme ça, souriants et amusés, on pouvait vite finir troublé ; pourtant, il ne fallait pas s’y tromper, Noreen avait bel & bien failli à sa propre mission. Ouais, au fond, elle aurait fait un bien piètre militaire, mais elle s’en foutait bien. Elle, elle était pompier et, exceptionnellement, elle avait décidé de tirer un trait sur leur petite querelle d’adolescents à peine pubères… Pour le moment. Car, un jour ou l’autre, il faudrait qu’il lui explique. Le pourquoi du comment, les raisons de sa haine non dissimulée, et surtout totalement incompréhensible. Oui, elle avait décidé d’accepter une trêve, juste le temps de s’amuser un moment, jugeant certainement que ça faisait bien trop longtemps qu’elle n’y avait plus eu droit, mais elle ne renonçait à rien ; ça ne faisait aucun doute qu’elle finirait par la connaitre, cette foutue vérité. Le truc, c’est qu’il s’agissait d’une vérité qu’elle était à mille lieues d’imaginer, à tel point même qu’elle aurait pu s’attendre à tout, sauf à ça. Car, quand les gens normaux s’expriment avec des mots, Matthew & Noreen semblaient ne pas avoir besoin de communiquer. Ou alors, peut-être que beaucoup de choses passaient simplement à travers leurs regards ? S’ils n’avaient pas besoin d’aligner les mots les uns à la suite des autres pour s’exprimer, ils étaient pourtant les rois du ‘je te fusille du regard sans raison’ sans le moindre doute possible. Et alors, parfois, à l’inverse comme maintenant, ils parvenaient à échanger des rires, mais leurs yeux en disaient sûrement bien plus que ce que leurs lèvres ne laissaient s’échapper. Dans la plupart des cas, cette capacité à communiquer sans mots représentait un véritable atout, une chance qui ne se présentait pas avec tout le monde – au contraire, même, car il était très rare de ne pas avoir besoin de mots. Et pourtant, dans leur cas, les choses étaient si tordues qu’ils parvenaient à enchainer les malentendus sans même le savoir, à entretenir un mystère totalement inutile & maladroit et, évidemment, à mélanger toutes les véritables pensés de l’autre. Mais, au fond, c’était peut-être ça, la rencontre de deux êtres si étranges, au cœur abimé et aux discours ardus. Un jour, peut-être, ils parviendraient à avoir une véritable discussion, pleine de vérité et d’explications. Mais pas aujourd’hui, apparemment.

Elle s’amusait tellement qu’elle aurait pu en oublier les véritables raisons de sa présence aux côtés de Matthew, et peut-être aussi un peu les premières minutes houleuses de leur rencontre. Elle n’avait aucune envie de se prendre la tête avec ça et, au regard de Matthew, elle ne pouvait qu’imaginer que lui aussi désirait simplement profiter de l’instant présent. Après tout, pourquoi faire tout de suite tout ce qu’on peut faire plus tard ? Ca semblait bien coller avec la situation actuelle : oui, elle avait l’intention de lui gueuler dessus jusqu’à ce qu’il le crache, ce foutu morceau – juste, pas maintenant. Elle l’observa sagement pendant quelques brèves secondes, et elle réalisa qu’elle ne l’avait jamais vu comme ça. Dans ses yeux, elle pouvait lire quelque chose de bizarre, d’assez naturel pourtant, mais qui ne ressemblait à rien de ce qu’il avait pu lui offrir auparavant. D’un côté, ça lui faisait mal de l’admettre mais, d’un autre, elle aimait assez cette nouvelle idée : il semblait heureux. A voir pour combien de temps, seulement. Le truc, c’est qu’il était sûrement autant imprévisible qu’elle et, alors, elle ne put s’empêcher de profiter de ce moment de répit pour lui replonger la tête sous l’eau aussi vite que possible. Sauf que là, c’est lui qui inquiéta la jeune femme, demeurant étrangement immobile. Elle ne sut réellement que faire, s’il fallait tenter de remonter à la surface, mais elle décida finalement de rester comme ça, tant que sa respiration ne l’en empêchait pas. Au fond, s’il avait voulu remonter, il l’aurait fait sans aucun souci, car après tout, il était encore celui qui portait Noreen. Et puis, il ne faisait aucun doute qu’elle aurait eu les plus grandes difficultés du monde à tenter de les remonter tous deux à la surface, vu sa force de moineau. En fait, c’était plutôt agréable comme position, et tous deux semblèrent en profiter autant l’un que l’autre – à moins encore que Matthew ne dissimulait quelque chose derrière cette attitude mais, si c’était le cas, l’Irlandaise préférait de loin ne pas y penser.
Le plus naturellement du monde, ils finirent par remonter à la surface et, un instant, Noreen se surpris à l’observer tandis qu’il se débarrassait du trop plein d’eau dans ses cheveux. Mais ça donnait une plutôt belle image, au fond ; lorsque leurs regards se recroisèrent, pourtant, elle fit semblant d’être aveuglée par le soleil. Simplement pour ne pas être prise sur le fait, en plein flagrant délie de matage mal placé. Il lui changea derechef les idées en décidant de la chatouiller – oh non, pas la peine de se poser la question, Noreen était bel & bien chatouilleuse, et elle ne tarda pas à le faire savoir puisqu’elle explosa de rire dès les premiers gestes du militaire. Elle tenta alors de se reprendre, balbutiant de brefs « Oh non, pas çaaa » entre ses chatouilles, sans grand succès ; à vrai dire, le jeune homme ne semblait pas vraiment prêt à arrêter tout de suite. Pour se défaire de son emprise, la demoiselle se mit alors à gesticuler contre lui, tentant de nombreuses positions différentes ; mais Noreen était sûrement aussi imprévisible que brutale et, sans le vouloir un seul instant, elle finit maladroitement par donner un énorme coup de coude dans le visage du jeune homme. A vrai dire, elle n’en était pas réellement certaine, mais il lui semblait qu’elle avait touché son nez. Etrangement, elle venait de réaliser qu’elle avait beaucoup plus de force que ce qu’elle avait bien pu imaginer… Aussi rapidement que possible, elle se rapprocha de lui, le regard plein de regrets et les yeux plus gros que des billes d’enfants. « Pardon, j’suis tellement désolée, je voulais pas faire ça, j’ai pas fait exprès j’te jure ! » Ses mots s’enchainaient, répétant à peu près tous la même chose tandis qu’elle ne savait même plus où se mettre. Si elle avait cherché un bon moyen de terrasser un militaire, il lui semblait qu’elle venait de trouver comment faire.
Et c’est interloquée qu’elle remarqua la couleur rougeâtre que prenait l’eau. D’accord, c’était pas du tout comme quand le sous marin avait eu un problème – et heureusement, d’ailleurs – mais les quelques gouttes de sang qui se répandaient dans l’eau salée furent suffisantes pour inquiéter Noreen au plus haut point. « J’crois que tu saignes… » se contenta-t-elle d’ajouter. Quelle éloquence, Noreen ! Elle le fixa alors du coin de l’œil, complètement désolée et transit de peur fasse à sa réaction. De toute façon, il faudrait bien qu’il relève les yeux vers elle un jour ; la jeune femme ne savait juste pas si elle avait envie que ça arrive rapidement, ou pas du tout.




you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Matthew E. Skitia "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Channing Tatum × Nombre de messages : 828 × Age du perso : 29 years old × Job : Second lieutenant, chargé de la sécurité externe sur les falaises × Côté love : .


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Jeu 18 Juil - 12:05





Truth be told
Noreen & Matthew

Une fois sous l'eau, il ne bougea pas. Il laissa simplement les vagues aller et venir au-dessus de sa tête. Le fait de savoir et de sentir les mains de Noreen sur lui le calmait et l'apaisait en même temps. Il ne savait plus comment se comporter, les idées se mélangeaient dans sa tête. Une minute il était persuadé qu'il devait s'éloigner d'elle, il était en colère et la minute d'après, il était calme et n'avait qu'une envie c'était de rester auprès d'elle. Noreen remuait des choses en lui qu'il n'aurait jamais cru capable de ressentir une nouvelle fois. Quelques secondes passèrent et Matthew remonta enfin à la surface. Il balança sa tête d'un côté puis de l'autre rapidement pour faire tomber l'eau de ses cheveux et posa son regard dans celui de Noreen, qui venait elle-aussi de remonter. « C'était fourbe de votre part, Miss Blodwin » déclara-t-il d'un ton joueur avant de s'approcher lentement et de soudainement passer ses mains sur les hanches de la jeune femme pour la chatouiller. « Oh non, pas çaaa » baubutina-t-elle en deux chatouillements.

Tiens, il avait, semblait-il, trouvé le point faible de la jeune femme. « J'ai enfin ma vengeance parfait » murmura-t-il amusé, sous les éclats de rire de Noreen. Elle gesticulait dans tous les sens, surement dans l'espoir de lui echapper mais Matthew était plus fort qu'elle. Jusqu'à ce qu'elle fasse quelque chose qui le remit totalement à sa place. Sans avoir le temps de réagir, par reflexe, Noreen balança son coude dans la tête du militaire et celui la relacha immédiatement, sous le choc. Il fit un pas en arrière, completement sonné. « Et bien, si je m'attendais à une force pareille de ta part.. » dit Matthew en rigolant alors qu'il portait sa main à son nez. Il ne sentait rien. Sous le choc, cela avait probablement anesthésié son nez. « Pardon, j’suis tellement désolée, je voulais pas faire ça, j’ai pas fait exprès j’te jure !  » déclara Noreen, paniquée. Matthew avait la tête penchée mais il pouvait sentir le regard de Noreen sur lui. Un sourire vint se placer sur son visage mais il baissa la tete encore plus. « T'inquiètes Noreen, j'ai connu pire ». Il avait vécu des horreurs en Iraq. un coup dans le nez n'était rien à côté. « Je savais que tu voulais me tuer, je pensais juste pas que ce serait si tôt..» continua-t-il faussement dramatique avant de rigoler legerement. Elle était proche de lui et Matthew voulait en profiter. Quelques gouttes tombèrent dans l'eau mais Matthew n'y fit pas attention dans un premier temps. « J'crois que tu saignes... » déclara-t-elle d'une voix blanche. Le militaire porta la main à son nez et voyait une tâche rouge grossir dans sa main. « Ah. Oui..» déclara-t-il nullement affecté par la vue du sang, « Je crois que j'ai besoin d'une infirmière ». Il releva la tête vers la jeune irlandaise avec un sourire en coin. Les accidents arrivaient. Il n'avait jamais vu personne plus douce que Noreen. Matthew avait été surpris de la manière la plus agréable qu'il soit. Son nez le lançait un peu mais rien de bien grave.








Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Ven 19 Juil - 13:23

MATTHEW & NOREEN
❝ When you see my face hope it gives you hell, when you walk my way hope it gives you hell, now where's you picket fence, love ?  You've never seem so tense, love. ❞
Noreen n’avait jamais été du genre brutale, autant dans ses mots que dans ses gestes. En fait, c’était plutôt tout le contraire : elle était presque toujours douce et, si quelque chose lui déplaisait réellement, bien que ses pensées sortaient généralement trop rapidement de son esprit, elle n’hésitait jamais à s’excuser. Et là, fallait bien avouer que ce geste ne lui ressemblait pas le moins du monde, et pour cause : il avait été totalement involontaire. En effet, alors qu’ils s’amusaient bien et qu’il semblait même avoir découvert l’un de ses petits points faibles, la demoiselle avait trouvé un excellent moyen de le faire taire et, surtout, de le forcer à s’arrêter. Elle avait tout simplement jugé intéressant de lui abimer le nez d’un coup de coude étrangement puissant, juste histoire de. Dire qu’elle s’en voulait aurait été un euphémisme car, en fait, elle aurait bien creusé un trou très profond dans le sable pour s’y planquer jusqu’à ce que sa honte, et surtout ses excuses finissent par s’évaporer dans les airs. Seulement, puisqu’elle ne pouvait pas, elle se contenta de fuir le regard de Matthew qui, sous le choc, l’avait lâché d’un seul coup. Ouais, elle s’était retrouvée dans la flotte mais, finalement, il fallait bien s’y attendre, et c’est ainsi qu’elle remonta très rapidement. Elle était vraiment partagée entre son envie de voir s’il allait bien, et sa honte qui l’empêchait de croiser son regard. Mais ses quelques mots la rassurèrent et, à vrai dire, elle fut presque soulagée d’entendre qu’il ne lui en voulait pas. Pas qu’elle avait peur de lui, hein, mais c’était Matthew et, si leur relation commençait à peine à s’améliorer, elle n’avait pourtant pas oublié tous ses regards noirs et ces expressions qui transpiraient l’envie de la tuer sur place. Maintenant, elle l’avait blessée et, elle devait bien se l’avouer au moins à elle-même, elle avait craint sa réaction. Peur qu’il s’énerve, évidemment ; peur de tout foutre en l’air, aussi, alors même qu’elle avait passé du temps à essayer de recoller les morceaux.
Pourtant, contre toute attente, le militaire sembla prendre son geste assez violent à la rigolade, et Noreen en fut si déstabilisée qu’elle ne put même pas sourire aux affirmations de Matthew, comme elle ne pouvait toujours pas le regarder. Tentant de relativiser un peu, elle soupira un bref « J’avoue, si j’avais su que j’avais autant de force… Je t’aurais frappé encore plus fort. » Ca sonnait faux, mais elle réussit finalement à sourire à sa propre blague et, doucement, ses yeux retrouvèrent le chemin du visage de Matthew. Non, leurs regards ne se croisaient pas encore, simplement parce qu’elle se sentait encore trop coupable, mais ça viendrait, il ne fallait pas désespérer. Elle se sentait vraiment nulle, comme d’habitude elle avait l’impression d’avoir tout gâché, mais les quelques mots de Matthew lui affirmaient inconsciemment que ce n’était pas le cas. Relativise Noreen, le pauvre a déjà connu bien pire qu’un coup de coude en pleine gu*ule. Inspirant un grand coup, elle posa finalement son regard dans celui du jeune militaire, et son sourire s’étira un peu plus alors qu’il affirma qu’il avait besoin d’une infirmière. « J'suis désolée mais y'a juste un pompier dans les parages, ça ira quand même ? » On aurait pu penser qu'elle tentait elle aussi de détendre l'atmosphère mais en fait, c'était sorti tout naturellement ; comme quoi son sarcasme la rattrapait dans n'importe quelle circonstance. Sans même attendre une réponse de sa part, pourtant, elle retira son débardeur que l'eau avait quasiment rendu transparent, et ne put s'empêcher une autre remarque. « Je t'autorise à te cacher les yeux si tu veux. » Son sourire transpirait le second degré et à peine sa phrase prononcée et le tissu étreint, la jeune femme essuya doucement le nez du militaire. Ses gestes étaient très doux et relativement lents, comme si elle avait peur de l'abimer, alors même qu'elle venait de lui foutre son coude dans la figure. Elle avait toujours été très douce, mais elle prenait excessivement soin de cette blessure, comme si elle voulait s'excuser aussi à travers ses gestes. C’était un peu ça, finalement, et elle avait l’impression que, si elle ne parvenait pas à faire ça bien, et surtout doucement, alors elle aurait définitivement tout gâché. « J'imagine que t'as connu bien pire, en tout cas. » Elle ne savait pas trop ce qui l'avait poussé à dire ça. A vrai dire, elle connaissait maintenant un bon paquet de militaires et, si sa curiosité s'était si souvent manifestée au point de lui brûler la langue à quelques reprises, elle n'avait pourtant jamais osé demander à quoi ressemblait la vie d'un militaire. C'était pas vraiment une question de pudeur mais, au fond, même si elle n'y connaissait rien, elle ne pouvait que se douter du fait que ce n'était nullement agréable d'en parler. Comme frappée par sa lucidité, elle ne put alors s'empêcher de se rattraper. « En fait non, j'en ai aucune idée, parce que j'ai jamais vécu ça. » Elle n’avait pas le droit de prétendre qu’elle connaissait ça, parce que sa vie à elle lui semblait avoir été un semblant de conte de fée face à celle de Matthew. Et, pourtant, sa vie avait été bien pourrie, à bien des égards. Elle essuyait toujours délicatement la blessure de Matthew et, au moment où elle réalisa qu'il n'y avait plus besoin de soin, elle se rendit compte au même moment qu'il fallait changer de sujet. « Je devais souvent m'occuper d'enfants et, c'est différent, enfin c'est pas facile de les voir avoir mal et... Enfin, je leur proposais toujours des bisous magiques et, dans la plupart des cas, ça marchait. » Elle voulait dire par là qu’ils n’avaient généralement plus mal et, en entendant ses propres mots, elle réalisa à quel point elle devait paraitre ridicule et très fleur bleue. Comme d'habitude, elle se sentit obligée d'en rajouter. « Enfin, ce serait incongrue de ma part de t'en proposer un. Mais bref, j'suis désolée et j'espère qu’à l’ avenir, t'auras pas peur de moi. » Mais c’était vraiment possible d’avoir peur d’elle, franchement ?

les gens sont pas cool. What a Face mais ouuuais, moi j'suis là avec plaisir I love you




you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Matthew E. Skitia "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Channing Tatum × Nombre de messages : 828 × Age du perso : 29 years old × Job : Second lieutenant, chargé de la sécurité externe sur les falaises × Côté love : .


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Sam 20 Juil - 1:01





Truth be told
Noreen & Matthew

Sans avoir le temps de réagir, par reflexe, Noreen balança son coude dans la tête du militaire et celui la relacha immédiatement, sous le choc. Il fit un pas en arrière, completement sonné. « Et bien, si je m'attendais à une force pareille de ta part.. » dit Matthew en rigolant alors qu'il portait sa main à son nez. Il ne sentait rien. Sous le choc, cela avait probablement anesthésié son nez. « Pardon, j’suis tellement désolée, je voulais pas faire ça, j’ai pas fait exprès j’te jure !  » déclara Noreen, paniquée. Matthew avait la tête penchée mais il pouvait sentir le regard de Noreen sur lui. Un sourire vint se placer sur son visage mais il baissa la tete encore plus. « J’avoue, si j’avais su que j’avais autant de force… Je t’aurais frappé encore plus fort  » repondit-elle et Matthew fit une tête faussement choquée en rigolant. « T'inquiètes Noreen, j'ai connu pire ». Il avait vécu des horreurs en Iraq. un coup dans le nez n'était rien à côté. « Je savais que tu voulais me tuer, je pensais juste pas que ce serait si tôt..» continua-t-il faussement dramatique avant de rigoler legerement. Elle était proche de lui et Matthew voulait en profiter. Quelques gouttes tombèrent dans l'eau mais Matthew n'y fit pas attention dans un premier temps. « J'crois que tu saignes... » déclara-t-elle d'une voix blanche. Le militaire porta la main à son nez et voyait une tâche rouge grossir dans sa main. « Ah. Oui..» déclara-t-il nullement affecté par la vue du sang, « Je crois que j'ai besoin d'une infirmière ». Il releva la tête vers la jeune irlandaise avec un sourire en coin.

Les accidents arrivaient. Il n'avait jamais vu personne plus douce que Noreen. Matthew avait été surpris de la manière la plus agréable qu'il soit. Son nez le lançait un peu mais rien de bien grave. « J'suis désolée mais y'a juste un pompier dans les parages, ça ira quand même ?  » déclara-t-elle et Matthew était plutôt sur de la reponse qu'il allait donner. Mais il n'eut meme pas le temps d'ouvrir la bouche puisqu'il vit Noreen retirer son débardeur et le militaire ne pouvait pas détacher ses yeux de la blonde. « Je t'autorise à te cacher les yeux si tu veux  » déclara-t-elle sarcastique et Matthew en sentit presque sa machoire tomber. « Tu rigoles? Si ça se trouve je vais mourrir, te voir sans ton débardeur me paraît plutôt cool comme dernier moment » repondit-il avec un sourire espiègle sur le visage. Noreen porta le débardeur à son nez pour éponger légèrement le sang. Matthew avait tendance à saigner facilement et à flot, mais vu sa carrure et son gabarie cela ne lui faisait généralement pas grand mal. Matthew ne quitta pas une seule fois le visage de Noreen des yeux. Elle était tellement douce et tellement attentionnée à ce moment qu'il n'aurait rien fait pour briser l'instant. « J''imagine que t'as connu bien pire, en tout cas » dit-elle doucement, brisant le silence qui s'était installé. Matthew ne dit rien, mais il n'en pensait pas moins. Dans ce moment, il ne valait mieux rien dire. Qu'est-ce qu'il aurait pu dire dans le pire des cas. Qu'il avait vu des amis militaires mourir devant ses yeux? Qu'il avait dû tuer des gens même s'il n'acceptait pas cela? Non, le silence vallait mieux en cet instant alors il l'a laissa continuer. « En fait non, j'en ai aucune idée, parce que j'ai jamais vécu ça  » continua-t-elle. Matthew l'écoutait attentivement meme s'il ne disait rien. Elle continuait d'essuyer doucement son nez et sa voix le berçait. « Je devais souvent m'occuper d'enfants et, c'est différent, enfin c'est pas facile de les voir avoir mal et... Enfin, je leur proposais toujours des bisous magiques et, dans la plupart des cas, ça marchait   » déclara-t-elle et Matthew fronça légèrement les sourcils, pas très certain de ce qu'il avait cru comprendre. « Enfin, ce serait incongrue de ma part de t'en proposer un. Mais bref, j'suis désolée et j'espère qu’à l’ avenir, t'auras pas peur de moi » se rattrapa-t-elle et le militaire ne l'avait toujours pas quitté du regard.

Matthew leva sa main et prit le poignet de Noreen doucement pour le degager de son nez. Il le posa sur son torse. « Mon coeur bat normalement Noreen, ça devrait te convaincre que tu ne me fais pas peur » déclara-t-il d'une voix anormalement tranquille et calme. « Et, pour te dire la vérité, j'avais esperé que tu fasses cette proposition incongrue » finit-il dans un souffle alors que ses yeux regardait fixement ceux de Noreen, un sourire en coin sur le visage.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Jeu 25 Juil - 12:22

MATTHEW & NOREEN
❝ When you see my face hope it gives you hell, when you walk my way hope it gives you hell, now where's you picket fence, love ?  You've never seem so tense, love. ❞
La vue du sang n’avait jamais effrayé l’Irlandaise ; en tant que pompier, elle avait côtoyé l’hémoglobine de près, et elle-même avait vu bien pire lors de certaines de ses interventions. Mais là, c’était différent ; pas que ça lui faisait vraiment peur, mais c’est toujours franchement étrange de faire saigner quelqu’un. Pour une personne comme Noreen, qui prenait toujours soin, ou presque, de ne pas heurter les gens verbalement ou physiquement, c’était bien quelque chose de faire saigner quelqu’un, et en particulier un militaire. Car, même si elle avait beaucoup appris auprès d’eux depuis qu’ils avaient débarqués sur l’île, et notamment qu’ils étaient des êtres humains comme tous les autres, avec leurs lots de peur et d’angoisse, elle ne pouvait s’empêcher de les voir forts et vigoureux. Or, aujourd’hui, elle venait clairement de blesser Matthew, dans un geste totalement innocent pourtant. Pourtant, il lui semblait bien qu’elle était la seule affectée par cette blessure, car le sourire du militaire, et surtout l’ironie dont il faisait preuve dans ses répliques, la poussait naturellement à réaliser qu’au fond, il n’en avait pas grand-chose à foutre. Elle avait un peu appréhendé sa réaction – okay, beaucoup, même – de peur qu’il ne s’énerve et l’envoie balader à des kilomètres. Mais, en fait, ce jeune homme semblait se montrer tout aussi étonnant que Noreen, voir même plus car, s’il osait la regarder avec un regard accusateur qui en disait long quelques minutes plus tôt, il ne semblait pas se préoccuper plus que ça de son attaque inconsciente. C’était étrange et, franchement, ça la mettait autant à l’aise que mal à l’aise. Quelque part, c’était comme si elle avait l’impression qu’elle finirait par le payer, un jour ou l’autre. Car il lui avait semblé que Matthew n’était pas du genre à se laisser faire, ni à oublier un tel geste. Elle espérait alors secrètement se tromper sur son compte mais, si elle apprenait tout doucement à connaitre cette part gentille de lui, il lui était totalement impossible de prévoir ses réactions dans un futur, aussi proche que lointain.
Comme pour rattraper son erreur, alors, elle retira son haut sans aucune autre arrière pensée que celle d’éponger un peu sa blessure. Encore une fois, c’est pas la vue du sang qui l’effrayait, elle voulait juste effacer un peu les traces de sa maladresse qui, déjà, dégoulinait irrégulièrement sur le menton de Matthew. Tandis qu’elle essuyait le sang, elle put sentir le regard lourd du militaire sur son visage, et, étrangement, elle se sentit mal à l’aise. Ça lui arrivait rarement, elle était plutôt du genre à blaguer par rapport à ça et à ne jamais vraiment se sentir gênée mais, allez savoir pour quelle raison, cette fois c’était bien différent. Fort heureusement pour elle, il répondit, comme à son habitude, ironiquement et, alors, la blonde nia doucement de la tête, un sourire amusé figé sur les lèvres. « J’me sentirais bien désolée de t’offrir ça comme dernier moment, » affirma-t-elle sans même se rendre compte que leur conversation pouvait à présent être prise de plusieurs façons aussi différentes. Noreen n’avait jamais été le genre de femme qui pensait pouvoir plaire à un homme ; n’importe lequel, ça ne faisait aucune différence, elle avait toujours eu l’impression que son meilleur rôle était bel & bien plus celui d’amie, voir meilleure amie, qu’autre chose. Elle avait fait une bien piètre fiancée qui avait fuit son mariage et, depuis ce jour, elle avait eu l’impression de ne pas être faite pour les relations trop complexes, celles qui réclament trop de sentiments en même temps. C’est pour ça qu’elle ne réalisa pas que ce qu’il venait de dire pouvait, en partie, expliquer sa haine à son égard. Elle qui comprenait habituellement plutôt bien les choses venait clairement de passer à côté d’un sous-entendu, mais c’était sûrement mieux comme ça.
Elle commença alors une sorte de monologue, s’emmêlant les pinceaux comme seule une Noreen gênée pouvait bien le faire. Et c’est comme si tous les sujets y passèrent : du fait d’être militaire aux enfants, en passant par son expérience de pompier mais, aussi drôle que cela puisse paraître, Matthew ne réagit qu’à son ultime tirade. Elle aurait du se sentir encore plus mal à l’aise, mais le fait de ne pas l’entendre répondre à ses autres phrases la rassura un peu – valait mieux qu’ils changent de sujet. Sans qu’elle ne puisse réellement y faire quoi que ce soit, elle vit sa main se déplacer sur le torse de Matthew et ses yeux ne quittèrent pas le corps humide du militaire. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’il livrait enfin son explication et, tandis que ses yeux retrouvaient finalement leur chemin vers ceux du brun, Noreen en profita pour lui répondre. « J’te fais confiance. » C’était simple, mais effectivement, son cœur battait sereinement. A cet instant, Noreen réalisa que le sien faisait n’importe quoi depuis tout à l’heure, alors elle s’autorisa à garder sa main contre le palpitant du jeune homme, juste le temps de caler sa respiration à la sienne. Dès qu’elle sentit des battements à peu près normaux, elle la retira doucement et son visage s’illumina une autre fois, tandis qu’une drôle de pensée venait de prendre son cerveau en otage : ce mec est un profiteur. Elle aurait pu y ajouter un « enfin, c’est un militaire quoi », si cette pensée ne lui avait pas semblé si injuste. Elle s’approcha alors doucement de lui et, encore une fois, dans un geste calculé et presque adroit, elle posa ses lèvres sur le bout du nez de Matthew, lui prodiguant ainsi ses soins invisibles et à l’effet placebo plus que douteux. Elle se recula finalement et annonça, dans un fin sourire, comme elle le faisait aux enfants. « Et maintenant, tu vas mieux. » Pourtant, elle avait l’impression de dévier un peu, alors elle reprit la direction qui lui semblait la meilleure. La moins pire, du moins. « Si tu veux me mordre pour récupérer un peu de mon sang, je comprendrais, » souffla-t-elle ironiquement. Evidemment qu’elle n’était pas sérieuse mais, en fait, elle était juste en train d’essayer d’apaiser ses craintes personnelles. Elle avait clairement peur d’un retournement de situation aussi inattendu que brutal, et cette pensée était loin de la rassurer. Alors, ses petits mots et vannes presque drôles avaient simplement pour but de calmer un peu ses drôles de songes, de l’aider à passer à autre chose. Et le regard de Matthew l’y poussait également ; couplé à ce drôle de sourire, elle ne pouvait qu’avoir envie de penser qu’il ne se passerait rien de tragique, que son geste maladroit n’allait pas foutre leur début d’amitié en l’air. Mais, dans la vie, on ne prévoit rien, rien du tout.




you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Matthew E. Skitia "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Channing Tatum × Nombre de messages : 828 × Age du perso : 29 years old × Job : Second lieutenant, chargé de la sécurité externe sur les falaises × Côté love : .


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Jeu 25 Juil - 14:34





Truth be told
Noreen & Matthew

Mais Matthew n'eut meme pas le temps d'ouvrir la bouche puisqu'il vit Noreen retirer son débardeur et le militaire ne pouvait pas détacher ses yeux de la blonde. « Je t'autorise à te cacher les yeux si tu veux  » déclara-t-elle sarcastique et Matthew en sentit presque sa machoire tomber. « Tu rigoles? Si ça se trouve je vais mourrir, te voir sans ton débardeur me paraît plutôt cool comme dernier moment » repondit-il avec un sourire espiègle sur le visage. Noreen porta le débardeur à son nez pour éponger légèrement le sang. Matthew avait tendance à saigner facilement et à flot, mais vu sa carrure et son gabarie cela ne lui faisait généralement pas grand mal. Matthew ne quitta pas une seule fois le visage de Noreen des yeux. Elle était tellement douce et tellement attentionnée à ce moment qu'il n'aurait rien fait pour briser l'instant. « J'me sentirais bien désolée de t'offrir ça comme dernier moment » affirma-t-elle. Mattew craqua un sourire et lui répondit sans même reflechir: « Pas moi ». Et il le pensait. Cela aurait peut etre même pu être la façon la plus belle pour lui de mourir. « J''imagine que t'as connu bien pire, en tout cas » dit-elle doucement, brisant le silence qui s'était installé. Matthew ne dit rien, mais il n'en pensait pas moins. Dans ce moment, il ne valait mieux rien dire. Qu'est-ce qu'il aurait pu dire dans le pire des cas. Qu'il avait vu des amis militaires mourir devant ses yeux? Qu'il avait dû tuer des gens même s'il n'acceptait pas cela? Non, le silence vallait mieux en cet instant alors il l'a laissa continuer. « En fait non, j'en ai aucune idée, parce que j'ai jamais vécu ça  » continua-t-elle. Matthew l'écoutait attentivement meme s'il ne disait rien. Elle continuait d'essuyer doucement son nez et sa voix le berçait. « Je devais souvent m'occuper d'enfants et, c'est différent, enfin c'est pas facile de les voir avoir mal et... Enfin, je leur proposais toujours des bisous magiques et, dans la plupart des cas, ça marchait   » déclara-t-elle et Matthew fronça légèrement les sourcils, pas très certain de ce qu'il avait cru comprendre. « Enfin, ce serait incongrue de ma part de t'en proposer un. Mais bref, j'suis désolée et j'espère qu’à l’ avenir, t'auras pas peur de moi » se rattrapa-t-elle et le militaire ne l'avait toujours pas quitté du regard.

Matthew leva sa main et prit le poignet de Noreen doucement pour le degager de son nez. Il le posa sur son torse. « Mon coeur bat normalement Noreen, ça devrait te convaincre que tu ne me fais pas peur » déclara-t-il d'une voix anormalement tranquille et calme. Un sourire vint se placer sur les lèvres de la jeune femme. « J'te fais confiance » dit-elle simplement, et le militaire sut qu'elle ne mentait pas. Elle laissa sa main quelques instants puis finit par la retirer.« Et, pour te dire la vérité, j'avais esperé que tu fasses cette proposition incongrue » finit-il dans un souffle alors que ses yeux regardait fixement ceux de Noreen, un sourire en coin sur le visage. Cela sembla amuser l'irlandaise mais elle vint poser delicatement ses lèvres sur le nez du militaire et celui-ci ferma les yeux appreciant le contact entre les lèvres deNoreen et sa peau.« Et maintenant tu vas mieux » déclara-t-elle en se reculant légèrement. Matthew avait toujours les yeux fermés. Il ne voulait pas les ouvrir. Il était certain que s'il le faisait, son rêve se terminerait comme ça. Injustement. « Si tu veux me mordre pour recupérer un peu de mon sang, je comprendrais » souffla-t-elle ironiquement. Matthew ouvrit les yeux doucement et tomba directement dans celui de Noreen. Il lui lança un petit sourire presque triste. « Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée Noreen » murmura-t-il. S'il la mordait, on pourrait clairement voir qu'il ressent beaucoup plus qu'une profonde amitié pour Noreen. Et il ne voulait pas tout foutre en l'air. Pas encore une fois. Déjà, même plus tôt quand il avait essayer de l'embrasser, elle avait mal réagi. Matthew avait été chanceux qu'elle ne reagisse pas plus violemment. Elle aurait pu le jeter et lui dire de ne plus jamais l'approcher. Et pourtant elle ne l'avait pas fait. Il se contenta de lever sa main et de la poser sur la joue de la jeune femme et de caresser doucement avec son pouce. « Merci, mademoiselle l'infirmière. Ça va beaucoup  mieux maintenant » dit-il.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Dim 4 Aoû - 11:22

MATTHEW & NOREEN
❝ When you see my face hope it gives you hell, when you walk my way hope it gives you hell, now where's you picket fence, love ?  You've never seem so tense, love. ❞
La situation devenait de plus en plus ambiguë et, le pire, c’est que Noreen ne s’en rendait même pas compte. A vrai dire, elle était plutôt occupée à observer la blessure qu’elle lui avait infligée par pure inadvertance, et à imaginer bêtement que genre de sort il comptait lui réserver. Elle ne savait pas trop s’il finirait par se venger, un jour ou l’autre mais, malgré ses sourires, quelque chose lui disait qu’il n’oublierait jamais réellement tout cela ; elle ne savait juste pas s’il y repenserait plus tard en rigolant, ou bien s’il finirait par le lui rappeler après lui avoir rendu la monnaie de sa pièce. Alors elle ne fit pas attention à ses remarques, qu’elle aurait pourtant pu mal interpréter et imaginer comme mal placées, ni à ses tentatives, plutôt discrètes cependant, de rapprochement physique et mental. Honnêtement, si elle n’avait jamais pensé assister aux derniers instants d’une personne sur cette île, elle était à des années lumières d’imaginer que certaines personnes auraient pu se satisfaire de son visage en guise d’ultime image du monde. Et surtout Matthew, en fait ; car si elle ne doutait pas qu’il était du genre à apprécier les jolies minettes et surtout, à toutes les draguer sans presque aucune exception, elle n’aurait jamais pu imaginer lui plaire un seul instant. Et, à vrai dire, elle ne le pensait toujours pas.
La main collée contre le cœur du jeune homme, elle aurait du comprendre la complexité de son geste et, surtout, de leur nouvelle relation, mais même ce geste ne suffit pas à lui mettre la puce à l’oreille. Peut-être qu’elle était trop loin d’imaginer les véritables pensées du jeune militaire à son sujet, et peut-être bien qu’elle elle trouvait ça normal, au fond, d’être attentionnée & sympathique ? C’était Noreen, finalement : toujours donner aux autres, sans rien attendre en retour. Et, bientôt, elle allait devoir y ajouter un « et sans rien s’imaginer non plus ». Il valait peut-être mieux qu’elle fasse la sourde oreille, histoire d’échapper à toute cette situation un peu douteuse. Après tout ce qu’elle avait vécu, il lui aurait été impossible de réagir à une telle situation, si elle s’était rendu compte de ce qui se passait. Dieu merci, elle était un peu blonde sur les bords alors, pour le moment, tout irait bien entre eux. Jusqu’à ce qu’elle ouvre les yeux, évidemment.

Elle le vit rouvrir les yeux et un fin sourire se dessina sur son visage, presque comme si elle venait de prendre conscience que son geste allait l’aider à aller mieux. Ça marchait sur les enfants mais les adultes, eux, le savaient : c’étaient des conneries, évidemment qu’un bisou n’était pas magique, et bien-sûr que c’était juste mental, car ça n’enlevait en rien la douleur. Pourtant, elle vit dans les yeux de Matthew cette drôle de petite lueur qui illuminait parfois le regard des enfants, ce petit truc qui, aux yeux de Noreen, voulait presque dire « merci, ça a marché, je vais mieux ». Mais, aussi subitement que possible, elle changea de sujet, remettant alors l’ironie au goût du jour, et la réponse du jeune homme la laissa quelque peu perplexe. Est-ce qu’il était… Sérieux ? Peut-être bien qu’il avait cette façon à lui de dire les choses, mais, en tout cas, elle se sentit légèrement prise au dépourvu, sur le coup. Tant pis, elle continuerait sur sa lancée, parce que de toute façon, même s’il avait répondu positivement, jamais elle ne l’aurait laissé faire ça. Ça sonnait un peu comme une évidence, au fond. « T’as raison, tu risquerais de pas pouvoir t’arrêter et ce serait assez… Ennuyeux. » C’était sa façon de parler, toujours ou presque ironique, bien souvent pour éviter d’avoir à  dire la vérité. Seulement voilà, parfois, au lieu d’être dites, les choses sont montrées et elle manqua de se reculer légèrement lorsqu’il posa ses doigts tout contre son visage. Le contact était froid et, pourtant, beaucoup moins désagréable qu’elle ne l’aurait imaginé – ou souhaité, peut-être. Un léger sourire prit place sur ses lèvres tandis que ses yeux s’éloignaient doucement du regard de Matthew, sans trop savoir pour quelle raison, d’ailleurs. Et finalement, elle fut assez satisfaite de la réaction du militaire, car elle semblait avoir réussi à le soulager un peu. Okay, c’était peut-être juste mental, ou alors c’était simplement parce qu’il avait l’habitude de parler comme ça, mais ça lui faisait un peu plus plaisir qu’elle ne l’aurait voulu. Pourtant, elle le savait : elle connaissait les militaires & leurs drôles d’habitudes envers les femmes, car même s’ils étaient eux aussi à présent coincés sur une île, beaucoup d’entre eux semblaient avoir conservé leurs vieilles habitudes de briseurs de cœur. Il y avait bien quelques rares exceptions, à qui Noreen n’avait pas hésité à donner sa confiance les yeux fermés. Pour Matthew, c’était bien autre chose, encore trop compliqué pour qu’elle puisse imaginer lui faire confiance. Mais, peut-être que s’ils continuaient comme ça, ils finiraient par devenir amis – du moins, c’est ce qu’elle espérait après avoir passé un tel moment à ses côtés.

« Tu veux qu’on sorte ? » Elle avait dit ça d’une voix mal assurée, comme si elle craignait qu’il ne lui réponde mal, alors même qu’elle lui avait posé une simple question à laquelle il était autorisé à répondre tout ce qu’il voulait. C’était quoi cette attitude qu’elle adoptait, franchement ? m*rde, est-ce qu’elle avait peur de lui, maintenant ? C’était bien possible, franchement. Le souci, c’est qu’elle n’aurait probablement jamais su expliquer pourquoi et ça, ça rendait la chose encore plus… ambiguë, ouais. Elle attendit alors sagement une réponse de la part du jeune homme et, même si sa question s’adressait à eux deux, elle savait déjà que, peu importe sa réponse, elle déciderait de sortir de l’eau. Car, et c’était aussi visible que le nez au milieu de la figure, elle était transit de froid, la peau parsemée d’une chair de poule assez ridicule aux vues de la température de l’air, et surtout, essayant de contrôler ses quelques grelottements, qui commençaient à se faire visibles. Pourtant, encore une fois, elle ne s’était même pas rendu compte que sa question, posée de cette façon là, pouvait légèrement prêter à confusion, et passer pour une demande de rancard.




you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Matthew E. Skitia "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Channing Tatum × Nombre de messages : 828 × Age du perso : 29 years old × Job : Second lieutenant, chargé de la sécurité externe sur les falaises × Côté love : .


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Dim 4 Aoû - 13:51





Truth be told
Noreen & Matthew

Un sourire vint se placer sur les lèvres de la jeune femme. « J'te fais confiance » dit-elle simplement, et le militaire sut qu'elle ne mentait pas. Elle laissa sa main quelques instants puis finit par la retirer.« Et, pour te dire la vérité, j'avais esperé que tu fasses cette proposition incongrue » finit-il dans un souffle alors que ses yeux regardait fixement ceux de Noreen, un sourire en coin sur le visage. Cela sembla amuser l'irlandaise mais elle vint poser delicatement ses lèvres sur le nez du militaire et celui-ci ferma les yeux appreciant le contact entre les lèvres deNoreen et sa peau.« Et maintenant tu vas mieux » déclara-t-elle en se reculant légèrement. Matthew avait toujours les yeux fermés. Il ne voulait pas les ouvrir. Il était certain que s'il le faisait, son rêve se terminerait comme ça. Injustement. « Si tu veux me mordre pour recupérer un peu de mon sang, je comprendrais » souffla-t-elle ironiquement. Matthew ouvrit les yeux doucement et tomba directement dans celui de Noreen. Il lui lança un petit sourire presque triste. « Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée Noreen » murmura-t-il. S'il la mordait, on pourrait clairement voir qu'il ressent beaucoup plus qu'une profonde amitié pour Noreen. Et il ne voulait pas tout foutre en l'air. Pas encore une fois. Déjà, même plus tôt quand il avait essayer de l'embrasser, elle avait mal réagi. Matthew avait été chanceux qu'elle ne reagisse pas plus violemment. Elle aurait pu le jeter et lui dire de ne plus jamais l'approcher. Et pourtant elle ne l'avait pas fait. « T'as raison, tu risquerais de pas pouvoir t'arrêter et ce serait assz... Enuyeux » déclra-t-il et j'hochais la tête. « Effectivement ». Il se contenta de lever sa main et de la poser sur la joue de la jeune femme et de caresser doucement avec son pouce. « Merci, mademoiselle l'infirmière. Ça va beaucoup  mieux maintenant » dit-il.

Matthew était rentré sans remords dans le petit jeu de la blondinette et il craignait que ça ne devienne trop sérieux à son goût. Peut être devrait-il tout lui avouer après tout. Elle méritait son honnêteté mais ce genre de choix était très egoiste. Et Noreen allait probablement mal le prendre. Matthew pourrait perdre tout ce qu'il avait rattraper cet apres-midi. On ne vit qu'une fois dit-on. Mais il tenait à Noreen bien plus qu'il n'avait tenu à Susie. Il s'appretait à lui demander comment elle le percevait quand elle le doubla et parla avant lui. « Tu veux qu'on sorte? » demanda-t-elle mal assurée et le militaire la regarda comme si elle avait dit qquelque chose qu'il ne pensait jamais entendre de sa vie. « Tu veux dire... Tous les deux?... Comme un rendez-vous? » demanda-t-il en les pointant tous les deux tour à tour du doigt. Mais quand il la vit greloter, il sembla reprendre ses esprits et leva ses yeux au ciel. Evidemment qu'elle voulait dire sortir de l'eau abruti, pensa-t-il. « Oh, tu voulais dire sortir de l'eau.. Bien sûr. Allez viens » ajouta-t-il en essayant de ne pas paraître trop déçu. Voilà ce qu'on prenait quand on plaçait ses espoirs trop haut. Le militaire lança un petit sourire à Noreen et commença à sortir de l'eau. Ils rentreraient au camp et Noreen pourrait se réchauffer auprès du feu, ou voire même dans la tente d'Ian. Rien qu'à cette pensée, Matthew leva les yeux au ciel. Il fallait vraiment qu'il arrête. Soit il se jetait à l'eau et avouait tout. Soit il gardait ça pour lui et dans ce cas-là, il ne fallait pas se plaindre si elle allait voir ailleurs. « Viens, on rentre au camp. Je te passerais ma veste pour que tu te rechauffes » déclara-t-il en reprenant son tee-shirt sur le sable. Cet espèce de sous-entendu, mal compris, lui avait presque miné le moral, mais il ferait tout pour que Noreen ne s'en rende pas compte.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Noreen Blodwyn-Barnes "
ADMIN Shaky. × We dream out loud. ❧ ❞

× Ma Célébrité : rachel laplubel. × Nombre de messages : 1897 × Age du perso : trente ans. no comments. × Job : pompier/planquée dans la forêt. × Côté love : i never knew i could love someone the way that i love you.


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Dim 11 Aoû - 14:12


MATTHEW & NOREEN
❝ When you see my face hope it gives you hell, when you walk my way hope it gives you hell, now where's you picket fence, love ?  You've never seem so tense, love. ❞
La main de Matthew posée sur sa joue, la jeune Irlandaise ne put s’empêcher de le regarder droit dans les yeux, comme pour essayer d’y comprendre quelque chose. Elle ne savait même pas ce qu’elle cherchait au fond du regard du militaire, un indice peut-être, quelque chose qui lui permettrait d’éclaircir un tout petit peu cette étrange situation, rien qu’une petite étincelle qui pourrait la mettre sur la bonne voie… Mais rien, rien n’était présent dans les yeux du militaire, rien de plus qu’une sympathie qu’elle ne lui connaissait pas vraiment. Puisque l’indicible ne la réconfortait pas, peut-être suffisait-il simplement de le lui demander avec des mots ? Elle avait été tentée de le faire, à un moment donné, et bien plus longtemps que prévu, d’ailleurs. Mais ce moment qu’ils venaient de passer avait clairement balayé toutes ses petites certitudes, et voilà que la jeune blonde se retrouvait complètement paumée. Tant pis ; un jour, elle y comprendrait sûrement quelque chose. Seulement, il fallait à présent qu’elle accepte que ce jour n’était pas encore venu et, alors, elle se ferait sûrement violence, mais laisserait le temps faire son travail. Et Matthew s’expliquer de lui-même, en somme.

Elle avait posée une bien drôle de question mais, bien évidemment, elle ne s’en rendit compte que bien plus tard, alors même que Matthew lui prouva qu’il l’avait interprété d’une bien autre façon. Sur le coup, elle ne comprit pas bien à quoi il faisait allusion parce qu’à ses yeux, sa phrase ne pouvait avoir qu’un sens. Mais c’est lorsqu’elle vit le doigt de Matthew balayer rapidement la distance entre leurs deux corps qu’elle comprit son erreur ; non, vraiment, elle avait parlé trop vite. Et il était là, avec son idée bien précise d’une « sortie », alors même qu’elle lui avait simplement demandé de rejoindre le rivage. Elle ne le remarqua pas, mais ses yeux roulèrent si brutalement que son interlocuteur put carrément y lire un « eh m*rde », plutôt bien placé. Elle qui pouvait se révéler très douée dans l’art du sous-entendu en faisait rarement sans le faire exprès et là, c’était tout ce qu’elle venait de faire. D’autant plus qu’elle avait complètement induit le jeune militaire en erreur, lui promettant presque un rendez-vous dans le genre mielleux et aux conséquences qu’elle ne se sentait sûrement pas prête à assumer. Elle ne sut quoi lui répondre, parce qu’elle était simplement prise de court par ce malentendu assez maladroit. Heureusement, il coupa court à ses hésitations en la priant de sortir de l’eau, manifestement frappé par un éclair de lucidité. Ses yeux à lui venaient de dire quelque chose comme « bah non, Noreen demande pas de rendez-vous, elle est pas comme ça, elle », ou alors peut-être était-ce simplement ce que l’irlandaise pensait d’elle-même ? Non, elle ne voulait pas sortir, tout au moins pas de cette façon, parce que c’était trop compliqué, ça posait trop de sous-entendus parfois peu compréhensibles, et puis de toute façon elle était pas faite pour ça. Par contre, boire un peu trop dans le pseudo bar de l’île, faire n’importe quoi et le regretter le lendemain sans pour autant se souvenir de la moitié, ça, elle savait faire. Elle soupira à cette pensée et, presque au même moment, elle réalisa qu’elle finirait probablement sa vie seule, comme une vieille fille qui n’intéresse personne. Ou alors, qui n’est intéressée par personne même si, finalement, la différence était plutôt minime.
Elle le suivit silencieusement, perdue dans ses pensées et, lorsqu’il lui proposa de rentrer au campement, où il lui passerait sa veste, elle marmonna un bref « D’accord, merci » sans grand intérêt. Pas qu’elle n’en avait rien à foutre, hein, mais elle était si occupée à réfléchir à ce qu’elle pouvait bien lui dire qu’un silence prit place assez rapidement.

« Eh, Matthew… C’était vachement cool, quand même. » C’était sorti tout seul et, contre toute attente, elle n’était pas mécontente de le lui avoir dit. C’est bien souvent les moments auxquels on ne s’attend pas qui rendent les souvenirs meilleurs et, alors, elle réalisa une fois de plus que ses aprioris au sujet du militaire étaient totalement infondés. Ou alors pas du tout, peut-être qu’elle se plantait complètement, qu’il ne lui laissait qu’un bref répit avant la vérité tempête. Mais, à ça, elle ne voulait pas penser, simplement parce qu’elle avait passé un trop bon moment à ses côtés pour imaginer que tout ça n’était qu’une drôle de comédie. Et, pour le coup, elle ne se trompait pas vraiment à ce sujet. Bouffant alors la distance qui le séparait encore de lui, elle réalisa que cette histoire de malentendu ne devait pas rester sans explications et, alors qu’elle s’apprêtait à remettre ça sur le tapis, elle vit son air légèrement déçu. « Ca va ? » souffla-t-elle avec un intérêt sincère, pourtant certaine de la réponse. Même s’il disait oui, même s’ils ne se connaissaient finalement pas, et même si tout ça, c’était un peu sa faute, elle n’éprouvait aucune difficulté à remarquer que son air avait changé. « J’suis désolée pour ce drôle de malentendu, en tout cas. » Mais ça lui semblait si sur fait, si bancal qu’elle ne put s’empêcher de rajouter, presque ironique. « Et puis de toute façon, ça donnerait quoi, un rendez-vous sur cette île ? Un diner à base de fruits et légumes de saison presque pas pourris, arrosé à l’eau salée et avec pour seule musique le bourdonnement des insectes ? » Cette pensée la fit sourire, ça ressemblait pas franchement aux diners New-Yorkais qu’elle avait connu, quelques années auparavant. Le genre de diner où un pauvre morceau de viande peut couter un dixième de ton salaire, où le vin est encore plus vieux que tes parents et où la musique se paye aussi. Finalement, il fallait se rendre à l’évidence : les rendez-vous de New-York n’étaient peut-être pas les meilleurs et, au moment où elle se rappela des quelques très bonnes soirées qu’elle avait pu passer sur cette île, elle ne s’empêcha pas de changer son discours. « Ou alors ça peut être un excellent moyen de découvrir des endroits magnifiques, de manger quelque chose de complètement différent et de rigoler à s’en fendre la mâchoire sans avoir bu une seule goutte d’alcool… Tout bien réfléchi, c’est peut-être pas si horrible que ça, de vivre sur cette île. » Elle était clairement en train de changer de sujet, mais peut-être bien que c’était sa façon à elle de se protéger. Parce qu’elle venait plus ou moins d’affirmer qu’un « rendez-vous » ne la dérangerait pas. Mais, en même temps, s’il le lui avait réellement proposé, elle n’aurait su quoi répondre. Car, si une partie d’elle commençait à apprécier ce type qu’elle connaissait à peine, une autre savait trop bien qu’elle n’était plus assez solide pour supporter une autre histoire.




you gotta get up and try.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
» Matthew E. Skitia "
❝ Failure. × It's like I'm losing my mind ϕ ❞

× Ma Célébrité : Channing Tatum × Nombre de messages : 828 × Age du perso : 29 years old × Job : Second lieutenant, chargé de la sécurité externe sur les falaises × Côté love : .


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen] Dim 11 Aoû - 18:01





Truth be told
Noreen & Matthew

Matthew s'appretait à demander à Noreen comment elle le trouvait quand elle le doubla et parla avant lui. « Tu veux qu'on sorte? » demanda-t-elle mal assurée et le militaire la regarda comme si elle avait dit quelque chose qu'il ne pensait jamais entendre de sa vie. « Tu veux dire... Tous les deux?... Comme un rendez-vous? » demanda-t-il en les pointant tous les deux tour à tour du doigt. Mais quand il la vit greloter, il sembla reprendre ses esprits et leva ses yeux au ciel. Evidemment qu'elle voulait dire sortir de l'eau abruti, pensa-t-il. « Oh, tu voulais dire sortir de l'eau.. Bien sûr. Allez viens » ajouta-t-il en essayant de ne pas paraître trop déçu. Voilà ce qu'on prenait quand on plaçait ses espoirs trop haut. Le militaire lança un petit sourire à Noreen et commença à sortir de l'eau. Ils rentreraient au camp et Noreen pourrait se réchauffer auprès du feu, ou voire même dans la tente d'Ian. Rien qu'à cette pensée, Matthew leva les yeux au ciel. Il fallait vraiment qu'il arrête. Soit il se jetait à l'eau et avouait tout. Soit il gardait ça pour lui et dans ce cas-là, il ne fallait pas se plaindre si elle allait voir ailleurs. « Viens, on rentre au camp. Je te passerais ma veste pour que tu te rechauffes » déclara-t-il en reprenant son tee-shirt sur le sable. Cet espèce de sous-entendu, mal compris, lui avait presque miné le moral, mais il ferait tout pour que Noreen ne s'en rende pas compte. Noreen le suivit simplement. « D'accord, merci » déclara-t-elle mais sembla toujours dans ses pensées.

Ils continuèrent d'avancer dans la forêt quand Noreen brisa le silence. « Eh, Matthew... C'était vachement cool, quand même » dit-elle. Le militaire toujours la tête vers elle avant de lui lancer un petit sourire. « Ouais, c'était super sympa » repondit-il en regardant ensuite devant lui. Noreen accelera pour arriver jusqu'à son niveau et Matthew tourna légèrement la tête vers elle. « Ca va? » demanda-t-elle et cette question prit le militaire de court. « Oui, ça va, j'ai juste un peu froid aussi » repondit-il en souriant. Mais c'était évidemment faux. Lui, avoir froid? Il avait été entraîné à resister aux trop grands froid et chaleur, et ce n'était pas un petit bain avec un petit vent qui allait le congeler. « J'suis désolée pour ce drôle de malentendu, en tout cas » déclara-t-elle pour relancer le sujet d'un peu plus tôt et Matthew haussa simplement les épaules avec un petit sourire, comme si ce n'était pas grand chose. Et pourtant.. « Et puis, de toute façon, ça donnerait quoi, un rendez-vous sur cette île? Un dîner à base de fruits et légumes de saison presque pas pourris, arrosé à l'eau salée et avec pour seule musique le bourdonnement des insectes? » déclara-t-elle en souriant. Le militaire lui rendit son sourire et imagina la scène. Effectivement ce n'était pas vraiment romantique. Mais manger une noix de coco sur la plage en rigolant, ça c'était romantique. « Ou alors ça peut être un excellent moyen de découvrir des endroits magnifiques, de manger quelque chose de completement différent et de rigoler à s'en fendre la mâchoire sans avoir bu une seule goutte d'alcool... Tout bien réfléchi, c'est peut être pas si horrible que ça de vivre sur cette île » déclara-t-il et cela fit réfléchir le militaire mine de rien. Il lâcha un petit rire. « C'est vrai. Personnellement, je m'y suis un peu habitué à cette île. Forcément quand je pense à la vie d'avant, c'est pas du tout la même chose, mais je me dis que ça aurait pu être bien pire.. » repondit-il avec un petit sourire en coin. Puis, il continua: « Se prendre une noix de coco sur une plage, ça peut être sympa aussi.. » dit-il et la question qu'il sous entendait était plutôt claire. Mais bon, là encore, il se dit qu'il ne vallait mieux pas mettre ses espoirs trop haut.





Revenir en haut Aller en bas

» Contenu sponsorisé "
❝ ❞


Message(#) Sujet: Re: Truth be told ~ [Noreen]

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-